Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 27/12/2016 18h39 → Les gestionnaires de fonds justifient-ils leurs frais perçus ? (etf, gestion de fonds, opcvm)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   71 

C’est tout simplement consternant. Cet écart abyssal que vous illustrez bien est en fait le financement de l’entreprise Carmignac. Notre hôte (et d’autres dont moi) avait déjà rappelé les salaires à payer dans cette industrie.

AMF a écrit :

Les charges salariales moyennes (définies comme l’ensemble des charges salariales rapportées à l’effectif total des sociétés de gestion de portefeuille) quant à elles, s’élèvent à 191 908 euros fin 2013.

Et ce n’est que 2013 … ça a dû prendre 50%. On parle de charges moyennes !
Dans la même veine j’avais aimé et je recommande :

www.etf.com/docs/IfYouCan.pdf

W. Bernstein a écrit :

As an investor, you must recognize the monsters that populate the financial industry.

Hors ligne

 

#227 29/01/2017 01h15 → Les gestionnaires de fonds justifient-ils leurs frais perçus ? (etf, gestion de fonds, opcvm)

Membre
Réputation :   35 

sat a écrit :

Voici un article en anglais qui propose une analyse opposée à celle que l’on trouve sur ce sujet : les statistiques sur les performances des fonds sont biaisées et 90% des "active equity managers" font mieux que le marché.

Je n’ai pas la même lecture que vous de cet article. D’ailleurs son auteur dit même dans les commentaires "That is, skill (en parlant des gérants de fonds actifs) is widespread but its benefits are wiped out by portfolio drag and fees."

A propos de Carmignac Patrimoine je suis allé faire un tour dans leur DICI et on peut lire : "Jusqu’au 31/12/2012, les indices «actions» des indicateurs de référence étaient calculés hors dividendes". Si ce n’est pas se moquer de ses clients..

Par ailleurs, il est à mon avis tentant pour les fonds actifs de détenir en moyenne un portefeuille plus risqué que ne l’est leur indice de référence. Ainsi les statistiques sont avec le fonds, et devrait l’aider à déclencher des commissions. Enfin, au fil des années certains fonds s’écartent largement de leur style initial, d’autres fonds changent régulièrement de profil de risque. Dans ces cas là difficile d’appliquer une commission de surperformance juste. Bref je ne suis pas fan de ces commissions. Les sociétés de gestion ont déjà intérêt à surperformer car cela attire des nouveaux clients / versements.

Dernière modification par NicolasV (29/01/2017 01h20)

Hors ligne

 

#228 29/10/2017 09h47 → Les gestionnaires de fonds justifient-ils leurs frais perçus ? (etf, gestion de fonds, opcvm)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   404 

Les études sur la surperformance de la gestion passive sont nombreuses, et souvent la défense des gestionnaires actifs (ou plutôt les attaques contre la gestion passive) ne sont pas très factuelles. Cependant, UBS vient de sortir une analyse de 40 pages.

Et je dois que c’est intéressant. J’ai écrit un long post sur mon blog sur cette étude sur la surperformance de la gestion active, et je ne peux reproduire ici tous les éléments. Mais je vais faire un petit résumé :

- La gestion active se porte mieux en Europe qu’aux Etats-Unis. D’une part, il n’y a pas eu de flux négatif de la gestion active en Europe et en plus il semblerait possible de surperformer en Europe (le marché y serait moins efficient).
- Les calculs fait dans les études censée prouver la surperformance de la gestion passive sont trompeurs à plusieurs titres. Elles excluent les fonds qui ont disparuent, alors que ce n’est pas évident que ces fonds aient sous performé. Aussi, elles se comparent avec des indices et non des vrais fonds passifs ou ETF (100% des ETF sous performeraient leur indice de référence du fait de leur frais non ?). Aussi, les indices choisis par SPIVA seraient très dur à battre.

Il résulte de celà que comme l’on voit dans le graphique ci-dessous, il existe des poches de performance où la gestion active pas la gestion passive:
https://i2.wp.com/www.epargnant30.fr/wp-content/uploads/2017/10/UBS-activementmanagement-catergories.jpg

On voit clairement que le marché US est très difficile à battre, mais que certains domaines de niche, dont les small non US, les pays émergents et quelques secteurs il y aurait du potentiel.

D’ailleurs, même Lyxor, dans son étude actif versus passif, dit qu’il y a du potentiel pour la gestion active dans les petites capitalisations européennes.

Alors qu’en penser ?
Même si je n’ai pas audité les chiffres, franchement c’est une étude intéressante. Mais voilà mon avis :
- Il est vrai que comparéer un fonds actif par rapport à un indice et non pas à un vrai produit passif est vraiment limite. Cependant, il existe des études (notamment celle de Morningstar) qui le font. De plus, je ne sais pas quelle est leur bassin d’analyse des produits passifs, mais il y a potentiellement des produits dits passifs potentiellement chers. En revanche, les "bons" produits passifs collent très bien à leur indice de référence. L’ensemble des ETF S&P500 UCITS dépassent leur indice de référence (qui est net return certes, et pour des raisons d’optimisation fiscale) et l’ETF S&P500 de Vanguard ne sous performe que de 0,04pts par an (l’indice gross return), soit le montant de sais frais.
- Il existe peut-être des niches, mais pour celui qui veut un portefeuille diversifié ce n’est qu’à moitié utile. Ce marché américain c’est plus de 50% de la capitalisation mondiale … et les small européennes … dans les 1%.

Un autre point est à lié au risque du choix du gestionnaire. Je reproduis le graphique sur la distribution de la (sur) performance en fonction du style de gestion :
https://i1.wp.com/www.epargnant30.fr/wp-content/uploads/2017/10/UBS-returndispersion-activemanagement.jpg
La dispersion des retours pour la gestion active est vraiment énorme. On est vraiment pas sûr de tomber sur le bon cheval. Or, il a été prouvé qu’il était quasiment impossible de savoir quel était le bon cheval à l’avance. En revanche, entre 2 ETF la différence est vraiment minime. On a pas de risque de sélection.

Un autre point intéressant de l’étude et que l’on ne lit pas souvent : la gestionnaire active au global peut sous performer, non pas au détriment d’autres gestionnaires profressionnels, mais au détriment des investisseurs individuels, qui sont en général moins compétents.

Dernière modification par Fructif (29/10/2017 13h16)

En ligne

 

#229 29/10/2017 12h09 → Les gestionnaires de fonds justifient-ils leurs frais perçus ? (etf, gestion de fonds, opcvm)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   61 

Le problème de toutes ces études est qu’elles ne présentent généralement pas le détail de l’échantillonnage. D’autres part, toute généralisation peut entraîner des biais tels que le paradoxe de Simpson.

Reste que le principal intérêt de la gestion active, est une délégation d’arbitrage, c’est-à-dire que ce sont les fonds qui couvrent plusieurs catégories d’actifs et arbitrent selon certains critères (macro-économiques, …) pour ne coller à aucun indice en particulier. Leur indice de référence est souvent "composite", c’est-à-dire qu’il est composé d’indice de plusieurs catégories dans des proportions variées (souvent 50/50 entre actions et oblig). Certains fonds n’ont aucun indice de référence mais simplement un objectif de gain mini par an. Donc, un fond vraiment "actif" devrait surfer sur plusieurs catégories, impossible donc de les classer dans une catégorie. Où sont classer ces fonds ? Sont-ils simplement exclus de l’échantillonnage ? Sans tous les détails de l’échantillonnage, il est impossible de répondre à ces questions.

Montrer des statistiques pour dire qu’il y a plus de dispersion de performance, par rapport à leur indice de référence, pour les fonds actifs que pour les fonds passifs est presque une évidence. Que la prise de risque est un peu plus grande aussi (sinon il n’y aurait aucune chance de surperformance).

Enfin, affirmer que les "bons fonds passifs" suivent parfaitement leur indice de référence n’est pas une surprise non plus, puisque c’est le cas "par construction", encore plus facile avec les fonds synthétiques que les fonds physiques.

Toutefois, le premier graphe repris dans le message précédent de Fructif me semble être le plus intéressant du document. Une autre lapalissade est que plus le marché est efficient, plus il est difficile de battre le marché… et plus les frais (plus importants en gestion active) vont pesés. Toutefois, le graphique montre qu’il existe encore beaucoup de marchés où la gestion active peut faire la différence ! wink

Dernière modification par WhiteTiger (29/10/2017 12h09)


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.”   William Arthur Ward

Hors ligne

 

#230 30/10/2017 09h29 → Les gestionnaires de fonds justifient-ils leurs frais perçus ? (etf, gestion de fonds, opcvm)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   404 

C’est sûr qu’on ne connaît pas l’échantillonage exact.

Pour la délégation d’arbitrage ? Vous pensez aux fonds d’allocations purs ? Les fonds dits patrimoniaux ?

Je pense que :
1 - Ce ça ne représente pas une si grande part de marché.
Il faudrait regarder en France, mais voilà une stats aux Etats-Unis. 8% des encours pour la catégorie hybride.
http://www.icifactbook.org/deployedfiles/FactBook/Site%20Properties/images/2017/17_fb_ch2_fig1.jpg
2 - Je ne pense pas que la performance soit au rendez vous généralement
Certes, l’allocation d’actifs c’est important, mais le gain est largement mangé par les frais. C’est pour ça que je pense qu’un ETF World + un fonds en euros, bat pratiquement l’ensemble des allocataires d’actifs. Enfin, c’est pas je pense, c’est "je l’ai calculé".

Dernière modification par Fructif (30/10/2017 09h30)

En ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech