Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+2]    #1 16/08/2014 17h13

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Bonjour à tous,

Passionné d’investissement boursier depuis presque 2 ans, je souhaite progresser dans la gestion de mon portefeuille et dénicher de nouvelles opportunités d’achat. Pour cela, je vous propose de partager mon portefeuille, mes performances passées et mes axes de développement pour que vous puissiez faire vos commentaires.

Répartition portefeuille Août 2014 :
L’idée est d’avoir une répartition entre 10 -> 20 lignes. Pondération max de 20% sur une ligne pour éviter une trop grosse dépendance.
La valorisation de mon portefeuille est à cette date de 71 816 euros
Mes critères de sélection :
- éligible au PEA
- simple à comprendre (pour le moment exclusivement françaises car encore plus simple à comprendre !…)
- travaillant dans l’édition de logiciel, je fais un focus particulier dans ce business que je connais bien
- ratios financiers essentiellement value - ou le rapport qualité/prix (sauf les deux ss traitants aéro qui offrent une assurance de croissance  importante sur les prochaines années). Mes ratios préférés : PER, VE/EBIT, VE/EBITDA, Endettement net, Price/Book, visibilité, croissance
- endettement net souvent excédentaire pour limiter le beta et les mauvaises surprises de conjoncture
- mixte sociétés à dividendes/à capitalisation
- mixte sociétés big/middlecap et smallcap



Progression portefeuille Mars 2013 -> Août 2014 :
J’ai commencé mon aventure boursière en Mars 2013, voici ma progression dividendes réinvestis net de frais (en tenant compte des apports progressifs -> valeurs liquidative) comparé au CAC40 (hors dividende - je n’ai pas encore réussi à intégrer cette courbe dans le logiciel Mérops)


Je suis assez satisfait de cette performance en 1,5 ans mais reste très très prudent sur la suite des événements. En effet, sur un parcours boursier, 1,5 ans c’est pas grand chose ! La chance et un fort beta ont peut-être joué en ma faveur… Aussi, au vu de ma forte baisse depuis début Juin (plus forte que le CAC), j’ai compris que la perf globale peut vite évoluer !… Je reste sur mes gardes et la plus grande rationalité possible pour la suite des investissements.

Axes d’amélioration 2014 :
Ayant actuellement une poche liquidité importante (+12Keuros) et un nouvel apport de 10 à 15Keuros qui devrait arriver dans les prochains mois, je cherche de nouvelles opportunités d’achat ou, par défaut, le renfort de certaines lignes. La récente baisse est peut-être une bonne opp d’achat.
Actuellement dans mon viseur : U10 (belle value, sous cotée), PRECIA (value, sous cotée mais H2 qui s’annonce mauvais), ABCA (défensive, beta qui peut être considéré comme négatif ?, dividendes importants), Plastique Val de Loie (sous cotée mais je commence à avoir une grosse dépendance avec les  ss traitants auto), Le Noble Age (défensive, belles perspectives de croissance)

Sinon, je développe actuellement un screener Excel (un peu comme le xlsValorisation de Philippe) pour analyser et comparer x centaines de sociétés sur les principaux ratios qui m’intéressent. L’idée est de pouvoir d’identifier les perles rares sous valorisées et améliorer mes décisions d’achat/vente en fonction de l’atteinte de ratios prédéfinis.
Aussi, cet outil me permettra de synthétiser mon portefeuille par une unique société fictive pour avoir une bonne idée de mon beta global, PER global, croissance de ces dernières années global, etc.

Enfin, j’essai de développer mes connaissances en analyse financière. J’ai attaqué le dernier Verminnen et parcours de nombreux forums pour m’améliorer.

Je suis à l’écoute de toutes vos remarques/commentaires !

Merci,

Tanuky

Mots-clés : portefeuille, tanuky

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #2 14/03/2015 17h22

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   607  

Portefeuille sympathique dont j’ai possédé ou suivi une bonne partie des entreprises mais trop diversifié à mon goût (difficile de suivre 18 sociétés).

Vous attendez + 30% pour plusieurs valeurs mais avez vous identifié des catalyseurs ?

GEA dort sur son cash depuis des années et est en décroissance depuis 2013, l’acquisition évoquée par Jérémy n’aura finalement pas lieu d’ailleurs.

Je suis également réservé sur Prodware, l’essentiel des revenus nets étant du crédit d’impot et la boite diluant les actionnaires régulièrement .J’écrivais ceci en décembre 2013 :

Simouss a écrit :

Pour Prodware, il y a de nombreux points délicats, primo il faut prendre en compte la présence d’un important crédit impôt recherche sur les bilans. Secundo le goodwill est aussi important dans les capitaux propres (25/30 millions).Tercio la dilution sur les derniers exercices a été importante: + 1 millions d’actions en 2011, +1.6 millions en 2012, les dernières acquisitions ayant été payés en actions ainsi qu’une partie de la dette (obligations convertibles, il en reste 800000 potentielles). Il y a aussi 460000 stock options dans le management.

Je n’ai pas suivi la situation depuis.

MPI reste intéressante, le cash est là, la décote également,à voir comment Seplat va gérer la situation du pétrole actuelle, d’ailleurs par rapport à cette situation les investissements dans St Aubin sont à réévaluer à la baisse AMHA. Le catalyseur présent il y a un an avec l’attente de la cotation de Seplat n’est plus là, le marché boude la société depuis l’automne.

Je possède U10 et MGIC, les résultats 2014 de U10 devraient être connu bientôt j’espère une mise en lumière, pour MGIC ils ont eu un peu de mal sur 2014, les 800 millions de CA, objectif 2015, ne seront pas forcément facile à atteindre mais comme ils le répètent à chaque publication j’imagine qu’ils ont quelques contrats sous le coude.

Je ne connais DNXCorp que de nom (sur le forum hein wink ) mais Bifidus ne semblait pas très optimiste sur l’avenir de la société.

Tanuky a écrit :

Stratégie 2015 : Réduire l’exposition maximale d’une seule ligne (max 12%) pour évier une dépendance trop importante

C’est dommage de couper les jolies fleurs pour arroser les mauvaises herbes smile

Bonne continuation,

Simon


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 01/05/2015 09h04

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

REPORTING AVRIL 2015

Performance Avril 2015 : 2,64% (CAC40 0,26%)
Performance YTD 2015: 21,41% (CAC40 : 18,11%)

Evolution depuis le début 2015 : (courbe orange : mon portefeuille ; courbe bleue : CAC40)


Repartition au 01/05/15 :


Faits marquants Avril 2015 :
-> DNX soldé après des publications dont la baisse du RN est plus importante que prévue… De plus, je me suis fait dupé par une trésorerie importante (liée à un BFR négatif) en forte baisse..
-> Prise d’une partie des bénéfices sur Infotel même si cette ligne reste ma plus grande conviction. Soldé partiellement pour éviter une surpondération…
-> Renfoncement sur Groupe Guillin après de bonnes publications. Ligne qui devient une de mes convictions TOP3 mais étant sur l’alternext, je limite sa pondération
-> Petite position prise sur Graine Voltz. Société pas mal endettée mais faiblement valorisée
-> Position prise sur PSB Industries. Belle Value pas chère, dividendes. RAS

Tendance globale :
-> Réduire la poche des grosses capi pour augmenter l’exposition small cap qui ont moins profitées de la montée depuis le début d’année.
-> Les small cap prenant de plus en plus de place, garder une diversité de 15-20 lignes pour éviter les grosses volatilités
-> Trouver de nouvelles lignes qui ont un business model construis en grande partie sur le récurrent (OENEO, Linedata, etc.)

N’hésitez pas pour tout commentaire,

A suivre,

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 30/05/2015 22h04

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

REPORTING MAI 2015

Performance Mai 2015 : 2,76% (CAC40 -0,76%)
Performance YTD 2015: 24,84% (CAC40 : 17,21%)

Evolution depuis le début 2015 : (courbe orange : mon portefeuille ; courbe bleue : CAC40


Repartition au 30/05/15 :


Faits marquants Mai 2015 :
-> Très bon mois de Mai (par rapport au CAC) grâce à de belles performances de plusieurs de mes principales positions suite à leur dernière publication : MGI (croissance de +20% sur T1, valorisation qui reste attrayante, belles perspectives); Infotel (T1 : +10% croissance, valorisation qui commence a montée mais reste abordable au vu de la tréso & perspectives); Stef qui rattrape son retard
-> Nombreux dividendes qui viennent renforcer la performance grâce à une revalorisation immédiate du titre après détachement (comme Stef et Infotel)

Achat/Ventes
-> Prise de bénéfices sur quelques titres : ceux qui ont bien progresses et dont la valorisation me semble revenir sur des niveaux moyens : comme Infotel, Stef et Scor
-> Vente compète de Prismaflex Intl après des résultats annuels plus décevants que prévu et risque trop important pour la suite au vu du carnet de commande encore plus bas que l’année précédente… Au final, opération blanche sur ce titre.
-> Achat de deux nouvelles valeurs :
Neurones : une des premières sociétés que j’ai eu en portefeuille. Rachetée après une performance boursière depuis le début de l’année qui me semble anormalement faible (+11% seulement) malgré des fondamentaux excellents ! (Croissance très propre et continue depuis sa création, PDG au Top, Tréso qui représente 1/3 de la capi, etc…)
Burelle (holding) : Forte décote par rapport à ses actifs (environ 50%) et Plastic Omnium qui offre de belles perspectives

Perspectives :
-> N’ayant que très peu d’actions hors France (seulement quelques FCP sur assurance vie), je garde volontairement une diversification importante sur ce portefeuille (cible : entre 15 et 20 lignes, diversité d’activités et, si possible, un rayonnement international) pour limiter la volatilité globale tout en me laissant la possibilité d’acheter des small cap qui me semblent toujours être marquées d’un retard de valorisation par rapport aux sociétés du CAC40 …
La pondération sur le compartimentent A n’est plus que de 23%…


-> Je vais tenter de continuer un arbitrage progressif entre les sociétés qui arrivent à des niveaux de valorisation qui se rapprochent de mes objectifs et ceux qui offrent un potentiel d’appréciation plus important.

-> Les marchés dans leur ensemble n’étant plus "bon marché", je garde une vraie attache aux sociétés qui ont un cash important (tout en gardant une valorisation/croissance attrayante) pour avoir un effet amortisseur en cas de turbulences (dans cette catégorie, je position : GEA, MPI, IGEXAO, NEURONES)

N’hésitez pas pour tout commentaire,

A suivre,

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #5 27/11/2015 22h27

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

REPORTING OCTOBRE & NOVEMBRE 2015

Performance Octobre : 8,58% (CAC40 : 9,93%)
Performance Novembre : 6,39%  (CAC40 : 0,66%)
Performance YTD 2015: 39,6% (CAC40 : 15,39%)

Evolution depuis le début 2015 : (courbe orange : mon portefeuille ; courbe bleue : CAC40)


Répartition au 27/11/15 :


Faits marquants :
-> Performance du mois de Novembre particulièrement bonne grâce à la bonne tenue de quasiment l’ensemble du portefeuille et notamment MGI Coutier & Guillin. Ces deux sociétés ont particulièrement surperformées depuis plusieurs semaines grâce à de bonnes publications (excellente pour MGI) et une valorisation encore raisonnable (PER < 12).
-> Cette perf de quasi 40% en YTD me pousse à prendre quelques PV et augmenter un peu ma poche cash en cas de repli opportun.

Achats/Ventes
-> Aller-retour sur Renault très opportuniste avec un +50% en 3 mois smile Je préfère les ss-traitants (avec une meilleure visibilité me semble-t-il) pour le long-terme.
-> Solde de Safran après +75% de PV et mon objectif de valorisation atteint (PER 20)
-> Solde partiel de Valéo et Burelle après un gros rattrapage suite à l’affaire VW qui avait injustement massacrée toutes les valeurs auto
-> Solde de Neurone après un objectif de valorisation atteint et une poche trésorerie qui rend ce titre trop peu volatile (effet de levier inversé…)
-> Nouvelle position sur LDLC.com qui rentre dans mes actions de croissance à bonne visibilité et à prix "raisonnable" (PER < 20). J’ai réussi à rentrer sur le creux des 17 euros.. La chance me sourit depuis 2 mois smile
-> Renforcement sur Oeneo qui continue avec des publications & une visibilité de grande qualité. J’adore les boites de software avec un récurrent à la clé… Oeneo joue dans la même court (les bouchons aussi sont récurrents), c’est du super business. Je reste cependant attentif à la valorisation.

Perspectives :
-> La poche de liquidité me permet d’être prêt à toute nouvelle opportunité. Je reste toujours un maximum à l’écart des big cap dans lesquelles je ne trouve plus de dossier à bon prix.. Sur les small, il y a toujours matière à analyser. Je reste attentif à plusieurs sociétés analysées sur le forum mais revient finalement toujours à mes premiers amours comme Phamargest …. Éditeur cher (15x le cashflow , croissance du RN de 10%) mais d’une qualité rare.
-> Je compte travailler de façon plus rationnel mon portefeuille en me donnant des objectifs précis de valorisation sur chaque société. Je travaille actuellement sur un Screener Excel pour faire qqchose de plus propre. Il me faudrait également mieux définir mes objectifs sur la pondération entre chaque classe d’action. En effet, mon portefeuille est actuellement assez hétéroclite avec des positions décote sur fond-propres/cash-flow, rendement et croissance. Le fil conducteur reste le Value avec une prime pour la visibilité & croissance durable.

Dans les grandes lignes, l’idée serait de rester sur une vingtaine de sociétés réparties de la manière suivantes :
*1/3 de sociétés de rendement avec dividende supérieur à 5%
*1/3 de value sur décote (PER < 10)
*1/3 sur de la croissance & visibilité bon marché (PER < 20)

A suivre,

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #6 12/12/2015 10h16

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   401  

19 minutes à voir ou à revoir (l’habit ne fait pas le moine…) :

Ces gérants qui battent le CAC : l’homme aux 1400 % -  524899 - Actualités - Sicavonline

Perso, j’aime bien son ratio : VE / (cash flow normatif, corrigé notamment de la production immobilisée ou de son accroissement…)

@+
Stan

Dernière modification par stanny (12/12/2015 10h20)


stock picker de small et micro caps - France -

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #7 20/03/2016 12h44

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

BILAN 2015

Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas pris le temps d’actualiser la file de mon portefeuille… Voici un petit récap :

Bilan 2015 : au final, j’ai fini l’année à +41,5%, évidemment plus que satisfait mais j’essai de comprendre les raisons de cette réussite qui serait peut-être liée au pur hasard ? Quelques remarques :
-> le CAC Small 2015 a fait une performance de +28,7%. Ma forte pondération en small a donc bénéficié de ce momentum favorable.
-> I&E (mon fond mentor) fait + 36,5%, proche de ma perf. (preuve que les small value ont bien fonctionnées cette année)
-> La surperformance par rapport aux indices s’est matérialisée grâce à deux valeurs qui ont particulièrement bien performées : MGI et INFOTEL. Ces deux valeurs restent mais + fortes pondérations de 2016
-> La plus forte baisse est sur Rallye (holding Casino) -> Sanction qui aurait pu être prévisible plus tôt. J’ai soldé la position bien trop tard ne souhaitant pas concrétiser une MV inéluctable…
-> Volatilité globale que j’ai pas calculée mais qui me semble plus faible que les différents indices (Small, CAC, etc.)

Je conclue que la belle perf 2015 est principalement liée à la très belle progression des small cap accompagnée d’une bonne tenue de l’ensemble de mes positions (hors Rallye).
Mes conclusions de 2014 sur la limitation de pondération sur une valeur à 12% et un minium de 15 valeurs en portefeuille ont été appliquées et ont permis de réduire la volatilité/risque individuel sans finalement amputer la performance. Je garde donc cette stratégie pour 2016 en essayant d’apporter une sélection de lignes plus cohérente.

A suivre,

PS : je fais un nouveau poste dans l’apm sur le portefeuille depuis début 2016;

--------------

REPORTING 1er TRIMESTRE 2016

Performance 01/01/16 -> 20/03/16 : -2,11% (CAC40 : -3,76%)

Evolution depuis le début 2016 : (courbe orange : mon portefeuille ; courbe bleue : CAC40)



Répartition au 20/03/16 :



Faits marquants :
-> Depuis le début d’année, portefeuille qui est assez corrélé avec l’indice CAC. La perf n’est donc pas extraordinaire mais après la baisse à quasi 12% début Février, on retrouve quasiment l’équilibre
-> Comme on le constate sur le graphique, la volatilité semble un peu moins marquée. Cet effet est probablement lié aux small cap qui ont finalement un comportement moins corrélées aux actions banques centrales, etc… J’aime bien mon mixte big/small cap, je trouve un bon équilibre perf/volatilité pour le moment
-> Très belle perf de Linedata depuis le début d’année (+14%) grâce à son caractère très défensif et ses bonnes publications (décidément j’adore les boites de soft smile…)
-> Quelques allers-retours peu glorieux en ce début d’année (détaillés dans achat/ventes)

Achats/Ventes :

Taux de rotation depuis début 2016 : 25%
Pas mal de changements depuis le début d’année…

*ACHATS :
-> deux nouvelles big cap : Renault et Amundi. Le premier pour sa faible valorisation et la chute exagérée suite aux soupçons identiques à WV… Amundi pour son rendement (4,5%) son prix (10/12 le RN) et son caractère défensif (CA lié aux frais des FCP… Sujet que l’on connait bien sur ce forum). Je préfère acheter le gérant que son fond avec les frais associés smile
-> Esker : valeur découverte sur ce forum. Nouvelle pépite dans le software. Valeur un peu chère (20x les profits) mais en belle croissance, bien gérée, bilan de qualité.
-> Microwave Vision : valeur également découverte sur ce forum. Je connais bien son domaine d’application (Antenne/CEM) qui est en croissance. Valorisation proche de sa VANN avec un beau carnet de commandes. Beau potentiel de hausse. A surveiller malgré tout sa capacité à générer du cashflow (BFR important…)
-> Bastide Le Confort : défensive pas trop chère qui prend le relais du Noble age dans mon portefeuille le secteur de la santé. Croissance sécurisée mais niveau de marge à surveiller.
-> Plusieurs renforcements comme sur Easyjet (seule valeur hors France) que je trouve vraiment pas chère (-10 x les profits) rend à 4,5%, croissance et effet favorable du baril…

*VENTES :
-> Rallye : Je n’ai plus confiance en Casino. Les marges au Brésil & France vont être réduits à néants. Les seuls actifs rentables sont vendus. Bref, trop complexe pour moi et je ne vois pas le redressement…
-> Zodiac Aerospace : aller-retour suite au profit warning qui me semblait un peu forte. Sortie après les publications d’une baisse du CA (à taux constant) dans un marché aero pourtant en forte hausse ! Cela prouve bien que tout va mal chez Zodiac…
-> Graines Voltz : solde car pas le temps de suivre cette small cap peu valorisée mais avec un bilan très moyen… A suivre de près mais pas le temps…
-> Burelle, liée à Plastic Omium , vente pour réduire mon exposition à l’auto. Je préfère MGI et Valéo suite aux baisses du début d’année
-> IGE : belle boite mais arbitrée suite à la faible baisse depuis le début d’année. La tréso pléthorique commence aussi à sérieusement m’embêter. Le ROI pour l’actionnaire est pénalisé…
-> Pharmagest : idem que IGE. Arbitré en ce début d’année. Je garde dans mon scope en cas de baisse

Perspectives :
-> Toujours mes 20 lignes en portefeuille qui peut tjrs semblé important à suivre mais ma philosophie n’est pas d’analyser dans le détail les sociétés mais plutôt voir les principaux indicateurs clés pour me faire une idée de la situation.
-> Suite à la belle remontée depuis début Mars, je vais ré-augmenter ma poche cash (à env 10/15%) en cas de nouvelle baisse des marchés
-> Je vais réduire mon taux de rotation sur les prochains mois (objectif : -5% / mois. J’étais à quasi 10%/mois depuis début d’année…) En effet, depuis le début d’année, la majorité des mouvements a été largement en pertes… J’arrête les mouvements sans réel conviction
-> Je continue à travailler ma répartition cible (1/3 rendement ; 1/3 décote ; 1/3 croissance). Il me manque la définition des valorisations cibles pour commencer à faire qq chose de propre.

Voici la situation actuelle / répartition qui commence à se rapprocher de l’objectif :

Rendement :
Amundi
Scor
Linedata
PSB
EasyJet
STEF

Décote :
MGI
Guillin
Synergie
Renault
U10
Microwave
Prodware

Croissance:
EADS
Infotel
Oeneo
Esker
LDLC
Bastide
Valéo

A suivre,

Dernière modification par Tanuky (20/03/2016 15h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 27/06/2016 21h21

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

News 27 Juin 2016

Gloupsss, comme pour beaucoup ce Brexit n’arrange pas trop les performances de mon portefeuille…

Bien qu’impacté financièrement par cette sortie de l’UE et sans juger de la pertinence ou pas de cette décision, je suis agréablement surpris de voir que la démocratie a fini par l’emporter face au lobby politique & financier qui étaient très clairement pour un maintien dans l’UE. Le "Big Brother" n’est finalement pas aussi puissant que ce que l’on pouvait imaginer…

Bon, revenons à notre portefeuille…

Perdu plus de 10% en deux séances (-10K€…), je fais quasi comme le CAC 40 malgré mes quelques positions "défensives" et ma poche de cash.
Je le paie principalement par deux grosses baisses : EasyJet (-37% en deux séances) et les valeurs automobiles massacrées (entre -17% et -10%)

Ma conviction :
Le Brexit va amener une incertitude politique et probablement une perte de confiance d’une partie des consommateurs UK. La prime de risque peut donc être amenée à augmenter sensiblement.
En dehors de ce point, je ne vois pas bien quels sont les arguments pour déduire d’une prochaine crise économique majeure. En effet, cet événement me semble plus politique qu’économique et je ne comprends pas quels peuvent être les vrais impacts financiers hors UK ?…

Ma conviction reste donc positive sur le marché action (notamment français)

J’ai donc procédé à quelques arbitrages pour profiter d’un éventuel rebond (-> augmentation du beta) tout en augmentant ma poche cash en cas de dégradation :
- Ventes (15% portefeuille) complète ou partielle de valeurs qui avaient bien performées, proches de ma target et qui n’ont pas trop baissées sur ces dernières séances : LDLC, Linedata, Guillin, STEF
- Renforcement (à hauteur de 6% portefeuille) des valeurs qui me semblent injustement massacrées :
* Renault (arbitrage avec MGI (vente partielle le 24/06 après une baisse très modérée))
* Valéo (aujourd’hui après -18% depuis vendredi)
* Easyjet à 10£… C’est plus osé, mais malgré le profit warning la valorisation reste très attrayante
- Ma poche cash est remontée à 12% (soit +8%) pour profiter d’un éventuel nouveau enfoncement.

A suivre,

Dernière modification par Tanuky (27/06/2016 21h29)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 01/01/2017 19h03

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

REPORTING 2016

Bonjour à tous,

Mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année ! Avec notamment des performances hors du commun pour 2017 smile

Voici ma synthèse 2016 et espérant pouvoir réitérer cette année :

Performance 2016 (VL) : +18,98% (CAC40 : +4,86%)



Répartition au 31/12/2016 :



Faits marquants depuis le reporting de Septembre 2016 :
-> Excellente performance du portefeuille sur le dernier T de l’année avec +11% (vs +9% pour le CAC). Les 3/4 des valeurs surperforment le CAC.
-> PV globale annuelle de 20K€ ! (PEA, donc prévoir seulement la CSG en sortie malgré un TMI à 30% / vraiement une belle niche fiscale ce PEA smile !)
-> Une fois de plus, MGI est un fort contributeur à la performance globale. +36% sur l’année, il génère 25% des PV de l’année
-> Très bon comportement des valeurs à revenue récurrent (software & service) avec Esker & Infotel
-> Meilleur perf pour DLSI qui sort de son statut de sous-valorisation
-> Deux positions ont largement sous-performées : Easyjet (-30%) et HF (-25%). Je garde ces deux positions ouverts sur 2017 avec un espoir de rebond. Easyjet garde des ratios Value malgré la baisse de son résultat. La VE de HF est passée sous les 8M€, on devrait avoir touché le point bas ?..

Achats / Ventes:
-> Vente complète de Linedata après atteinte de mon objectif et résultat S2 qui devraient être moins bon. Société qui reste cependant sur ma watchlist en cas de baisse importante
-> Vente complète de Société Générale qui été un achat spéculatif sur le 3ème T. PV de 20% encaissée.
-> Vente partielle de : Esker (proche objectif); Infotel (proche objectif); Natixis (PV spéculatif en cours); Oénéo (proche objectif)

-> Achat Faurecia courant Octobre suite à l’analyse de I&E qui positionne l’action comme une des moins chère du marché. Suite à la revente de la BU pare-chocs à Plastique Omnium, la société sera complètement désendettée. Le marché auto continue à très bien se comporter
-> Achat Savencia. Action très long terme et peu chère avec PER autour de 12 et P/B proche de 0,5. De la chance sur le point d’entrée avec PV de 20% en 3 mois
-> Achat Kaufman pour être positionné sur le marché de la construction comme suggéré stanny dans son dernier commentaire. Dividende honorable et valorisation limitée pour une société et un marché en croissance

Perspectives 2017 :
-> Je maintiens ma stratégie suivante :
* Environ 20 lignes en portefeuille pour limiter la volatilité et les risques spécifiques (comme le profit warning sur HF). Malgré la taille sur portefeuille, les perfs de 2015 & 2016 montrent que l’on peut quand même largement surperformer le marché
* Environ 1/3 du portefeuille en valeurs de croissance, 1/3 en Value et 1/3 en dividende même si certaines actions se trouvent simultanément dans plusieurs catégories
-> Malgré la hausse des marchés de ces dernières années, je reste optimiste sur le marché actions (notamment français) tant que les taux seront bas <2% ; le QE qui basse son plein et des valeurs Value avec des PER < 15 et des FCF avec des rend >7%
-> Secteur automobile qui reste prédominant dans mon portefeuille avec 25% des actifs. Valorisation de ce secteur qui me semble tjrs possible après une année 2016 très moyenne (hors MGI) et un marché auto au plus haut depuis 2011
-> Tjrs un suivi du FCP I&E dont je m’inspire pour plus de 50% de mes positions
-> En vu des fortes PV de fin d’année, augmentation de la poche cash en fin d’année en cas de baisse des marchés
-> Plusieurs actions en cours d’analyse (Aures Technologies, Installux, Link Solution, Store electronic system)

Bonne continuation à tous et à la prochaine ! smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+9]    #10 31/03/2017 22h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Bonsoir à tous,

Fin du premier trimestre, voici le bilan :

Performance T1 2017 (VL) :
+8,4% (CAC40 : +5,35%)



Performance depuis le 1er Janvier 2014
+93% (CAC 40 : +19% ; CAC 40 GR : 33%)



Répartition au 31/03/2017 :


Faits marquants depuis le début 2017 :

-> La performance a varié jusqu’à +5% vs le CAC 40 mi-Février grâce à l’excellente performance habituelle de MGI Coutier, Infotel et les autres valeurs automobiles (sauf Renault)
-> Les trois seules contre-performances depuis le début d’année : Renault (suite aux nouveaux soupçons de triche), Zodiac (nouveau profit warning) et Figeac Aero (valorisation élevée)
-> Le montant du portefeuille commençant a bien grossir (>150K€), je continue de garder un nombre de lignes >20 et pondération max à 10% sur une valeur pour limiter la volatilité et resté peu dépendant de risques spécifiques

Synthèse du TOP 10

Renault :
Croissance > 10% depuis de nombreux trimestres, valorisation très basse (PER environ 5), Capi couverte à quasi 70% par ses parts dans Nissan, dividende > 4%, perspectives positives avec CA & marge qui devraient continuer à progresser dans les prochaines années, etc. Il me semble que Renault est l’une (si ce n’est) la valeur des big cap française la plus sous évaluée actuellement. Les soupçons de triches en sont probablement la principale raison - le risque financier semble limité en cas de triche avérée. Je garde cette valeur comme favorite avec son profil Value, Growth, Big Cap, Rendement cumulés.

Realités :
J’ai profité du bond de 25% des deniers jours après la réorganisation de l’actionnariat et le rachat de parts à 20€ / action par un des dirigeants - soit encore 60% plus cher que le cours actuel (12€)… Promoteur immobilier avec une valorisation qui reste très raisonnable au vu des dernières publies (env 10x le RN). Le carnet de commande est en forte progression avec un backlog à +60% sur ce début d’année. Un rendement à 3,5% au cours actuel qui devrait doublé l’année prochaine. Secteur de l’immobilier qui reste sur une très bonne tendance et gérant qui vient de se renforcer à un cours sup de 60% du cours actuel… Le dossier est très séduisant.

Infotel :
Ma pépite de toujours smile Une croissance & rentabilité propre, sans faute de parcours depuis de nombreuses années. Cette SSII me semble parfaitement gérée. Les dirigeants sont alignés avec les intérêts des actionnaires avec une rémunération fortement liée au dividende & cours de bourse. La valorisation a bien montée ces derniers mois avec un PER à env. 20x. Nous avons une tréso net qui couvre 20% de la capi et une prime à une OPA possible… Déjà allégé de moitié ma position, je vais continuer à me délester progressivement.

MGI Coutier :
A l’image de Infotel, MGI est la position qui m’aura générée la plus grosse PV (latente) depuis mon démarrage en bourse (+13K€). La valorisation a également bien montée avec un PER (ajusté) à environ 10. Le potentiel de croissance est toujours présent - je maintiens ma position avec un objectif à mini 12x les profits de cette année - a suivre.

Valéo :
Encore de l’automobile. Une des plus belles sociétés du CAC 40 au vu de la croissance affichée (>10% / an depuis plusieurs années), du potentiel à M/L terme avec une croissance qui devrait continuer et d’une valorisation qui reste raisonnable à 15x le RN de l’année prochaine, 1x le CA. Je positionne cette valeur dans ma poche Grosse Cap en croissance.

Groupe Guillin :
Société moins connue, sur un domaine d’activité peu sexy comme les aime bien notre ami Lynch. De l’emballage plastique pour l’alimentaire… Valorisation attrayant pour une société leader (12x les profits) et sur un marché solide.

Kaufman :
Promoteur immobilier avec une bonne image de marque, en forte croissance depuis le point bas de 2015, un rendement généreux (div > 5%), une valo très raisonnable (PER 12) et des dirigeants qui se sont renforcés récemment. Que demander de plus ?

U10
Distributeur dans les équipements pour maison. En portefeuille depuis plusieurs années, une baisse du CA en 2016 pour réorientation stratégique qui devrait améliorer le niveau de marge. Croissance possible avec le développement de nouveaux marchés. Mélange de recovery, value et rendement (Div environ 5%). Patron historique qui s’était renforcé en 2014 avec une participation > 50% => confiance sur le long terme.

Easyjet
Suite au vote du Brexit, valeur massacrée. Valorisation attrayante au vu du potentiel de croissance et du niveau de dividende (>4%). Je ne crois pas en un risque de rupture de contrat avec les pays de l’UE suite au Brexit - risque qui me semble sur-pondéré. Le trafic aérien va continuer à progresser et les compagnies lowcosts vont en être les premières bénéficiaires.

DLSI
Travail temporaire - valorisation qui reste attractive à 1/4 du CA et PER < 10. Small Cap donc moins valorisée que Synergie. Je garde pour son potentiel d’appréciation avec la reprise économique qui se traduira par une hausse du travail temporaire.

A suivre,
Excellent weekend à tous smile

Dernière modification par Tanuky (31/03/2017 22h31)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 19/05/2017 21h07

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Bonsoir à tous,

Voilà un update de mon portefeuille.
Les 30 derniers jours ont été très prolifiques (vs Cac 40) malgré une poche cash assez conséquente (environ 10%).

Performance YTD 2017 (VL) :
+16,13% (CAC40 : +9,50%)



Répartition au 19/05/2017 :


Faits marquants depuis fin Mars 2017 :
-> Pour le moment, le mois de Mai est excellent grâce notamment à la bonne performances des actions dans l’immobilier (Réalités, Kaufman, MFC) avec environ +15% chacune en 2 semaines… L’effet Macron en est probablement pour beaucoup. En effet, le marché considère que son élection rassure les acteurs obligataires, taux qui restent très bas, c’est donc excellent pour l’immobilier
-> MGIC continue sa dynamique - un peu à contre sens des valeurs auto (Valéo & Renault assez stables)
-> Belle remontée de Microwave Vision grâce à des publications encourages
-> Belle perf également de Easyjet malgré des résultats mitigés sur S1. La tendance de croissance rentable semble de nouveau au rendez-vous

Achats :
-> Ouverture position sur Planet.fr - post :
Planet.fr : édition de sites Internet grand public
-> Plusieurs renforcements :
U10 : suite publi encourageante, dividende >7%, valo raisonnable
Réalités & MFC : suite à la baisse du mois d’Avril
IT Link : suite à la baisse sur 13,45€

Ventes:
-> Vente complète de Zodiac Aerospace suite à mon opération d’arbitrage sur OPA potentielle. Le risque d’annulation devenant finalement beaucoup plus important, j’ai préféré soldé et prendre ma perte (650€)
-> Vente complète de HF. C’est la capi proche de la tréso qui me faisait resté sur le dossier. Argument qui n’est plus suffisant - aucun catalyseur business et trésorerie qui risque d’être dépensée sur le rachat d’une société dont on a aucune information…
-> Vente partielle de MGIC suite à son envolée de ces derniers jours
-> Vente partielle de Amundi - valorisation qui devient tendue

Dossiers en cours d’analyse:
Après les quelques ventes et les apports successifs, ma poche cash de 17K€ demande à être investie… Sans précipitation évidemment…
Je continue à fortement m’inspirer des analyses, portefeuille de chacun.
Dans le focus actuellement :
- Esso : pour me positionner sur le pétrole - valorisation intéressante
- Orchestra : dossier qui me semble complexe mais valo & croissance avec marge de sécurité
- Actia : valo intéressante mais encore dans l’automobile.. Déjà bien exposé…
- Dom Security
Ou attendre un repli global pour renforcer mes positions actuelles…

A suivre

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #12 20/05/2017 08h49

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Bonne remarque Trahcoh. Le CAC 40 n’est comparé uniquement pour montrer l’évolution du portefeuille vs l’indice boursier français le plus commun… Le vrai benchmark doit se faire vs un indice plus représentatif de mon portefeuille.

Le CAC MID&SMALL 190 me semble pas mal pour compenser les quelques big cap du portefeuille (Renault, Valéo, Amundi, Natixis) ?
Du coup, ma perf est beaucoup plus proche de l’indice smile

Voici la comparaison (sans dividende pour l’indice de référence)

Performance YTD 2017 (VL) :
+16,13% (CAC MID&SMALL 190 : +14,98%)



Le CAC Small est un peu en-dessous de cet indice (+13,85% YTD)

A suivre,

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #13 01/06/2017 21h08

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Un de mes meilleurs mois depuis le début de suivi avec sur ce mois de Mai : +8,16% grâce notamment à l’excellente performance des valeurs immobilières (Réalités, Kaufman, MFC -> Encore merci Stanny pour les conseils smile) et la bonne remontée d’Easyjet.
En YTD, cela donne +20,12% (vs 13,31% CACGR ; 16,93% CAC Mid&Small)

Quelques mouvements ces derniers jours avec un arbitrage sur mes valeurs auto : ventes complémentaires sur MGI Coutier (qui avait peu baissé) pour prise de position sur Plastic Omnium (pas mal baissé) et dont la valorisation se rapproche des ratios MGI avec une croissance & visibilité encore plus spectaculaire.

Reprise également de quelques IT Link et Planet.fr

A suivre,

Répartition au 01/06/17

Dernière modification par Tanuky (01/06/2017 21h35)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #14 01/09/2017 21h11

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Bonsoir à tous !

Voici une MàJ de mon portefeuille à fin Août 2017.
Perf Juin 2017 : +0,5%
Perf Juillet 2017 : -2,18%
Perf Août 2017 : -0,41%

Performance YTD 2017 (VL) :
+16,13% (CAC40 : +4,28% ; CAC Mid&Small : 14,25% )

(orange : mon portefeuille ; en bleu : CAC40)


Répartition au 31/08/17


Belle baisse enregistrée sur Juillet & Août après avoir atteint un record de +21,5% de perf (et la barre des 200K€) fin Juin.

Les principaux mouvements sur ces 3 derniers mois :

Soldés / Allégés :
- Aures Technologies : Soldé après avoir passé la barre des 32€ qui était ma cible initiale. Valorisation qui commence à être importante (PER > 15) sur une activité certes en croissance mais dont la visibilité moyen terme est beaucoup plus difficile à prévoir.
- Amundi : Soldé après avoir passé la barre des 64€. A ce prix, la valeur ne rentrait plus dans ma poche dividende avec un rendement < 3,5%
- Actia : Soldé lors de la baisse généralisée des équipementiers auto fin Juillet. J’ai soldé pour renforcer MGI & Plastic Omnium dont la croissance & visibilité sont plus importantes. Pas mal de chance - soldé juste avant les mauvais résultats publiés début Août (avec une baisse de 10% qui s’en est suivie).
- U10 : Partiellement allégé après le profit warning. Assez hésitant sur cette valeur… Confiant sur le LT avec une vision & un PDG aligné avec nos intérêts & un dividende > 8%. Je suis plus septique sur les catalyseurs à court terme…

Achats / Renforcements :
- Genoway : Rentré sur la valeur sur recommandations sur le forum - valorisation attrayante pour une société de croissance.
- DOM Security : Rentré sur la valeur après lecture de plusieurs analyses sur cette société. Valorisation attractive et potentiel de croissance (corrélation avec le marché immobilier).
- Plastic Omnium : Renforcement important suite à la baisse des équipementiers fin Juillet. Valeur de croissance avec un PER < 12 pour 2017. Gros carnet de commandes avec un objectif de CA + 30% sur les 3 prochaines années. Prometteur.
- Renault : Renforcement comme indiqué dans la file dédiée aux constructeurs automobiles. RNO reste ma plus grosse position, assumée. AU vu de la valorisation (PER < 5 ; Dividende > 4,5% ; 80% de la capi couverte par Nissan, Tréso nette positive, croissance qui continue, etc.), je pense que le cours actuel peut difficilement baisser d’avantage.
Avec Renault, je joue également une remontée du CAC40
- Figeac Aero : Petit renforcement sur cette valeur de croissance. Je connais bien ce secteur d’activité (usinage de pièces aero) - la croissance à moyen terme est sécurisée - je continue à penser que les constructeurs aero vont continuer à externaliser l’usinage sur le long terme. Seul le BFR très important complique la gestion de cette société - le Free Cash Flow devrait commencer à être positif d’ici deux ans.

Analyses en cours :
- Je regarde de nouveau ABC Arbitrage qui offre une bonne diversification avec son profil atypique comparable à un hedge-fund. Egalement un dividende important (>7% en 2017). J’attends malgré tout la publication du S1 (qui s’annonce moyen -> faible volatilité sur les marchés) avant de prendre position.
- Je continue à être sur-pondéré sur le secteur automobile. En effet, au vu des écarts de valorisations entre ce secteur et l’ensemble du reste du marché, je continue à penser qu’il peut y avoir un rattrapage de valorisation. Mes analyses se poursuivent sur les actions à renforcer dans ce domaine…

A suivre,

Dernière modification par Tanuky (01/09/2017 21h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #15 22/10/2017 22h15

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Bonsoir à tous !

Voici un update de mon portefeuille avant 2 semaines de congés paternité smile

Performance YTD 2017 (VL) :
+25,37% (CAC40 : +10,49% ; CAC Mid&Small : 21,75% )


Répartition au 22/10/17


Nouveaux records sur le portefeuille :
-> Portefeuille qui poursuit sa hausse - point haut atteint le 12/10/17 à plus de 210K€ !
-> PV globale qui a dépassée les 100K€ !
Ces nouvelles performances doivent renforcer ma prudence sur les marchés. Les PV exceptionnelles des dernières années sont liées à une forte hausse des valorisations des actions en portefeuille - les marges de sécurités se réduisent…

Mouvements depuis début Septembre 2017 :

De nombreux mouvements depuis quelque semaines.

* Les ventes :
-> Solde total de Genoway - comme indiqué sur la file dédiée, publications mitigées sur le prévisionnel et investissements conséquents qui rendent cette nano-cap plus risquée que prévu (MV limitée à 15%)
-> Solde total de Natixis - PV 100% sur cette action en ayant joué le dividende qui était devenu très élevé (quasi 10%) en 2016. L’action est revenue à prix avec un rendement de 5%. Objectif atteint
-> Solde total de Groupe Guillin sur un point haut à 47€ - bon timing pour une fois smile. Comme indiqué que la file dédiée, objectif de valorisation atteint. PV de 170% en 2,5 ans, ma plus belle perf sur une action !

* Les ventes partielles :
-> Infotel : ma pépite depuis le début, valorisation qui commence a être tendue - je n’arrive pas à solder complètement cette société d’une régularité fantastique !
-> MFC : après les annonces de la réduction du PTZ+. Constructeur qui sera probablement impacter par la mesure. Je voulais réduire mon exposition à l’immobiler

* Les Achats :
Rentré en portefeuille plusieurs nano-cap dont les valorisations sont plus séduisantes (mais risque de liquidité -> je limite donc cette poche d’actions) et pour certaines inspirées de portefeuilles du forum /autres.
-> Sapmer : Assez peu analysée sur le forum. Valeur de recovery avec des pubilications S1 exceptionnelles et le prix du thon à des niveaux élevés qui vont favorisées la poursuite de l’amélioration des la rentabilité. Aux niveaux actuels, la valeur se paie avec un PER < 7. Attention très peu liquide et peut se retourner en cas de baisse des prix thon/autres pêches.
-> Exacompta : valeur Value pure. Décote sur CP et valorisation attrayante. Peu liquide !
-> Environnement : valeur de croissance sur un marché en devenir (analyse pollution de l’air) et avec une valorisation encore acceptable (PER < 15)

J’essaierai de faire des postes dédiées sur ces trois sociétés dans les prochains jours.

Stratégie d’ici la fin d’année 2017
Pour la fin d’année, je compte adapter mon portefeuille de la manière suivante :
-> Réduire le nombre de ligne à 20 maxi (je suis à 28 valeurs…) pour pouvoir analyser correctement chaque ligne. Je me rends compte que au delà de 20 lignes, je n’ai plus le temps de le faire correctement…
-> Continuer une migration progressive vers des valeurs de plus petite taille dont les valorisations restent correctes - tout en ayant conscience du risque de liquidité en cas de baisse des marchés…
-> Mettre en place un tableau Excel de suivi de valorisation (avec prix actions qui se téléchargent automatiquement) sur chacune de mes actions pour mieux analyser la situation fondamentale, les zones d’achat/vente, pourvoir comparer les valeurs (même si il faut pondérer en fonction du secteur, etc.), etc.
Voici une première capture d’écran :


A suivre,

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #16 28/10/2017 16h27

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Voilà un premier retour sur mon screener maison avec une MàJ automatique du prix des actions.

Bon, pas simple de faire qqchose de rapide à mettre en place et qui donne une bonne vision de la valorisation des actions. Aussi, on voit que les hypothèses de croissance ont un impact important sur le classement…

J’ai fais quelques calculs de ratios sur les projections 2017 (et les croissances potentielles - à la louche…).
-> La calcul Valo est une addition "maison" pour comparer les valeurs entre-elles. 2x(Capitalisation boursière / CA + Capitalisation B/Capitaux Propres ) + 1x(VE/EBIDA + VE/EBIT + PER)
Plus la somme est faible, plus la valorisation est basse.
-> Calul de coef VA qui correspond à un coef d’actualisation en comparant la croissance et le taux sans risque. Cela permet de tenir compte de la croissance des résultats sur les 5 prochaines années - en considérant que au-delà, la prévision est trop hypothétique et que toutes les valeurs vont tendre vers la même croissance
-> Calcul de Valo après coef - pour tenir compte de la croissance

Bon, c’est un peu l’usine à gaz et les hypothèses de croissance sont vraiment à la louche… Aussi, un grand nombre d’indicateurs ne sont pas pris en compte… Volatilité, secteur d’activité, taille de société, etc, etc…

Cependant, cela permet d’avoir un premier aperçu de la valorisation et une idée de comparaison.

Premiers constats / actions :
-> J’ai soldé hier Oeneo qui est systématiquement dans le haut des valorisations. La forte baisse de production de vin cette année (-8% au niveau mondial) est également la raison de la vente
-> Je suis rentré sur Sabeton début Octobre - alléché par la trésorie nette et la croissance potentielle. Malgré tout, la valorisation semble importante - l’indicateur VE/EBIT étant particulièrement important. Le montant d’amortissement chaque année est très conséquent - à creuser pour comprendre l’origine de ce décalage entre EBITDA et EBIT pour savoir si je reste sur cette valeur…
-> Renault sort systématiquement en bas du classement des valorisation - cette action est vraiment délaissée par le marché, je continue à garder ma position…
-> J’ai renforcé Dom Security après la nouvelle baisse de vendredi. En bas des valorisations sur mon screener, elle devient ma 3ème position en portefeuille après Renault & Réalités.

Stanny, pourquoi n’appréciez-vous pas Réalités ? L’endettement est conséquent mais les perspectives de croissances semblent prometteuses ?…

A suivre

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #17 28/10/2017 17h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   401  

Comme déjà à maintes reprises expliqué et détaillé (ici par exemple - message 47- : (2/3) Signaux Girod : spécialisate des équipements de signalisation routière), la VE/ EBIT est un indicateur purement boursier, celui dont les analystes et les gestions raffolent mais dans la vraie vie (celle des fusions et acquisitions), et/ou du private equity pour les mid et small non cotés, on utilise exclusivement la VE / EBITDA…

Il y a d’ailleurs un suivi permanent des transactions européennes selon ce critère consulté très régulièrement par tous les cabinets de M&A : Indice Argos Mid-Market- Epsilon-Research

Pour revenir à ST JEAN (je veux dire SABETON), celui qui ne prend que la VE / EBIT fuit le dossier ; à contrario celui qui connait les usines, les produits et qui utilise la VE / EBTIDA investit en parfaite connaissance de cause ; en retraitant les frais de siège qui ne servent à rien et sont couverts par les actifs hors exploitation, la VE / EBTIDA est encore raisonnable sachant qu’une boîte agro-alimentaire dont le taux d’EBE normatif > 12% (ST JEAN) ne se négocie pas en-dessous de 12X l’EBE ou 2 années de CA debt free / cash free.

Un article paru récemment concernant ST JEAN où l’on apprend plein de choses : En pleine diversification, le spécialiste de la raviole, « Saint-Jean », s’apprête à ouvrir une boutique à Lyon - L’article du jour | Lyon Entreprises

Pour REALITES, c’est un dossier "poudre aux yeux" ; le CA et les marges sont anticipés pas les dettes ; je vous invite à regarder attentivement la présentation SFAF disponible sur la page investisseur de REALITES et de regarder le passage concernant le calcul de l’EBITDA : édifiant !
Préférez lui LNC si vous voulez être investi sur les promoteurs…

@+
Bons trades
Stan

Dernière modification par stanny (28/10/2017 17h53)


stock picker de small et micro caps - France -

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #18 28/10/2017 19h26

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   401  

Il ne faut pas comparer des choux et des saucisses…

La VE / EBITDA permet dans les faits de comparer les boîtes d’un même secteur d’activité et réalisant des taux d’EBE / CA assez proches. Pour ST JEAN, les usines sont au top industriellement parlant ce qui explique le niveau très élevé des amortissements (un acquéreur prendra toujours en considération l’état de l’immobilier et du parc machines).

On ne compare pas l’agro et l’auto non plus (au passage, pour RENAULT, il faut retraiter la dette au regard des frais financiers payés et du taux d’intérêt moyen des emprunts ; les comptes font l’objet d’opérations d’habillage)

Je vais payer plus cher en terme de multiples une affaire qui fait 15% d’EBE qu’une autre qui fait moins de 10% (et encore BONDUELLE a payé 11 ou 12 fois sa dernière acquisition aux USA une boîte qui faisait 7% à peine, pour rester sur le secteur agro). A noter au passage qu’une entreprise qui réalise +12% d’EBITDA de manière pérenne dispose d’un certain pricing power (ce qui est le cas de ST JEAN dans les ravioles : ils ont 100% de pdm dans la grande distribution au grand désarroi de qui vous savez et cela vaut bcp d’argent)

Ma méthode vous l’aurez compris consiste à acheter une décote sur un prix de marché si et seulement si les perspectives sont bonnes !

Exemple VETQUINOL : j’ai acheté cet été sur 48 euros une VE / EBITDA 2016 - 2017 d’environ 8X alors que le secteur se paie +14X.

Vous avez parfaitement compris pour REALITES que leur calcul est pour le moins surprenant pour le puriste que je suis (je ne suis pas expert comptable mais j’ai fait une MSTCF)  ; au passage on a les vrais frais financiers, pas ceux figurant dans la rubrique "résultat financier".

@+
Bons trades
Stan

Dernière modification par stanny (28/10/2017 19h51)


stock picker de small et micro caps - France -

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #19 31/10/2017 15h58

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1149  

Bonjour Tanuky, merci pour vos reportings toujours très intéressants !

J’ai tenté de synthétiser votre process, en espérant ne pas avoir fait trop d’erreur d’interprétation.
Néanmoins il me reste quelques questions :

Votre portefeuille contient 3 poches actions :
1/3 de sociétés de rendement avec dividende supérieur à 5%
1/3 de value sur décote (PER < 10)
1/3 sur de la croissance & visibilité bon marché (PER < 20)

Sociétés éligibles PEA (pourquoi s’en priver) et françaises (par simplicité de compréhension (langue, culture), normes comptables, pour raison de coûts(rtage), et pour réduire le terrain de jeux)

15 à 20 lignes maximum (au-delà trop chronophage à suivre), pondération maxi 12%.

Cette diversification (nombre de lignes pour réduire la volatilité et le risque) combinée à la diversification des revenus (internationaux) de vos sociétés, vous suffit.

Majoritairement des smalls caps, simplement car elles sont moins valorisées que les bigs.

Des entreprises simples à comprendre (voir proche de votre métier (?) dans l’édition logiciel)

Vous aimez la trésorerie abondante comme matelas de sécurité (pour réduire la volatilité du portefeuille et obtenir un cours plancher), même si cela ne vous a pas toujours réussi (DNX/HF).

Quelles sont vos bornes d’endettement pour considérer une entreprise risquée/endettée ?

Des critères de sélection « bon marché » tendance value, mais davantage axés sur les flux que sur les actifs. Avec pour préférence : PER, VE/EBIT, VE/EBITDA.

Vous retraitez régulièrement les données pour obtenir du normatif (à la manière du calcul de la VCB dans Investir dans la valeur)

Vous parlez parfois de rendement locatif, sur quel ratio le basez-vous ? FCF/VE ou autre ?

Tanuky a écrit :

les VE/EBIT ou autres ratios me semblent tjrs acceptables avec des rendements >> au taux sans risque

Est-ce votre rendement locatif (ratio inverse dans ce cas) ?

Vous avez évoqué 1 fois la VANN. Avez-vous des inspirations Grahamienne ou était-ce un cas particulier ?

Vous parlez régulièrement du beta, mais comment en tenez-vous compte (ou pas) dans votre approche ?

Catalyseurs (parfois) recherchés : les OST : rachat par le majoritaire pour Voltz en 2015 / OPRA = valeur plancher du cours (Linedata de mémoire)

Tanuky 04/2015 a écrit :

-> Ligne Visiativ soldée après une belle hausse qui valorise maintenant le titre à + de 20Meuros. Mon objectif a donc été atteint (distributeur logiciel : Capi = 1/3 du CA me semble correct).

Par curiosité d’où vient cette borne (1/3 du CA) ?

Inspirations, ou du moins, affinités, avec les sélections de William Higgons.
Parfois des idées du forum (simouss / Jean-Marc voir d’autres).

Tanuky 03/2016 a écrit :

-> Toujours mes 20 lignes en portefeuille qui peut tjrs semblé important à suivre mais ma philosophie n’est pas d’analyser dans le détail les sociétés mais plutôt voir les principaux indicateurs clés pour me faire une idée de la situation.

Pourtant à vous lire, vous ne semblez pas « survoler » vos dossiers au contraire. smile

Formation :
Vous avez évoqué le Vernimmen : L’avez-vous terminé ? Vous a t’il apporté l’expertise comptable/financière que vous semblez avoir, ou l’avez-vous acquise autrement ? Quid du volume utile du livre ?

Enfin, vous utilisez Merops pour le suivi de votre portefeuille, (30€/an).
Par curiosité, à quoi correspondent  les drapeaux sur la courbe de valeur de part ?

Enfin, au sujet de votre screener excel : mettez-vous à jour manuellement les fondamentaux permettant les calculs de ratios ?

Si je comprends bien, vos colonnes Valo sont la somme des méthodes de valorisation au cours du jour, pas votre cible de cours. Le but étant de visualiser les moins chères.

La notion de « moins chère » n’est-elle pas toute relative et dépend de l’objectif de cours propre à chaque société ? Les profils de risque sont différents, la liquidité, la dynamique des business aussi. Si vous pondériez votre classement, en fonction d’un écart sur cours cible peut-être que les cartes seraient redistribuées très différemment.

Comment calculez-vous votre coefficient VA ? Je n’ai pas le livre « Investir dans la valeur » sous les yeux mais j’imagine que c’est la même chose que le facteur d’actualisation ?

Au plaisir de vous lire!


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #20 04/11/2017 09h36

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Bonjour bibike,

Je vais tenter de répondre au mieux à vos interrogations :

bibike a écrit :

Votre portefeuille contient 3 poches actions :
1/3 de sociétés de rendement avec dividende supérieur à 5%
1/3 de value sur décote (PER < 10)
1/3 sur de la croissance & visibilité bon marché (PER < 20)

-> Oui je continue avec ce principe même si la première poche (dividende) a plutôt tendance à se réduire. N’ayant pas besoin de sortir une rente de mon PEA et étant à la recherche d’une performance > aux indices, les actions à dividendes sont souvent plus matures et moins présente dans le monde des small cap. En contre partie, je suis prêt à payer une volatilité plus élevée.

bibike a écrit :

Sociétés éligibles PEA (pourquoi s’en priver) et françaises (par simplicité de compréhension (langue, culture), normes comptables, pour raison de coûts(rtage), et pour réduire le terrain de jeux)

-> Oui, je reste sur cette approche qui me fait gagner du temps & des frais de courtage. Un fond comme I&E prouve que l’on peut sur-performer sans avoir besoin d’investir dans des sociétés hors des frontières.

bibike a écrit :

15 à 20 lignes maximum (au-delà trop chronophage à suivre), pondération maxi 12%.

-> Oui c’est l’objectif. Cependant, trouvant encore plusieurs thèses d’investissement intéressantes, je préfère parfois prendre des "petites" positions sur quelques sociétés pour garder bien en focus ces valeurs (cela concerne principalement les boites de croissance comme Figeac Aero, Planet.fr, etc.). Cela a tendance à faire augmenter le nombre de lignes… Autour de 30 aujourd’hui…

bibike a écrit :

Majoritairement des smalls caps, simplement car elles sont moins valorisées que les bigs.

-> Oui, et de plus en plus. Je suis actuellement 1/4 sur chaque marché (Compartiment A, B, C, Alternext) contrairement au démarrage de mon portefeuille qui se concentrait sur le A et B. Au delà des valorisations + basses, je comprends mieux les petites sociétés et elles sur-performent largement les bigcap sur le long terme.

bibike a écrit :

Des entreprises simples à comprendre (voir proche de votre métier (?) dans l’édition logiciel)

-> Oui, idéalement dans mon métier (édition de logiciel) - je connais bien ce domaine et la qualité du business model de la majorité des éditeurs. Avec les contrats de maintenance, une grosse partie su revenu est récurrent et cela permet de sécuriser le CA & dégager des marges confortables (le revenu récurrent est souvent la vache à lait car très rentable (peu de personne au support technique, etc))
Les sociétés que j’ai eu en portefeuille : Cegid, IGE-XAO, Pharmagest, Linedata, Axway, Prodware & Visiativ (distributeur).
Malheureusement, je ne suis pas le seul à comprendre la qualité du business chez les éditeurs, les valorisations sont donc actuellement trop importantes à mon goût (au moins pour IGE & Pharmagest)
Je reste à l’écart pour le moment mais ce n’est pas impossible que je revienne en cas de baisse sensible (notamment Linedata & Axway).

bibike a écrit :

Vous aimez la trésorerie abondante comme matelas de sécurité (pour réduire la volatilité du portefeuille et obtenir un cours plancher), même si cela ne vous a pas toujours réussi (DNX/HF).

-> Oui, la trésorerie positive permet d’avoir un effet de levier négatif. La volatilité est donc limitée. J’utilise ces actions plutôt sur mes liquidités PEA (pour limiter la volatilité globale) et "jouer" sur l’asymétrie du risque.
Prenons un exemple extrême : Gevelot. Attendu pour fin d’année 2017 : Capi 170M€; Tréso nette : 135M€. Soit, VE : 35M€. Avec un EBITDA ettendu à environ 10M€, cela fait VE/EBIDTA à 3,5.
J’ai cette société en portefeuille car la valorisation est faible au vu de la VE. Cependant, j’ai bien conscience qu’en cas de hausse du cours de l’action, les rations sur VE vont augmenter très rapidement. Exemple : hausse 10%, VE passe à 52M€ et le ratio VE/EBITDA à 5,2 ! La barrière basse est donc de -20% maxi (VE = 0) et +40% maxi (ratio qui approche les 10). Volatilité limitée et asymétrie favorable !
=> Cela a été perdant sur DNX : bon cas d’école, je me suis fais avoir sur un BFR négatif qui a générer une tréso qui n’était pas libre (exemple actuellement : HighCo, Tessi, etc.).
=> Pour HF, le cash burn a été fatale…

bibike a écrit :

Quelles sont vos bornes d’endettement pour considérer une entreprise risquée/endettée ?

J’analyse l’endettement au niveau du Bilan, je reste prudent lorsque les dettes sont > capitaux propres (je suis actuellement attentif sur Réalités…). Aussi, si la société est endettée, le risque est augmenté. Il faut donc s’assurer que le niveau de rentabilité est suffisamment important pour ne pas être pris en ciseau.  Je prends environ comme ratio Dette < 5 x EBITDA et FCF >> à 0.
L’endettement est cependant très vertueux (avec les taux proches de 0) lorsque la société a une bonne dynamique de croissance. A l’inverse de Gevelot, cela peut permettre de faire un effet de levier important sur les ratios de valorisation.

bibike a écrit :

rendement locatif, sur quel ratio le basez-vous ?

… Sujet qui n’est pas évident. Par principe, je prends le PER qui est le rendement locatif net net. Ce dernier étant souvent manipulé, je fais un calcul de PER ajusté (ajusté de la trésorerie et des exceptionnels)

bibike a écrit :

Avez-vous des inspirations Grahamienne ou était-ce un cas particulier ?

Je préfère avoir une analyse sur les flux de cash ou assimilés (compte de résultats). Cependant, je la combine à une analyse du bilan avec la recherche d’une sous-valorisation vs Actifs. C’est par exemple le cas de Exacompta (Capi Boursière / Capitaux P : 0,35 ; avec actifs tangibles) et Gévelot (voir plus haut). Cette approche est plus à la "marge" et est à l’origine également des nombre de sociétés en portefeuille…

bibike a écrit :

Par curiosité d’où vient cette borne (1/3 du CA) ?

C’est un pur arbitrage personnel. Cela concernait Visiativ que je connais bien ! Ah ! Cette valeur a fait x10 en 2 ans ! Mon plus gros raté depuis que je suis en bourse ! Comme quoi, bien connaitre un domaine n’est pas du tout gage de bonne performance. On est toujours plus critique de son propre domaine. Visiativ est un distributeur de logiciels (de Dassault S.) et également éditeur sur une partie de son business. Il prend environ 35% de marge sur les ventes - je considérait donc que 1/3 du CA est en valeur ajoutée sur laquelle il pouvait environ faire 10% de marge. Une valorisation correspondant à cette VA était correcte… Bon, aujourd’hui la croissance est importante et la boite vaut 1 x la CA… Comme quoi…

bibike a écrit :

Formation :
Vous avez évoqué le Vernimmen : L’avez-vous terminé ? Vous a t’il apporté l’expertise comptable/financière que vous semblez avoir, ou l’avez-vous acquise autrement ? Quid du volume utile du livre ?

Oui, j’ai terminé le Vernimmen. C’est de loin le meilleur ouvrage (et le plus long aussi !) sur l’analyse financière que j’ai lu. Cela me sert pour l’investissement boursier mais également pour mon travail au quotidien. Cela donne une bien meilleure compréhension des mécanismes financiers d’une société et les enjeux stratégiques. Je conseil vivement.
Pour l’analyse financière, j’avais également suivi un excellent cours de Coursera. (je vous retrouve le lien si cela vous intéresse).

Si je continue à consacrer une bonne partie de mon patrimoine en bourse et que ce dernier continue à grossir rapidement, je vais considérer à terme cette activité comme semi-professionnelle (1 à 2h / temps par jour et 20 à 30% de mes revenus ?). Je commence à me documenter pour  suivre une formation plus "sérieuse" - je pense notamment à la formation SFAF - partie 1. J’ai cependant peu de temps actuellement et un patrimoine encore trop léger pour justifier une telle formation… Mais lorsque mon patrimoine en bourse sera > à 500K€ (actuellement 250K€ PEA & FCP) - peut-être dans 5 à 10 ans ?, les quelques % de rendement gagnés chaque année peuvent justifier du temps…

bibike a écrit :

Enfin, vous utilisez Merops pour le suivi de votre portefeuille, (30€/an).
Par curiosité, à quoi correspondent  les drapeaux sur la courbe de valeur de part ?

Oui, j’utilise Mérops en // de mon screener. Cela me permet d’avoir une vu synthétique de mon portefeuille, de l’évolution de la VL, des statistiques détaillées sur chacune de mes positions, etc. Les drapeaux correspondent simplement aux éventements (achats/ventes/dividendes) enregistrés.

bibike a écrit :

Enfin, au sujet de votre screener excel : mettez-vous à jour manuellement les fondamentaux permettant les calculs de ratios ?

Seul le cours des actions (et les variations jour/semaine/mois/année que je viens de rajouter) sont automatiques. Les Ratios sont calculés automatiquement mais j’ai moi-même rempli les valeurs de CA/EBITDA/EBIT/RN/CP/CF. Cela nécessite donc d’ouvrir le rapport annuel de chaque société. Je fais ce travail uniquement si ce sont des valeurs qui rentrent dans mon scope (à terme, mon screener devrait se limiter à environ 100 sociétés ?)

bibike a écrit :

Si je comprends bien, vos colonnes Valo sont la somme des méthodes de valorisation au cours du jour, pas votre cible de cours. Le but étant de visualiser les moins chères.

Oui, exactement. Je vais peaufiner progressivement ce calcul "Valo" qui est purement "maison".

bibike a écrit :

La notion de « moins chère » n’est-elle pas toute relative et dépend de l’objectif de cours propre à chaque société ? Les profils de risque sont différents, la liquidité, la dynamique des business aussi. Si vous pondériez votre classement, en fonction d’un écart sur cours cible peut-être que les cartes seraient redistribuées très différemment.

Oui, pour le moment je prends la croissance potentielle dans mon calcul de Valo après avoir appliqué le coef d’actualisation. Reste à prendre un coef de liquidité, Beta, etc.
Il faut arriver à faire un classement de valorisation sans que cela deviennent ’usine à gaz’ non plus. Ce qui n’est pas simple !

bibike a écrit :

Comment calculez-vous votre coefficient VA ? Je n’ai pas le livre « Investir dans la valeur » sous les yeux mais j’imagine que c’est la même chose que le facteur d’actualisation ?

Je calcul le coef VA avec une actualisation d’un revenu 1 sur 5 ans avec la croissance associée et le taux d’actualisation indiqué dans mon tableau (taux sans risque). Cela permet de tenir compte de la croissance (hypothétique…)

Espérant avoir répondu au mieux à vos (nombreuses) questions smile

PS :

AleaJactaEst a écrit :

stanny a écrit :

Je donne pas mal d’indications pour ceux qui suivent (souvent dans les recos)…mais je ne prévois pas de publier. Ma perf sur +16 ans est > 35% / an sans levier.

Petit HS, mais si vous avez démarré avec 10000€ vous devez déjà être à 1.2M€ . Félicitations

Mais en effet c’est impressionnant ?! Ça fait donc environ x100 en 16 ans ?! Vous avez dû accumuler un patrimoine hallucinant ?! En tout cas, Bravo ! Continuez à nous inspirer et nous conseiller smile

Dernière modification par Tanuky (04/11/2017 09h48)

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #21 26/05/2018 11h10

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Quelques News sur mon portefeuille :
De nouveau une performance moyenne sur ce mois de Mai avec quelques mauvaises publications (notamment IT Link) et quelques valeurs qui sous-performent largement les indices sans raison particulière (MGIC et MFC).

Perf YTD 2018 : 0,4%
CAC 40 GR : 6,08%
CAC mid Small GR : 2,1%


Evolution portefeuille depuis début 2018 (en orange vs CAC40 en bleu)


Composition du portefeuille au 26/05/2018


Principaux mouvements :

Achats :
- Suite aux publications du CA T1 de Dom Security, nouveau renforcement sur la valeur qui devient ma première ligne en portefeuille. La société me semble toujours aussi attractive avec une valorisation qui n’a pas bcp bougé ces derniers mois malgré de bonnes publications et un bilan très solide.
ATTENTION à la très faible liquidité du titre !
- Un seul tire est logé dans mon CT (Total Gabon) que j’ai renforcé ces dernières semaines suite à l’augmentation du prix du baril. Comme échangé dans la file dédiée, les résultats du T1 ont été moins bons que prévu mais une amélioration peut être envisagée. Cette ligne me permet également de diversifier mon portefeuille sur le secteur pétrolier. Si le cours du baril se stabilise à ce niveau (ou continue à monter), les résultats de Total Gabon devraient être en nette amélioration à cours/moyen terme associé à un bilan solide.
- Prise de position sur Gaumont suite aux nombreux arguments sur le forum qui m’ont convaincu.
- Rachat d’une ligne Savencia qui est revenue à 80€ - une excellente valeur défensive pour diversifier mon portefeuille.

Ventes :
- Quelques allègements dans le secteur automobile (comme indiqué lors de mon dernier report) - baisse de position sur POM et PVL. Je continue à garder toute ma ligne sur MGIC qui a bien baissée ces dernières semaines malgré de bonnes publications. J’attends une remontée à un PER à mini 10 pour vendre une partie de ma position et ainsi continuer à réduire mon exposition à l’automobile. Idem pour Renault, j’attends le versement du dividende (mi-Juin) & une éventuelle remontée de 5/10% avant de réduire mon exposition.
- Allègement de IT Link suite à une publication de baisse modérée du CA sur T1. Je suis dubitatif sur cette valeur - je ne veux pas solder entièrement la ligne car la valorisation est revenue à un niveau attractif mais je suis très déçu par son manque de dynamisme malgré un contexte de marché favorable pour les SSII.

Réflexions :
- Piètre performance de mon portefeuille sur cette première moitié d’année en sous-performent largement le CAC40 et un peu le CACmid small. Cela prouve que malgré un portefeuille "assez" large (+ de 25 valeurs) ont peut s’éloigner sensiblement des indices (heureusement éloignement plutôt positif sur la moyenne des 5 dernières années).
- Ma forte exposition aux valeurs Auto et Promotion immobilière n’expliquent pas cette sous-performance car certaines mauvaises perf (MGIC, MFC, etc) depuis le début d’année ont été compensées par d’autres du même secteur (POM, RNO, LNC).
- Je continue ma stratégie en essayant au mieux une diversification de 20/30 valeurs avec 1/3 Value, 1/3 Croissance et 1/3 Dividende.

Au plaisir,

Hors ligne Hors ligne

 

[+8]    #22 20/11/2018 22h51

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Hello à tous,

Voilà quelques news sur mon portefeuille qui a subit une belle volée depuis ma dernière mise à jour…

Perf depuis 01/01/14 : 78,98%
CAC 40 GR : 38,11%
CAC mid Small GR : 56,5%
CAC Small GR : 54%


Evolution portefeuille depuis début 2014 (en orange vs CAC Mid & Small en bleu)


Perf YTD 2018 : -22,1%
CAC 40 GR : -4,5%
CAC mid Small GR : -14,28%
CAC Small GR : -20,06%


Evolution portefeuille depuis début 2018 (en orange vs CAC Mid & Small en bleu)


Répartition au 20/11/18



Principales NEWS :

=> Baisse importante de mes valeurs cycliques (entre -30% et -50% en YTD)
=> Les différents apports sur la période ont été investis sur des secteurs moins cycliques (notamment software)
=> Ma perf VL est proche de l’indice Small en YTD. Malheursement, mes apports successifs cette année ont donc abouti à une perte en valeur de 50% des gains cumulés depuis début 2014
=> Je garde + de 25 valeurs en portefeuille pour limiter le risque spécifique (exemple Renault ces deniers jours…)
=> Je reste investi majoritairement sur le marché des Small Cap françaises avec une approche plutôt Value. Ce combo me simplifie les analyses et a prouvé sa performance sur le long terme (exemple fond I&E) malgré les périodes de volatilité / contre performance…

PRINCIPALES POSITIONS:


CYCLIQUES (environ 50%):


Secteur Automobile (20%):
-> Environ -50% sur Akwel, Plastivaloire et -40% sur Platsic Omnium, -25% sur Renault. Evidemment, j’ai subit de plein fouet la baisse du secteur automobile
-> Achat / Renforcement trop top sur ces valeurs auto avec notamment la reprise de Valeo sur les 35€ (bien trop tôt…), Trigano 95€.. et plus récemment Le Belier à 32€
=> Malgré la baisse, je reste fortement investi sur l’automobile (20% de mon portefeuille). Après cette bonne baisse, les valorisations sont vraiment attractives -> je ne vois pas de baisse de cycle suffisamment importante pour justifier de tout vendre maintenant…

Promoteurs (5%):
-> Environ -50% sur MFC, -20% sur LNC. J’ai soldé toutes mes autres positions avant la baisse (Réalités & Capelli). Comme pour l’automobile, les valorisations deviennent fortement attractives. En revanche, la fin du cycle haussier me semble beaucoup plus visible avec des carnets de commandes en forte baisse depuis le début d’année et des mesures fiscales qui vont pénaliser les promoteurs. Je limite donc mon exposition sur ce marché en ayant plus que 5% de mon portefeuille.

Intérim (5%):
-> Idem, belle baisse depuis le mois de mai dernier avec -50% sur Synergie et -30% sur DLSI. Lié aux craintes sur le retournement de cycle (boites intérimaires fortement exposées) et également la fin du CICE qui va pénaliser ces sociétés sur les prochains trimètres (avant le rattrapage avec baisse des cotisations). Comme pour les deux précédentes, valorisations qui me semblent maintenant intégrer les deux mauvaises nouvelles précédentes.

SSII (4%):
-> IT Link : -50% sur la valeur. Nous sommes maintenant en recovery…
-> Keyrus : démonstrations faites sur le forum

Matière première (5%):
-> Total Gabon : Valorisation très faible

Autres secteurs industriels (10%):
Installux : Valorisation très attractive avec cash et qui couvre 30% de la capitalisation (attention très peu liquide)
Figeac Aero : Encore assez chère mais forte croissance

DÉFENSIVES (environ 40%)


Foncière : (6%)
-> CBO Territoria : Une des seules foncières (et également activité de promotion) éligible au PEA. Rendement au cours actuel > 5% et croissance prévue à court /moyen terme

Sécurité (10%)
-> Dom Security, Ma plus grosse position après plusieurs renforcements (trop tôt également). Asymétrie qui me semble favorable avec une OPAs en cours pour échange sur titres SFPI à -5/-10% du cours des derniers jours. Le groupe SFPI me semble moins cycliques que mes autres valeurs industrielles, semble bien gérée, attractive et avec un bilan solide composé de cash nette de dette.
-> Aquila pour son rendement et son potentiel de croissance à court terme. Egalement moins cyclique.

Software(6%):
-> Depuis mi-Novembre, plusieurs achats sur des boites de software que j’avais complètement délaissé après des valorisations trop exigentes des dernières années.
Reprise récente de Visiativ, Linedata, Axway.
Domaine du soft que j’aime beaucoup pour son caractère défensif

Valeurs "patrimoniales (5%)"
Je classe ces quelques valeurs pour leur caractère très défensif avec un cash qui couvre quasiment la capitalisation actuelle :
-> Gevelot : que je présente plus. La pure "Daubasse" avec un matelas de cash proche de la capitalisation
-> IDI dont l’ANR est à +50% vs le cours actuel et après les prochaines sessions de prévues, le cash sera également proche du cours actuel

Distribution spécialisée (4%):
-> We connect : Faible valorisation avec croissance
-> Jacques Bogart : Rachat qui va faire doubler la taille de la société.

Autres (10%)
Les autres valeurs en portefeuille que j’ai plus de mal à classifier et dont la plupart ont fait -20%/-30% ces derniers mois…
-> Sapmer
-> Gaumont
-> Guillin
-> Flow traders
-> Signaux Girod

CASH (environ 10%)


PERSPECTIVES


J’ai fait de nombreux mouvements sur Octobre / Novembre qui n’ont pas été très productifs. Le market timing est plus que jamais complexe, je continue de garder une vision optimiste sur le moyen / long terme n’ayant aucune autre alternative d’investissement. Je ne vois pas le marché diviser par deux et ainsi laisser des valeurs se payer moins de 5x les résultats et des dividendes qui se rapprocheraient de 10% ? alors qu’en parallèle, les taux d’intérêts sont à 0%, les fonds Euro à 2% (voir 1,5% l’année prochaine ?), l’immobilier IdF à des niveaux toujours aussi vertigineux (rendement locatif inférieur à 2%), etc…

Malgré la forte baisse des derniers mois je reste donc investi - même si plus prudent en gardant plus de cash sur mes comptes courants pour être prêt à de nouveau renforcé en cas de baisse prolongée.

A suivre !

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #23 20/03/2020 15h35

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Je profite du confinement pour faire un état des lieux de mon portefeuille après de nombreux arbitrages de ces derniers jours.

PERFORMANCES


Perf YTD : -25%
CAC mid Small GR YTD : -32,6%


(Portefeuille en orange vs CAC Mid & Small GR en bleu)


LE PORTEFEUILLE ACTUEL


Montant Portefeuille : 175K€





ARBITRAGES


Nombreux arbitrages depuis le début du krach avec les tactiques suivantes :
- Solde de la majorité de mes small cap industrielles (les plus exposées au contexte)
- Renforcement des big cap massacrées -> SIIC, Foncières, Pétrolières
- Prise de positions sur quelques valeurs / secteurs qui devraient être un peu moins pénalisés (médiats, alimentaire)
- Prise position sur ETF WTI
- Maintient des positions "Trading" avec Flow Traders & ABC Arbitrage qui devraient bien profiter de la volatilité et "hedgé" un peu le portefeuille

STRATEGIE


- Après avoir été à 25% cash sur le portefeuille, j’ai réinvesti la majorité de cette enveloppe en ce début de semaine en profitant de points d’entrées sur plusieurs foncières & pétrolières & position ETF WTI (23$). Avec cette stratégie "agressive", j’ai également augmenté mon exposition avec un beta qui augmente (voir au-dessus un calcul très approximatif mais je pense que mon Beta est passé > 1). Mon exposition a donc augmentée sans avoir utilisé le cash additionnel

- Rapatriement des liquidités disponibles pour un renforcement global de 50K€ (vs portefeuille actuel à 175K€). L’objectif est d’utiliser cette enveloppe progressivement - je réfléchie actuellement à une stratégie Timing (10K€/mois) ou à chaque baisse complémentaire (10K€ / 5% de baisse complémentaire).
Avec ce renforcement (175K+50K en attente d’investissement), je retrouve une répartition patrimoniale à 55% sur les actions (avec les 175K, je suis retombé à 45%)

- Les renforcements (50K€) sont principalement prévu :
* Small cap décotées -> j’attends encore une bonne purge (notamment une baisse plus forte aux US) pour prendre des positions
* Matières premières car je pense qu’une inflation est inéluctable au vu de la nouvelle impression massive -> réflexion pour prendre positions sur l’or & argent & renforcement pétrole. Cette enveloppe se fera directement sur des ETF qui duplique le sous-jactent et non via des actions de sociétés exposées aux matières pour éviter le risque opérationnel et la trop forte corrélation au marché boursier.

- En cas de remontée des marchés, revente partielle des renforcements récents pour limiter une augmentation trop importante du beta et reprise de valeurs plus défensives

La bourse c’est bien mais avant tout, prenez soin de vous,

Au plaisir de répondre à vos commentaires,

Dernière modification par Tanuky (20/03/2020 15h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #24 21/04/2020 11h07

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Nouvelle présentation de mon portefeuille mais par vidéo ce coup-ci smile

Dernière modification par Tanuky (21/04/2020 11h07)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #25 21/11/2020 15h26

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Bonjour à tous,

Maxicool, merci pour la relance, cela me donne un peu de motivation pour une mise à jour du portefeuille, d’autant plus que (1) la performance est honorable depuis quelques semaines et (2) je vois essentiellement des reporting de portefeuilles "Growth" qui commencent à sous-entendre que la gestion "Value" est terminée / "has been"…

Ma publication a donc également pour objectif d’illustrer que cette gestion existe encore sur certains portefeuilles et que l’on peut encore espérer en tirer de bons résultats malgré une très forte sous performance de la Value depuis le début d’année (enfin depuis presque 10 ans…)…

PERFORMANCES Valeur Liquidative


Perf YTD : +3,63%
CAC mid Small GR YTD : -4,24%
CAC 40 GR YTD : -7,05%



PERFORMANCES (par rapport au montant en portefeuille le 01/01/2020)


Perf YTD : +15,79%
Bon timing dans les apports (+90K€ entre Mars et Juillet)



LE PORTEFEUILLE ACTUEL





* quelques secteurs d’activités sont faux, c’est pour simplifier mon tableau (par exemple DLSI & Tivoly ne sont pas dans l’automobile mais sur des marchés tout aussi cycliques).

Principaux mouvements depuis mi-Juin


- Bon timing sur les différents renforcements (apports de 90K€ entre Mars et Juin)
- Réduction de la poche trading (notamment Flow Traders vers les 30€) pour réinvestir sur les différents secteurs
- Réduction progressive des secteurs qui ont fortement rebondis depuis début Novembre (immobilier coté & bancaires) pour éviter d’augmenter encore leur pondération déjà importantes
- Renforcement du secteur pétrolier avec la conviction que ces valeurs ont subi un "pétrole bashing" et qu’elles pourraient revenir en force lorsque le trafic aérien et la consommation pétrolière reprendra de la hauteur.

STRATEGIE


- Je continue à penser (espérer ?) qu’un retour en grâce de la Value après 10 ans de sous-performance est pour bientôt (déjà bien amorcée depuis 2 semaines smile ?). Les valeurs de croissances ont peut-être touchées leur points hauts avec un contexte sanitaire qui leur a été particulièrement favorable.
- Comme déjà expliqué dans le dernier reporting, il me semble que la performance d’un portefeuille est beaucoup plus dépendante du choix des secteurs que le choix des valeurs elles-mêmes. Par conséquent, je ne passe plus trop de temps à comparer les valeurs entres-elles mais plutôt à comparer les secteurs d’activités.
- Dans la même logique, je préfère prendre plusieurs valeurs pour privilégier la diversification plutôt que de passer du temps à choisir LA bonne valeur du secteur dont je ne suis absolument pas sûr du meilleur résultat.
Cela me permet également de faire un mixte de Big Cap/ Small Cap et des titres plus ou moins risqués dans un même secteur sans me poser trop de questions…
- Mon portefeuille constitué d’une cinquantaine de lignes est donc très largement assumé et sur le même principe qu’un Scipion8 (qui a évidement une approche beaucoup orientée croissance…)
- Le montant en compte titres est proche des 100K€ (Degiro) ce qui me permet de commencer à pouvoir profiter d’un peu d’effet de levier. Mon objectif dans les prochains mois est de pouvoir monter jusqu’à 20% de levier max sur mon compte titres (soit 20K€ sur marge) ce qui représenterait un peu plus de 5% de mon portefeuille global.
A terme, j’aimerai pouvoir aller jusqu’à environ 10% du portefeuille total pour profiter des taux bas du financement Degiro, dynamiser un peu le portefeuille et ne prendre aucun risque d’appel de marge même en cas d’effondrement des marchés.

Je ferai prochainement une MàJ de mon profil & ma stratégie patrimoniale qui évoluent également progressivement,

Au plaisir,

Dernière modification par Tanuky (21/11/2020 15h34)

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de tanuky"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur