Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Capgemini sur nos screeners actions.

#1 05/04/2015 14h51

Membre (2010)
Top 20 Expatriation
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Réputation :   583  

Une analyse rapide montre que des grandes SSII comme Atos et Sopra ont des ratios de valorisation (PE, VE/Ebit) très nettement plus faibles que ceux de Cagemini, même en tenant compte que ce dernier est le leader européen et a bénéficié d’une croissance organique plus élevée (donc mérite des ratios plus élevés).
Et ce d’autant plus que le cours de bourse sur les 12 derniers mois de Capgemini a connu une nette hausse (+44%) vs. des baisses pour les deux autres.

Quelqu’un qui aurait analysé de manière plus poussée ces sociétés, notamment Atos, peut-il expliquer ces forts écarts de valorisation actuellement, qui n’existaient pas - ou avec une ampleur bien moindre - il y a un an ou deux,
ou au contraire, y aurait-il une opportunité boursière de vente de Capgemini et d’achat des deux autres?

Mots-clés : atos, capgemini, sopra, ssii

Hors ligne Hors ligne

 

#2 06/04/2015 08h36

Membre (2010)
Top 20 Expatriation
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Réputation :   583  

Bizarre, cette question ne semble pas intéresser grand monde, alors qu’il s’agit peut-être d’une opportunité d’investissement très intéressante …

Hors ligne Hors ligne

 

#3 06/04/2015 10h03

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3252  

Peut-être parce que Capgemini est valorisée plutôt comme une société de conseil haut de gamme (comme Accenture), tandis qu’Atos et Sopra sont "juste" de grosse SSII ?


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#4 06/04/2015 10h53

Membre (2012)
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   416  

Je confirme, CapGemini est considérée comme une vraie société de conseil alors que Sopra, Steria … ne sont que des SSII ( des "viandeurs" ).

Hors ligne Hors ligne

 

#5 07/04/2015 19h55

Membre (2015)
Réputation :   1  

Cap Gemini du haut de gamme ?!

Ce n’est pas du tout l’image que j’ai, "viandeurs" aussi. Ils sont peut-être légèrement mieux que les autres grosses SSII, mais à mon avis les haut de gamme sont celles spécialisées dans un domaine particulier (finance, industrie…), et ne sont pas cotés.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 07/04/2015 20h02

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Réputation :   234  

Peut être pas ce que Cap a mieux développer que les autres son modèle off-shore en Inde, et est capable de signer des contrats aux US qu’elle fait quasiment intégralement délivrer par l’Inde ?

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 07/04/2015 20h36

Banni
Réputation :   115  

Reminder : +50% des employes de cap sont indiens et en inde.

Sinon les ssii ne sont que des soustraitants (comme des soustraitants automobiles ) confronté au declin des budgets IT, des prix de plus en plus bas et d’une grosse concurrence.

les achats ne jurent que par le prix de facturation unitaires, les directions par le fait qu’un jour l’offshore mettra autant de temps que les ingenieurs europeens.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 07/04/2015 22h26

Membre (2012)
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   416  

les directions par le fait qu’un jour l’offshore mettra autant de temps que les ingenieurs europeens.

Sans vouloir faire du hors sujet, l’offshore n’est rentable que pour des activités basiques comme un centre d’appel, un support de premier niveau mais dès que ça touche au développement ou à toute autre activité plus intellectuelle, l’offshore ( surtout en Inde ) est une vraie catastrophe ( décalage horaire, culturel, linguistique … ) et finit par coûter plus cher que du onshore ou du local.

Cap Gemini fait sans doute travailler des milliers d’Indien sur les projets vendus aux Américains mais ont des spécialistes du power point qui savent mettre tout cela dans un beau papier cadeau.

Dernière modification par ZeBonder (07/04/2015 22h29)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 08/04/2015 07h28

Membre (2010)
Top 20 Expatriation
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Réputation :   583  

Ma conclusion provisoire est que malgré les arguments de certains ici sur la qualité (perçue) plus élevée des prestations de Capgemini, cette dernière ne mérite pas d’avoir des ratios de valo (PER, VE/Ebit) aussi outrageusement élevés comparé à Atos ou Sopra.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 08/04/2015 08h49

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   211  

Elles m’ont l’air toutes surévaluées. Quitte à faire dans le conseil, je préfère me payer IBM, c’est presque 2 fois moins cher que la moins chère des 3…

Hors ligne Hors ligne

 

#11 26/09/2015 07h30

Membre (2015)
Réputation :   0  

My two cents :

Avoir été contraint de travailler avec une équipe de la Sopra m’encourage à ne jamais placer 1 € dans cette société. Je ne connais pas les niveaux de prestation des autres sociétés citées, mais avec la Sopra j’ai vu un amateurisme et un manque de conscience pro assez déconcertant. Le sous-texte de leurs réponses était : "Ah oui, effectivement, ça ne marche pas." Et là deux solutions : ou ils ne maîtrisent pas les outils qu’ils proposent ou ils se moquent de leurs clients.

Cordialement,

Leuwen

Hors ligne Hors ligne

 

#12 19/10/2018 17h33

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   795  

Sopra Steria Group s’effondre en Bourse après un avertissement sur résultats

Le Revenu - VALEURS EN VUE Par Philippe Benhamou Publié le 19/10/2018 à 14:41 a écrit :

Le titre du groupe informatique perd un quart de sa valeur, plombé par un abaissement surprise des objectifs annuels. En cause, une contre-performance de la filiale logiciels Sopra Banking Software.
De loin la plus mauvaise performance de l’indice SBF 120, le titre du groupe informatique cède près d’un quart de sa valeur dans des volumes déjà neuf fois supérieurs à la normale à mi-séance. L’action tombe ainsi à un plancher depuis l’été 2016.

Un profit warning vivement sanctionné

C’est peu dire que les investisseurs ont lourdement sanctionné le lancement d’un avertissement sur résultats, à une semaine de la publication prévue du chiffre d’affaires du troisième trimestre.

Les dirigeants de Sopra Steria ont annoncé avoir abaissé leurs objectifs 2018. Le chiffre d’affaires du groupe est désormais attendu en hausse d’au moins 4,5% à périmètre et taux de change constants, contre une croissance interne en haut de la fourchette de 3 à 5% anticipée précédemment.

Surtout, la marge opérationnelle de l’exercice devrait se situer à environ 7,5%, alors que le consensus de prévisions des analystes financiers au 2 octobre dernier était de 8,5%. En conséquence, le groupe ne prévoit pas d’amélioration de son flux de trésorerie disponible par rapport à 2017. L’objectif initial était de dégager un flux de 170 millions d’euros, à comparer à 110 millions en 2017.

La filiale logicielle en difficultés

Cette révision provient de l’activité de Sopra Banking Software (SBS) qui sera impactée cette année par deux éléments principaux : la non-signature d’un contrat de taille significative et des difficultés de production apparues suite aux succès commerciaux rencontrés depuis plus d’un an par la filiale d’édition de logiciels bancaires du groupe.

En conséquence, la marge opérationnelle annuelle de SBS est attendue en retrait de 42 millions d’euros par rapport aux prévisions antérieures.

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre de SBS devrait désormais reculer de 20% sur un an.

Des objectifs à moyen terme revus début 2019 ?

Les dirigeants de Sopra Steria Group ont également indiqué qu’ils se «prononceront sur les objectifs au-delà de 2018» lors de la publication des résultats annuels, prévue le 22 février 2019.

Rappelons que le groupe ambitionne, à l’horizon 2020, de dégager entre 3 et 5% de croissance interne annuelle de l’activité, une marge opérationnelle de 10% et un flux de trésorerie disponible compris entre 5 et 7% du chiffre d’affaires.

Sopra Steria Group s’effondre en Bourse après un avertissement sur résultats

-25 % aujourd’hui, sur 3 mois -48.49%, sur 3 ans -8.86% : c’est fort !

Les audacieux pourraient considérer que c’est excessif quand "la marge opérationnelle de l’exercice devrait se situer à environ 7,5%, alors que le consensus de prévisions des analystes financiers au 2 octobre dernier était de 8,5%".

Autre plan possible : acheter Cap Gemini et ATOS (92.540 EUR -5.05%) qui ne sont pas concernés par les problèmes internes de SOPRA mais en subissent un contrecoup.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#13 23/10/2018 10h41

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   795  

Mauvaise idée d’acheter ATOS … J’espère que personne n’a suivi !

ATOS tombe au plus bas depuis juillet 2016 après son avertissement sur sa croissance

AOF•23/10/2018 à 10:14 a écrit :

(AOF) - Plus forte baisse de l’indice CAC 40, Atos flanche de 18,13% à 73,82 euros. Fragilisé depuis fin juillet par une croissance organique décevante au premier semestre et par les "arrangements financiers" dénoncés par Credit Suisse lui permettant de doper son free cash flow, le spécialiste de la transformation digitale des entreprises subit un nouveau coup de grisou en Bourse après son avertissement sur sa croissance.

Atos anticipe désormais une croissance organique du chiffre d’affaires de l’ordre de 1% en 2018 contre une précédente fourchette de 2% à 3%.

Le PDG Thierry Breton a justifié cette prévision par son anticipation d’un environnement économique " incertain et difficile ", mais aussi par la performance décevante au troisième trimestre de son activité d’infogérance (Infrastructure & Data Management) en Amérique du Nord et en Allemagne. Un coup dur car il s’agit de sa plus importante division.

Sur les 9 premiers mois de l’exercice, la croissance interne du groupe était déjà inférieure aux ambitions du groupe : 1,2%.

Au seul troisième trimestre, les revenus ont atteint 2,884 milliards d’euros, en hausse de 0,1% à périmètre et taux de change constants alors que le marché visait 1,9% !

Conséquence de cette croissance plus faible que prévu, la marge opérationnelle est attendue dans le bas de la fourchette comprise entre 10,5% et 11% du chiffre d’affaires. Le consensus s’élève à 10,7%.

Le flux de trésorerie disponible devrait enfin représenter de l’ordre de 60% de la marge opérationnelle, comme prévu auparavant.

ATOS tombe au plus bas depuis juillet 2016 après son avertissement sur sa croissance
71.600 EUR -20.44%

On peut faire la comparaison sur la marge opérationnelle :
SOPRA : la marge opérationnelle de l’exercice devrait se situer à environ 7,5%
ATOS : la marge opérationnelle est attendue dans le bas de la fourchette comprise entre 10,5% et 11% du chiffre d’affaires

Même en période difficile, les sociétés du secteur restent rentables.
Mais ATOS est structurellement plus rentable que SOPRA, ce qui peut justifier une meilleure valorisation.

Egalement une différence sur la visibilité à moyen/long terme :

ATOS a écrit :

Le groupe précise qu’il organisera début 2019 une journée
investisseurs afin de présenter, probablement dès janvier, son
nouveau plan à trois ans allant jusqu’en 2021.

Admettons, prudent mais devrait avoir une vision LT.

SOPRA a écrit :

Les dirigeants de Sopra Steria Group ont également indiqué qu’ils se «prononceront sur les objectifs au-delà de 2018» lors de la publication des résultats annuels, prévue le 22 février 2019.

Inquiétant, visibilité 0, on fonce dans le brouillard …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#14 23/10/2018 11h17

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1278  

Mauvaise idée d’acheter ATOS

Vous parlez du "conseil" que vous aviez donné le 19.10 ?
Ou celui de ne pas acheter Atos aujourd’hui ?
Car je trouve la chute de ce jour de presque 25% très lourde.


Parrain LINXEA. Boursorama (FRVE9093). Fortuneo (12662218). Zen'Up. Vattenfall. Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 23/10/2018 11h32

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   795  

Je pensais à mon "autre plan possible" du 19/10. Juste une idée que je n’ai d’ailleurs pas suivie, j’espère que personne ne l’a interprété comme un conseil d’achat.

On pourrait aussi appliquer la 1ère idée "les audacieux pourraient considérer que c’est excessif" à ATOS …

Mais encore une fois je ne conseille à personne de suivre les idées que je peux exprimer, ni même mon portefeuille.
A chacun de décider …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+2 / -1]    #16 24/10/2018 09h25

Banni
Réputation :   283  

Pour ma part, je ne risque pas de mettre un sou dans Atos tant qu’un énergumène comme Thierry Breton sera à sa tête. Depuis un an, le titre ne fait que baisser, perdant près de la moitié de sa valeur, mais l’intéressé, fort de ses appuis politiques, est toujours en place. En période de basses eaux, il arrive un moment où le carnet d’adresses, aussi épais soit-il, ne parvient plus à dissimuler l’incompétence foncière.

On frémit en songeant que cet individu a dirigé Bercy ; fallait-il que Chirac soit dépourvu d’idées pour aller chercher ce type-là dont Sarko a eu la bonne idée de se débarrasser sitôt élu : le futuroscope, Bull, France-Télécom, Bercy, Atos….en voici un qui a atteint son niveau de Pitters depuis longtemps, pas sûr qu’il ait laissé un souvenir impérissable là ou il est passé et qui n’aurait jamais dû aller au-delà du grade de chargé de travaux dirigés à Supelec.

Hors ligne Hors ligne

 

#17 24/10/2018 14h37

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3252  

En tous les cas, toutes les SSII qui avaient le vent en poupe se font bien doucher en bourse ces derniers temps (Atos, Sopra, Altran, Umanis, Keyrus) avec des baisses de 50% ou plus par rapport à leur plus haut.

Les graphiques boursiers sont tous similaires : les cours se sont mis à enfler comme des grenouilles de mi-2016 à mi-2018 et ça chute sévère, et il y a encore de la marge avant de retrouver les niveaux de valorisation qui prévalaient avant 2016.

Curieux que des sociétés cycliques qui finalement ne sont que des sous-traitants de grosse boîtes, sans moat, aient pu connaître une telle ferveur boursière.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#18 24/10/2018 15h03

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

Sopra, Atos, Umanis ont clairement des problèmes opérationnels. Leur valorisation était clairement excessives. Je pense qu’Umanis devrait encore souffrir. Je n’ai jamais compris pourquoi elle bénéficiait d’une prime sur le secteur. Sa valorisation devrait rejoindre celle d’Open.
Certaines ESN (Devoteam, Aubay, SII) affichent encore des croissances robustes avec un bon niveau de marge.
Keyrus n’a pas encore publié mais elle a été entraînée la secteur. La marge était pourtant en amélioration au S1… A suivre

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#19 24/10/2018 15h06

Membre (2012)
Top 10 Monétaire
Réputation :   33  

Franchement Stokes, ce genre de propos digne d’un Mélenchon dans ses grands jours n’apportent pas grand chose.  Si vous voulez vous défouler peut étre pourriez vous aller dans la rue avec une pancarte avec vos camarades au lieu de nous bassiner avec vos pseudos opinions politiques sur ce forum.
Pour rappel le titre Atos était depuis l’année dernière à un plus haut de 10 ans.
En 2008/2009 le titre valait une vingtaine d’Euros, il était à 120- 130 il y a peu et le tout sous la direction de Breton. Méme avec la chute d’hier on est encore à X4 par rapport à son arrivée.

Sur le fond l’annonce d’hier d’Atos n’est pas une catastrophe, juste un ajustement . La boite reste rentable et les perspectives sont encore là. Ils ont juste annoncé une mauvaise nouvelle au moment ou le marché cherchait toutes les opportunités pour baisser.
Probablement trop tot pour se renforcer car la vague baissière n’est peut étre pas terminée.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 24/10/2018 15h38

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

Tiens, je viens de voir qu’Investir passe aujourd’hui à la vente sur Umanis


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#21 24/10/2018 16h48

Membre (2015)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   369  

Prodware aussi a souffert alors que, pour le coup, sa valorisation est loin d’être excessive. Elle a perdu presque 30% sur ses plus hauts.
Cependant, ses résultats du premier semestre (publiés le 16 octobre) ont quand même été salués par le marché puisque le lendemain, elle a connu une belle grimpette, aux alentours de 8% il me semble.

La SSII qui résiste le mieux, c’est Alten. Mais attention, elle va publier son CA du troisième trimestre ce soir…Glups.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (24/10/2018 16h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#22 24/10/2018 17h43

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   795  

CERCLE FINANCE•24/10/2018 à 17:26 a écrit :

Atos: une ’défiance exagérée’ selon un analyste


(CercleFinance.com) - Le titre poursuit son mouvement de repli avec une perte de -5% (-22% hier). Certes, le ’warning’ lancé par l’ESN Atos a fait chuter son titre de l’ordre de 30% sur une semaine glissante. Mais selon le bureau d’études parisien Invest Securities, il faut ’savoir raison garder’. Les analystes confirment ce matin leur conseil d’achat sur le titre. Quoi que ramené de de 117 à 103 euros, leur objectif de cours augure toujours d’un potentiel de hausse de plus de 50%.

’La déception est cantonnée à la division infogérance (…) sur trois problèmes bien identifiés’, argumente Invest Securities, qui ajoute que ’les révisions de bénéfice par action sur 2018-2020 sont limitées’ (- 4% environ).

Bref, ’le titre pâtit d’une part d’une défiance exagérée après les précédents Sopra Steria et Altran, qui ont pourtant des causes et des conséquences très différentes et d’autre part d’une perte de crédit du management (cf. polémique sur le cash flow libre cet été) qui occulte un ’track record’ solide, en particulier en termes de fusions & acquisitions’, termine Invest Securities, pour qui le cours actuel constitue une occasion d’achat.

Ils disent comme moi "les audacieux pourraient considérer que c’est excessif".
Et comme stokes "une perte de crédit du management".

REUTERS•24/10/2018 à 17:51 a écrit :

Alten revoit en hausse sa prévision de croissance des ventes 2018

    24 octobre (Reuters) - ALTEN  LTEN.PA :
    * CA DE 1,66 MD D’EUROS SUR 9 MOIS, EN HAUSSE DE 13,5%
    * CA EN CROISSANCE DE 14,5% AU T3 A DONNÉES CONSTANTES
    * ALTEN REVISE EN HAUSSE SA PREVISION  POUR 2018, TABLE SUR
UNE CROISSANCE ORGANIQUE DE SES VENTES SUPÉRIEURE À 10%
    * ALTEN POURSUIVRA  SA STRATÉGIE D’ACQUISITION CIBLÉE AFIN
D’ACCÉLÉRER SON DÉVELOPPEMENT, EN PARTICULIER À L’INTERNATIONAL

Isild va pouvoir mettre au frais le champagne.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (24/10/2018 17h59)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#23 24/10/2018 18h00

Banni
Réputation :   283  

mercators a écrit :

En 2008/2009 le titre valait une vingtaine d’Euros, il était à 120- 130 il y a peu et le tout sous la direction de Breton. Méme avec la chute d’hier on est encore à X4 par rapport à son arrivée.

Le souci c’est que l’on est passé de 130€ il y a un an à 66€ ce jour, soit la moitié de la valeur du titre partie en fumée. C’est détestable pour ceux qui ont acheté il y a un an et ennuyeux pour ceux qui ont acheté il y a 10 ans, quand bien même ils en soient encore à "x4".

J’ai  un peu de mal à croire que cela doit entièrement dû à la crise, au vilain marché qui ne comprend rien, mais surtout pas au PDG. Dans le "track record" de l’intéressé, j’avais oublié Thomson grand public, doit Juppé avait expliqué qu’elle ne valait même pas 1 franc de l’époque.

Il n’y a à mon sens rien de pire pour les actionnaires qu’un chef d’entreprise politicard : non seulement il est mauvais, mais il est quasiment impossible à remercier autrement que par une promotion.

J’ai en portefeuille 2 petites sociétés de service informatique : SII et Infotel ; leur cours a certes baissé sur un an mais pas dans des proportions pareilles.

C’est en effet un secteur difficile en bourse : non seulement il n’y a pas de barrière à l’entrée, mais la masse salariale représente grosso modo 80% de la valeur ajoutée. il est donc très difficile de maintenir les marges dès lors que la croissance fait mine de ralentir.

Atos perd encore 5,5% ce jour alors que le marche rebondit !

Dernière modification par stokes (24/10/2018 18h00)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #24 24/10/2018 18h03

Membre (2015)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   369  

Bonsoir Stokes,

Euh, vous êtes sûr que le marché a rebondi ? Parce qu’on vient d’avoir un "twist ending" de toute beauté là ! Le Cac 40 a fait plouf dans les dernières minutes. Et le Cac small a ploufé encore plus profond.

A part ça, résultats d’Alten nickel chrome, comme d’hab. Ouf.

Dernière modification par Isild (24/10/2018 20h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#25 24/10/2018 18h05

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   795  

BOURSORAMA•24/10/2018 à 17:40 a écrit :

Infotel : Très forte croissance au 3ème trimestre 2018 : + 13,7%. Chiffre d’affaires 9 mois : + 12,2%.

Communiqué de presse INFOTEL.
Très forte croissance au 3ème trimestre 2018 : + 13,7%.
Chiffre d’affaires 9 mois : + 12,2%.

Bien vu stokes !
Tout n’est pas pourri au royaume des SSII.

Il manquait le leader :

REUTERS•24/10/2018 à 17:58 a écrit :

Capgemini relève son objectif de C.A. en prévision d’un bon T4

    PARIS, 24 octobre (Reuters) - Capgemini  CAPP.PA  a annoncé
mercredi relever son objectif de croissance de son chiffre
d’affaires annuel, disant attendre une solide performance au
quatrième trimestre.
    La SSII précise dans un communiqué viser désormais une
croissance de ses ventes supérieure à 7,5% à taux de change
constants au lieu de "légèrement supérieure à 7%".
    Au troisième trimestre, Capgemini a réalisé un chiffre
d’affaires de 3,228 milliards d’euros, en hausse de 8,7% à taux
de change constants, grâce notamment à une progression de 12,9%
en Amérique du Nord, qui représente un tiers du total.
    Le groupe dit prévoir une croissance de 6,8% au quatrième
trimestre malgré une base de comparaison plus élevée.
    Il confirme par ailleurs viser pour 2018 une marge
opérationnelle comprise entre 12,0% et 12,2% et un free
cash-flow organique supérieur à 1 milliard d’euros.
    Mardi, Atos  ATOS.PA , concurrent de Capgemini sur de
nombreux marchés, a dévissé de 22,22% en Bourse après avoir dit
prévoir pour 2018 un chiffre d’affaires moins élevé que prévu,
tout en craignant une marge plus basse qu’espéré en raison d’une
contre-performance de son pôle d’infrastructures et de gestion
de données au troisième trimestre.

A l’avantage d’être mondial (notamment  Amérique du Nord).
Et rentable : marge opérationnelle comprise entre 12,0% et 12,2%.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (24/10/2018 18h12)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Capgemini sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur