Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Favoris 1    #76 14/05/2020 21h17

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   595  

Faith a écrit :

en m’arrêtant aujourd’hui alors que j’ai 40 ans et plusieurs années à mi-temps, il me semble que je toucherai dans les 800/900€ à 67 ans).

Sur quelles sources vous basez-vous pour arriver à cette estimation ?

J’ai travaillé et cotisé pendant un peu moins de 20 ans, mais dans différents pays en Europe et via différents systèmes (salarié, indépendant) alors j’ai un peu renoncé à essayer de comprendre si/quand/combien je toucherai éventuellement au titre de la retraite, par défaut je table sur quelque chose entre 0 et 500€ par mois, mais si vous avez plus de précision je suis preneur. 

Edit : je viens de trouver ceci, alors si je comprends bien, le retraité justifiant de moins de 120 trimestres cotisés bénéficie, à condition d’attendre l’âge du taux plein (67 ans jusqu’à nouvel ordre), du minimum contributif de 642,93€/mois réduit au prorata de la durée d’assurance au régime général si inférieure au nombre de trimestres nécessaires (maximum 172 jusqu’à nouvel ordre)
Dans mon cas, avec 47 trimestres validés ma retraite du privé en France serait de 175,68€/mois minimum c’est bien ça ? C’est pas énorme mais c’est déjà 175,68€ de plus que mon worst case scenario lol

Je trouve que c’est la plus belle et la plus humaine façon de mourir et compte bien pouvoir en profiter en France, en espérant que les politiques ne soient pas trop arcboutés sur les principes religieux qui règne encore un peu trop chez nous.

Je pensais à la solution "non assistée" qui a l’avantage de ne nécessiter aucune autorisation, juste la capacité physique et intellectuelle de passer à l’acte. Cela dit "ce n’est pas la peine de se tuer, puisqu’on se tue toujours trop tard" (Cioran).

Dernière modification par dangarcia (14/05/2020 22h02)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #77 14/05/2020 21h21

Membre (2015)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   250  

La règle des 3% ou 4% ma parait correspondre à une situation très simple qui est pile dans la philosophie de Mister Money Mustache - tout sur un ETF monde. Cependant comme il l’indique il y a souvent de nombreuses autres façon de générer des revenus. De plus il n’y a pas forcement besoin de "consommer" son patrimoine pour cela.

Dans mon cas j’envisage les flux suivants:

- dividendes provenant du portefeuille orienté dividendes : actions, preferred, bonds, CEF
- loyers provenant du parc immobilier
Dans ma stratégie ces flux sont censés apporter le necessaire à une vie confortable sans aucune consommation du capital.

En complément:
- un portefeuille ETF monde capitalisant - je n’y touche pas sauf gros soucis - et s’il grossi au dela des mes besoins, je tape dedans pour me faire vraiment plaisir. Je m’assure que cette poche soit de taille équivalente au portefeuille orienté dividende.

Ceintures (4):
- résidence principale payée
- autres crédits immobliers remboursés
- un an de dépenses courantes en liquidité sur un compte savings a 1.65% - c’est le prix de la tranquilité d’esprit.
- une fois l’age de la retraite, faire valoir mes droits à la retraite, dans mon cas en France (SS, AGIRC, ARCCO, Article 83) ET aux USA (retraite securite sociale SSA). La combinaison, avec les précautions d’usage devrait me valoir environ $3000 par mois. De quoi ameliorer le quotidien pour les vieux jours.

Bretelles:
- je profite du meilleur des 2 mondes US et FR, en ayant les revenus et l’imposition US mais en conservant la possiblité de rentrer en France un jour tout en ne l’ésperant pas. La possibilité par exemple pour mes enfants de faire les études superieures en France à moindre cout est également une option rassurante en cas de pépin coté US.

Et surtout, que cela soit en phase de consitution du patrimoine comme en phase de consommation, ne jamais vivre en dessus de ses moyens, ne pas faire d’autre credit que pour l’immobilier, si je n’ai pas les moyens d’acheter une voiture cash par exemple, c’est que cette voiture est trop chère pour moi.

Dans le pire des cas si tout s’écroule, j’irais bosser au Starbuck ou chez Home Depot pendant mes vieux jours, en espérant ne pas en arriver là. Quoique, un des mes voisins, 75 ans, plutôt à l’aise, est conseillé chez Home Depot a temps partiel, cela lui permet de voir du monde comme il dit, et il se fait quelques croisières en plus grâce à ce salaire additionel.

Bref chacun aura sa réponse à la question, et fera ses arbitrage en fonction de ses propres risques et aspirations, cependant, je pense que la rêgle des 3%/4% est plus une "rule of thumbs" qu’une doctrine à prendre au pied de la lettre et qu’il ne faut pas y accorder plus d’importance que cela.

Dernière modification par TyrionLannister (14/05/2020 21h29)


A Lannister always pays his debt.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #78 15/05/2020 10h07

Membre (2014)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 10 Crypto-actifs
Réputation :   626  

dangarcia, le 14/05/2020 a écrit :

Sur quelles sources vous basez-vous pour arriver à cette estimation ?

Accueil
Site qui récupère votre historique de cotisation et permet de faire diverses simulations sur le reste de la carrière.

edit: je viens de refaire une simulation: 930€ nets par mois si je ne travaille plus dès aujourd’hui, même sans bénéficier du chomage.

J’ai travaillé et cotisé pendant un peu moins de 20 ans, mais dans différents pays en Europe et via différents systèmes (salarié, indépendant) alors j’ai un peu renoncé à essayer de comprendre si/quand/combien je toucherai éventuellement au titre de la retraite, par défaut je table sur quelque chose entre 0 et 500€ par mois, mais si vous avez plus de précision je suis preneur.

Le travail à l’étranger risque de ne pas être pris en compte par le site ci-dessus.
Vous pouvez tenter quand même: peut-être que certains pays font remonter l’information à l’état français.

du minimum contributif de 642,93€/mois réduit au prorata de la durée d’assurance au régime général si inférieure au nombre de trimestres nécessaires (maximum 172 jusqu’à nouvel ordre)
Dans mon cas, avec 47 trimestres validés ma retraite du privé en France serait de 175,68€/mois minimum c’est bien ça ? C’est pas énorme mais c’est déjà 175,68€ de plus que mon worst case scenario lol

Je ne me suis jamais penché sur le minimum, parce qu’il a souvent la fâcheuse habitude d’être conditionné aux ressources. D’après le site cité, le plafond ne concernerait que les pensions de retraites, donc en effet, ça vous fera cette somme (sauf changement d’ici là wink )

Dernière modification par Faith (15/05/2020 10h12)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #79 15/05/2020 15h26

Banni
Réputation :   28  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

Il y a également le site Argic/arco
Très bien fait, ils ont tout l’historique et calcul votre retraite avec possibilité a date du jour de faire une simulation avec arret de travailler a une date donnée en mettant le salaire.

Agirc-Arrco : Retraite complémentaire des salariés du secteur privé

Hors ligne Hors ligne

 

#80 21/05/2020 19h35

Membre (2011)
Réputation :   46  

Une belle analyse de T.Rowe Price sur la 4% rule et plus généralement sur la « survie » des rentiers dans un environnement volatil.

Rretiring in a volatile market
Retirement path for any market

En gros, avec une allocation diversifiée (60/40 ou 50/50), une certaine flexibilité dans les besoins (retirer moins dans un marché baissier, plus dans un marché haussier) et 2 ans de dépenses en cash pour amortir les grosses baisses, vous devriez finir votre vie de rentier sans être ruiné, même en prenant votre retraite (anticipée) au pire moment (1973, 2000).

Hors ligne Hors ligne

 

#81 19/07/2020 11h38

Membre (2020)
Réputation :   0  

Bonjour,

Je m’intéresse petit à petit à la fameuse règle des 4%, je ne suis pas si loin de cet objectif.

J’aurais voulu savoir si cette règle supposait obligatoirement de détenir des actions en direct (ce qui me rebute) ou bien est elle applicable aussi en détenant des FCP malgré les frais de gestion & d’entrée ?

Et pour aller plus loin dans la question, je ne détiens les FCP qu’en UC d’assurance vie, ais-je intérêt d’ouvrir un PEA ? Les frais globaux seront ils plus faible en PEA pour les FCP d’actions européennes ?

Plusieurs questions en une en fait…

Merci pour vos éclaircissements.

Hors ligne Hors ligne

 

#82 19/07/2020 11h59

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Réputation :   838  

Les frais de gestion & d’entrée, c’est bien ça qui plombe la performance.
Donc a priori éviter les FCP et autres OPCVM.
Mais préférer les ETF : pas de frais d’entrée mais des frais de transaction minime (0,10 % chez les bons courtiers), frais de gestion plus faibles (autour de 0,20 % selon les marchés).
En assurance vie vous ajoutez au moins 0,6 % de frais de gestion, donc commencer par PEA (sans frais de garde chez un bon intermédiaire) dans la limite de 150 000 € de versement.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #83 19/07/2020 12h49

Membre (2012)
Réputation :   101  

Pour ceux qui comme moi se sont posés la question mais c’est quoi cette règle des 4%, voici la réponse

La règle des 4%: Comment Faire durer son capital indéfiniment


Parrain SCPI IROKO ZEN ou code JG-ONJ67D Parrain TotalEnergies 111422356

Hors ligne Hors ligne

 

#84 20/07/2020 19h42

Membre (2020)
Réputation :   0  

ArnvaldIngofson, le 19/07/2020 a écrit :

Les frais de gestion & d’entrée, c’est bien ça qui plombe la performance.
Donc a priori éviter les FCP et autres OPCVM.
Mais préférer les ETF : pas de frais d’entrée mais des frais de transaction minime (0,10 % chez les bons courtiers), frais de gestion plus faibles (autour de 0,20 % selon les marchés).
En assurance vie vous ajoutez au moins 0,6 % de frais de gestion, donc commencer par PEA (sans frais de garde chez un bon intermédiaire) dans la limite de 150 000 € de versement.

Bonjour,

N’étant pas encore un grand initié en bourse, je ne fais pour l’instant que des versements sur des fonds communs de placement, en général via les unités de compte de mes assurances vies.

Je me pose la question de l’intérêt de passer par un PEA pour souscrire au FCP (en attendant d’acheter des ETF)

Qu’est ce qui est le plus rentable niveau frais ?

Sachant qu’avec mes assurances vie sur internet je n’ai aucun droit d’entrée tandis que pour les FCP sur PEA il me semble qu’il y a systématiquement des droits d’entrée.

Est ce que les frais de gestion réduits sur PEA compensent systématiquement les forts droits d’entrée ? Je suppose que ça dépend du nombre d’arbitrages qu’on fait, j’en fais quand même plusieurs chaque année.

Hors ligne Hors ligne

 

#85 20/07/2020 20h17

Membre (2019)
Réputation :   156  

Il est possible, chez Boursorama, Bourse Direct et peut être d’autres courtiers, d’acheter certains Opcvm éligibles PEA avec 0% de frais et idem en CTO. Le courtier est rémunéré par une commission sur les frais de gestion.

Hors ligne Hors ligne

 

#86 20/07/2020 20h48

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2638  

C’est "possible", mais … vérifiez bien quel type de parts vous achetez, car bien souvent les fonds ont de multiples types de parts, et les parts acquises sur des contrats AV sans frais d’entrée sont bien plus chargées en frais que celles (des mêmes fonds) accessibles via d’autres contrats avec des frais d’entrée, ou celles sur PEA ne sont pas toujours celles qu’on s’attend à avoir.

Et sur un contrat AV, dans tous les cas (sauf quelques exceptions, comme les UC chez AFER), le nombre d’UC détenues baissera de 0.5% à 1% chaque année : Ce sont les fameux "frais de gestion du contrat AV", qui s’ajoutent aux frais des fonds.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #87 20/07/2020 23h21

Membre (2015)
Réputation :   36  

Audacesfortunajuvat, le 19/07/2020 a écrit :

Pour ceux qui comme moi se sont posés la question mais c’est quoi cette règle des 4%, voici la réponse

La règle des 4%: Comment Faire durer son capital indéfiniment

Il me semble que l’article fait une confusion en indiquant que « dans 96% des cas le portefeuille reste intact » après 30 ans (pour une allocation 50% actions/50 % obligations).
Pour moi la Trinity Study indique simplement qu’il y a 96% de chances d’arriver à faire durer le capital sur une période de 30 ans.

Hors ligne Hors ligne

 

#88 21/07/2020 18h50

Membre (2020)
Réputation :   5  

BurjKhalifa, le 20/07/2020 a écrit :

Je me pose la question de l’intérêt de passer par un PEA pour souscrire au FCP (en attendant d’acheter des ETF)

Qu’est ce qui est le plus rentable niveau frais ?

Qu’est ce qui vous fait attendre pour acheter directement des etf sur votre futur PEA ? Ce serait peut être ça le plus rentable.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #89 23/10/2020 10h47

Membre (2019)
Réputation :   23  

Bonjour,

Dernière modification par debizej (15/02/2022 08h21)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #90 23/10/2020 11h01

Membre (2014)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 10 Crypto-actifs
Réputation :   626  

Merci pour ces infos.

debizej a écrit :

Utiliser la règle des 5% permet d’anticiper nos plans.

Attention cependant: ma conclusion est sensiblement différente.
Si sur des intervalles de temps différents la règle donne des résultats différents, il me parait plus raisonnable de ne pas prendre le plus élevé d’entre eux.
En particulier dans cette évolution, on ne fait que rajouter une période. Ce qui a un impact statistique très important. La principale conclusion qu’on peut en tirer, c’est que la période 1995-2019 a été extrêmement profitable pour la bourse (suffisamment pour augmenter massivement les résultats globaux)
D’ailleurs, c’est particulièrement évident en comparant les deux graphiques donnés: les résultats sont moins bons sur 30 ans que sur 50 ans !

Autre point: prendre une durée de 50 ans est néfaste car cela limite le nombre de simulations et en particulier "force" les simulations à prendre davantage en compte la période récente.
Il est inutile de simuler sur 50 ans car on voit clairement dans les simulations à 30 ans que si on n’est pas ruiné au bout de 30 ans, on dispose alors d’un capital très nettement supérieur au capital de départ, donc on tient sans problème 20 ans de plus.

En fin d’article, il y a les résultats en prenant en compte l’inflation, et le résultat me semble clair: mieux vaut tabler sur 4%.

EN tout cas, cet article est très fouillé, donne plein d’informations et est vraiment intéressant à lire.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#91 23/10/2020 21h44

Membre (2019)
Réputation :   23  

Merci Faith pour votre point de vu.

Je pense que c’est un point où beaucoup on décidé d’utiliser la règle des 3% pour se lancer. Avec cette étude 4% semblent confortable. Dans beaucoup de cas les 7% fonctionnent, mais les risques sont plus grand. Ça fait une sacrée différence.

Pour ma part j’ai un objectif plus proche des 3%, donc cette étude va peu être changer mes estimations pour anticiper de quelques années

Jerome

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #92 14/03/2021 10h48

Membre (2021)
Réputation :   22  

Quand j’ai envisagé de devenir rentier, je ne connaissais ni le frugalisme ni la stratégie FIRE. Par conséquent j’ai raisonné sans me référer à la règle des 4%.
Je me suis contenté du (banal) raisonnement suivant : si j’arrête de travailler à 50 ans, il faut que je dispose à cet âge d’un capital me permettant de vivre pendant encore 40 ans (espérance de vie au-delà de celle estimée par l’INSEE), en dépensant chaque année ce que je dépense habituellement ; la pension de retraite (incomplète) touchée à partir de 62 ou 63 ans compensant l’inflation.

Dès le début de ma vie active, j’ai épargné autant que je pouvais (car je savais que je ne pourrais pas exercer mon métier -éprouvant- jusqu’à 62 ans). A 45 ans, j’ai calculé le montant moyen de mes dépenses annuelles. J’ai multiplié ce montant par 40 (nombre d’années d’espérance de vie), et j’ai ajouté 25 % (marge de sécurité).
A 48 ans j’avais le capital suffisant. Et je suis effectivement devenu rentier à 50 ans (avec une marge de sécurité encore gonflée).

Bien entendu, la méthode des 3% ou des 4 % est plus scientifique que celle que j’ai appliquée, de façon empirique.

Aujourd’hui, les retraits  dans mon capital se produisent à hauteur de 2 % par an si je prends en compte uniquement mon patrimoine personnel, et à hauteur de 1,4 % par an si je considère le patrimoine de mon foyer (le mien et celui de ma compagne).
Ce taux de retrait annuel est inférieur à 4 %, non parce que notre capital est gigantesque, mais parce que nos dépenses sont réduites : sobriété volontaire et bien vécue.

Dernière modification par Frugalismepossible (14/03/2021 10h58)


Rentier frugal depuis septembre 2019

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #93 19/03/2021 21h24

Membre (2019)
Réputation :   49  

Pour ceux que cela peut intéresser vous trouverez ci-joint

Prélèvements réguliers sur un capital

un petit tableur pour trouver à quelle vitesse est consommé un capital, en fonction du capital de départ , du pourcentage de prélèvement, du taux d’intérêt du placement du capital et de l’inflation.
Je ne suis pas un expert Excel c’est donc simple, pour ne pas dire simpliste, mais on peut avoir une idée sur la durée d’épuisement du capital de départ en fonction des paramètres.
Il suffit de remplir les cases :
Capital: capital de départ
% prélevé: pourcentage du capital initial à prélever. Les prélèvements annuels suivants s’ incrémentent automatiquement de l’inflation.
Rendement :taux de rendement du capital. Chaque année le capital restant continue à se valoriser à ce taux.
Inflation: taux moyen d’inflation, qui peut être modifié au fil des années.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #94 24/03/2021 16h18

Membre (2021)
Réputation :   22  

Je suis tombé sur un article de blog intéressant pour le thème "rester rentier". C’est le constat (écrit en 2021) de l’échec d’une retraite précoce.

Living a FI a écrit :

J’ai pris ma retraite avec un budget de type "lean-FIRE", j’ai dit avec confiance au monde entier que tout irait bien, et cinq ans plus tard, je suis une épave, j’ai perdu mon partenaire et j’ai dû faire des changements importants.   
(…)
L’essentiel, c’est que j’ai établi un plan financier qui aurait très bien fonctionné si je n’avais pas connu une rupture amoureuse brutale et la découverte d’un problème de santé permanent et coûteux.
(…)
Mes calculs d’IF ne fonctionnent soudainement plus parce que je suis célibataire et qu’il est généralement plus coûteux d’être célibataire que de faire partie d’un couple avec des dépenses partagées.  De plus, je dépense davantage en raison de mes problèmes de santé.

Vers la fin de l’année 2020, j’ai recommencé à travailler pour tenter de résoudre ce problème.

Le texte original est beaucoup plus long, et en anglais :
https://livingafi.com/2021/03/17/the-20 … more-15998

Selon moi, cet exemple vécu met en évidence un élément essentiel dans la préparation d’un projet de retraite précoce : il faut baser la viabilité de son indépendance financière uniquement sur son patrimoine personnel ; sans prendre en compte dans le calcul le patrimoine de son conjoint (puisque ce dernier peut vous quitter, en emportant son capital).


Rentier frugal depuis septembre 2019

Hors ligne Hors ligne

 

#95 24/03/2021 16h55

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Réputation :   1006  

INTJ

Il ne faut pas oublier qu’aux états-unis il faut avoir une bonne assurance santé privée, ils n’ont pas l’équivalent de la sécurité sociale Française à laquelle nos "rentiers" ont droit via leurs cotisations.

Dernière modification par Oblible (24/03/2021 16h58)


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#96 24/03/2021 18h25

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2638  

Aux USA (comme ailleurs, mais ça ne coûte pas le même prix), le budget d’un "rentier" (frugal ou pas…) devrait intégrer le paiement d’une bonne assurance santé, et une bonne marge de sécurité pour palier certains aléas.

C’est aussi souvent un choix qui ne permet pas ensuite de marche arrière facile.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#97 24/03/2021 18h54

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Réputation :   1036  

INTJ

L’article du même blogger sur les types de personnalité est intéressant :
Cultural Guardians | Living a FI

Je crois que la majorité des membres actifs de ce forum tombent dans les mêmes catégories que le sondage qu’il cite sur Mister MoneyMustache, mais la distinction supplémentaire qu’il fait avec le profil "Guardian" est intrigante.


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#98 24/03/2021 18h58

Membre (2013)
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   160  

Frugalismepossible a raison d’insister sur l’échec possible d’une retraite précoce.

1) La séparation peut être dévastatrice au niveau financier (relire ce fil).
2) actuellement, nous avons un système d’assurance maladie en France qui est plus favorable que dans d’autres pays.
Mais j’ai l’impression que ce système s’érode. Par exemple, sur le long terme, le prix moyen des complémentaires santé augmente bon an mal de 2-3 % par an (inflation déduite) et le financement de la dépendance est loin d’être acquis.

Bref, je pense que les aspirants rentiers/rentiers ont tout intérêt à avoir une grosse marge de sécurité.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #99 24/03/2021 19h12

Membre (2014)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   644  

ENTJ

A toujours chercher une marge de sécurité avoir une retraite précoce sera plutôt une retraite tardif smile

Il y a effectivement la SS en France , le patrimoine est effectivement individuel.
Pour le coût des complémentaires santé ect , Mais dans la balance :
Il y a aussi les héritages, les petits revenus complémentaire ( plaisir ) qu’on peux avoir également durant notre vie d’indépendance financière ect..

Mais plutôt que de débattre indéfiniment sur la question, on peut complètement être pragmatique en sachant que l’étude suppose que:

Vous ne travaillerez jamais à temps partiels ou en tant qu’auto-entrepreneur,
Vous ne percevrez pas une seule aide de la sécurité sociale ou encore une pension de retraite,
Vous n’ajusterez pas vos dépenses en fonction de l’évolution du marché,
Vous n’adapterez jamais vos habitudes en fonction de la variation du prix des matières premières (si l’eau devient trop cher, se rabattre sur du coca),
Vous n’aurez jamais d’héritage,
Vous ne ferez jamais ce que la plupart des personnes âgées font: dépenser moins.

Pour synthétiser l’étude je rapelle que  :

3% ou moins, et les chances de réussite sont de 100%,
Ne jamais s’approcher de 7+% de retrait, sauf si le but c’est de finir par manger des boites pour chien,
Si vous voulez quelque chose d’absolument sûr: 4% de retrait, et un porte-feuille 75% actions / 25% obligations,
7% de retrait c’est possible, mais il faut réduire lorsque le marché s’effondre.

Juste faire attention de ne pas entrée la veille d’un gros crach… donc lisser pour être encore plus sur même si statistiquement c’est perdant. Mais le but , c’est d’être plus riche ou plus libre ?

Je préfère être plus libre smile donc si grosse somme : lisser !


Maintenant je profite !!!

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #100 24/03/2021 21h44

Membre (2020)
Top 20 Année 2021
Réputation :   196  

Frugalismepossible a écrit :

Je suis tombé sur un article de blog intéressant pour le thème "rester rentier". C’est le constat (écrit en 2021) de l’échec d’une retraite précoce.

Le texte original est beaucoup plus long, et en anglais :
https://livingafi.com/2021/03/17/the-20 … more-15998

Après avoir lu le long billet sur le blog, quelques réflexions me viennent au fil de la lecture.

Il y a un jugement de valeur permanent ; les gens qui travaillent pour gagner de l’argent et le dépenser (résidence secondaire, vacances, biens matériels…) sont méprisés par ceux qui "ont compris" que la vie c’était autre chose. Sauf que sa femme l’a ramené à la réalité, la consommation de biens matériels c’est aussi la vie.

L’homme est un animal social et aussi d’une certaine manière matérialiste. Il a régulièrement besoin d’objectifs pour s’accomplir ; de véritables objectifs pour savoir s’il sert véritablement à quelque chose dans la société.
Le véritable rentier précoce en phase avec ses aspirations véritables d’ascète ne devrait pas s’exposer, se raconter, essayer de (se) convaincre qu’il a emprunté la bonne voie, vendre des produits sur un site internet, rédiger des articles en étant payé pour le faire… Sinon il entre simplement dans la même case que les influenceurs manipulateurs pour millenials qui font l’éloge de l’argent facile via le placement de produits et l’éloge de la fainéantise. Ils ont un besoin de reconnaissance exactement comme les matérialistes qu’ils s’évertuent à critiquer.
C’est tout à son honneur d’avoir résisté à ces sirènes contrairement aux autre bloggeurs connus.

On peut avoir de l’argent pour vivre des expériences ET avoir des biens matériels, l’un n’excluant pas l’autre. Le plus souvent, devoir faire un choix c’est se rendre à l’évidence que l’on a pas le capital pour faire tel ou tel projet, telle ou telle dépense et certains, mal à l’aise face à cette idée, se considèrent au-dessus de la mêlée parce qu’ils auraient "résisté" mais en pratique ce sont leurs finances qui n’ont pas résisté aux mathématiques pures.

Beaucoup de retraités précoces ne le seraient pas ou ne tenteraient pas de l’être à 35 ans, s’ils n’exerçaient pas de bull shit jobs. Il serait intéressant de mener un sondage pour connaître le job qu’exerçaient les rentiers précoces.

L’adéquation entre l’intérêt intellectuel d’un métier, la reconnaissance des pairs et la rétribution permet à l’individu de travailler sans que cela soit réellement un travail ; la retraite précoce dans ce cas précis n’est pas l’objectif principal de la vie.

Comme il finit par le reconnaître entre les lignes, le bonheur est effectivement plus complexe que lire dans son canapé enlacé avec son partenaire et se balader les cheveux aux vents pendant des heures durant. Le travail n’est pas nécessairement aliénant. Et le bonheur consiste à ne pas trop penser à ses finances ; à se libérer de l’argent qui devient évidemment le maître du rentier précoce.


"Il faut de la mesure en toutes choses" Horace.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur