Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 04/01/2019 15h24

Membre (2015)
Réputation :   16  

maxlille a écrit :

Je vais tenter de me soumettre à l’exercice.

a) Logement

Seul ou en couple sans enfant, vraisemblablement je reste en appartement, centre ville, achat RP 200k max, mensualité 1.000e sur 20 ans.
Avec deux enfants, achat RP maison 300k environ (banlieue Lille), mensualité 1.500e sur 20 ans.
=> surcoût de 500e/mois pour l’acquisition de la RP, ou 6.000e/an.

Si je rajoute les charges (eau, gaz, électricité etc), le surcout (plus d’habitant et plus de surface) représente environ 75e/mois, ou 900e/an.
Les travaux sont plus élevé car la surface est plus grande (1% de la surface habitable par an environ) donc surcout de 1.000e/an.

b) Alimentation

725e/mois actuellement (cantine+courses+resto), je pense que les achats supplémentaires (4 personnes au lieu de 4 et cantine) sont  compensés par le train de vie d’un couple en centre ville (plus de resto) donc iso.

c) Frais de ménage

Budget mensuel actuel pour la maison 350e (avant déduction impôt), pour l’appartement on serait à 175e, surcout de 175e/mois, ou 2.100e/an.

d) Frais de garde
Environ 350e/mois (garderie à l’école publique), surcout 350e/mois ou 4.200e/an.

e) Véhicule
Nous avons des petites voitures, mais à deux nous n’en aurions qu’une.
Surcoût 2.000e/an environ (assurance + essence + amortissement occasion + entretien)

f) Vêtements et ameublement enfant
Environ 2.000e/an pour les vêtements enfants et équipement, sachant que nous revendons tout d’occasion lors des changements de taille, coût réel de 1.000e/an.

g) Divers
Coiffeur, santé etc environ 40e/mois, ou 480e/an.

Pour les vacances, in fine cela ne ne coute pas plus cher car même si nous partons pendant les vacances scolaires, nous partons en France, budget iso. On part avec le même budget à 4 que si nous partions à 2 seuls.

Coût total estimé: 16.680e/an pour 2 enfants (moins de 12 ans) vs si nous étions seuls sans enfant.

ps: pour les études des enfants, on place 100e/mois/enfant pour un capital par enfant à l’âge de 18 ans de 25.000e. pas de quoi tout payer mais un sacré coup de pouce, à compléter par un prêt étudiant si besoin.

Bonjour MaxLille,

Papa depuis le mois d’aout, la question du coût de l’enfant s’est également posée pour nous. Il me semble que vous ne mentionnez que des frais supplémentaire mais aucun gain/abattement.

A moins d’être non imposable, vous bénéficiez quand même de deux demie-part sur votre déclaration, ce n’est pas anecdotique.
Aussi les différentes aides auxquelles vous pouvez prétendre, principalement sur les premières années de votre enfant sont également à prendre en compte.

Je trouve votre calcul biaisé et largement surévalué par ces omissions

Hors ligne Hors ligne

 

#77 04/01/2019 15h35

Membre (2015)
Top 150 Réputation
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   150  

Papa depuis le mois d’aout, la question du coût de l’enfant s’est également posée pour nous. Il me semble que vous ne mentionnez que des frais supplémentaire mais aucun gain/abattement.

Toutes mes félicitations !

Vous avez entièrement raison, sur les aides, en théorie il me semble que nous aurions le droit à 32,79 € / mois, que je ne réclame pas. Il existe aussi des aides concentrées sur les trois premières années il me semble également.

Par ailleurs, 50% des frais de garde donnent droit à un crédit d’impôt, je vais donc corriger mon message précédent.

A moins d’être non imposable, vous bénéficiez quand même de deux demie-part sur votre déclaration, ce n’est pas anecdotique.

Concernant la demie part fiscale, je suis d’accord avec vous, cependant désormais il existe un plafond de 1.527e/demie-part.

Dans mon cas personnel, une grande partie des coûts liés aux enfants est financée par un revenu supplémentaire. Sans enfant, je travaillerais moins (temps partiel par exemple) et gagnerais moins, avec moins d’impôts à payer.

Exemple pratique (base taux neutre sans les crédits d’impôts):

- Rémunération nette avant PAS 3.400e/mois, après PAS 2.924e/mois, soit IR de 476e/mois
- Rémunération nette avant PAS 2.720e/mois (4/5ième par exemple), après PAS 2.475e/mois, soit IR de 245e/mois.

Différence d’IR de 2.775 EUR environ.

Je trouve votre calcul biaisé et largement surévalué par ces omissions

J’ai corrigé mon calcul mais je ne trouve pas l’impact largement surévalué.

Elever des enfants représente un coût non négligeable, selon le niveau de confort que l’on souhaite et sa philosophie de vie, et les aides ne sont qu’un "bonus" pour rendre l’addition moins salée.

ps: je suis très content d’avoir des enfants smile

Dernière modification par maxlille (04/01/2019 16h16)

Hors ligne Hors ligne

 

#78 05/01/2019 02h58

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1078  

maxlille a écrit :

Vous avez entièrement raison, sur les aides, en théorie il me semble que nous aurions le droit à 32,79 € / mois, que je ne réclame pas. Il existe aussi des aides concentrées sur les trois premières années il me semble également.

Même si l’aide à laquelle vous pouvez prétendre peut paraitre dérisoire, il me semble important de la réclamer afin que la CAF ait connaissance du fait que vous avez des enfants. Ca aurait du être fait avec la déclaration de grossesse. Au 3ème enfant l’aide double.
Vous devez même pouvoir réclamer les arriérés sur simple justification.
Si toucher cette aide vous gène mettez-là sur un livret ou assurance-vie destiné aux enfants.

Les aides des 3 premières années sont réservées aux foyers fiscaux ayant revenus ne dépassant pas autour de 50k€/an, idem prime de naissance où le plafond est plus faible.


Parrain Total Energie (mp)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #79 05/01/2019 12h54

Membre (2018)
Réputation :   105  

Je rebondis sur la réflexion de koldoun.

koldoun a écrit :

Bonjour,

Je pense que mes questions/remarques ont leur place dans ce sujet.

Quel budget consacrez-vous aux activités de vos enfants?

Pour ma part, j’ai remarqué que dans mon entourage, les enfants qui réussissent le mieux sont ceux qui ont eu des activités extra-scolaires tôt, de manière sérieuse et parfois intensive.

Ces enfants sont très suivi par leurs parents avec comme priorité n°1 l’école bien entendu, mais également des activités extra scolaires de manière intenses.

D’après ce que je vois actuellement, et les profils recherchés par la suite dans la société, il y a plusieurs idées qui peuvent être mises en place. De façon générale, je pense que plus les parents passent du temps avec leur enfant, mieux il sera armé pour la suite.

De 0 à 7 ans
- construire des rituels / traditions, en vous basant sur ce que vous aimez :  ça va de la routine du soir à la façon dont vous fêtez les anniversaires, en passant par les vacances. Faites vraiment ce qui vous fait plaisir en tant que parent et tenez vous y. Par exemple : lire le livre du soir dans le lit des parent / regarder un film en famille tous les vendredis vers 18h / passer chaque vacances de printemps à tel endroit.
- ouvrir l’enfant aux activités qui vous font plaisir, qui sont importantes pour vous : si vous aimez le foot, jouer au foot avec votre enfant, si vous aimez le hard Rock, pareil. Si vous avez une religion, idem.
- réduisez le plus possible les temps de collectivité de votre enfant. Petit, un enfant est ego centré, pour moi c’est un instinct de survie. Le mettre en grand groupe pendant longtemps lui demande une prise sur lui énorme et inutile. A 5-7 ans, les enfants deviennent naturellement sociables.
- laisser des temps de rien où l’enfant peut buller, tout en pouvant vous solliciter pour qq trucs. Bien sûr, moins il sera exposé aux écrans, plus il aura la capacité à buller, ie. à auto alimenter ses réflexions.

De 7 à 13 ans :
- Continuez à passer du temps avec votre enfant. Ce sont des années bénies où votre enfant est autonome mais attaché à vous. Il a une belle énergie. En général, il est rigolo. Bref, profitez !
- Commencez à voir s’il y a des activités qui l’intéressent et qui seraient différentes des vôtres. Intéressez vous, apportez votre soutien (en prêtant main forte aux entraînements de foot s’il veut faire du foot). S’il veut changer d’activité en fin d’année, changez.
- Limitez toujours les temps de collectivité. Les activités péri scolaires sont très rarement bien encadrées. Si vous devez travailler beaucoup, essayer de trouver un moyen de garde cool et de qualité.
- Laissez toujours beaucoup de temps pour buller. Limitez toujours les écrans qui structurent le cerveau que d’une façon. Lisez toujours des livres avec eux.

De 13 au bac :
- Là, si votre enfant a montré qu’il était  doué et intéressé par une activité, vous pouvez commencer à l’envoyer en stage d’intensification. Les adultes qui l’encadreront auront des chouettes trucs à proposer. Il rencontrera des jeunes qui partageront avec lui. De nombreux champions ont vraiment commencé à se spécialiser à cet âge là. Ceux qui ont commencé plus jeunes ont souvent des parents dans le métier.
- Soyez un exemple : engagez vous dans les activités qui vous intéressent (et qui ne sont pas forcément les mêmes que votre enfant).
- Faites attention aux cercles que votre enfant fréquente : ne pas lui interdire de traîner avec telle ou telle personne mais plutôt réussir à ce qu’ils fassent des trucs construits entre jeunes. Visez les cursus intéressants au collège : classes à Horaires aménagés sport, cursus bilangues…
- Vers 15-17 ans : l’envoyer en immersion dans un autre pays. Dans le grand bain, il sera obligé de s’y mettre. Les cours du soir mini-school à partir de 3 ans, ça coûte une blinde et c’est moins efficace.
- Continuez les routines et les traditions. Soyez présent, mais forcément, vous serez moins présent que de 0 à 7 ans.
- Pour les écrans : changement d’idée par rapport aux âges précédents. Ils servent à cet âge à construire son réseau social. Installez des logiciels sur ordinateur pour que le zozo soit actif : codage, montage de film / conception 3D. Le jeune peut aussi démonter / remonter son ordi… Maintenez la discussion sur les travers de la toile, ses avantages et ses inconvénients.

Et surtout profitez. Shootez vous à la présence de votre enfant. C’est une très bonne drogue !

🌺🌹🌸🌺

Dernière modification par Flower (05/01/2019 20h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#80 05/01/2019 14h21

Membre (2013)
Top 150 Réputation
Réputation :   163  

Les legos et playmobiles sont géniaux pour faire travailler leur imagination.

Sinon, veiller a avoir une bibliothèque pleine, variée et accessible est important, mais il faut être vigilant, les miens ont réussi a attraper mes livres sur l’egyptologie pourtant mis en hauteur… les photos de momies leur ont donné quelques cauchemars…

Les magazines jeunesse comme wakou sont également sympa

Un aquarium est également sympa, ils sont encore petits, mais je leur explique quand même les notions de base (chimie de l’eau, types de poissons, comment fonctionne la pompe etc)

Le jardinage, quelle fierté ils éprouvent de cueillir leur production!

En gros je partage avec eux mes différents hobbies et passe temps, c’est essentiel, comme m’aider pour la récolte du miel, m’aider à ranger mes pièces de monnaie de collection, nettoyer l’aquarium, faire du sport, etc etc

Hors ligne Hors ligne

 

#81 28/03/2019 17h48

Membre (2014)
Top 150 Réputation
Réputation :   178  

Comment l’arrivée d’un bébé modifie les…

Article intéressant sur LSA.

Au total, les jeunes parents estiment consacrer un budget mensuel de 490€ pour leur bébé, principalement utilisé en frais de garde (252€), devant l’alimentation (83€) l’équipement et l’habillage du bébé (50e cahcun).

Hors ligne Hors ligne

 

#82 11/11/2019 12h18

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Réputation :   193  

Bonjour à tous,

J’étudie doucement le fait d’avoir un enfant. Je me pose surtout la question de l’impact financier.

Ce que j’ai décelé pour mon cas :
- baisse d’impôt de 450 € / mois
- allocation familiale 250 CHF soit ~225 € / mois
- Aide à la naissance de 1 500 CHF ~ 1 351€

A la naissance du premier enfant, je gagnerai +775 € par mois donc , plus une aide de 1 351 € qui paiera poussettes, lit bébé, etc.

D’après les expériences des IH, est-ce suffisant pour ne pas abaisser ma capacité d’épargne mensuelle et mon train de vie ?

Dernière modification par LoopHey (11/11/2019 12h18)


Mon interview sur le blog du projet lynch : http://leprojetlynch.com/2020/12/loophe … -debutant/

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #83 11/11/2019 12h32

Membre (2019)
Réputation :   18  

"Mon dieu"
calculer d’avoir un enfant comme acheter une action…….

Alors comme ça je vous conseille de commencer très jeunes à lui ( fille ou garçons peu importe ) apprendre à jouer au football, ainsi vous faites un placement sur 15 ans s’il est très bon au premier transfert vous toucherez un pactole.
Le football c’est le sport qui offre le plus de retour sur investissement si votre enfants est très bon.
Il y a une part de risque qu’il n’y arrive pas.

Hors ligne Hors ligne

 

#84 11/11/2019 12h40

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Invest. Exotiques
Réputation :   539  

LoopHey a écrit :

A la naissance du premier enfant,

… Vous serez tellement dans les nuages que vous oublierez tous vos calculs wink

En ligne En ligne

 

#85 11/11/2019 13h01

Membre (2014)
Top 150 Réputation
Réputation :   136  

D’après les expériences des IH, est-ce suffisant pour ne pas abaisser ma capacité d’épargne mensuelle et mon train de vie ?

Si vous abordez la question sous cet angle alors le mieux pour vous serait de ne pas avoir d’enfants, ce n’est financièrement pas rentable. En même temps ce n’est pas l’objectif.


"Without risk there can be no progress". George Low

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #86 11/11/2019 13h31

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   602  

LoopHey a écrit :

D’après les expériences des IH, est-ce suffisant pour ne pas abaisser ma capacité d’épargne mensuelle et mon train de vie ?

Ca devrait ne pas poser de problème, en effet.
Il faut cependant voir du coté garde d’enfant, car vu vos horaires, vous risquez d’avoir besoin d’une garde étendue.

debcos a écrit :

"Mon dieu"
calculer d’avoir un enfant comme acheter une action…….

MaximusDM a écrit :

Si vous abordez la question sous cet angle alors le mieux pour vous serait de ne pas avoir d’enfants, ce n’est financièrement pas rentable. En même temps ce n’est pas l’objectif.

C’est pourtant une notion essentielle, que trop de parents oublient face à leur désir d’enfant.

Un enfant, c’est évidemment beaucoup de bonheur… mais pas seulement. C’est aussi beaucoup de travail, pas mal de préoccupations et de tensions.
Alors si on peut éviter de rajouter à cela des problèmes financiers, c’est plutôt une bonne chose.
Personnellement, j’élève mon enfant avec grand plaisir, d’autant plus que je travail à mi-temps. Mais je m’oppose à ma femme au sujet d’un second enfant notamment parce qu’avec le coût qu’il engendrerait, il me faudrait revenir à temps plein. Ce qui veut dire plus de travail, moins de présence et beaucoup moins de temps pour moi.
Je pars du principe qu’un enfant à besoin de parents heureux pour s’épanouir. Si avoir un enfant nécessite pour les parents de sacrifier une partie de ce qui les rends heureux, mieux vaut s’abstenir de le concevoir: pour lui comme pour les parents.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#87 11/11/2019 14h00

Membre (2014)
Top 150 Réputation
Réputation :   136  

Comme je trouve dommage de raisonner de la sorte ! Mais c’est la mentalité moderne occidentale peut-être. Le bonheur devrait se trouver dans le fait d’élever ses enfants, le plaisir de les voir grandir, d’être moins centré sur sa petite personne, son petit bonheur égoïste.
Oui, j’ai 2 enfants et moins de temps pour moi, mais je trouve tout de même un équilibre, car quand on veut on peut, et quelle joie d’avoir 2 enfants de partager tant de choses, heureusement que je ne me suis pas posé la question du coût qu’aurait eu chaque enfant. Je serai passé à côté d’une partie essentielle de ma vie.
 
On peut aussi étendre le raisonnement aux parents. Quand ils vieillissent, ils deviennent un poids pour nous occidentaux, car il faut prendre sur son précieux temps, sur ses précieuses économies.

Après chacun son idéal de vie, si vous êtes heureux avec cet état d’esprit tant mieux pour vous cher faith, je trouve simplement que l’individualisme poussé à son extrême, ce n’est pas pour moi.


"Without risk there can be no progress". George Low

Hors ligne Hors ligne

 

#88 11/11/2019 14h08

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Réputation :   193  

Ma question était simple :
- 775 € par mois, est-ce suffisant pour élever un enfant ?

Pourquoi vous entrez dans le jugement ? La question n’est pas la. Ni faith, ni moi, n’avons demandé d’échanger sur la vision subjective qu’est le bonheur familial.

Dernière modification par LoopHey (11/11/2019 14h14)


Mon interview sur le blog du projet lynch : http://leprojetlynch.com/2020/12/loophe … -debutant/

Hors ligne Hors ligne

 

#89 11/11/2019 14h15

Membre (2013)
Top 20 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   1169  

Oui, ça peut suffire (largement), comme ça peut ne pas suffire (largement aussi)…
Tout dépend comme vous voyez l’arrivée et l’éducation de ce petit être.

Etant donné votre salaire, évoqué dans votre présentation, ne vous inquiétez pas, ça ira sans souci.


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#90 11/11/2019 14h21

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Invest. Exotiques
Réputation :   539  

LoopHey a écrit :

Ma question était simple :
- 775 € par mois, est-ce suffisant pour élever un enfant ?

Pourquoi vous entrez dans le jugement ?

Pour tenter d’élever un peu le débat, parce que si votre question se limite à ça, google est votre ami
cout enfant en france - Google zoeken et donc la réponse est oui. Voilà voilà.

En ligne En ligne

 

[+1]    #91 11/11/2019 14h23

Membre (2018)
Réputation :   105  

LoopHey a écrit :

D’après les expériences des IH, est-ce suffisant pour ne pas abaisser ma capacité d’épargne mensuelle et mon train de vie ?

Pour ne pas abaisser votre capacité d’épargne, c’est comme pour d’autres choix : si vous voulez vraiment continuer à épargner X€ alors vous vous arrangerez pour le faire, quitte à mettre tout le monde au régime sec.

Pour le train de vie… Comment dire. Je regarde avec mes yeux de "Maman de grands" et de "Maîtresse de maternelle" et je vois que, dans de nombreux cas, les enfants s’arrangent pour chambouler tout ce que leurs parents ont prévu pour eux. Dernier exemple en date : dans ma classe, j’ai un enfant dont les parents ont décidé d’élever leurs zenfants sans antibiotiques. Belle idée. Ça a marché pour les 3 premiers. Là, le 4eme, c’est une autre paire de manches : "soigner mon enfant aux huiles essentielles" visiblement c’est l’horreur. Au bout de la 5eme nuit, d’hurlements à 40C avec l’oreille qui coule jaune, bah, mer*ci Sanofi, Milan, Pasteur….

Autre exemple plus lointain : la 1ere fois qu’on a navigué avec notre progéniture (1 enfant, youhou), j’avais tout prévu du t-shirt anti-UV à l’assurance rapatriement.  Bon, le zonzon a fait une telle crise, que bah…on a renouvelé l’expérience 6 ans plus tard…

Un enfant, c’est accepter d’arrêter de travailler s’il nait handicapé. C’est accepter qu’il déteste les légumes alors que votre kifff, c’est votre potager. C’est accepter de vous séparer de votre chat s’il nait allergique… Et c’est accepter qu’il ait besoin d’attention dans des sphères que vous n’auriez même pas imaginées.

Sinon, si j’avais eu un peu plus de jugeote financière à la naissance de mon 1er, j’aurais tout acheté en brocante / recyclerie / échanges entre copines. Nuance : ma sœur qui a de nombreux enfants me dit que le matos de puériculture tient le choc de 3 enfants. La poussette dure trois enfants, après elle casse. Les habits 1 an durent 3 enfants, après ils sont boulochés, tachés, troués….

Que pense Madame ?

🍁🍁🍂🍁

Hors ligne Hors ligne

 

#92 11/11/2019 14h24

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1078  

A la base largement oui. Un enfant revient un peu plus cher au tout début, s’il a besoin de couches et surtout lait en poudre. Ca peut durer jusqu’à 3-4 ans, parfois plus mais ce n’est pas la norme (enfin c’est le but). Privilégiez l’allaitement maternel, économique et tellement plus sain pour bébé, ça lui évitera bien des maladies. Ensuite franchement passé ce cap jusqu’à l’adolescence ça ne revient pas trop cher, compter une centaine d’euros par mois pour l’alimentation, avec habillement loisirs en clubs rajoutez 100€ et comptez aussi le budget vacances qui augmente. Il faudra tenir compte du surcoût pour le logement mais comme pour les vacances, cela dépend de votre budget de base.
Si vous avez de grands besoin en habitation, véhicule et vacances, ça peut revenir plus cher mais àa me parait concerner une minorité.

A l’adolescence ils mangeront davantage et auront besoin de faire des études, c’est à mon avis la seule période où vous pourriez dépasser le budget alloué dans le cadre d’une éducation "dans la moyenne".

Le désir d’enfant ne doit pas être guidé par de seuls intérêts pécuniaires, si vous cherchiez une bonne raison pour ne pas en avoir, ne cherchez pas de ce côté.
Avec le raisonnement de Faith vous avez là des exemples de ce qui pourrait vous retenir d’en avoir ou retarder le moment, si l’on ne se sent pas près, il ne faut pas se forcer. Ca ne fait pas de Faith un être individualiste, je trouve que c’est le stigmatiser inutilement.

Parfois on n’a pas choisi d’avoir des enfants ou pas le moment, puis finalement c’est à prendre comme ça vient sans remettre en question cet heureux événement.


Parrain Total Energie (mp)

Hors ligne Hors ligne

 

#93 11/11/2019 14h24

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   345  

Avec un salaire important comme le votre, les coûts essentiels sont la garde, et le logement si il faut déménager. Avec 700 euros, il doit être possible de trouver une garde 5 jours sur 7. Le reste des dépenses est négligeable.

Si vous payez votre impôt sur le revenu en France, attention à l’effet de plafonnement du quotient familial.

Hors ligne Hors ligne

 

#94 11/11/2019 14h51

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Réputation :   193  

@ Flower,

Madame est plutôt de mon avis bien qu’elle préfère l’avoir avant 32 ans. Elle a surtout peur pour le corps, qui d’après elle se remet assez mal d’une grossesse quand l’âge avance.

En fait, j’ai pas envie de devoir choisir entre certains rêves ou l’enfant. D’où les interrogation sur le "coût" pour un enfant et l’impact potentiel sur la capacité d’épargne.

J’ai aussi commencé à regarder les écoles et notamment une bilingue EN/FR dès la petite section par exemple. Le coût n’est pas négligeable…

Pour les impôts et les aides, tout se fait en Suisse bien que résident FR.

M.erci pour vos retours.

Dernière modification par LoopHey (11/11/2019 14h54)


Mon interview sur le blog du projet lynch : http://leprojetlynch.com/2020/12/loophe … -debutant/

Hors ligne Hors ligne

 

#95 11/11/2019 14h52

Membre (2015)
Top 100 Réputation
Réputation :   194  

La réflexion de madame serait puérile, mais pas la votre ?!

Hors ligne Hors ligne

 

#96 11/11/2019 15h12

Membre (2017)
Réputation :   22  

Êtes vous sur de pouvoir toucher l’allocation de naissance ? En tant que frontalier sur Vaud, je n’y ai pas eu droit. C’est peut être different dans votre canton.
C’est un détail, certes.

Hors ligne Hors ligne

 

#97 11/11/2019 15h12

Membre (2018)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   332  

Loophey,

soyez rassuré, votre futur enfant ne devrait logiquement pas vous mener à la ruine (lol !) au vu de votre profil.

Mieux, il devrait vous motiver pour vous surpasser professionnellement : posez vous plutôt la question sous cet angle, les enfants sont un moteur de vie et une vraie raison de se lever le matin pour aller bosser, même quand on en a pas envie !

Après quelques calculs alambiqués, il sera peut-être même rentable… qui sait !

Pour ma part, les miens sont le meilleur investissement de ma vie (si je peux l’exprimer ainsi).

Don’t worry, be happy

Hors ligne Hors ligne

 

#98 11/11/2019 15h44

Membre (2016)
Réputation :   27  

Je pensais a ce sujet récemment, et en discutant, avec ma femme sur la forte probabilité d’une baisse de capacité d’épargne, j’ai enfin compris a quoi sert une RP a crédit si populaire.. Continuer a epargner dans quelque chose quitte a ne plus investir.
Un enfant n’empêcherait donc pas d’avoir un capital qui augmente.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #99 11/11/2019 15h53

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   602  

serenitis a écrit :

les enfants sont un moteur de vie et une vraie raison de se lever le matin pour aller bosser, même quand on en a pas envie !

Simple boutade: vous détestez à ce point vos enfants ?
Personnellement, c’est plutôt l’inverse: depuis qu’il est en âge d’interagir avec moi, il est ma principale raison de réduire mon temps de travail…

MaximusDM a écrit :

Mais c’est la mentalité moderne occidentale peut-être. Le bonheur devrait se trouver dans le fait d’élever ses enfants, le plaisir de les voir grandir, d’être moins centré sur sa petite personne, son petit bonheur égoïste.

"le bonheur devrait se trouver". Non, il peut s’y trouver. Le parent vivant de l’amour de son bambin est un mythe (j’irai même jusqu’à dire un mythe paternaliste permettant de forcer bobonne à reste à la maison et à ne surtout pas avoir envie de faire autre chose…)

Ceci dit, effectivement, élever mon enfant fait partie de mon bonheur.
Mais pour être vécu au mieux, je tiens à consacrer un maximum de temps à mon fils. Pouvoir partager des heures de jeu ensemble, même en semaine (en plus des heures consacrées à lui apprendre à lire/compter/calculer bien en avance)

Personnellement, j’estime qu’il est presque impossible d’être un bon parent en partant de la maison à 8h et en revenant à 18h30/19h tous les jours de la semaine.
Il était hors de question d’offrir ce genre de père à mon fils. Un second enfant m’aurait forcé à devenir le père absent de deux enfants jouant essentiellement ensemble parce qu’aucun adulte n’aurait eu le temps de s’en occuper (sauf la nounou, bien sûr…)

Et même si vous arrivez à trouver un équilibre en travaillant toute la journée et en voyant votre enfant 1h/1h30 par jour et en lui consacrant tout ce temps… pensez à ce qui arrive lorsque la vie devient moins simple (burn out, problème de couples, etc)
Sans temps pour soi, ce sont les enfants qui "profitent" de la tension du parent.

Voilà pourquoi je trouve important de chiffrer le coût d’un enfant… pour éviter de remplir sa vie d’impératifs (travail/enfants) ne laissant plus aucune marge à l’imprévu, qui arrivera forcément.

Surin a écrit :

Ca ne fait pas de Faith un être individualiste, je trouve que c’est le stigmatiser inutilement.

Merci wink


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#100 11/11/2019 15h54

Membre (2019)
Top 150 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   158  

L’arrivée d’un enfant modifie totalement les perspectives et les valeurs. Au bout de 3 mois, on se demande comment on vivait avant.

775€/mois c’est largement suffisant jusqu’a l’adolescence si on ne compte pas les dépenses immobilières qui ne pèseront lourd que si vous achetez votre RP.
Si on envisage l’immobilier résidentiel comme un actif, c’est juste une question de répartition du patrimoine en classes d’actifs. Avec des enfants, le bien fondé d’une approche prudente voire sécuritaire apparait plus clairement.
Mais enfin vous pouvez échelonner, la chambre individuelle n’est pas indispensable tout de suite.
Ne vous inquiétez pas: selon votre présentation, vous avez les moyens jusqu’à 2 enfants au moins. Si vous réfléchissiez au 4ème ou au 5ème, là ce serait autre chose! Chaque enfant retardera de quelques années votre projet d’indépendance financiere, essentiellement parce que ca tordra dans un sens sécuritaire l’allocation de votre épargne.

En plus les gens vous donneront plein de trucs pour votre enfant, des cadeaux ou tout simplement des habits des leurs qui ont grandi. Et à votre tour sans doute redonnerez-vous les habits et équipements que votre progéniture n’aura pas rendus inutilisables. Parce que le pyjama 6 mois il faut bien 3 ou 4 bébés pour en venir à bout.  L’expérience humaine, la relation aux parents, à la famille, aux amis est modifiée et on fait l’expérience de l’économie du don.

Plus concrètement, si vos parents ont un peu d’argent, ils voudront sans doute vous aider pour votre achat immobilier. Pas pour vous d’ailleurs, pour leurs petits-enfants!

Un élément beaucoup plus imprévisible est que cela modifiera le fonctionnement de votre couple.
C’est peut être à ça qu’il faut réfléchir, car les séparations (ou les efforts à fournir pour les éviter si elles sont évitables - Scipion8 utilise une expression comme investir dans sa vie de famille) ont les conséquences notamment patrimoniales les plus profondes quand il y a des enfants.

Le plus évident est de réfléchir à ce qui se passe en cas de séparation avec un bien immobilier acheté en indivision surtout avec un prêt sur deux têtes. Il faut pouvoir s’en sortir sans trop de casse financière pour les deux partenaires.

Les situations de garde alternée ou le papa un week-end sur deux amènent à fixer son logement et donc son travail  en fonction de celui de son ex. C’est moins évident mais je puis vous assurer que les conséquences sont au moins aussi importantes que celles des 775€/mois qui vous soucient .

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "des couches à l'université : combien ça coûte ?"

Discussion Réponses Vues Dernier message
40 12 689 07/03/2015 20h17 par GoodbyLenine

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur