Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+2]    #1 16/01/2015 23h05

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Réputation :   218  

Trahcoh a écrit :

j’avoue avoir des difficultés à calculer le free cash flow moi-même, vu ses multiples définitions. Et je n’aime pas ce que je ne comprends pas.

Bonjour Trahcoh, pour vous aider, voici une formule assez simple à utiliser : FCF = Résultat net + dépréciations & amortissements - capex
C’est le cash véritable disponible pour l’entreprise.

Trahcoh a écrit :

Cela ne me dérange pas que le dividende soit supérieur au FCF, si couvert par le résultat net. Cela signifie juste que l’entreprise se développe à crédit. Je trouve l’effet de levier du crédit plus intéressant qu’investir sur fonds propres. Encore faut-il que l’endettement crée de la valeur.

Rapporter à un un individu, ce que vous écrivez revient à dire qu’il n’est pas dérangeant que ses dépenses soient supérieures à son salaire. L’écart étant comblé par un crédit à la consommation !
Cela existe effectivement, mais je ne pense pas que ce soit une manière très saine d’envisager un investissement.
L’endettement est certes utile quand il permet un retour sur un investissement adéquat, pas pour payer un dividende, enfin dans ma conception des choses.

Trahcoh a écrit :

Il me semble qu’il faille souvent se consoler de faibles rendements pour obtenir un dividende sécurisé par le FCF.

Oui mais n’est-ce pas plus important, dans votre stratégie, que le dividende soit pérenne ?

D’autre part, et ceci a déjà été discuté sur ce forum :
- les entreprises qui versent un dividende modéré mais en croissance (croissance protégée par un ratio de distribution modéré) sont en général en bien meilleure santé et performent mieux à long terme (des études l’ont d’ailleurs confirmé).
- un dividende dangereusement élevé (en rapport avec la capacité de distribution d’une entreprise) ne peut que baisser.
- A long terme, les dividendes croissants assureront un rendement meilleur à son propriétaire…

Il fait bien garder à l’esprit que le dividende n’est que le fruit de la qualité d’une entreprise. C’est parce qu’une entreprise est profitable qu’elle peut se permettre de verser un dividende, au passage fiscalisé.

La littérature sur les aristocrates du dividende est abondante et je ne peux que vous encourager à la consulter. Vous verrez peut-être les choses différemment.

En vous souhaitant une excellente soirée.

Mots-clés : dividende

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 04/10/2015 16h00

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   261  

Nul devant qui vous vous prosternerez.
Volta Finance a son siège à Guernesey et ne peut donc figurer dans un PEA.
Quelle que soit sa place de cotation.
Peut importe où côté une action c’est le siège qui compte (et quelques subtilités de nos services fiscaux).
Contre exemple : Yandex moteur de recherche russe a son siège en Hollande et est éligible.


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 12/12/2015 14h13

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Réputation :   218  

Et bien vous pouvez simuler un prix des matières premières considérées au plancher pendant quelques années (dans ce scénario, quelle sera la capacité bénéficiaire ?), associé à une augmentation du coût du financement et à quelques dépréciations d’actifs au passage.

S’il reste quelques € ou $ dans les comptes à la fin de cette simulation, le jeu en vaut peut être la chandelle.

Sans trop d’effort, un panier de net-nets ne devrait pas être difficile à constituer dans de telles conditions (mais je comprends tout à fait la logique de l’ETF, même si je n’y adhère pas).

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #4 27/12/2015 10h41

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Cher Jef,

De tels rendements impliquent toujours un risque de pertes de capital (bien que je préfère le terme incertitude plutôt que risque). C’est déjà le cas pour certaines entreprises, j’espère donc un rebond. La sélection des titres est primordiale, tout se détermine à l’achat pour augmenter les probabilités de succès: faible dette, faible p/b, faible PER, avec dans l’idéal des profits 2 fois supérieurs aux dividendes (dividende 10 % et PER à 5 par exemple). Je ne suis pas assez inexpérimenté pour penser que mon mode de sélection des entreprises me protège, au contraire, comme déjà indiqué dans le message précédent.

Prenez les exemples de Neopost ou Seadrill, la perte va mettre des années à se résorber, si c’est le cas un jour.

Il est inutile de me comparer précisement à un indice, puisque il est évident pour moi que je fais beaucoup moins bien, comme la plupart des investisseurs.  Je viens de jeter un oeil au tracker nasdaq 100 lyxor, il progresse de 19% cette année. Je ne pense pas que beaucoup de stock pickers du forum puissent en faire autant.

Sauf que je ne peux pas dormir avec un tracker sur de tels niveaux de valorisation des entreprises sous-jacentes. Comme indiqué plus haut, j’ai vendu le tracker nasdaq en avril, je n’étais pas tranquille pour les vacances.

Je suis beaucoup plus à l’aise avec des actions, quand les résultats sont mauvais, je sais pourquoi ça baisse et je ne panique pas. Si la baisse me paraît injustifiée, je renforce.

Les trackers m’intéressent beaucoup, mais à bas prix. Actuellement, je ne souhaite pas investir sur la chine ou la russie, il me reste donc le pétrole. Reconnaissez que c’est un stratégie hautement spéculative.

Je ne connais pas la stratégie momentum-ETF et ses résultats. Je ne comprends rien au portefeuille des forumers qui appliquent cette stratégie. Je ne connais que la stratégie momentum-low price to book, qui elle fait mieux que les indices. J’ai d’ailleurs préparé un portefeuille virtuel à cet effet:

Value Stock Screener : vos avis sur Value Stock Screener ? (2/2)

Si les résultats sont à la hauteur en fin d’année, je modifierai probablement une partie de ma stratégie.

Dernière modification par Trahcoh (27/12/2015 10h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 10/09/2016 09h57

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

J’ai toujours trouvé cette hypothèse simpliste: niveau des taux corrélés aux résultats des banques et des assureurs.

Je n’y connais rien , mais les résultats d’Axa et Société Générale ne font que progresser depuis 4 ans, en parallèle de la baisse des taux. J’en conclus donc que cette hypothèse me semble fausse, ou incomplète.

Lien vers la discussion sur les bancaires:

Chute des bancaires, opportunité ou risque ? (4/5)

Quand je voix ce que la hausse des taux de 0.25% a provoqué sur les marchés actions l’hiver dernier, je me dis également qu’il est temps de prendre une partie de ses plus-values.

Dernière modification par Trahcoh (10/09/2016 10h00)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 20/09/2017 11h10

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Achat de Maison France Confort après les résultats semestriels, merci Stanny pour le suivi.

(3/3) Maisons France Confort : une valeur de croissance ?

Je publie ici les horribles résultats semestriels d’Actia Group, en l’absence de discussion dédiée:

En M€ S1 2017/ S1 2016/ Variation.
Chiffre d’affaires 218,2/ 221,8/ - 1,6 %
EBITDA 11,1/ 21,0/ - 47,3 %
en % du CA 5,1 %/ 9,5 % -
Résultat opérationnel 6,3/ 13,3/ - 52,5 %
en % du CA 2,9/ % 6,0 % -
Résultat financier (3,7)/ (1,1)/ - 226,5 %
Résultat net 2,4/ 10,9/ - 77,9 %
Résultat net part du Groupe 2,3/ 10,6/ - 78,4 %
Endettement / Fonds propres 76,6 %/ 80,5 %

Actia : Résultats du 1er semestre 2017

Dernière modification par Trahcoh (20/09/2017 12h34)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 30/12/2017 18h30

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Je misais beaucoup sur la sélection réalisée en début d’année, pour rappel:

Delfingen industry
Realites SCA
Plastiques du val de Loire
Le Bélier
Exacompta Clairefontaine
Encres Dubuit
Highco (ou High Co?)
Groupe Guillin
Hitechpros
Aures Technologie.

Je n’ai pas été déçu, la sélection retourne 35 % sur l’année.

Maintenant les nouvelles plus douloureuses: mon exécution a été moins bonne, puisque je ne perçois que 26,4 % de bénéfice sur ces 10 actions. Je sais donc peut-être acheter, mais pas vendre. Avec mes ventes, une partie des bénéfices a été protégée (Guillin, Plastivaloir, Highco), mais une partie plus importante s’est envolée (Réalités, Aures, Le Bélier).

Ma sur-activité est délétère au portefeuille, en partie aussi à cause des frais.

Le buy and hold est un art plus difficile que je ne le pensais.

Sur l’année, le PEA retourne seulement 13.5 %, car les anciens mauvais choix se paient toujours aujourd’hui, et parce que la sélection de début d’année portait sur moins de 30 % du PEA. Totalement insatisfaisant vis à vis de l’évolution de l’indice CAC mid&small de 22 % ytd.

Toutefois, les mutations progressives des portefeuilles et l’expérience portent leurs fruits petit à petit.
L’objectif est toujours de remplir les PEA et PEA-PME, enveloppes fiscales françaises à privilégier.

La composition actuelle des portefeuilles:

Plan Epargne en Actions:   
Actia Group SA    2,54%
A2micile    0,99%
Altamir    0,99%
AST Groupe    0,76%
Burelle    0,53%
Delfingen Industry    0,76%
EDF    1,36%
ETF LYXOR ETF NSDQ DL     0,47%
ETF Lyxor ETF CAC MID FR0011041334 CACM    2,45%
ETF Amundi ETF NDX 100 FR0010892216 ANX     1,92%
ETF LYXOR LEVDAX    2,02%
Faurecia    0,76%
Gaumont SA    1,04%
Guillemot    2,06%
Hitechpros    0,76%
IT Link    0,99%
Keyrus    0,51%
Les Nouveaux constructeurs    1,49%
Mediaset    0,54%
Maison France Confort    1,14%
MGI Coutier    1,22%
MG International    1,58%
Neopost    4,55%
Orchestra Premaman    1,02%
Plastiques du Val de Loire    1,50%
Prodware    1,50%
Renault    1,17%
Sapmer    1,45%
SMTPC    1,88%
Synergie    0,72%
Tessi    0,67%
Umanis    0,75%
   
Comptes Titres:   
Société foncière Lyonnaise    0,99%
SCBSM    1,01%
Total Gabon    0,29%
Cominar    2,22%
Dividend 15 Split Corp    2,40%
Dream office reit    3,57%
Premium income corp (TSE:PIC.A)    3,08%
Facebook Inc    1,01%
Awilco Drilling PLC    3,18%
BW LPG Ltd    12,41%
Camkids    0,74%
AG mortgage investment trust    1,68%
Cys investments Inc.    2,03%
Dart Group PLC    2,54%
Medallion Financial Corp    6,19%
Navios Maritime Acquisition Corp    2,56%
New York Mortgage Trust Inc    2,89%
PennantPark Investment Corp    2,03%
PennyMac Mortgage Investment Trust    2,18%
Redrow PLC    0,00%
Seadrill Ltd    4,94%

Résolution 2018: Réaliser une nouvelle sélection d’actions début janvier et acheter des parts Indépendance et expansion, augmenter les parts d’ETF CAC Mid60 et Nasdaq, vider progressivement les comptes-titres (50 % d’impôts) au profit des enveloppes moins fiscalisées.

Bonne année à tous!

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 16/05/2018 10h11

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Achat ce jours de titre Solutions 30 , et SII, suite au maintien, voire à l’amélioration des excellents résultats.

Solutions 30: croissance de 52% du CA au 1er trimestre - Boursorama

SII: confirme la hausse de son résultat opérationnel - Boursorama

SII était suivie depuis un moment en raison de sa présence dans le fond Indépendance & expansion.

Solutions 30 était suivie aussi (merci à Alexi92 pour le suivi), et fait suite à mes lectures du livre de William O’Neil "How to make money in stocks". Ce qui explique son achat malgré le PER très important.

Dernière modification par Trahcoh (16/05/2018 10h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 19/10/2018 23h37

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Ventes au plus bas la semaine dernière:

Voyageurs du monde
We.Connect SA
AST Groupe
Société foncière Lyonnaise
Argan SA
Faurecia
Solutions 30
Dart Group PLC
Trackers Nasdaq

Quasi plus de titre en plus-value dans le portefeuille.

PEA -11.1% ytd
Cac mid&small -10.8% ytd
Cac 40 -4% ytd

Dernière modification par Trahcoh (19/10/2018 23h39)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 31/12/2018 19h43

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Suivi annuel du portefeuille:

Plan Epargne en Actions   
Burelle    1,56%
Derichebourg SA    2,94%
EDF    1,75%
ETF Lyxor ETF CAC MID FR0011041334 CACM    3,66%
LYXOR ETF SX6 TECH    1,22%
AMUNDI NDXH EUR HD     1,75%
AMUNDI ETF SP 500     1,26%
Gaumont SA    1,33%
Guillemot    1,68%
IT Link    1,27%
Les Nouveaux constructeurs    1,30%
Mediaset    0,69%
Maison France Confort    1,76%
M2I Maison Internationale de l’Informatique    0,65%
MGI Coutier    1,57%
MG International    2,04%
Neopost    5,85%
Orchestra Premaman    1,96%
Plastiques du Val de Loire    1,63%
Prodware    0,97%
Renault    1,50%
Sapmer    1,86%
SII    1,32%
SMTPC    2,41%
Stradim Espace Finance SA    0,32%
Synergie    0,93%
Trigano    1,75%
Umanis    0,96%
   
Comptes Titre   
SCBSM    1,32%
Total Gabon    0,37%
Cominar    2,86%
Dividend 15 Split Corp    3,08%
Dream office reit    4,59%
BW LPG Ltd    15,95%
AG mortgage investment trust    2,16%
Two Harbors investments Corp    2,58%
Indépendance et Expansion Small Cap A    3,24%
Navios Maritime Acquisition Corp    3,29%
New York Mortgage Trust Inc    3,71%
PennantPark Investment Corp    2,61%
Seadrill Ltd    6,35%

Le PEA recule de 19% cette année.
CAC 40 -14%
CAC Mid&small -23%
S&P500 -8%
Nasdaq composite - 6%
CW8 -6%.

Le portefeuille résiste mieux que l’indice Mid&small uniquement parce qu’une partie du PEA est non investie.

L’intérêt d’un portefeuille de nombreux titres vifs me paraît faible aujourd’hui car les chutes comme les hausses semblent corrélées. Il était toutefois intéressant de noter que les petites capitalisations ont chuté avant les grosses. Quand quelques choix sont perdants, je sais que je suis mauvais. Quand tous les choix sont perdants, c’est le début du krach.

Les indices américains sur-performent toujours les indices européens, à la hausse comme à la baisse. Je ne saisis toujours pas l’intêret des ETF type CW8 "MSCI World", le S&P500 fait toujours mieux sauf effet de change.

Objectif 2018:
Constituer des liquidités.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #11 01/01/2020 13h20

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Suivi annuel du portefeuille:

Plan Epargne en Actions    68,35%
Burelle    2,11%
AST Groupe    0,65%
Cofidur    0,95%
Derichebourg SA    2,96%
DLSI    0,64%
EDF    1,80%
ETF Lyxor ETF CAC MID FR0011041334 CACM    4,39%
AMUNDIETF CAC40(D)     4,00%
LYXOR STX EU TECH     2,80%
LYXOR NSDQ 100 PEA    2,87%
ETF LYXOR ETF NSDQ DL     1,31%
LYXOR SP500 PEA    2,59%
AMUNDI ETF MSCI WR     1,46%
Groupe Crit    0,64%
Guillemot    1,69%
IDI SCA    0,62%
IT Link    1,28%
Keyrus    1,31%
Les Nouveaux constructeurs    1,62%
Mediaset    0,69%
Maison France Confort = Hexaom    1,77%
M2I Maison Internationale de l’Informatique    0,65%
MGI Coutier= Akwel    2,21%
MG International    2,05%
Quadient = Neopost    5,65%
Orchestra Premaman    1,97%
Plastiques du Val de Loire    2,95%
Prodware    1,63%
Renault    2,14%
Sapmer    1,95%
SII    1,33%
SMTPC    2,42%
Société Générale    1,27%
Stradim Espace Finance SA    0,33%
Synergie    0,93%
Trigano    1,76%
Umanis    0,97%
   
   
Comptes Titre    31,65%
Unibail Rodamco    1,25%
Total Gabon    0,37%
Cominar    2,87%
Dividend 15 Split Corp    3,10%
AG mortgage investment trust    2,17%
Two Harbors investments Corp    2,59%
Indépendance et Expansion Small Cap A    3,26%
Navios Maritime Acquisition Corp    3,30%
New York Mortgage Trust Inc    3,73%
PennantPark Investment Corp    2,62%
Seadrill Ltd    6,38%

L’ensemble des portefeuilles actions progresse de 26.84%, porté par BW LPG.
PEA Boursorama 12.29%
CTO Boursorama (foncières françaises) 26.43%
CTO Binck 27.80%
CTO Lynx 97.80%

Toutes les fonds issus des ventes sur compte-titre ont été redirigés vers le PEA ou l’assurance-vie.
Le rendement global assurance-vie incluse est de 20.84%.

Ma cible de répartition actuelle est 50% action et 50% fonds sécurisés.

L’ensemble des plus-values est du même ordre que ma capacité d’épargne. Il n’est donc plus temps de s’amuser en me formant à la bourse, mais bien de profiter de mes connaissances pour optimiser le rendement du patrimoine financier.

J’ai relu l’investisseur intelligent cette semaine, et Graham me conforte dans mon choix d’investisseur défensif. Les résultats des portefeuilles de ce forum et du jeu the bull me confortent dans ma conclusion que personne ne parvient à maintenir d’excellentes performances sur le moyen ou long terme. Le hasard devrait pourtant permettre à certains d’émerger du lot. Cette sous performance moyenne par rapport aux indices boursiers, qui devraient être la moyenne, reste incompréhensible pour moi.

Le PEA comprend 16 % de liquidités, et 28% d’ETF. Ce dernier chiffre sera amené à progresser à long terme vers les 100%.

Ma plus grosse erreur cette année 2019: ne pas avoir investit mécaniquement en début d’année quand les marchés actions étaient à - 20%.

Objectifs 2020:
Remonter la part d’actions vers 50% du patrimoine financier (41% actuellement) (je n’achète que sur les creux de marché).

Dernière modification par Trahcoh (01/01/2020 13h53)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 01/01/2020 18h53

Membre (2017)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   2331  

Bonjour Trahcoh, et bonne année !

Les résultats des portefeuilles de ce forum et du jeu the bull me confortent dans ma conclusion que personne ne parvient à maintenir d’excellentes performances sur le moyen ou long terme. Le hasard devrait pourtant permettre à certains d’émerger du lot. Cette sous performance moyenne par rapport aux indices boursiers, qui devraient être la moyenne, reste incompréhensible pour moi.

Je reviens sur ce point de votre message, car je me suis également interrogé sur ce sujet.

Je suis d’accord avec votre observation que la plupart des investisseurs amateurs sous-performent face aux indices, notamment quand on allonge la période d’observation, et qu’il est très difficile pour un investisseur de maintenir une surperformance sur la durée. On le voit bien aux résultats du JTB, effectivement, qui n’est toutement pas vraiment un modèle réaliste de gestion de portefeuille puisque beaucoup de participants (moi y compris) "jouent la gagne" donc prennent de gros risques (virtuels) qu’ils ne prendraient pas dans la réalité.

2 nuances toutefois :

a) Le pourcentage d’investisseurs amateurs battant les indices n’est pas négligeable : par exemple, en moyenne, environ 35-40% des joueurs au JTB battent les indices français. Sur ce forum, on voit aussi pas mal d’investisseurs surperformant face aux indices (cela dit, il y a sans doute un biais de publication : on est sans doute plus enclin à publier son portefeuille si et quand on surperforme).

b) Le pourcentage de stock-pickers ou gérants actifs surperformant face aux indices n’est pas stable dans le temps (comme on le voit ici pour le JTB) : il a tendance à baisser ces dernières années, mais on ne peut pas dire avec certitude que ce sera toujours le cas. (J’ai néanmoins tendance à penser que cela deviendra de plus en plus dur de battre les indices à l’avenir pour les raisons expliquées ci-dessous.)

Je pense que pour comprendre cette sous-performance des investisseurs amateurs, il faut raisonner en termes de segmentation du marché. Quelques axes de différenciation des investisseurs :

1) Les frais divers et les impôts : les frais de transaction (relativement plus importants sur des petits volumes que sur des gros) + les frais de gestion + les taxes sur les dividendes et les plus-values se cumulent en un frottement pas du tout négligeable lorsque l’on se compare à l’indice.

2) La compétence de stock-picking : un amateur peut se former, mais sauf exception il atteindra rarement la compétence d’un professionnel dans l’analyse et la sélection des valeurs.

3) La segmentation émotionnelle : On le sait tous, les biais émotionnels et le besoin d’agir sont massivement destructeurs de performance. "The stock market is a device for transferring money from the impatient to the patient." (Buffett)

4) La segmentation insiders / outsiders : Dans le marché, la plupart des participants (notamment les amateurs) sont des outsiders, sans avantage informationnel sur les actions. Mais il y a aussi des insiders, bien mieux placés pour tirer avantage sinon d’informations privilégiées (ce qui serait illégal), du moins d’une compréhension supérieure de tel ou tel secteur ou entreprise (ce qui est autorisé).

5) La capacité à réagir vite à des informations nouvelles : Un humain sera nécessairement moins réactif à de nouvelles informations (résultats trimestriels, profit-warning etc.) qu’un robot. A priori, les algorithmes de trading n’ont de raison d’être que s’ils surperforment l’indice (sinon, on les débranche et on place les fonds sur ETF Monde). Donc quand ces algos sont actifs, ils "captent" (à la manière d’un insider) une partie de la performance, au détriment des autres participants de marché (les humains). Des fonds comme Renaissance sont très secrets sur leurs méthodes, mais il est manifeste qu’ils utilisent des algorithmes, de plus en plus efficaces et sur des volumes de plus en plus massifs : ils battent massivement les indices, ce qui se traduit par une sous-performance structurelle des autres.

Comme investisseurs amateurs, nous nous trouvons tous du mauvais côté de ces lignes de segmentation : (1) nous faisons face au un frottement fiscal et des frais plus importants que les pros, (2) nous sommes moins compétents qu’eux, (3) nous sommes guidés par nos émotions, (4) nous n’avons pas d’avantage d’insiders, et (5) nous sommes lents face à des algos de plus en plus rapides et "intelligents". Il est bien naturel, dans ce contexte, que la plupart des investisseurs amateurs, sur la durée, sous-performent face aux indices. Donc un investissement purement passif et indiciel (100% ETF) est manifestement la solution optimale (en termes d’espérance de rendement ajusté du risque) pour beaucoup, voire la plupart, et probablement de plus en plus, au fur et à mesure que les algos se développent.

Dernière modification par Scipion8 (01/01/2020 18h56)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 02/01/2020 00h10

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   179  

Bonjour,
6) ces dernières années ce sont principalement les hauts d’indice qui ont tiré les indices vers le haut. Si vous n’avez pas d’Airbus ou LVMH en France, ou d’Apple aux Etats-Unis, il est très compliqué de battre ces indices dans ce marche haussier. C’est à vérifier mais je pense que la performance des grands indices est expliquée par de moins en moins de titres. C’est à mon sens un argument plus significatif que les 5 présentés par Scipion ci-dessus

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 28/02/2020 16h06

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Bon, finalement l’objectif 2020 aura été rempli facilement.

Voici ma méthode pour investir en période de baisse. Elle me permet de n’être investi qu’à 50% au plus haut des marchés actions.

              Part actions/ Part obligations et liquidités

-0%                50%                  50%
-5%                55%                  45%
-10%              60%                  40%
-15%              65%                  35%
-20%              70%                  30%
-25%              75%                  25%
-30%              80%                  20%
-35%              85%                  15%
-40%              90%                  10%
-45%              95%                  5%
-50%              100%                0%

Cela évite aussi de se poser trop de question en cas de baisse. Je suis donc positionné à 65% sur les actions avec le S&P500 à -15%.

La part des ETF est de 65% du PEA, ce suivi de portefeuille n’a donc plus vraiment d’intérêt.

La prochaine question sera où investir en actions au plafond du PEA: soit sur le PEA-PME, mais je doute de ma capacité à y obtenir de bons résultats, soit sur assurance-vie, soit sur compte-titre.

Je profite de ce petit message pour remercier les virologues et les épidémiologistes. Merci aussi aux porteurs de masques chirugicaux (vous savez, ceux qui ne protègent pas les voies respiratoires des virus), et autres paniqueurs de tout poil. Je ne serais rien sans vous. Atchoum.

Dernière modification par Trahcoh (28/02/2020 16h14)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 09/04/2020 16h37

Membre (2019)
Top 50 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   586  

Bonjour Sm1le22,

En fait c’est surtout une histoire de recherche de performance. Si vous voulez du 50% US en portefeuille, soit vous prenez 50% en S&P500, soit vous ajoutez un tilt orienté croissance avec 25% Nasdaq et 25% S&P500 (par exemple).

De cette manière vous respectez la pondération US, mais vous tentez de faire une performance meilleure qu’avec juste du S&P500 (sans prendre non plus le risque d’être full Nasdaq).

Si l’on regarde depuis 10 ans, le Nasdaq-100 surperforme de très loin le S&P500. Et lorsqu’on voit la solidité des GAFAM à travers cette crise, on peut clairement supposer que cette surperformance continuera. Si l’indice est plus performant à la hausse comme à la baisse, c’est quelque chose d’intéressant à ajouter.

@Trahcoh : un petit levier est plutôt conseillé VS un ETF leveraged, cela permet également d’éviter le beta slippage qui casse toute la performance de ces ETF en période de volatilité et de yoyo des indices.

Bien à vous.

Dernière modification par MrDividende (09/04/2020 16h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 14/11/2020 10h34

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

Mise à jour du suivi amateur du portefeuille financier:

PEA Bourso        53,89%
CTO Bourso        1,14%
AV Bourso                27,11%
AV Linxea                6,51%
CC Bourso            0,07%
CC CE            0,66%
Livrets                5,94%
CTO Binck                4,68%

Les indicateurs boursiers ytd:

Lyxor CAC MID ETf                -8,53%
CAC40 ETF Amundi                    -8,16%
Lyxor S&P500 ETF                6,71%
Lyxor Nasdaq 100 PEA ETF        30,01%
CW8 MSCI world ETF                    3,32%

Le PEA progresse de 3.62% ytd, l’assurance vie Boursorama (fond euro + etfs) de 18.23%.

PEA:   
Burelle    1,09%
Derichebourg SA    1,08%
DLSI    0,33%
ETF Lyxor ETF CAC MID FR0011041334 CACM    3,69%
AMUNDIETF CAC40(D)    7,21%
LYXOR STX EU TECH    14,54%
LYXOR NSDQ 100 PEA    15,06%
Lyxor Nasdaq 100x2    15,39%
LYXOR SP500 PEA    14,63%
AMUNDI ETF MSCI WR    14,56%
AMUNDI PEA NASDAQ    1,28%
IDI SCA    0,24%
IT Link    0,93%
Keyrus    0,65%
Maison France Confort = Hexaom    0,83%
MGI Coutier= Akwel    1,46%
Orchestra Premaman    0,08%
Plastiques du Val de Loire    1,12%
Prodware    0,82%
Renault    0,82%
Sapmer    0,19%
SII    0,98%
Société Générale    0,85%
Stradim Espace Finance SA    0,16%
Synergie    0,59%
Trigano    0,98%
Umanis    0,44%

CTO Boursorama: -55.96% ytd   
Unibail Rodamco    50,39%
Klepierre                    49,61%

CTO Binck: -44.96%ytd   
Cominar    12,99%
Dividend 15 Split Corp    14,78%
Indépendance et Expansion Small Cap A    27,30%
Lyxor MSCI World Info Tech ETF    13,73%
Navios Maritime Acquisition Corp    6,08%
New York Mortgage Trust Inc    16,27%
PennantPark Investment Corp    8,85%
Seadrill Ltd    0,00%

Le compte Lynx a été fermé. J’ai ouvert 2 assurances vie Linxea cette année en janvier (fond euros, etf, actions, fonds actions) en perte de 0.6% ytd (encore une idée brillante, les siic en assurance-vie).

Le suivi est réalisé avec une feuille google sheets avec des données de google finance, qui ne semble pas gérer les fonds, donc pas de suivi détaillé pour Linxea. Idem pour l’assurance vie Boursorama, le nombre de parts d’ETF évolue à la baisse avec les frais, donc pas de suivi détaillé car trop pénible et sans intêret (50% fond euro, + 3 etf nasdaq/s&p500/ishares msci world).

Les objectifs actuels sont de limiter la part d’actions du portefeuille à 70-75% du total quand l’etf CW8 MSCI world est au plus haut, et pouvoir renforcer mécaniquement à chaque baisse. Le calcul en temps réel de la valeur du portefeuille du tableau google sheets m’y aide beaucoup. Le suivi est quasi quotidien.

Le second objectif est d’augmenter la part d’ETF du portefeuile, en limitant les frais de courtage. J’en suis à 86.43% du PEA, objectif 100%.

Le troisième objectif est d’augmenter la part d’actions US dans le portefeuille (via fonds/etf). J’en suis à 56%, objectif 66%, comme le MSCI world.

L’allocation du capital fait l’objet de plus de réflexion de ma part que la sélection des titres.

La performance est décevante, le PEA est encore un peu plombé par les actions françaises.

J’ai vendu cette année, souvent avec de lourdes pertes sur beaucoup de sociétés endettées, ou pour respecter mon allocation de capital:

Avant le krach: Groupe Crit et Cofidur
Après:
AMUNDI ETF MSCI NL (fermeture)
AMUNDI ETF LEV USA
Mediaset
Les Nouveaux constructeurs
Guillemot
Orchestra Premaman (amitié à Pierre Mestre, en pleine relecture de la Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf)
Quadient = Neopost
AST Groupe
EDF
AG mortgage investment trust
Two Harbors investments Corp
SMTPC
M2I Maison Internationale de l’Informatique
MG International
Total Gabon
IDI SCA

Mes apports mensuels représentent moins de 1 % du portefeuille, et n’ont plus d’effet perceptible. C’est maintenant la progression du marché action qui guide la progression du patrimoine financier.

Une seule bonne décision cette année, la vente de Groupe Crit en janvier sur une de ces poussées de fièvre inexpliquées dont la bourse a le secret. Pour le reste, je n’y suis pour rien: ça baisse, j’achète.

Dernière modification par Trahcoh (16/11/2020 15h08)

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur