Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Solutions 30 sur nos screeners actions.

[+1]    #76 13/12/2020 18h52

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   631  

L1vestisseur a écrit :

Elle fait l’objet de comptes certifiés et audités par EY.

Complètement rassuré, ce sont les mêmes qui auditaient Wirecard …

Edit : wulfram a été + rapide !

Dernière modification par ArnvaldIngofson (13/12/2020 18h54)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#77 13/12/2020 19h39

Membre
Réputation :   17  

EY audite chaque année des dizaine de milliers d’entreprises, et pour rappel le cabinet a refusé de certifier les comptes 2019 de Wirecard ce qui a provoqué sa chute.

Grossièrement, il y avait une chance sur 4 que le cabinet d’audit de S30 soit le même que celui de Wirecard, puisque le marché de l’audit est dominé par 4 acteurs.

EY est le plus grand cabinet d’audit du monde, présent partout avec des dizaine de milliers de collaborateurs de talent. Je doute qu’après le scandale Wirecard EY n’ai pas pris des mesures supplémentaires pour garantir la sincérité des comptes des sociétés qu’ils auditent, un nouveau scandale serait fatal pour sa survie.

Wirecard faisait l’objet de soupçons de fraudes comptables depuis plusieurs années, soupçons émis par des journaux sérieux comme le Financial Times. Ce qui n’est pas le cas de S30, qui fait l’objet d’une accusation anonyme faite par un lâche qui se cache derrière son ordinateur.


L1vestisseur

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #78 13/12/2020 19h52

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   189  

EY audite chaque année des dizaine de milliers d’entreprises, et pour rappel le cabinet a refusé de certifier les comptes 2019 de Wirecard ce qui a provoqué sa chute.

Alors que le premier signalement avait été fait plus de dix ans auparavant. Avez-vous suivi la raison les ayant poussée à refuser de certifier les comptes 2019 ?

Wirecard faisait l’objet de soupçons de fraudes comptables depuis plusieurs années, soupçons émis par des journaux sérieux comme le Financial Times.

Je me permets de reformuler : Wirecard fraudait depuis des années, et cela a commencé à transparaître suite à des écrits mettant en avant les soupçons de leurs auteurs. Ce qui n’a absolument pas empêché EY (parmi d’autres) de continuer à certifier les comptes. Pourtant ils avaient accès à bien plus d’informations, et d’autorité pour en exiger les preuves, que le simple lecteur des documents légaux.

Ce qui n’est pas le cas de S30, qui fait l’objet d’une accusation anonyme faite par un lâche qui se cache derrière son ordinateur.

Quand on voit le sort subit par la première personne (et non, ce n’est pas le FT, ils ne sont arrivés que bien plus tard dans la bataille) ayant sérieusement fait part de ses soupçons de fraude concernant Wirecard (procès en diffamation, menaces, …), je ne suis pas certain que le qualitatif de "lâche" soit le plus adapté.
Dénigrer son argumentation sur cette seule base me semble être un manque de discernement, avec tout le respect que je vous dois.

Je ne dis pas qu’EY manque de compétence, mais que le fait qu’ils auditent les comptes n’est pas un gage de respect des lois et de la moral, et qu’un rapport richement argumenté d’affirmations se voulant factuelles ne peut être mis à la poubelle sur la seule base qu’un des big 4 atteste de la sincérité des comptes.

Je ne sais pas ce qu’il en est dans ce cas, simplement que le doute est permis.

Dernière modification par wulfram (13/12/2020 19h55)

Hors ligne Hors ligne

 

#79 13/12/2020 21h05

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   186  

Concernant la suite boursière, je pense que personne ne peut le savoir.

Après le business reste en croissance, c’est indéniable.

Mais selon moi, il y a un souci : pour autant, comme le dit C. Mayer dans son livre "100 Baggers" (livre que je recommande), les titres qui font du x baggers , 100 baggers et plus, ils ont 2 moteurs

1. La croissance, forte et rentable, année après année

2. Le regard de la bourse sur ce titre : un regard envieux qui chouchoute la valeur et lui offre des ratios de valorisation assez élevés.

Avec S30, le moteur numéro 1 est toujours là, mais le moteur 2 en a un coup dans l’aile.

A voir si S30 repartira de plus belle.

Je le souhaite à ceux qui sont actionnaires et y croient , et le passé leur a donné raison.


Youtube Ici - Tweeter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#80 13/12/2020 23h21

Membre
Réputation :   45  

L1vestisseur a écrit :

Ce qui n’est pas le cas de S30, qui fait l’objet d’une accusation anonyme faite par un lâche qui se cache derrière son ordinateur.

L’anonymat est une pratique plutôt courante pour les analyses de ce genre. Gotham City Research, Hindenburg et consort signent rarement leurs travaux pour les raisons que wulfram a bien expliqué. Il n’y a rien de suspect, d’autant plus que ces activistes échangent souvent avec le régulateur (cf les contributions de Citron par exemple).

Ce qui est par contre surprenant est votre manque d’objectivité et de sang-froid sur ce dossier encore tout frais. Pouvez-vous au moins préciser dans vos messages que vous êtes actionnaire de la société si vous détenez toujours vos titres ?

Dernière modification par nuitnoire (13/12/2020 23h36)


Parrainage : Binance (-5% de frais), Just Mining (8€ en BTC pour 100€ d'achat), Ledger (20% de promo)

Hors ligne Hors ligne

 

#81 14/12/2020 11h18

Membre
Réputation :   53  

ArnvaldIngofson, le 13/12/2020 a écrit :

L1vestisseur a écrit :

Elle fait l’objet de comptes certifiés et audités par EY.

Complètement rassuré, ce sont les mêmes qui auditaient Wirecard …

Edit : wulfram a été + rapide !

C’est Grant Thornton qui auditait Solutions 30 jusque 2019…

Hors ligne Hors ligne

 

#82 14/12/2020 12h25

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   186  

Zonebourse réalise une ITW intéressante, ici

Dernière modification par srv (14/12/2020 12h26)


Youtube Ici - Tweeter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#83 14/12/2020 12h39

Membre
Réputation :   23  

Je ne vais pas discuter à proprement parler de Solutions 30 puisque je ne connais pas le dossier. Je voudrais simplement vous partager mon retour d’expérience sur les Big. De manière générale, vous m’avez l’air de porter beaucoup de crédit aux auditeurs.

Il faut savoir qu’il y a des millions d’écritures à analyser dans les grandes entreprises. Il est impossible d’identifier toutes les fraudes. Pour la reconnaissance de chiffre d’affaires par exemple, le test effectué par les BIG4 est généralement une sélection d’écritures de chiffre d’affaires (minimum 100 et cela varie en fonction de la taille de l’entreprise). Pour ces sélections, il faut récupérer la preuve de paiement du client ainsi que le bon de livraison (ou d’intervention ou autre en fonction de l’activité de l’entreprise) pour justifier la "réalité" de la transaction. Ainsi pour une entreprise il est relativement difficile (mais possible avec un peu de jugeote) de comptabiliser du chiffre d’affaires fictif. En revanche avec une entreprise complice, c’est jouable. S’il y a la facture, paiement et justificatif de prestation, l’auditeur n’y verra que du feu. Je ne connais pas du tout le dossier Solutions 30 et je ne sais même pas si c’est de ce type de fraude qu’il s’agit.

Toutefois, vous voyez bien que ce n’est pas parce qu’un cabinet Big 4 certifie les comptes qu’il faut y aller les yeux fermés. Les méthodes d’audit ont évolué pour permettre d’identifier davantage les risques, liés notamment aux écritures manuelles et à la reconnaissance du chiffre d’affaires. Toutefois, des scandales il y en a eu et il y en aura encore. Les financiers à la tête des grandes entreprises ont souvent un passage en cabinet d’audit et connaissent parfaitement leur mécanisme.

En ligne En ligne

 

#84 14/12/2020 12h45

Membre
Réputation :   21  

L’1vestisseur a écrit :

EY est le plus grand cabinet d’audit du monde, présent partout avec des dizaine de milliers de collaborateurs de talent. Je doute qu’après le scandale Wirecard EY n’ai pas pris des mesures supplémentaires pour garantir la sincérité des comptes des sociétés qu’ils auditent, un nouveau scandale serait fatal pour sa survie.

Alors là, EY a du certainement virer quelques personnes/fusibles impliqués et a affiché "désolé pour les petits porteurs c’est pas de notre faute blabla ça ne recommencera plus…". Avant que la justice puisse quoique ce soit sur Wirecard, il va s’en écouler du temps.

Je m’interroge également : un retrait de côté me paraît un aveu de faiblesse des dirigeants. A quoi bon s’inquiéter si le cours baisse et que tout est propre dans la boite ?

Dernière modification par Manureva12 (14/12/2020 13h16)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #85 14/12/2020 12h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   294  

srv a écrit :

Zonebourse réalise une ITW intéressante, ici

Que va-t-il dire d’autre?

"Ah oui, je suis Angelo Zito, mon meilleur pote est mafiosi, j’ai plein d’autres casseroles aux fesses"

C’est comme les sportifs dopés : aucun ne dira qu’il l’est, à moins d’être condamné en justice irrévocablement…

Papier de recherche sur les cibles des short-sellers.
-un audit indépendant est demandé par Oddo - en général, si un audit indépendant est mené, il a de fortes chances d’aboutir à un effondrement du titre (le board pas en contrôle).

Pas d’avis particulier sinon sur les événements.
Je pense toujours qu’en amont, il était très imprudent d’être investi dans un titre publiquement décrié.

Hors ligne Hors ligne

 

#86 14/12/2020 14h56

Membre
Réputation :   53  

kiwijuice a écrit :

srv a écrit :

Zonebourse réalise une ITW intéressante, ici

Que va-t-il dire d’autre?

"Ah oui, je suis Angelo Zito, mon meilleur pote est mafiosi, j’ai plein d’autres casseroles aux fesses"
C’est comme les sportifs dopés : aucun ne dira qu’il l’est, à moins d’être condamné en justice irrévocablement…

Probablement.
Mais si c’était le Vito Corleone décrit dans le rapport, il aurait peut-être pris un avion pour le Panama plutôt que d’aller faire un skype avec Zonebourse un dimanche soir?

kiwijuice a écrit :

Pas d’avis particulier sinon sur les événements.
Je pense toujours qu’en amont, il était très imprudent d’être investi dans un titre publiquement décrié.

Content de vous entendre relativiser votre discours de la semaine dernière.

Je vous rejoins sur le fait qu’à 40 fois les bénéfices les acheteurs de Solutions 30 prenaient un risque au vu de la valorisation élevée.
Comme en 2019, les shorteurs ont en effet attendu que le potentiel de baisse soit important pour lancer leur attaque.

Dernière modification par tigrou (14/12/2020 14h56)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #87 15/12/2020 11h21

Membre
Réputation :   21  

Reprise de cotation aujourd’hui.-33% d’un coup, ça fait-50% depuis le plus haut en décembre.

Il faut accrocher sa ceinture.

D’autre part, à noter que le déploiement linky se termine l’année prochaine, ça fera un gros marché en moins pour solutions30 pour une entreprise qui gère principalement que de la main d’œuvre.

Hors ligne Hors ligne

 

#88 15/12/2020 15h29

Membre
Réputation :   50  

tigrou, le 14/12/2020 a écrit :

ArnvaldIngofson, le 13/12/2020 a écrit :

L1vestisseur a écrit :

Elle fait l’objet de comptes certifiés et audités par EY.

Complètement rassuré, ce sont les mêmes qui auditaient Wirecard …

Edit : wulfram a été + rapide !

C’est Grant Thornton qui auditait Solutions 30 jusque 2019…

auditeur de Patisserie Valerie, mais bon tous les auditeurs ont des casseroles

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #89 15/12/2020 19h17

Membre
Réputation :   17  

Bonjour à tous,

Petit bilan intermédiaire au soir du premier jour de recotation

 :

-38% en 1 jour
-60% depuis vendredi
-Une société attaquée de toute part, sans preuves et sur la base de fausses allégations, tout cela commandité par un fonds-voyou dont le seul but est de gagner de l’argent sur le dos des épargnants.
-Des gérants de fonds qui retournent leur veste, soit disant parce que la société serait désormais "mal vue" et que ceux-ci ne veulent plus de Solutions 30 dans leur portefeuille.

Je n’ai rien vendu de mes actions, j’ai même renforcé. J’ai perdu, beaucoup perdu même mais j’ai voulu jouer et je connaissais les règles. On ne peux pas gagner à tout les coups, c’est ça la bourse.

Solutions 30, ce n’est pas pour moi une simple valeur, c’est une conviction. Conviction que c’est une société d’avenir, bien gérée, totalement transparente dans ses publications financières et avec un fort potentiel.

La société est encore jeune, elle est entrée dans la cour des grands il y a peu. Laissons lui le temps de grandir et de faire ses preuves. Certes les temps sont durs mais cette épreuve va j’en suis sûr la rendre encore plus forte et plus transparente aux yeux des investisseurs.

Je suis fier d’être actionnaire de Solutions 30, je soutiens la société dans cette épreuve et je suis sur qu’elle se relèvera rapidement, car elle a tout l’avenir devant elle.

Prenez du recul, pesez les pour et le contre, ne vous précipitez pas. Voyez ce que l’on reproche à la société et vous verrez que toutes ces accusations sont fallacieuses. Ne bradez pas vos titres, c’est ce qu’ils veulent. Gardez les, vous en sortirez grandit.

A+


L1vestisseur

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #90 15/12/2020 19h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   186  

Bonsoir

Je souhaite aux actionnaires LT de réussir sur cet investissement.

Pour autant, je rappelle ce que j’ai dit , le business est en forte croissance (cf les chiffres) , mais la gouvernance boursière est mal câblée (cf mes topos sur Euronext Growth et Normes IFRS), on peut avoir l’impression que c’est Muddy Waters qui les a un peu poussés à aller dans la cour des grands, soit le compartiment A.

Quand on est sur des valorisations élevées, la bourse attend de l’excellence, à tous les niveaux (stratégie, exécution, gouvernance).

Après, l’histoire n’est pas finie, mais ça peut prendre du temps.

"La confiance se gagne par l’escalier mais se perd par l’ascenseur"


Youtube Ici - Tweeter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#91 15/12/2020 21h29

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   152  

L1vestisseur a écrit :

Bonjour à tous,

Prenez du recul, pesez les pour et le contre, ne vous précipitez pas. Voyez ce que l’on reproche à la société et vous verrez que toutes ces accusations sont fallacieuses. Ne bradez pas vos titres, c’est ce qu’ils veulent. Gardez les, vous en sortirez grandit.

Bonjour,

A moins que ne disposiez d’un accès privilégier à l’information, il me semble compliquer à ce stade de démêler le vrai du faux et d’étayer vos affirmations.

D’expériences:
1: le marché a toujours raison à un instant t
2: rien n’est impossible (dernier exemple en date wirecard)
3: un stop loss est une bonne protection
4: raison et conviction ne font pas toujours bon ménage

A titre personnel, je n’ai jamais investi sur Solutions 30 car je n’ai jamais compris comment une entreprise de main d’oeuvre à faible valeur ajoutée avec peu de barrières à l’entrée sortait une telle croissance et un tel niveau de résultat.

Il y a quelques temps j’aurais adopté la même attitude que vous ce qui dans + de 70% des cas se solde me concernant par une forte moins value. Les lignes en plus value compensant à peine les pertes

Dorénavant à l’apparition d’un signal de fumée: je solde ma ligne, je passe en VAD quand c’est possible et je rachète plus bas quand les braises de l’incendie sont bien froides si tout n’a pas brulé.

Dernière modification par corsaire00 (15/12/2020 21h48)

Hors ligne Hors ligne

 

[+9]    #92 16/12/2020 08h43

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   294  

L1vestisseur, le 15/12/2020 a écrit :

Bonjour à tous,

Solutions 30, ce n’est pas pour moi une simple valeur, c’est une conviction. Conviction que c’est une société d’avenir, bien gérée, totalement transparente dans ses publications financières et avec un fort potentiel.

Je suis fier d’être actionnaire de Solutions 30, je soutiens la société dans cette épreuve et je suis sur qu’elle se relèvera rapidement, car elle a tout l’avenir devant elle.

Prenez du recul, pesez les pour et le contre, ne vous précipitez pas. Voyez ce que l’on reproche à la société et vous verrez que toutes ces accusations sont fallacieuses. Ne bradez pas vos titres, c’est ce qu’ils veulent. Gardez les, vous en sortirez grandit.

A+

Avez-vous lu les rapports à charge avant de déblatérer l’argument classique des "vendeurs à découvert sont des méchants?"
Ne devriez-vous pas blamer les gérants de la place pour être si paresseux et ne pas faire leurs devoirs proprement?

Les stocks promotions ont toujours une communication "transparente" et attractive.

Dites-nous donc sur quoi vous basez vos convictions:
- retour du terrain : clients contents? Staff content? Client final (consommateur) satisfait des prestations?

- analyse du business model : comment une activité de mise à disposition de main d’oeuvre, donc au bilan très peu capitalistique, peut-elle croître aussi vite? Pourquoi les banques prêtent autant à un business qui n’a aucun actif en face? Le poste des créances fournisseurs n’arrête pas d’augmenter en taille et délai (que se passe-t-il?)

- Transparence dans l’analyse des comptes : pourquoi le poste "autres actifs incorporels" au bilan, alors qu’il est l’un des plus gros éléments du bilan n’a que très peu de détails? Un os donné à ronger est que les relations clients s’amortissent sur 10-13ans (page 105 du rapport annuel 2019). Les contrats ne se signent pas sur cette durée donc pourquoi cet écart? Cela booste la profitabilité. De combien? On ne le sait pas, de toutes façons les analystes de "Berenberg" et cie n’ont pas posé la question qui fâche. Si on lit le rapport annuel 2015 page 23, ces mêmes relations clients sont amorties sur 3-11.5 ans. Quelle surprise, ils allongent la durée d’amortissement pour booster la rantabilité! Je vous laisse chercher tous les autres postes où ils font preuve de "créativité"… C’est transparent, devant vos yeux, la cuisine des comptes.

- Un prêt bancaire de €130m est sécurisé par les actions dans Telima Frepart, la principale filiale de S30. Quelle est cette société? Une vue rapide sur les greffes nous dit que c’est une SARL de Holding. Il y a très peu de détails si ce n’est que le gérant change régulièrement. C’est ça votre transparence? Un prêt bancaire énorme, hors-bilan, pour lequel on ne sait rien?

De tout cela, j’en tire que la profitabilité du groupe est très sur-évaluée.
En retraitant le tout, on devrait arriver pour 2021 à un CA de €950m et au mieux une marge de 4%. Soit un EBIT de €40m. Un business aussi moyen devrait se payer au mieux 10x l’EBIT soit €400m.
Donc les actions S30 auraient encore 50% de baisse devant elle avant que la vraie situation soit comprise.

Je vous ai étalé une partie de mes convictions. Cela m’a pris 20min en ouvrant les rapports financiers comme le dirait Serge Belinski de l’Investisseur Français.

Je vous le redemande : sur quels éléments précis basez-vous vos convictions?

Dernière modification par kiwijuice (16/12/2020 10h03)

Hors ligne Hors ligne

 

#93 16/12/2020 11h45

Membre
Réputation :   17  

Merci Kiwijuice pour votre point de vue.
Il suffit d’aller voir votre profil pour comprendre que votre passe temps favori est la vente à découvert. Si vous avez vadé sur S30, je vous dit bravo à vous car je n’ai rien vu venir.

Je base mes convictions sur la croissance passée et le potentiel futur. Je le reconnait je m’appuie sur la communication de la société, les avis analystes et les avis de certains autres membres du forum pour lequel j’ai confiance. Je ne vais pas aussi loin que vous dans les questionnements, et c’est peut être la la limite de mon raisonnement.

Rapidement sur les questions posées:
- Le business croit car beaucoup d’acquisitions
- Les levées de dettes sur les holding sont des pratiques courantes
- les DSO et les DPO sont relativement proches, c’est une simple optimisation des flux de trésorerie.
- les banquiers prêtent car le business model est bon.

Questions pour vous :
- Pensez-vous que S30 retrouvera les 19 euros et si ou à quelle échéance?
- Allez vous ou avez vous acheter du S30 au vu du potentiel?
- que pensez-vous de Neoen et Gaussin qui pourraient apparaître à votre tableau de chasse?

Cordialement


L1vestisseur

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #94 16/12/2020 12h01

Membre
Réputation :   23  

kiwijuice a écrit :

L1vestisseur, le 15/12/2020 a écrit :

Bonjour à tous,

Solutions 30, ce n’est pas pour moi une simple valeur, c’est une conviction. Conviction que c’est une société d’avenir, bien gérée, totalement transparente dans ses publications financières et avec un fort potentiel.

Je suis fier d’être actionnaire de Solutions 30, je soutiens la société dans cette épreuve et je suis sur qu’elle se relèvera rapidement, car elle a tout l’avenir devant elle.

Prenez du recul, pesez les pour et le contre, ne vous précipitez pas. Voyez ce que l’on reproche à la société et vous verrez que toutes ces accusations sont fallacieuses. Ne bradez pas vos titres, c’est ce qu’ils veulent. Gardez les, vous en sortirez grandit.

A+

Avez-vous lu les rapports à charge avant de déblatérer l’argument classique des "vendeurs à découvert sont des méchants?"
Ne devriez-vous pas blamer les gérants de la place pour être si paresseux et ne pas faire leurs devoirs proprement?

Les stocks promotions ont toujours une communication "transparente" et attractive.

Dites-nous donc sur quoi vous basez vos convictions:
- retour du terrain : clients contents? Staff content? Client final (consommateur) satisfait des prestations?

- analyse du business model : comment une activité de mise à disposition de main d’oeuvre, donc au bilan très peu capitalistique, peut-elle croître aussi vite? Pourquoi les banques prêtent autant à un business qui n’a aucun actif en face? Le poste des créances fournisseurs n’arrête pas d’augmenter en taille et délai (que se passe-t-il?)

- Transparence dans l’analyse des comptes : pourquoi le poste "autres actifs incorporels" au bilan, alors qu’il est l’un des plus gros éléments du bilan n’a que très peu de détails? Un os donné à ronger est que les relations clients s’amortissent sur 10-13ans (page 105 du rapport annuel 2019). Les contrats ne se signent pas sur cette durée donc pourquoi cet écart? Cela booste la profitabilité. De combien? On ne le sait pas, de toutes façons les analystes de "Berenberg" et cie n’ont pas posé la question qui fâche. Si on lit le rapport annuel 2015 page 23, ces mêmes relations clients sont amorties sur 3-11.5 ans. Quelle surprise, ils allongent la durée d’amortissement pour booster la rantabilité! Je vous laisse chercher tous les autres postes où ils font preuve de "créativité"… C’est transparent, devant vos yeux, la cuisine des comptes.

- Un prêt bancaire de €130m est sécurisé par les actions dans Telima Frepart, la principale filiale de S30. Quelle est cette société? Une vue rapide sur les greffes nous dit que c’est une SARL de Holding. Il y a très peu de détails si ce n’est que le gérant change régulièrement. C’est ça votre transparence? Un prêt bancaire énorme, hors-bilan, pour lequel on ne sait rien?

De tout cela, j’en tire que la profitabilité du groupe est très sur-évaluée.
En retraitant le tout, on devrait arriver pour 2021 à un CA de €950m et au mieux une marge de 4%. Soit un EBIT de €40m. Un business aussi moyen devrait se payer au mieux 10x l’EBIT soit €400m.
Donc les actions S30 auraient encore 50% de baisse devant elle avant que la vraie situation soit comprise.

Je vous ai étalé une partie de mes convictions. Cela m’a pris 20min en ouvrant les rapports financiers comme le dirait Serge Belinski de l’Investisseur Français.

Je vous le redemande : sur quels éléments précis basez-vous vos convictions?

Je suis loin d’être fan de Solutions 30. Toutefois, concernant la durée d’amortissement c’est une pratique répandue d’allonger la durée d’amortissement meme si elle devient incohérente vis à vis des avantages économiques générés. Dans les sociétés pour lesquelles j’ai travaillé, c’était une pratique courante quand on avait besoin de faire du résultat pour atteindre le chiffre communiqué à la bourse. Encore une fois, ce sont les CAC qui généralement s’assoient un peu sur ces points. Soit ils ne les identifient pas, soit ils font en sorte que l’impact ne soit pas significatif pour se contenter de mettre le point en lettre d’affirmation…

En ligne En ligne

 

[+2]    #95 16/12/2020 12h08

Membre
Réputation :   14  

L1vestisseur, le 15/12/2020 a écrit :

Bonjour à tous,

Petit bilan intermédiaire au soir du premier jour de recotation

 :

-
Je suis fier d’être actionnaire de Solutions 30, je soutiens la société dans cette épreuve et je suis sur qu’elle se relèvera rapidement, car elle a tout l’avenir devant elle.

Prenez du recul, pesez les pour et le contre, ne vous précipitez pas. Voyez ce que l’on reproche à la société et vous verrez que toutes ces accusations sont fallacieuses. Ne bradez pas vos titres, c’est ce qu’ils veulent. Gardez les, vous en sortirez grandit.

A+

Vous parlez de la société comme d’une personne physique avec laquelle vous auriez des rapports affectifs  ("fier de ", "soutiens dans cette épreuve", "l’avenir devant elle" "en sortir grandi"). Cela me semble  bien dangereux car contraire à toute attitude rationnelle. Quelle fierté peut-on avoir à acheter une action ?
Quant aux accusations dont Solutions 30 est l’objet, il est bien difficile de savoir si elles ont fallacieuses -à moins d’être dans le secret des dieux, ce qui, j’imagine, n’est pas plus votre cas que le nôtre. Mieux vaut appliquer ici un précepte d’incertitude -qui consiste avant tout à ne pas faire de plans sur la comète.

Hors ligne Hors ligne

 

#96 16/12/2020 12h23

Membre
Réputation :   56  

Votre analyse kiwi me parait partial:

Tout d’abord, ce genre de société capex light s’analyse et se valorise sur la base de l’EBITDA et pas de l’EBIT.

Par ailleurs, ce que vous dites est factuellement faux puisque la société amortissait déjà ces relations clients entre 3 et 11 ans en 2015 et en 2018 ? 3 à 13 ans.

Le différentiel est minime et surtout sans objet depuis le passage aux normes IFRS puisqu’un goodwill ne s’amortit pas.

On se fiche par ailleurs de savoir par quoi ou par qui est sécurisé le prêt, c’est le problème des banques, pas celui des actionnaires.

Vous vous demandez également pourquoi les banques prêtent à ce genre de business, tout simplement parce que ça crache du cash et que les remboursements ne posent pas de problème.

Je vois pas le rapport non plus entre la profitabilité du business et ce prêt

Si en résumé votre seul argument repose sur cette histoire d’amortissement, soyons tous rassuré on peut y investir toutes nos économies.

Je n’ai pas analysé le dossier, mais à la lecture de votre analyse il me semblait nécessaire de rétablir un semblant d’impartialité.

Dernière modification par flosk22 (16/12/2020 12h24)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #97 16/12/2020 12h59

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   294  

@ Flosk22

- Sécurisation du prêt : non, on ne s’en fiche pas. S’il y a des difficultés à rembourser, les banques prendront la principale filiale du groupe. J’aimerais voir votre réaction d’actionnaire qui s’en fiche à ce moment là.

- Je parle des relations clients. Pas du goodwill. Donc entre 2018 et 2019, ils allongent la durée d’amortissement de 3-11ans à 10-13 ans. En moyenne donc de 7 and à 11,5 ans. Soit +64%. Pas négligeable!
Je répète qu’on ne sait pas ce que représente les relations clients parmi ces actifs incorporels. Ca pourrait être 5% ou 90% des 131m €.
On ne sait pas non plus pourquoi cette durée change subitement. Pour un poste qui représente 1/5 du bilan, c’est léger, n’est-ce pas?
Et vous savez quoi?
Le ratio amortissement / CA est stable entre 2018 et 2019! QUEL MIRACLE!
On se demande comment ils affichent des comptes aussi stables!

Evidemment que je ne vous rends pas une analyse détaillée.
Les comptes comportent d’autres exemples comme ces amortissements à rallonge.
Ils contribuent à donner une image optimiste de la performance réelle de l’entreprise.

Pour cette raison, je n’ai jamais touché à S30.

Maintenant, les arguments des vendeurs à découverts sont sur cette partie embellissement des comptes mais aussi criminalité.
Pour la 2e partie, je n’ai pas d’avis ni de données, je remarque tout de même les nombreuses coincidences citées par le rapport et que S30 a confirmé leur existence (ils nient évidemment l’objet criminel).

Mais bon, je crois me souvenir que vous aviez investi dans Wirecard, donc vous avez sûrement une dent contre moi.

Hors ligne Hors ligne

 

#98 16/12/2020 13h00

Membre
Réputation :   23  

Vous parlez de goodwill ou de BDD clients? Un goodwill ne s’amortit pas en IFRS, une BDD clients oui si son utilisation est limitée dans le temps. Nous reportons en IFRS, nous avons commencé à amortir notre BDD client lors de l’achat il y a 5 ans et nous effectuons également un impairment chaque année.

En ligne En ligne

 

[+4]    #99 16/12/2020 13h30

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   251  

kiwijuice a écrit :

- analyse du business model : comment une activité de mise à disposition de main d’oeuvre, donc au bilan très peu capitalistique, peut-elle croître aussi vite? Pourquoi les banques prêtent autant à un business qui n’a aucun actif en face? Le poste des créances fournisseurs n’arrête pas d’augmenter en taille et délai (que se passe-t-il?)

Elle croît aussi vite par croissance externe, d’une part, et par croissance organique, d’autre part, car à prestation égale, elle coûte moins cher aux opérateurs (télécom, énergie) qu’avoir leur propre service internalisé. Ce qui n’est pas très étonnant quand on réfléchit 2 secondes et qu’on se rend compte qu’un même salarié (ou auto-entrepreneur ou intérim) payé au lance-pierre peut le matin installer la fibre pour X, et l’après-midi relever un compteur d’eau puis un compteur d’électricité.
Augmentation du CA 2019 : +75%
Augmentation du poste fournisseurs : +48%
Augmentation du CA S1 2020 : +14%
Augmentation du poste fournisseurs : +9%
On a vu mieux comme gestion du BFR pour augmenter la profitabilité. Ca me rappelle les Tesla haters qui s’étonnent que quand Tesla produit 2 fois plus de voitures le poste fournisseurs augmente d’autant.

- Transparence dans l’analyse des comptes : pourquoi le poste "autres actifs incorporels" au bilan, alors qu’il est l’un des plus gros éléments du bilan n’a que très peu de détails? Un os donné à ronger est que les relations clients s’amortissent sur 10-13ans (page 105 du rapport annuel 2019). Les contrats ne se signent pas sur cette durée donc pourquoi cet écart? Cela booste la profitabilité. De combien? On ne le sait pas, de toutes façons les analystes de "Berenberg" et cie n’ont pas posé la question qui fâche. Si on lit le rapport annuel 2015 page 23, ces mêmes relations clients sont amorties sur 3-11.5 ans. Quelle surprise, ils allongent la durée d’amortissement pour booster la rantabilité! Je vous laisse chercher tous les autres postes où ils font preuve de "créativité"… C’est transparent, devant vos yeux, la cuisine des comptes.

Ce qui est bien quand on ne maîtrise pas la comptabilité IFRS c’est qu’on peut affirmer la même chose et son contraire et s’en servir comme argument à charge.
Dans le rapport à charge on s’étonne que S30 enregistre parfois des badwills, badwills dont la contrepartie est justement la valorisation des relations clientèles
S’il n’y avait pas de badwill, il n’y aurait pas d’amortissement de relation clientèle, donc rien à "maquiller".
Le détail de toutes les acquisitions réalisées depuis 2018 ainsi que leur affection en actifs incorporels est détaillé en page 86 et suivantes du rapport annuel 2019. C’est transparent, devant vos yeux.
Sur la durée d’amortissement, elle est décidée en fonction de la durée des contrats d’une part, et du taux historiques de renouvellement des contrats d’autre part. Si vous vous étonnez de ne plus avoir d’amortissements sur 3 ans en 2019 alors qu’il y en avait en 2015, je vous invite à faire l’opération suivante : 2019-2015.

- Un prêt bancaire de €130m est sécurisé par les actions dans Telima Frepart, la principale filiale de S30. Quelle est cette société? Une vue rapide sur les greffes nous dit que c’est une SARL de Holding. Il y a très peu de détails si ce n’est que le gérant change régulièrement. C’est ça votre transparence? Un prêt bancaire énorme, hors-bilan, pour lequel on ne sait rien

Ce n’est pas un prêt, c’est une ligne de crédit, qui n’est pas intégralement tirée. La partie tirée n’est bien évidemment pas "hors bilan", mais se retrouve dans la ligne "Emprunts et concours bancaires".
Ce qui est hors bilan, par définition, c’est le nantissement.
Pourquoi nantir Telima Frepart ? Parce que, oui vous l’avez trouvé, c’est une société holding qui porte les principales sociétés opérationnelles du groupe, notamment Telima Telco et CPCP.

Quant à l’"énormité" du prêt, tout est relatif. En 2019, la CAF - charges locatives est de 63M€, soit 75% du montant tiré au 31/12/2019.

De tout cela, j’en tire que la profitabilité du groupe est très sur-évaluée.
En retraitant le tout, on devrait arriver pour 2021 à un CA de €950m et au mieux une marge de 4%. Soit un EBIT de €40m. Un business aussi moyen devrait se payer au mieux 10x l’EBIT soit €400m.
Donc les actions S30 auraient encore 50% de baisse devant elle avant que la vraie situation soit comprise.

Ou on peut aussi regarder la seule chose qui compte, le cash, qui, sur la base des comptes semestriels 2020, devrait avoisiner les 100M€ en opérationnel en 2021. Compte tenu de la croissance, cela devrait se payer au moins 20x les CF, soit grosso modo le cours avant l’affaire.

Je vous ai retoqué vos arguments. Cela m’a pris 20min en ouvrant les rapports financiers comme le dirait Serge Belinski de l’Investisseur Français.

Qu’est-ce qui reste de toute l’affaire ?
Un grand amateurisme d’une société qui a grandi trop vite sans se doter de mécanismes de gouvernance adéquats, un dirigeant-actionnaire qui a probablement fait quelques deals dans son coin pour favoriser des potes, sans que ce soit d’une grande matérialité dans les comptes, mais qui devra laisser les rênes pour cette raison, et la nullité d’un auditeur historique (Grant Thornton) qui n’a pas fait son travail
Personnellement j’ai liquidé vendredi la moitié de ma position, ne voulant pas de drama queen en portefeuille. Le résultat de l’audit en cours et l’attitude du managemement décideront si j’en reprendrai ou non.La déclaration d’aujourd’hui de se fermer comme une huître ne plaide pas en sa faveur

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par corran (16/12/2020 15h53)

En ligne En ligne

 

#100 16/12/2020 13h35

Membre
Réputation :   56  

kiwijuice a écrit :

@ Flosk22

- Sécurisation du prêt : non, on ne s’en fiche pas. S’il y a des difficultés à rembourser, les banques prendront la principale filiale du groupe. J’aimerais voir votre réaction d’actionnaire qui s’en fiche à ce moment là.

- Je parle des relations clients. Pas du goodwill. Donc entre 2018 et 2019, ils allongent la durée d’amortissement de 3-11ans à 10-13 ans. En moyenne donc de 7 and à 11,5 ans. Soit +64%. Pas négligeable!
Je répète qu’on ne sait pas ce que représente les relations clients parmi ces actifs incorporels. Ca pourrait être 5% ou 90% des 131m €.
On ne sait pas non plus pourquoi cette durée change subitement. Pour un poste qui représente 1/5 du bilan, c’est léger, n’est-ce pas?
Et vous savez quoi?
Le ratio amortissement / CA est stable entre 2018 et 2019! QUEL MIRACLE!
On se demande comment ils affichent des comptes aussi stables!

Evidemment que je ne vous rends pas une analyse détaillée.
Les comptes comportent d’autres exemples comme ces amortissements à rallonge.
Ils contribuent à donner une image optimiste de la performance réelle de l’entreprise.

Pour cette raison, je n’ai jamais touché à S30.

Maintenant, les arguments des vendeurs à découverts sont sur cette partie embellissement des comptes mais aussi criminalité.
Pour la 2e partie, je n’ai pas d’avis ni de données, je remarque tout de même les nombreuses coincidences citées par le rapport et que S30 a confirmé leur existence (ils nient évidemment l’objet criminel).

Mais bon, je crois me souvenir que vous aviez investi dans Wirecard, donc vous avez sûrement une dent contre moi.

Le niveau de dette est faible et la société crache du cash, dans ces circonstances la façon dont est sécurisé ce prêt ce n’est pas vraiment notre problème non.

On connait le montant des relations clients c’est environ 80% du poste, mais j’ai pas compris en quoi c’était important ?

ça fait partie des estimations du management ça a forcément été vu et validé par les auditeurs, c’est de la cuisine comptable comme vous dites pour piloter le résultat net mais quel investisseur ici regarde le résultat net ?

Ce que je dis c’est que c’est sans objet sur la société et surtout sur l’éventuelle décision d’y investir ou pas. Quelle société ne cuisine pas un peu pour ses comptes pour la faire apparaitre plus belle qu’elle ne l’est ? ça fait parti du jeu.

Je vous rejoins en revanche sur le fait que cette modification de durée d’amortissement devrait être indiqué et expliqué.

Je n’ai absolument rien contre vous, vous aviez à l’époque fait très justement remarqué que les accusations n’étaient pas porté par n’importe qui, mais par un journal économique de très grande qualité, ici ce n’est pas le cas loin s’en faut et je trouve votre point de vue un peu trop tranché.

En revanche je ne renouvellerais pas l’erreur faite sur wirecard, a savoir investir sans avoir lu le rapport à charge et la réponse du management.

Pourquoi vous dites "nous" stochastic ?

Dernière modification par flosk22 (16/12/2020 13h40)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Solutions 30 sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur