Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Alibaba Group Holding sur nos screeners actions.

#76 28/12/2020 22h58

Membre
Réputation :   45  

Bonsoir,

J’ai un peu de mal à comprendre en quoi un pays avec 2 partis de gouvernement serait une parfaite démocratie tandis qu’un pays à parti unique serait totalitaire ; il me semble plutôt qu’il s’agit là de la même différence qu’entre un monopole et un duopole….

Je comprends bien que certains déplorent que le Parti Communiste soit l’armature de la Chine, garante de l’intérêt du peuple et de la nation, mais les choses sont ainsi faites et ne vont pas changer de si tôt, aucune révolution "de couleur", aucun "regime change" n’étant envisageable à court ou moyen terme.

Il est en effet fort possible que les dirigeants chinois aient décidé d’envoyer un avertissement à Jack Ma, pour lui faire comprendre qu’il ne sera jamais Jeff Bezos ni Bill Gates, mais qu’il encourt le risque de se retrouver à l’ouvrage dans une rizière s’il prend trop d’importance. Le Parti encourage la bourgeoisie nationale à prospérer autant que faire se peut, mais il n’accepte pas qu’elle joue un rôle dans la conduite des affaires du pays. Les  commerçants commercent tandis que le PCC dirige le pays, ainsi va la vie en Chine….

Pour autant les dirigeants chinois sont issus d’un système méritocratique qui ne laisse pas place à la médiocrité : ils ne sont pas assez idiots pour tuer la poule aux oeufs d’or que représente Ali Baba, seule plate-forme pouvant prétendre rivaliser avec Amazon.

Avec 25% de moins-value sur celle ligne, je suis en effet peu satisfait mais pour l’instant je conserve.

Ce qui me gêne le plus avec Ali Baba, c’est l’image de camelote des produits vendus par cette chaîne comparés avec ceux d’Amazon, image pas toujours infondée. J’ai effectué à ce jour environ une dizaine d’achats et le bilan est contrasté :

- des délais d’acheminement énormes, parfois proches de 2 mois, la marchandise restant bloquée sur la plate-forme logistique Sinotrans à Liège : 6 semaines pour une cartouche d’encre à 12€, il vaut mieux aller chez le libraire et payer 4€ de plus.

- des produits contrefaits : de soi-disant chaussures Salomon "speed cross" qui sont de vulgaires contrefaçons faisant mal aux pieds !

- parfois quelques bonnes surprises : de très belles chaussures de course Li Ning pour 60€, très souples et confortables, une superbe couette en duvet de canard pour 64€, soit 10 fois moins que la même à La Redoute.

- des prix toujours bas mais on se demande quand même si on en aura pour son argent et à quelle date la marchandise finira par arriver.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#77 29/12/2020 10h34

Membre
Réputation :   10  

Je trouve qu’il y assez d’actions dans le monde pour pouvoir éviter de se compliquer la vie avec des actions chinoises. Certes, il y a quelques belles sociétés, et certes, l’avenir semble être dans le camp chinois, mais :
- il existe des tonnes d’entreprises profitant de l’économie chinoise mais situées dans des pays plus stables (US, Australie, etc)
- tout dépend des sommes en jeux (1,10,100 k€ ?)

Bref, la simplicité est souvent une vertu.

Mais ce n’est évidement que mon avis personnel. Quitte à investir dans des choses compliquées, autant le faire sur des biotechs & start-up diverses.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #78 29/12/2020 21h33

Membre
Réputation :   45  

L’ADR reprend 7% ce jour mais on est encore loin de récupérer tout ce qui a été perdu ces derniers jours.

Pour l’instant Jack Ma court toujours mais il ferait bien de se tenir tranquille, car les patrons chinois qui la ramènent trop  en ce moment  finissent au trou :

La Chine neutralise les hommes d?affaires critiques du pouvoir

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #79 30/12/2020 03h07

Membre
Réputation :   105  

Jack Ma subit une grosse remise en place mais le PCC ne tuera pas ses champions. Tout ceci est chorégraphié et à mon sens pas matière à paniquer.

C’est une bonne occasion de se rappeler que investir c’est aussi une question de politique. On sait que quand on investit dans Vinci, EDF, Veolia, BNP, Air France, etc. on ne fait pas que spéculer sur leur santé financière mais aussi sur leurs liens avec l’état, sur des risques d’intervention politiques qui peuvent aussi être des forces (on sait tous que l’état ira loin pour soutenir ces entreprises en cas de pépin). Pour les investisseurs français cette compréhension est une force face aux investisseurs étrangers qui sont forcément moins au fait des subtilités de la politique française et des liens entre l’état et le privé.

La Chine a ses propres règles, on investit pas dans Alibaba ou Tencent sans risquer les foudres du PCC mais aussi son soutiens et sa protection contre les entreprises étrangères. L’avantage c’est qu’on bénéficie d’une énorme décote pour ce risque - Alibaba a une énorme décote sur Amazon par exemple.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#80 04/01/2021 05h18

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   705  

Betcour, le 30/12/2020 a écrit :

Jack Ma subit une grosse remise en place mais le PCC ne tuera pas ses champions.

On ne plaisante pas avec le parti communiste chinois :

Alibaba founder, Chinese billionaire Jack Ma suspected missing

Dernière modification par lopazz (04/01/2021 05h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#81 04/01/2021 08h15

Membre
Réputation :   23  

Il paraîtrait qu’on a retrouvé écrit sur les murs de sa cuisine « LE PCC MA TUÉ » !

Écrit à l’encre de Chine …

Hors ligne Hors ligne

 

#82 06/01/2021 15h01

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   151  

Bonjour

HONG KONG (Reuters) - Alibaba prévoit de lever au moins 5 milliards de dollars (4,05 milliards d’euros) ce mois-ci au moyen d’une émission obligataire, a-t-on appris auprès de quatre sources informées du projet.

Entre l’épisode ANT GROUPE, l’absence de Jack Ma, l’interdiction d’ALIPAY aux USA, les enquêtes sur les pratiques monopilstiques d’ALIBABA cela commence à faire beaucoup même pour un mastodonte comme ALIBABA

L’envie d’alléger ALIBABA en attendant d’y voir plus claire se fait de plus en plus forte.

Qu’en pensez vous ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#83 06/01/2021 15h11

Membre
Réputation :   95  

Mon avis perso : c’est peut être pas le meilleur timing pour cette annonce mais l’argent coute tellement peu cher pourquoi s’en priver ?

Alibaba est sur pas mal de secteurs. Aujourd’hui je pense que c’est toujours une bonne compagnie et je conserve ma ligne quitte a renforcer si ça continue de baisser.

Mais bon comme d’habitude l’avenir nous dira quoi et c’est jamais super simple avec la Chine…

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #84 06/01/2021 15h22

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   151  

Qu’une société comme ALIBABA qui à la lecture de son bilan dégage des montagnes de cash fasse une levée de fonds obligataires de 5 milliards de dollars, ca m’interpelle.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #85 06/01/2021 16h50

Membre
Réputation :   45  

gustou, le 28/12/2020 a écrit :

- des produits contrefaits : de soi-disant chaussures Salomon "speed cross" qui sont de vulgaires contrefaçons faisant mal aux pieds !

C’est peut-être à cause de moi que Jack Ma ne répond plus : suite à réception de ces croquenots chinois contrefaits, j’ai envoyé une lettre de dénonciation au PCC expliquant que ce n’était pas bien d’escroquer de la sorte un militant d’un parti frère ! Mes gros orteils en gardent la trace….et je crains que Jack Ma ne finisse par me coûter 1 ou 2 ongles !

Plus sérieusement, ma réclamation a mis des semaines pour être instruite, le marchand chinois ayant poussé le vice jusqu’à indiquer une adresse de retour bidon aux Iles Canaries, le colis ayant fini par revenir chez moi, ce qui m’a coûté 14€ en plus des 43€ pour l’achat de ces sales godasses.

En fin de compte, Ali Baba a fini par faire connaître son jugement pour ce litige : les 43€ me seront remboursés….mais j’attends toujours de voir l’argent sur mon compte.

ali Baba a écrit :

Après vérification, Eva a constaté que votre remboursement était en cours de traitement.

Normalement, vous le recevrez dans les 3 à 20 jours ouvrables.

Carte de remboursement

Refund card:

N’hésitez pas à contacter votre banque pour suivre l’état du remboursement. Nous garantissons qu’AliExpress sait à quel point votre argent est important et nous nous sommes assurés que cela soit traité en conséquence.

J’ose espérer qu’avec cette levée obligataire de plusieurs milliards, Ali Baba trouvera moyen de me créditer ces 43€ !

La société serait quand même bien inspirée de faire le manage parmi ses "marchands" et de se débarrasser des vendeurs de camelote ou de contrefaçons.

Juste avant le confinement j’avais envisagé l’achat d’un vélo route sur Ali Baba : en fin de compte et même si cela va me coûter plus cher je me demande s’il ne serait pas plus sage d’acquérir un Lapierre.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gustou (06/01/2021 18h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#86 07/01/2021 01h21

Membre
Réputation :   44  

corsaire00, le 06/01/2021 a écrit :

Entre l’épisode ANT GROUPE, l’absence de Jack Ma, l’interdiction d’ALIPAY aux USA, les enquêtes sur les pratiques monopilstiques d’ALIBABA cela commence à faire beaucoup même pour un mastodonte comme ALIBABA

Et comme si cela ne suffisait pas, une news est tombée quelques heures avant la clôture des marchés US faisant plonger Alibaba de 5%.

Les US envisagent de délister Alibaba des marchés US.

Hors ligne Hors ligne

 

#87 07/01/2021 16h27

Membre
Réputation :   45  

Mes 43,55€ ont été remboursés ce jour : fin de deux mois de palabres et de colis reçus puis renvoyés qui reviennent à nouveau !

Je ne puis que conseiller la plus grande vigilance pour les achats sur Aliexpress de produits de grande marque à prix sacrifié : le risque de contrefaçon est énorme.

Le mieux est de n’acheter que des produits sans marque ou bien des marques chinoises, comme Li Ming pour les articles de sport.

Un point intéressant est à noter ; les achats sont le plus souvent effectués hors taxes, le marchand chinois affichant un  prix ridiculement bas sur le bordereau d’envoi et le douanier ne vérifiant presque jamais le contenu du colis. La plupart du temps, la marchandise arrive à Liège sur la plate-forme logistique Sinotrans, où les douaniers belges sont sans doute débordés par l’afflux. Les gros colis ont sans doute une probabilité plus élevée d’être vérifiés.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #88 08/01/2021 16h28

Membre
Réputation :   45  

Outre mes 43,55€, j’ai eu des nouvelles de Jack Ma par Bruno Guigue, toujours contrariant et bien informé, qui nous livre une analyse pleine de pertinence :

JACK MA VA-T-IL SARCLER LES POMMES DE TERRE ?

Avec cette belle unanimité qui la caractérise, la presse pluraliste du monde civilisé nous invite désormais à pleurer sur le sort de Jack Ma, célèbre milliardaire mystérieusement disparu. Le malheureux homme d’affaires va-t-il reparaître un jour, ou sombrer dans les oubliettes d’un régime totalitaire prêt à tout pour asseoir sa domination ? Va-t-il finir dans un camp de concentration, triste compagnon d’infortune des pauvres Ouïghours qui n’ont pas encore été mangés tout cru ? Est-il en train de sarcler les pommes de terre dans une exploitation agricole, de manier la pelle à charbon dans une centrale thermique, ou bien, peut-être, de se préparer une infusion de chrysanthème dans une obscure maison de retraite pour capitalistes récalcitrants ?

En fait, rien de tout cela. Sa famille a déjà annoncé qu’il était chez lui, bien portant, et qu’il préférait faire profil bas un certain temps vu les circonstances. Voilà, inutile de pleurer devant le poste de télé, Jack s’est simplement fait remonter les bretelles. Pourquoi ? Parce qu’il est trop gourmand. La firme qu’il a créée est en train de conquérir une position monopolistique et elle a tendance à assujettir ses partenaires à des règles exorbitantes. Révélés à l’automne dernier, les démêlés du groupe avec l’autorité régulatrice des marchés financiers sont la conséquence de cette attitude conquérante, confrontée à une politique antitrust dont le gouvernement chinois ne se prive pas de réaffirmer à cette occasion la pertinence.

Nous sommes tellement accoutumés, en Occident, à voir les multinationales faire la pluie et le beau temps, que l’intervention de l’État est présentée comme une violation des droits de l’homme. Mais l’économie chinoise est une économie mixte où, depuis les réformes, un puissant secteur privé coexiste avec le secteur public. Outre un appétit démesuré, Jack Ma a alors commis une deuxième erreur : il a ouvertement critiqué la politique des banques chinoises. Or le secteur bancaire, en Chine, appartient majoritairement au secteur public. Il n’est pas le tiroir-caisse de ses actionnaires privés, mais l’instrument privilégié des politiques publiques.

Faire le procès des banques, c’est donc porter le fer contre la politique économique du gouvernement. Lorsqu’on s’appelle Jack Ma, et qu’on détient la deuxième fortune du pays, on doit savoir rester à sa place : celle d’un puissant opérateur privé, certes, mais qui n’a aucune légitimité pour intervenir dans la détermination de la politique économique. La seule autorité détentrice de cette légitimité, c’est le parti communiste, auréolé de sa victoire historique, fort de ses 90 millions d’adhérents et comptable des résultats qu’il a obtenus dans le développement du pays.

La Chine contemporaine dérange nos habitudes de pensée, et tenter d’en élucider la complexité en appliquant des catégories inadéquates est le plus sûr moyen de s’abuser sur le sens des événements. Les réformes lancées par Deng Xiaoping ont injecté dans l’économie chinoise une dose massive de capitalisme, et les inégalités sociales, de revenu et de patrimoine, se sont envolées. En Chine, les odes au communisme côtoient la saga des nouveaux milliardaires, et l’exaltation des valeurs socialistes la consécration de l’enrichissement privé.

Réalité complexe, contradictoire, mais il s’avère que cette contradiction permanente est le moteur d’un développement qui vaut aujourd’hui à la Chine le titre de première puissance économique en parité de pouvoir d’achat, de première puissance exportatrice mondiale, de premier investisseur dans les énergies renouvelables, sans compter un système éducatif qui occupe le premier rang dans les dernières évaluations internationales et une espérance de vie moyenne désormais supérieure à celle des États-Unis. Ces performances ne font pas de la Chine un eldorado, les contradictions sociales y sont palpables, et la montée de l’individualisme y menace la cohésion de la société. En attendant, l’amélioration continue des conditions d’existence de la population, parce qu’elle est une priorité politique, assoit la légitimité du pouvoir exercé par le parti communiste.

Indéchiffrables tant qu’on applique les catégories occidentales, les paradoxes de la Chine actuelle nécessitent aussi une mise en perspective historique. Sur le drapeau de la République populaire de Chine, la grosse étoile représente le parti communiste, investi d’un rôle dirigeant qui n’est pas négociable. Les quatre petites étoiles figurent les classes sociales qui participent au développement du pays : la classe ouvrière, la paysannerie, la petite bourgeoisie et la bourgeoisie nationale. Ce pacte fondateur a connu bien des vicissitudes depuis 1949 : la Chine maoïste était beaucoup plus pauvre et nettement plus égalitaire. Ce qui n’a pas varié, c’est le pilotage de l’économie chinoise, qui a toujours été confié à la main de fer de l’État, et non à la main invisible du marché. La modeste affaire Jack Ma rappelle que la Chine post-maoïste a des milliardaires, mais que ces derniers n’y exercent pas le pouvoir.

Bruno Guigue
7 janvier 2021
Rubriques

Les pleurnicheries des journalistes n’empêchent pas le titre de reprendre 5% à cette heure.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gustou (08/01/2021 18h15)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #89 13/01/2021 21h19

Membre
Réputation :   45  

Et encore 5% de plus ce jour.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#90 13/01/2021 21h53

Membre
Réputation :   31  

J’avoue que les rumeurs de nationalisation (à quel prix seraient rachetés les actions?) m’ont fait un peu peur, j’ai coupé la moitié de ma position (en PV de 35%)


Il vaut mieux être plusieurs sur une bonne affaires, que seul sur une mauvaise.

Hors ligne Hors ligne

 

#91 13/01/2021 22h09

Membre
Réputation :   44  

Bonjour Alex,

Cette rumeur de nationalisation semble être sans fondement. Elle provient d’un certain Song Qing dont les propos sont repris par divers medias :

Song Qing a écrit :

Internet finance industry insider Song Qing said the investigation is part of CCP plans to nationalize both Ant Group and Alibaba.

"There will definitely be an outcome, now that they have started the investigation," Song told RFA. "This is probably coming from the highest levels."

"Just a couple of weeks ago, they set out plans to nationalize Ant Group and Alibaba; the timing was deliberate," Song said. "Those plans all came from the central leadership."

"These nationalizations are definitely happening, and [the antitrust investigation] will likely speed up that process," Song said. "It’s also, I think, about making an example of [Ant and Alibaba]."

Hier lors de recherches sur le web, je n’ai trouvé aucun élément factuel prouvant une volonté de nationaliser l’entreprise.

Que Alibaba / Ant Group subissent des procédures de contrôles antitrusts / bancaires ne prouvent pas une volonté de nationalisation, malgré ce qu’en pense ce Song Qing.

AMF : plus actionnaire d’Alibaba depuis ce jour (pas par crainte de nationalisation)

Dernière modification par Pancake (13/01/2021 22h47)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Alibaba Group Holding sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur