Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#301 17/12/2019 10h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   306  

Bonjour,

Pour le suivi et expliquer pourquoi ma conviction se renforce au fil du temps :

AGEFI a écrit :

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le fabricant de membranes cryogéniques pour le transport du gaz naturel liquéfié Gaztransport et Technigaz (GTT) a annoncé lundi avoir reçu une commande de la part du chantier naval chinois Hudong-Zhonghua pour la conception des cuves de deux nouveaux méthaniers. Ces navires offriront une capacité de 174.000 mètres cubes. Leur livraison est prévue au second semestre 2021 à un armateur dont le nom est tenu secret à ce stade, a précisé le groupe dans un communiqué.

euro pétrole a écrit :

GTT a reçu une commande de la part du chantier naval chinois Hudong-Zhonghua pour la conception des cuves d’un navire de soutage de GNL pour le compte de l’armateur japonais Mitsui OSK Lines Ltd. (MOL).

GTT réalisera le design des cuves de ce navire qui intégrera la solution de confinement à membranes Mark III développée par GTT. Le navire offrira une capacité de 18 600 m3. Il sera opéré par l’armateur MOL et affrété par Total. La livraison interviendra au cours du quatrième trimestre 2021.


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#302 21/01/2020 22h41

Membre
Réputation :   23  

Les nouvelles commandes continuent d’affluer gentiment auprès de GTT et la réglementation va pousser les clients dans leurs bras ;
Le dividende est sympa etle cours progresse très bien

Cela ressemble à un compte de fées !

Qu’en pensez- vous ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #303 22/01/2020 08h55

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   192  

Le flot de nouvelles commandes va continuer.

Le GNL comme carburant marin est un nouvel axe de développement favorisé par IMO 2020.
L’emploi du GNL, par rapport au HFO permet des réductions substantielles de plus de 99 % des émissions de soufre, 80 % des émissions d’oxydes d’azote et 20 % des émissions de C02.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#304 10/04/2020 21h21

Membre
Réputation :   23  

Petite mise à jour de cette action :

Faits marquants

- Niveau record de commandes sur l’activité principale :

57méthaniers en 2019
6 éthaniers de grande capacitéo
3 GBS

Poursuite du développement sur le marché du GNL carburant:
5 porte-conteneurs de grande capacité
1 conversion de porte-conteneur
2 navires ravitailleurs

Chiffres-clés 2019

Chiffre d’affaires consolidé de 288,2 millions d’euros
EBITDA consolidé de 174,3 millions d’euros
Dividende proposé de 3,25euros par action (contre 3,12 euros en 2018)

Perspectives 2020

Objectif de chiffre d’affaires consolidé dans une fourchette de 375 à 405millions d’euros

Objectif d’EBITDA consolidé dans une fourchette de 235 à 255 millions d’euros

Objectif de dividende, au titre des exercices 2020 et 2021,d’un montant correspondant à un taux minimum de distribution de 80% du résultat net consolidé.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Stratus (10/04/2020 22h57)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #305 17/04/2020 18h03

Membre
Réputation :   13  

Bonjour à tous,

Webcast sur le T1 2020 en cours
- croissance de 74% du CA comparé au T1 2019 (102.5 M€)
- pas d’impact du coronavirus
- nouvelles commandes « molles » 4 commandes VS 5 méthaniers livres
- dividende maintenu

Communiqué : Lien

Édit : ajout du CA en € + communique

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par lololecambo (17/04/2020 18h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#306 18/04/2020 08h46

Membre
Réputation :   23  

Bon tout tourne vraiment bien pour GTT c’est top. Ils semblent vraiment intouchables sur leur business.

Le rythme des commandes sera quand  même à surveiller cette année, j’imagine que les entreprises vont sortir plus difficilement le chéquier.

Pensez- vous que le prix du Brent incitent les entreprises à repousser le changement de leurs bateaux ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #307 18/04/2020 22h14

Membre
Réputation :   3  

La nouvelle réglementation maritime impose depuis le 1er janvier des normes antipollution drastiques. Pour respecter la nouvelle réglementation, les navires pourront à l’avenir avoir recours pour leur propulsion à différents carburants :
- du fioul lourd « peu soufré » ;
- du fioul plus léger comme le gasoil marin ;
- du GNL.
L’adaptation des navires anciens est possible (adjonction d’un dispositif de réduction de fumée, etc.) mais très coûteux, donc adapté à des navires récents.
Donc le GNL a de beaux jours devant lui pour la propulsion des navires. Il est certain que la crise actuelle aura un impact sur les commandes mais à long terme, GTT est bien placé.
En outre, de nombreux pays comme l’Inde par exemple, misent sur le GNL pour réduire leur empreinte carbone. Quand on voit les investissements récents dans le GNL (Total en Inde et au Mozambique…), GTT devrait être gagnant.
J’ai eu pendant longtemps des actions GTT, que j’ai revendues à 82 € en 2019 (PRU à 37 €). J’en ai repris récemment à 61 €.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #308 29/04/2020 10h54

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   181  

Tout tourne tellement bien que l’action ne cesser de baisser.

Y a t’il quelque chose que personne n’a vu ? Je ne vois rien sur le site de l’entreprise. Et sur le screener FT je ne vois rien d’alarmant en termes de dette…


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#309 29/04/2020 10h58

Membre
Réputation :   47  

Le titre avait repris plus de 50% en ligne droite, il consolide tout simplement, et en ligne avec les indices qui sont dans un range de court terme, ça ne veut pas dire que quelque chose cloche.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #310 29/04/2020 11h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   306  

Bonjour Babj,

En fait la cotation remue traditionnellement "un peu" ; ce n’est pas du tempétueux façon biotechtruc de la mort, mais quand même, il y a régulièrement de la consolidation, de la prise de bénéfice, c’est flagrant : étudiez les variations de cours avant et après chaque annonce de commande pour comprendre. Je connais un peu le sujet à force car grâce à la solidité fondamentale du dossier (cf supra) et à ces variations GTT est mon seul multi-bagger.
Après…Je peux me tromper ! Mais je ne l’espère pas évidement, hein smile wink

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#311 29/04/2020 14h47

Membre
Réputation :   33  

bajb a écrit :

Tout tourne tellement bien que l’action ne cesser de baisser.

Y a t’il quelque chose que personne n’a vu ? Je ne vois rien sur le site de l’entreprise. Et sur le screener FT je ne vois rien d’alarmant en termes de dette…

Les prix du pétrole sont très bas, ce qui n’incite pas à passer au GNL comme carburant. Au contraire, une facture pétrolière élevée rend le GNL bien plus compétitif. GTT est donc sensible au cours du pétrole.

Cordialement,

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #312 07/05/2020 19h30

Membre
Réputation :   9  

GTT dispose de trois types de clients :

- Transporteurs de GNL
- Armateurs
- Stockeurs de GNL

Transporteurs :

- Dans un contexte d’une baisse de la demande, le prix du GNL est bas et par conséquent les producteurs ont tout intérêt à diminuer leur production et à reporter leur développement quand le cours sera plus haut. Les transporteurs vont donc diminuer le nombre de construction de méthaniers. Cela se traduit donc par moins de nouveaux contrats avec GTT (même logique que les parapétrolières).

Armateurs :

Les armateurs pourraient être tentés de renouveler leur flotte avec des bateaux au GNL car le prix est plus compétitif que le fioul. Dans un contexte, où le pétrole est bas, même si le GNL est plus compétitif (cours bas aussi). Ils ont tout intérêt à ne pas renouveler tout de suite car les bateaux au GNL ont un surcout de 20 M€ environ (Les réservoirs GNL de GTT s’arrachent toujours plus - L’Usine Energie). Seules des contraintes environnementales les pousseraient actuellement à passer au GNL.

Stockeurs :

En revanche, la demande de cuves de stockage (offshore / onshore) pourraient augmenter dans une volonté de stocker plus de GNL le temps que les prix augmentent.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par VincenzoBollero (07/05/2020 22h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#313 07/05/2020 21h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   192  

@VincenzoBollero,

Vous oubliez quelques détails comme la longueur des cycles.
Entre la commande d’un méthanier et sa mise à l’eau, il faut environ 3 ans.

Si les commandes sont basses actuellement c’est que l’on ne connait pas encore les spécifications d’IMO2030, les nouvelles normes environnementales que devront respecter les navires à l’horizon 2030, quel type de carburant sera autorisé avec quels moteurs.

Le GNL comme carburant pourrait être une réponse, mais ne sera pas généralisé, car plus coûteux, ce serai une solution envisageable pour les plus gros bateaux tels que les grands porte-conteneurs et aussi pour les paquebots ou la clientèle est plus sensible aux valeurs environnementales.

Le stockage off/on shore à un temps de développement et de construction bien plus important que pour le pétrole de plus il a un coût supplémentaire puisqu’il faut maintenir une température basse.

En d’autres termes si le gaz à l’avantage d’être l’énergie fossile la plus propre son emploi est moins souple et requière plus d’exigence que le pétrole.

Je suis un actionnaire convaincu de GTT.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#314 07/05/2020 22h14

Membre
Réputation :   9  

Je ne remets pas en cause la qualité de GTT mais la contrainte d’une entreprise industrielle dont l’activité est très dépendante du cours d’une matière première.

La question ne porte pas sur une baisse d’activité à court terme mais sur une moindre croissance du carnet de commandes à moyen terme. La valorisation de GTT actuelle portant pour beaucoup sur son potentiel de croissance, il y a un risque de correction.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #315 08/05/2020 10h22

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   192  

La demande de gaz au niveau mondial progresse en moyenne de 5,5% par an et devrait atteindre 25% du mix énergétique en 2040, elle sera moindre cette année du fait de la pandémie.
La pandémie ne devrait pas avoir d’impact sur les chiffres de fin d’année.

L’entrée en service croissant de terminaux de liquéfaction de gaz  pour l’exportation de GNL accroîtra la demande de transport par méthanier.

Le carnet de commandes est bien rempli avec 130 unités, il est vrai qu’il y a un ralentissement des nouvelles commandes seulement 4 au 1er trimestre contre le double au 4è, mais il ne s’agit que de report de commandes qui de toute façon auront lieu, l’essentiel des nouvelles commandes aura lieu durant la 2è partie de l’année.

GTT est en situation de quasi-monopole avec 90% du marché et aucune nouvelle concurrence dans les prochaines années.

La dépendance au cours d’une matière première n’est qu’indirecte, les armateurs commandent peu quand le prix du transport est bas et que leur endettement est important et ils commandent plus quand les prix du transport sont élevés et qu’ils se désendettent, actuellement nous sommes dans le 2è cas et les prix de location journaliers des méthaniers devraient rester soutenus pendant quelque temps encore.

Au plus le prix de gaz est bas au plus la demande de transport est élevé et inversement.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#316 14/05/2020 01h10

Membre
Réputation :   0  

J’aurai une question :  Que pensez vous sur le fait d’investir sur une société vivant de ses brevets ? (GTT par exemple)  Est ce une bonne idée le temps que le brevet se périme ? En lisant le livre de Philip Fisher, j’ai bien l’impression qu’il est contre…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #317 14/05/2020 11h32

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   192  

GTT ne se repose pas sur ses lauriers, fait de la recherche-développement et dépose régulièrement de nouveaux brevets afin de maintenir son leadership et de tenir la concurrence à distance, ce qu’ils parviennent à faire depuis des années.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#318 14/05/2020 12h01

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   126  

Tout à fait, voir par exemple les évolutions des différentes technologies proposées par la société ainsi que les profils recherchés :

GTT | The GTT Technologies
GTT | What opportunities are on offer at GTT?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#319 14/05/2020 12h40

Membre
Réputation :   0  

C’est ce qui me fait peur, une société qui investit lourdement dans le R&D, doit dépenser beaucoup pour garder une avantage compétitif. Certes GTT à le monopole de son secteur, elle ne consacre que seulement 3,56% de son bénéfice brut dans la R&D. C’est ce qui me fait penser à se "reposer sur ses lauriers". Cette société m’intéresse au vu de ses fondamentaux (incroyables), mais je reste quand même sur mes gardes (trop beau pour être vrai ?).

Merci pour vos réponses 😍

Hors ligne Hors ligne

 

#320 14/05/2020 16h05

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   126  

Le budget R&D était de 25M€ en 2019 pour un CA de 288M€. Presque 9% du CA, c’est pas mal du tout.
Source : rapport annuel 2019.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#321 14/05/2020 18h04

Membre
Réputation :   0  

J’ai cherché sur le rapport annuel et sur le site Investing.com, MorningStar je trouve plutôt 10,84 M€ dans la dépense pour la R&D ce qui est donc peu…

Hors ligne Hors ligne

 

#322 14/05/2020 21h46

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   126  

Le rapport annuel 2019 indique 25M€ (page 9) : RA 2019
Le rapport annuel 2018 indique 18,2M€ en page 20, même montant pour 2017 et 19,7M€ pour 2016.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#323 14/05/2020 22h51

Membre
Réputation :   31  

Pour être plus exact entre le budget et les dépenses réelles:

GTT RA2019 p26 a écrit :

Pour les activités de recherche et développement, le Groupe a dépensé 18,2 millions d’euros au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2017, 18,2 millions d’euros au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2018 et 22,6 millions d’euros au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2019. Les activités de recherche et développement du Groupe sont principalement financées par la trésorerie disponible du Groupe.
Le montant des dépenses de recherche et développement représente 20 % du montant total des charges opérationnelles du Groupe en 2019. Le montant des investissements alloués à la recherche et développement représente plus de 30 % du montant total cumulé des investissements du Groupe sur les exercices 2017, 2018 et 2019.
À fin décembre 2019, au vu de l’activité de recherche et développement menée sur l’exercice 2019 et des montants préalablement déclarés, le Groupe a estimé à 4 142  milliers d’euros le montant du crédit d’impôt recherche de l’exercice

La partie en italique montre qu’environ 18% de l’investissement en R&D est remboursé sous forme de crédit d’impôts, ça réduit l’impact financier (même s’ils doivent avancer l’argent).

Hors ligne Hors ligne

 

#324 14/05/2020 23h17

Membre
Réputation :   0  

Encore merci pour vos réponses ! 🤗
Je ne comprends pas alors pourquoi dans le compte de résultats (lien en dessous), ils ne mettent pas les mêmes chiffres que dans le rapport annuel. Merci pour la brochure, je ne l’avais pas trouvé, j’ai plutot regarder le communiqué de presse des rapports de 2019.
Du coup, 25M€ pour la R&D est vraiment pas mal, ce qui revient à environ 9% du bénéfice brut !

GTT (GTT) Compte de résultats

Merci smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #325 29/05/2020 21h37

Membre
Réputation :   28  

Bonjour,

Il y’a quelques semaines, j’ai envoyé l’email suivant au service des relations investisseurs de GTT :

Pancake a écrit :

[…]je souhaiterais savoir si les systèmes de confinement à membranes cryogéniques développées par GTT pourraient, dans le futur, avoir un éventuel rôle dans le stockage d’hydrogène liquide ?

En effet je me pose la question de la pérennité à très long terme des produits développés par GTT et je me demande si la technologie développée par l’entreprise pourrait bénéficier d’un développement de l’hydrogène en tant qu’éventuel futur carburant.

Voici la réponse que j’ai reçue aujourd’hui :

GTT relations investisseurs a écrit :

Nos compétences en matière de confinement de gaz liquéfié pourraient en effet s’appliquer à l’hydrogène. Cependant, de nombreuses contraintes physiques liées à l’hydrogène liquide rendent son stockage et son transport en grande quantité très difficiles. Mais bien sûr, nos équipes de R&D étudient ce sujet avec attention.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur