Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 03/07/2018 12h08

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   156  

Vous comparez pas la même chose :
- d’un coté : 7550€ sorti de votre épargne tous les mois pour l’AV
- d’un autre coté 7550€ de remboursement de prêt mais il faut tenir compte que vous toucherez également dans la période 3150€ (4.5 à TMI30% gros arrondi ici car les intérets et assurances sont déductibles de l’impot) de loyer annuel. Donc grossièrement vous sortez que 4400€/an dans les SPCI.

Pour comparer les deux scénarios, il vous faudrait soit comparer :
- 7550€/an placé en AV et 4400€/an en SCPI + 3150€ en AV
- 4400€/an en AV et en SCPI

Pourquoi avoir choisi un crédit sur 15 ans vs une AV sur 20 ans ?

Hors ligne Hors ligne

 

#77 03/07/2018 13h52

Membre
Réputation :   2  

Merci pour votre réponse, mais je le fais bien dans la colonne "Gain annuel (SCPI 5%)" qui comprend :
les revenus de la SCPI moins les intérêts et le coût de l’assurance auquel je déduis l’IR et le remboursement du capital. Je me trompe quelque part ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #78 03/07/2018 14h00

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   156  

Je ne comprends pas comment avec 6000€ de capital amorti par an + 3150€ loyer, votre patrimoine évolue que de 5000€ en année 1. Vous devriez être vers 7500€ environ (6000+3150-intérêt-ass).

De même, vous comparez un apport de 7550€ en AV vs un apport moindre en SPCI. Pour bien comparer, vous devez placer la même somme dans les deux cas (sortie de votre poche). Donc soit :
- 7550€ placer en AV vs 4400€ en SCPI + 3150€ en AV ou 3150 réinvesti en SCPI
ou
- 4400€ en AV et 4400€ en SCPI

Dernière modification par Kabal (03/07/2018 14h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#79 03/07/2018 14h04

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   418  

Je rejoins Kabal : pour que la comparaison soit pertinente il faudrait que le flux d’épargne investi chaque année soit le même dans les deux situations. Vous pourrez alors comparez le patrimoine final obtenu dans les deux cas.

Dernière modification par cat (03/07/2018 14h05)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2    #80 03/07/2018 14h21

Membre
Réputation :   76  

J’ai proposé un simulateur ici : Simulateurs pour l’achat de SCPI #20
Vous y trouverez, 4 simulations :
+ à crédit
+ en direct (sans crédit)
+ démembrement (acquisition en nue-propriété)
+ sur assurance vie.

Vous pouvez confronter vos calculs aux résultats obtenus grâce à mon fichier.


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne Hors ligne

 

#81 03/07/2018 16h08

Membre
Réputation :   2  

Effectivement je n’avais pas réintégré le capital amorti, ni même réinvesti, cela change l’analyse et est assez proche de ce que je peux trouver sur le fichier de PierreP.

L’AV reste la plus intéressante avec mes calculs, mais plus dans les mêmes proportions.
On arrive à 4600€ de revenu pour chacun des cas SCPI + AV contre AV. Par contre le patrimoine de l’AV passe devant à partir de 17 années et continue sa progression.

Merci pour votre aide, faire les calculs (même s’il y a eu des oublis), permet de mieux comprendre.

Dernière modification par Martinus (03/07/2018 17h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#82 03/07/2018 16h43

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   156  

Pouvez-vous poster le résultat par curiosité ?

Hors ligne Hors ligne

 

#83 03/07/2018 17h30

Membre
Réputation :   2  

Aucun souci, je pense que le rendu est perfectible, en particulier l’impact des frais d’entrée que je prends en compte à partir de la quinzième année (passage de 100 000 à 90 000€ en cas de revente à prix constant).

En espérant n’avoir rien oublié ce coup-ci.

https://image.noelshack.com/fichiers/2018/27/2/1530631650-scpi-av.jpg

Pour rappel TMI à 30% et la colonne SCPI comprend en outre une AV.

Hors ligne Hors ligne

 

#84 03/07/2018 17h44

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   418  

Martinus, juste pour comprendre, à quoi correspondent ces chiffres?

Hors ligne Hors ligne

 

#85 03/07/2018 20h38

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   156  

Martinus,

Je vois au moins deux erreurs :
Après 15 ans, vous devez continuer d’apporter 7550€ par an comme pour l’AV, sinon vous ne comparez pas la même chose
Du coup, à l’année 15, vous perdez 10k€ de frais. Admettons. Mais par contre, votre capital devrait grossier de 3150€ de loyer + 7550€ par an (si vous gardez les parts) au minimum or on voit que cela stagne pendant 10 ans. Vous ne modélisez pas du tout la même chose et c’est pour cela que vous avez des écarts aussi importants.

Vous ne pouvez comparer que des choses identiques : soit je mets 7550€/an pendant 25 ans pour les deux. Ou je mets 7550€/an pendant 15 ans puis plus rien toujours pour les deux.

Hors ligne Hors ligne

 

#86 10/07/2018 12h05

Membre
Réputation :   2  

cat, le but est de comparer l’assurance vie seule et des parts de SCPI + assurance vie sur une longue période, mais comme l’a très justement remarqué, j’ai (encore) oublié d’enlever l’apport annuel sur l’assurance vie seule. Bref, la première colonne représente le patrimoine du mix SCPI/AV et la seconde uniquement l’AV.

Kabal, en partant du principe que je "consomme" les revenus des parts de SCPI et de l’assurance vie à partir de la 16eme année, je ne l’intègre pas dans le calcul. D’un côté je perçois 3500€ + 700€ et de l’autre 4200€. Est-ce une erreur de ma part ?

Hors ligne Hors ligne

 

#87 10/07/2018 12h54

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   156  

A partir de la 16ème année : est-ce que vous continuez d’abonder les 7550€/an ?
En relisant votre tableau et les données fournis, je comprends que non, vous n’abondez plus ce qui explique que les SCPI stagnent plus ou moins. En revanche, dans ce scénario, je ne comprends pas comment votre AV progresse de 7000€/an (Y16 : 152000 => Y17 : 159000). Or 152k€ placé à 3%, vous rapporte 4560€. Si vous en retirer 4200€, vous devriez stagner plus ou moins. Et pas prendre 7000€/an.

On a l’impression que vous avez abondé l’AV et pas les SCPI quand on lit cela. C’est sur que cela rend l’AV très attractive.

Dernière modification par Kabal (10/07/2018 12h55)

Hors ligne Hors ligne

 

#88 10/07/2018 15h46

Membre
Réputation :   2  

Le tableau ci-dessus n’est pas à jour, j’ai corrigé cela dans mon tableau que je n’ai pas encore partagé, je voulais avoir votre retour (ou celui de toute bonne volonté) avant de le faire.

Hors ligne Hors ligne

 

#89 30/11/2019 17h15

Membre
Réputation :   0  

Bonjour,

j’hésite entre l’achat de SCPI à crédit et l’achat de SCPI au fil de l’eau dans une AV.

1ère possibilité : achat à crédit
Le prêt serait de 100 000 euros, et le crédit immobilier ou à la consommation serait sur 15 ans.
Ainsi à ma retraite dans 15 ans, je toucherai les revenus de ces SCPI.
Je me suis renseigné auprès de plusieurs courtiers, mais les taux ne me semblent pas super intéressants (entre 1,6 et 2%), et sont nettement plus élevés que ceux d’un crédit immobilier classique.
2 choses m’inquiètent :
- la liquidité des SCPI dans 15 ans : pourrai-je revendre mes SCPI ? Et si je les vends, ça sera à quelle valorisation ?
- les revenus de ces SCPI dans 15 ans : s’il baissent par exemple à 2%, et que mon taux de crédit est de quasiment 2%, l’opération ne sera pas très intéressante
De plus étant bientôt dans la tranche à 30%, 47% de mes revenus seront prélevés.

D’un autre côté je vois 2 avantages :
- l’assurance décès associée au prêt est un plus,
- l’effet de levier

2ième possibilité : Achat au fil de l’eau de SCPI au sein d’une AV comme Spirica Netlife

Le gros avantage est que la liquidité est garantie par l’assureur, ce qui constitue une source de stress en moins ! Si je vois que d’ici quelques années la valorisation des SCPI et la liquidité s’effondrent, je pourrai les revendre immédiatement.

Je vois aussi comme avantage la possibilité de choisir les montants placés tous les mois dans l’AV : 1000 euros ou 500 euros ou 0.  Donc aucune contrainte.

Je pense  pouvoir arriver à un investissement de 100 000 euros beaucoup plus rapidement que 15 ans (durée du prêt).

L’inconvénient est que pour placer 100 000 euros en SCPI, je devrai placer également 100 000 euros en SCI ou OPCI ou fonds euros. Mais sachant qu’une SCI comme CAPIMMO a un  rendement (4% actuellement) proche de celui des SCPI, est-ce grave ?

D’autres inconvénients :
- frais de gestion 0,7% qui amputent le rendement.
- pas d’effet de levier du crédit

Voilà la façon dont je vois les choses. J’ai quand même une préférence pour l’investissement au fil de l’eau, beaucoup plus souple et moins risqué, mais sûrement avec un rendement un peu moins intéressant.

Aussi je serais très intéressé d’avoir votre avis.
Merci de m’avoir lu !

Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

#90 30/11/2019 17h30

Membre
Réputation :   33  

Les SCPI CORUM XL ou Origin sont tout à fait adaptés à l’investissement au fil de l’eau puisque vous pouvez ouvrir  un plan épargne immobilier avec réinvestissement des dividendes, vous profitez ainsi pleinement des intérêts composés

Sauf qu’elles ne sont chez aucun assureur donc pas d’AV

Dernière modification par SamyInvest (30/11/2019 18h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#91 30/11/2019 17h46

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1018  

Corum n’est pas une SCPI, vous pouvez dire : les SCPI gérées par Corum AM (Corum Origin et Corum XL).
On ne choisit pas une SCPI avec son patrimoine immobilier sur le critère de sa possibilité d’achats en fractions de parts.

jeanphi31 a écrit :

Le gros avantage est que la liquidité est garantie par l’assureur, ce qui constitue une source de stress en moins ! Si je vois que d’ici quelques années la valorisation des SCPI et la liquidité s’effondrent, je pourrai les revendre immédiatement.

Ca fait débat, vous ne pouvez pas être aussi affirmatif, rien n’est garanti et surtout pas un prix donc si ça s’effondre, vous vendez au prix "effondré", que ce soit en direct comme en AV.
A ce jour aucun retour d’expérience ne permet de dire si posséder des SCPI en assurance-vie serait plus facile de les revendre si jamais elles sont bloquées à la vente via le gérant.

Hors ligne Hors ligne

 

#92 30/11/2019 17h53

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   450  

jeanphi31 a écrit :

Bonjour,

j’hésite entre l’achat de SCPI à crédit et l’achat de SCPI au fil de l’eau dans une AV.
[…]
Voilà la façon dont je vois les choses. J’ai quand même une préférence pour l’investissement au fil de l’eau, beaucoup plus souple et moins risqué

Si vous avez déjà la réponse, pourquoi posez-vous la question ?

D’ailleurs, pourquoi souhaitez-vous acheter des SCPI ? Quel est la finalité de cet investissement ?

Hors ligne Hors ligne

 

#93 30/11/2019 17h59

Membre
Réputation :   33  

@ Surin oui j’ai voulu aller trop vite et j’ai oublié « XL ou Origin »

Je vais donc éditer pour que ce soit plus clair.

Hors ligne Hors ligne

 

#94 30/11/2019 18h32

Membre
Réputation :   13  

Si vous souhaitez investir progressivement, il n’y a pas forcément d’intérêt de le faire au sein d’une assurance-vie (frais de gestion) mais plutôt en direct au sein des sociétés de gestion.

Sur certains contrats d’assurance-vie, vous n’avez pas forcement d’obligation de verser la même somme sur une SCI, OPCI ou fonds euros.

En fonction de vos revenus, vous pouvez certainement trouver des taux en dessous de 1,5% sur 15 ans.

Hors ligne Hors ligne

 

#95 30/11/2019 19h32

Membre
Réputation :   0  

Je vous remercie pour toutes vos réponses.
J’ai oublié d’expliquer mon choix de prendre des SCPI.
Je viens d’acheter un appartement en VEFA, et je ne souhaite pas pour l’instant investir dans un autre appartement,  car je sais que c’est chronophage et je n’ai pas envie de me prendre la tête. C’est pourquoi les SCPI me semblent une bonne solution.

L’AV Spirica Netlife a retenu mon attention car c’est l’une des rares AV qui reversent 100% des loyers (qui d’ailleurs sont recapitalisés dans la SCPI) et qui permettent d’investir à 100% dans l’immobilier (50% maximum en SCPI + 50% SCI ou OPCI ou fonds euros).

S’il n’y avait pas la question de la liquidité, j’aurais déjà signé pour l’achat en direct en crédit car j’ai effectué des calculs de rendement et la solution de l’achat à crédit est la plus intéressante. Mais il subsiste une inconnue, à savoir cette liquidité qui n’est pas garantie.

Hors ligne Hors ligne

 

#96 30/11/2019 19h40

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   450  

jeanphi31 a écrit :

je ne souhaite pas pour l’instant investir dans un autre appartement,  car je sais que c’est chronophage et je n’ai pas envie de me prendre la tête. C’est pourquoi les SCPI me semblent une bonne solution.

Ok mais une bonne solution pour quoi ?

jeanphi31 a écrit :

S’il n’y avait pas la question de la liquidité, j’aurais déjà signé pour l’achat en direct en crédit car j’ai effectué des calculs de rendement et la solution de l’achat à crédit est la plus intéressante. Mais il subsiste une inconnue, à savoir cette liquidité qui n’est pas garantie.

D’accord, mais vous écrivez plus haut :
"Ainsi à ma retraite dans 15 ans, je toucherai les revenus de ces SCPI."

D’oú ma question : si votre objectif est de toucher les revenus de ces SCPI à votre retraite, pourquoi vous préoccuper de la liquidité ?

Hors ligne Hors ligne

 

#97 30/11/2019 19h42

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2330  

Autres aspects à prendre en compte :
   - dans un achat de SCPI à crédit on fige le prix d’achat de la part et le taux du crédit (sauf si on renégocie ensuite), ce qui s’avère plus favorable (qu’un achat de SCPI au fil de l’eau) si le prix des parts augmente ensuite (ou même -par rapport à un achat à crédit plus tard- si les taux d’emprunt augmentent), et vice-versa. Donc le choix dépend aussi des anticipations qu’on fait (en particulier sur l’évolution du prix de l’immobilier, qui impacte le prix des parts).
   - dans un achat de SCPI à crédt, on fait une fois pour toute l’ensemble des acquisitions, qu’on devrait faire maintes fois au fil de l’eau sinon (la papperasse une fois ça va, la refaire chaque mois ou chaque trimestre c’est plus contraingnant) (et le suivi se complique aussi un peu si on ajoute régulièrement des parts).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#98 15/05/2020 22h43

Membre
Réputation :   12  

Pour des scpi europeennes en direct: "En pratique, l’impôt final reste inchangé pour des revenus de source étrangère quelle que soit la méthode utilisée. Sur 10 000 euros de revenus tirés d’une SCPI, l’impôt sur les revenus est de 5,88 %, peu importe le pays source du revenu, au lieu de 14 % pour des revenus de source française."

Si ce n’a pas déjà été fait, Il serait intéressant de realiser une simulation en prenant des scpi européennes. Est-ce que leur fiscalité plus avantageuse aurait un impact important ?

Merci !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #99 16/05/2020 01h00

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2330  

Sauf que

meilleurescpi.com a écrit :

"En pratique, l’impôt final reste inchangé pour des revenus de source étrangère quelle que soit la méthode utilisée. Sur 10 000 euros de revenus tirés d’une SCPI, l’impôt sur les revenus est de 5,88 %, peu importe le pays source du revenu, au lieu de 14 % pour des revenus de source française."

est complètement faux (aussi bien pour des revenus de source étrangère que française).

Pour les revenus immobiliers de source étrangère, lisez plutôt SCPI internationales : quel intérêt pour le patrimoine et quelle fiscalité ? qui est moins fantaisiste.

Sinon, sur la fiscalité des SCPI en général, il y a Exclusif : le guide pour tout savoir sur la fiscalité des SCPI  (un ebook de 156 pages, d’une source à priori fiable….).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#100 19/05/2020 15h00

Membre
Réputation :   0  

Je confirme, pour les SCPI et à titre d’exemple, les revenus issus d’immeubles situés au Luxembourg ne subissent pas la même fiscalité que des revenus issus d’immeubles situés en Allemagne..

Dernière modification par Htc33 (19/05/2020 15h01)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur