Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 10/11/2014 14h35 → Coût des vêtements : le jean, un business mondialisé à tous les prix... (ethipoie, italie, jean, mondialisation, reportage, salaire, tunisie)

Membre
Réputation :   23 

Bonjour,

Un reportage de D8 a attiré mon attention:

D8 - En quête d’actualité - Levi’s, diesel… les secrets des géants du jeans.

En quÀªte d’actualité - D8 - La nouvelle grande chaîne

J’ai trouvé l’enquête passionnante et révélatrice de l’économie actuelle.

Un jean "premium" vendu entre 200 et 450€ en boutique, revient, en gros, en sortie d’atelier à 60€. Fabriqué en Italie du Sud, le salaire de la couturière est de 1200€ / mois.

Un jean "grande marque" (ex: Lee Cooper), revendu de 60/150€, coûte 10€ à produire en Tunisie, une couturière gagne 200€ / mois.

Un jean "discount" chez Primark vendu 10€ provient d’Ethiopie, la paye est de 20€ / mois.

Un modèle et une segmentation des prix qu’on risque de retrouver un peu partout.

Mots-clés : ethipoie, italie, jean, mondialisation, reportage, salaire, tunisie

Hors ligne

 

#2 08/02/2017 08h35 → Coût des vêtements : le jean, un business mondialisé à tous les prix... (ethipoie, italie, jean, mondialisation, reportage, salaire, tunisie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Je suis habillée comme "une gravure de mode", avec des vêtements de marque, pour des sommes dérisoires. Je porte par exemple des robes italiennes à 200 ou 300 euros quasi-neuves que j’ai achetées…10 euros.

Je refuse d’acheter des fringues neuves, hors de prix et comme je n’aime pas du tout le shopping, j’ai trouvé la solution d’acheter les vêtements sur Le bon coin ou Ebay.
On trouve énormément de pièces vestimentaires pour des prix dérisoires. La plupart du temps, elles sont en excellent état voir neuves (je me demande vraiment ce qui passe par la tête des gens qui achètent des vêtements et ne les mettent pas).

Je me fixe une limite : pas plus de 25 euros par fringue, port compris. Et je fais des affaires d’enfer.

L’inconvénient : le retour, si le vêtement ne plait pas ou ne va pas, n’est pas possible (sauf chez les vendeurs "pro" de chez Ebay). C’est un risque à prendre mais bon…

J’achète énormément de choses dites "d’occasion". J’aime l’idée que les objets aient une deuxième vie (je ne supporte pas le gaspillage).

Hors ligne

 

#3 08/02/2017 09h00 → Coût des vêtements : le jean, un business mondialisé à tous les prix... (ethipoie, italie, jean, mondialisation, reportage, salaire, tunisie)

Membre
Réputation :   48 

Concernant les jeans, en dehors de leur prix ou de leur coût, il faut également comparer les toiles utilisées,, qui ne sont pas les mêmes d’un produit à l’autre. Si certains se troueront à la première accroche, d’autres peuvent "survivre" des décennies sans problèmes.
Je n’ai pas vu le documentaire, et ne compte pas le regarder, mais s’ils ne mettent pas en avant ce point, c’est qu’ils ont raté le principal quand à la valeur réelle du jean étudié. Parce que, d’un point de vue investisseur, et à moins d’envisager d’acheter une entreprise commercialisant des jeans, c’est de connaitre la valeur de ce que l’on achète, non ?
Dans le cas où l’idée serait d’investir dans une telle société, il serait bon de voir les coûts entre l’atelier et le consommateur final…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech