Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 28/07/2017 14h43 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   

Michael77 a écrit :

Il faut aussi plus de contrôles, je connais des personnes qui partent à l’étranger (Canada) pour un an, il travail la bas et en plus arrive à toucher le chômage …
d’autre le stop et le débloque quand il rentrent.

Je suis actuellement en Pologne pour le travail, les étudiants travaillent pour payer les études et les cours sont de 18h à 21h et le samedi.

Il y a pleins de pistes pour baisser les dépenses de l’Etat (en Allemagne c’est l’alternance par exemple).

Ils doivent en apprendre des choses en 3h/jour ! Je pense qu’à ce niveau là, on est plutôt pas mal en France. De plus, il est préférable pour un étudiant d’être dispo à des heures décalées (soir/weekend/vacances), moments où les salariés classiques avec une vie de famille ont des réticences à aller travailler. Y’a qu’à voir les gréves lorsqu’il est question d’ouvrir le dimanche, heureusement que les étudiants sont là pour vous permettre de faire vos courses de Noël les 4 ou 5 dimanches de Décembre :-)

Edit caricature:
Dicci a écrit :

ça craint d’être riche en France aujourd’hui, le jour où il vaudra mieux être au SMIC que de gagner 5.000/mois approche.
Encore

Evidemment que c’est caricatural.

Dernière modification par Dicci (28/07/2017 14h46)

Hors ligne

 

#127 28/07/2017 14h44 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   

doubletrouble a écrit :

J’ai vécu mon enfance dans une ZEP et je me rappelle de tous les avantages dont nous avons bénéficié déjà à l’époque : activités gratuites l’été, la bibliothèque de quartier gratuite (il y a des grilles devant les vitres pour les jets de pierre), les animations et ateliers en tout genre proposés gratuitement par les associations, les écoles, etc…

J’ai vécu dans une banlieue assez difficile (les établissements étaient classés ZEP) et j’ai expérimenté exactement l’inverse de ce que vous racontez smile

L’offre était inexistante et payante, les enseignants étaient sans expériences ou absent, les "conseillers" d’orientation n’étaient pas formé et étaient incapable de donner le moindre conseil.
Et ils avaient la fâcheuse tendance de vous démotiver et de vous rabaisser en permanence.
Les activités n’étaient pas gratuite (mais le prix était relativement bas je dois l’avouer).

J’étais l’un de ces "intello" qui refusaient de traîner avec les "wesh" justement et ça ne m’a jamais empêché d’avoir de l’ambition (et des amis).

Je suis donc 100% d’accord avec le commentaire suivant de Faith.

"Faith" a écrit :

Mais dans les faits, on sait qu’il est très difficile à un enfant de basse classe sociale d’être parmi les "méritants" pour la simple raison qu’il n’a pas le même soutien (culturel, et financier) accessible.

Et j’ajouterai que les enfants de ZEP ne reçoivent pas les messages motivant qu’ils devraient et je trouve ça assez grave…

Dernière modification par StephaneT (28/07/2017 14h44)

Hors ligne

 

#128 28/07/2017 14h46 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   35 

Sur ce sujet des APL, j’ai fait une recherche rapide, et il semble que les aides aux logements pour les étudiants ne concerne que 20% des bénéficiaires (<25 ans), en tout cas pour cette étude de 2012

Les aides personnelles au logement. Données de cadrage de 2002 à 2012 - Persée

Donc sauf erreur de ma part, cette baisse ne touche pas principalement les étudiants.

Quant à la relation APL/loyer, j’avoue ne pas avoir fait de recherches, mais en tant que bailleur, je ne demande pas si le locataire a le droit aux APL pour ajuster mon loyer. Le prix du loyer, c’est le marché qui le fixe (oui la loi allur n’a rien changé sur le prix des loyers depuis août 2015, la baisse avait commencée bien avant, en 2013 pour Paris par ex):www.observatoire-des-loyers.fr/sites/de … et2017.pdf

Pour en revenir aux aides aux logements, comme d’autres, je pense que 5€ de baisse ne changera pas le quotidien de la majorité des bénéficiaires, mais quand j’entends certains politiques (claire O Petit pour ne pas la citer) qui demande aux gens d’arrêter de pleurer, car c’est avec notre argent et nos impôts que cela est financé et qui dans le même temps se fait interviewer à la sortie du coiffeur de l’assemblée, coiffeur qu’elle paie avec son IRFM, la cela ne la gêne pas… question crédibilité, on est au top… tant qu’on aura des gens comme cette dame aux "manettes" il ne faudra pas s’étonner de la défiance des français envers les politiques…
www.bfmtv.com/politique/baisse-des-apl- … 23499.html

Hors ligne

 

#129 28/07/2017 14h47 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   50 

"kc44" a écrit :

On parle de 5€, pas de pas d’APL. Ca prend des proportions ridicules car oui, 5€ cela reste ridicule, pour tout le monde, y compris pour l’état qui veut soi-disant combler tel trou.
Ils voulaient un symbole et ils l’ont eu.
On parle ensuite de chômage, bref, cette discussion part dans tous les sens, comme chaque fois qu’on relance le français dans sa fibre contestataire.
Rien ne change et rien ne changera car personne ne veut surtout pas que rien ne change.

Peut-être devriez-vous relire ce que j’ai écrit. Oui 5€ est ridicule mais j’ai bien noté que pour moi c’est un coup de semonce en vue de quelque chose de plus gros. En gros le gouvernement tâte le terrain en milieu d’année pour 2018.

Quant aux "Pas d’APL", je maintiens que je suis d’accord avec Igorgonzola. Elles devraient être réduites à 0.

@ Gunday: honnêtement, vous ne trouvez pas qu’il y a un problème actuellement ? On arrive à des situations ubesques : 40% des actifs paient des impôts et en contre-partie ne reçoivent aucune aide. Certains sont même moins bien lotis que ceux qui touchent des aides. Mes parents retraités voient leur niveau de vie baissé drastiquement et ils paient toujours des impôts.
Je pense qu’Igorgonzola a raison. On devrait être égalitaire devant l’impôt. Tout le monde doit le payer ou personne avec un montant "juste".

Hors ligne

 

#130 28/07/2017 14h49 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   196 

@gunday

Vous lisez vraiment un mot sur deux.
Et après vous venez parlez d’ouverture ? Commencez par lire l’ensemble des mots qui forment des phrases qui ont un sens. C’est déjà un bon début d’ouverture sur l’autre.

Oui 5€ par mois par bénéficiaire d’APL ça ne fait pas 5€ par Français "pauvre ou pas pauvre". Si vous aviez lu ce que j’écris vous n’auriez pas eu besoin de le relever.

Quel excédent de 2 Mds ? Il en manque pas loin de 80 ?
Par ailleurs, l’ISF est un impôt sur un stock, quand les allocations sont un flux. Financer un flux avec un impôt sur un stock n’est pas pérenne. En bon fiscaliste, on ne peut pas mettre les deux sur le même plan.

"seigneur féodal qui blablabla". Aujourd’hui l’aspirant rentier est minoritaire (électoralement parlant), contributeur net au système, tributaire de décisions prises par une majorité allocataire net du système redistributif Français. Si c’est un seigneur avec des vassaux, il est vraiment pas doué pour réduire les autres au servage.

Et enfin d’où sortez vous les pauvres qui décident de rester pauvre dans ce que je dis ??? Vous plaquez vos a priori sur ce que je n’ai pas écrit pour me faire passer pour ce que je ne suis pas. On croît rêver.

Dernière modification par Igorgonzola (28/07/2017 14h50)

Hors ligne

 

#131 28/07/2017 14h55 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   238 

J’ai beau relire, on parlait de 5€ à la base et vous extrapolez sur un "projet" d’un gouvernement qui tâte le terrain. Il ne tâte rien du tout, s’ils voulaient tailler vraiment dans les APL il fallait le faire maintenant, on sait donc déjà qu’ils ne pourront guère aller plus loin car plus l’on s’éloigne de l’élection, plus il sera difficile de faire bouger les choses, si tant est qu’il est possible de les faire bouger.
Vous en concluez que vous êtes contre les APL, si vous voulez, moi aussi mais je ne suis pas concerné, n’en ai jamais touché et n’en toucherai jamais et là n’est pas le débat.

Je soulignais d’autres propos caricaturaux car cette discussion n’est qu’une succession de propos caricaturaux (edit) que les auteurs n’assument pas car quand on le leur fait remarquer ils protestent en disant que l’on a mal lu ou je ne sais quoi.
Je rejoins gunday dans sa conclusion, inutile d’aller plus loin dans les échanges.

Dernière modification par kc44 (28/07/2017 14h56)

Hors ligne

 

#132 28/07/2017 14h56 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   

A Amsterdam les étudiants reçoivent l’équivalent d’APL uniquement quand le loyer est de moins de 400/euro HC et quand le logement possède la cuisinette et les sanitaires (dehors les taudis de 9m2).
L’inflation est capée.

En plus, c’est le fisc qui gère les APLs qui a donc, en temps réel, les revenus des locataires et propriétaires et c’est le fisc qui fait le contrôle.
La responsabilité des dépenses face aux revenus fiscaux

Dernière modification par pamir (28/07/2017 21h43)

Hors ligne

 

#133 28/07/2017 14h56 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   34 

Bonjour,

Je suis assez choqué, voire horrifié de ce que je peux lire sur cette file.
Même si la baisse de 5€ reste symbolique en termes de montant, le message envoyé reste mauvais, car on touche toute une population sans distinction.
Donc :
@Igogonzola, oui, les APLs peuvent créer un effet d’aubaine, mais certains étudiants en ont vraiment besoin malgré tout.
@IH, passer sur le campus de Talence ne relève pas d’une enquête statistique.😄 Plus sérieusement, il a été montré que les étudiants qui travaillent ont statistiquement moins de chance de réussir que les autres.
Donc le côté, on peut éviter le côté "les étudiants pauvres n’ont qu’à bosser".
L’impact du travail salarié des étudiants sur la réussite et la poursuite des études universitaires. | Injep
@doubletrouble. Tout à fait d’accord avec vous sur une partie culturelle des causes de la reproduction sociale, un peu moins sur l’offre pléthorique. C’est peut être vrai dans les ZEP, mais pas dans le monde rural, et comme vous l’avez dit, il faut être très affirmé pour arriver à grimper cette échelle sociale.
@Kabal, d’accord avec vous concernant le timing de l’annonce.

Certaines mesures peut-être simples à mettre en place:
- prise en compte des revenus globaux étudiant + parents, même si détachés fiscalement.
- contrôle a posteriori automatique des jeunes salariés qui souhaitent gratter des APLs.
- réduction de l’assiette des APLs, et possible fusion avec les bourses.
Etc…
Forcément, pour le gouvernement qui veut écoper le budget qui coule, c’est plus long…

Hors ligne

 

#134 28/07/2017 15h08 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   196 

Justement, je trouve très bénéfique quand j’entends les médias pleurer que tout le monde est touché.

Si enfin un gouvernement tape sur tout le monde question fiscalité, aides, allocations, ça va peut être enfin faire comprendre que oui, tout le monde doit faire des efforts.

ça fait des décennies qu’on empile avantage catégoriels sur avantage catégoriels, qu’on fait s’affronter différentes clientèles électorales sous couvert de beaux principes.

100€ par Français et par mois. Voilà ce qui manque. Tout le monde met la main à la poche.
Après vous les trouvez où vous voulez, mais je pense que Culture, Logement, Formation coûtent très chers (pas loin de 100 Mds) pour un intérêt pour la communauté nul. Intérêt même négatif si l’on met en face ce que pourraient apporter des solutions privées en considérant d’alléger le fardeau réglementaire.

Les APL ont eu un effet délétère à leur mise en place (inflation des loyers, répercussion des APL sur les loyers par les bailleurs, voire éviction des non allocataires, etc), et auront aussi un effet pervers à leur déconstruction, c’est évident. Mais ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas les supprimer.

C’est la magie des phénomènes de taxation / subvention : c’est comme les couteaux à cran, c’est une douleur insoutenable quand ça rentre, mais c’est encore pire à la sortie. Pour autant on ne conçoit pas de vivre avec le couteau dans le bide ad vitam.

Hors ligne

 

#135 28/07/2017 15h13 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   50 

kc44 a écrit :

J’ai beau relire, on parlait de 5€ à la base et vous extrapolez sur un "projet" d’un gouvernement qui tâte le terrain. Il ne tâte rien du tout, s’ils voulaient tailler vraiment dans les APL il fallait le faire maintenant, on sait donc déjà qu’ils ne pourront guère aller plus loin car plus l’on s’éloigne de l’élection, plus il sera difficile de faire bouger les choses, si tant est qu’il est possible de les faire bouger.
Vous en concluez que vous êtes contre les APL, si vous voulez, moi aussi mais je ne suis pas concerné, n’en ai jamais touché et n’en toucherai jamais et là n’est pas le débat.

Kc44, faut voir un peu plus loin que ce qui est écrit dans les journaux aussi. Quel intérêt pour le gouvernement de se faire lyncher publiquement par leurs opposants pour 5€ de baisse d’APL qui tout le monde est bien d’accord est une baisse ridicule des aides ? Il n’y en a aucune. Après, on peut faire 12 pages sur la baisse ridicule de 5€ mais il me semble plus intéressant de chercher la raison première de cette annonce.
Pour moi c’est un effet d’annonce comme quand on vous dit que 500.000 postes de fonctionnaires vont être supprimés mais en fait, après "action" des syndicats, ce ne sera plus que 100.000. En fait, cela a toujours été 100.000 la cible. J’ignore quel est la cible et il est même possible que cela n’est rien à voir avec les APL.

Quant à conclure quoi que ce soit de cette annonce, je disais juste : plutôt qu’une baisse de 5€, j’aurais préféré une suppression. C’est une préférence toute personnelle que j’ai exprimé.

Dernière modification par Kabal (28/07/2017 15h17)

Hors ligne

 

#136 28/07/2017 15h17 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   143 

gunday a écrit :

Je rappelle le slogan français : liberté, égalité, fraternité.
En ce moment, la liberté c’est la diminution de droits individuel.
L’égalité, c’est plus d’argent pour les riches, moins pour le pauvre.
La fraternité, c’est chacun pour soi, mort aux différences.

Ca donne envie…

Je crois que vous faites un contresens quand vous interpretez le "égalité". Egalité ce n’est pas plus pour les pauvres et moins pour les riches (si j’inverse votre assertion)

Vous confondez aussi équité et égalité.

Dire sans cesse que au lieu de réduire les APL on aurait pu les prendre aux "riches" ca n’a pas de sens, car ca envoie un  très mauvais signal pour l’investissement et l’emploi.

Ce n’est pas 5 euros d’APL qui vont me faire pleurer surtout que si ca continue c’est pas 5 euros mais 100% des APL qui risquent de sauter.

Il a été démontré que cette aide va aux propriétaires elle a contribué à l’inflation des loyers. Je suis surpris d’en voir certains choqués, essayant de faire passer les réalistes de la file pour des gens sans coeur. La ficelle est grosse et a déjà été exploitée par le gouvernement socialiste précédent et a abouti au résultat que nous connaissons.

Dernière modification par roudoudou (28/07/2017 15h21)

Hors ligne

 

#137 28/07/2017 15h53 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   34 

Le problème tient plus de l’ordre des priorités, et le message que cela envoie.
On baisse les APLs, on baisse l’ISF en même temps.
Pendant ce temps, l’assemblée rechigne à justifier ses dépenses, et nos chers anciens présidents sont toujours payés, avec pléthore de personnel.

Pour que ce genre de mesure impopulaire passe, il faut d’abord que quelques mesures phares d’économies soient déjà à l’œuvre, avec un peu plus d’envergure, et avec une réforme du fonctionnement.
Globalement, c’est tout le système des aides calculées sur l’année N-1 qui est à revoir. Les APLs ne sont qu’une goutte d’eau.
Autre mesure plus efficace: suppression des allocs pour les ménages de 2 enfants gagnant plus de 6000€/mois. Actuellement c’est 66€ jetés par la fenêtre, ( et je peux ainsi financer les APLs de 13 étudiants. :-) )

Hors ligne

 

#138 28/07/2017 18h28 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   235 

doubletrouble a écrit :

"Faith" a écrit :

Mais dans les faits, on sait qu’il est très difficile à un enfant de basse classe sociale d’être parmi les "méritants" pour la simple raison qu’il n’a pas le même soutien (culturel, et financier) accessible.

Il y a une culture de panier de crabe dans ces quartiers, ou celui qui tente de s’en sortir que ce soit par la scolarité ou des liens sociaux devient un "traître", un "intello", bref une baltringue qui n’est plus la bienvenue.

Il faut beaucoup de courage et de ténacité pour se couper de la majorité de ses amis ou connaissance dans l’espoir d’intégrer une société qui de son côté va vous considérer comme un wesh et vous accueillir en conséquence.

Il est donc absurde de parler d’un manque de soutien culturel

Il n’est donc pas "absurde" de parler de manque de soutien culturel (culturel s’appliquait dans mon post à "manque" et non pas à "soutien"), puisque vous avez vous même décrit une culture des quartiers empêchant l’accès à la Culture par pression sociale.
C’est ce dont je parlais, et ce que vous avez confirmé.
(Je faisais également référence à l’environnement culturel de la famille, une famille ouvrière ayant plus de mal à guider un enfant vers des études supérieurs qu’une famille de cadres)

doubletrouble a écrit :

Donc les APL et autres aides sociales sont ouvertement un racket de protection ?

Vous pensiez que les dépenses sociales étaient là par altruisme, par volonté de justice ?
Depuis des siècles les classes sociales élevées se payent une protection en faisant redescendre les richesses. De façon directe au moyen-age, puis grâce aux impôts et aux investissements sociaux, de protection et d’éducation.

Si l’on en est à ce point, l’argent des impôts serait mieux employés par les "riches" à se payer une milice privée.

Historiquement, vous avez tort.
Les milices privées combattent les agressions alors que les dépenses sociales les font disparaitre (ou les atténuent considérablement). Les premières ont des failles, alors que les secondes (lorsqu’elles sont efficaces) n’en ont pas.

Ceci dit, il semblerait qu’à notre époque, les dépenses sociales exigées deviennent effectivement hors de prix (il n’y a qu’à voir un certain nombre de politiques n’hésitant pas à proposer la spoliation des plus riches) Peut-être arriverons nous bientôt à un point où la paix sociale ne peut plus s’acheter, et où les conflits de classe se généraliseront.
Mais nous n’y sommes pas encore.

Edit : je trouve ça intéressant que très souvent en France lorsqu’on discute de ce genre de sujets, les "fourmis" qui n’ont pas forcément plus de revenus que les autres (voire parfois moins) mais mettent diligemment de côté soient qualifiées de "riches".

Je trouve intéressant de voir quelqu’un jouer la victimisation.
Etant fourmi, et ayant toujours  été en tête de classe, je n’ai jamais été confronté à ce que vous décrivez. Peut-être que fourmi+intello ne suffit pas, peut-être faut-il avoir un comportement particulier en plus.

wulfram a écrit :

"Faith" a écrit :

Les parents altruistes (et riches) se payent une partie de la paix sociale, et se payent la tranquillité de voir leurs gamins sortir en boite jusqu’à 3h du mat’ en ayant peu de chance d’être agressé et quasi-aucune chance d’être tué.

Tous les parents qui économisent et se privent pour leurs enfants ne sont pas forcément "riche", leurs enfants peuvent comprendre la chance qu’ils ont et ne pas en profiter pour passer leurs nuits à s’imbiber d’alcool.

Mon post ne concernait pas les parents qui économisent mais les parents qui payent les impôts permettant de financer, entre autres, les APL. Donc plutôt les plus aisés.

(Je le précise surtout afin de clarifier mon propre post, car je vois à votre phrase suivante que vous aviez perçu ce que je souhaitais dire)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#139 28/07/2017 20h18 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   143 

FastHand a écrit :

Le problème tient plus de l’ordre des priorités, et le message que cela envoie.
On baisse les APLs, on baisse l’ISF en même temps.
Pendant ce temps, l’assemblée rechigne à justifier ses dépenses, et nos chers anciens présidents sont toujours payés, avec pléthore de personnel.

Pour que ce genre de mesure impopulaire passe, il faut d’abord que quelques mesures phares d’économies soient déjà à l’œuvre, avec un peu plus d’envergure, et avec une réforme du fonctionnement.
Globalement, c’est tout le système des aides calculées sur l’année N-1 qui est à revoir. Les APLs ne sont qu’une goutte d’eau.
Autre mesure plus efficace: suppression des allocs pour les ménages de 2 enfants gagnant plus de 6000€/mois. Actuellement c’est 66€ jetés par la fenêtre, ( et je peux ainsi financer les APLs de 13 étudiants. :-) )

Je ne vois pas le problème à baisser l’ISF, cela est positif pour l’investissement

Pour info 6000 euros par mois avec 2 enfants à Paris ce n’est pas beaucoup, je ne vois pas pourquoi on leur supprimerait les allocations.

Si vous voulez que les 44% restants des francais contributeurs à l’impôt se cassent alors oui c’est la bonne mesure

Hors ligne

 

#140 28/07/2017 21h00 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   75 

"Faith" a écrit :

Je trouve intéressant de voir quelqu’un jouer la victimisation.
Etant fourmi, et ayant toujours  été en tête de classe, je n’ai jamais été confronté à ce que vous décrivez. Peut-être que fourmi+intello ne suffit pas, peut-être faut-il avoir un comportement particulier en plus.

Je ne jouais pas la carte de la victimisation mais je voulais souligner l’étrangeté orwellienne que des adjectifs mélioratifs ("riche", "intellectuel") soient souvent brandis comme des insultes en France. Ignorance is Strength !

Hors ligne

 

#141 28/07/2017 21h25 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   10 

Je pense qu’il faudrait mieux calculer les AL, donner pour ceux qui choisissent un loyer bas, une surface moindre, je n’arrive pas a trouver le bareme exact (il varie selon les régions) mais je trouve que la ou on peut choisir un loyer de 300e et qu’on en choisit un de 600, l’argent public ne devrait pas combler la difference.
J’ai un voisin qui vit seul dans un appartement 2 fois + grand que le mien, et il me dit que l’essentiel de son loyer est payé par la CAF, je trouve pas ca normal, il faut aider mais ca devrait etre donnant-donnant.


Parrainage LINXEA / BourseDirect / Degiro: Cliquez sur mon nom puis Courriel : " Envoyer un courriel ".

Hors ligne

 

#142 28/07/2017 23h12 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   

C’est relativement étonnant de voir que certains considèrent que 5e par personne, c’est peu…
5e pour une personne ça l’est, mais pour plus de 6M de personnes ; c’est "seulement" 360M par an d’économisés pour l’Etat. Si chaque personne est payée au SMIC ça fait à peine de 0,6h de travail à fournir pour compenser cela…

Les personnes qui touchent l’APL ont leurs papiers, et par conséquent peuvent avoir un travail pour lequel elles peuvent se permettre de consacrer un peu moins d’une heure par mois en plus sans en mourir de fatigue (si encore l’on s’abaisse à considérer la fatigue comme quelque chose de négatif)

"Faith" a écrit :

Mais dans les faits, on sait qu’il est très difficile à un enfant de basse classe sociale d’être parmi les "méritants" pour la simple raison qu’il n’a pas le même soutien (culturel, et financier) accessible.

Vous avez là toute la raison ; j’ajouterais même quitte à paraître trop Nietzschéen que c’est le seul et unique environnement qui entoure l’enfant qui va forger son avenir, la vie est un hasard génétique, sociétal ainsi que social, et nous ne sommes pas ce que nous voulons, mais ce que notre environnement a fait de nous… le moins que l’on puisse faire c’est de permettre d’en offrir un meilleur.

Et cela passe entre autres par une contribution avisée, d’un certain soutien pour ceux qui en ont besoin et qu’il soit aussi bien moral que financier. Ce n’est pas la baisse des APL de 5e qui fera n’importe quel changement que ce soit, mais ce sont les prix de l’immobilier pour les villes étudiantes qui augmentent quand les Bourses étudiantes ne connaissent quelconque évolution.

Alors je vais ressortir ma doctrine Rawlsienne pour simplement énoncer le fait qu’il n’y a pas un manque d’égalité, mais d’égalité des chances, et qu’il ne peut être comblé que par une réelle volonté de réformer ; il faut arrêter de se lamenter pour 5e et réfléchir à ce qui peut réellement aider aussi bien les plus jeunes écoliers que les étudiants dans leur parcours personnel et professionnel.


Vouloir libère

Hors ligne

 

#143 28/07/2017 23h34 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   34 

Roudoudou,

Je ne vois de problème non plus à baisser l’ISF. C’est juste la concomitance qui est absurde, en termes de communication politique.

66€ ne change pas les finances d’un foyer avec deux enfants, donc c’est une aide qui est économiquement inefficace.
Pour info, 6000€ ce n’est peut être pas fou à Paris intra Muros, mais cela place un ménage dans les 20% les plus aisés.
Passer le périphérique, c’est bien aussi. :-)

Si vous voulez vraiment aider les classes moyennes supérieures, ou classes supérieures inférieures, la priorité est de baisser les charges salariales/patronales, arrêter de surtaxer les autres modes de rémunération que le salaire, et éventuellement de faire un effort sur l’impôt sur le revenu.
Je serai le premier à me rejouir si je payais moins d’impôts ou s’ils étaient mieux utilisés.

Enfin, les super riches quittent le pays ( ou leurs avoirs), les jeunes diplômés quittent le pays ( projet professionnel), mais il est faux de faire croire que les français feront la queue à l’aéroport (cf enquête expatriation 2013)

L’urgence, ce n’est pas d’avoir les impôts de Tsonga ou autre qui soient payés en France, mais que des entreprises étrangères aient envie d’investir en France, et que nos entreprises ne soient pas étouffées dans l’œuf.

Hors ligne

 

#144 29/07/2017 07h39 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   

Je trouve cette mesure (baisse des APL) maladroite car elle aurait dû s’inscrire dans une restructuration des aides au logement allant dans le sens d’une diminution plus nette : 18,5 milliards d’aides au logement, sous les formes actuelles,  c’est beaucoup et beaucoup trop, plus que le pays ne peut se le permettre s’il veut sortir du chômage de masse. Mais l’effet d’annonce de cette mesure avec ses conséquences négatives est déjà là et l’économie réalisée, quelques centaines de millions  d’€ au plus, reste faible.
Quant aux cris d’orfraie poussés par certains politiques qui avaient pourtant prévu cette mesure quand ils étaient au pouvoir pour certains, ou dans leur programme électoral pour d’autres qui ne l’étaient pas, cela relève de l’hypocrisie la plus détestable. Ou l’on veut faire des économies ou on ne le veut pas. Il faut bien choisir et être conséquent.

Hors ligne

 

#145 31/07/2017 22h01 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   58 

Comme bon nombre d’aides les APL faussent les marches, de l’immobilier et du travail. Si seulement l’Etat qui depense largement plus que ce qu’il collecte se contentait de bien remplir ses fonctions regaliennes (police, armee, justice) élargies a l’éducation et la santé.

Arrêtons de se voiler la face et de jouer les vierges effarouchées pleurant sur les resources que les 5 euros d’APL auraient pu payer a telle ou telle catégorie. Il y a un veritable probleme a apprehender la difference entre le nécessaire et le superflu, de nombreuses personnes qui n’ont peut etre pas le nécessaires semblent relativement bien equipes en superflu. Pourquoi donner les APL a quelqu’un qui peut se payer un Iphone7 ou un Galaxy S8? N’est-ce pas une redistribution injuste vis-a-vis des personnes qui financent ces mesures?

De maniere generale, je pense qu’il est important de donner les memes chances de depart a chacun:
- les enfants devraient avoir acces a l’ecole jusqu’au bac sans avoir a debourser un centime pour des fournitures ou des livres.
- l’université doit etre payantes si on veut qu’elle ait de la valeur, il faut des vraies bourses de merite pour assurer l’accès a l’université aux meilleurs elements et arreter les heresies telles que le tirage au sort, l’université n’est pas un du.

Le plus important serait d’arrêter la redistribution sous forme de devises, l’Etat ne devrait payer payer une aide, mais simplement fournir des services (ecole réellement gratuite plutot qu’une allocation de rentrée scolaire par exemple).

Il est bien triste de voir bon nombre de francais pret a faire bien plus d’effort pour ne pas perdre une aide de 5 euros qu’ils n’en feraient pour gagner 10 euros de plus a la fin du mois.

Comme l’on signale plusieurs contributeurs dans celle file, quand l’on voit les reactions des gens sur un forum tel que celui-ci attirant les gens aspirant a un certain niveau de reussite et d’autonomie, c’est peu rassurant sur la capacité de la France a se reformer. Cela me conforte encore davantage dans la decision que j’ai pris ce quitter ce pays qui ne me permettait pas d’atteindre mes objectifs, ma modeste reussite etant confisque par les impots et taxes visant a financer la redistribution.

T.

Dernière modification par TyrionLannister (01/08/2017 14h46)


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne

 

#146 05/09/2017 14h38 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   23 

Suite a l’appel de notre cher président qui enjoint les propriétaires à ne pas répercuter la baisse des APL sur le locataire, donc en d’autre terme à baisser le loyer de 5 euros et donc diminuer la sacro-sainte rentabilité de son investissement, qu’allez vous faire?

Je ne sais pas si c’est possible mais est ce que quelqu’un pourrait créer un sondage pour tâter un peu le pouls du forum pour voir la proportion de ceux qui répercute et ceux qui ne répercute pas la baisse de l’APL ?

Quand on possède, comme c’est le cas pour de nombreux forumeurs, plusieurs appartements ou immeubles, la question se pose en effet quand il faut multiplier cette baisse par le nombre de locataire que l’on a dans nos murs…

Hors ligne

 

#147 05/09/2017 15h00 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   27 

Une décrue des APL (je ne parle pas d’une baisse de 5€, mais des futures baisses qui suivront dans les années à venir) risque AMHA d’avoir :

- un effet significatif sur les loyers où il y a déjà un surplus d’offres de logement (et donc en général une rentabilité forte) et donc la possibilité pour le locataire d’aller vers un propriétaire "moins gourmand"

- un effet faible ou inexistant sur les loyers où il y a déjà une offre qui peine à répondre à la demande. (donc plutôt Paris et les grandes métropoles régionales)

Une forme de "Fly to quality"

A moyen terme, cette baisse aura (AMHA) aussi un impact sur le prix de vente des appartements - vraisemblablement avec retard.


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#148 05/09/2017 15h51 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   132 

Une hausse d’un demi point de TVA aurait été beaucoup plus intelligent, plus efficace et quasiment indolore. Voire un programme vers une TVA unique et non différenciée pour maximiser l’efficacité de cet impôt.

Cette décision basique n’a rien de simple et finit par avoir des ramifications incontrôlables partout. Pourquoi on ne demande pas de baisser les charges ? Les transports ? le prix de la baguette ? le prix de l’essence ?

L’appel du PR est plus que maladroit car il semble que cette baisse est temporaire et il aurait pu préserver ses appels pour la transformation à venir dans les aides aux logements.

L’éxecutif voit clairement avec cet épisode qu’une transformation structurante (comme la loi de travail) génère moins de vagues qu’une touche à la marge (5€/APL). Il devrait en tirer les conséquences.

Enfin, si vraiment le gouvernement veut raboter les loyers, il a le pouvoir (je suppose) de jouer sur les plafonds dans les zones (A, Abis, B et C) … mais ici on est dans la com’. On fait un appel pour se dédouaner et calmer les journalistes et syndicats sans prendre de vraies mesures. Dans deux jours on parlera d’autres choses et tout le monde aura oublié cet appel.

Hors ligne

 

#149 05/09/2017 16h23 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   18 

Licha a écrit :

Suite a l’appel de notre cher président qui enjoint les propriétaires à ne pas répercuter la baisse des APL sur le locataire, donc en d’autre terme à baisser le loyer de 5 euros et donc diminuer la sacro-sainte rentabilité de son investissement, qu’allez vous faire?

Je ne sais pas si c’est possible mais est ce que quelqu’un pourrait créer un sondage pour tâter un peu le pouls du forum pour voir la proportion de ceux qui répercute et ceux qui ne répercute pas la baisse de l’APL ?

Quand on possède, comme c’est le cas pour de nombreux forumeurs, plusieurs appartements ou immeubles, la question se pose en effet quand il faut multiplier cette baisse par le nombre de locataire que l’on a dans nos murs…

Il sera "compliqué" de reporter cette baisse sur les locataires.
Personnellement, je n’applique par de hausse liée à l’indice tous les ans.
Mais quand je cumule la hausse de la taxe foncière, la hausse des assurances, la hausse des frais de co-propriétés + 5€ sur chaque loyer, le rendement de mon investissement baisse tous les ans.
Sur 7 logements, je suis persudadé que ces sommes sont quasi équivalentes à 500€.

Hors ligne

 

#150 05/09/2017 16h47 → Aides au logement : faut-il réduire les aides au logement ? (aide, apl, logement)

Membre
Réputation :   71 

Je regrette l’aspect moralisateur très subjectif de ces discussions mais y mets mon grain de sel.
La vision du bailleur plus ou moins marchand de sommeil des zones tendues nuit aux gens honnêtes.

Le bailleur que je suis
- paie des frais de notaire -voire d’intermédiaires- conséquents sur chaque opération
- acquitte des taxes foncières de plus en plus élevées (il y a 30 ans c’était moins d’un mois de loyer, aujourd’hui quasiment deux, les loyers n’ayant quasiment pas augmenté dans la ville où j’investis à
contrario de la qualité de ce qui est loué en forte progression)
- voit ses cotisations d’assurance augmente
- fais des travaux régulièrement
- voit les charges de copro augmenter sans fin
- propose des biens en super état
- est très fiscalisé sur les revenus
- prend un risque qui n’est plus rémunéré
- encaisse des comportements de locataires qui évoluent plus vite que moi que je me limiterais à qualifier de modernes (TPMP… tout pour ma pomme) là où on parlerait d’incivilité : attention, ce n’est pas du tout une spécificité des jeunes.
etc etc
Comme Titoux, je n’applique pas les hausses indiciaires de loyers sauf avec ceux qui sont assez pénibles pour que j’essaie de les inciter à partir, sans succès jusque là (avec l’évolution de l’IRL c’est peu douloureux faut-il dire)
J’ai donc le sentiment d’offrir bien plus de 5€ à mes quelques locataires étudiants allocataires qui pour le prix d’il y a 20 ans ont une dizaine de m² en plus, un parking, des éléments de confort en plus, plus -ou presque- de dépôt de garantie à payer et voient leurs parents devenir ivres de râge contre le bailleur lorsqu’ils apprennent que leur chérubin a foutu le feu à la cuisine équipée.

Dernière modification par Range19 (05/09/2017 16h50)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech