Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#201 05/09/2020 09h21

Membre
Réputation :   8  

Intéressant, merci pour vos retours :-)

J’essayerais la prochaine fois.

Pour le moment je disais que je faisais une pause dans ma vie professionnelle.

Et que j’en profitais pour faire tout ce que je n’avais pas pu faire durant ma période de travail.

Hors ligne Hors ligne

 

#202 05/09/2020 09h43

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   251  

thanos2018 a écrit :

Pour le moment je disais que je faisais une pause dans ma vie professionnelle.

C’est aussi ce que je dit : "entre 2 contrats", ou "en reconversion".

Généralement, quelqu’un qui cherche à nous définir via le "qu’est ce que vous faites dans la vie", c’est des personnes qui ne m’intéressent pas.
Elles cherchent à faire rentrer dans, voir à faire accepter leur vision du monde, et à classer dans des petites cases.
Bref, généralement des personnes non intéressantes!

D’ailleurs, je me faisait la réflexion, nos nouveaux voisins, (connu depuis 1 ans, avec 1 bouffe et 1 apéro en commun), je sais dans quel boite lui bosse (difficile d’esquiver le logo sur son tshirt!), mais je ne connais pas son métier, et elle j’ai une très vague idée de son métier mais sans plus…
Bref, le "vous faites quoi dans la vie" ne m’a même pas traversé l’esprit…

Hors ligne Hors ligne

 

#203 05/09/2020 09h59

Membre
Réputation :   11  

thanos2018 a écrit :

Etre rentier, parait idyllique mais tout parait sans saveur

Je pense que cela est dû à votre situation est je comprends que sortir d’un burn-out n’est pas simple, j’ai vu des cas autour de moi quand je travaillais… Je n’ai pas cette expérience (mais ça ne fait pas 5 ans que je ne travaille plus).

thanos2018 a écrit :

La deuxième question qui vient toujours après une rencontre est, “que fait-vous dans la vie” et je ne sais jamais quoi répondre.

A cette question, je réponds que je suis "investisseur, en amorçage", ce qui est vrai. J’ai pris des participations dans 3 petites startups avec lesquelles je discute "produit" en temps choisi, sans prise de tête. Ingénieur de formation et dans l’âme, ça correspond à un de mes passe-temps et ça permet de titiller les neurones sur des projets sympas avec des gens intelligents, impliqués, motivés. Partager sa propre expérience, les aider à se recentrer sur l’essentiel, trouver le juste équilibre entre volume de travail et capacité à tenir dans la durée etc, j’imagine que cela remplit une case "utilité pour la société" ou "lien social".

Ce sont de petits investissements au regard des sommes que j’ai gagnées en vendant mes sociétés / participations précédentes (moins de 1% de mon patrimoine financier), donc si ça ne marche pas l’argent investi ne me manquera pas du tout.

Je n’ai pas de réaction négative au terme "investisseur".

J’ai commencé sans un sous (endetté pour rembourser un emprunt fait pour mes études) donc je n’ai absolument aucune honte à avoir de l’argent aujourd’hui. Je ne l’affiche pas ostensiblement, mais je n’ai aucun mal à dire que je suis multi-millionaire et que je n’ai pas besoin de travailler. Ceux qui me connaissent savent comment j’y suis arrivé et peu m’importe ce que pensent les jaloux. Il faut se soucier des choses sur lesquelles vous avez de l’influence et laisser filer le reste.

Je n’y passe cependant pas énormément de temps, j’ai d’autres projets perso (redécouvrir la france puisque c’est difficile de voyager "loin" en ce moment, trouver une résidence secondaire "coup de coeur" (plus difficile que je ne le pensais), accompagnement éducatif, développement de nouvelles compétences personnelles, s’occuper des parents vieillissants, …)  qui font que je n’ai pas trouvé le temps long depuis que nous nous sommes arrêtés de travailler - en fait je ne sais pas où passe le temps !


---- Jean-Marc ----

Hors ligne Hors ligne

 

#204 05/09/2020 10h30

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   196  

JeanMarc a écrit :

s’occuper des parents vieillissants, …)

On le lit peu, l’entends peu, mais effectivement, à l’âge auquel la plupart accèdent au statut de rentier, les enfants sont autonomes… mais les parents vieillissent.
Une fois rentiers, nous avons plus de temps et certainement de patience pour les accompagner lorsque les problématiques de santé ou de perte d’autonomie s’installent.
D’une façon générale, nous avons plus de temps pour les gens que nous aimons, famille et amis avec ce qui est plaisant et ce qui l’est nettement moins.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #205 05/09/2020 14h00

Membre
Réputation :   85  

Au 17e siècle, il fallait essentiellement être rentier pour être chercheur. La noblesse de robe et la bourgeoisie qui y aspirait étaient des classes sociales composées de rentiers si on les analyse économiquement. Au 18e siècle les expériences scientifique se faisaient beaucoup dans les salons de la noblesse.

La condition n’est plus nécessaire mais si on a du gout pour ça et qu’on y a renoncé pour gagner de l’argent, il doit etre possible de faire une thèse en maths ou dans n’importe quel domaine des lettres ou des sciences humaines et sociales, en philo par exemple, si on a un niveau Bac+5.

Ce sera plus dur dans les domaines ou il y a besoin de matériel expérimental. Il faudra sans doute reprendre des études et suivre un programme de travail adapté mais ca ne coute presque rien si ce n’est du temps, 10000 heures environ.

Très clairement, je pourrais prendre en thèse un rentier qui aurait un niveau en maths suffisant pour que je lui explique un problème de recherche pas trop dur à comprendre mais pas facile à résoudre.

Tant que je ne dois pas lui trouver de financement ni me préoccuper de son avenir professionnel….

Dans la société actuelle, ce sont les 10-15 premières années qui posent problème. Et vous tuez vos potentialités dans les autres domaines d’activité. Si ca marche, tvb, les rémunérations ne font pas rêver et rendent illusoire d’atteindre le statut de rentier sans héritage mais il serait malhonnête de prétendre que c’est déplaisant si on survit jusqu’a obtenir un poste permanent. Avec un peu plus d’argent,  j’aurais toutefois fait des choix un peu différents.

Si on n’a pas de besoin d’argent, on peut toujours le faire gratuitement.

D’autres activités encore sont très épanouissantes spirituellement et potentiellement bien considérées socialement ….. tant qu’on ne cherche pas à en vivre! Il ne faut en effet a peu près rien en espérer comme revenu.

Outre le bénévolat associatif, il y a les activités littéraires, artistiques, religieuses (le diaconat, la catéchèse  pour un chrétien), politiques (maire d’une commune rurale, conseiller municipal d’une commune urbaine, voire député).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #206 05/09/2020 20h35

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   231  

Je trouve que la problématique de l’apparence sociale du rentier est très souvent abordée sur le forum, principalement à travers la question : Sous quel métier se présenter ?

C’est vrai que c’est une question qui revient vite dans une conversation et que je pose souvent. Pas pour "juger" du statut social mais plutôt pour essayer de voir quels centres d’intérêt on pourrait partager, bref.

Pour moi, spontanément la question de savoir "sous quel métier se présenter" socialement une fois rentier ne me semble ou semblait pas essentielle.

Pourtant aux vues de la récurrence de cette question sur le forum et de la part de mes proches, je pense qu’elle l’est.

Je ne suis pas particulièrement bien placé pour m’exprimer sur le sujet, car je ne suis "pas encore" rentier. J’envisage de céder mon entreprise dès que ça sera techniquement possible.

Je proposerais l’algorithme suivant :

1. La question n’est pas importante ni pour vous, ni pour votre entourage :

1.1 Se déclarer rentier et essayer d’expliquer aux gens la réalité de ce que vous faites (je déconseille plutôt )

1.2 Sortir n’importe quelle baliverne qui vous passe par la tête (je déconseille fortement big_smile )

1.3 Déclarer quelque chose de provoquant juste pour "troller" votre interlocuteur et vous faire un peu plaisir :p (je le conseille avec la plus grande modération, mais fois de temps en temps vis à vis de quelqu’un qu’on reverra pas… à vous de voir smile ; c’est parfois à double tranchant.

2. La question n’est pas importante pour vous mais l’est pour votre entourage. Il semble nécessaire de trouver une réponse "socialement" acceptable et qui ne demande pas trop d’effort.

2.1 Rester assez vague et répondre quelque chose de socialement acceptable

- Votre ancien job avant de devenir rentier (pas besoin de rentrer dans les détails)
- Un job que vous avez exercés précédemment dans votre vie
- Un job crédible en rapport avec vos formations ou vos diplômes
- Vous vous déclarer en reconversion, en formation ou en reprise d’étude (pas forcement l’idéal, sauf si c’est vrai).
- Se déclarer en année sabbatique (au final, c’est souvent mal vu) ou entrepreneur entre deux projets (comme évoqué plus haut).
- Consultant, Conseiller, coach, pour entreprise / particulier, en restant assez flou. Consultant en informatique ou conseiller en développement immobilier.
- Quelque chose qui peut se faire à distance depuis son domicile (informatique en télétravail etc)
- Quelque chose en rapport avec une de vos passions : Prof de ski si vous skiez beaucoup, coach sportif si vous êtes très sportif; mécanicien si vous entretenez vos voitures de collection.

2.2 Dire la vérité, mais le présenter d’une façon appropriée ou légèrement déformée.
- Gestion de patrimoine / Gestion immobilière / investisseur en entreprise / promoteur d’entreprise / gérant d’une pépinière d’entreprise

3. La question est importante pour vous et votre entourage : Tout ce qui est évoqué en 2, sinon :

3.1 Faire une formation pour vous donner le "titre" que vous voulez ou dont vous avez toujours rêvé. Ca peut être en rapport avec une de vos passions. Comme évoqué plus haut dans la discussion, passer un diplôme scientifique et se déclarer "chercheur" dans ce domaine par exemple.

Si vous avez toujours rêvé de vous présenter comme chirurgien, la formation pourrait être un peu
longue par contre smile

3.2 Créer une société ou un statut d’auto-entrepreneur dans le domaine de votre passion, même si vous n’avez quasiment aucun revenu. Vous pouvez faire un site internet si les gens tapent votre nom dans google et avoir une activité minime.

3.3 Faire véritablement un métier et se présenter comme tel. Il faut trouver un métier qui répondent à vos contraintes et à votre mode de vie. Certains ont évoqués des métiers peu connus, comme conseiller prud’hommal par exemple. Cette solution répond à ceux qui ont peur de s’ennuyer ou d’être trop déconnectés socialement une fois à l’abris du besoin financier.

Dernière modification par AleaJactaEst (05/09/2020 22h28)

Hors ligne Hors ligne

 

#207 05/09/2020 21h08

Membre
Réputation :   16  

Gérant de sci et voilà.

Hors ligne Hors ligne

 

#208 05/09/2020 22h53

Membre
Réputation :   48  

AleaJactaEst a écrit :

Je trouve que la problématique de l’apparence sociale du rentier est très souvent abordée sur le forum, principalement à travers la question : Sous quel métier se présenter ?

Gestionnaire de patrimoine (de mon patrimoine)

Pas besoin de chercher plus loin…

Dernière modification par Rick (05/09/2020 22h55)

Hors ligne Hors ligne

 

#209 05/09/2020 23h01

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   231  

Dans votre cas ça convient, mais pour moi par exemple ma compagne n’aime pas trop cette appellation pour son conjoint smile Ca fait un peu trop "rentier / faignant / supérieur / héritier "

Pour le moment, je compte donc continuer de me présenter sous mon métier actuel même quand je l’aurais cessé.

Si on me pose plus de question, pour comprendre pourquoi j’ai des horaires totalement ligne, je pense peut être ajouter que je fais de la recherche en télétravail, que je développe un nouveau projet, que je créer une nouvelle société ou que je suis maintenant consultant.

Dernière modification par AleaJactaEst (05/09/2020 23h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#210 16/09/2020 01h46

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   405  

Légère digression, mais je note sous la présidence Macron une évolution de langage ou d’esprit.

Autrefois on voulait supprimer les héritiers ou les riches. Ces aspirations populistes n’ont pas disparu, mais les esprits moins "rouges" orientent la réflexion différemment.

Aujourd’hui, Macron, et plusieurs journalistes/éditorialistes commentent l’évolution de la fiscalité (notamment l’IFI) comme une volonté de moins taxer le travail, mais de taxer le rentier.

Bref, j’ai le sentiment que si les français deviennent un TOUT PETIT peu plus business friendly, il focalisent leur vindicte sur les vilains rentiers.

Ainsi se déclarer rentier n’est probablement pas une bonne idée en société.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #211 16/09/2020 10h16

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   319  

AleaJactaEst, le 05/09/2020 a écrit :

1. La question n’est pas importante ni pour vous, ni pour votre entourage :

1.0 Parler d’autre chose, dire à quoi on passe ses journées, parler de ses passions, de ses objectifs de vie etc. 

AleaJactaEst, le 05/09/2020 a écrit :

2. La question n’est pas importante pour vous mais l’est pour votre entourage.

2.0 changer d’entourage ! (ok c’est un peu radical ; l’option "Consultant, Conseiller, coach, pour entreprise / particulier" n’est pas mal non plus, c’est flou juste ce qu’il faut, et c’est à la mode)

AleaJactaEst, le 05/09/2020 a écrit :

3. La question est importante pour vous Tout ce qui est évoqué en 2, sinon :

Si vous visez le statut de rentier sans être capable de l’assumer c’est vous qui avez un problème ; la solution est en vous : "pourquoi cette question est si importante pour moi ?" est la bonne question à se poser

Je pense que l’erreur vient de l’interprétation de la question "qu’est-ce que vous faites dans la vie ?" entendue comme "comment gagnez-vous votre vie ?"

Si on me demande ce que je fais dans la vie, bah… je dis ce que je fais dans la vie ! Je travaille à devenir meilleur dans ce qui me passionne (le fait que je ne sois pas payé pour ça n’est pas la question) celui qui insiste en me demandant "et vous gagnez votre vie avec ça ?" je réponds la vérité à savoir "beaucoup moins que quand je travaillais dans la finance, mais je m’amuse beaucoup plus et ça, ça n’a pas de prix!"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #212 16/09/2020 10h31

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   231  

Pour répondre sur le point 3.0, il y a de nombreux témoignage ici qui suggèrent que c’est important pour certains.

Lorsque vous faites un test de personnalité, par exemple le MBTI, vous pouvez vous que le regard des autres à une influence très variables en fonction des personnes. Et je ne pense pas que tous les rentiers "doivent" être indifférents à la vision extérieur. Il est très possible que les profils "INT." par exemple se retrouvent dans votre description ou celle d’IH, mais tout le monde n’est pas "INT."

Personnellement, je m’en moque pas mal, mais je ne me moque pas de mon entourage pour qui s’est important. Que je parle d’entourage je parle de ma compagne et de la vision future de mes enfants principalement et éventuellement de mes parents (pas simple de changer cet entourage là smile )

Bref, je pense que la question est importante , faire le chemin d’essayer de trouver "ça" bonne réponse me semble bénéfique.

Au début, je pensais que c’était négligeable comparativement à l’effort à produire pour devenir financièrement indépendant. Aujourd’hui, je me dis que ça ne serait pas totalement stupide de me forcer à faire une démarche active, comme reprendre une formation ou faire réellement une petite entreprise sans contrainte financière dans un domaine qui me passionne.

Dernière modification par AleaJactaEst (16/09/2020 11h56)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #213 16/09/2020 19h24

Membre
Réputation :   30  

Gestion du regard des autres / sur sa situation de rentier

@ALEAJACTAEST"  Bref, je pense que la question est importante , faire le chemin d’essayer de trouver "sa" bonne réponse me semble bénéfique"

Je suggère d’utiliser une pointe d’humour : C’est universel et l’humour détend
Perso selon la personne: A la question que fais-tu maintenant ?
Je réponds instinctivement selon la nature de la personne:

" je suis vacancier à vie !"                                                (ça! ça passe toujours très bien)
" J’ai passé l’âge de n’avoir qu’un week-end par semaine"   ( Aux aliénés du travail)
" Je n’ai plus besoin de travailler pour vivre"                      ( aux plus spirituels…)

Psst: Idée: On pourrait créer une liste de réponse…

Bien à vous

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #214 22/09/2020 11h53

Membre
Réputation :   11  

Que faire une fois rentier ?

Poursuivre des objectifs autres que d’obtenir une rémunération pour vivre.

Une des idées qui m’a amené à l’investissement est la suivante :

Se payer un billet aller pour Mars à 500k€, et être hyper actif là-bas, pour créer un backup de la civilisation humaine sur une autre planète.
Objectif à réaliser dans 25 ans si SpaceX arrive à mettre en place sa navette.

Il y aura plein de choses à faire là-bas, et il pourrait être bien utile d’avoir un flux de revenu provenant de ces investissements sur Terre.

Des exemples concrets :
Cultiver de la nourriture, produire de l’énergie, construire, récolter de l’eau et du CO2.

Il n’y aura pas de quoi s’ennuyer.

Hors ligne Hors ligne

 

#215 28/09/2020 16h29

Membre
Réputation :   52  

De la poésie pragmatique ?!

Je ne savais pas ou mettre cette œuvre , mais on peut la déplacer au cas ou .

Le rat et le chat - dividendes.ch

Le rat et le chat :

Le rat court dans son labyrinthe
A force de travail il s’éreinte
Toujours en quête de nourriture
Il enchaîne les déconfitures

Obsédé par son salaire
Consommer est son calvaire
Quand il croise ses compères
Il se noie dans leur misère

Le chat passe de rêve en rêve
Bien décidé à faire la grève
Allongé sur son sofa
Il rit de la course du rat

Chérissant son indépendance
De janvier à décembre en vacances
Sa vie est faite d’opulence
Avec un brin de désobéissance

Aveuglé par sa course aux achats
Le rat ignore tout du chat
Il suffirait pourtant qu’il lève les yeux
Pour s’extraire de son cercle vicieux

Entre chat et rat j’ai fait mon choix
Je fuis la voie du salariat
Je vais vivre la vie de pacha
En rejoignant l’actionnariat

Hors ligne Hors ligne

 

#216 28/09/2020 16h45

Membre
Réputation :   24  

Faire le bien autour de soi.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #217 28/09/2020 16h57

Membre
Réputation :   48  

Serrure a écrit :

De la poésie pragmatique ?!

Le chat ne fait rien et attend que ça tombe tout seul…..

Puis la fin où on nous dit que « je vais vivre la vie de pacha, en rejoignant l’actionnariat » si seulement c’était si simple….déjà il faut des fonds importants pour pouvoir vivre de l’actionnariat donc à moins d’avoir eu un héritage, faut avoir bossé dur avant….

La réalité n’est pas aussi simple qu’une fable…..

Dernière modification par Rick (28/09/2020 16h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#218 28/09/2020 17h45

Membre
Réputation :   52  

C’est vrai que cela n’est pas si simple .
Sans argent on ne fait pas de business .

Mais le poème je l’ai trouvé intéressant et beau .
Peut être qu’il faut être malin , rusé et intelligent comme un chat , et pour cela de trouver le juste milieu entre le travail efficient et profiter de la vie .
Des fois faire des expériences , et tant pis si certaines ne fonctionnent pas , tant que l’on a progressé et appris quelque chose au final .
Et surtout réussir à se dégager du temps libre pour continuer a toujours s’instruire et trouver des bons plans .

Les chats domestiques sont malins , je suis sûr que beaucoup d’entre eux pourraient redevenir sauvages , chasser et revivrent dans la nature , mais ils préfèrent s’adosser sur nous les humains . Comme l’investisseur aguerri s’adosse sur l’actionnariat et ses connaissances .

Les félins savent se détendre quand il faut , mais quand ils veulent vraiment quelque chose ils savent mettre les moyens pour l’avoir .
Ils sont très curieux et observateur aussi .

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur