Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 05/06/2015 00h56

Membre
Réputation :   118  

Le phénomène est sans doute bien connu de nombreux contributeurs ici, mais j’ai trouvé cet article intéressant :

Article CBanque a écrit :

Chaque année, la plupart des assureurs ne se privent pas pour mettre en avant la rémunération de leurs fonds en euros. Mais ils omettent bien souvent de divulguer les rendements des fonds présents sur leurs vieux contrats, ceux dont le nom ne figure plus sur les plaquettes commerciales. Les souscripteurs de ces contrats découvrent alors des rendements bien moins flatteurs. Enquête.

Les suggestions pour y remédier sont intrigantes:
- autoriser le transfert de contrat
ou
- "cantonner" les rendements en ségréguant les actifs des différents fonds.
Je doute que l’une de ces 2 solutions sera implémentée à moyen terme.

En fait, ça a provoqué la réflexion suivante chez moi : pour le moment, les contrats Internet Suravenir, Vie (Generali), Spirica, etc… sont plutôt bons, mais qu’en sera-t-il dans 8 ans ?
J’ai personnellement ouvert plusieurs contrats pour avoir des options, mais je ne souhaite pas réouvrir des contrats tous les 5 ans !

Mots-clés : assurance-vie, fonds euro, vieux

Hors ligne Hors ligne

 

#2 05/06/2015 01h08

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2408  

C’est pour cette raison qu’il faut privilégier les contrats qui existent depuis pas mal d’années, dont le fond euro existe depuis pas mal d’année, et est assez gros pour que la nouvelle collecte ne le fasse croitre que modérément, sur les fonds très récents et aux actifs si petits que la collecte d’une année fait doubler leur encours.

Par ailleurs, il existe déjà un certain nombre de fonds euros avec un actif cantonné. Le plus ancien (et sans doute le plus gros aussi) est le fond euro de AFER.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 05/06/2015 07h28

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1141  

Les plus gros encours :

- CNP : 255 400 millions
- Prédica : 211 629 millions
- Cardif : 108 400 millions
- Axa : 101 525 millions
- Sogecap : 63 056
- Generali : 56 391
- ACM : 51 604
- Allianz : 49 309
- Afer : 46 800 millions

Cdt

Dernière modification par maxicool (05/06/2015 07h30)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#4 05/06/2015 12h36

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2408  

Ces chiffres mélangent les encours de fonds euros cantonnés (comme celui d’AFER) et les encours qui sont dans l’actif général de l’assureur (la plupart des autres, qui concernent chacun plusieurs fonds euros, dont l’assureur détermine les rendements annuels selon des critères qui lui sont propres… et alloue arbitrairement des rendement très différents à des contrats pourtant assis sur le même actif général).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 05/06/2015 13h48

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   186  

Il n’y a pas 36 solutions aujourd’hui. Les assureurs savent en effet très bien qu’il y a une inertie à la sortie de leurs contrats + une barrière psychologique fiscale.

Je ne crois pas du tout que la "portabilité" des contrats verra le jour. Il y a trop d’enjeux pour certains assureurs qui ont des mauvais contrats et qui ne se remettraient pas de rachats massifs orchestrés par leurs concurrents.

La seule solution c’est de prendre le coût sur vous et d’ouvrir par exemple un contrat chaque année avec une petite somme et des frais d’entrée gratuits ; vous aurez ainsi un wagon de contrats fiscalement intéressant dès la 8ième année et la possibilité d’arbitrer sans trop de frais.

L’autre solution comme le dit GoodByLenine est de choisir un contrat qui est bien géré depuis longtemps. Ceux là on en général des frais d’entrée non négociables (de l’ordre de 1%) et des frais de gestion relativement moins elevés que la moyenne de l’ordre de 0,4% (AFER, MIF, MACSF, AGPM pour ne citer que ceux là que j’apprécie). Je parle ici de fond euros en partant du principe que les achats d’actions peuvent être effectués sur PEA par exemple.

Evitez les contrats d’assurance vendus en banque ; pour eux ce n’est qu’un produit d’appel et dès que le produit d’appel change le contrat n’a plus d’intérêt pour eux. Cf caisse d’epargne et contrats nuance3D par exemple qui sont l’archétype des contrats ou les anciens contrats sont délaissés.

Notez que j’avais trouvé qu’il y a même un nom et un stratégie financière associée à cela : les assurances vies zombies - Zombie fund - Wikipedia, the free encyclopedia

Dernière modification par tikou (05/06/2015 13h52)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 08/03/2021 15h41

Membre
Réputation :   3  

Bonjour,

Ma mère a deux vieux contrats d’assurance vie GMO Poste Avenir et Sequoia, essentiellement en fonds euros, donc à 1 % de rendement.
A plus de 70 ans, elle n’a pas intérêt à les casser pour des questions de fiscalité successorale. Elle peut en revanche prendre plus de risques.

Que faire d’intelligent ?

Hors ligne Hors ligne

 

#7 31/03/2021 16h58

Membre
Réputation :   3  

Bonjour

Je me suis posé la même question pour conseiller un proche à propos d’un contrat GMO Poste Avenir.

Tout dépend des sommes en jeu, et si votre mère a déjà grillé sa cartouche de 30.500 Euros à placer en AV après 70 ans.

Si oui -> vous pouvez conserver GMO et passer une partie du contrat sur des UC commercialisées dans le contrat Poste Avenir (pas fameuses mais elles existent). La liste se trouve sur le site de CNP Assurances.

Si non -> retirer et verser 30.500 Euros sur un nouveau contrat d’AV plus performant et moins chargé en frais.

Ou un mix des 2 si l’encours est supérieur à 30.500 Euros.

Aussi vérifiez si le contrat est une AV ou un PEP.

L’avantage du PEP est de pouvoir être transféré dans de meilleurs établissements si vous voulez. le PEP pourrait être transmis vers un fonds Generali, et le courtier serait Alta Profits ou Linxea.

Si c’est une AV, sur le relevé annuel du contrat, CNP propose de le transférer vers un meilleur contrat, comme Cachemire par exemple, qui propose un meilleur taux sur le fonds euros, et de meilleures UC.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 23/04/2021 15h21

Membre
Réputation :   1  

Je suis dans le même questionnement pour un grand parent (à peine plus âgé) pur lequel je suis parti sur des SCI, pour chercher du rendement sans trop de risque sur ses 2 AV. Bon ce n’est pas des AV à la Poste mais regardez les opportunités de cette classe d’actif.

Pour les SCI le gros avantage est que les frais d’entrée sont plus bas qu’avec les SCPI et certaines comme par exemple Silver Avenir spécialisés dans le viager ont une démarche que je trouve dans l’aire du temps (je vous lais consulter les différents documents les décrivant et les threads dédiés).

2% de frais d’entrée peuvent être absorbés en même pas 6 mois si tout se passe selon les objectifs des sociétés de gestion.

Aussi selon le TMI, pourquoi ne pas partir sur une nouvelle assurance vie, sachant que si un retrait d’argent est nécessaire dans les 4ans par exemple l’imposition peut être somme toute assez faible.

Dernière modification par Garfield1983 (23/04/2021 15h23)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur