Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#676 03/12/2016 12h23 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   28 

Accord de leniency de Odebrecht ’credit positive’ pour Fitch.

Plus de détails:

Fitch: Odebrecht’s Leniency Agreement Moderates Uncertainties on OEC | Business Wire

Je détiens la perp 7,5% USD et pour être entré tôt, ma ligne vient de retrouver son prix d’achat ce vendredi. Je conserve dans l’espoir de plu value dans les jours/semaines ou quelques mois qui viennent sans trop réussir à mesurer l’espoir de gain.

Dernière modification par Flicka36 (03/12/2016 12h23)

Hors ligne

 

#677 03/12/2016 12h34 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   368 

OK … thanks

En esperant un commentaire positif des autres agences…
Je retiens de FITCH

"At the end of June 2016, OEC had BRL5.6 billion in cash, compared with total adjusted debt of BRL10.6 billion and short-term debt of BRL617 million. OEC’s ability to avoid cash burns remains a crucial factor in the ratings."

Hors ligne

 

#678 03/12/2016 13h13 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   238 

Despite the difficulties of the situation, the gross revenue of Odebrecht SA reached R $ 126.6 billion and EBITDA reached R $ 23.1 billion in June / 16 (last twelve months). Revenue from operations outside of Brazil represented 58% of total revenues demonstrating the important presence of the Group abroad, reflecting the results obtained outside Brazil.

Ne vous faites pas avoir Sissi, les chiffres concernent le groupe et donc une consolidation de Braskem

J’avais oublié et Fitch me rappelle le problème des créances clients impayées, il parle même d’un backlog de mauvaise qualité, je vous laisse mettre le Venezuela dans la case souhaitée ou probablement les 2

Pour oil, je ne connais pas le dossier, mais le bateaux sont ils loués ou en vente et combien ça vaut dans cet environnement ? Peuvent ils rembourser les seniors sécurisés en cas de vente des bateaux ? en tout cas, le marché price à 25%, un début de réponse ?

Hors ligne

 

#679 03/12/2016 13h17 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   368 

MOODYS vient d’émettre un avis positif aussi sur la maison mère
"Odebrecht Engenharia e Construcao S.A. (OEC): Signing of leniency agreement is credit positive for OEC"
Je cherche le texte intégral… quelqu’un a accès aux docs "pretium" ?

Moody’s était la plus severe dans les downgrades … Caa1
S&P est encore au B- de novembre 16 - pas encore de réaction aux news

L’une des obligations Ode oil and gaz est au-dessus de 40 … a voir les garanties
c’est la 6.35% 2021
https://www.boerse-stuttgart.de/de/Odeb … G67106AA51

Dernière modification par sissi (03/12/2016 14h08)

Hors ligne

 

#680 04/12/2016 01h31 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   368 

Tssm

D’apres S&P le Venezuela represente 20% des recettes en retard

Il semble qu’il y a de l’espoir meme pour Ode oil and gaz… Annonce du 3 décembre 2016

"Odebrecht and Teekay baptise first vessel that will operate in the field of Libra

The new tanker will be chartered to a consortium formed by Petrobras companies, Shell, Total, CNPC and CNOOC, in order to explore the next 12 years the giant deposit of Libra, in the Atlantic Ocean, which has between 8 and 12 billion barrels of oil.

With an investment close to US $ 1 billion, the pioneer of Libra may act on marine surfaces up to 2,400 meters deep and will have capacity to produce daily 50,000 barrels of oil and 4 million cubic meters of gas"

Odebrecht e Teekay batizam primeiro navio que operará na jazida de Libra - Notícias - UOL Economia

Dernière modification par sissi (04/12/2016 02h19)

Hors ligne

 

#681 06/12/2016 09h25 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   238 

Moodys vient de passer son outlook en positif sur OEC suite à la signature de l’accord

Communiqué du 5/12 :

Moody’s changes OEC’s rating outlook to positive

Hors ligne

 

#682 06/12/2016 09h34 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   173 

J’avais lu vos précédents commentaires sur Odebrecht Tssm et je partage avec vous un peu de sa dette et une certaine prudence, mais merci pour cette nouvelle apaisante.

Vous disiez avoir vendu la perp en 2014, l’avoir rachetée vers 42 je crois, ce qui dans les deux cas apparaît comme une sage décision. Vous rappelez-vous ce qui vous à conduit à vendre en 2014 ? Demandé autrement, est-ce simplement le dépassement du pair qui vous a poussé à vendre, ou des considérations plus générales sur les risques liés à la société et au pays ?

Hors ligne

 

#683 06/12/2016 09h51 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   238 

Du tout, pas d’analyse intelligente de ma part pour la vente à 102. A l’époque, le dossier est IG, cash net, et le 1er call était 6/9 mois plus tard et fort probable. Je suis sorti dans ce cadre, les ennuis pour la société/le Brésil sont arrivés par la suite

J’ai d’ailleurs réinvesti les fonds de la vente sur CSN en novembre 2014, à 82%, dossier brésilien encore plus cyclique dans le domaine des matières premières (Fer). La crise brésilienne et des MP a aussi envoyé le dossier dans les tréfonds, et il cote environ 60% actuellement après une très belle remontée. Ce dossier était aussi callable en 2015, et je pensais qu’il le serait, d’où un YTC à l’époque très flatteur. J’ai toujours le dossier en portefeuille. Le levier est très important, je le conseille à personne

Le boeuf brésilien que je porte ou que j’ai porté lui a toujours été un très bon placement. J’ai toujours la Minerva perp en portefeuille et j’en suis très satisfait. Je me rappelle avoir vendu cette merveille de Marfrig 9,5% pour acheter une cochonnerie espagnole ….

Dernière modification par Tssm (06/12/2016 09h52)

Hors ligne

 

#684 07/12/2016 10h53 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   121 

Tssm a écrit :

Le boeuf brésilien que je porte ou que j’ai porté lui a toujours été un très bon placement. J’ai toujours la Minerva perp en portefeuille et j’en suis très satisfait. Je me rappelle avoir vendu cette merveille de Marfrig 9,5% pour acheter une cochonnerie espagnole ….

Comme quoi, le boeuf est meilleur que le porc pour la sante (financiere de son portefeuille) smile

Bien joue sur la OEC, patience et longueur de temps…

Hors ligne

 

#685 21/12/2016 12h01 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   238 

Note de broker sur O message 94 forum de nos amis allemands

Odebrecht Finance (WKN A1HJ0T)(WKN-A1HJ0T)/page10

Hors ligne

 

#686 21/12/2016 15h16 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   173 

Bien noté Tssm et merci. J’en reproduis ici un passage :

Rating
We maintain a Hold/Speculative rating on Odebrecht Engenharia e Construcao. The issuer’s reputation and financial profile have been severely damaged by its involvement in corruption dealings in Brazil. However, the leniency agreement recently signed with prosecutors significantly improves the visibility over the business and should allow management to slowly normalise operations and rebuild the financial strength. We also note that, despite the weakening of the credit profile, leverage is still relatively low [the adjusted net debt/EBITDA ratio increased to 1.1x from 0.7x in 2015, as a function of lower LTM EBITDA and higher net debt] and liquidity is good.

Rien d’enthousiasmant mais pas non plus de quoi changer d’avis, toutes choses égales par ailleurs.

Hors ligne

 

#687 22/12/2016 10h14 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   121 

Ds le secteur Retail au Bresil, je reviens sur le dossier de la Perpetuelle Senior de BR Malls 8.5%. Elle traite juste sous le pair.

Apres avoir suivi cette societe depuis quelques mois, je commence a vraiment m’interesser a cette souche.

Bien que la dette soit modeste (net gearing 40%, 4.6x EBITDA), la boite a une strategie de deleveraging qui fait tout son sens. En effet, le rendement brut loyers / valeurs des biens commerciaux (c. 8%) est inferieur au cout moyen de la dette (c. 11.3%). Ils ont interet a vendre des biens matures a bon pris pour rembourser la dette. A noter que la dette $ perpetuelle est swappee en BRL, donc son cout est tres superieure a 8.5%, probablement plus proche de 14%.

Sinon, je trouve la boite bien geree, avec un profil de croissance malgre le deleveraging: reversion loyers, pipeline en developpement "greenfield" et extensions, maitrise des couts.

Seuls 2 points m’inquietent un peu:
- les impayes des locataires
- le service de la dette (EBITDA / interest a 1.7x seulement). Cela prouve que la strategie de deleveraging est la bonne, la boite bosse principalement pour ses creanciers actuellement. Il leur faut reduire la dette pour creer de la valeur pour l’actionnaire.

Qui est deja investi sur ce dossier? Quelle est votre analyse?
Merci

S.T.

Dernière modification par SerialTrader (22/12/2016 10h19)

Hors ligne

 

#688 22/12/2016 11h29 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

J’avais une ligne BR Malls mais j’ai déjà vendu tout ce qui était relatif au Brésil ( à part GS ).

J’avais aussi une ligne de "InRetail Shopping Malls" ( USP56243AA91 ) qui est dans le domaine des centres commerciaux au Pérou.

Dernière modification par ZeBonder (22/12/2016 11h51)

En ligne

 

#689 22/12/2016 15h00 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   50 

J’ai une ligne BR Malls que j’ai renforcé récemment vers 96. Il y a eu un gros trou d’air en début d’année vers 80 mais j’ai manqué le coche!  Leur oblig est callable depuis janvier de cette année. Ils ont une meilleure diversification géographique que GS. La boite est aussi plus ancienne.

J’aime bien aussi le fait qu’ils réduisent leur dette. D’après leur présentation, ils ont abaissé le cout moyen de leur dette tout en augmentant la durée. Comme le poids de leur dette en USD est moins élevé que pour GS, ils sont "moins sensibles" à la variation BRL/USD.

La présentation de leurs résultats est intéressante à lire, c’est concis et précis. La stratégie du management est visible. En lisant les présentations de GS, on ne sait pas du tout ce qui se passe dans la boite.
Pour l’instant, j’ai toujours du GS 10% en portefeuille mais je renforcerai BR Malls si un nouveau trou d’air se produit.

Hors ligne

 

#690 23/12/2016 02h47 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   121 

@ Reinanto
Tout a fait, j’ai ete bluffe par la qualite du reporting financier de BR Malls.
Seul bemol, le management refuse de communiquer en detail sur leur strategie d’acquisitions / ventes d’actifs. Cf. dernier quarterly conference call.

La dette $ represente en gros 1/3 de leur dette brute et la perp (i.e. l’essentiel de la dette $) fait l’objet d’un currency swap, autrement dit cela revient a de la perpetuelle en BRL net net.

Outre la moindre sensibilite au cours de change BRL/ USD par rapport a GS, la principale difference avec GS, c’est qu’il y a de l’equity ds ce business. GS n’a presque que de la dette.

@ Zebonder
Je vais regarder la ste peruvienne. Merci pour le partage.

Hors ligne

 

#691 23/12/2016 08h16 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   173 

Des nouvelles mitigées pour Odebrecht après un article du Wall Street Journal, "Odebrecht Bribery Scandal Shakes Up Latin America
The Brazilian construction giant’s admission that it paid hundreds of millions of dollars to win contracts has sparked a political crisis there and a range of reactions elsewhere
" dont voici la liste des dessous de table :

WHERE ODEBRECHT PAID BRIBES

Brazil: $349 million
Angola: $50 million
Argentina: $35 million
Colombia: $11 million
Dominican Republic: $92 million
Ecuador: $33.5 million
Guatemala: $18 million
Mexico: $10.5 million
Mozambique: $900,000
Panama: $59 million
Peru: $29 million
Venezuela: $98 million

Ce qui m’ennuie ce n’est pas tellement qu’ils aient payé 800 M de "commissions" pour 3,34 Mds de profits, mais c’est l’hypocrisie puritaniste et hystérique en réaction, un peu comme Mossack Fonseca cette année ou les banques Suisses auparavant : un bouc émissaire pour pouvoir continuer le business as usual sous d’autres formes ou dans les autres paradis fiscaux, dont le Delaware aux USA.

Hors ligne

 

#692 23/12/2016 09h02 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   238 

Merci pour cet article intéressant Sat. Ce qui m’ennuie, c’est que les pays vont remettre en cause les contrats et qu’ils vont geler les paiements pour les contrats en cours d’exécution. Cela nous promet des nouvelles tensions sur la trésorerie, voir de nouvelles amendes

O va aussi devoir faire une opération vérité sur son backlog, il est probablement beaucoup moins élevé
Et qui est "amusant", c’est de se dire qu’ils auront payés les commissions pour rien aux dirigeants du Venezuela, ils sont forts ces Chavistes !

Je n’ai toujours pas pris ma décision sur l’avenir de ma tranche perp et 2018

Hors ligne

 

#693 23/12/2016 13h01 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   173 

Pour accéder au document original (29 pages en pdf) par une Disctrict Court of New York c’est par ici.

Il y a aussi des articles de presse librement accessibles comme celui du New York Times, et sûrement d’autres ailleurs, je n’ai pas encore regardé sur Bloomberg.

PS : Je n’ai pas encore non plus décidé de ma ligne ODBR, en moins value et que je conserverai sans doute pour cela. Sur les suites et le backlog, je ne sais pas bien, certes chaque État AmLat jouera les Tartuffes et s’indignera du passé (ça a déjà commencé), mais la nature humaine étant ce qu’elle est, les systèmes de contrôle en AmLat étant ce qu’ils sont, je ne crois pas que la pratique des "Bribes" disparaîtra. Odebrecht et d’autres grandes sociétés (il ne faut pas penser que les EXXON, TOTAL ou autres multinationales travaillant en AmLat sont vierges et innoncents) reprendront la coutume qui y fonctionne si bien. Je ne veux d’ailleurs pas stygmatiser ce continent seulement, les multinationales du monde entier sont unies dans ce combat : elles pratiquent la réalité tous les jours, les cours de justice et quelques hypocrites politiciens pratiquant la morale tous les jours.

Dernière modification par sat (23/12/2016 13h12)

Hors ligne

 

#694 03/01/2017 18h30 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Est ce que quelqu’un sait pourquoi l’obligation Argentine XS0501195134 a baissé de 160% à 100% en Juin 2016 ?

7,82% Argentinien, Republik (2033) - XS0501195134 - Börse Berlin

En ligne

 

#695 03/01/2017 18h49 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   368 

Oui Zebonder ce n’est pas une baisse ou  perte mais un changement de calcul sur cette obligation

J’ai oublie le détail mais tout est explique dans la file du forum allemand…

L’obligation paye bien le 7.82% mais si vous en achetez 10k le pool fait que vous en achetez pour 13.7k - L’ennui c’est que certaines banques ne montrent pas la valeur de ce facteur …

Mais l’intérêt est paye sur le total de 13.7k a facial de 10k

Je cherche le post exact et je vous reviens

Edit: message 12110 le gars a fait le calcul depuis le début … un peu complique mais vrai.
Nur Transaktionen und Kurzkommentare Anleihen

D’ailleurs flicka pourrait vous l’expliquer en mots clairs vu qu’il en a acheté

Dernière modification par sissi (03/01/2017 19h02)

Hors ligne

 

#696 03/01/2017 19h28 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   178 

stokes a écrit :

ZeBonder a écrit :

Quelqu’un sait comment on peut spéculer de la faillite du Venezuela ?
Je sais qu’il y a les CDS mais ils sont réservés aux grandes institutions financières mais est ce qu’il y a d’autres moyens d’en profiter pour un profane ? ( shorter les actions PDVSA ? )

Bonjour Sat, Bonjour ZeBonder, Bonjour à toutes et à tous.

Les obligations des Petroleos de Venezuela, sont pour certaines cotées à Berlin :

Ici le 8,5% 2017 :
8,5% Petroleos de Venezuela (2017) - USP7807HAK16 - Börse Berlin

Là le 5,25% 2017 :
5,25% Petróleos de Venezuela S.A. (2017) - XS0294364103 - Börse Berlin

Enfin, cerise sur le gâteau, le 12,75% 2022 :
5,25% Petróleos de Venezuela S.A. (2017) - XS0294364103 - Börse Berlin

Cela étant, ceux qui vendent ces titres à découvert (les "shortent" comme l’écrivent certains auteurs peu familiers de la langue de Voltaire) auront l’air malin si le baril remonte ne serait-ce qu’à 40$ d’ici ces échéances. Même sans cela, ces obligations 2017 seront peut-être quand même remboursées comme l’explique l’article de Bloomberg, car le pays n’importe presque plus rien pour reconstituer ses réserves en devises.

Même à 25$ le baril, los petroleos de Venezuela gagnent de l’argent, contrairement aux producteurs nord-américains de pétroles non conventionnels qui déposent le bilan.

Chacun fait ce qu’il veut de son argent, mais vu la volatilité de ces obligations, il y a matière à en perdre beaucoup quand on fait des anticipations erronées. L’un dans l’autre, il ne me semble guère plus téméraire d’acquérir des obligations 2017 qui permettront de doubler le capital dès l’année prochaine si elles sont remboursées, cela sans compter le coupon couru. Mieux encore, la 12,75% 2022 qui cote la moitié du pair et offre un rendement plantureux à faire rêver les investisseurs les plus cupides. Pensez-donc, si la bourgeoisie libérale revient au pouvoir au Venezuela, cet emprunt sera remboursé rubis sur l’ongle.

Les contempteurs comme les laudateurs de la République Bolivarienne du Venezuela et de ses dirigeants, feu le colonel Chavez et Nicolas Maduro, ont donc matière prendre position à l’achat comme à la vente, à leurs seuls risques et périls. Mettre son patrimoine au service de ses opinions n’est pas forcément la stratégie toujours la plus rentable.

Je ne peux m’empêcher de ressortir ma contribution du 7 mars :
- la 12,5% 2022 est passée de 45 à 63% du pair
- la 8,5% 2017 remboursable cette année est passée de 55 à 80%.

De façon générale, toutes les souches obligataires des petroleos de Venezuela ont opéré un spectaculaire redressement depuis le mois de mars.

J’espère que les collègues du forum, y compris ceux qui vouent aux gémonies les dirigeants légitimes du Venezuela, auront su profiter de mon "conseil" du 7 mars et trouvent désormais ce pays "business friendly".

Pour ma part, je me réjouis de ce bol d’air apporté à la République Bolivarienne et au Président Maduro ; la remontée des cours du pétrole permettra à ce pays d’acquérir les produits de première nécessité qui font défaut à la population. Le contre-choc pétrolier a peut-être mis sur la paille les producteurs de gaz de schiste nord-américains criblés de dettes "high-yield" mais pas la République Bolivarienne.

En ligne

 

#697 03/01/2017 19h58 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   368 

Mon cher Stokes

J’ai mentionne les obligations PDVSA en 2012 … mais sans les recommander bien sur quand j’ai lance la file "obligations a min de 1 ou 2k"

Et j’en ai toujours eu … fait du roulement entre elles … vendu/rachete … mais j’ai bien l’impression que j’ai toujours été la seule … alors que c’est un trade favori de nos copains du forum allemand..

Rien a voir avec la politique … Risque extreme… extrêmement bien paye … jusqu’a ???
Chavez voulait payer, Maduro veut payer … mais faut être honnête : le peuple souffre!

Obligations d’entreprises à tranche de 1k ou 2k EUR/USD, perpets incl.

Par contre le meilleur résultat … c’était sur les obligations des provinces d"Argentine : Buenos Aires, Cordoba… des coupons de 10 a 12.75 … a des prix semblables aux PDVSA aujourd’hui…toutes vendues bien au-dessus du pair
Pas sur qu’on verra des 107 ou 110 sur les Venezueliennes !

EDIT: EM picks for 2017
Top Investor Picks for Emerging Markets in 2017 - Bloomberg

Dernière modification par sissi (03/01/2017 20h24)

Hors ligne

 

#698 03/01/2017 21h28 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

@stokes : en spéculant à court terme c’est jouable, j’avais même des obligations Grecques dans mon portefeuille à l’époque où le pays était en quasi-faillite.

Pour ce qui est de la république Bolivarienne, elle ne peut survire qu’à moyen terme, ils ont démonétisé le billet de 100 bolivars avant que le nouveau billet de 500 n’arrive, les pénuries font rage, le peuple a faim et la criminalité bat des records, ainsi que la corruption.

Il est aussi possible qu’un coup d’état ou une vraie élection fasse partir Maduro et que le pays soit nettoyé au Kärcher.

@sissi : on dirait que le pool factor est dans le sens inverse ?

Yesterday I bought over flatex still 5k (after).
According to Billing:
Completed 5.000,00EUR
Price value EUR 6.529.61
Course 94.9000%
Commission EUR 5.90
Factor 1.3761030
Custody
Storage Clearstream Lux.
Interest amount EUR 258.57
Warehouse Great Britain
Interest for 173 days
Suppl. Tax EUR -68.19
Final amount EUR -6.725.89

Dernière modification par ZeBonder (03/01/2017 21h41)

En ligne

 

#699 03/01/2017 22h02 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   28 

Argentine XS0501195134

Le pool factor est de 1,37xx à ce jour. Pour un achat de 100 de nominal  vous obtenez 137,xx de capital qui génère 7,82% d’intérêts annuels soit 137,xx *7,82%.
Ce pool factor est le fruit de la capitalisation d’une partie des intérêts entre 2003 et 2013.

comme ce n’est pas noêl vous payez bien entendu 137,xx vos 100 de nominal.

Le pool factor est amorti  de 2024 jusqu’à maturité. Remboursement progressif du capital.

Pas certain d’être trés clair pour autant

Hors ligne

 

#700 03/01/2017 22h57 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Ok, je comprends mieux maintenant ce fonctionnement "atypique".
Vous avez pu en acheter chez quel courtier ?

En ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech