Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Christian Dior sur nos screeners actions.

#26 14/11/2020 16h19

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   539  

L’article que j’ai posté indique des éléments potentiels.

Après avoir observé le niveau des décotes de holding sur le marché, il convient de considérer les caractéristiques intrinsèques du holding à évaluer. L’objet étant d’apprécier leur impact sur l’ampleur de la décote de holding à considérer par rapport aux observations faites sur le marché boursier :

-          Le niveau des plus-values latentes et le niveau d’imposition qui en résulte. L’existence de reports déficitaires imputables sur les plus-values latentes est à considérer.

-          Le niveau des coûts de fonctionnement du holding qui peut être modélisé par l’actualisation des coûts annuels à l’infini au coût du capital.

-          Le degré d’illiquidité de l’action, notamment au travers de l’analyse du caractère liquide ou non des actifs sous-jacents (titres cotés, sociétés encours de cession…). Ainsi, le holding détenant principalement des sociétés cotées liquides devrait conduire à réduire l’ampleur de la décote.

-          La détention de participation minoritaire ou majoritaire.

-          Autres spécificités pouvant être considérées : Transparence des informations concernant les différentes activités portées par le holding ; Qualité de l’équipe d’une société d’investissement dès lors où celle-ci est en mesure d’influer sur la stratégie des actifs sous-jacents et donc sur leur valorisation ; Existence de synergies éventuelles entre certaines participations détenues. Par contre, les sociétés holding disposant de réserves de trésorerie ne se valorisent pas forcément mieux que celles qui sont endettées

Il me semble que CDI peut cocher potentiellement plusieurs cases.

Le point exposé par malcom justifie t’il a lui seul l’intérêt  de switcher une position LVMH vers CDI?
Car effectivement la famille Arnaud en possède 97,5% et les minoriaires représentent à peine 1,173% donc en quoi le retrait de la côte pourrait se faire par le haut pour les minoriaires ?
En recherchant il y a donc déjà eu un rachat en 2017 et sauf erreur de ma part un premium de 14,7% était proposé.
Questions ouvertes assez complexes :
En quoi pourrait-on en attendre plus ?
Pourquoi la famille Arnaud n’a pas directement fait ce choix compte-tenu de sa majorité ?
Il y a moins de 5% de flottant et serait sans problème approuvé par 90% de l’actionnariat (eux-mêmes), bon bien sûr cela fait de fait mini 1,85Mds € à sortir + un premium (14,7% comme la fois dernière ou 25% comme la moyenne des OPRRO/OPAS).

@cornelius, il ne me semble pas partiellement utile de chercher à comprendre.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #27 14/11/2020 18h00

Membre
Réputation :   31  

Je pense que l’on pourrait en attendre plus car le premium de 14,7% était par rapport au cours, mais le prix proposé était justifié dans le communiqué (p4/9) par le calcul de l’ANR.

C’était principalement la somme de :
    - la valorisation en bourse de 41% de LVMH (cours moyens sur 1 et 3 mois) ;
    - l’EV de Christian Dior Couture (désormais dans LVMH) ;
    - l’endettement au niveau de Christian Dior.

Cet ANR était 14,7% au dessus du cours.
Un calcul similaire en prenant le cours du 13/11/20 serait simplifié car Dior ne détient plus "Christian Dior Couture" et sa dette nette est maintenant négligeable.
En ne comptant que la participation de 41,15% dans LVMH (% indiqué dans les rapports annuels 2019 de LVMH & Dior) on arrive à l’ANR plutôt ~24% au dessus du cours.

De plus, je suppose que l’AMF sera plus regardante sur le prix proposé dans le cas d’une OPRO que pour une offre non obligatoire, donc potentiellement premium plus élevé.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


31% CW8, 14% PAEEM, 11% Prosus, 9% BAM.A, 9% Odet, 8% BRK.B, 8% Bassac, 5% Dior…

En ligne En ligne

 

#28 16/12/2020 10h22

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2779  

Comme pour Prosus, j’utilise une Google Sheet pour le calcul suivant :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_christian-dior-decote-20201215.gif

Pour le chiffre de l’endettement net, il ne m’a pas semblé être communiqué par la société, donc j’ai utilisé cette formule : dette court terme + dette long terme - trésorerie - placements à long terme

Mais pas sûr que mes données sources soient fiables.

-

La décote actuelle me semble "normal" et il n’y a pas de catalyseur à sa réduction (pas de rachat d’actions).

Mais peut-être qu’un jour, il y aura une OPR.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#29 18/12/2020 14h41

Membre
Réputation :   23  

1) Je donne mon exemple d’arbitrage:
Le 14/09, j’ai vendu 11 LVMH pour à 417 (PRU à 270€) et ensuite acheté 12 DIOR à 371. Depuis on est à 440€ pour DIOR…

Maintenant j’attends que Bernard sorte le carnet de chèques. L’évaluation ne devrait pas être longue, ni faire débat, puisqu’elle sera basée sur l’ANR donc directement corrélée au cours de LVMH.

2) A l’occasion du dividende versé par LVMH, DIOR a conservé 17,8M€, de quoi couvrir ses frais de siège ;-)
Dividendes LVMH versés à DIOR     415M€ (hypothèse 41,1%)
Dividendes DIOR versés aux actionnaires     398M€

LVMH est intégré par consolidation globale et je ne sais pas retrouver l’endettement net de la holding.
Peut-être faudrait-il le demander au service investisseurs ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#30 18/12/2020 16h29

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2244  

Patience a écrit :

1) Je donne mon exemple d’arbitrage:
Le 14/09, j’ai vendu 11 LVMH pour à 417 (PRU à 270€) et ensuite acheté 12 DIOR à 371. Depuis on est à 440€ pour DIOR…

Cours à l’instant : 437.40€ et 500.30€
Ce qui signifie qu’avec vos 12 DIOR, vous pourriez obtenir (hors frais) 12*437.40/500.30 = 10.49 actions DIOR
Votre arbitrage ne semble pas avoir été gagnant pour le moment…

Note : En corrigeant du dividende, de 2€ pour DIOR comme LVMH, on arrive à  12*439.4/502.30 = 10.50 << 11

En fait, il faudrait déterminer quelle parité de cours devrait inciter à arbitrer dans chaque sens, pour faire grossir sa pelote petit à petit (en tirant profit des évolutions de la parité) sans changer d’exposition à l’activité de LVMH (et en visant un "gain" significativement supérieur aux frais des achats/ventes).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#31 18/12/2020 17h36

Membre
Réputation :   23  

Je suis la parité pour voir l’évolution. Qu’est-ce qu’il se serait passé si je n’avais rien fait ?

Effectivement à ce jour, je suis 144€ en "retard" tout relatif. (voici plus de détails)

Le 14/09:
Vente 11 LVMH: 4583,65€
Achat 12 DIOR: 12*371,4 = 4456,80€
Frais: 10€ pour achat/revente + TFF 13,37€
J’ai donc gardé 108,48€ en espèces

Le 18/12:
Valeur de 11 LVMH    5503,3€ + 22€ soit 5525,3€
Valeur de 12 DIOR    5248,8€ + 24€ (+108,48 € que je n’avais pas réinvesti) soit 5381,28€

Je dis "tout relatif" car autant DIOR a un potentiel "intrinsèque" de faire +20%/+25%, autant LVMH ne l’a pas.
(et même si LVMH faisait +20%, l’ANR de DIOR suivrait mécaniquement)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#32 12/01/2021 17h55

Membre
Réputation :   23  

Pour information:
Semyrhamis  qui avait été utilisée pour le rachat de DIOR Couture par LVMH et la simplification de la structure du groupe a été absorbée  le 15/12 par Financière Agache (Groupe Arnault). Radiation le 29/12.
Semyrhamis (Paris, 75008) : siret, TVA, adresse, bilan gratuit…

Financière Jean Goujon qui portait la participation de CHRISTIAN DIOR SE dans LVMH a été absorbée par CHRISTIAN DIOR SE le 01/10. Radiation le 04/11.
Financiere Jean Goujon (Paris, 75008) : siret, TVA, adresse, bilan gratuit…

La boucle de contrôle de la holding Christian Dior est donc simplifiée.

Ca accélère même si les rumeurs ne datent pas d’hier: (les articles sont en accès libre)
2002
Arnault restructure la dette de Financière Agache | Les Echos
1994 et les francs
Etape importante dans l’allègement des structures du groupe Arnault | Les Echos

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Patience (12/01/2021 21h31)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #33 13/01/2021 14h43

Membre
Réputation :   44  

Bonjour,

Bien que les parts de LVMH représentent l’essentiel de l’actif de Christian Dior SE (depuis la cession de Christian Dior couture à LVMH), pour information la holding détient aussi en plus quelques intérêts immobiliers (selon cet article) par rapport à LVMH.

Le rapport annuel 2019 mentionne des participations immobilières du groupe mais je ne sais pas si ces participations sont détenues au niveau de la holding ou bien au niveau de LVMH.

Je cherchais cette information car je trouve intéressant que cette holding possède quelques actifs en plus, que LVMH ne détient pas, afin qu’elle ne soit pas juste une source de coûts de structure "inutiles" dont le seul intérêt résiderait dans une possible OPR et décote par rapport à LVMH.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Pancake (13/01/2021 14h50)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #34 13/01/2021 18h20

Membre
Réputation :   23  

Bonjour Pancake,

Je suis allé dans l’annexe des comptes consolidés de DIOR et de LVMH pour trouver la note "Immobilisations corporelles" de chaque société
Dans les comptes conso 2017 (donc suite à la fusion) on a des écarts minimes:
Terrains: 14M€
Immeubles locatifs: 3M€
Autres immobilisations corporelles: 24M€

Soit un total de 41M€ en plus chez DIOR que chez LVMH.

Je crains qu’il n’y a de pépites plus grosse (sauf si un des biens à une valorisation bien plus importante que dans les comptes)!

Bonne soirée

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Patience (14/01/2021 09h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#35 16/01/2021 13h32

Membre
Réputation :   23  

InvestisseurHeureux, le 16/12/2020 a écrit :

Pour le chiffre de l’endettement net, il ne m’a pas semblé être communiqué par la société, donc j’ai utilisé cette formule : dette court terme + dette long terme - trésorerie - placements à long terme

Mais pas sûr que mes données sources soient fiables.

La dette financière nette de LVMH était de 6.206M€ (note 19) et 6.184M€ (p.230) pour les comptes conso DIOR.

Le poste endettement va en prendre un coup dans le prochain rapport étant donné que l’acquisition de Tiffany a demandé l’émission obligataire de 9Md€ entre 0,05% et 0,45%.

Les comptes de la société Christian DIOR sont disponibles page 277 du RA2019 (donc à la suite des comptes consolidés)
L’endettement de la holding DIOR à fin 2019 est de 350M€ matérialisé par une obligation émise en 2016 à 0,75% à échéance 2021. Les intérêts courus sont de 1,4M€. (Note 13.2 page 291)

Et dans la suite du rapport dans la partie Actionnariat, on apprend qu’en 2019, il y a encore 3,778 millions de titres DIOR au porteur et environ 370.000 titres échangés chaque mois. On a donc 10% des titres au porteur qui changeaient encore de main chaque mois !

Mise à jour du suivi de l’arbitrage:

Le 15/01:
Valeur de 11 LVMH: 5433,45€ + 22€ soit 5455,45€
Valeur de 12 DIOR: 5232€ + 24€ + 108,48€ soit 5364,48€ => Retard de 90,97€

Concernant les transactions des dirigeants:
La financière Agache a racheté 20 434 titres LVMH à 489€ le 24/12 (~10M€)

=> Pourquoi racheter des titres LVMH plutôt que des titres Christian DIOR "décotés" ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#36 18/01/2021 06h47

Membre
Réputation :   7  

Bonjour
tout simplement parce qu’avec Dior, le marché voit quelques risques :
- liquidité très inférieure à LVMH, pour un institutionnel
- risque de transformation en holding diversifié avec décote ?
- risque de cession de titres , retrait de la famille pour investir ailleurs
- B Arnault a fait croire qu’il avait l’intention de retirer Dior,  pour monter au capital sans trop de spéculation , est ce réellement son intention ?


altiscore, mavps, carmignac, oddo (robeco)

Hors ligne Hors ligne

 

#37 18/01/2021 13h40

Membre
Réputation :   23  

Désolé, je n’ai pas été clair, ma question était directement liée au rachat de titres par la Financière Agache.
Pourquoi ont-il acheté LVMH plutôt que DIOR?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Christian Dior sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur