Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Si ce message s'affiche, le changement de serveur qui a eu lieu mercredi 14 avril au matin a réussi !

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 10/10/2014 14h19

Membre
Réputation :   24  

Bonjour,

A force de parler économie et comptes financiers des sociétés, j’ai tendance à sous estimer le contexte global (en tout cas pour ma part).

Vu la tournure du virus Ebola, je me demandais quelle incidence aurait une pandémie.

Est ce que vous en tenez compte? Est ce peut être le moment de garder des liquidités?

J’imagine que si le virus se développe alors on pourrait être économiquement impacté en EU/USA.

D’ailleurs sait on quels sont les laboratoires susceptibles d’avoir "un vaccin" ?

A vous lire

XabiX

Mots-clés : ebola


Mon portefeuille passif et Parrainage Binck me contacter en MP

Hors ligne Hors ligne

 

#2 10/10/2014 14h55

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   126  

Je sais que GSK travaille sur un vaccin, et aussi un autre labo dont j’ai oublié le nom.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 10/10/2014 15h06

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   208  

GSK devrait produire 10.000 vaccins pour début 2015.

Il y a aussi Tekmira (TKMR) et Chimerix (CMRX)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 10/10/2014 15h25

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   182  

J’ai l’impression que le début de l’épidémie impacte déjà les cours de boîtes implantées dans la zone géographique.

On a cité Bolloré évidemment, mais d’autres boîtes implantées en Afrique me semble souffrir excessivement ces derniers jours, je ne sais pas si c’est le risque de contagion car leurs activités ne sont pas directement dans les pays touchés à l’heure actuelle.

Je pense par exemple à CIS, mais aussi à des pétrolières qui ont la chance d’avoir le double effet kiss kool

Hors ligne Hors ligne

 

#5 10/10/2014 19h05

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   270  

Aprés le SRAS, H1N1, maintenant Ebola…

Un virus qui (pour l’instant) ne se transmet qu’au CONTACT des fluides corporels d’un malade, et qui a fait… moins de 4000 morts dans le monde, surtout en Afrique de l’Ouest (1.3 millions de morts d’accidents de la route dans le monde chaque année, 3900 en France).

Wikipedia a écrit :

Au 5 octobre 2014, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait état de 3 879 décès pour 8 033 cas recensés. L’institution estime que l’épidémie pourrait entraîner à terme plus de 20 000 cas de contamination

Sur les vaccins: La recherche d’un vaccin contre Ebola, une priorité récente

Et pour avoir des infromations scientifiques sur le virus, sit de l’OMS (WHO: World Health Organisation: WHO | Frequently asked questions on Ebola virus disease) Je n’ai pas retrouvé les chiffres de wikipedia.

Mais bien sur, c’est l’aspect psychologique qui est important, plus que la partie médicale. On se croirait dans un film d’épouvante à voir les gros titres des journaux.

Les sociétés implantées dans les pays touchés vont peut être dévisser, et les GSK et autres voir leur cours s’apprécier si ils arrivent à développer un vaccin. (je suis long GSK, tant mieux!). Surtout si le gouvernement français en commande plusieurs millions de doses par principe de précaution…

Igorgonzola a écrit :

d’autres boîtes implantées en Afrique me semble souffrir excessivement ces derniers jours

Entiérement d’accord, "excessivement" me semble être le mot approprié.

Si le virus devient vraiment un problème de santé public avec une véritable pandémie en millions de cas (si il mute pour être infectieux par voie aérienne par exemple- je n’ai aucune idée si c’est possible, je ne suis pas medecin), on risque d’avoir d’autres soucis que les cours de bourse.
Sinon, on pourra toujours profiter des "bonnes affaires" et "be greedy when others are fearful".

En attendant la prochaine menace médiatisée…


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": investisseur-individuel.com/

Hors ligne Hors ligne

 

#6 10/10/2014 19h39

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   565  

Kohai a écrit :

Un virus qui (pour l’instant) ne se transmet qu’au CONTACT des fluides corporels d’un malade, et qui a fait… moins de 4000 morts dans le monde, surtout en Afrique de l’Ouest (1.3 millions de morts d’accidents de la route dans le monde chaque année, 3900 en France).

Le problème n’est pas le nombre de morts mais:
- le fait que l’épidémie cette année s’est étendue à 10x plus de monde que les précédentes => qu’est-ce qui explique une telle différence ?
- le fait que c’est une maladie mortelle dans plus d’un cas sur deux, même avec des soins de qualité, avec une durée d’incubation allant jusqu’à 3 semaines, et dont les premiers symptomes ne sont guère différents d’une grippe => difficile à contrôler.

Après, bien sur, on en fait sans doute trop… mais ce "trop" a amené à bloquer les frontières des pays affectés, ce qui a sans doute été efficace pour limiter sa propagation.

PS: la comparaison avec la voiture est fréquente, mais assez peu pertinente ici:
- le ratio entre le nombre de conducteurs et le nombre de morts est minime, bien loin des 50%
- le risque automobile est un risque choisi, contrairement à celui d’une maladie qui est en général subi.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#7 11/10/2014 00h33

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   270  

Faith a écrit :

Le problème n’est pas le nombre de morts

Effectivement, le problème est l’aspect psychologique, c’est ce que j’ai essayé de montrer.

L’OMS parle au max de 20.000 morts, ce qui rapporté à la population mondiale est insignifiant (et rapporté à d’autres causes de mortalité, cancer ( pas choisi non plus) , maladies cardio-vasculaire,…).

Les médias en font des tonnes, et on sait bien que la peur fait vendre.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas prendre les mesures qui s’impose vis à vis d’Ebola, mais si on se place du point de vue de l’investisseur, les impacts sont largement surestimés à mon avis.

Dans 6 mois, on sera passé à autre chose probablement, donc on a intérêt à évaluer les sociétés qui voient leur cours dévisser sur ce critère.

Et si je me trompe, alors il vaut mieux investir dans des masques, des combinaisons, et autres desinfectant :-) !

Mon point est que quand on a une hystérie comme on le voit sur Ebola (et avant sur d’autres "pandémies") il vaut mieux s’en référer aux chiffres et aux études scientifiques.
20.000 morts, c’est enorme si vous ou vos proches faites partie du lot, mais de la à bouleverser les équilibres mondiaux, il y a un pas qui est un peu vite franchi par certains media.

Sans compter ceux qui mélange un peu tout:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2937_ebola.jpg

Oui, Ebola est à prendre au sérieux comme tout problème sanitaire dangereux, mais il me semble qu’on en fait beaucoup trop…


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": investisseur-individuel.com/

Hors ligne Hors ligne

 

#8 11/10/2014 07h12

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   565  

Kohai a écrit :

Les médias en font des tonnes, et on sait bien que la peur fait vendre.

Pour stopper une maladie, on a besoin que tous les gens soient au courant des mesures à prendre, pour que tous les gens soient au courant, on a besoin d’une forte présence médiatique, quand on a une forte présence médiatique, les citoyens disent qu’on cherche à les effrayer…

Si les marchés corrigent en ce moment, Ebola en est, au maximum le déclencheur, pas la raison.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#9 11/10/2014 10h07

Membre
Réputation :   103  

Faith a écrit :

Si les marchés corrigent en ce moment, Ebola en est, au maximum le déclencheur, pas la raison.

J’irai plus loin en pensant que ebola serait un facteur exogène qui viendrait se greffer au contexte morose actuel.


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur