Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+6]    #26 03/05/2018 17h16 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268  

SUIVI AVRIL 2018


Performance de la part sur le mois : + 2.8%

Je pense que l’effet devise a été favorable pour une fois.
Mais comme d’habitude, même si la performance du mois ou de l’année m’est favorable, ça ne m’intéresse pas de commenter la volatilité du portefeuille car je trouve qu’il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions. Je me contenterai donc de citer Benjamin Graham qui résume très bien mon état d’esprit :
"À court terme, le marché boursier est une machine à voter, mais à long terme, il est une machine à peser."

Je profite également pour citer un extrait du livre de Philip Fisher au sujet de son point de vu  sur le prix d’une action :
"Qu’est ce qui fait le prix auquel une action s’échange ? C’est l’estimation composite à un moment précis que font tous ceux qui sont intéressés par cette valeur. C’est l’évaluation composite des points de vue que se font sur l’entreprise pondérée par le nombre de titres que chacun est disposé à échanger."

Niveau processus d’investissement, je reste dans la même ligne directrice des précédents reporting. Mais j’ai été un peu trop impulsif dernièrement en terme de passation d’ordres : achat/revente de Lands’ End en moins de 24h (sirène de la diworsification avec de me recentrer sur mes meilleures opportunités). En revanche, la liquidation de SHOS me semble justifié, et l’arbitrage Linedata sur MGI Coutier me semble plus opportun. Je pense également que dans un cas général, il vaut mieux effectuer des ajustements/arbitrages en fonction des publications plutôt que chercher à anticiper les résultats en essayant de grappiller quelques petits %. Non seulement on peut être régulièrement pris à contre-pied (SHOS où j’ai été désagréablement surpris et LNC où les résultats étaient meilleurs que prévu)
Contrairement au CTO, je trouve qu’une gestion active dans le PEA me semble très approprié (pas de frottement fiscal) en profitant de la volatilité pour améliorer son PRU à coup de renforcement/allègement opportun. Voir peut être envisager une formation en analyse transactionnelles ahah ! Après tout l’analyse de Scipion (bravo à lui au passage) sur le fond I&E indique qu’une part de momentum est loin d’être à exclure malgré une approche value.
Le fait d’avoir vendu Orchestra (avec une bonne MV), liquider SHOS quand la thèse ou le bilan s’est grandement dégradé, ou encore de subir une importante volatilité sur certains titres me confortent sur le fait que je me trouve assez détaché émotionnellement au niveau de la volatilité ou de l’affect sur mes entreprises. Je me sens bien capable de liquider SHLD à tout moment même si parfois je me donne l’impression de faire preuve d’un biais de continuité.
Niveau suivi, je ne pense pas vous surprendre en disant que 80% du temps que je consacre au suivi de mes entreprises se résument uniquement à GAIA et à la galaxie Sears. Vu que je suis dans un style d’investissement accumulation à bon prix (dans le CTO), on verra bien si le retour sur investissement sera bien présent (même si le suivi de ces entreprises s’apparentent plus à un hobby plutôt qu’à une contrainte).
Il faudrait que je creuse un peu plus les opportunités sur le PEA car c’est une excellente enveloppe fiscale à compléter, mais je ne suis pas spécialement inspiré pour le moment.
Pour le journal de bord, je note que j’ai un bon pressentiment sur la tournure du portefeuille dans les prochaines années. J’aurai donc à l’avenir tout le plaisir de m’autoflageller en ressortant cette citation au moment où je me crasherai en beauté.

Historique de mouvement :


PEA :

05/04 : Achat 160 Linedata Services à 31.95€ (apport via liquidation du PEE)
Après lecture du rapport, j’attends de voir 2018-2019 pour voir l’évolution des profits. Pas de capex prévu, donc ce sera principalement l’intégration et consolidation des nouvelles entités.
A voir ce que ça donne.
05/04 : Renforcement 75 MGI Coutier à 30.15€ (apport via liquidation du PEE)
Renforcement à un cours planché avant la publication des résultats, qui sont généralement meilleurs que ce que le marché escompte en premier lieu. De plus, l’entreprise est vraiment pas cher payé sans prendre en considération la croissance liés aux nouvelles usines.
12/04 : Vente 160 Linedata Services à 33.50€ (arbitrage)
Je trouve l’entreprise MGIC moins cher en terme de earning yield et il y a des perspectives de croissance, à l’inverse Linedata affiche une baisse de revenue à périmètre comparable depuis quelques trimestres (hors dégradation des marges liés aux coûts d’acquisition et développement de Linedata 2018)
12/04 : Renforcement 185 MGI Coutier à 29.35€ (arbitrage)
Profité du décrochage du cours pour me renforcer, le timing n’a pas été excellent mais ce n’est pas grave, j’hésite à me renforcer encore.

CTO :

04/04 : Renforcement 125 Gaia Inc à 14.75$ (apport mensuel)
Renforcement à un prix en dessous de l’AK (15$) dont je voulais participé au premier lieu mais binck n’a pas su gérer l’OST, coup de chance sur le timing puisque c’était le cours le plus bas depuis l’AK.
Je suis toujours convaincu par la puissance du business model et de son potentiel.  Il faut juste être patient.
23/04: Vente 1 400 Sears Hometown and Outlet Stores Inc à 2.90$ (liquidation)
Liquidation, j’escomptais une amélioration de l’EBITDA ajusté mais l’inverse s’est produit. Un retour en fonction de la publication du Q1 2018 ou d’un cours qui retombe à 1.50$ ne sont pas à exclure.
24/04 Achat 200 Land’s End à 19.50$ (aller/retour)
Un prix intéressant depuis la publication du Q4 2017, l’occasion de se repositionner sur cette entreprise depuis que le nouveau CEO Jerôme Griffith est aux commandes, était trop tentant.
25/04 Vente 200 Land’s End à 19.50$ (aller/retour)
Je me suis relu quelques passage du livre de Philip Fisher, j’ai préféré me "rabattre" sur des entreprises que j’ai déjà en portefeuille et dont le potentiel me semble plus intéressant
25/04 Renforcement 500 Sears Holdings Corp à 3.10$ (renforcement)
Renforcement suite à la publication de la lettre ESL, la position représente désormais un sizing que je ne souhaite plus développer car il est trop compliqué de valoriser cette entreprise.
25/04 Renforcement 100 Gaia Inc à 15.55$ (renforcement)
Je continue à me renforcer, j’ai bien aimé la lettre de Laughing Water Capital, démontrant des pistes de la part du management pour augmenter la valeur de l’entreprise.

Watch-list :

(opportunités hors portefeuille où j’ai hésité à initier une position)

Washington Prime Group Inc (CTO) : Je me suis noté quelques informations :
1. Bon-Ton a déclaré BK en le 04/02/18
2. Bon-Ton représentait seulement 0.9% de l’ABR en 2017.
3. La page 30 du dernier 10-K démontre que les leases en dessous du prix du marché sur les anchors peuvent être une belle opportunité d’upside grâce aux redeveloppements si on les compare aux leases des autres locataires.
4. Le CEOLou Conforti a acheté des actions sur le marché le 28/02 (au prix de 6.49$).
5. L’entreprise a effectué une présentation à la Citi Global le 05/03.
Si on suit l’historique, le management me semble cohérent et compétent (j’aime bien le personnage de Lou Conforti au passage), et la dernière publication est plutôt favorable aux engagements du management : maintient du dividende alors que le marché craignait une coupe comme pour CBL.
La dernière remarque du CEO m’a bien fait rire lors de la conf-call au moment où l’opérateur tardait à réagir.
"Our operator is going I think buying shares, bye."
Plus sérieusement, j’ai longuement hésite à initier une ligne quand l’action avait franchi à la baisse le seuil des 6.00$ (2 jours après la publication du Q1, le cours a grimpé à 6.98$ soit +16%). Mais comme c’est une entreprise que je n’ai pas suffisamment étudié et qu’une stratégie dividende sur le CTO n’est pas d’actualité pour le moment, je suis resté discipliné sur ce que je connais (sans parler que j’étais actionnaire de CBL il y a un an environ et que j’étais bien content d’avoir arbitré vers GAIA que je comprenais mieux).

St Joe Co (CTO) : Il y a un bel article sur une thèse short sur SA que je n’ai pas pris le temps à l’étudier.
Pas plus que le 10-Q du premier trimestre 2018.

Commentaires sur les entreprises en portefeuille :

De la plus grosse pondération à la plus petite.

Gaia Inc
Les seules news intéressantes sont les publications des lettres trimestrielles de Laughing Water Capital et Artko Capital.
Hormis une valorisation estimée à 60$ par action horizon fin 2021 pour la partie SVOD (en phase avec mes calculs même si mes multiples de valorisation sont plus conservateurs), on apprend quelques points intéressants :
- L’augmentation de capital permet d’augmenter la liquidité du titre (au delà d’améliorer la trésorerie), permettant de susciter l’intérêt de plus gros institutionnel/investisseur. Et apparemment, le marché apprécie les valeurs liquides.
- Cette même AK a été sur-souscrite (4 fois plus de demande que d’offre), tout le management y a participé alors qu’ils vont bénéficier d’ici peu de pas mal de stock option
- Le CEO et le CFO ont été approché par le gérant de fond et des possibilités pour augmenter la valeur long terme de l’entreprise ont été évoquées : comme le fait d’augmenter le montant de l’abonnement mensuel (toute augmentation est 100% de marge bénéficiaire et Netflix l’a déjà pratiqué), ou encore obtenir l’autorisation pour développer leur campus afin d’organiser des events/shows où les fans peuvent rencontrer leur intervenants/chercheurs préférés.
D’un côté, nous avons une première entrée d’argent avec les tickets d’entrée pour accéder à l’événement en live mais en plus le show est filmé et monnayé en second lieu à ceux qui n’ont pas pu   se déplacer. Cela permet de renforcer l’image de marque de GAIA et de développer une source de revenu complémentaire à très forte marge.
En parallèle, je suis assez surpris de la facilité à produire du contenu, en interne, notamment sur la série la plus suivi de la plateforme où l’équipe arrive à produire une vingtaine d’épisodes hebdomadaire en l’espace d’une journée ou deux de casting/interview (reste juste le montage et travailler les sous-titres pour les autres langues).
J’attends de voir la publication du Q1 qui sortira la semaine prochaine. Si on reste sur du 80% de  croissance par rapport au Q1 2017, on devrait être à 445k abonnés. Mais j’avoue avoir quelques doutes  car historiquement le Q1 est orienté sur l’acquisition des yogis et il me semble que cette proportion devient de plus en plus minoritaire.
Mais comme l’objectif est 1M d’abonnés horizon fin 2019, et que si on respecte une croissance constante à 80%, nous arrivons à 1.07M, il y a donc une petite marge de sécurité.
En tout cas, une déception pourrait fortement massacrer le titre, donc je me tiens prêt à agir en conséquence (renforcer ou liquider comme le cas de SHOS)

MGI Coutier
Nous avons eu la  publication des résultats 2017, l’entreprise est très peu endetté, investit massivement dans de la croissance, et dégage une belle profitabilité avec un management compétent.
La présentation aux investisseurs est intéressante, j’aime bien le positionnement de l’entreprise sur les technologies de demain, ils investissent en conséquence et on a une bonne visibilité sur les livraisons des réservoirs AdBlue pour les système SCR jusqu’en 2023.
Une guidance conservatrice à 1.2 milliards de CA pour 2020.
En guise de bonnes surprises, nous aurons Avon qui devrait bénéficier de la réforme fiscale américaine pour l’exercice 2018.

Seritage Growth Properties
Peu de newsflow, la publication du Q1 aura lieu le 03/05 après bourse.

Les Nouveaux Constructeurs SA
Pas de newsflow à ma connaissance.
Le rapport annuel a été publié. J’avoue l’avoir largement survolé.
L’AG a lieu le 18/05, des intéressés ?

Vertu Motors PLC
Le rachat d’action a stoppé suite au dépassement de cours des 0.45£.
Pas plus d’information, le secteur reste sous pression si on regarde l’actualité de la SMMT, je continue à penser que ce n’est pas cher et que l’entreprise est bien géré.
On en saura plus à la publication des résultats le 08/05.

Sears Holdings Corp
Pour commencer, je pense qu’il faut honnêtement reconnaître que placer de l’argent dans SHLD relève plus du pari que de l’investissement vu les informations dont on dispose aujourd’hui.
Je lis beaucoup d’interventions sur cette entreprise, il y a de bons arguments bullish mais également des avertissements/arguments bearish à ne pas sous-estimer.
En tout cas, j’ai hâte d’en savoir "un peu" plus à la suite de l’AG le 9 mai, d’après ce que j’ai lu, pas mal d’investisseurs seront présent avec une montagne de questions pour M. Lampert.
Pour les news :
Nous avons une mise aux enchères pour 16 propriétés, je trouve que c’est une bonne idée pour mettre un peu de pression en faisant confronter la concurrence.
Encore un nouveau partenaire SYW
Sears warehouse sells for $43M - Business - The Times-Tribune
Innovel a vendu 2 entrepôts pour une somme de 75M $. Ça confirme le fait qu’il y a bien des actifs dans cette holding, reste à savoir si les pertes opérationnelles sont du vrai cashburn ou des investissements de croissance…
Le patron de la division immobilier quitte l’entreprise. Présent aux côtés de Lampert depuis le sauvetage de Kmart.
Et pour finir la lettre d’ESL où on apprend  :
- ESL propose de se porter acquéreur de 2 divisions de l’entité Home Services pour 500M $.
- ESL souhaite se positionner sur le rachat de la marque Kenmore si aucun acheteur n’est susceptible de proposer un prix acceptable (ça confirme le fait que Lampert n’est pas du genre à vendre les actifs à prix bradés et que malgré sa position inconfortable dans les négociations il envoie un message assez  fort en disant qu’il ne joue pas au même jeu que ceux qui pensent pouvoir lui mettre un couteau sous la gorge car en dépit de l’urgence de la situation, son fond d’investissement est prêt à acquérir des actifs et cela permet de fixer un prix plancher où les potentiels acquéreurs devront surenchérir.
- On apprend également que Lampert est prêt à convertir 300M de dette qu’il détient en equity + une offre de rachat de 900M de dette non sécurisé au prix du marché également, genre 50% du pair pour les 8% non sécurisé de 2019 (j’ai l’impression que la thèse où Lampert souhaite être le plus gros créditeur pour s’accaparer les actifs en cas de BK perd en cohérence en tout cas).
- Il y a une volonté de vendre des actifs immobilier en assumant les potentiels 1 200M de dettes associés, dans une opération de master lease pour continuer à faire tourner les boutiques (il doit s’agir des meilleurs magasins/emplacements de l’activité retail).
En résumé, nous avons une opération de nettoyage du bilan de l’ordre de 2.4B $ à condition que le management (hors intérêt d’ESL) puisse approuver le deal (sans compter une potentielle monétisation  de Kenmore). ESL indique que dans l’intérêt de leur investissement dans SHLD, cela leur importe peu que ce soit eux ou un tiers qui acquièrent les actifs tant que le prix et les conditions du deal soit acceptables (comme un deal à la Craftsman).
Au sujet de la dilution, on peut garder en mémoire qu’un des principaux levier de Lampert est le rachat d’action (le cas d’Autozone ou Autonation sont des bons exemples, contrairement au cas SHLD), si la profitabilité parvient à revenir au beau fixe (ce qui n’est pas garanti) l’entreprise dispose toujours d’une autorisation de rachat à hauteur de 500M $ alors que le market cap est à 350M $.
Lampert, à titre personnel, s’est considérablement renforcé dans l’equity (grâce à la dilution) à un cours supérieur que le prix du marché actuel, ça me semble être un argument pour d’éventuelles poursuites judiciaire où malgré le fait qu’il dispose d’informations privilégiées par rapport à l’actionnaire moyen, rien n’empêche celui ci de le suivre en se renforçant à moindre prix (Lampert a soldé 40M pour l’affaire Seritage par exemple).
C’est d’ailleurs une des raisons qui m’a poussé à renforcer ces derniers temps, sans parler :
- des business intéressants et profitable présent dans la holding : plateforme SYW e-commerce/market place avec toute la logistique et transport derrière, business carte de crédit, de réassurance et j’en passe.
- les pertes opérationnelles peuvent (et j’insiste sur le verbe pouvoir car on n’a aucun élément tangible pour le prouver) être manipuler à travers les CoS via les points SYW, les SGA à travers le CAPEX passé en OPEX (que ce soit en R&D non capitalisante ou en marketing comme pour GAIA).

Si l’écosystème autour de l’activité retail est intéressant et indissociable, je pense que cette activité doit tout de même être maintenu (ou au moins à l’équilibre ou largement compensée par les autres entités qui gravitent autour), et c’est principalement le risque vu les tendances actuelles. Même Amazon est déficitaire sur cette division il me semble.

Picanol
Les rachats sur Tessenderlo ont stoppé, on a donc du cash qui s’accumule.
On sait que Tack privilégie les investissements pour renforcer les futurs cashflow, alors que verser un dividende ou le rachat d’action lui importent peu.
Au passage, Tessenderlo a publié une publicationde son Q1 suite à l’acquisition d’une usine, c’est pas terrible dans l’immédiat.
Un petit article sur Picanol sur SA. Rien d’extraordinaire là dedans, affaire à suivre..

Commentaires sur des entreprises ayant quittées le portefeuille :

J’avais pris quelques notes et même si je ne suis plus co-actionnaire pour le moment, je laisse une trace de ce que j’avais noté.

Sears Hometown and Outlet Stores Inc
Publication du Q4
Après une bonne tendance sur le Q2 et Q3 2017 au niveau de l’EBITDA ajustée, les ventes se prennent les pieds dans le tapis avec des performances plus décevante qu’au Q4 2016.
Le management indique que des anomalies non réccurente ont impacté et degradé les résultats du Q4. On a SHLD et l’arrêt de ses spots publicitaires télévisés ont visiblement impacté les ventes.
Qu’il y a eu un problème d’approvisionnement au niveau des produits de la marque Craftsman (comment cela n’a pas pu être anticipé ?)
Que la mise en place et les coûts associés au déploiement de l’infrastructure IT semble être prolongés pour un trimestre de plus.
L’entreprise continue à creuser ses Same Stores Sales malgré une floppé de fermetures de magasin non rentable.
Côté positif, le Q1 2018 est plutôt bien engagé et on pourrait s’attendre à une amélioration de l’EBITDA ajusté en positif.
Le lease to own/rent to own continue à se développer et génère une belle croissance.
Les ventes internet se développent plutôt bien et SHOS commence à développer ses propres publicités.
L’achat en direct chez les industriels continue à se développer.
En bref, le bilan se dégrade ainsi que la marge de sécurité, malgré des perspectives qui peuvent être intéressantes.
Mais comme le management a plutôt "sur-promis" et "sous-délivré", la méfiance est de mise.
J’ai préféré liquidé la position et attendre qu’un prix planché se manifeste ou si la tendance des prochains trimestres valideront que le Q4 2017 était une erreur de parcours…

Lands End Inc
Depuis l’arrivé du nouveau CEO Jérome Griffith, l’entreprise renoue avec ses racines et séduit à nouveau sans ancienne clientèle.
Cela fait 3 trimestres d’affilé que les ventes gagnent en croissance (après 11 trimestres consécutif en déclin).
Les ventes sur le canal digital ne cessent de s’améliorer et les nouveaux contrats en BtoB avec Delta et American Airlines devraient contribuer à améliorer les profits de 2018 à 2021.
L’entreprise s’est ouvert au canal de distribution d’Amazon et compte ouvrir 40-60 magasins physique en dehors du girond de Sears (toujours pour améliorer l’expérience consommateur) dans les 5 prochaines années. La stratégie me semble rationnel et pragmatique.
Les perspectives du management sont plutôt intéressantes (voir présentation aux investisseurs du début de mois) : Des ventes de l’ordre de 1 800 / 2 000 M$ pour un EBITDA estimé à dans les 8-9% (cela correspondrait à revenir sur les marges historiques de 2011-2013).
La marge CoGS devrait rester stable voir légèrement inférieure avec le partenariat avec Delta Airlines, mais les SG&A devraient bénéficier de l’effet d’échelle.

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 01/05/2018

~Consommation discrétionnaire (73.7%) :
  3000 Gaia Inc (USD)____________________________41.8%
   435 MGI Coutier_______________________________13.6%
 15000 Vertu Motors PLC (GBP)_____________________9.3%
  3000 Sears Holdings Corp (USD)__________________8.2%
     1 Obligation Sears 8% (USD)__________________0.5%
  1200 Sears Holdings Corp warrants (USD)_________0.3%

~Industrie (16.6%) :
   160 Les Nouveaux Constructeurs SA______________9.5%
    70 Picanol____________________________________7.0%

~Immobilier (9.7%) :
   300 Seritage Growth Properties (USD)___________9.7%

~Liquidité :
__________________________________________________0.6%

Hors ligne

 

#27 03/05/2018 22h14 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   780  

Bonjour Zera,

Excellent reporting, merci !

Zera a écrit :

Voir peut être envisager une formation en analyse transactionnelles ahah ! Après tout l’analyse de Scipion (bravo à lui au passage) sur le fond I&E indique qu’une part de momentum est loin d’être à exclure malgré une approche value.

Pouvez-vous développer ce que vous compter faire pour ces deux points ? Un livre en particulier ?

Pour le momentum avez vous étudié l’AT ? J’ai essayé via la formation ABC Bourse mais trop d’équations, trop de maths pour mon petit cerveau rabougri. Et malheureusement aussi beaucoup de contradiction "cette figure marche souvent mais des fois pas du tout"…..

Bref, j’estime également que l’AT a un réel intérêt, sans aller dans l’extrême d’apprendre tout de A à Z, savoir lire/repérer une tendance / momentum me semble effectivement complémentaire à l’analyse financière/fondamentale.


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#28 07/05/2018 17h00 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268  

Bonjour bibike et merci pour le compliment.

A la base, ma remarque était principalement de l’humour mais maintenant que vous le dites c’est vrai que nous avons souvent l’air dogmatique à ne prêcher que l’analyse fondamentale. Il y a probablement quelques éléments à prendre en considération pour faire un peu d’optimisation mais je ne connais à ce jour aucun livre ou aucune formation sur le sujet.
Jusqu’à présent, la méthode de l’AT ne m’inspirait pas mais j’ai vu des investisseurs que j’apprécie (en analyse fondamentale) qui se servent de certains paramètres tel que les MMA50 ou le prix/cotation des options pour se faire une idée des tendances transactionnelles.

Je dois probablement me tromper mais l’AT ne me semble pas particulièrement adapté pour les entreprises peu liquide, au même titre que mon style d’investissement est pour le moment un peu trop passif.
En conséquence, je n’ai pas la moindre idée si investir du temps à apprendre ces fondamentaux aura une quelconque efficacité ou efficience dans la gestion de mon portefeuille.

Hors ligne

 

[+1]    #29 09/05/2018 16h42 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   812  

Reporting toujours intéressant et original !

Je reviens sur Tessenderlo : assets.tessenderlo.com/press/Documents/ … nglish.pdf

Comme nous n’avons pas les chiffres nécessaire au calcul d’un TRI (coût de la dette, accord avec RWE, etc.) difficile de se prononcer. Mais l’accord avec RWE jusqu’en 2026 est sans doute intéressant. C’est un revenu régulier assuré jusqu’en 2026… pas mal quand même wink A quel TRI, ça nous n’en savons rien.

A tolling agreement was concluded with RWE group for a period of 15 years (until 2026) for the full capacity of the plant. T


Cela étant, c’est une diversification qui pourrait sembler curieuse, ce serait oublier que les industries chimiques sont très énergivores. C’est plus une intégration verticale qu’une diversification du coup. Je suis peu Tessenderlo (même si forcément j’en possède une partie via Picanol), peut-être qu’il y a des chiffres plus précis dans les rapports annuels ou trimestriels ?


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

[+1]    #30 11/05/2018 23h32 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Article intéressant qui permet de mieux comprendre dans quelle direction souhaite aller E.L avec shop you way :
[Cas réel] Sears/Kmart : engager 100% des clients mobile en magasin. Sans Appli. Avec Intelligence Artificielle – FrenchWeb.fr

Hors ligne

 

[+6]    #31 04/07/2018 18h14 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268  

SUIVI H1 2018


Performance de la part sur le semestre : + 22.1%
Au Q2 : + 15.5%

Avril :  + 2.8%
Mai : + 9.1%
Juin : + 3.0%


Tout d’abord, il est bien possible que ce soit le dernier reporting (que je viens tout juste de me décider à le rédiger sur un coup de tête). J’ai passé trop de temps à suivre la bourse sur le mois de mai que j’en suis pas mal écœuré (sans parler des erreurs de process mais qui à posteriori me sont bénéfiques dans un certain sens). Ça m’a donné l’impression de m’agiter pour du vent.
Même si ce n’est pas particulièrement corrélé à l’investissement et probablement HS, je profite également de vider un peu mon sac en disant que je suis un peu saoulé (notamment envers moi même) d’être plus souvent pas d’accord avec ce qui se dit sur le forum, voir à commencer à rédiger des messages puis finalement ne pas les envoyer. Tout simplement, je n’ai plus envie d’essayer de convaincre quiconque (que ce soit en terme de mode de vie ou en investissement), je pense avoir compris que chacun est maître de sa propre expérience, de ses choix ou systèmes de croyance ainsi que des conséquences qui y sont associées. Qu’importe que ce soit vrai, faux, bien ou mal, le mental est programmé pour juger ce qu’il aperçoit et je souhaite opter pour la compréhension et la compassion plutôt que chercher à avoir raison (je dois encore grandir sur cet aspect là car la volonté d’avoir raison est malheureusement bien souvent forte).
Le point positif, c’est que je n’ai encore plus rien à faire de ma réputation et de tout l’égo qui va avec, et ça par contre j’en suis satisfait de m’en détacher progressivement de plus en plus.

Le portefeuille est très volatile car la concentration s’accentue, le style d’investissement à la Fisher me va très bien. Moins de diversification, un suivi plus attentif et privilégier les décotes sur futur cashflow plutôt que les décotes sur actif.
Je privilégie toujours les petites capitalisations, une bonne allocation des capitaux : notamment en investissant dans la croissance à bon ROI plutôt que le rachat d’action, moins liquide, généralement moins suivi. Je trouve que c’est plus adapté et flexible à un "petit" portefeuille comme le mien plutôt qu’à un fond de gestion qui gère des millions.

Niveau processus d’investissement, j’ai fais des erreurs assez grotesque à mon goût. Même si avec le recul, cela reste un bon apprentissage.
Grisé par des réussites de "coup" réussi sur SHLD. Genre gagner +20% en l’espace d’un rachat revente en moins de 30 minutes (car j’avais capté une information que le marché n’avait pas encore vu). Je me suis renforcé en anticipant des résultats encourageant sur les trimestrielles de l’entreprise (car le newsflow et les retours que j’avais eu sur AG me semblaient positif). Les résultats ont été très décevant et j’avais placé un ordre pour liquider toute la position (qui ne s’est pas exécuté). Avec un peu de recul et d’analyse, j’ai préféré temporiser.
Idem sur SHOS et LE, pas mal de tentative de coups sur ces entreprises majoritairement shortés et peu suivi, pas d’argent perdu mais cette envie de spéculation à vouloir faire des coups est définitivement enterré.

Comme le disait Tom Watson Sr. (le fondateur d’IBM) : “I’m no genius. I’m smart in spots—but I stay around those spots.
Je pense en l’occurrence à GAIA que je pense comprendre très bien le business model notamment grâce au fait que je me suis formé sur la thématique des business internet et du marketing digital ces derniers mois. Je continue à suivre très très précisément les différents indicateurs, l’actualité, les réseaux sociaux, les communautés, les membres de leur staff (grâce à Macois qui connait bien le milieu IT et que je remercie chaudement pour son aide). En conclusion, je vais revenir à ce que j’avais dit dans mes premiers reporting : continuer à investir mensuellement dans GAIA (si le prix me convient toujours par rapport à mes méthodes de valorisation).
A l’inverse, je suis également concentré sur 2 valeurs sur le PEA, même si je suis plutôt bullish et que le prix actuel me semble attractif, ma connaissance et mon suivi de AKWEL et de LNC sont bien inférieurs à celle dont je dispose sur GAIA. Donc plutôt que renforcer avec mes apports mensuels sur ces entreprises qui sont à leur plus bas, je préfère "investir" dans ce que j’arrive à mieux suivre et comprendre (et accessoirement plus d’upside).

Historique de mouvement :


PEA :

28/05  : Vente 70 Picanol à 94.50€ (arbitrage)
J’aime toujours Picanol, mais j’ai trouvé AKWEL (MGI Coutier à l’époque) et LNC, plus attractif en terme d’Earning Yield et de perspective de croissance.
28/05 : Renforcement 75 Les Nouveaux Constructeurs à 49.30€ (arbitrage)
Je trouvais le prix peu cher pour cette entreprise bien géré, avec un carnet d’ordre bien rempli avec un earning yield plus intéressant que chez Picanol (même si l’activité est réputée cyclique).
28/05 : Renforcement 135 AKWEL à 28.10€ (arbitrage)
Idem, j’aime les perspective de croissance de l’entreprise et son positionnement sur la voiture de demain. Entreprise bien géré, que je suis depuis longtemps car ancien actionnaire, et surtout que je trouve pas cher.
18/06 : Vente 15 000 Vertu Motors à 0.51£ (arbitrage)
J’aime beaucoup Vertu, le management etc. Mais j’ai trouvé LNC et AKWEL à bon prix.
De plus, j’ai cru comprendre que les entreprises britanniques ne seraient plus éligible au PEA. Même si le prix reste intéressant, il y a tout de même le renversement de cycle qui est en train de s’amorcer.
18/06 : Renforcement 75 Les Nouveaux Constructeurs à 47.30€ (arbitrage)
Même raison que le mouvement au 28/05
18/06 : Renforcement 150 AKWEL à 27.05€ (arbitrage)
Même raison que le mouvement au 28/05
21/06 : Renforcement 45 AKWEL à 27.05€ (reliquat liquidité/dividende)
Même raison que le mouvement au 18/06

CTO :

07/05 : Achat 150 Gaia Inc à 15,40$ (apport)
Je ne sais plus s’il y avait une raison particulière entre une opportunité sur la volatilité ou des retours intéressants constatés sur les indicateurs que je suis.
09/05 : Achat 1 000 Sears Holdings Corp à 2,65$ (apport)
Le matin avant l’AG, une publication indiquait qu’un partenariat allait être annoncé dans l’après midi (il s’agissait du deal Diehard/Amazon).
09/05 : Vente 1 000 Sears Holdings Corp à 3,25$
Le cours s’emballe violemment quelques minutes après mon renforcement. Je vends 30 minutes plus tard à +20% ou +25% sur le montant investi.
17/05 : Achat 104 Gaia à 16,80$ (apport)
Une épuisette que la volatilité a déclenché partiellement sur un ordre d’achat de 150 actions.
24/05 : Achat 900 Sears Holdings Corp à 3,30$ (apport)
Vu les dernières nouvelles sur le dossier (vente d’actif via ESL, partenariat Citi, rachat de la dette à un discount, informations à l’AG), je pensais (à tord) que c’était un bon prix pour se renforcer.
30/05 : Achat 600 Sears Holdings Corp à 3,25$ (apport)
Même raison qu’au 24/05
30/05 : Achat 600 Sears Holdings Corp à 3,20$ (apport)
Un malheureux ordre de bourse traînait et a fini par se déclencher (histoire d’enfoncer le clou !)
01/06 : Renforcement 46 Gaia Inc à 18.75$ (apport)
Je décide d’acheter le reliquat de l’ordre du 17/05, il y a trop peu de chance que le cours redescende à 16.80$ notamment après le newsflow qui a selon moi justifié la hausse du cours entre temps.
07/06 : Achat 1 500 Sears Hometown and Outlet Stores Inc 2.25$ (apport)
La lecture de la présentation aux investisseurs indiquait une amélioration de EBITDA ajusté de +10M, soit un EBITDA positif sur le trimestre. J’ai investi ou plus exactement spéculé avant la publication des résultats en espérant un short squeeze car la publication du Q4 a terriblement déçu à cause d’une performance bien éloignée de ce que le management anticipait.
11/06 : Vente 1 500 Sears Hometown and Outlet Stores Inc à 2,30$ (arbitrage)
Le marché a très peu réagi à la publication du Q1, je décide de mettre fin à ma carrière de spéculateur à deux sous. Et j’arrête d’investir dans ce genre de boite : business model moyen, marché compliqué et surtout que j’ai du mal à suivre précisément ce qui se passe sur le terrain.
11/06 : Achat 150 Gaia Inc à 19,29$ (arbitrage)
La leçon a été apprise, je me recentre sur les entreprises que je comprends mieux.
Advienne que pourra.
28/06 : Achat 150 Gaia Inc à 21,20$ (apport)
Les indicateurs et l’actualité que je suis dernièrement me confortent dans mon choix de concentration.
A mon plus grand regret, le prix devient de plus en plus cher et parfois la volatilité permet d’en acquérir à un prix "un peu plus abordable".

Watch-list :

Rien d’extraordinaire, ma stratégie du moment me plait et je suis à l’aise. De plus j’arrête de regarder ailleurs pour essayer de sur-performer et je préfère dorénavant canaliser mon temps sur des activités plus intéressantes pour moi.
Je constate que la plupart des entreprises que j’avais en watch-list ont bien performé : Lands’ End et Washington Prime Group.
Au final St Joe, quand j’ai lu les thèses, c’est bien trop compliqué pour moi à suivre précisément. Et puis les trésors d’actifs cachés, ce n’est plus ma tasse de thé.

Niveau suivi, j’ai pas mal de tri à effectuer car la majorité de mes notes correspondent au mois de mai et je n’ai rien noté sur le mois de juin car je ne pensais pas refaire un reporting…

Bien entendu, ce reporting est plus orienté en tant que journal de bord que je me permets de partager et je n’incite absolument personne à adopter un style d’investissement comme le mien. Je ne fais absolument aucune recommandation d’achat. Et je ne cherche pas particulièrement à débattre sur certaines choses que j’ai écrit

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 01/07/2018

~Consommation discrétionnaire (79.1%) :
  3600 Gaia Inc (USD)____________________________52.9%
   765 AKWEL_____________________________________16.9%
  5100 Sears Holdings Corp (USD)__________________8.8%
     1 Obligation Sears 8% (USD)__________________0.4%
  1200 Sears Holdings Corp warrants (USD)_________0.1%

~Industrie (11.7%) :
   300 Les Nouveaux Constructeurs SA_____________11.7%

~Immobilier (9.2%) :
   300 Seritage Growth Properties (USD)___________9.2%

~Liquidité :
__________________________________________________0.2%

Hors ligne

 

[+1]    #32 04/07/2018 18h32 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   612  

J’imagine que nous avons tous déjà rédigé des messages pour finir par ne pas les envoyer. C’est le début de la sagesse. On a souvent tendance à envahir l’autre avec notre passion. Quand j’enseignais le canyoning, la première chose que j’expliquais aux apprentis moniteurs c’était d’apprendre à en dire moins.

Quand on avance des arguments, pour 90 % des interlocuteurs (et parfois 99) cela ne sert à rien car 45 % sont déjà convaincus et 45 % ne le seront jamais. Mais pour les 10 % restants cela peut être important. Et ce ne sont pas forcément ceux qui vont répondre… Mais le message restera gravé quelque part.


Parrainages Binck & Boursorama : m'écrire. Blog : Le projet Lynch.

Hors ligne

 

#33 04/07/2018 18h59 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Réputation :   9  

Zera, simplement pour témoigner que pour ma part, vos messages tant boursiers que sur le style de vie me sont tout à fait utiles !

Hors ligne

 

#34 04/07/2018 22h43 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   780  

Bonjour Zera, content de vous lire !

Zera a écrit :

je suis un peu saoulé (notamment envers moi même) d’être plus souvent pas d’accord avec ce qui se dit sur le forum, voir à commencer à rédiger des messages puis finalement ne pas les envoyer. Tout simplement, je n’ai plus envie d’essayer de convaincre quiconque (que ce soit en terme de mode de vie ou en investissement), je pense avoir compris que chacun est maître de sa propre expérience, de ses choix ou systèmes de croyance ainsi que des conséquences qui y sont associées.

Si je puis me permettre, je trouve cela dommage.
Dommage car pour moi le but d’un forum n’est pas d’essayer de convaincre les autres et d’avoir le dernier mot.

L’intérêt selon moi d’exposer ses idées est de les mettre à l’épreuve, d’avoir une vision des autres à laquelle on n’aurait pas forcément pensé, pour que soient soulevées les faiblesses de nos convictions, et éviter de s’emballer tout seul et de se planter, parce qu’on est moins fort quand on est seul.

La confrontation des idées entraîne forcément la contradiction mais c’est bien l’intérêt justement. Challenger ses "thèses" ou sa compréhension des choses, et s’ouvrir à des perspectives autres que celles envisagées par nous même.

Libre à chacun d’accepter cette contradiction sans forcément chercher à avoir le dernier mot, on n’est pas fait pour être tout le temps d’accord.

Zera a écrit :

28/05 : Renforcement 135 AKWEL à 28.10€ (arbitrage)
Idem, j’aime les perspective de croissance de l’entreprise et son positionnement sur la voiture de demain. Entreprise bien géré, que je suis depuis longtemps car ancien actionnaire, et surtout que je trouve pas cher.
18/06 : Vente 15 000 Vertu Motors à 0.51£ (arbitrage)
J’aime beaucoup Vertu, le management etc. Mais j’ai trouvé LNC et AKWEL à bon prix.
De plus, j’ai cru comprendre que les entreprises britanniques ne seraient plus éligible au PEA. Même si le prix reste intéressant, il y a tout de même le renversement de cycle qui est en train de s’amorcer.
18/06 : Renforcement 150 AKWEL à 27.05€ (arbitrage)
Même raison que le mouvement au 28/05
21/06 : Renforcement 45 AKWEL à 27.05€ (reliquat liquidité/dividende)
Même raison que le mouvement au 18/06

Même si vous ne cherchez pas particulièrement à débattre sur ce que vous avez écrit j’espère que vous voudrez bien me répondre smile pourquoi pointer le renversement de cycle possible sur Vertu (et la vendre) et en même temps renforcer AKWEL massivement ?
Pourquoi ce comportement inverse sur deux entreprises liées au même secteur (même si différemment je vous l’accorde) ?


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#35 05/07/2018 09h02 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Réputation :   46  

Bonjour Zera,

Personnellement, j’apprécie énormément de vous lire et je vous avoue avoir hâte que vous nous reveniez.
Il est normal par moment de s’aérer et de prendre du recul ! Vos suivis sont toujours extrêmement intéressant notamment la partie suivi/informations sur les sociétés que je trouve toujours très constructive. Vous avez d’ailleurs du le voir car je vous mets souvent des +1 au sujet de ces derniers !

Sachez en tous cas que je vous remercie pour vos nombreux partages et pas seulement ceux liés à l’"investissement". Votre approche est certes concentrée mais ultra réfléchie. Chaque dossier est suivi de très près et analysé finement. Pour cela bravo. Et sachez que je vous souhaite d’avoir de la réussite sur chacun d’entre eux.

Pour akwel, je suis comme vous, très surpris de la valorisation actuelle. Je pense que le contexte macro (Prix MP, Trump, Peur du retournement de cycle auto, etc.) pèse lourd sur le titre. Mais ce qui est surprenant c’est que beaucoup d’acteurs annoncent encore de belles années devant nous dans le secteur. Bref nous verrons…

A bientôt,

Amicalement,

M.

Hors ligne

 

[+6]    #36 06/01/2020 18h29 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268  

MAJ début 2020


Initialement, je n’avais pas envie de faire une mise à jour pour 2 principales raison. En effet car le suivi de portefeuille relève régulièrement de la performance, et la performance est bien souvent synonyme de compétition. C’est un état d’esprit qui m’a conditionné pendant une bonne partie de ma vie, et aujourd’hui j’adhère de moins en moins à cette idée. Donc que ce soit sujet à une performance ou une sous performance, ça ne m’intéresse pas d’en parler (ceci n’engage que mon point de vue).
De plus, la "sous performance" inhérente à mon style d’investissement ne me donne pas l’impression qu’il est intéressant (pour moi) d’en parler car justement c’est un collatéral de ce que je veux en ce moment. Donc à part potentiellement me faire ennuyer à entendre des choses que j’ai déjà bien conscience (en terme de coût d’opportunité, diversification, lazy investing plus efficace et efficient etc.), je pensais que publier une mise à jour serait plutôt négative en ce qui me concerne. Néanmoins, cela ne me rend pas aigri et j’applaudis les belles performances du forum, mais cela ne me fait ni chaud ni froid par rapport à là où j’en suis.
En parallèle, le process d’investissement n’a peu ou pas changé quand je relis ma dernière mise à jour, seulement le nombre d’actions.

Ce que je constate également, c’est que nous avons souvent tendance à sous estimer les conseils des anciens et dans un cas général à considérer sa propre génération comme meilleure que l’ancienne et plus smart que la suivante.
Tout simplement que, plus le temps passe, plus les affirmations de notre cher Warren Buffett et de son acolyte Charlie Munger me semblent bien plus vraies et sensées que j’aurai pu le penser en premier lieu, on sait que ce sont les investisseurs les plus talentueux que nous avons connu mais il nous arrive souvent de faire preuve d’arrogance et de penser qu’on peut mieux faire et qu’ils sont "has been". (je regarde régulièrement les articles de seeking alpha, et suffit de voir ce qui se dit sur BRK et sa colossale montagne de cash où 90% des gens se proclament plus "smart" qu’eux)

C’est pour cela que je vais profiter de l’occasion pour citer Charlie Munger et notamment faire un rappel simplifié de sa check list car il y a pas mal de choses qui me plaisent et que j’appliquais personnellement avant d’ avoir connaissance de cette check list.
- Le risque
Utiliser une marge de sécurité
Plus de risque, implique plus de compensation
Eviter les grosses erreurs et perte de capital définitive
- Indépendance
Penser par soi même
L’exactitude d’une analyse ne dépend pas de l’avis des autres
Faire comme la "masse", donne les même résultats que la "masse"
- Humilité intellectuelle
Rester dans son cercle de compétence
Identifier et penser à propos des indices/éléments qui sont contraire à son propre avis
Ne pas se berner soi même
- Allocation capitaux
Toujours se rappeler qu’il y a un coût d’opportunité.
Quand les probabilités sont favorable, miser gros.
Ne pas tomber amoureux de son investissement, rester sceptique.
- Patience
"Les intérêts composés sont la 8e merveille du monde"
Apprécier le processus
Se protéger de l’orgueil démesuré et de l’ennui
- Etre décisif
"Be fearful when others are greedy, and greedy when others are fearful"
Saisir l’opportunité quand elle se présente
Etre prêt à agir

Je suis retombé sur cette citation qui me plait également :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8757_in_a_hurry.png

Au sujet de la patience, je pense que je me considère comme quelqu’un de patient et plutôt orienté gratification différé (voir mon style de vie) que gratification immédiate (je suis retombé sur l’histoire du test du marshmallow récemment). C’est peut être pour cela que ce style d’investissement me convient très bien et qu’il ne sera probablement pas approprié pour la très grande majorité des investisseurs. (style d’ailleurs que je ne recommande pas dans un cas général, d’ailleurs je suis plutôt fan du lazy investing via ETF, de la même manière que Buffett le recommandait au grand public quand j’ai lu mon tout premier livre sur l’investissement et la gestion financière).
Le but n’est pas d’écrire une glorification de ma personne (car je m’en moque), mais plutôt de donner un peu de compréhension et de perspective sur ma façon de procéder.

Alors, ma façon d’investir en ce moment est très simple (il changera peut être à l’avenir en fonction des opportunités). Mais il faut savoir que c’est une stratégie orienté sur de l’investissement progressif. Chaque mois, de l’épargne et du cashflow immobilier sont investis en bourse. Mon portefeuille est très concentré (+75% sur une action), et je continue à renforcer mensuellement depuis des années cette même entreprise. Donc vous comprenez bien que quand je dis que mon style d’investissement et sa sous performance sont exactement ce que je veux pour le moment car je ne souhaite pas racheter des actions plus cher que nécessaire. S’il n’y avait plus d’apport régulier, mon approche serait sans doute différente..

Je pense que j’ai un peu hérité de ce style à travers l’étude du personnage d’Eddie Lampert (la fameux !), et de son ascension en tant qu’investisseur (et non manager) avec ESL en période pré-Kmart/Sears. Je ne vais pas refaire son histoire ou raconter en détail sa façon d’investir (voir LIEN), mais disons qu’il est du genre très concentré, potentiellement activiste et garde ses positions pendant de longue durée si nécessaire.

Là où je veux en venir c’est sur le cas de la success story de AutoZone et sa répercution dans le succès de ESL.


Lampert a accumulé massivement les actions d’AutoZone entre 1999 et 2001, au point qu’il arrivera mi 2001 avec la bagatelle de 30M d’actions (soit environ 25% de la market cap à l’époque).
Si l’on zoom un peu sur cette période, on peut constater que le cours de bourse d’AutoZone était flat, voir en recul sur la période (cours entre 22 et 35$ à la louche pendant la période alors qu’il a commencé à en acheter dans les 30$).
Donc si on résume en terme de performance, ce n’est vraiment pas terrible sur le papier (il faudrait comparer avec les indices de l’époque mais l’idée n’est pas là), coût d’opportunité toussa toussa.

Les images sont un peu floues si on ne clique pas dessus.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_azo_lampert.png

Ensuite à partir de mi 2001, grosse explosion au niveau du cours et finit dans les +70$ fin 2001.
Ensuite vous connaissez l’histoire, le cours n’a cesser de grimper jusqu’à un plus haut récent dans les 1250$, presque 20 ans après l’investissement de Lampert. Celui ci a préféré liquider progressivement sa position jusqu’à un prix de 300$ en 2013 pour se casser les dents sur du retail physique obsolète, pourtant ce n’est pas faute d’avoir Warren Buffett pour avoir prévenu sur le sujet (il s’est lui même bien emousser la dedans avec Diversified Retailing inc en 1966).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_azo_track_record.png

Bon après, le succès d’AutoZone (qui n’est pas une techno au passage), c’est une excellence opérationnelle et une superbe allocation des capitaux (bonjour les buyback), voici un petit graphique juste pour illustrer :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_azo_buyback.png

On a juste 2006 au plus tôt mais on voit bien 77M d’actions (Lampert avait acheté 30M pour rappel), et dernièrement on serait à 24M d’action pour une market cap de 24 milliards.
Bon même si Lampert a effectivement cédé des titres qui ont été favorable au buyback d’AZO, cela n’empêche pas que si Lampert ne s’était pas embourbé dans le dossier Kmart/Sears et qu’il aurait tout simplement oublié ses identifiants de compte, il aurait été très bien à notre époque avec un sacré pactole pour la participation d’AutoZone qu’il avait.
Tout ça pour dire qu’il a gagné des multiples de ce qu’il a investi massivement dans AutoZone (entre du x8 et x10 en une décennie environ avec 3 années de performance négative au départ)

Alors ce que j’en dis aujourd’hui. Est ce que ma grade conviction sera un futur AutoZone bis ou un Sears Holdings like?
Après tout, je me suis bien planté dans le dossier Sears (même si au final, ça m’a été bénéfique), eh bien je me contenterai de dire que je n’ai aucune légitimé pour affirmer quoi que ce soit. Et donc que ça m’épargnera d’en parler d’avantage (la vérité est plutôt que je n’ai justement pas envie d’en parler). Ceux qui me connaissent et avec qui j’en parle de temps en temps savent très bien que je ne cherche pas à convaincre (d’ailleurs je fais souvent des monologues les rares fois où j’en parle). Ce que je peux dire c’est que je suis bien confortable avec cette façon de faire.

Après, vous pouvez d’ailleurs penser que c’est une occasion désespérée de ma part pour rattraper une erreur passée. Votre opinion a autant de valeur que la mienne.

Le reste du portefeuille concerne mon PEA dont l’argent ne bouge pas (pas d’entrée ni sortie). Je m’y intéresse moins car moins sujet à d’upside à court/moyen terme et je pense que je devrais probablement diversifier un peu plus à l’avenir. J’aimerai bien profiter d’avantage de cette niche fiscale très intéressante.

Quelques réflexions à partager (en bref)


"Est-il intéressant de profiter de la volatilité en faisant des allers/retours ?"
Je dirais que oui, notamment dans un PEA où généralement les frais de courtage et frictions fiscales.
Mais je n’aime pas le faire et ce pour plusieurs raisons. Je ne connais pas l’analyse transactionnelle, je ne pense pas être bon en timing market (voir très mauvais) et surtout je n’aime pas investir de cette manière. Cela me donne l’impression d’être un spéculateur et non un investisseur (cet avis n’engage que moi).

’Diversification ou concentration ?"
Favorable à la diversification dans un cadre général même si je ne le fais pas pour l’instant. Peut être parce que je n’ai aucune attache émotionnelle associé avec la volatilité des cours de bourse ou du bruit ambiant des médias ou autre personnes.

"ETF ou pas ETF?"

J’aime bien l’idée et je la recommande dans un cas général, en prime avec un bon BRK de tonton Warren. Mais perso, je ne sais pas si je franchirai le cap. Il y a tellement d’entreprise dont j’ai absolument pas envie d’investir, du moins dans un indice comme le S&P 500 ou le CAC40. Même si dans l’absolu, investir ou non dans une entreprise que l’on n’aime pas n’a presque aucun impact sur celle ci (hors cas IPO/AK etc.). J’ai cru comprendre qu’il y avait des ETF avec certaines thématiques, à voir si ça vaut le coup.

"Les marchés sont cher ?"
Je trouve que oui car les multiples de valorisation sont très conséquents dans les principaux indices, je m’abstiens à faire des pronostiques, tout dépendra des résultats des entreprises et voir si leur multiple de valorisation sont pertinent ou non.
Je ne suis pas un market timer, j’ai une préférence pour rester investi dans la durée.

"Le stock picking, c’est dur ?"
Investir de l’argent est à la porté de tout le monde, l’investir à bon escient en est une autre. Cela demande de la méthode, de la discipline, de la patience et surtout une bonne maîtrise émotionnelle. J’oserai dire qu’on se rapproche d’un art plutôt que d’une méthode rigide. En parallèle, je trouve que c’est une très bonne voie d’apprentissage, car on développe des compétences très utile pour les différents aspects de notre vie.
Je trouve qu’il est important de comprendre les entreprises dans lequel on investit (ou alors on diversifie au max), d’ailleurs je trouve qu’il y a des entreprises intéressantes sur le marché français et que commencer à se faire la main là dedans est une bonne idée (en plus de profiter du PEA et de ne pas subir le barrière de la langue et des régulations inhérent aux autres pays)
En revanche, ce que j’aimerai, c’est qu’il y ait plus de "conscience" à travers les investissements que nous réalisons (au sens large et pas seulement chez l’investisseur particulier) et que les profits ne font pas tout au détriment du reste.

Concernant le portefeuille, je toucherai peut être quelques mots concernant les positions et potentielle watch list car je viens de rédiger cette mise à jour d’une traite et ça commence à être long et barbant pour moi.

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 01/01/2020

~Consommation discrétionnaire (75,5%) :
 13275 Gaia Inc (USD)____________________________74,8%
  5100 Sears Holdings Corp (USD)__________________0,7%

~Consommation de base (21,1%) :
   465 Les Nouveaux Constructeurs SA_____________17,5%
   225 Akwel SA___________________________________3,6%

~Technologie de l'information (3,3%) :
   150 Linedata Services SA_______________________3,3%

~Liquidité :
__________________________________________________0,3%

Juste pour l’humour, il est amusant de voir une discussion animée sur l’entreprise STEF en ce moment, alors que tout le monde s’en fichait quand j’en parlais à mes débuts en 2014 (voir message #2 de la file).
J’ai eu un timing chanceux même si j’étais convaincu que l’entreprise allait gagner en valeur dans le temps (Achat dans les 35€ en 2013, accumulation tous les ans dans les creux et revente totale à 103€ en 2018 lorsque ça devenait plus cher qu’accoutumé). Cela représentait 40% du patrimoine total au moment de la session. (comme quoi une concentration patrimoniale "involontaire" m’a été bénéfique à cette époque)

Hors ligne

 

#37 21/03/2020 10h50 → Portefeuille d'actions de Zera (débutant, portefeuille, zera)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   813  

Juste pour l’humour, il est amusant de voir une discussion animée sur l’entreprise STEF en ce moment, alors que tout le monde s’en fichait quand j’en parlais à mes débuts en 2014 (voir message #2 de la file).

Il est compliqué (impossible) de suivre toutes les files de la section portefeuille.
Vous auriez lancé la discussion sur la file Actions, il y aurait eu plus d’intérêt sans doute.
Lorsque j’ai lancé le topic STEF fin 2014, je n’avais pas encore lu votre file (sur laquelle vous postez assez peu, en plus, la rendant donc peu visible).

Dernière modification par maxicool (21/03/2020 10h51)


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Faites un don
Apprendre le bonheur