Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 21/02/2016 19h18

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Bonjour,
La première sortie wiseed en ce qui me concerne est prévue mi-mars (programme immo les allées du marquis), est-ce que certains d’entre vous sont "sortis" ? Si oui dans quelles conditions ?

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #77 09/03/2016 19h20

Membre
Réputation :   4  

Bonjour,

Je suis très intéressé aussi pour des retours de personnes ayant investi dans des start-up par des plateforme de crowdfunding equity.

Pour ma part je suis extrêmement dubitatif. Je crains que cela ne soit qu’une vaste fumisterie.

Je prête actuellement à des PME sur des plateforme de crowdlending. Je commence à toucher mes échéances. En cas de défaut de paiement selon les plateforme on est partiellement couvert par une assurance. Bref c’est carré.

Pour l’investissement en capital dans les start-up, j’ai appris que les business angel qui investissent de fortes sommes sont "couverts" par des contrats béton prévoyant que si les fondateurs font un profit quel qu’il soit, le business angel aussi sera servi.

Or en regardant rapidement les conditions faites pour investir en crowdfunding equity, il me semble qu’aucune garantie ne protège le quidam. Je n’ai rien lu permettant d’espérer que si les fondateurs vendent leurs parts dans de bonnes conditions, les crowdfundeurs pourront aussi en bénéficier etc. Tout au plus une ligne laconique indique que les perspectives de gain sont une introduction en bourse ou un rachat des parts.

Ais-je loupé quelque chose, où le crowdfunding equity est-il la nouvelle mode pour tondre le particulier qui n’ose plus s’aventurer en bourse?

Cordialement,
harlock

En ligne En ligne

 

[+1]    #78 09/03/2016 19h50

Membre
Réputation :   90  

Bonjour,

Vous pouvez lire les sujets ci-dessous:

Unilend : votre avis sur la plateforme de prêts Unilend ?
Sur Unilend mais le crowlending en générale qui est moins "carré" que ce que vous semblez penser.

Investir dans des start-up et PME…
Cet sujet traite de l’equity.

Vous parlez de garantie mais on est sur du capital tout de même, qui plus est des
business un peu innovant en générale.Je pense que le rapport de force est totalement
différent du cadre d’un cercle de business angel offline.Là c’est c’est pour un publique large,
prétexte à des valorisations d’entrée exotiques.

Dernière modification par Nek (09/03/2016 19h53)


Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #79 09/03/2016 20h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   177  

Sur Wiseed, il y a une clause de ratchet et une clause de rendez-vous pour trouver/forcer de la liquidité avec un TRI de 15%. Est-ce que quelqu’un s’en occupera dans 8 ans? Pas sur, mais pour le montant unitaire des investissements, je ne vais pas me bouger non plus.

Sur ce qui préserve l’investisseur c’est aussi le code du commerce et l’abus de minoritaire.

C’est plus light niveau protection et plus cher que des investisseurs en direct, mais vous avez quand même peu de travail à faire. C’est tout de même plus sécurisé que pas mal d’investissement de particuliers dans les startups que j’ai pus voir (valo délirante, pas le moindre pacte d’associés, pas de due diligence).

Pour vivre l’aventure ou mettre du fun dans ses placements, c’est un bon deal.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #80 09/03/2016 20h49

Banni
Réputation :   580  

JesterInvest a écrit :

Sur ce qui préserve l’investisseur c’est aussi le code du commerce et l’abus de minoritaire.

C’est plus light niveau protection et plus cher que des investisseurs en direct, mais vous avez quand même peu de travail à faire. C’est tout de même plus sécurisé que pas mal d’investissement de particuliers dans les startups que j’ai pus voir (valo délirante, pas le moindre pacte d’associés, pas de due diligence).

Pour vivre l’aventure ou mettre du fun dans ses placements, c’est un bon deal.

Je suis en désaccord total.
Tous ces investissements au capital de start up  sont casse-cou.
Ce n’est pas fun d’être pris pour un pigeon par les actionnaires existants de la start-up et par les fondateurs de la plateforme.
Autant faire un chèque de don aux fondateurs de la start-up: au moins les choses sont claires dès le début et on aura montré  qu’on n’est pas dupe !

Pour investir sérieusement en private equity, même si le montant du chèque n’est que de 20 K€, il faut:

- être protégé par un pacte d’actionnaires béton, comme l’exigent les business angels chevronnés, ou mieux encore, les fonds d’amorçage (venture capital)

- et avoir des éléments convaincants pour justifier la valo retenue.
Souvent les plate-formes fixent ainsi la valo, à l’envers: les actionnaires d’origine ont besoin de 400 K€ et sont prêts en contrepartie à lâcher 12% max de leur capital. Valo retenue: 400/12% = environ 3,4 M€! Il n’y a plus ensuite qu’à bâtir un business plan ne reposant sur rien mais qui aboutira à  cette valo !

Agir ainsi est le seul moyen, non seulement de préserver ses intérêts financiers, mais aussi de se faire respecter par les fondateurs de la start-up.

Dernière modification par parisien (09/03/2016 20h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#81 13/03/2016 15h18

Membre
Réputation :   4  

Bonjour,

Je suis en général très réticent sur le crowdfunding equity, mais j’ai trouvé ceci sur anaxago :

https://www.anaxago.com/projects/index/ … 05/lang/fr

Participation en action non cotée (éligible PEA et PEA PME) dans un projet immobilier. La durée est de deux ans. les appartements seraient déjà tous vendus à un bailleur social. Le taux d’intérêt de 10% par an. Cela semble presque trop beau pour être vrai pourtant je ne vois pas le loup.

Qu’en pensez-vous?

Cordialement,
Harlock.

En ligne En ligne

 

[+1]    #82 14/03/2016 11h38

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

A ce jour j’ai investi dans 3 projets immobiliers:

1° Projet LES ALLEES DU MARQUIS (wiseed)

Montant investi 5.000 EUR 18/03/2015 au 18/03/2016, taux de 9%
La société est en train d’organiser le remboursement des obligations.
Pas de défiscalisation ce qui a pour résultat: 450 EUR intérêts bruts x 1 - 15,5% (prélèvement sociaux) - 41% (TMI) = 195.75 EUR d’intérêts nets, pas de frais bancaires donc rendement net de 3.92% sur 1 an.

2° Projet LE PARC MONT BLANC - CHEVRY (wiseed)

Montant investi 5.000 EUR 16/03/2015 au 16/09/2016, taux de 10%
Rendement brut attendu: 769,20 EUR x 1 - 15,5 - 41% = 334,6 d’intérêts net donc rendement net du projet 6,69% (sur 18 mois).

3° Projet L’ENVOL (anaxago)

Montant investi 3.000 EUR avril 2015 sur 12 mois taux de 10%
Montant sur PEA donc rendement brut 300 EUR, net de 253,50 EUR frais bancaires 29,90 EUR (frais de garde) + 17 EUR (frais de gestion PEA). Selon les CGV de Hello Bank je vais devoir également payer 150 EUR de frais sur cette opération donc net de frais plus value de 56,60 EUR… (1.89%).

Au final le montant sur PEA est intéressant si on peut amortir les frais fixes (la plupart des banques prennent une centaine d’euros à l’achat et une centaine d’euros à la vente).

Par exemple je vais acquérir 40.000 EUR de titres non cotés via boursorama avec des frais de 250e (500e négociés à 250e) pour les placer sur mon PEA. Comme la PV potentielle de ces titres est élevée je vais pouvoir amortir largement les frais.

Au global je ne pense pas réitérer ce genre d’investissement, le rendement net est peu élevé par rapport à la prise de risque réelle.

Dernière modification par maxlille (14/03/2016 11h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #83 14/03/2016 12h03

Membre
Réputation :   39  

Bonjour,

Juste un retour rapide sur mon expérience personnelle.

En 2010 j’ai participer à une des premières opérations equity crowdfunding en France via la plateforme Wiseed.
Il s’agissait de la startup biotech Antabio.
J’étais encore étudiant (dans la biotech) et vraiment charmé par cette nouvelle manière de financer l’entrepreneuriat.
18 mois plus tard un business angel qui voulait investir dans la startup à décider de racheter toutes les parts des crowdinvestisseurs Wiseed.
Retour de x1,8 en 18 mois.
C’est à dire un super rendement.
Cependant, à ma connaissance, c’est un des seul deal d’equity crowdfunding qui à eu la chance d’aboutir à un exit pour les crowdinvestisseurs.
Donc j’ai eu une chance incroyable.
Lorsqu’on investi en crowdfunding, on fait du capital-risque. Donc oui c’est très risqué. Je crois que dans cette branche de la finance d’entreprise, il est admis qu’1 dossier sur dix sera très profitable. 2 rembourseront le capital investi. Et 7 seront des totales pertes…

Pour le crowdfunding immobilier c’est selon moi une approche sensiblement différente.
Car en général c’est plus du "prêt" que de "l’equity". Le principe consiste à remplacer le rôle des banques.
Je pense que le risque est plus faible, même si existant. La preuve est qu’il existe beaucoup plus de cas de remboursement  dans les dossiers immobiliers que dans les dossiers startup.

D’une façon général, pour conclure, je crois que le crowdfunding ouvre de nouvelles voies pour les investisseurs et les entrepreneurs (immobiliers ou startup).
Cependant les entrepreneurs ne devraient pas penser que c’est la formule magique pour lever des fonds.
Et les investisseurs devraient avoir une exposition limitée dans ces actifs plutôt très risqués. Pour moi c’est le facteur émotionnel qui est le plus enrichissant dans ces investissements.

Bruno


Auteur du bestseller "107 Principes Immobiliers" (TOP 3 Amazon - Noté 4,8/5)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #84 14/03/2016 12h18

Banni
Réputation :   580  

maxlille a écrit :

Au global je ne pense pas réitérer ce genre d’investissement, le rendement net est peu élevé par rapport à la prise de risque réelle.

Et en fait, même sur les opérations que vous venez de citer, votre prise de risque est réelle, plus élevée que que ce que vous avez probablement en tête.

Vous aviez apporté des FONDS PROPRES (actions) et pas un prêt. Vous aviez pris en fait un risque actions:

- risque certes plus faible que si vous aviez investi en actions dans une biotech,

- mais très nettement plus élevé que celui d’un prêteur à une opération de promotion immobilière, où même si l’opération tourne mal, le prêteur récupérera au moins une partie de son investissement (sauf si la partie financée par crédit bancaire avec nantissement, donc prioritaire sur votre prêt, est trop grande) , car il y a toujours un actif immobilier pouvant être vendu, pour rembourser les prêts.
Par contre, dans ce même cas d’opération tournant mal, l’investisseur en actions dans ce projet pourrait bien parfois tout perdre.

Il faudra alors SEIZE opérations tournant bien et vous rapportant - selon vos chiffres - 6% net, pour compenser (et donc juste arriver globalement à un rendement de 0%) UNE SEULE opération tournant mal et vous faisant perdre tout votre investissement.

En conclusion, je ne pense pas que ces opérations soient forcément mauvaises, surtout si on peut les placer dans un PEA, et sans frais, pour optimiser l’aspect fiscal. Mais ce sera loin d’être l’affaire du siècle.
Et surtout, les particuliers qui y investissent le font en sous-estimant fortement le risque qu’ils prennent et les plateformes n’attirent pas vraiment leur attention sur ce point.

Hors ligne Hors ligne

 

#85 14/03/2016 15h23

Membre
Réputation :   72  

Wiseed mentionne toujours le risque de perte, mais il est vrai que la façon dont sont présentés les projets en immobilier laisse à penser que le risque de ne pas revoir son argent est très faible.

Pourcentage de réservation déjà élevé (et même pour un projet le locataire institutionnel était déjà trouvé pour tout le bâtiment) , garantie GAPD ou caution solidaire de l’entreprise mère, obligations et non actions  donnant la priorité sur les remboursements… tout ceci donne une impression de sécurité.

Ensuite, chaque projet immo laissant la part belle aux commentaires des membres, certains ne se gênent pas pour pointer du doigt la faiblesse du bilan d’un promoteur, la situation peu intéressante des locaux, le rendement rop faible par rapport au risque.. et ainsi chacun peu ini fine investir en connaissance de cause, en ayant lu les bilans et vu les avertissements des autres wiseeders.

Hors ligne Hors ligne

 

#86 14/03/2016 20h18

Membre
Réputation :   4  

parisien a écrit :

[
Il faudra alors SEIZE opérations tournant bien et vous rapportant - selon vos chiffres - 6% net, pour compenser (et donc juste arriver globalement à un rendement de 0%) UNE SEULE opération tournant mal et vous faisant perdre tout votre investissement.

Au final mieux vaut rester sur une assurance vie à 3% net alors? Moi qui était heureux d’avoir de meilleurs rendement tout en soutenant l’économie réelle…

Mais les professionnels : banques, business angels, etc qui prêtent à ces pme, ou qui investissent au capital, : quelle contrepartie arrivent-ils a négocier pour aboutir à un rapport rendement/risque plus satisfaisant que celui que proposent les plateformes de crowfunding aux particuliers comme nous?

En ligne En ligne

 

#87 14/03/2016 21h29

Membre
Réputation :   90  

parisien a écrit :

- mais très nettement plus élevé que celui d’un prêteur à une opération de promotion immobilière, où même si l’opération tourne mal, le prêteur récupérera au moins une partie de son investissement (sauf si la partie financée par crédit bancaire avec nantissement, donc prioritaire sur votre prêt, est trop grande), car il y a toujours un actif immobilier pouvant être vendu, pour rembourser les prêts.

Par contre, dans ce même cas d’opération tournant mal, l’investisseur en actions dans ce projet pourrait bien parfois tout perdre.

Sur les promo de Wiseed, les obligations émises sont subordonnées. Les banquiers passeront
avant même sans sûretés réelles. Il n’y pas forcément d’actifs à revendre suivant le moment
où le promoteur plante le projet (ça peut être uniquement le foncier). Mais les projets
sont conditionnés à un cofinancement bancaire et l’obtention d’une GFA (obligatoire en résidentielle),
en cas de pépin la banque mènera le projet jusqu’à la livraison.

Investir en capital sur de la promo, sachant que c’est souvent une SCCV qui porte l’opération,
c’est également s’exposer à des pertes supérieurs à son apport.


Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne Hors ligne

 

#88 14/03/2016 21h52

Banni
Réputation :   580  

Pour compléter vos réactions ci-dessus, je suis convaincu que le meilleur risque-rendement pour investir dans la promotion immobilière s’obtient en achetant tout simplement dans son PEA des actions d’un ou plusieurs promoteurs cotés en bourse (en privilégiant les plus grands comme Nexity, par prudence, sauf si on a de bonnes capacités d’analyse financière), et ce une fois par trimestre, pour lisser le prix moyen d’acquisition.

Votre risque - étalé sur des dizaines ou des centaines d’opérations - est alors moindre que de financer une ou deux ou trois petites opérations ponctuelles de promotion immobilière via le crowdfunding. Et vous aurez des avantages additionnels:

- pas de promoteur que vous  financez en prenant quasiment le même risque que lui pour un rendement plus faible, car le promoteur ce sera alors vous

- vous - ou plutôt le grand promoteur coté dont vous êtes actionnaire - a accès à des coûts de financement bancaire voire obligataire imbattables par rapport à ceux des petits promoteurs qu’on voit dans le crowdfunding

- pas d’intermédiaires prélevant des frais et diminuant votre rendement, comme avec le crowdfunding

- fiscalité du PEA, meilleure que tout autre traitement fiscal.

Dernière modification par parisien (14/03/2016 21h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#89 15/03/2016 21h37

Membre
Réputation :   45  

Bonjour,

Je m’apprête à acheter des actions d’une startup sur Wiseed.
Je vois qu’on parle pas mal de wiseed sur le forum, mais les topics parlent principalement de la qualité de tel ou tel projet.
Je me suis simplement inscris sur le site, je comprend que l’on peut acheter des actions, l’illiquidité et la risque de perte en capital, mais j’apprécie la startup en question que je suivais avec intérêt depuis plusieurs mois - sa présence sur la plateforme est une opportunité pour moi.

Mon questionnement porte sur plusieurs points:

- Au dela de l’illiquidité ou la perte de capital, quels sont les risques ? si le dirigeant endette sa boite ou si la boite est condamnée pour une raison quelconque - l’actionnaire via WeSeed doit-il payer ?
- Comment on fait pour sortir ?
- Qu’est ce que cela implique pour moi ?

Je suis un particulier, mais je possède une SASU (en conseil et logiciel informatique) - vaut il mieux investir en tant que PP ou en tant que société ?

Merci pour vos conseils, et pour votre indulgence envers un débutant wink

Hors ligne Hors ligne

 

#90 15/03/2016 22h15

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   133  

dfranck a écrit :

Mon questionnement porte sur plusieurs points:

- Au dela de l’illiquidité ou la perte de capital, quels sont les risques ? si le dirigeant endette sa boite ou si la boite est condamnée pour une raison quelconque - l’actionnaire via WeSeed doit-il payer ?
- Comment on fait pour sortir ?
- Qu’est ce que cela implique pour moi ?

Je suis un particulier, mais je possède une SASU (en conseil et logiciel informatique) - vaut il mieux investir en tant que PP ou en tant que société ?

Merci pour vos conseils, et pour votre indulgence envers un débutant wink

Bonsoir,

J’utilise Wiseed depuis 7 ans

Pour les risques, vous avez un descriptif ici

Pour sortir: perte du capital ou remboursement partiel ou total ou avec plus value,
Sauf sortie anticipée, vous êtes engagé à minima pour 5 ans voir plus,

les holding sont des SAS donc si respect du droit des sociétés, pas de risque de perte au delà du capital,

Ca n’est pas l’objet social de votre société de faire du crowfunding donc je déconseille,

En tant que particulier vous bénéficiez de reduction d’impot (IR ou IS) et d’abattement sur les plus values en fonction de la durée de détention.

En investissant à travers une société, pas de réduction d’impôt et plus values imposées à 33% sur votre société sauf si vous prenez plus de 5% de la holding et vous reprendrez ensuite une couche impôt lors de la sortie du cash de votre société.

Après si votre holding est destiné à devenir une holding patrimoniale pourquoi pas

Hors ligne Hors ligne

 

#91 30/03/2016 21h16

Membre
Réputation :   90  

harlock73 a écrit :

Mais les professionnels : banques, business angels, etc qui prêtent à ces pme, ou qui investissent au capital, : quelle contrepartie arrivent-ils a négocier pour aboutir à un rapport rendement/risque plus satisfaisant que celui que proposent les plateformes de crowfunding aux particuliers comme nous?

Concernant les banques, sur du prêt le couple rendement risque est bien différent.
En terme de revenus ça va tourner à 2/3% de marge nette d’intérêt sur la ligne,
et des commissions (1% de commission d’engagement sur le montant du crédit,
1% du CATTC pour la GFA, frais de dossier, DO, RC, TRC…)

Mais c’est surtout sur la gestion du risque que se fait la différence.
Que ce soit la sélection des clients, des programmes, niveau de précom mais aussi sur la "logistique".
Sur du Vefa par exemple le montant du prêt ne dépasse jamais 50% du prix de revient.
Et ce montant constitue le pic débiteur de trésorerie du programme (à différents moments
l’exposition au risque de la banque est bien inférieur). Le promoteur domicile forcément les ventes
sur un compte technique de la banque, et il n’a que rarement la liberté des dépenses (la banque vise les sorties d’argent).
Rajouter à ça hypothèque + des cautions personnelles solidaires et ça n’a rien à voir avec
le couple r/r de Wiseed où c’est vraiment du fond propre sous forme d’obligations subordonnées.


Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne Hors ligne

 

#92 23/09/2016 14h43

Membre
Réputation :   0  

Bonjour,

Ce post m’a fait découvrir votre forum, très intéressant.

Je suis sur le point d’investir dans une startup présentée sur le site de Wiseed (startup "Flipr"). Je trouve le projet intéressant et correspondant à mon envie d’investir dans un projet. Je me pose en revanche la question de la sortie qui semble être à horizon 5-7 ans.

Je vois qu’il y a ici des investisseurs de Wiseed, ma question est toute bête : êtes-vous déjà sortie du capital d’une société (ou d’un projet immobilier car j’imagine que c’est le même principe) ? Comment ça se passe ? La sortie s’effectue réellement à 7 ans ? Avez-vous été consulté lors du rachat de vos parts, avez-vous pu vous y opposer ? et sourtout : si je souhaite rester dans la société plus longtemps, est-ce que j’en ai l’opportunité ?

ça fait beaucoup de questions… j’accepte les réponses partielles wink

Hors ligne Hors ligne

 

#93 23/09/2016 15h11

Membre
Réputation :   58  

Je pense que vous avez toutes les réponses sur le site :

Comment suivre mon investissement

Conditions de sorties

Donc, de ma compréhension, un pacte d’actionnaire est signé entre la holding (société SAS) d’investissement (rassemblant les investisseurs Wiseed) et la startup que vous voulez financer.

Ne vous méprenez pas, c’est du capital-risque.

Pour information, ce qui est intéressant en lisant leur présentation c’est qu’il se base sur deux constats:
- analyses actuelles peu fiables et lourdes
- les objets connectés sont inexistants dans le monde des piscines alors que le marché est potentiellement très conséquent (5M de piscines en Europe et 10M aux USA)

Ce qui me laisse songeur, c’est que je ne vois pas comment leur boitier serait tellement plus fiable que les analyses actuelles. Par ailleurs le marché est certes potentiellement grand, mais leur projet n’est qu’au stade de l’étude, la phase industrialisation ne commencant que fin de cette année et ils prévoient déjà 835k€ de CA dès l’année prochaine !
Au prix de 290€ pièce (pour une durée de 3 ans ! sig !) cela fait : 2880 pièces à écouler. C’est réaliste je pense en terme d’objectif.

Par contre, est-ce les propriétaires de piscines seront prêt à payer ce prix tous les 3 ans… je reste méfiant.

Setanta

Hors ligne Hors ligne

 

#94 23/09/2016 16h10

Membre
Réputation :   0  

Merci pour ce retour rapide, effectivement je n’avais pas trouvé ces documents.
Je vais probablement contacter Wiseed directement pour quelques questions supplémentaires.

Concernant le tarif, j’avais la même appréhension, et une question dans les commentaires m’a permis d’éclaircir ce point avec les entrepreneurs : ils se basent en partie sur une étude de marché  qu’ils ont réalisé dans laquelle ils ont défini le seuil de prix à ne pas dépasser pour vendre ce produit.

Affaire à suivre donc ! Encore merci pour votre rapidité !

Carole

Hors ligne Hors ligne

 

#95 23/09/2016 16h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   177  

@Peppapig : l’investissement immobilier n’a rien à voir avec l’investissement startups. Dans les deux cas, le crowdfunder investit dans une société SAS, la holding. Pour l’immobilier, cette société détient des obligations sur le projet immobilier (qui ont un rendement de 10-15%). Pour les startups, elle détient des actions dans les startups.

Il n’y a pas encore eu de projets à conclusion positive chez Wiseed (ou ailleurs il me semble). La sortie a 5-7 ans est un objectif mais c’est rarement la réalité (dans le texte juridique c’est d’ailleurs marqué "dans la mesure du possible"). Souvent, cela se finit en liquidation judiciaire et dans les autres cas, la sortie c’est toujours un peu compliqué car il faut un acheteur.

Je ne crois pas que l’on ai accès au pacte d’associé (vu que c’est la holding qui est associé).
Sur la sortie, en règle générale, s’il y a un acheteur qui veut tout et que les fondateurs veulent vendre, tout le monde doit suivre (drag along). De toute façon avec la structure de holding, ce ne sera pas possible de faire autrement que de tous vendre en même temps. J’ai 3 participations (une depuis Q1 2016, les autre juin/juillet) et il n’y a pas de reporting. Pour l’instant le reporting trimestriel ce n’est pas ça, mais c’est encore un peu jeune pour avoir un avis concret.

Sur ce genre d’investissement vous êtes dormant. Il ne faut pas oublier que les plateformes de crowdfunding restent encore assez jeunes donc il y a beaucoup de progrès à faire. En gros leur réputation étant un enjeux fort, ils n’ont pas intérêt à faire trop n’importe quoi comme léser les actionnaires. Je n’ai pas d’investissement dans les autres plateformes. A un moment l’AMF mettra la pression mais Wiseed étant assez gros, j’aurais assez confiance (relatif).

Sur FlipR, il n’y a que les fondateurs, je vous conseille d’investir dans une société où il y a aussi des co-investisseurs qui sauront défendre vos intérêts (les leurs en fait), par exemple avec des Business Angels de réseaux.

PS : vous avez le pacte type par contre : Devenir membre de la communauté WiSEED. Investir sur internet par le crowdfunding

PPS : J’ai lu le Business plan de FlipR, il mettrent le capital en capitaux emprunté et pas en capitaux propres. Il n’est nulle par question de la BPI. C’est assez négatifs. De plus quid des vente beta en volume (livrées normalement) et des ventes de l’early bird depuis Juin?

Dernière modification par JesterInvest (23/09/2016 16h44)

Hors ligne Hors ligne

 

#96 26/09/2016 09h54

Membre
Réputation :   58  

Pour préciser un peu le point de Jester :

JesterInvest a écrit :

Il n’y a pas encore eu de projets à conclusion positive chez Wiseed (ou ailleurs il me semble).

C’est vrai et faux.

Les sorties WiSeed : https://www.wiseed.com/fr/remboursements-sorties

Séparons immo et startups:
Immo
9 sorties positives sur 9 soit 100% de réussite avec en moyenne +9 / 10% d’intérêts bruts annuels. (plus bas à +6% et plus haut à +11%)

C’est de l’immo.

Startups
1 sortie positive sur 8 ! soit 12,5% de réussite
Et sur la sortie positive un coeff de gain de 1,74
Pour les autres les raisons sont diverses :
- la startup n’a pas trouvé ses clients / son marché
- Erreurs stratégie commerciale !
- Erreurs d’appréciation du marché (marché public fragile, en retard, cycle de développement produit trop long)
- perte de contrats / partenariats ou rachat par un concurrent qui fait faillite ensuite …

Les performances passées ne présagent pas du futur, mais vous visez une startup avec le projet Flipr.

Setanta

Hors ligne Hors ligne

 

#97 26/09/2016 11h57

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   133  

"Startups
1 sortie positive sur 8 ! soit 12,5% de réussite"

J’utilise toujours wissed pour investir sur des start-up et je souhaite préciser les nombres de sorties négatives est de plus de 8: en voici la liste
ANGEO
NOOMEO 2
HILABS
REGIONEO
OPALY
INTELLIGENCIA
ARCHIMEDBOX

SEAWAX MARINE COATING (liquidée)
MULTEEGAMING (en cours de liquidation)

Comme pour les FCPI et FIP, il est très difficile de se faire une idée de la rentabilité des investissements.
Par nature, les défaillances arrivent vite et les sorties avec succès sont plus lointaines.

Hors ligne Hors ligne

 

#98 26/09/2016 12h13

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Petit bilan d’étape de mon coté après 2 ans chez wiseed.

Immo
- 1 Sortie positive LES ALLEES DU MARQUIS 9% remboursé en mars

- 1 Sortie en cours avec 2 mois de retard sur LE PARC MONT BLANC - CHEVRY 11% remboursement prévu en novembre (au lieu de septembre) je note le professionnalisme de wissed dans l’organisation de l’AG permettant le vote rapide concernant le report d’échéance hors contrat (6 mois mini normalement avec un préavis).

Startup aucune sortie pour le moment
- Cavissima => je suis également client, je ne suis pas serein j’ai donc demandé la livraison de certaines bouteilles. 1MEUR de CA en 2015 vs 1.3MEUR en 2014… il restait environ 100kEUR de tréso fin 2015. Peu d’info pertinente depuis le reporting Q1, donc manque de sérieux à mon sens.

- ECRINS THERAPEUTICS => on est sur une société qui va avoir besoin de cash très régulièrement (dès fin 2016) donc on est clairement sur un investissement risqué, pour le moment difficile de voir un potentiel court terme (encore des années de développement avant d’espérer un ROI)

- CAVIAR DE NEUVIC => pas de reporting en 2016… mais pas mal de news dans la presse, je ne suis pas inquiet pour le moment

Dernière modification par maxlille (26/09/2016 12h16)

Hors ligne Hors ligne

 

#99 26/09/2016 12h20

Membre
Réputation :   0  

Bonjour et merci pour ces éclairages et surtout vos retours d’expériences, riches d’enseignements.

Je ne pense pas investir toute ma fortune dans une startup, mais quelques euros, pour voir. J’ai déjà des biens immobiliers, je souhaite juste me diversifier, et investir dans quelque chose qui me plait et dans lequel je pourrai en plus devenir cliente…
Je me donne quelques jours de réflexion !

Merci en tout cas !

Hors ligne Hors ligne

 

#100 26/09/2016 12h21

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   133  

maxlille a écrit :

Petit bilan d’étape de mon coté après 2 ans chez wiseed.

Immo
- 1 Sortie positive LES ALLEES DU MARQUIS 9% remboursé en mars

- 1 Sortie en cours avec 2 mois de retard sur LE PARC MONT BLANC - CHEVRY 11% remboursement prévu en novembre (au lieu de septembre) je note le professionnalisme de wissed dans l’organisation de l’AG permettant le vote rapide concernant le report d’échéance hors contrat (6 mois mini normalement avec un préavis).

Startup aucune sortie pour le moment
- Cavissima => je suis également client, je ne suis pas serein j’ai donc demandé la livraison de certaines bouteilles. 1MEUR de CA en 2015 vs 1.3MEUR en 2014… il restait environ 100kEUR de tréso fin 2015. Peu d’info pertinente depuis le reporting Q1, donc manque de sérieux à mon sens.

- ECRINS THERAPEUTICS => on est sur une société qui va avoir besoin de cash très régulièrement (dès fin 2016) donc on est clairement sur un investissement risqué, pour le moment difficile de voir un potentiel court terme (encore des années de développement avant d’espérer un ROI)

- CAVIAR DE NEUVIC => pas de reporting en 2016… mais pas mal de news dans la presse, je ne suis pas inquiet pour le moment

Bonjour Maxlille,

Cavissima, j’avais passé mon tour car je n’étais pas convaincu du potentiel. Le développement à l’international était à mon avis la partie la plus intéressante du projet.

Ecrins thérapeutics: j’ai investi également, gros risque et gros potentiel

Caviar de Neuvic: joli dossier

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur