Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#101 24/03/2021 22h21

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   498  

@RadioInvest : Bonne remarque, en lisant son post j’ai été surpris par deux choses, en premier lieu le dédain envers ceux qui poursuivaient leurs carrières (bon, qui était peut-être mutuel dans certains cas qu’il évoque) mais aussi du peu de chose qu’il a fait de sa liberté. Principalement des voyages, lecture, films, et exercice physique suite à son problème de santé. C’est étrange qu’il ne considère pas cela comme de la consommation, au même titre que les kitchen reno qu’il regarde de haut. Même ses sessions d’atelier d’écriture ou de psychothérapie sont méprisées. Plus que son style de vie, j’ai l’impression que c’est ce dédain qui a créé peu à peu l’isolation. En fait il y a un manque de sérénité dans sa démarche : il a pris de longues vacances, mais pas changé de vie. Je me demande s’il n’a pas trop diabolisé le travail au point de se l’interdire, d’une certaine façon ? Pour finalement y revenir, de nouveau contraint. Et avec un certain soulagement.


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#102 25/03/2021 10h32

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   190  

Il faut remercier ce blogueur pour ce retour d’expérience détaillé, transparent et semble-t-il sincère, compte tenu de la situation de semi-échec qu’il a vécue.

Le système américain est décidément bien différent du nôtre. Il y est nettement plus facile de s’enrichir rapidement (création d’entreprise encouragée, fiscalité généralement plus douce dans beaucoup d’états car peu de prélèvements obligatoires), en contrepartie d’une faible protection sociale. Le rentier précoce, encore plus que le citoyen lambda, doit donc intégrer le coût de sa propre protection (couverture santé, retraite…) dans ses calculs, là où notre système français sera bien plus protecteur.

Ex. les IRM facturés 2 à 3k$, quand ils seront généralement gratuits en France si sa maladie est reconnue comme une affection longue durée. Ou avec un reste à charge faible après prise en charge de la sécu.

Je crois par ailleurs que les péripéties que son ex-épouse et lui-même viennent de vivre sont courantes pour les retraités en général (et pas uniquement les retraités anticipés). Ennui, solitude, sentiment d’inutilité, dynamique conjugale chamboulée menant parfois à des séparations… sont monnaie courante chez nombre de retraités. La solution se trouve souvent dans le monde associatif, qui permet de retrouver un "statut social", de retisser un réseau d’amitiés et d’occuper son temps libre à une activité utile pour la société. C’est d’ailleurs ce qu’a expérimenté ce blogueur avec son club d’écriture, avec un succès mitigé cependant.

Hors ligne Hors ligne

 

#103 25/03/2021 10h45

Membre
Réputation :   18  

Et surtout comme il le dit, malgré tous ces problèmes, son patrimoine a quand même continué à augmenter. Le plan original n’a peut-être pas fonctionné, mais je pense qu’on est assez loin d’un échec : une nouvelle compagne avec qui il est heureux, sa santé qui s’est stabilisée et un patrimoine à 7 chiffres… smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #104 25/03/2021 10h58

Membre
Réputation :   20  

RadioInvest, le 24/03/2021 a écrit :

Beaucoup de retraités précoces ne le seraient pas ou ne tenteraient pas de l’être à 35 ans, s’ils n’exerçaient pas de bull shit jobs. (…)
L’adéquation entre l’intérêt intellectuel d’un métier, la reconnaissance des pairs et la rétribution permet à l’individu de travailler sans que cela soit réellement un travail. (…)

C’est exact RadioInvest, si j’avais eu le choix j’aurais préféré conserver mon emploi de salarié, d’autant plus que j’avais consacré de longues années à étudier pour réussir un  concours national.
Si j’ai fait le choix de démissionner à 50 ans, c’est parce que les trois critères que vous mentionnez étaient absents (depuis très longtemps) : très faible intérêt intellectuel (et pas de marge de manœuvre pour renouveler cet intérêt), aucune reconnaissance de la part de la hiérarchie ou des "usagers", rétribution faible au regard du temps de travail.
De plus (comme le dit mon philosophe favori, Ajahn Brahm) "Quand on atteint l’âge de 50 ans, on commence à tomber en morceaux" : me sentant éminemment mortel, j’avais le besoin urgent de donner un peu plus de sens à ma vie. (On peut appeler cela la crise de la quarantaine).

RadioInvest a écrit :

… l’argent qui devient évidemment le maître du rentier précoce.

Forcément, je dois maîtriser mes dépenses, comme je l’ai fait toute ma vie, et comme le font des millions de Français non rentiers.
J’en ai sans doute souffert quand j’étais jeune. Mais aujourd’hui, mon envie de consommer est très émoussée. C’est sans aucun pincement au cœur que je regarde passer les Porsche et les Tesla.

Je complète la réflexion de ce fil par un extrait d’article (traduit de l’anglais)

ERE (Early Retirement Extreme) : Le point sur les dix dernières années ; écrit par JACOB LUND FISKER - Mis à jour : 12 décembre 2020

Le récit médiatique du modèle FIRE reste souvent une histoire avec deux parties distinctes :
   - Une phase de travail d’accumulation de gains d’argent suivie par….
   - Une phase de dépense de divertissement consumériste.
En gros, il s’agit d’une retraite à l’ancienne avec des personnes plus jeunes, où les voyages, les sorties au restaurant et les concerts remplacent le bingo.
Dans ces conditions, il n’est pas rare que les jeunes FIRE finissent par s’ennuyer et retournent à leur ancien travail.
(…)
Si le concept FIRE résout le problème de l’origine de la liberté (Comment être libre ?), le concept de « renaissance » associé à l’ERE (Early Retirement Extreme) résout également le problème du but de la liberté (Etre libre, pour quoi faire ?), car le facteur limitant pour profiter de la vie après le travail est rarement l’argent, mais les compétences, les relations et les opportunités extraordinaires qu’elles génèrent.
(…)
Au cœur de ma philosophie se trouve l’idéal de la « renaissance », qui consiste à consacrer sa vie à acquérir des compétences productives dans un large éventail de domaines. Cet arsenal de compétences est ensuite combiné à un réseau d’objectifs qui se renforcent mutuellement, ce qui rend la vie plus intéressante et plus équilibrée.
(…)
Mes dépenses sont restées autour de 7000 dollars par an depuis presque vingt ans. Les dépenses de ma femme tournent également autour de 7000 $ par an. En d’autres termes, nos dépenses combinées s’élèvent à environ 14 000 dollars par an. (…)
Nous considérons que dépenser de l’argent est l’échec subi quand on ne peut pas  résoudre un problème par des moyens plus intelligents.

Source : https://www.getrichslowly.org/early-retirement-extreme/

Le programme de Jacob Lund Fisker est sans doute trop ambitieux pour le commun des rentiers (dont moi). Cependant il confirme l’idée que l’homme peut vivre sans travail, mais pas sans but (quel qu’il soit).

Dernière modification par Frugalismepossible (25/03/2021 11h05)


Rentier frugal depuis septembre 2019

Hors ligne Hors ligne

 

#105 25/03/2021 21h03

Membre
Réputation :   54  

Je trouve cela assez fascinant la diversité d’approches de la retraite anticipée.

L’accent devrait sans doute être mis un peu plus sur la définition précise des objectifs extra-financiers de cette retraite car ce sont eux qui, d’une part vont permettre à l’aspirant rentier de se réaliser pleinement et d’autre part vont conduire à sa perte s’ils n’ont pas été correctement précisés.

Le capital escompté ne devant être que le moyen de se réaliser et non une fin en soi.

Car il est fort probable que la majorité des échecs des rentiers précoces ne sont pas liés à leur gestion financière mais davantage à la sphère extra-financière en particulier l’évolution imprévue des aspirations de chacun au sein d’un couple qui au départ avait une vision commune idéalisée de la situation à venir.


Primum non nocere

Hors ligne Hors ligne

 

#106 26/03/2021 06h58

Membre
Réputation :   19  

J’ai pris de temps de lire tout le billet du blog.

Ce qui me frappe surtout à la lecture c’est le "manque de sens" global dans tout ce qu’il fait.

Arrêter de travailler c’est génial, mais pourquoi faire ? On sent d’un coté qu’ils se sont tous les deux isolés, essayant tant bien que mal de maintenir d’anciennes amitiés, et que par dessus tout ils s’ennuient…

De mon expérience, les trois choses que je conseillerai pour vivre au mieux sa retraite anticipée, c’est d’abord d’avoir un projet : Même si c’est un projet entrepreneurial à mis temps, du marchand de bien, un peu de bourse ou de la gestion active d’une partie du patrimoine. C’est important d’avoir un projet, à mon sens !

La deuxième chose c’est de s’entourer absolument de gens comme soi ! De mon expérience, tout va mieux pour moi depuis que je passe le plus clair de mon temps avec d’autres personnes indépendantes financièrement, des entrepreneurs ou d’autres retraités précoces. Je vois toujours mes anciens amis mais je ne passe pas mon temps à leur reprocher leur choix de vie, car à coté je socialise avec des gens qui me correspondent beaucoup plus dans la façon de vivre.

La troisième, c’est de quitter le monde du salariat avec quand même un pactole confortable et de multiples sécurités. C’est important pour aborder la "retraite" sereinement, sans la peur du lendemain et trop de frustration de ne pas pouvoir consommer. Et ne pas se fermer la porte à quelques bonnes affaires, en immobilier ou en bourse de temps en temps !

Il faut redonner du sens à ce qu’on fait, sans ça, salarié ou rentier, ce n’est pas étonnant d’être un peu perdu.

En ligne En ligne

 

#107 07/04/2021 10h51

Membre
Réputation :   10  

Il obtient le maintien de son RSA malgré 40.000 euros de placements - Capital.fr

Voilà une jurisprudence intéressante. Dans une optique FIRE/frugal, pourrait-on désormais inclure le RSA à ses simulations de rente ? Je ne trouve pas d’infomation claire sur le plafond de ressources ouvrant ces droits.

Il y a évidemment des considérations d’ordre éthique à prendre en compte, mais je pense que le spectre est large entre ceux qui ne veulent pas regarder par principe (je laisse les aides aux necessiteux) et ceux qui estiment que les dizaines de milliers d’euros de cotisations diverses dans une vie active doivent pouvoir être recupérées "by any means necessary".

Dernière modification par Papassia (07/04/2021 10h52)


Parrain Binance, Swissborg, Ascendex, en MP

Hors ligne Hors ligne

 

#108 07/04/2021 10h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   521  

Sauf erreur de ma part, il est surtout question d’une règle utilisée par le département de la Manche qui contrevenait aux critères d’attribution du RSA.

Le département de la Manche avait mis un plafond stricte de patrimoine (23k), alors que le RSA prévoit ce plafond via des revenus fictifs (3% des capitaux placés, pour faire simple). Ainsi, si le patrimoine est conséquent, les revenus qui servent de base de calcul vous font dépasser les seuils d’attribution.

Dernière modification par Geronimo (07/04/2021 10h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#109 07/04/2021 11h03

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   562  

Papassia a écrit :

Voilà une jurisprudence intéressante. Dans une optique FIRE/frugal, pourrait-on désormais inclure le RSA à ses simulations de rente ?

Oui… si vous pouvez vous contenter du RSA wink
Le montant versé au titre du RSA est réduit des revenus que vous avez par ailleurs. Et je ne sais plus si la règle est toujours active, mais votre capital non-productif (compte courant, etc) était réputé rapporter 3% (donc 3% de votre patrimoine non-placé venait en déduction du RSA).

Bref, non, ce n’est pas à prendre en compte. Et heureusement.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#110 07/04/2021 11h04

Membre
Réputation :   10  

Bonjour Geronimo, merci pour ces précisions, auriez-vous une source sur ce mécanisme de revenus fictif à 3%?

Tout dépend des plafonds et de ce qu’on considère comme un patrimoine conséquent. Avec 500€ de rente additionnelle, le capital nécessaire à un rentier frugal diminue fortement.


Parrain Binance, Swissborg, Ascendex, en MP

Hors ligne Hors ligne

 

#111 07/04/2021 11h06

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   521  

Euh…. il suffit d’une rapide recherche dans google

Hors ligne Hors ligne

 

#112 07/04/2021 11h08

Membre
Réputation :   10  

Effectivement, ma recherche était focalisée sur les conditions de ressources.

@Faith

Cette déduction s’applique au 1er euro ?

Dernière modification par Papassia (07/04/2021 11h19)


Parrain Binance, Swissborg, Ascendex, en MP

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur