Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Christian Dior sur nos screeners actions.

#1 24/12/2014 08h28

Membre
Réputation :   -2  

Bonjour à tous,

J’aurais besoin d’un renseignement voilà:

j’ai en portefeuille 14 actions Christian Dior
le rendement sur dividende annoncé est de 2% (xlsporfolio)
j’ai reçu 2 virements différents 1 le 15/12 intitulé "paiement de coupon" d’un montant 26.6€ soit 1,9€ par action et un autre virement de 144,60€ intitulé "paiement sur dividende sur action" d’un montant de 10.32€ par action.

Si je cumule les 2 j’arrive à un rendement 12.22€ par action soit 8,45% au lieu de 2%.

Étant convaincu que le coupon = dividende je comprends pas bien ces 2 virements et ma banque ne sait pas.

Auriez vous une explication?

d’avance merci

Mots-clés : action, christian dior, dividende

Hors ligne Hors ligne

 

#2 24/12/2014 08h50

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   246  

Bonjour,

Il y a eu le paiement d’un dividende exceptionnel lié à la cession des actions Hermes, ce sont les 10.32€. L’autre paiement est le dividende "classique" de christian dior.

Cdt,

Hors ligne Hors ligne

 

#3 24/12/2014 11h36

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   141  

zorg44 a écrit :

et ma banque ne sait pas.

Pas très sérieux de leur part ! Et si vous changiez de banque ?

Dernière modification par Job (24/12/2014 11h37)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 13/04/2017 18h30

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   175  

Bonjour,

Sorti de l’AG CDI, je vous en propose un rapide compte rendu.
Disclaimer: j’ai connu des AG avec beaucoup plus de contenu!
Cela dit, le groupe semble assez robuste dans ses fondamentaux et la tendance est plutôt bonne dans le secteur.

AG CDI – 15h30 Carrousel du Louvre
Christian Dior fête ses 70 ans cette année. Bernard ARNAULT étant absent ce sera Sidney TOLEDANO, vice-président – Pas aussi charismatique qu’une Jean-Paul AGON. Dommage j’étais venu voir Bernard ARNAULT à l’origine.

Remarques générales :
-    Ecrans illisibles
-    Discours sommes toutes assez creux surtout comparé à celui de groupe tels qu’Air Liquide
-    AG expédiée en 1h
-    Pas d’exposé par métier
-    Contenue de l’assemblée très pauvre pour un actionnaire intéressé par le métier de sa société
-    Très peu de chiffres données lors de la revue par ligne métier donc assez peu exploitable en définitive

Les difficultés d’enregistrement font que je rate le début de l’AG malgré un timing initialement bon.

Eléments financiers
Le groupe CDI paie 1,1 milliard d’impôt, soit un taux effectif de 29% (contre 33% pour 2015) liée à la loi de finance 2017. Le taux d’impôt est abaissé de 33% à 28% à partir de 2020 mais avec un impact immédiat sur les comptes notamment suite à l’application des normes comptables.

Cash-flow :
CAF : 5,3 milliard Cash-flow opérationnel en croissance de 11,7% (soit 0,6 milliards d’€)
BFR +555 millions
Investissements 1,5 milliard (progression de 16,5%)
CAF disponible : 3,3 milliards

La positivité du BFR inhabituel est dû au fait que les stocks de décembre sont inférieurs à ceux du mois de juin et que l’exercice était inhabituellement court (décembre à juin) ; ça je ne sais pas pourquoi, sans doute expliqué en début d’AG.

Capitaux propres représentent 45% (30 milliard d’euros) de l’actif.
Diminution de la dette de 1,1 milliard depuis décembre 2015 (endettement très faible)
Sources

Lignes métier - CDI est un agrégat de 6 groupes d’activité
Répartition par activités : Distribution sélective 30% / Mode et Maroquinerie 32% / Vins et spiritueux 13% / Parfums et Cosmétique 12% / Montres et joaillerie 9% / Christian Dior Couture 5%
Evolution par lignes métier : progression de toutes les lignes de métiers entre 5 et 10%
Répartition par zones géographiques : US 26% / Asie 26% / Europe 19% / Autre 12% / France 10% / Japon 7% / autres marchés 13%
Répartition par devise : 33% autres devises / 31% $US / 23% € / 7% Yen / 6% HK$

Christian Dior couture. Croissance de 10%
Taux de marge opérationnel N/C
Prêt à porter, joaillerie ; ouverture de nouveaux magasins à Barcelone, Atlanta, Ha bin (Chine nord-est). Rénovation de boutique à Paris (Montaigne Joaillerie, Rome, Canton en Chine)

Spiritueux : Croissance des ventes des 4%

Taux de marge opérationnel 33%

Mode et maroquinerie. 7% des ventes
Taux de marge opérationnel 32%
LV : lancement de 7 parfums. Continue le développement des boutiques (Hong Kong notamment)
Fendi et Céline continuent la croissance
Kenzo en forte hausse
Loro Piana en fort hausse
Marc Jacob se repositionne

Octobre 2016 LVMH acquiert "Rimowa" , leader du marché du bagage de luxe (pas dans les comptes consolidés à ce stade) RIMOWA Official Website
DKNY : session en décembre 2016

Parfum et cosmétique. 8%
Taux de marge opérationnel 10,7%
Parfum Christian Dior pour femme et homme
« Sauvage » homme fonctionnent bien
« J’adore » et « Miss Dior » fonctionnent très bien
« Poison girl » se lance
Guerlain lance « La petite robe noire »
« Benefit » : métier du maquillage avec un site internet dans 24 pays
« Make up for ever » et « Fresh » sont en croissance

Montre et joaillerie : croissance de 5%
Taux de marge opérationnel 14%
Bulgari : croissance supérieure au marché (Chine et Moyen Orient)
Chaumet : Développement en Asie avec une montée en gamme
Le marché des montres est concurrentiel et difficile.
« Tag Heure » avec la montre connecté fonctionne bien. Développement dans les réseaux sociaux.
« Hublot » en croissance au MA, Chine et Japon. Présence digitale renforcée.

Distribution sélective : 9% de croissance
Taux de marge opérationnel : N/C
DFS en recul (Hong kong et Macao)
Séphora poursuit son expansion 1700 magasins dans 33 pays dans l’omni canal et le digital / application et optimisation de la livraison produit.

Résultat net : 270 M€
Bénéfice : 2 393 M€
Dividende : 1,4€ par action paiement le 21 avril prochain

Commissaires aux comptes (Ernst & Young) : RAS
Note : nouvelles normes européennes pour les rapports des CAC avec un enrichissement.

Q&A de l’assemblée
L’IA et la cyber sécurité ont été abordées mais sans grande révélation, cela dit c’est intéressant de voir que ces techniques traversent les frontières et ne restent pas dans l’industrie de la finance.
Dividende en croissance continue

Bien à vous,


Bien à vous, Dooffy

En ligne En ligne

 

#5 14/06/2017 13h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   175  

Bonjour,

J’ai reçu ce jour un message de Binck

Binck a écrit :

Binck.fr acceptera les instructions transmises directement sur votre Espace Client jusqu’au 27 juin 2017 à 08H00.

La société Semyrhamis décidé de lancer une Offre Publique mixte à titre principal assortie à titre subsidiaire d’une Offre Publique d’Achat (OPA) et d’une Offre Publique d’Echange (OPE) visant l’ensemble des actions de la société Christian Dior (ISIN FR0000130403).

Les actionnaires pourront échanger leur titres suivant les trois offres ci-dessous:

OFFRE 1 : 172 EUR et 0.192 action Hermes international (FR0000052292, coupon détaché) par action Christian Dior apportée

OFFRE 2 : 260 EUR par action Christian Dior apportée

OFFRE 3 : 0.566 action Hermes international (FR0000052292, coupon détaché) par action Christian Dior apportée

Date de Paiement : à partir du 13 juillet 2017

Je n’ai pas trop compris du coup le lien entre Semyrhamis, Dior et Hermès. Peut-être que Semyrhamis est la holding d’Hermès et veux faire main basse sur le secteur du luxe en achetant Dior.

Quelqu’un a un avis? Pour ma part je suis à 45% de PV sur Dior et ne prévois pas de souscrire à l’offre.
Que se passe-t-il pour ceux qui n’ont pas apportés leurs titres si l’OP réussi quand même?

En complément, quelques informations sur le fonctionnement de principe.

Bien à vous,

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Dooffy (14/06/2017 14h00)


Bien à vous, Dooffy

En ligne En ligne

 

#6 14/06/2017 13h44

Membre
Réputation :   43  

Semyrhamis est une holding intermédiaire de Bernard Arnault qui détient déjà sa participation dans Dior. Par ailleurs, dans le cadre de la tentative de prise de contrôle d’Hermes, il conserve encore des action Hermès, qu’il propose en paiement pour l’OPA.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 21/06/2017 22h25

Membre
Réputation :   7  

Seule l’offre à 260 euros est un peu plus avantageuse au cours actuel d’Hermès. J’ai préféré tout vendre à 258.5 euros, donc prés  des 260 euros qui ne seront pas servis en totalité à mon avis puisque l’offre panachée est prioritaire. Les personnes qui choisiront l’offre à 260 pour la  totalité de leur apport se verront d’office placés dans l’offre panachée pour une partie de leurs actions apportées (si Hermès cote toujours sous 460 ).
Mes actions étaient chez Bourse direct et j’ai été très étonné de recevoir un coup de fil la semaine dernière  de C. Dior (ou son représentant ) me questionnant sur mes intentions concernant l’offre. Bernard Arnault a vraiment  la volonté de réussir cette opération et de retirer rapidement l’action de la cote, il ne laisse rien au hasard.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par christian75 (22/06/2017 04h33)


altiscore, mavps, carmignac, oddo (robeco)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 02/11/2018 13h54

Membre
Réputation :   85  

La famille Arnault augmente petit à petit sa participation dans Christian Dior. Selon mes calculs (sur la base du dernier document de référence et des déclarations AMF subséquentes), ils détiennent presque 97% du capital.

L’histoire semble écrite.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 02/11/2018 14h36

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   175  

L’opération de rachat date de juin 2017 (à en juger par le message de christian75), ce jour Dior cote est toujours…
Aussi Marcel94 pourriez-vous explquer un peu mieux en quoi "l’histoire semble écrite"?

En effet, je détiens encore des titres sans m’en occuper plus que cela et je n’en ai pas entendu parler depuis un moement, du coup en effet, je me demande s’il faut que je m’en préoccupe à nouveau.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Bien à vous, Dooffy

En ligne En ligne

 

#10 02/11/2018 14h39

Membre
Réputation :   85  

J’en détiens aussi en fond de portefeuille. Le fait que l’actionnaire majoritaire se renforce est pour moi une bonne nouvelle.

Je ne sais pas ce qu’il convient de faire avec vos titres, je garde les miens en pariant à terme sur un OPRO.

Ce n’est bien évidemment que mon avis.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #11 18/04/2019 19h15

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   175  

Bonjour,

Sorti de l’AG CDI, je vous en propose un rapide compte rendu.

Assemblée Générale Mixte du groupe Christian Dior
Compte rendu

Date et lieu
Le jeudi 18 avril 2019, 15h30, au Carrousel du Louvre, Paris.

Remarques générales
•    Amélioration de la qualité des supports de présentation
•    Cadeau aux actionnaires : Parfum Joy by Dior

97% du quorum est atteint à l’ouverture des votes - PDG Sydney TOLEDANO

Eléments financiers
10 Mds € de résultat. Taux de marge opérationnel courant de 21,4% contre 19,1% en 2017
Focus résultat financier 415 M€ de perte (contre 83 en perte 2017). 352 M€ sont imputables à la variation de valeur des investissements financiers du groupe.
Charge d’impôt de 2,5 Mds soit 25,6% du résultat - charge d’impôt plus faible qu’en 2017 suite au passage du taux d’impôts des sociétés aux US de 35% à 21%.

Résultat net 2,6 Mds soit 14,25 € par action

Cash-flow :
CAF : 11,9 milliards Cash-flow opérationnel en croissance de 12,9% (soit 1,9 milliards d’€). Pour 100 euros de vente, il y a 25,5 € d’impact en trésorerie dans les caisses de CD
BFR +1 100 millions – constitué de l’augmentation des stocks du groupe essentiellement
Investissements exploitation 3,0 milliard
CAF disponible : 5,4 milliards contre 4,5 en 2017 +19% en un an

Sur une base 100 de cash généré :
•    20% sont prélevés en impôts
•    35% sont réinvesti
•    24% sont versé en dividende
•    21% participent au désentêtement du groupe

Capitaux propres représentent 47% (36,4 milliards d’euros) de l’actif.
Trésorerie positive e 8 600 M€ et de 4 000 M€ de ligne de trésorerie disponible
Source

Lignes métier - CDI est un agrégat de 5 groupes d’activité
Répartition par activités :
Distribution sélective 29% / Mode et Maroquinerie 39% / Vins et spiritueux 11% / Parfums et Cosmétique 13% / Montres et joaillerie 9%
Evolution par lignes métier : progression de toutes les lignes de métiers entre 5 et 10%
Répartition par zones géographiques : US 24% / Asie 29% / Europe 19% / Autre 12% / France 10% / Japon 7% / autres marchés 11%

Répartition par devise de facturation : 36% autres devises / 29% $US / 22% € / 7% Yen / 6% HK$

1. Spiritueux
5 143 M€ Croissance des ventes des 1%
Taux de marge opérationnel 33%
Champagne en recul de 1% - très bonne vendages toutefois en champagne en 2018
7% de croissance pour Cognac

2. Mode et maroquinerie
18 500 M€ hausse des ventes de 15%.
Louis Vuitton : lancement de 7 parfums. Continue le développement des boutiques (Hong Kong notamment)
Fendi et Céline (avec Heid Slimane en lead) continuent la croissance
Kenzo en forte hausse
Loro Piana en fort hausse
Marc Jacob se repositionne
Berlutti et Loewe en hausse
Christian Dior Couture : Prêt à porter, joaillerie.

3. Parfum et cosmétique
Croissance de 14%
Taux de marge opérationnel 11,1%
Parfum Christian Dior pour femme et homme
« Sauvage » homme fonctionnent bien / « J’adore » et « Miss Dior » fonctionnent très bien
« Poison girl »,  « Joy »
Guerlain avec « Abeille Royale » et « Orchidée Impériale »
Givenchy accélère sa croissance avec le parfum « l’interdit »

4. Montre et joaillerie
Croissance de 12%
Taux de marge opérationnel 17,1% (+3,6 points)
« Bulgari » : croissance supérieure au marché (Chine et Moyen Orient) avec Serpenti, B.Zero1, Octo Finissimo
Chaumet : Développement en Asie et succès des lignes « Liens » et « Joséphine »
Le marché des montres reste concurrentiel et difficile.
« Tag Heure » avec la montre connecté fonctionne bien. Développement dans les réseaux sociaux.
« Hublot » en croissance au « Classic », « Fusion ».

5. Distribution sélective
13,6 Mds€ croissance de 6%
Taux de marge opérationnel : 10,1%
DFS en recule (Hong kong et Macao) arrêt de la concession cette année
Séphora poursuit son expansion en NA, Asie et MA, 1 886 magasins dans 34 pays (ouverture de la Russie cette année) dans l’omni canal et le digital / application et optimisation de la livraison produit. Retailer de l’année
29 sites de e-commerce dans le monde.

Dividende: 6€ par action +20% d’augmentation, solde du paiement le 29 avril prochain

Commissaires aux comptes (Ernst & Young)
RAS

Q&A de l’assemblée
Question : Quid des fermes d’élevage de crocodile ?
Réponse : Respect des normes de qualité

Question : Etat de santé des mannequins, maigreur apparente ?
Réponse : Une charte existe depuis plus de 20 ans pour assurer leur sécurité et le maintien de leur santé

Question : Succession de Karl Lagerfeld ?
Réponse : Pas de succession à l’ordre du jour

Question : Offre publique de rachat de 2017
Réponse : L’offre n’avait pas de caractère contraignant. Dior reste côté avec un volume d’échange très conséquent. L’offre a été faite avec une prime significative (+15%)

Question : Hermès veut créer une ligne de cosmétique complète, comment Dior répond ?
Réponse : Dior est très actif sur le segment, pas de commentaire sur la stratégie du groupe Hermès

Dividende croissant continuel

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Bien à vous, Dooffy

En ligne En ligne

 

#12 11/09/2020 07h15

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2779  

La décote sur Christian Dior vis-à-vis de LVMH, dont elle détient 41%, est revenue avec le COVID :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_christian-dior-lvmh-20200911.gif

Pour mémoire :

Christian Dior contrôle au 31 décembre 2019 41% du capital et 57% des droits de vote de LVMH, sachant que le Groupe Familial Arnault détient, de plus, à cette même date environ 6% du capital et 7% des droits de vote de LVMH.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 11/09/2020 11h08

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   129  

Bonjour IH.
J’ai fait le même constat au printemps (et investi sur Christian Dior en espérant un comblement de la décote).
Avez-vous une explication sur la cause de cette évolution de cours divergente ? Et sur ce qui pourrait provoquer un retour à une évolution similaire ?
Vous semblez dire que cela s’est déjà passé (décote … puis comblement de la décote ?). Je n’ai pas étudié cela.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 20/09/2020 20h41

Membre
Réputation :   86  

Concernant le lien et les imbrications de Dior et LVMH, j’ai quelques interrogations.
Si j’ai bien compris, Christian Dior SE est une holding qui avant 2017 possédait 41% de LVMH et 100% de Dior couture. Depuis 2017 et le rachat de Dior couture par LVMH, Christian Dior n’est plus constitué que de ses parts dans LVMH ? Ou il y a des entités dans la holding CD qui ne sont pas intégrées à LVMH ?
Quel est l’intérêt pour la famille Arnault de posséder une majorité de titres LVMH par l’intermédiaire de la holding Dior plutôt que directement les titres LVMH ?

Hors ligne Hors ligne

 

#15 22/09/2020 23h14

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   996  

Avec le nouvel outil développé par notre hôte ce jour il devient très facile de visualiser l’historique de la décote de Dior sur LVMH.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_dior_decote.jpg

Et le résultat n’est pas forcément ce que j’imaginais.

Le graphique est ajusté des dividendes.

Si on prend comme point de départ fin 2015, les titres évoluent de concert jusqu’à mi 2017 (légère décote de Dior) puis Dior commence à surcoter LVMH (?) jusqu’à 20/25% quand même mi 2019. Début 2020 les titres reviennent à l’équilibre, en mars Dior chute beaucoup plus que LVMH et décote de 39%… Et actuellement on a encore 28% de décote Dior/LVMH.

Merci InvestisseurHeureux !

Edit : Suite à la judicieuse remarque de Dangarcia je me suis un peu emballé big_smile le plus propre étant sans doute de faire les calculs, si Dior détient 41.1% de LVMH qui capitalise 196 mds€ alors Dior devrait capitaliser 80.6 milliards (capi 63 milliards donc décote de 22%) modulo son EFN et d’une éventuelle décote de holding, je finirai cela plus tard.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (23/09/2020 00h46)


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Bourse Direct Boursorama Degiro Fortuneo 12470190  eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #16 22/09/2020 23h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   397  

bibike a écrit :

Si on prend comme point de départ fin 2015

Si on prend comme point de départ fin 2010…

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9059_capture_de769cran_2020-09-22_a768_232415.png

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 24/10/2020 17h54

Membre
Réputation :   31  

La lettre du T3 de Moneta Multi Caps explique leur renforcement en Dior (1,9% du fonds). Pas de surprise par rapport à ce qui est écrit dans ce fil.

Moneta Asset Management a écrit :

Christian Dior, dont le seul actif est LVMH, a été renforcée au cours du trimestre passé. C’est une façon d’être exposé à LVMH avec près de 25% de décote, tout en bénéficiant de l’option d’un rachat du solde du capital non encore détenu par Bernard Arnault;

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par CJ (24/10/2020 17h56)


31% CW8, 14% PAEEM, 11% Prosus, 9% BAM.A, 9% Odet, 8% BRK.B, 8% Bassac, 5% Dior…

Hors ligne Hors ligne

 

#18 14/11/2020 12h22

Membre
Réputation :   45  

En tout cas, la holding Christian Dior approche les 20% de décôte par rapport à LVMH d’après mes calculs, et je n’ai jamais trouvé une décôte aussi importante (à part mi-août de cette année où on était juste au-dessus de 20%)…
Pour rappel, il y avait une surcote en 2018/2019, qui s’est transformée en décôte dès le début de cette année.


parrainage Bourse direct, binck, boursorama, fortuneo possibles

Hors ligne Hors ligne

 

#19 14/11/2020 12h33

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   539  

Bonjour,

Pour le coup je suis très mauvais sur ces notions de holdings etc., pensez-vous qu’il serait judicieux d’opérer un transfert de position de LVMH vers CDI pour "profiter" de cette décote ?
Également quels pourraient être les critères qui justifient une décote de la holding ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#20 14/11/2020 13h20

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2245  

Ledep a écrit :

pensez-vous qu’il serait judicieux d’opérer un transfert de position de LVMH vers CDI pour "profiter" de cette décote ?

Pour ma part, j’ai effectué un tel transfert il y a quelques temps. Mais j’avoue ne pas avoir creusé à fond, sur l’évolution de la décote/surcote depuis des années, et les raisons pouvant l’expliquer. (C’est moins de 2% de mon portefeuille, donc je manque de motivation).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 14/11/2020 13h26

Membre
Réputation :   35  

Le sujet de la décote est évoqué sur la file de Dior. (ce message et le suivant). La décote n’est pas flagrante selon le point de départ de la comparaison.

Pour vérifier si décote il y a ou pas, une méthode est proposée par Bibike:

Bibike a écrit :

le plus propre étant sans doute de faire les calculs, si Dior détient 41.1% de LVMH qui capitalise 196 mds€ alors Dior devrait capitaliser 80.6 milliards (capi 63 milliards donc décote de 22%) modulo son EFN et d’une éventuelle décote de holding, je finirai cela plus tard.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 14/11/2020 14h47

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   539  

Donc en considérant la méthode de Bibike, il semblerait que dorénavant CDI posséderait 41,3% de LVMH qui cote hier à 237,11mds € sur Bloomberg donc en théorie une quotation de CDI qui devrait être de 97,93mds €.

La cotation sur Bloomberg est de 74,01mds € donc ferait apparaître une décote théorique de 24,4%.

En cherchant du coup un peu, il semble que la décote de holding soit un fait assez "courant" et difficile à appréhender (donc peut-être une FBI - Fausse Bonne Idée !).

Les principales caractéristiques de la décote de holding - Le Magazine des Affaires

Désolé et fin de mon HS sur la file.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#23 14/11/2020 14h48

Membre
Réputation :   86  

Certes mais ça n’explique pas cette décote.
J’ai souvent lu qu’il existait une décote propre aux holdings, pourquoi ? J’aimerais bien le comprendre…

Edit : ma réponse s’adressait à pnarcade, le message de Ledep s’est intercalé.

Après sans parler de cette histoire de décote, on peut viser en achetant CDI une futur sortie de la côte. La holding familiale Arnault possède 95% des titres…

Dernière modification par malcolm (14/11/2020 14h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 14/11/2020 15h08

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   189  

Il peut y avoir plusieurs motifs expliquant une "décote" au niveau de la holding. Sans être exhaustif, je pense au coût de gestion des titres détenus, au coût fiscal tant pendant la détention (dividendes imposés à 5 ou 1%) que lors de la cession (12% de la PV a réintégrer, ce qui peut expliquer une évolution des écarts de décote en fonction de la part coût d’achat/PV), aux coûts lié au respect des normes réglementaires au niveau de la holding, aux frais de structure de la holding (rémunération des dirigeants entre autre), mais aussi l’utilisation du lever financier.

Il y a très probablement pas mal d’autres raisons possibles, mais elles ne me viennent pas spontanément à l’esprit.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par wulfram (14/11/2020 15h09)

Hors ligne Hors ligne

 

#25 14/11/2020 16h14

Membre
Réputation :   34  

La question a été longtemps débattue ici: Parisien a résumé les coûts induits par une holding, mais a eu des contradicteurs.

Il existe certainement des particularités propres à CDI qui ne rendent la discussion ci-dessous que partiellement utile.

En ligne En ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Christian Dior sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur