Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 20/06/2017 14h30 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

PavelK a écrit :

Voici ma vision sur le rouble (je suis un nouveau membre donc peut-être je ne peux pas encore créer de nouveaux thread).

Actuellement je détiens une très grosse position short sur le rouble pour des raisons suivantes :

Carry-Trade : Pour stopper l’effondrement de la devise en 2014-2015 (ou j’étais également short et fait +80% sur le pair USD/RUB) la Banque Centrale Russe (BCR) a drastiquement remontée les taux. Ainsi elle a créé une énorme opportunité du « carry trade ». En conséquence en 2016 le Rouble était en tête du palmarès des performances haussière des devises. Aujourd’hui le % des non-résidents investis dans les obligations d’état russe est au plus haut historique.

Pourquoi le Carry-Trade peut se terminer bientôt :
-    D’une côté les taux en EUR et USD remontent pendant que la BCR est obligée de baisser les taux pour ne pas faire étouffer les restes de l’économie et rendre le crédit accessible. Alors le Spread nécessaire pour le Carry-Trade se réduit.
-    En ce moment RUB est peu sensible au pétrole, mais cela ne va pas durer en cas de plus forte correction du Brent. En tout las le pétrole sous les 40 USD / BBL peut faire peur aux spéculateurs qui jouent le Carry-Trade.
-    Risques politiques évidement. Extension des sanctions qui toucheraient les sociétés pétrolières et/ou les investisseurs dans les papiers russes sont actuellement discutés au Etats-Unis. Dans les 2 cas la sortie du Carry-Trade sera rapide et brutale.

L’Etat a besoin d’un rouble faible : En effet le ministère d’économie a besoin de faire face à ces obligations sociales en roubles. La majeur partie des revenus d’état est en USD. Donc le rouble faible est avantageux pour les finances publiques. Ils font régulièrement les interventions verbales qui n’ont presque pas d’incidence sur les marchés (à mon avis à cause de manque de confiance aux compétences de certains hauts dirigeants par les marchés).

L’économie a besoin d’un rouble faible :
Les taux élevés maintenus pendant 2 ans ont détruits ce que restait de l’économie non-pétrolière du pays. Aujourd’hui le pays est au point mort avec un effondrement du niveau de vie et du pouvoir d’achat. Le crédit corporate est accessible aux entreprises faisant plus de 3 milliard de roubles en CA (=> non accessible sauf les grosses entreprises)! En plus les taux de crédit sont stratosphériques.
L’économie pétrolière a besoin des reformes et des transformations, mais c’est impossible sans crédit. Le financement étranger soit interdit, soit trop cher pour les entreprises russes car il faut emprunter en devise étrangers.
Donc il faudra au moment donnée affaiblir le rouble.

RESUME : en ayant les acteurs intéressés aussi puissants et la tendance des taux défavorable au Carry-Trade le retournement est imminent. Notez que en Russie dans la plupart des cas cela arrive en quelques jours et pas comme chez nous la baisse graduelle pendant des mois et des mois. Donc il faut se positionner en avance.

Risque/Rendement Exceptionnel ! Le Rouble n’a pas de fond ! Cela semble absurde, mais c’est juste compte tenu de l’économie purement orientée ressources naturelles négociés et vendues en dollars. Il ne faut pas croire que le Rouble est « backé » par ces gisements énergétiques. C’est en grande partie faux. Alors le potentiel de renforcement du Rouble est limité à 4-5% grand maximum car en dessous l’état ne pourra tout simplement pas payer ces factures. Par contre le potentiel de baisse est quasiment illimité.

Pour limiter complétement les risques on peut imaginer une position suivante qui élimine le risque de la flambé des cours du Brent (qui peut faire monter le rouble, même si je suis pas sûr que cela va arriver) :
Short : RUB (contre n’importe quelle devise majeure)
Long : Brent Future (ou bien ETF pour éviter le rolling tous les mois)

Mon analyse semble de tomber à quelques jours près avant le début de la chutte du rouble smile

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#102 20/06/2017 15h51 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   

Bonjour, et merci pour le partage de votre analyse sur le rouble et sur la Russie, elle est forte intéressante.

Je suis actuellement en formation sur la bourse, et l’ensemble des outils qui l’accompagne, et souhaitais savoir comment il est possible de shorter une monnaie comme le rouble?
Je ne dis pas que je vais le faire, juste par curiosité j’aime comprendre le fonctionnement des différents processus.
En regardant le cours USD/EURO j’ai vu la partie vecteur d’investissement et crois comprendre que c’est via les warrants et les turbos, mais j’ai du mal à comprendre leur fonctionnement !
Si j’ai bien compris Boursorama ne permet pas d’investir dans une monnaie comme le rouble?

Hors ligne

 

#103 21/06/2017 08h58 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

La possibilité la plus simple est d’ouvrir un compte Bourse proposant l’accès au marché Forex. Personnellement je suis chez Saxo Banque et Degiro.
Sur le marché Forex vous avez l’accès aux différentes paires des devises comme EUR/USD, USD/JPY etc. Plus la monnaie est liquide, mois les frais de transaction sont élevés. Les frais de transaction sur le Forex sont présentées sous une forme d’un Spread entre achat et vente (comme dans le bureau de change classique). Spread est mesuré en PIPS (price interest point) places décimales : par exemple 1 pip pour EUR/USD = 0.0001.
La paire USD/RUB est également cotée mais les Spreads sont plus chers que pour les grandes devises.
Attention depuis l’abandon de standard d’or et du système Bretton Woods on ne peut pas « shorter » la devise. Il faut toujours « shorter » une devise contre une autre donc 2 éléments à prendre en compte. Pour le RUB c’est assez simple car s’il chute il chuterait contre toutes les devises, mais les devises comparables, comme EUR/USD, est bien plus difficile à analyser.
Ce marché reste assez risqué à cause des effets du levier très élevé accessibles aux investisseurs non-initiés.
Moi je l’utilise uniquement pour des paris ou j’ai une compréhension fondamentale assez profonde comme le Rouble (je suis d’origine russe et je comprends bien l’économie locale) et la CHF Suisse (le pays ou je réside actuellement).

Un autre moyen de shorter le RUB est d’investir dans Surgut qui a une pile du cash en USD et qui fait son bilan en RUB 

Sinon il y a d’autres moyen avec les dérivés mais c’est un sujet à part.

Hors ligne

 

#104 21/06/2017 09h51 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   

Donc avec Bourse Direct par exemple il m’est possible de trader des devises sur le marché Forex?

J’avais compris la possibilité d’investir sur le rapport entre deux devises, ce qui en soit me semble logique.

Je comprends bien que c’est un investissement très risqué, et j’entends vos avertissement, pour le moment je me renseigne uniquement, je n’ai pour le moment aucune intention de tenter ce genre d’investissement. Mais je trouve qu’il est important de comprendre l’ensemble des supports possible.

Je connais également très bien le marché russe (humour), j’y suis même allé 3 fois…  !

Plus sérieusement avec votre pseudo je m’étais douté quand à vos origines !

Quand vous parlez de l’effet de levier, c’est avec les turbos et les warrants? Quel est le fonctionnement?

Je vais me renseigner sur Surgut ! Quels sont les autres moyens dérivés?

Hors ligne

 

#105 17/08/2017 19h55 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   

Tombant par hasard sur cette file, analyse très intéressante sur le rouble et la Russie.
Je viens de regarder pour la curiosité intellectuelle l’action dont vous parlez mais j’ai du mal à comprendre:

1/ comment pricer le risque (entre l’action préféré et la normale) d’une part
2/ comment vous calculer ce taux si élevé de dividende au vu du dividende de cette année? (ou alors ce n’était que pour l’(les) année(s) passée(s)?)


Parrainage Boursorama, Bourse Direct & Binck sur demande [MP]

Hors ligne

 

#106 17/08/2017 22h41 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   103 

Bonjour,

Mes questions vont s’adresser à PavelK, car suite à mon dernier séjour en Russie, je suis resté très dubitatif.

Peut-être me donnerez-vous quelques réponses et avis?

J’ai visité Moscou durant 5 jours et suis resté une dizaine de jours en province (+- 200km de Moscou).

1 - les voitures : ou sont passées les poubelles antiques russes? C’est plus frappant à Moscou, mais même dans la ville de province, les gens ont des voitures de marques occidentales, et  ceux qui roulent encore en Lada ou autre ont des modèles récents.

2 - la construction : des immeubles flambants neufs poussent comme des champignons. A tel point que nous nous sommes perdus dans le quartier d’enfance de mon épouse durant quelques minutes, car après 3 ans sans être venu, le quartier s’est transformé.
Les vieux immeubles commencent à être rénovés de l’extérieur, enfin!!

Gros problèmes : des projets immobilers censés ne contenir que 5 tours finissent par en compter 7-8 pour maximiser les gains : GIGANTESQUES problèmes de parking et de bouchons.
C’est un réel problème, plusieurs personnes m’ont carrément dit être en dépression car il faut parfois 20 minutes pour simplement sortir du parking… en effet, les promoteurs rognent sur les parkings pour ajouter les immeubles non prévus initialement…

3- les routes : en dehors des axes principaux, on a souvent l’impression qu’on est en zone de guerre : trous immenses, flaques géantes etc (pas à Moscou, mais en province).
ce qui contraste énormément avec les immeubles neufs

4 - Burger king partout, partout, partout.

5- très très surprenant : les salaires des gens qui ne correspondent pas avec leur train de vie.
Un couple d’ouvrier qui gagne 400 euros à eux deux, mais qui ont rénové leur appart à l’européenne, partent en vacance chaque année (Crimée, Sotchi, Europe etc)
Cela rejoint le point 1 sur les voitures : si les gens gagnent si peu, comment arrivent-ils à s’offrir des voitures de meilleur standing qu’il y a quelques années?

6 - l’immobilier… je connais des personnes qui ont perdu bcp d’argent : ils ont acheté de grands et beaux appartement il y a une 10aine d’année… à la toute fin de cette étrange habitude des chauffages communautaires…
Aujourd’hui, presque toutes les nouvelles constructions se font aux normes occidentales : système de chauffage individuel par chaque appartement.
Un appartement valant 6 000 000 RUb il y a 5 ans ne se vend toujours pas à 4 000 000 RUb actuellement.
Dès que les acheteurs apprennent que c’est un chauffage communautaire, ils tournent les talons…

Enfin bref, après 3 ans d’absence, j’ai trouvé une société qui semble se fracturer sérieusement, entre ceux qui n’avancent pas et restent dans leurs barres d’immeubles soviétiques, et ces jeunes gens dynamiques qui se logent dans ces immeubles entourés de barrières. Et vu le nombre de construction, ils semblent assez nombreux.
Moscou… Moscou… ville gigantesque qui construit encore et encore, des stations de métro poussent année après année… un amis portugais travaillant à l’ambassade me disait "quelle crise? au portugal, plus rien n’avance depuis 2008, ici, ça n’arrête pas"

L’optimisme : oui, les gens sont plus souriants, plus agréable qu’il y a 10 ans.
une caissière qui vous dit bonjour, tire la langue pour faire rire l’enfant… il faut avoir connu la Russie d’il y a 10 ans pour savoir à quel point cela peut me perturber…
Des landeaux, des bébés et des enfants partout… l’effet du "capital maternel" de Poutine?
www.monde-diplomatique.fr/2011/06/DESCAMPS/20674

Incroyable : tous les automoblistes s’arrêtent pour vous laisser passer au passage piétons!
C’était une véritable aventure il y a  4-5 ans à peine (il parait que les amendes ont été multipliées par 10?)

Il y a donc du bon et du moins bon… mais personnellement, je n’ai pas eu l’impression d’un pays qui vit une crise terrible comme on le lit parfois dans la presse, même s’il ne faut pas se leurrer, le niveau de vie des russes DOIT encore etre amélioré grandement.

Dernière modification par koldoun (17/08/2017 22h45)

Hors ligne

 

#107 18/08/2017 08h18 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   77 

koldoun a écrit :

5- très très surprenant : les salaires des gens qui ne correspondent pas avec leur train de vie.
Un couple d’ouvrier qui gagne 400 euros à eux deux, mais qui ont rénové leur appart à l’européenne, partent en vacance chaque année (Crimée, Sotchi, Europe etc)
Cela rejoint le point 1 sur les voitures : si les gens gagnent si peu, comment arrivent-ils à s’offrir des voitures de meilleur standing qu’il y a quelques années?

C’est amusant car le même paradoxe existe en Chine - des gens qui touchent un salaire de 7000 à 10000 yuan par mois mais ont un train de vie démesuré.

Je ne sais pas pour la Russie, mais en Chine c’est soit :
- les parents/famille qui paient (trentenaires ou moins, dans les villes)
- monétisation de faveurs (fonctionnaires, médecins, profs…)
- récemment, cartes de crédit et prêts entre particuliers

Ne pas oublier non plus que les postes de dépenses et le taux d’épargne sont très différents de la France.

Hors ligne

 

#108 18/08/2017 08h30 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   103 

doubletrouble a écrit :

- récemment, cartes de crédit

Cela ne m’étonnerai pas.

La vis a été sévèrement resserrée d’après mes proches, mais il y a encore 5-6 ans, ont pouvait accumuler crédits sur crédits, sans le moindre contrôle, à des taux monstrueux.

Quand vous avez un minimum d’intelligence, ça va, mais nombre d’alcoolo se foutaient dans le pétrin à cause de cela…

A l’heure actuelle, il y a des contrôles, obligation de présenter une fiche de salaire etc…

Sinon, autre "innovation" en Russie : les tickets en lieu et place des interminables files d’attente.

En tant que belge, c’est un truc qui me flinguait véritablement… entrer dans une banque et devoir tenir sa place droit comme un piquet pendant 20 minutes pour pas se faire piquer sa place.

Autre innovation : l’informatisation progressive de l’administration.

Fini les petites fiches sales et moches, sorties de grosses fardes elle-même issues de grandes étagères.

Exemple : le cadastre. Mon épouse a reçu un login et un mot de passe, et elle peu donc gérer cela depuis la maison en Belgique via internet.

Pour le citoyen, c’est une véritable révolution, car vous ne pouvez pas imaginer ce que c’est pour un russe de "devoir se rendre à l’administration" s’il ne connait personne pour le faire passer en priorité… J’y ai gouté… :-(

Mais de nouveau, c’est l’évolution des mentalités le plus frappant;

Un ticket de passage qui vous permet d’attendre assis,une jeune (jolie) fille du cadastre qui vous accueil avec un sourire et un bonjour… incroyable… ou sont passée les pittbull qui buvaient tranquillement leur thé alors qu’une file se prolongeait jusqu’au fond du couloir?

Idem à la poste, la jeune fille se plie en 4 pour faire toute la procédure compliquée qu’on lui demandait… me croiriez-vous si je vous dit qu’en 2007 on m’a fait attendre 1h20 pour acheter des timbres de collection pour mon grand père, car seule la cheffe pouvait vendre cela… et je l’avait surpris occupée à manger de la tarte dans une petite pièce du fond…

Changement de mentalité, ouf, enfin!

Dernière modification par koldoun (18/08/2017 08h44)

Hors ligne

 

#109 18/08/2017 14h35 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

blackfalcon a écrit :

Tombant par hasard sur cette file, analyse très intéressante sur le rouble et la Russie.
Je viens de regarder pour la curiosité intellectuelle l’action dont vous parlez mais j’ai du mal à comprendre:

1/ comment pricer le risque (entre l’action préféré et la normale) d’une part
2/ comment vous calculer ce taux si élevé de dividende au vu du dividende de cette année? (ou alors ce n’était que pour l’(les) année(s) passée(s)?)

Bonjour,

Comme j’ai dit, finalement je suis parti sur une action ordinaire. Je présume que vous avez déjà lu un article sur Investopedia sur les actions ordinaires vs préférentielle, donc je ne vais pas répéter la théorie.
Disons juste que « en théorie » l’action préférentielle est moins volatile et paie plus de dividende – c’est un produit hybride entre une action et une obligation.

Mais (et c’est un grand MAIS) le véritable risque pour les sociétés énergétiques russes n’est pas dans la sphère économique mais plutôt politique.
Avec les sanctions étendues récemment l’accès aux marchés des capitaux est limité => La pile du cash en USD sur les comptes de Surgut peut attirer les requins affamés. Surgut peut être poussé à « merger » ou « investir » dans d’autres sociétés à fort besoin de capitaux et très mal gérées.
Le bilan sain avec des actifs liquides peut protégé la société de « Hostile Takeover », mais en Russie tout est possible. Ce sont les risques principaux pour moi.
Mais bonne nouvelle qu’il faut pas oublier que Surgut est également proche du Kremlin donc de ce point de vue il fait déjà partie du « système ». Ce n’est pas ni Ukos ni Bashneft. Donc ce risque est à considérer avec modération…..

Concernant les dividendes : avec Surgut vous acheter non seulement le business dans l’énergie mais aussi une grosse position SHORT sur le RUB vs USD. C’est un principal driver de leur résultat…… aujourd’hui cela ressemble plus à la tour de Picsou reforcée régulièrement par les petro-dollars. L’action ordinaire verse un peu plus de 2% de dividende c’est qu’est peu pour les société russes. Mais le RUB a énormément monté ce dernier temps et l’affaiblissement du RUB (et c’est mon scénario) aurait permis à Surgut de verser ce qu’on appels « super-dividende » sauf crise majeure dans le pays (à la Ukrainienne).

Hors ligne

 

#110 19/08/2017 08h12 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   

Ok, je vois l’idée, le dividende ne sera "que" dépendant du RUB vs USD.

Pour rebondir sur ce que disait Koldoun, attention a ne pas prendre Moscou (en particulier le centre) pour le reste de la Russie (tout comme Paris != du reste de la France).

Comme pour Paris, un certain nombre de cadre bien payés y sont, y compris un grand nombre d’expat.

Enfin, il y a une certaine porosité entre le légal et le moins légal beaucoup plus importante que dans d’autre pays (ex: tous les russes qui avait "des comptes" a Chypre pour des événements pas si éloignés n’habite pas sur l’ile…)


Parrainage Boursorama, Bourse Direct & Binck sur demande [MP]

Hors ligne

 

#111 19/08/2017 14h08 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   103 

C’est pour cela que j’ai précisé avoir passé 5 jours à Moscou et une dizaine en province, à 200 km

Hors ligne

 

#112 19/08/2017 21h01 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   23 

Koldoun,
Je peux faire les mêmes remarques que vous.
J’ajouterai que la société est déjà fracturée et qu’il est normal de ne pas bien comprendre la Russie wink

Hors ligne

 

#113 22/08/2017 13h26 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

koldoun a écrit :

Bonjour,

Mes questions vont s’adresser à PavelK, car suite à mon dernier séjour en Russie, je suis resté très dubitatif.

Peut-être me donnerez-vous quelques réponses et avis?

J’ai visité Moscou durant 5 jours et suis resté une dizaine de jours en province (+- 200km de Moscou).

1 - les voitures : ou sont passées les poubelles antiques russes? C’est plus frappant à Moscou, mais même dans la ville de province, les gens ont des voitures de marques occidentales, et  ceux qui roulent encore en Lada ou autre ont des modèles récents.

2 - la construction : des immeubles flambants neufs poussent comme des champignons. A tel point que nous nous sommes perdus dans le quartier d’enfance de mon épouse durant quelques minutes, car après 3 ans sans être venu, le quartier s’est transformé.
Les vieux immeubles commencent à être rénovés de l’extérieur, enfin!!

Gros problèmes : des projets immobilers censés ne contenir que 5 tours finissent par en compter 7-8 pour maximiser les gains : GIGANTESQUES problèmes de parking et de bouchons.
C’est un réel problème, plusieurs personnes m’ont carrément dit être en dépression car il faut parfois 20 minutes pour simplement sortir du parking… en effet, les promoteurs rognent sur les parkings pour ajouter les immeubles non prévus initialement…

3- les routes : en dehors des axes principaux, on a souvent l’impression qu’on est en zone de guerre : trous immenses, flaques géantes etc (pas à Moscou, mais en province).
ce qui contraste énormément avec les immeubles neufs

4 - Burger king partout, partout, partout.

5- très très surprenant : les salaires des gens qui ne correspondent pas avec leur train de vie.
Un couple d’ouvrier qui gagne 400 euros à eux deux, mais qui ont rénové leur appart à l’européenne, partent en vacance chaque année (Crimée, Sotchi, Europe etc)
Cela rejoint le point 1 sur les voitures : si les gens gagnent si peu, comment arrivent-ils à s’offrir des voitures de meilleur standing qu’il y a quelques années?

6 - l’immobilier… je connais des personnes qui ont perdu bcp d’argent : ils ont acheté de grands et beaux appartement il y a une 10aine d’année… à la toute fin de cette étrange habitude des chauffages communautaires…
Aujourd’hui, presque toutes les nouvelles constructions se font aux normes occidentales : système de chauffage individuel par chaque appartement.
Un appartement valant 6 000 000 RUb il y a 5 ans ne se vend toujours pas à 4 000 000 RUb actuellement.
Dès que les acheteurs apprennent que c’est un chauffage communautaire, ils tournent les talons…

Enfin bref, après 3 ans d’absence, j’ai trouvé une société qui semble se fracturer sérieusement, entre ceux qui n’avancent pas et restent dans leurs barres d’immeubles soviétiques, et ces jeunes gens dynamiques qui se logent dans ces immeubles entourés de barrières. Et vu le nombre de construction, ils semblent assez nombreux.
Moscou… Moscou… ville gigantesque qui construit encore et encore, des stations de métro poussent année après année… un amis portugais travaillant à l’ambassade me disait "quelle crise? au portugal, plus rien n’avance depuis 2008, ici, ça n’arrête pas"

L’optimisme : oui, les gens sont plus souriants, plus agréable qu’il y a 10 ans.
une caissière qui vous dit bonjour, tire la langue pour faire rire l’enfant… il faut avoir connu la Russie d’il y a 10 ans pour savoir à quel point cela peut me perturber…
Des landeaux, des bébés et des enfants partout… l’effet du "capital maternel" de Poutine?
Un « capital maternel » à partir du deuxième enfant, par Philippe Descamps (Le Monde diplomatique, juin 2011)

Incroyable : tous les automoblistes s’arrêtent pour vous laisser passer au passage piétons!
C’était une véritable aventure il y a  4-5 ans à peine (il parait que les amendes ont été multipliées par 10?)

Il y a donc du bon et du moins bon… mais personnellement, je n’ai pas eu l’impression d’un pays qui vit une crise terrible comme on le lit parfois dans la presse, même s’il ne faut pas se leurrer, le niveau de vie des russes DOIT encore etre amélioré grandement.

Bonjour,

Je vais essayer de répondre à koldoun et blackfalcon.
« Essayer » parce que :
-    J’ai grandi à St. Pétersbourg et pas à Moscou.
-    Dans une famille très liée à la France.
-    J’ai fait toute ma vie professionnelle en France (puis en Suisse)
-    En enfin je n’ai pas du tout voyagé en Russie (sauf Moscou quand j’avais 10 ans que je me souviens à peine).
Pour cela je ne suis pas la bonne référence pour toutes les questions qui concernent les paradoxes russes que je peux observer mais pas toujours expliquer. Je vais essayer de répondre aux points ou j’ai presque pas de doutes => moins de risques d’être trop subjectif.

Je suis totalement d’accord avec blackfalcon sur « Moscou (et St. Pétersbourg) != reste de la Russie ». En revanche que je suis totalement désaccord sur la phrase qui suit « tout comme Paris != du reste de la France ». On ne peut pas comparer les deux. En plus en France (que je connais bien mieux) il y a des régions avec le pouvoir d’achat plus élevé que en IDF. Par exemple région genevoise significativement plus riche que la région parisienne grâce au phénomène des frontaliers et influence de la Suisse.

Les voitures/constructions sont des secteurs cycliques par excellence. Ces critères ne sont pas applicables (pour les pays émergeants) pour évaluer le niveau de vie et cycle économique globale. En effet une fois gagné un peu d’argent ils s’achètent une belle bagnole, sac LV et, s’il reste de l’argent, certains « bon pères de famille » s’endettent à fond et à n’importe quel taux pour s’acheter un appartement. Exactement dans cet ordre……

Je n’aime pas généraliser mais dans le cas de la Russie nous pouvons faire un généralisation suivante (valable pour une très grande partie de la population) : société très ouverte à consommation (je pense à cause du déficit de littéralement TOUT pendant l’époque soviétique), avec un esprit « nouveau riche »/show-off, très faible culture financière (il ne faut pas non plus comparer à la France svp) et ce qu’est le plus important avec une très courte perspective de temps. Le dernier fait que les gens vivent d’un salaire au salaire avec quasiment pas d’épargne (beaucoup savent même pas ce que c’est). Les achats se font au crédit (=> énorme taux de défauts). Il y a quelques années les crédits à la conso étaient distribués par n’importe qui et n’importe comment. Tout cela je pense explique certains phénomènes de la coexistence du luxe et de la pauvreté.

Je suis d’accord avec koldoun que nous n’avons pas « l’impression d’un pays qui vit une crise terrible comme on le lit parfois dans la presse ». Je ne vais pas faire des commentaires sur la presse européenne  (mon sujet sensible ce dernier temps), mais le pays vit bel et bien une crise majeure. Je dirais même une crise du système qui ne fonctionne plus et, contrairement aux pays occidentaux, il n’y a aucune autre alternative. Pendant « golden age » du pétrole tous les restes de l’industrie soviétique non-pétrolière ont été détruits. Quasiment TOUT est importé et QUE les matières premières sont exportés. En plus tout se fait en USD donc la devise locale et juste une devise virtuelle pour s’échanger à l’intérieur du pays et payer le social. Pour cela le cours RUB/USD sert souvent d’une variable d’ajustement pendant les périodes difficiles pour les finances publiques.
Donc pour résumer la crise est là, par contre beaucoup de russes croient  à ce qu’on dit à télé et leur médias ne sont pas mieux que les nôtres. Comme a dit Medvedev : « Nous n’avons pas d’argent, tenez bon. Bonne santé ! ».

J’espère d’avoir répondu au moins à une partie des questions car tous ces sujets valent une discussion à part.

Hors ligne

 

#114 24/08/2017 15h07 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   23 

L’économie russe rebondit à sept mois de l’élection présidentielle. Mais les revenus des Russes continuent de baisser et les économistes parlent d’effet conjoncturel sur fond de stagnation.

L?économie russe repart sans réforme ni modernisation - Le Temps

Hors ligne

 

#115 24/08/2017 15h55 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

Faites attention au points suivant:
-    RosStat publie parfois les chiffres surprenantes.
-    Rebond 2.5% est très bien pour la France, mais pour le pays qui a touché le fond – c’est dans l’ordre de marge statistique.
-    Et le plus important : L’économie russe (en fait plutôt une colonie énergétique qu’une économie) aime le RUB faible. Le RUB a perdu presque 7% au second trimestre.
En gros IMHO pas de quoi être fière avec ces chiffres. ……
Je fais un peu Olivier Delamarche là ! )))))))

Hors ligne

 

#116 31/08/2017 17h08 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   77 

@PavelK : que pensez-vous de Polyus Gold ? En tant que gold major elle me semble intéressante "en elle-même" car elle a très peu de dette et un AISC ultra bas, mais elle bénéficie aussi massivement des effets d’un RUB faible comparé à l’USD. Ca me paraît un complément intéressant à Surgut, qu’en pensez-vous ?

J’ai demandé à Binck d’ajouter la valeur (ticker PLZL listé sur LSE) et ils l’ont activée aujourd’hui. J’en ai profité pour ouvrir une petite ligne de 500€.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#117 31/08/2017 19h19 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

Désolé je ne suis pas du tout cette société. Je suis globalement vigilant par rapport aux actions russes Surgut étant une exception. Les risques politiques sont bien réels dans ce pays, donc pour moi c’est uniquement les paris macros à la baisse que je peux prendre actuellement.
+Gold c’est pas du tout mon actif préféré. Je ne sais pas le valoriser et pour moi c’est tout sauf une valeur refuge. Cette société est également un pari sur le Gold ce que explique pourquoi je ne la regarde pas.

Hors ligne

 

#118 04/09/2017 11h51 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   84 

SURGUTNEFTEGAS Pref a payé un coupon de 0,10 USD le 15/08.
Je suis étonné de l’important niveau de frais appliqué sur ce coupon.
IB m’a prelevé 15% de retenue à la source + 32% de frais !
Est-ce normal pour des valeurs russes ?
Merci

Hors ligne

 

#119 04/09/2017 12h56 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   77 

Ce n’est pas IB qui a retenu ces frais. Les ADR peuvent avoir des fees plus ou moins importants (par exemple LUKoil est très faible). Dans le cas de SurgutNG, c’est Bank of New York Mellon qui prend 0.032 USD de frais fixes par ADR. C’est peu quand le dividende spécial est élevé, mais lorsqu’il est faible c’est effectivement agaçant.

Hors ligne

 

#120 11/09/2017 10h53 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   84 

Merci du retour, je viens d’avoir également la même réponse du service client d’IB.

N’y aurait-il pas intérêt à se positionner sur la valeur directement sur le marché russe ?
Est-il accessible ? Si oui, qu’en est-il des frais ?

Merci

Hors ligne

 

#121 11/09/2017 11h45 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

Je déconseillerais fortement d’acheter directement sur le marché russe (en RUB). Vous allez devoir hedger le risque de change ce que reviendra de toute façon aux frais supplémentaires.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#122 11/09/2017 15h54 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   84 

Pourquoi devoir hedger le risque de change sur le RUB ?
L’ADR est censé suivre le sous jacent modulo l’évolution du change (i.e. si le RUB baisse, l’ADR devrait baisser si le sous-jacent est stable).

Par ailleurs, l’intérêt de SURGUTNEFTEGAS Pref est justement de parier sur une baisse du rouble, non ?

Hors ligne

 

#123 11/09/2017 17h06 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

Désolé je crois que j’ai dit une bêtise (juste rentré des vacances) wink
Vous avez tout à fait raison, ignorez.

Hors ligne

 

#124 11/09/2017 17h39 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   77 

Si vous trouvez un broker avec des frais acceptables qui donne accès au MOEX, ça m’intéresse ! Je suis assez frustré avec Binck et investstore, beaucoup de mid/small caps hors Paris/Londres sont inaccessibles alors que l’exchange sur lesquelles elles sont listées est censé être géré, et bien sûr en dehors de l’Europe + Amérique du Nord point de salut…

Par exemple, Polyus est une big cap listée en GDR sur le LSE, j’ai du quand même demander à ce qu’elle soit ajoutée avant de pouvoir l’acheter. Je ne comprend pas pourquoi les brokers ajoutent des titres à la main en fait…

Hors ligne

 

#125 08/10/2017 13h39 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   11 

Je voudrais faire une petite update sur SURGUTNEFTEGAS pour ce qui m’a suivi après la dernière discussion. Depuis la discussion l’action ordinaire a fait plus de 15%. Pourtant le rouble reste stable et pétrole est monté.
Sauf risques politiques, société me parait comme "safe haven" car la plupart des scénarios sont favorables à SURGUTNEFTEGAS:
Pétrole baisse => rouble aussi => parfait pour SURGUTNEFTEGAS
Pétrole monte => rouble je sais pas trop => bien pour SURGUTNEFTEGAS car tout le secteur favorisé.

Que pensez-vous de cette vision ultra simpliste? (Encore une fois tout cela "hors risque politique").

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "actions russes décotées : lukoil, sberbank, magnit…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech