Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1926 05/07/2018 02h38 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   83 

@Juillet: la VM d’etherum a environ 0,19 MIPS (million d’instructions par seconde) pour le moment. Même en multipliant par 10 000 on est à 2000 MIPS, soit la vitesse d’un Pentium III de 1999.

Donc toutes les applications tournant sur etherum devront se partager un pentium III, même après toutes les évolutions (qui sont encore des hypothèses non implémentées, avec des potentiels problèmes de sécurité).

Ensuite Stellar est pas vraiment une blockchain, ou alors une blockchain vraiment différente… Je n’ai pas lu en entier le white paper (l’avez vous lu ?) mais cet article explique bien je pense, c’est essentiellement un réseau où les noeuds établissent des relations de confiance (j’ai pas compris si c’était par intervention humaine ou pas).
Il y a d’autres manières pour des serveurs de se faire confiance (par ex les autorités de certification type DigiCert ou Comodo) qui n’ont pas eu de gros problèmes depuis les X décennies qu’elles sont utilisées.

Comme 99% des project "blockchain", la solution a été choisie avant le problème… Si vous mettez 20 informaticiens pour résoudre le problème que Stellar veut résoudre, la solution ne sera très probablement pas une blockchain.

PS: oops, j’ai confondu la VM d’etherum avec la capacité de transaction simple en ETH. Je suppose que c’est le même facteur qui affectera les deux (x10 000)

Dernière modification par Treffon (05/07/2018 03h10)


Markets are not perfect, but everybody else is worse

En ligne

 

#1927 05/07/2018 12h10 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   64 

Treffon, vous semblez être très bien renseigné sur le sujet et votre argumentation est pertinente. Cette dernière étant toujours à charge contre la techno blockchain, j’aimerai y ajouter un argumentaire de principe, non technique.

Votre discours est basé sur le fait que la techno blockchain ne résoudra pas les problèmes pour lesquels elle a été conçu, car trop "lente" pour une généralisation  à plus grande échelle. C’est juste, mais il ne faut pas oublier que la techno en est qu’à ses débuts. Il ne faut pas oublier que des progrès technologiques sont en cours et que d’autres viendront. Alors oui, la blockchain a de gros problèmes de part sa conception, mais c’est le cas de toute technologie qui émerge non ? Laissons le temps et voyons comment cela évolue. Y investir n’est pas une mauvaise idée, en partant du principe que les points faibles peuvent être résolus.


Programme early adopters Robeli :Investir en bourse

Hors ligne

 

#1928 05/07/2018 18h44 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Réputation :   38 

@Treffon : je ne suis pas capable d’évaluer par moi même les spécifications techniques des différentes blockchain, je laisse ça aux spécialistes.
Concernant Ethereum, j’ai du mal à vous suivre, je parle de transactions par secondes et ne fait en réalité que rapporter les propos de V Butterin sur le sujet.
Vitalik Buterin : "Ethereum pourrait traiter 1 million de T/S avec Sharding et Plasma" - Cryptonaute
Il affirme qu’avec l’implémentation du sharding et plasma, le réseau Ethereum pourra théoriquement traiter des millions de transactions par seconde. Ce n’est pour l’instant que de la théorie, évidemment, mais Ethereum dispose du plus grand réseau de développeurs à l’heure actuelle. Sharding permettra notamment de "partitionner" les transactions sur la blockchain et Plasma de créer des blockchaines secondaires affectées à certains types de transactions afin de désengorger la chaine principale…
Je suis pour ma part plutôt confiant dans la capacité des développeurs Ethereum à améliorer la scalabilité du réseau, ils ont jusqu’à maintenant prouvé leurs compétences…
Concernant votre remarque sur Stellar, tout dépend de ce que vous appelez une blockchain, si vous entendez par là un registre public distribué, Stellar est bien, il me semble, une blockchain, comme le spécifie le site que vous citez en lien :
"Once transactions are confirmed, they are added to a global, decentralized ledger. A ledger is simply public documentation log that everyone agrees upon that will note Person A sent X amount to Person B, etc."

Dernière modification par Juillet (05/07/2018 18h45)

Hors ligne

 

#1929 05/07/2018 21h34 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Réputation :   22 

Le rapport de Jean-Pierre Landau est sorti :
rapport_landau_sur_les_crypto-actifs.pdf

Je viens de terminer de le lire, c’est plutôt pragmatique. Positif sur l’innovation mais sans grand enthousiasme. Il casse tout de même certains poncifs, ce qui est à saluer.

A propos de la fiscalité des particuliers, il préconise de ne rien changer :

Jean-Pierre Landau a écrit :

Les gains liés à l’achat et à la vente de crypto-monnaies : le régime des devises

L’exonération de TVA des opérations de conversion des crypto-monnaies

En matière de TVA, le régime fiscal des monnaies virtuelles est aligné sur celui des monnaies ayant cours légal. Ainsi, assimilées à des opérations portant sur des devises, les opérations de conversion de crypto-monnaies contre d’autres crypto-monnaies ou des monnaies ayant cours légal sont exonérés de  TVA,  ainsi  que  l’a  jugé  la  Cour  de  justice  de  l’Union  européenne  (CJUE),  en  2013,  dans  un arrêt Hedqvist

La fiscalité des particuliers

La question de la fiscalité des plus-values réalisé es lors de la cession de crypto-monnaies a fait l’objet d’une  position  de  l’administration  fiscale  en  2014,  position  sur  laquelle  le  Conseil  d’État  est partiellement revenu le 26 avril 2018.

Par  des  commentaires  administratifs  du  11  juillet  2014,  l’administration  fiscale  avait,  en  effet, considéré que les gains tirés par des particuliers – personnes physiques ou morales soumises à l’impôt sur le revenu – de la cession de crypto-monnaies étaient imposables dans la catégorie des bénéfices industriels  et  commerciaux  (BIC)  lorsqu’ils  correspondaient  à  une  activité  habituelle  et  dans  la catégorie  des  bénéfices  non  commerciaux  (BNC)  lorsqu’ils  correspondaient  à  une  activité occasionnelle.  Dans  les  deux  cas,  le  taux  marginal à  l’impôt  sur  le  revenu,  prélèvements  sociaux compris, pouvait atteindre 62,2 %.

Dans sa décision précitée du 26 avril 2018, le Conseil d’Etat a jugé que :

- les crypto-monnaies ont le caractère de biens meubles incorporels et que les profits tirés de leur
cession à titre occasionnel par des particuliers relèvent en principe du régime des plus-values de  cession  de  biens  meubles  de  l’article  150  UA  du code  général  des  impôts,  soit  un  taux forfaitaire de 40,2 % ;

-les gains provenant de la cession à titre habituel de crypto-monnaies acquises en vue de leur revente,  dans  des  conditions  caractérisant  l’exercice  d’une  profession  commerciale,  sont imposables dans la catégorie des BIC, soit un taux marginal pouvant aller jusqu’à 62,2 %.

Comme  le  met  en  exergue  le  tableau  figurant  en  annexe  n° 7,  la  jurisprudence  du  Conseil  d’État présente  l’avantage  d’aligner  la  fiscalité  applicable  aux  cessions  de  crypto-monnaies  par  des particuliers sur celle aujourd’hui applicable aux gains en devises.

J’ai également découvert que Nathalie De Gaulle (arrière-petite fille, oui) est aujourd’hui Head of Government Affairs & Central Banks chez Ledger et était il y a deux ans directrice de campagne auprès des Français de l’étranger pour Bruno Le Maire. Bruno Le Maire aujourd’hui ministre qui a reçu ce rapport sur son bureau.

Dernière modification par malko (05/07/2018 21h35)

Hors ligne

 

#1930 06/07/2018 13h32 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Réputation :   19 

Voilà qui est profondément déprimant, pour le volet fiscalité des particuliers : on resterait donc dans le même flou et caractère incertain… et les échanges crypto-cryptos seraient donc toujours taxés.
Pour l’instant, je n’ai vu que peu de retour pour le traitement fiscal de ceux qui ont déclaré pour 2017 -personnellement déclaration en plus value mobilière, chèque non encaissé et aucune demande de précisions du fisc depuis plus de 2 mois, ce qui invite à un immobilisme le temps d’être fixé (heureusement, le contexte de baisse depuis février aide à ne pas se presser!).
Malgré le caractère pour le moins controversé de l’intérêt de la technologie et des cryptomonnaies, il me semble évident que les développeurs qui pourraient inventer qqchose devenant un vrai business sont certainement également des "investisseurs" personnels, et ne peuvent qu’être incités à aller développer leurs projets ailleurs qu’en France. Un possible Minitel-bis en vue?

Dernière modification par Palawan (06/07/2018 13h51)

Hors ligne

 

#1931 07/07/2018 00h43 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   83 

Bonjour Bargeo et Juillet

Je suis d’accord avec vous qu’il faut laisser le temps à toute technologie d’émerger. Mais bon là ca fait 10 ans quand même.
La blockchain est une bonne technologie pour résoudre le problème original du white paper du bitcoin (lisez juste la première page, pour comprendre le protocle je conseille fortement de ne pas lire la suite du document qui est assez cryptique mais de lire l’article que j’ai mentionné plus haut :

Satoshi Nakamoto a écrit :

Commerce on the Internet has come to rely almost exclusively on financial institutions serving as
trusted third parties to process electronic payments. While the system works well enough for
most transactions, it still suffers from the inherent weaknesses of the trust based model.
Completely non-reversible transactions are not really possible, since financial institutions cannot
avoid mediating disputes. The cost of mediation increases transaction costs, limiting the
minimum practical transaction size and cutting off the possibility for small casual transactions,
and there is a broader cost in the loss of ability to make non-reversible payments for nonreversible
services. With the possibility of reversal, the need for trust spreads. Merchants must
be wary of their customers, hassling them for more information than they would otherwise need.
A certain percentage of fraud is accepted as unavoidable. These costs and payment uncertainties
can be avoided in person by using physical currency, but no mechanism exists to make payments
over a communications channel without a trusted party.
What is needed is an electronic payment system based on cryptographic proof instead of trust,
allowing any two willing parties to transact directly with each other without the need for a trusted
third party. Transactions that are computationally impractical to reverse would protect sellers
from fraud, and routine escrow mechanisms could easily be implemented to protect buyers. In
this paper, we propose a solution to the double-spending problem using a peer-to-peer distributed
timestamp server to generate computational proof of the chronological order of transactions. The
system is secure as long as honest nodes collectively control more CPU power than any
cooperating group of attacker nodes.

Donc en gros résoudre le problème de paiement (i.e. maintien de balance de comptes) sans tierce partie de confiance.
Et ca a réussi sur ce point, au prix de nombreux problèmes (ceux mentionnés plus haut: coût, scalabilité, vitesse, experience utilisateur).

Mais partir de la techno et chercher un problème à laquelle appliquer la solution est une approche qui a peu de chances de résulter dans des  succès.
Il vaut mieux partir du problème et chercher une solution.

La blockchain peut être améliorable, mais si ce n’est pas la bonne solution ca ne sert à rien. On peut prendre quelques exemple si vous souhaitez.

Juillet a écrit :

@Treffon : je ne suis pas capable d’évaluer par moi même les spécifications techniques des différentes blockchain, je laisse ça aux spécialistes.

Si je peux me permettre, c’est le noeud central du problème et de la bulle des cryptos actuelle.
Si un médecin inconnu viens vous voir et vous dit "j’ai une super idée d’utiliser des nanotubes pour faire médicament contre X maladie, donne moi 1000$ et je vous files en échange un vague titre de propriété de mon médicament", allez vous lui donner ? Si je ne suis ni spécialiste des nanotechnos, ni medecin, personnelement je vais m’abstenir. Où est mon avantage compétifif dans cette selection d’investissement ? Qu’est ce qui me prouve à l’inverse qu’il n’est pas en train d’exploiter ma crédulité ?

C’est la même chose pour la blockchain. 99% des usages de la blockchain n’ont informatiquement aucun sens. Ce n’est pas qu’elles ne marchent pas, c’est que ca a autant de sens qu’un bateau pétrolier basé sur le principe du pédalo. Alors oui le bateau navigue et avance. Mais est ce un bon bateau ?
Comment essayez vous d’identifier si celui qui organise l’ICO est un arnaqueur si vous n’êtes pas capable d’évaluer si le projet est réaliste ? Sauriez vous détecter un nouveau Benebit ?

Juillet a écrit :

Concernant Ethereum, j’ai du mal à vous suivre, je parle de transactions par secondes et ne fait en réalité que rapporter les propos de V Butterin sur le sujet.

En fait Etherum est capable de faire des transactions simples (A envoie à B 1 ETH) mais implemente aussi un language de programmation qui en fait une véritable machine virtuelle, c’est à dire un ordinateur complet.

L’interêt de l’Etherum n’est pas dans les transactions simples (ca c’est le bitcoin) mais dans ce langage de programation qui permet de faire des "smart contract" et des application distribuées.

Faire un milion de transaction par seconde sur une blockchain n’a pas vraiment d’intêret, les utilisations illégales précitées ne sont pas aussi nombreuses (en tout cas il faut l’espérer). Et pour une utilisation légale, cela n’a pas vraiment d’intêret (trop cher notamment).

Je suis pour ma part plutôt confiant dans la capacité des développeurs Ethereum à améliorer la scalabilité du réseau, ils ont jusqu’à maintenant prouvé leurs compétences…

Quelle est pour vous la "killer app" de l’etherum ? L’application qui le rend indispensable dans nos vies (à part la possiblité de créer des tokens pour spéculer ?)

Juillet a écrit :

Concernant votre remarque sur Stellar, tout dépend de ce que vous appelez une blockchain, si vous entendez par là un registre public distribué, Stellar est bien, il me semble, une blockchain, comme le spécifie le site que vous citez en lien :
"Once transactions are confirmed, they are added to a global, decentralized ledger. A ledger is simply public documentation log that everyone agrees upon that will note Person A sent X amount to Person B, etc."

Ca c’est beaucoup plus un base de données répliquée… Ca existe depuis 30 ans au moins. Par ex, les horaires et retards des avions dans les aéroport ssont synchronisés entre les systèmes informatiques des compagnies aériennes et ceux des aéroports en temps réels. Et pas de blockchain pour ca.


Markets are not perfect, but everybody else is worse

En ligne

 

#1932 07/07/2018 09h48 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Réputation :   38 

@treffon

Comment essayez vous d’identifier si celui qui organise l’ICO est un arnaqueur si vous n’êtes pas capable d’évaluer si le projet est réaliste ? Sauriez vous détecter un nouveau Benebit ?

De la même manière que quand j’investis dans une biotech ou toute autre entreprise de technologie, je ne suis pas spécialiste en biologie ni médecin, in informaticien, cela ne m’empêche pas, par exemple, de détenir des actions Nanobiotix ou Microsoft, il y a des analystes spécialisés qui communiquent sur le sujet et qui doivent permettre aux non spécialistes de se faire une idée de la pertinence et de la qualité des projets. C’est la même chose concernant les start-ups de la blockchain, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, si vous partez du principe qu’un investisseur doit être un spécialiste du domaine dans lequel il investit, il n’y a tout  simplement plus de marché boursier…

L’interêt de l’Etherum n’est pas dans les transactions simples (ca c’est le bitcoin) mais dans ce langage de programation qui permet de faire des "smart contract" et des application distribuées.
Faire un milion de transaction par seconde sur une blockchain n’a pas vraiment d’intêret, les utilisations illégales précitées ne sont pas aussi nombreuses (en tout cas il faut l’espérer). Et pour une utilisation légale, cela n’a pas vraiment d’intêret (trop cher notamment).

Je pense que sur ce point vous faites erreur. L’application des smart contracts demande de réaliser des transactions sur la blockchain. Le petit jeu "kryptokitties" avait saturé la blockchain Ethereum il y a quelques mois, la scalabilité est bien le problème majeur d’Ethereum, c’est pourquoi il s’agit de la priorité  des développeurs.

Quelle est pour vous la "killer app" de l’etherum ? L’application qui le rend indispensable dans nos vies (à part la possiblité de créer des tokens pour spéculer ?)

Qu’il n’y ait pas d’application visible dans votre vie courante est une chose, qu’il n’y en ait pas d’ici quelques années, c’en est une autre. Toutes les grandes institutions financières, plus généralement les multinationales, ont des projets de développement autour de la blockchain ont des développements en cours, et sont en train d’implémenter ces technologies. L’Ethereum Entreprise Alliance rassemble des centaines de multinationales qui ont pour objectif de développer la blockchain au service de leur business. Il est selon moi absurde de décréter l’inutilité de cette technologie sous prétexte que vous ne vous voyez pas d’utilisation concrète dans votre "vie de tous les jours"…

Ca c’est beaucoup plus un base de données répliquée… Ca existe depuis 30 ans au moins. Par ex, les horaires et retards des avions dans les aéroport ssont synchronisés entre les systèmes informatiques des compagnies aériennes et ceux des aéroports en temps réels. Et pas de blockchain pour ca.

Il ne s’agit pas d’un registre public distribué…

Dernière modification par Juillet (07/07/2018 10h13)

Hors ligne

 

#1933 07/07/2018 10h13 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   319 

Juillet a écrit :

De la même manière que quand j’investis dans une biotech ou toute autre entreprise de technologie, je ne suis pas spécialiste en biologie ni médecin, in informaticien, cela ne m’empêche pas, par exemple, de détenir des actions Nanobiotix ou Microsoft, il y a des analystes spécialisés qui communiquent sur le sujet et qui doivent permettre aux non spécialistes de se faire une idée de la pertinence et de la qualité des projets. C’est la même chose concernant les start-ups de la blockchain

Ce n’est pas la même chose, pour une simple raison de taille de marché.
Sauf erreur, il me semble qu’il n’y a pas de grosse entreprise qui fournisse des analyses de telle ou telle ICO, il y a essentiellement des petits sites qui ont peu à perdre à donner des conseils erronés, voir frauduleux.
Le Pump&Dump marche à fond dans ce milieu.

il n’y a rien de nouveau sous le soleil, si vous partez du principe qu’un investisseur doit être un spécialiste du domaine dans lequel il investit, il n’y a tout  simplement plus de marché boursier…

Je suis toutefois assez d’accord avec cette affirmation.

Je pense que sur ce point vous faites erreur. L’application des smart contracts demande de réaliser des transactions sur la blockchain. Le petit jeu "kryptokitties" avait saturé la blockchain Ethereum il y a quelques mois, la scalabilité est bien le problème majeur d’Ethereum, c’est pourquoi il s’agit de la priorité  des développeurs.

En effet, mais n’est-ce pas une preuve de fragilité du concept de smart-contract ?
S’il y a bien une règle en informatique, c’est que les développeurs d’application courent toujours après la puissance de calcul.

Toutes les grandes institutions financières, plus généralement les multinationales, ont des projets de développement autour de la blockchain ont des développements en cours, et sont en train d’implémenter ces technologies. L’Ethereum Entreprise Alliance rassemble des centaines de multinationales qui ont pour objectif de développer la blockchain au service de leur business. Il est selon moi absurde de décréter l’inutilité de cette technologie sous prétexte que vous ne vous voyez pas d’utilisation concrète dans votre "vie de tous les jours"…

D’une part, je dirais de l’intérieur d’une de ces "multinationales", que ces projets autour de la blockchain sont bien cachés voir invisibles. On a eu quelques conférences internes dessus, quelques explications vague comme quoi c’était l’avenir et puis… rien.
Enfin, rien ou presque, on parle occasionnellement du système Ripple, mais en rappelant bien un point très important: L’utilisation de la blockchain n’a pas d’influence sur le cours du token associé.

Je me répète une fois de plus: même si la blockchain conquiert le monde, ça ne voudra pas dire que vous gagnerez de l’argent en achetant des cryptomonnaies.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#1934 07/07/2018 12h04 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1870 

En tout cas, si on regarde où va l’argent, on voit que ce qui est valorisé en bourse actuellement chez les big techs, c’est le "cloud" plutôt que le "blockchain".

IBM est considéré comme la big tech la plus en avance sur le "blockchain", mais communique finalement assez peu sur le sujet, probablement parce que pour l’heure, le "blockchain" en terme d’usage d’entreprise ne rapporte pas grand chose.

Juniper Research a écrit :

Hampshire, UK – 18th September 2017: A new study from Juniper Research has found that IBM is clearly regarded as having the strongest credentials in the blockchain sector, well ahead of competitors.

Blockchain Technology Leaders
- IBM
- Microsoft
- Accenture

Source : IBM Ranked No 1 Blockchain Technology Leader

Quand aux cryptomonnaies, je rappelle que Charlie Munger ou Warren Buffett, en ont encore dit du mal début mai : Berkshire’s Charlie Munger: ’Bitcoin is worthless, artificial gold’

Hors ligne

 

#1935 07/07/2018 12h25 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Réputation :   38 

En tout cas, si on regarde où va l’argent, on voit que ce qui est valorisé en bourse actuellement chez les big techs, c’est plutôt le "cloud" que le "blockchain".

C’est tout à fait normal à mon sens, la technologie n’est pas encore mature, le marché non plus. Nous verrons d’ici 2 à 3 ans…
IBM a en effet engagé un partenariat avec Stellar et utilise leur bolckchain pour l’échange des crédits carbones et les transferts financiers. IBM vient également de remporter un contrat important auprès du gouvernement australien pour implémenter la technologie blockchain dans l’administration.
IBM Wins AUD $1 Billion Govt. Contract to Develop Blockchain, Tech Initiatives

Hors ligne

 

#1936 09/07/2018 01h26 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   83 

Bonjour

Juillet a écrit :

De la même manière que quand j’investis dans une biotech ou toute autre entreprise de technologie, je ne suis pas spécialiste en biologie ni médecin, in informaticien, cela ne m’empêche pas, par exemple, de détenir des actions Nanobiotix ou Microsoft, il y a des analystes spécialisés qui communiquent sur le sujet et qui doivent permettre aux non spécialistes de se faire une idée de la pertinence et de la qualité des projets. C’est la même chose concernant les start-ups de la blockchain, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, si vous partez du principe qu’un investisseur doit être un spécialiste du domaine dans lequel il investit, il n’y a tout  simplement plus de marché boursier…

D’une part, effectivement je considère que les particuliers n’ont aucun intérêt à sélectionner les actions eux mêmes dans la plupart des cas, mais c’est un autre sujet.
De plus vous oubliez qu’un marché boursier pourrait être exclusivement animé par des professionnels (fonds) qui eux mêmes se reposent sur des spécialistes du domaine et de la valorisation d’entreprise.
Enfin, et disons que même si un particulier peut investir sur un marché d’action en relative sécurité, il y a une énorme différence avec les cryptos : la régulation. Contre une arnaque d’une société cotée, le gendarme des marchés et la lois vous protège, de même pour un investissement en startup (par ex il va y avoir un procès probablement pour Theranos).

C’est d’ailleurs pour ça que aux US par ex, les investissements en startup sont limité aux "accredited investors", cad ceux ayant plus d’1M$ ou des salaires supérieurs à 200k$. C’est pour protéger le grand public des arnaques, et laisser aux personnes ayant la capacité d’analyser de par leur culture financière (certes il n’y a pas de lien direct mais bon c’est mieux que rien, en moyenne le milionnaire sera moins sujet à arnaques financières que le premier quidam venu.

Ainsi, je pense que tout le monde sera d’accord:
- dans tout investissement en capital, il existe une asymétrie d’information à la défaveur de l’investisseur (Problème principal-agent ? Wikipédia)
- les différentes lois sont là pour protéger l’investisseur de ces arnaques
- En l’absence de régulation crédible, les arnaqueurs prolifèrent
- Vous ne pouvez plus alors compter que sur votre expertise pour arriver à comprendre si c’est une arnaque

Par exemple, quand vous achetez un appart, vous êtes protégés par les lois (défauts cachés je crois que cela s’appelle), mais aussi par votre expertise relative (si il y a des termites partout peut etre que ce n’est pas aussi bien que le dit le proprio ?).
Quand vous faites un investissement dans une ICO, vous n’êtes pas protégés et si votre expertise en architecture informatique ne vous permet pas de déceler un vendeur de bateau pétrolier pédalo ou un arnaqueur "exit scam": vous êtes beaucoup plus sujet à arnaques.

Juillet a écrit :

Je pense que sur ce point vous faites erreur. L’application des smart contracts demande de réaliser des transactions sur la blockchain. Le petit jeu "kryptokitties" avait saturé la blockchain Ethereum il y a quelques mois, la scalabilité est bien le problème majeur d’Ethereum, c’est pourquoi il s’agit de la priorité  des développeurs.

Oui, les smart contracts demandent de réaliser une transaction sur la blockchain, mais il y a bien une différence entre les transactions simples "à la bitcoin" et les transactions complexes ("smart contracts") reposant sur un code appelé étherum virtual machine. C’est pourquoi il y a un "gas price". Lire à ce propos le white paper White Paper · ethereum/wiki Wiki · GitHub .
La limitation à un pentium III (après amélioration) s’applique à la capacité de processing de l’EVM qui est peut être directement proportionnelle à la quantité de transactions simples. (Je ne suis pas très sûr).
Bon globalement ce débat ca ne changera pas la face du monde: la blockchain est et restera très lente pour s’appliquer vraiment à des systèmes utilisés largement.

Juillet a écrit :

Il ne s’agit pas d’un registre public distribué…

FlightRadar24 vous permet d’y accéder… Alors certes ce n’est pas aussi "public" qu’une blokchain à la lecture, mais à l’écriture c’est un peu pareil, il faut montrer que vous êtes de confiance pour communiquer avec les autres.
Et vous avez raison ce n’est pas une seule DB partagée, mais plusieurs DB qui communiquent et se synchronisent. Mais en quoi est ce important, si le système réalise sa mission ?

Faith a écrit :

D’une part, je dirais de l’intérieur d’une de ces "multinationales", que ces projets autour de la blockchain sont bien cachés voir invisibles. On a eu quelques conférences internes dessus, quelques explications vague comme quoi c’était l’avenir et puis… rien.

Tout à fait d’accord avec Faith, travaillant aussi dans une multinationale de l’informatique, les initiatives blockchain sont la production du département communication pour faire bien dans la presse et se faire de la pub (et essayer de faire monter l’action wink ).

Et je suis d’accord avec Faith sur la valeur du token, et même de son utilité en général sur stellar par ex.

Pour le message d’IH, effectivement la présence d’IBM et d’accenture surprend peu, ca fait parler d’eux pour récupérer des contrats de dev/sous-traitance…

Dernière modification par Treffon (09/07/2018 01h33)


Markets are not perfect, but everybody else is worse

En ligne

 

#1937 11/07/2018 11h46 → Cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Monero, Litecoin… (bitcoin, crypto-monnaies, ether, ethereum, investissement)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1870 

Stiglitz, Roubini and Rogoff lead joint attack on bitcoin
The three respected economists have renewed their assault on the cryptocurrency

Source : Stiglitz, Roubini and Rogoff lead joint attack on bitcoin

La thèse des trois économistes est simple et a déjà été évoquée dans cette file :
- le bitcoin n’a aucune caractéristique d’une monnaie,
- s’il y avait une adoption du bitcoin, il serait de toute façon fortement régulé.

Mais l’engouement "main street" pour les cryptomonnaies a de toute façon disparu à présent.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "cryptomonnaies : bitcoin, ethereum, monero, litecoin…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech