Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 21/07/2018 17h33 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Heureux possesseurs de foncières dans mon PEA, je viens de recevoir le courrier de mon courtier pour m’informer de l’acquisitionn de Westefield par Unibail-Rodamco.

Le hic, c’est que cette opération va entrainer la sortie automatique de la valeur de mon PEA comme c’est le cas pour toutes foncières depuis le 21 octobre 2011.

En effet, l’administration fiscale a accordé un délai pour effectuer les régularisations nécessaires. Les titres nouveaux doivent faire l’objet avant le 6 aout 2018.

Les 3 possibilités qui s’offrent à moi :

Cession dans le cadre du PEA : bien que les actions jumelées soient négociées sous un code ISIN unique, celles-ci doivent être considérées comme des actions distinctes pour les besoins de l’impôt sur le revenu. A la suite de cette cession, le compte-espèces du PEA sera crédité par nos soins d’un montant égale à la somme :
- Du montrant du prix de cession alloué à l’action et
- D’un montant de 10,19 euros représentant le prix de revient de l’action Westfield.
Il est indiqué que ces montant ne seront pas pris en compte dans le calcul du plafond des versements du PEA.

Transfert vers le compte titres ordinaire individuel : l’intermédiaire financier se charge d’un versement compensatoire en numéraire sur le PEA d’un montant égal à la somme de :
la valeur des action Unibail à la date du transfert, laquelle sera égale à 92,32% de la valeur en bourse des actions jumelées à la date du transfert, et
d’un montant de 10,19 euros par action Westfiel

Retrait sans clôture du PEA si plus de 8 ans (et c’est le cas) :
Possibilité de retirer les titres sans avoir l’obligation de réaliser un versement compensatoire. Ce retrait entraîne alors tous les effets d’un retrait normal sur un PEA de plus de 8 ans :
1 Imposition aux prélèvements sociaux de la quote-part de gains incluse le cas échéant dans le montant du retrait.
2 Suppression de la possibilité de réaliser tous nouveaux versements sur les PEA.

Y’a t’il d’autres investisseurs Unibail dans ce cas ?

Quelle est pour vous la meilleure solution ?

Merci de m’avoir lu et merci d’avance de votre aide.

Hors ligne

 

#152 29/08/2018 21h11 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   80 

Bonsoir

Premiers résultats suite à l’acquisition de WESTFIELD
Espérons que cela réveille un peu le titre……………….à la hausse bien ententdu.

UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD HALF-YEAR RESULTS 2018: SOLID PERFORMANCE FOR THE NEW GROUP | MarketScreener

Hors ligne

 

#153 30/08/2018 08h53 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   433 

Unibail-Rodamco-Westfield : des perspectives prudentes

Le Revenu CONSEIL DU JOUR Par Lionel Garnier Publié le 30/08/2018 à 08:27 - Mis à jour le 30/08/2018 à 08:27 a écrit :

La deuxième foncière mondiale intègre pour la première fois les actifs de Westfield, consolidée depuis le 1er juin 2018. Si la foncière voit son résultat net récurrent progresser de 14,5% à 703 millions d’euros, elle se garde pour l’heure de rehausser ses perspectives pour l’ensemble de l’exercice.
C’était un rendez-vous attendu. La première foncière européenne a pour la première fois dévoilé mercredi 29 août, après clôture, ses comptes intégrant Westfield, la foncière australienne dont l’acquisition a été annoncée fin 2017. Elle est consolidée depuis le 1er juin 2018.

Unibail-Rodamco-Westfield – qui a rajouté le nom de son acquisition dans le sien – a dégagé un résultat net récurrent de 703 millions d’euros, en hausse de 14,5% d’une année sur l’autre. La comparaison de la performance est n’est guère aisé. L’intégration des résultats de la cible n’intervient que pour un seul mois.

Le résultat par action ne progresse que de 7,3% à 6,61 euros sur le semestre. Le groupe a dû émettre près de 38% d’actions supplémentaires afin de financer l’opération, payée pour deux tiers en titres et pour un tiers en cash, notamment par augmentation de la dette.

L’effet sur le patrimoine est en revanche plus sensible : l’ensemble des centres commerciaux acquis – principalement situés aux États-Unis et au Royaume-Uni – sont consolidés au 30 juin. Ce qui porte le portefeuille du groupe à 61,3 milliards d’euros, en hausse de 42,4% d’une année sur l’autre.

Magie boursière dissipée

L’actif net réévalué de liquidation - c’est-à-dire en intégrant l’impact de la variation de valeur des instruments de couverture de la dette financière – ne progresse que de 1,8% à 204,20 euros par action.

Cette faible hausse illustre une évidence : Unibail a payé très cher sa cible, même si le patrimoine obtenu est de qualité et lui offre la capacité à s’installer sur de nouveaux territoires, les États-Unis et le Royaume-Uni, dont elle était absente.

Dès lors, ces comptes semestriels constituent sans doute une occasion manquée pour ranimer l’action qui se replie de 9% depuis le début de l’année.

À ce stade, la foncière n’est pas en mesure d’améliorer ses anticipations pour l’ensemble de l’exercice qu’elle se contente de confirmer.

En février 2018, elle avait indiqué tabler sur un résultat récurrent par action de 12,75 euros à 12,90 euros sur la base de son périmètre à fin 2017 et une hausse annuelle moyenne de 6% à 8% à moyen terme.

L’action qui s’est longtemps échangée avec une prime sur l’actif réévalué se traite désormais avec une décote de l’ordre de 7%. Comme si les investisseurs doutaient de la capacité du groupe à surmonter la menace d’une future hausse des taux d’intérêt – et donc du coût de sa dette – par sa stratégie et son exécution opérationnelle.

Profitez de la défiance récente

La sanction nous paraît excessive.

Unibail-Rodamco-Westfield affiche un portefeuille de projets de 12,5 milliards, le plus important pour une foncière cotée, dont 2,8 milliards seront livrés d’ici à fin 2020.

De plus, elle devrait se montrer capable de poursuivre ses cessions dans de bonnes conditions et de tenir son objectif de 3 milliards de ventes afin de réduire sa dette. Plus de 1,2 milliard d’euros de cession ont d’ores et déjà été engagés.

Une prochaine vente pourrait concerner la tour Majunga à la Défense, dans le quartier d’affaires de l’ouest parisien. Si le portefeuille du nouveau groupe est composé à 86% de centres commerciaux, il détient également des bureaux. Une fois loués, ces actifs sont généralement cédés.

Dès lors, nous restons positifs sur l’action.

Le dividende anticipé au titre de 2018 ressort à 11,96 euros par le consensus des analystes Factset. À la clé un rendement de plus de 6%, l’un des meilleurs du secteur, assorti de surcroît d’un patrimoine de très grande qualité.

En quelques sortes, le luxe de l’immobilier coté, mais à prix cassé.

Achetez Unibail-Rodamco-Westfield.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#154 30/08/2018 11h46 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   11 

Le marche reagit differemment, -5% !

Les autres foncieres commerciales sont aussi a la baisse. Morgan Stanley a notamment degrade ses recommandations sur Klepierre et Carmila…

Les recommandations des analystes : Pernod Ricard, Worldline, Klépierre, Carmila, Carmat, Gecina, Recommandations analystes - Investir-Les Echos Bourse

Cela donne des bons points d’entree smile

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne

 

[+1]    #155 30/08/2018 11h51 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   80 

Bonjour

Comme pour KLEPIERRE la tendance long terme n’incite pas à l’optimisme et l’intégration de WESTFIELD ne modifie pas la trajectoire que nous avions en février

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9148_capture_de769cran_2018-08-30_a768_114932.png

IH : merci de ne pas poster d’analyse graphique sur nos forums quand ce n’est pas accompagné d’une remarque fondamentale. Tout le monde peut tracer quelques droites sur un graphique, ça n’a pas de valeur ajoutée.

Dernière modification par thegambler (30/08/2018 11h53)

Hors ligne

 

[+2]    #156 30/08/2018 13h56 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   147 

Pas d’accord avec vous Philippe. Le schéma montre une défiance des investisseurs sur cette foncière. Cela constitue un avertissement pour les potentiels investisseurs.

Je trouve que le message de thegambler apporte  plus que le message 153. Il me semble d’ailleurs, Philippe, que vous aviez indiqué vouloir supprimer les copiés-collés d’autres sites sans commentaire.

Dernière modification par Trahcoh (30/08/2018 13h56)

Hors ligne

 

#157 12/09/2018 17h53 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2166 

Trahcoh a écrit :

Pas d’accord avec vous Philippe. Le schéma montre une défiance des investisseurs sur cette foncière. Cela constitue un avertissement pour les potentiels investisseurs.

J’entends bien, mais n’importe qui peut aller regarder un graphique, il n’y a pas besoin que ce soit posté sur nos forums.

… / …

Sur Unibail, avec la baisse de cours récente, il y a une incongruité : la notation de la dette non sécurisée est A (source) et le rendement sur dividende est supérieur à 6%.

D’habitude, on a ce niveau de rendement sur dividende pour une foncière ou un opérateur télécom, quand la notation de la dette est plutôt BBB.

C’est la même chose sur Klepierre sauf que Klepierre est notée A- (un tout petit cran en-dessous).

Pour ceux qui se souviennent, il y a trois ans, Unibail traitait avec une surcote de 30-40% sur sa NAV. Pas sûr que les choses aient tant changé en trois ans quand on regarde les dernier chiffres semestriels (tous bien orientés).

Hors ligne

 

#158 12/09/2018 18h04 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   11 

Et donc Philippe, allez-vous vous laisser tenter de rentrer sur la valeur ?

En ligne

 

[+3]    #159 12/09/2018 18h34 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2166 

Je n’ai pas d’argent à investir autrement que mes dividendes mensuels et rechigne à faire des mouvements (des arbitrages) sur mon portefeuille. Je pourrais éventuellement me débarrasser de Gap pour embarquer dans Unibail.

Souvent quand les foncières décotent, c’est que ce sont des foncières de deuxième classe. Mais là c’est une des meilleures foncières du monde !

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_unibail-2018.gif

Sur le premier semestre 2018, Unibail a fait 703 M€ de bénéfices récurrents, donc on serait sur une base de 1,4 Md€ à l’année. La société capitalise 24 Md€.

Tesla perd des centaines de millions de $ chaque trimestre, avec un CEO loufoque, et capitalise $47 Md (donc environ 40 Md €).

Faut pas chercher à comprendre. :-)

Hors ligne

 

[+7]    #160 14/09/2018 19h22 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   21 

Petit travail de comparaison entre différentes foncières françaises / européennes :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3727_foncieres_09-2018.png

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Gentleman Grower (14/09/2018 19h23)

Hors ligne

 

#161 06/10/2018 21h38 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   

C’est étonnant qu’avec des revenus et EPS croissant, le cours continue à baisser.
Je compte surveiller cette valeur régulièrement, mais attendre une stabilisation ou retournement pour se positionner.

Hors ligne

 

#162 06/10/2018 22h36 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   39 

J’ai commencé à prendre position sur URW et Klépierre et je compte continuer progressivement principalement sur 2 AV (Linxea Spirit et Swiss Life [email protected]).

Hors ligne

 

#163 13/10/2018 17h39 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2166 

Cela date de 2017 (donc avant la fusion avec Westfield), mais cela confirmera la qualité des centres commerciaux de la société en Europe :

Le Revenu, 18/07/2017 a écrit :

La banque suisse UBS a classé les grandes foncières européennes d’immobilier commercial selon un indicateur original : la valeur de leurs centres commerciaux rapportée au pouvoir d’achat de leur zone de chalandise. Ses conclusions sont parfois surprenantes.

Sans surprise, Unibail affiche la valeur du mètre carré détenu la plus élevée à 7.640 euros. Le numéro un européen de l’immobilier commercial et son patrimoine de 28,8 milliards d’euros de centres commerciaux devance deux britanniques : Land Securities (5.950 euros) et Intu Properties (5.400 euros).

L’espagnol Merlin Properties ferme la marche avec une valeur de 3.077 euros au mètre carré.

Selon UBS, Unibail Rodamco est loin d’être trop chère. La foncière qui n’a de cesse de revendiquer la détention des centres commerciaux les plus puissants en Europe, affiche en effet la zone de chalandise la plus importante en terme de pouvoir d’achat à 57,5 milliards d’euros, devant Land Securities (42,7 milliards) et Hammerson (41 milliards).

… moins pour Klepierre

Klepierre, pourtant doté d’un patrimoine global de 18,9 milliards d’euros réparti sur 162 centres commerciaux, est loin derrière avec une zone de chalandise de 31,5 milliards. Pas étonnant que sa valorisation au mètre carré, à 3.852 euros, soit inférieure à celle du trio de tête.

Dès lors, selon UBS, Unibail mérite sa valorisation boursière. Plutôt prudente sur le secteur, la banque suisse classe Unibail parmi ses favorites, avec Hammerson et Merlin.

Compte tenu de la qualité de leur patrimoine rapportée au pouvoir d’achat de leurs territoires, ces deux dernières mériteraient un meilleur sort boursier.

En l’inverse, la banque estime qu’Eurocommercial, Klepierre et Wereldhave bénéficient d’un traitement de faveur injustifié sur la base de tels critères.

Source : Les foncières Unibail et Klepierre méritent-elles leur valorisation boursière ? | Le Revenu

On notera qu’aux USA, le cabinet d’analystes de foncières Green Street Advisors utilise déjà un indicateur similaire :

Green Street Advisors a écrit :

Improve store placement through better evaluations of malls using Green Street’s proprietary Mall Quality Grades, Trade Area Power (“TAP”) Scores, sales per square foot metrics, and occupancy metrics

Je l’ai déjà vu sur des présentation de DDR Corp.

Hors ligne

 

#164 13/10/2018 18h05 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   255 

Cet article date de juillet 2017 mais, depuis, Unibail et Klepierre poursuivent leur baisse. Les deux foncières évoluent un peu de la même manière d’un point de vue boursier et on se retrouve désormais, pour chacune, avec un cours qui est au plus bas depuis 6 ans. Ce n’est pas rien, surtout dans le marché favorable et plutôt haussier de ces dernières années.

Le Revenu et Investir considèrent toujours que la décote et la défiance vis à vis des centres commerciaux sont injustifiées et les deux hebdo sont à l’achat. D’autant que le rendement avoisine 7%.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (13/10/2018 18h07)

Hors ligne

 

#165 13/10/2018 21h34 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   541 

En cherchant la sensibilité d’URW aux hausses de taux d’intérêts (puisque c’est la défiance du moment, plus que le chat noir Amazon qui substituerait les centres commerciaux premium) je suis assez étonné de constater un impact si faible.

UBI RA17 a écrit :

La dette financière à fin 2017 est totalement couverte contre une hausse des taux d’intérêt à travers :
- La dette à taux fixe ;
- Les couvertures mises en place dans le cadre de la politique de macro-couverture du Groupe.

Sur la base de la dette moyenne estimée d’Unibail-Rodamco en 2018, une hausse moyenne des taux d’intérêt (Euribor, Stibor ou Pribor) de +0,5% (50 points de base) sur cette période aurait un impact négatif estimé de -2,1 M€ sur les frais financiers et un impact du même ordre sur le résultat net récurrent de la période (donc moins de 2%). Une hausse supplémentaire de +0,5% (50 points de base) aurait un impact supplémentaire positif de +2,8 M€ sur ce même résultat. Au total, une hausse de 1% (100 points de base) aurait un impact positif estimé de +0,7 M€ sur les frais financiers. Une baisse des taux d’intérêt de 0,5% (50 points de base) aurait un impact positif estimé de +35,7 M€ sur les frais financiers et impacterait d’un montant du même ordre le résultat net récurrent 2018.

Vu la faiblesse des impacts sus-mentionnés j’ai vraiment du mal à comprendre les craintes du marché. A moins que je ne comprenne pas tout, ce qui est bien possible.

Je suis étonné également de l’impact positif d’une remontée des taux de 1%, comment est-ce possible ? C’est le résultat des caps dans ce scénario ?

Dernière modification par bibike (13/10/2018 22h57)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#166 14/10/2018 00h22 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   688 

C’est aussi "en relatif" qu’il faut raisonner, pas forcément que par rapport à l’entreprise. Si les taux sans risques augmentent fortement, la prime de risque d’une foncière (qui est d’abord un actif rendement) s’ajuste. Les foncières n’offrent "plus assez" si les taux sans risques augmentent. Histoire de couple  (rendement,risque) en somme.

(Je vulgarise et caricature à outrance volontairement smile )


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#167 14/10/2018 05h02 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   100 

Oui, c’est très juste. De même que si les taux augmentent, c’est parce qu’il y a de la croissance et de l’inflation, et donc les loyers s’ajustent mécaniquement (avec du retard).

La revalorisation des loyers commerciaux en France est encadré par l’ILC qui se calcule comme suivant :

50 % mIPCL + 25 % mICC + 25 % mICAVaCD
m=moyenne

Indice Prix à la Consommation "hors?" Loyer
Indice du Coût de la Construction
Le dernier correspond aux Chiffres d’Affaires mais je n’ai pas le détail.

Décret n° 2008-1139 du 4 novembre 2008 relatif à l’indice national trimestriel des loyers commerciaux

C’est applicable aux baux commerciaux en France, mais je ne doute pas que les autres pays européens en aient un proche ou similaire. De même que les US.

Si, comme l’étude de la banque Suisse l’explique, URW est majoritairement dans des zones à fort pouvoir d’achat, il n’est pas difficile d’appliquer ces hausses de loyer.

Le marché est "moody" et parfois pendant des années sur certain secteur. Rappelez vous de TOTAL début 2016, un autre géant pourtant solide qui baissait… qui baissait…

Il faut savoir rentrer et patienter. Le dividende le permet smile

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (14/10/2018 13h01)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#168 14/10/2018 09h34 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   

Je suis également intrigué par la baisse du cours (j’effectue des achats réguliers sur cette belle valeur depuis environ 1 an et demi). Cette valeur, qui paraissait antérieurement toujours très chère, semble actuellement bradée. Je me souviens, j’avais pour objectif d’attendre que le rendement atteigne 5% pour acheter. On est dorénavant à environ 7,3% (dividende attendu en 2019 sur cours actuel).

Comme il a été indiqué ci-avant, la hausse des taux US explique probablement en partie la baisse du cours.

Toutefois, les taux longs en France n’ont pas vraiment augmenté jusqu’à présent. Peut-être répartiront ils à la hausse. Peut-être pas. Peuvent-ils remonter de manière importante ? Je ne sais pas. Si tel est le cas, cela risque de poser d’autres problèmes au niveau du budget de l’état (coût de la dette).

Je me demande s’il n’y a pas un autre facteur qui contribue à la baisse du cours d’URW: dans le dernier rapport sur les comptes semestriels, il est indiqué que le taux d’occupation aux US a baissé à 94,3% (-140 points de base vs 31/12/2017), suite à la faillite de certaines enseignes. S’agit-il d’une baisse ponctuelle ou durable ? Hormis ce facteur, les résultats jusqu’à présent sont de qualité.

Enfin, pour le moment, nous manquons de visibilité sur l’impact futur du rachat de Westfield sur le BNPA d’URW. Le management nous fait attendre jusqu’à la publication des comptes 2018 pour communiquer des prévisions. Cette attente génère également une certaine méfiance.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #169 14/10/2018 11h38 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2166 

Mestra a écrit :

Le marché est "moody" et parfois pendant des années sur certain secteur. Rappelez vous de TOTAL début 2016, un autre géant pourtant solide qui baissait… qui baissait…

C’est exactement ça. Il n’y a pas besoin de remonter bien loin pour voir que "monsieur le marché" est très grégaire. Début 2016, tous les titres liés au matières premières ont été massacrés en bourse, avec des craintes d’un changement de paradigme liés à la Chine et au pétrole de schiste.

Il y a exactement la même crainte aujourd’hui avec les centres commerciaux et la remontée des taux.

Pour Unibail, c’est particulièrement frappant, puisqu’on est passé en trois ans d’une action qui surcotait systématiquement sur son ANR (et pas qu’un peu, plus de 30% en 2015) à une action qui décote de 25%. Pourant, Unibail est la crème de la crème des centres commerciaux européens.

Cornuskousa a écrit :

Je me demande s’il n’y a pas un autre facteur qui contribue à la baisse du cours d’URW: dans le dernier rapport sur les comptes semestriels, il est indiqué que le taux d’occupation aux US a baissé à 94,3% (-140 points de base vs 31/12/2017), suite à la faillite de certaines enseignes. S’agit-il d’une baisse ponctuelle ou durable ? Hormis ce facteur, les résultats jusqu’à présent sont de qualité.

Effectivement, avec le rachat de Westfield, Unibail a récupéré des centres commerciaux aux USA, qui n’étaient peut-être pas nécessaires et ajoutent de l’incertitude. Le positionnement strictement européen était plus lisible pour les investisseurs européens. Toutefois, si l’on regarde les résultats de Simon Properties Group, ont peu supposer que cette baisse d’activité est ponctuelle plutôt que structurelle.

Par contre, comme le dit PoliticalAnimal, si les taux remontent, il est certain qu’il y aura (et il y a probablement déjà) des arbitrages. Plutôt que posséder un immeuble de bureaux prime à New York avec un rendement de 3,5% et une liquidité médiocre, mieux vaut posséder des bons du trésor US à dix ans très liquides qui offrent un rendement similaire, quoique cela dépende aussi de l’inflation attendue.

Hors ligne

 

#170 15/10/2018 00h26 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   18 

Je pense qu’il y a 2 raisons à la baisse des cours.
1) Les remontés de taux aux US et peut être en Europe.
2) Les incertitudes du rachat de Westfield sur les comptes d’URW.

Sur les taux: en Europe, je ne vois pas comment ils peuvent augmenter sans mettre en faillite un bon nombre d’états. Aux US, les taux remontent, mais ne vont affecter que les nouvelles souscription de dette. De plus, si on considère qu’on est en fin de cicle de croissance aux US - 2019 / 2020 - la hausse des taux va en fait permettre la baisse des taux futurs.
En parallèle, la hausse des taux s’accompagne d’une hausse de l’inflation, et donc d’un potentiel de revalorisation des loyers, pour qui a un certain pricing power.

Je rappelle que la dette de URW est notée A, contre BBB+ pour Westfield. DOnc les conditions d’accès à la dette seront meillleures.

J’ai trouvé unibail assez mauvais sur la dernière conf call pour les résultats du H1.
Pour 2018; ls ont au final seulement confirmé des résultats pour URW conforme à la guidance pour Unibail seul.

Jacob Lunsingh Tonckens, Unibail-Rodamco-Westfield - CFO & Member of Management Board a écrit :

As a result, there currently is no change to the REPS guidance we gave in January this year for the year 2018. We’ll publish our Q3 results on October 25, and that will be followed on February 13, 2019, with the full year results for ’18, the 2019 guidance and the medium-term outlook available after 5-year business plan process, a first for the U.S. and the U.K. business.

Pour 2019, le CFO a refusé de répondre, en renvoyant la réponse post construction du business plan à 5 ans.

Jacob Lunsingh Tonckens, Unibail-Rodamco-Westfield - CFO & Member of Management Board a écrit :

We have nothing at this point because we’re going to have to need to do the 2019 budget as part of the 5-year business plan. So there’s nothing to report on it. I wish I could but we just don’t have it yet. We’ll need to do that work, bottoms up. Don’t forget, it could be higher, it could be lower but we also have, if you will, from a cash flow perspective, the Continental European portfolio that we’ll be looking at, and that will be going through the same business plan review as the U.S. and the U.K. assets will. And as we update you every year based on the outcome of that particular plan, that may include or will not -- may not include more or less disposals.

Avant que le CEO vienne à la rescousse!

Christophe Cuvillier, Unibail-Rodamco-Westfield - CEO & Chairman of Management Board a écrit :

I think what is important to add is, and this is very important, is the Unibail-Rodamco, the former Unibail-Rodamco or the Continental European business, is working in line with expectations and the U.S. and U.K. operations are in line with our underwriting. And yes, we presented the acquisition with the purpose of having an accretive operation as of the first full year. And as Jaap says, there is nothing today that can make us think the contrary, okay? So more updates, as we have said, after the 5-year BP. But as at today, no reason to change.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#171 15/10/2018 17h08 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   129 

La surcote qu’URW avait jusqu’à cette année était peut-être la conséquence d’un "flight to quality". Les investisseurs cherchaient du rendement, mais étaient prêt à le payer +cher si les actifs sous-jacents étaient meilleurs.

Il y a toujours la question de l’augmentation du e-commerce qui plane au dessus de l’avenir des centres commerciaux + une inconnue sur les capacités d’intégration par un UR Européen d’un W plutôt anglosaxon.

Savez-vous quelle est la décote/surcote historique d’URW (ou UR) (ou U) dans un environnement de taux plus classique ?

Je crois me souvenir que le rendement à long terme des actifs immobilier (laulanié) est de 8%.

Les 7% actuels offerts par URW semblent particulièrement intéressants à ce titre vu la qualité et la diversification de leur patrimoine.

Beaucoup de signaux me semblent être au vert mais c’est fou comme c’est difficile de prendre une décision d’investissement quand l’historique récent du cours ne fait que descendre !

Hors ligne

 

#172 15/10/2018 19h17 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   20 

Bonsoir,

Unibail-Rodamco-Westfield signe une promesse de vente pour la Tour

Unibail-Rodamco-Westfield a écrit :

Unibail-Rodamco-Westfield a signé le 15 octobre 2018 une promesse de vente portant sur la Tour Ariane à La Défense avec GIC, le fonds souverain de Singapour. Le prix net vendeur de 464,9 M€ représente une prime par rapport aux dernières évaluations externes.
Cette transaction est soumise aux conditions suspensives d’usage et devrait être finalisée avant la fin de l’année.
La Tour Ariane est une tour de bureaux de plus de 64 500 m² de surface utile brute locative (SUBL) située au cœur du quartier d’affaires de La Défense.
Cette transaction fait partie des 3 Mds€ de cessions annoncées par Unibail-Rodamco-Westfield pour les
prochaines années dans le cadre de sa stratégie de rotation d’actifs européens. Plus de 55 % de ce
programme a déjà ainsi été réalisé ou est en cours de réalisation depuis le 30 juin 2018.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #173 15/10/2018 19h27 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2166 

Effectivement, une transaction à 470 M€ pour un seul bien immobilier, tout de même !

Pour ceux qui veulent rejeter un oeil sur la présentation aux investisseurs liée à la fusion avec Westfield : www.urw.com/-/media/Corporate~o~Sites/U … ation.ashx

La présentation rappelle la qualité des centres commerciaux de Westfield, mais surtout ce slide, qui donne un exemple du potentiel futur de la fusion malgré l’absence de synergies immédiates significatives :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_westfield-unibail.gif

En gros, Unibail-Westfield peut servir d’intermédiaire privilégié pour une entreprise qui a eu du succès aux USA et veut venir en Europe et vice-versa.

Hors ligne

 

#174 15/10/2018 19h34 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   20 

De plus, j’ai noté dans RESULTATS ANNUELS 2017

page 25 => La vacance à fin 2017 est concentrée sur Les Villages et Tour Ariane

Mais je trouve pas l’évaluation de l’immeuble

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#175 16/10/2018 10h47 → Unibail-Rodamco-Westfield : un géant mondial des centres commerciaux (rodamco, unibail, westfield)

Membre
Réputation :   42 

InvestisseurHeureux a écrit :

En gros, Unibail-Westfield peut servir d’intermédiaire privilégié pour une entreprise qui a eu du succès aux USA et veut venir en Europe et vice-versa.

C’est exactement ce que la direction d’URW avait indiqué vouloir faire en devenant la tête de pont exclusive en Europe pour certaines marques américaines et vice-versa.

Le slide 9 est impressionnant également et rappelle qu’Unibail-Westfield possède dans de nombreuses villes-mondes les 2 centres commerciaux les plus fréquentés :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2465_unibail.jpg

Ce qui me plait enfin surtout dans ce dossier c’est la résilience de leur "flagships" sur le très long terme en raison de leurs emplacements:
-Les salariés de la Défense iront toujours déjeuner aux 4 temps dans 20 ans
-Westfield-Stratford restera situé à l’entrée du stade olympique de Londres
-Le forum des halles sera toujours connecté au plus grand hub de transport de Paris
etc…

J’ai renforcé URW  au fil de la baisse en allégeant en contrepartie certaines foncières nord-américaines(dream global…)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech