Suite au changement de serveur, le forum rencontre momentanément quelques problèmes (carte des membres KO...). - Philippe
Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 26/01/2017 17h35 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Modérateur
Réputation :   1314 

@julien : Vous mettez le doigt sur un des endroits où ça fait mal avec PFO2.

En effet, la société de gestion a souvent indiqué que ces immeubles, grâce à leurs super caractéristiques "vertes" (et aux améliorations que la SCPI feraient sur ses immeubles à ce niveau), seraient plus prisés des locataires, moins enclins à la vacance locative, et plus facile (et plus rapide) à relouer en cas de vacance, etc.
Force est de constater que, pour le moment et après quelques années, ça ne semble pas être le cas.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#52 28/01/2017 08h22 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   56 

Qu’est-ce qui vous fait conclure cela ?

Personnellement, je ne crois pas à "l’effet vert". Mais force est de constater que le TOF se maintient dans le haut de la fourchette des foncières de bureau. (et, il faut être vraiment trés naïf pour croire qu’une grosse SCPI peut se maintenir sur le long terme à 100% de TOF)

Mais pour évaluer la capacité à relouer plus facilement, le TOF ne suffit pas. Il peut y avoir un turn-over régulier qui maintient le TOF à un certain niveau, comme il peut ne pas y avoir de turn-over mais des locaux non loués depuis des lustres avec le même niveau de TOF. Il faudrait savoir quelle est la durée moyenne de relocation.

Quand au rendement en baisse, c’était en parti attendu quand on voit la stratégie d’investissement de bureaux "prime" en région parisienne (le taux d’investissement en province se réduit petit à petit). Quelle est la part de baisse liée à cette stratégie ou à la vacance locative et/ou franchise de loyer ou des renégociations à la baisse, ou …  ? Encore une fois, il faudrait plus d’éléments pour conclure.


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.”   William Arthur Ward

Hors ligne

 

#53 28/01/2017 12h31 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Modérateur
Réputation :   1314 

Pour une SCPI créée il y a 10 ou 20 ans, et dont la majorité des immeubles a été acheté il y a plus de 10 ans, on peut accepter de se trouver en "régime de croisière", et donc d’avoir une certaine vacance naturelle, les baux initiaux arrivant à échéance, les locataires ayant parfois "envie" de bouger, les locaux étant parfois à rafraichir, etc.
On trouve ainsi pas mal de SCPI (de bureau) créées dans les années 90 avec des TOF entre 80 et 90%.

Mais PFO2 n’est pas une SCPI très ancienne, et on pourrait penser qu’avec la majeure partie de ses immeubles achetés durant les 3 dernières années (à priori pas vide et avec une certaine durée d’engagement du locataire), la vacance serait très faible. Sans oubliez l’effet "vert" tant mis en avant par Perial, qui devrait fidéliser les locataires.
Or ça ne semble pas être le cas, et pour ma part je trouve ceci assez inquiétant.

Faisons une petite analyse :

PFO2 : SCPI créée en 2009   
BTI T4/2010 : TOF= 100% pour  57 M€ de capitalisation    (T4 => infos au 30/09)
BTI T4/2011 : TOF= 100% pour 233 M€ de capitalisation
BTI T4/2012 : TOF=98.6% pour 496 M€ de capitalisation
BTI T4/2013 : TOF=98.9% pour 713 M€ de capitalisation
BTI T4/2014 : TOF=94.6% pour 940 M€ de capitalisation
    -> grosse vacance cf libération d’un local mis en travaux, et acquisition d’un local vide
BTI T4/2015 : TOF=92.0% pour 1429 M€ de capitalisation  (T4 => infos au 31/12)
BTI T4/2016 : TOF=91.3% pour 1711 M€ de capitalisation  (T4 => infos au 31/12)
       (au niveau du TOF à fin 2016, il y a 2.4% de "franchise de loyers" et 6.3% de vacance)

J’ai voulu comparer avec d’autres SCPI aussi anciennes. Je n’en ai trouvé qu’une assez similaire :
Primopierre (créée 2008, aussi en majorité des bureaux) 
BTI T4/2013 : TOF=97% pour    738 M€ de capitalisation
BTI T4/2014 : TOF=95% pour 1 037 M€ de capitalisation
BTI T4/2015 : TOF=92% pour 1 351 M€ de capitalisation
BTI T3/2016 : TOF=83% pour 1 554 M€ de capitalisation (un immeuble fait 6.3% de vacance)
     -> La situation du TOF semble (depuis peu) encore bien pire (pour une même croissance de la capi) !

Je me demande bien comment ces SCPI ont fait pour obtenir un TOF aussi faible pour un parc immobilier acquis aussi récemment. Ont-elles acheté des biens sans locataire, ou avec des baux résiduels très courts ou sans engagement ferme, dans une période où les locataire voulaient précisément réduire leurs coûts immobiliers ?  Décidément, je serai à l’avenir encore plus circonspect avant d’acheter une SCPI dont la capitalisation est en aussi forte croissance…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#54 28/01/2017 14h27 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   27 

Bonjour à tous,

De mémoire, PERIAL n’avaient-ils pas l’intention d’acquérir des immeubles pour réaliser des travaux et les rendre « vert » ?
Je n’ai pas recherché dans les anciens bulletins, ni vérifié… mais j’ai ce souvenir en tête.


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne

 

#55 01/02/2017 11h34 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   13 

Peut être un changement de direction avec un premier achat en Allemagne :

La société de gestion PERIAL a acquis un ensemble immobilier d’une surface locative de près de 85 000 m2 situé dans le land de Hesse en Allemagne. La transaction a été réalisé pour le compte de la SCPI PF02 auprès d’un fonds géré par PATRIZIA Immobilien AG pour un montant de 116 millions d’euros.

Source : Perial : Une première acquisition en Allemagne ! - MeilleureSCPI.com

Hors ligne

 

#56 01/02/2017 12h02 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   45 

Je suis un peu surpris par cette acquisition, je ne pensais pas que PFO2 avait des vues outre-Rhin.

Apparemment, c’est la première acquisition par Périal AM en Allemagne.

Peut-être une opportunité pour mieux valoriser leur expérience dans le vert (on se comprend).

Ça peut être une bonne chose en soi, j’attends d’avoir plus d’info concernant le rendement. C’est loué à l’administration et la durée résiduelle du bail est de 14 ans. De quoi apaiser (un peu) les craintes sur la baisse du TOF.

Grosse transac. de 116M, j’espère qu’ils savent ce qu’ils font. C’est un pays avec des règles un peu différentes quand même.

Dernière modification par Mestra (01/02/2017 12h15)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#57 05/02/2017 10h00 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   56 

GoodbyLenine a écrit :

Pour une SCPI créée il y a 10 ou 20 ans, et dont la majorité des immeubles a été acheté il y a plus de 10 ans, on peut accepter de se trouver en "régime de croisière", et donc d’avoir une certaine vacance naturelle, les baux initiaux arrivant à échéance, les locataires ayant parfois "envie" de bouger, les locaux étant parfois à rafraichir, etc.
On trouve ainsi pas mal de SCPI (de bureau) créées dans les années 90 avec des TOF entre 80 et 90%.

Mais PFO2 n’est pas une SCPI très ancienne, et on pourrait penser qu’avec la majeure partie de ses immeubles achetés durant les 3 dernières années (à priori pas vide et avec une certaine durée d’engagement du locataire), la vacance serait très faible. Sans oubliez l’effet "vert" tant mis en avant par Perial, qui devrait fidéliser les locataires.
Or ça ne semble pas être le cas, et pour ma part je trouve ceci assez inquiétant.

Si l’on peut s’attendre qu’avec une SCPI "mature", il y ait un certain taux de vacance lié au fait que la majorité des immeubles aient été achetés il y a longtemps et qu’il peut y avoir de la vacance locative pour diverses raisons. La réciproque pour une SCPI récente n’est pas vrai. Rien ne dit que la SCPI va se concentrer sur des immeubles récents avec des baux LT. Par exemple, la dernière acquisition de PFO2 est une acquisition en VEFA. Elle ne génère donc aucun revenu actuellement et certainement pour quelques mois encore (franchise de loyer le temps que le locataire s’installe).

Bref cela n’est pas aussi simple et manichéen que cela.

Quant au TOF de PFO2, pour une SCPI de presque 10 ans, mais surtout de cette taille (elle est devenue une des plus grosses capi du marché), il semble plutôt bon si l’on compare à l’ensemble des SCPI de bureaux. Celui de Primopierre est plus inquiétant en comparaison (et ce n’est pas pour me surprendre).


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.”   William Arthur Ward

Hors ligne

 

#58 05/04/2017 18h47 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   16 

Bonjour.
Les dividendes étant distribués trimestriellement, savez-vous quand sont-ils versés ? Est-ce chaque 1er mois du trimestre 1/1, 1/4, 1/7 et 1/10 ? Y a-t-il une règle pour les SCPI en général ?
Adrien

Hors ligne

 

#59 05/04/2017 19h18 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   256 

Le dividendes sont versés après chaque trimestre, dans un délai variable selon les SCPI, le temps sans doute d’arrêter les comptes.
Donc en janvier (annuel), avril, juillet, et octobre.
D’expérience, selon les sociétés de gestion :
. CORUM est le plus rapide, vers le 11 du mois
. CILOGER vers le 18
. PERIAL (PFO2) vers le 25
. FIDUCIAL (Ficommerce) vers le 26.
Ca dépend aussi un peu des jours fériés.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#60 06/04/2017 04h05 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   45 

Je confirme pour PFO2, vers le 25 du mois suivant.


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#61 06/04/2017 06h13 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   10 

Si on achéte maintenant des parts de PFO2, dont le report de jouissance est le 1er jour du 6eme mois suivant la souscription, est-il exact de dire que les parts entreront en jouissance le 1er novembre, et que le 1er versement (nov+dec) aura lieu vers le 25 janvier 17?


Parrainage LINXEA / BourseDirect / Degiro: Cliquez sur mon nom puis Courriel : " Envoyer un courriel ".

Hors ligne

 

#62 06/04/2017 06h16 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   45 

Oui, 1er versement vers le 25 janvier 2018 pour 2/3 du dernier trimestre.


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#63 06/05/2017 11h24 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   256 

Lu dans le dernier bulletin trimestriel.

Orientation de la politique d’investissement vers l’Europe (zone Euro).

Premier investissement en Allemagne, 117 M€, bureaux avec un rendement 5,65 %, financé à crédit à hauteur de 56 % ce qui donne un rendement de 7,40 % sur fonds propres.

TOF en baisse (89,83 %) principalement à cause de franchises de loyers.

Politique de distribution prudente, dans le bas de la fourchette annoncée l’année dernière, à 2,05 € par trimestre.

AMHA, la diversification européenne paraît positive, en particulier du point de vue fiscal.
Mais l’évolution du TOF et du rendement est un peu inquiétante …


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#64 06/05/2017 16h28 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   45 

En effet, le premier investissement en Allemagne avec comme locataire un Land sur un contrat de 14 ans est plutôt réjouissant.

Je suis agréablement surpris qu’il y est un financement bancaire significatif (à taux faible) qui "booste" le rendement. Je n’ai jamais vu ça de la part de PFO2 en France, y-a-t-il une réglementation différente en Allemagne concernant le financement des achats de SCPI?

Pour l’instant, le TOF fait un peu grise mine mais les franchises de loyer sont court-termes et on peut espérer que le climat des affaires s’améliore progressivement en Europe et en France.

Le dividende devrait logiquement augmenter courant 2017 car pour l’instant, il est "très" prudent.


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#65 06/05/2017 16h35 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Après discussion avec le conseiller de Perial il m’a recommandé d’investir dans PF1 ou PFO et non dans PFO2.

D’après lui PF1 et PFO sont plus stables (ont déjà subit des renouvellements de baux).
PFO2 n’a pas encore subit de renouvellement et surtout ils ont collecté plus que prévu et doivent maintenant trouver à investir.

PF1 et PFO n’étant quasiment jamais citées sur les sites spécialisés je m’interroge sur ce conseil.


Parrainage WeSave - Boursorama - LinXea - Bourse Direct

Hors ligne

 

#66 06/05/2017 16h35 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   20 

Dans l’absolu, le taux d’occupation physique de PFO2 n’a rien de scandaleux: 94.2%, pour une SCPI avec un patrimoine aussi vaste, c’est dans la bonne moyenne. Le plus inquiétant, ce sont les franchises de loyer, qui sont de 4.2%. Les bulletins du 1ier trimestre 2017 des deux autres SCPI de Périal, PFO et PF1, sont très éclairantes sur ce sujet: leurs taux de franchise de loyer sont respectivement de 8.9% et 6.7%. Les bulletins indiquent que les relocations se font souvent avec des franchises de 3 à 6 mois de loyer pour des baux de 6 ans (franchises étalées dans le temps, on le comprend…), ce qui correspond tout de même à des remises de 12.5% à 25% sur le loyer "théorique" !

En d’autre termes, les valeurs locatives "Acte en main" indiquées lors des nouvelles acquisitions n’ont plus trop de signification, les loyers réels étant significativement inférieurs… Moralité: les loyers payés par les entreprises baissent; est-ce dû à la conjoncture, à la pléthore de biens disponibles sur le marché… la relative embellie économique va-t’elle mettre un coup d’arrêt à ce phénomène, le patrimoine de PFO2, théoriquement plus récent et plus économe à l’utilisation que ses consœurs PFO et PF1 va-t’il le limiter…? Suivant pas mal de SCPI, je crois que ce phénomène est à l’oeuvre dans la plupart d’entre elles, avec peut-être quelques rares sociétés de gestion qui arrivent, semble-t’il, à le juguler plus ou moins (Sofidy et Foncia notamment).

En tout état de cause, je crois qu’il faut se résoudre à une lente baisse des loyers commerciaux - qui ont, à mon sens, atteints leur apogée vers les années 2010-2011 - et donc de la rentabilité, comme d’ailleurs on le voit dans le logement locatif (dans de nombreuses villes, les loyers réels de marché sont même devenus inférieurs aux plafonds légaux autorisés pour les programmes de défiscalisation type Pinel, plafonds avec lesquels les promoteurs réalisent pourtant les calculs de rentabilité théorique à destination des candidats "zinvestisseurs / défiscalizateurs" !). Mieux vaut un locataire qui paie un loyer raisonnable qu’un immeuble vide ou qu’un locataire étranglé qui déménage en laissant une ardoise…

Hors ligne

 

#67 06/05/2017 17h55 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   238 

Polaris a écrit :

ce qui correspond tout de même à des remises de 12.5% à 25% sur le loyer "théorique" !

N’avez-vous pas fait une erreur dans vos calculs?

Hors ligne

 

#68 06/05/2017 18h13 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   10 

N’avez-vous pas fait une erreur dans vos calculs?

Non, c’est exact. Dans le dernier bulletin trimestriel il est signalé un immeuble à velizy avec une franchise ferme supérieure à 12 mois de loyer dans le cadre d’un bail ferme de 6 ans…
Pour moi, du jamais vu: 1/6, cela fait du 16,6 %.

Par ailleurs, je ne comprend pas l’explication de la baisse du TOF:
- des franchises plus importantes: là, OK
- une révision des valeurs locatives de marché sur l’ensemble du patrimoine vacant (cela ne devrait t’il pas améliorer le TOF avec une baisse des valeurs locatives des immeubles non loués?)

Hors ligne

 

#69 06/05/2017 18h59 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   45 

A la base, la franchise de loyer permet au locataire de couvrir ses frais d’installation sans trop perturber sa trésorerie.

On peut discuter sur la durée des franchises de loyer par rapport à la durée des baux, mais cela n’a pas d’intérêt si l’on ne connait pas le montant du loyer facial.

Je pense qu’il faut regarder le rendement réel sur toute la durée du bail afin de se faire une idée de la performance.

L’exemple du bail allemand sur 14ans avec 7,40% de rendement sur fond propre est très parlant.

Il est évident que les rendements s’érodent un peu depuis quelques années maintenant, au même titre que les taux d’emprunt ont baissé ainsi que l’inflation, anémique. Les courbes sembleraient désormais s’inverser (au moins pour l’inflation et les taux US).

Pour moi, l’intérêt des SCPI, c’est le différentiel entre le taux d’emprunt pour acheter et le rendement servit. En 2010-2011, les rendements étaient meilleurs mais les coûts d’emprunt étaient également plus élevés. Heureusement, les prêts bancaires sont renégociables et permettent de compenser la baisse du rendement servit aujourd’hui, donc pas de soucis. Si les rendements remontent, il fut préférable d’emprunter en taux fixe pour capter tout l’écart.

Junior, les conseilleurs ne sont pas les payeurs, surtout dans ce cas!

Sm94, pour les valeurs locatives, je pense que si mais cela va prendre un ou deux trimestres wink

Dernière modification par Mestra (06/05/2017 19h05)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#70 06/05/2017 20h30 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Modérateur
Réputation :   1314 

@Mestra : Je suppose que le portefeuille de bien acquis en Allemagne devait déjà (avant l’acquisition) être dans une structure juridique (du genre SCI) qui l’avait financé avec un emprunt, et que la SCPI a racheté l’ensemble. Même si le rendement peut être affiché à 7.40%, ce rendement va mécaniquement baisser (jusqu’à 5.65%) à chaque remboursement de capital (je doute que l’emprunt soit in-fine sur une très longue durée, genre 50 ans). Je connais d’autres SCPI qui ont acquis des actifs en Allemagne avec encore un emprunt dessus.

Si je suppose juste, l’affichage qu’en fait la SCPI me parait assez trompeur.

Mais c’est peut-être quand même un investissement que je préfère à ceux à 4% et des poussières que font d’autres SCPI en Allamagne.

Votre "Le dividende devrait logiquement augmenter courant 2017 car pour l’instant, il est "très" prudent." me semble optimiste, surtout quand je me remémore les dividendes passés de PFO2, et la communication associée (ils ont une fois servi un dividende en dessous de la fourchette de prévision, et souvent (toujours ?) le dividende a été proche du bas de cette fourchette).

@Polaris : Oui, il y a souvent (surtout pour des biens en France) une différence très significative entre le loyer facial (celui claironné partout) et le loyer économique (celui qui tient compte des franchises et autres "mesures d’accompagnement", et qui mesure le réel rendement de l’investissement pour la SCPI). Un exemple typique et chiffré se trouve dans ce CR d’AG de SCPI  ("mesures d’accompagnement : 22% en moyenne pour les relocations").

PFO2 a encore beaucoup à démontrer en ce qui concerne le fait que (conformément à son discours) son orientation "écologique" lui permettrait de fidéliser ses locataires et de maintenir le niveau des loyers de ses immeubles. Jusqu’à présent, je n’ai pas vu de différence significative à ce niveau avec les autres SCPI similaires qui communiquent beaucoup moins sur le verdissement de leurs immeubles. Peut-être que ça changera à l’avenir…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#71 08/05/2017 19h23 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   20 

kc44 a écrit :

Polaris a écrit :

ce qui correspond tout de même à des remises de 12.5% à 25% sur le loyer "théorique" !

N’avez-vous pas fait une erreur dans vos calculs?

Houlàlà, vous avez parfaitement raison: 6 mois de franchise sur un bail de 6 ans, cela fait 8.3% de remise (6/72), pas 25% ! Je ne suis pas fier de moi, sur ce coup (bon, cela dit, j’ai quelques raisons d’être soucieux et distrait en ce moment): je crois que j’avais fait mes calculs avec 6 trimestres de franchise (18 mois)… on n’en est pas encore là (enfin, j’espère) ! Cela reste cependant considérable, surtout si ce genre de mesure d’accompagnement se généralise…

Hors ligne

 

#72 08/05/2017 22h26 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   20 

Junior a écrit :

Bonjour,

Après discussion avec le conseiller de Perial il m’a recommandé d’investir dans PF1 ou PFO et non dans PFO2.

D’après lui PF1 et PFO sont plus stables (ont déjà subit des renouvellements de baux).
PFO2 n’a pas encore subit de renouvellement et surtout ils ont collecté plus que prévu et doivent maintenant trouver à investir.

PF1 et PFO n’étant quasiment jamais citées sur les sites spécialisés je m’interroge sur ce conseil.

Mon expérience est que 90% des sites qui se disent "spécialisés" sont destinés à des novices en termes d’investissement pierre-papier et "conseillent" en fait pratiquement toujours les mêmes "grosses" SCPI qui collectent beaucoup: PFO2, Epargne Foncière, Bureauboutic (enfin, avant…) et Primovie. Ce ne sont pas forcément des catastrophes (sauf Bureaubouctic et Epargne Foncière), mais ce ne sont certainement pas non plus les mieux gérées.

Si l’on en revient au cas particulier des SCPI gérées par Perial: j’avoue moi aussi avoir été séduit, il y a quelques années, par le discours "vert" associé à PFO2. En même temps je restais tout de même un peu méfiant, notamment en raison du faible historique (propre à toutes les "jeunes" SCPI). J’ai donc investi en assurance-vie (avec 0.5% de frais d’UC annuels) avec réinvestissement des loyers sur le support: c’est certes un peu moins rentable sur le long terme, mais la liquidité est garantie par l’assureur au cas où ça tournerait au vinaigre, et avec la ristourne sur le prix d’achat et les augmentations successives du prix, j’ai très largement remboursé tous les frais fixes en 3 ans. Pour l’instant je conserve, c’est mieux qu’un fond euro (cela dit, les deux supports n’ont évidemment rien à voir); pour la suite, on verra. En tout cas, il est clair que je n’y investirais pas à nouveau au prix actuel.

Pour PFO et PF1, c’est différent. Ce sont à l’origine des SCPI à capital fermé avec un très long historique. Leur prix sur le marché secondaire a été particulièrement massacré au début de l’année 2015 (de l’ordre de 70-75% de la valeur de reconstitution). D’autre part, à la même époque, la rumeur courait d’un passage à capital variable, ce qui aurait mécaniquement induit une forte revalorisation du prix (compte tenu de l’encadrement légal à +/- 10% de la valeur de reconstitution). Compte tenu du rendement assez convenable alors (autour de 6% brut), PFO paraissait la mieux placée pour sauter sur l’occasion et "tenter un coup". Et effectivement, PFO est passée en capital variable, permettant de faire une jolie plus-value - virtuelle -; simultanément, il semble que Périal ait réussit à bien dynamiser cette SCPI, notamment en vendant de vieux actifs vides et en se diversifiant sur des actifs peut-être moins patrimoniaux mais plus rémunérateurs (supermarché urbains, restaurant etc). La collecte reste maîtrisée, probablement parce qu’elle est effectivement beaucoup moins mise en avant que PFO2 - pourvu que ça dure -.

Pour PF1, ça risque d’être un peu plus difficile. Le rendement, bien qu’encore correct au cours décoté actuel, reste un peu faiblard (et il ne semble pas en voie d’amélioration à court terme cf plus haut sur les franchises de loyer), l’augmentation du prix de la part que provoquerait un passage à capital variable le ferait passer autour de 4%, ce qui est à mon sens trop faible même pour une SCPI majoritairement "parisienne". Paradoxalement, pour rendre le passage en capital variable intéressant, il faudrait une baisse substantielle de la valeur de reconstitution.

Hors ligne

 

#73 10/05/2017 11h43 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   11 

Depuis la capitalisation à 1Mds de PF02, Perial a volontairement réorienter la collecte vers pf0 et pf1.
C’est le commercial Perial qui a échangé avec les CGPI sur ce point.


Parrainage LINXEA, n'hésitez pas à me contacter.

Hors ligne

 

#74 10/05/2017 16h33 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   56 

Oui, surtout que Perial a fait de gros efforts pour dynamiser Pfo depuis 2 ans, et cela semble porter ses fruits. Il y a 2 ans, les conseillers de Perial poussaient déjà pour Pfo au lieu de PFO2 qui était (et est toujours) un peu surévalué.

PFO2 me semble un peu délaissé par le management de Perial depuis… Juste un sentiment mais peut-être ne sont-ils pas assez nombreux dans ce cabinet de gestion pour s’occuper à dynamiser leur 3 SCPIs à la fois alors l’équipe s’occupe à animer/dynamiser leurs SCPIs à tour de rôle…


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.”   William Arthur Ward

Hors ligne

 

#75 03/11/2017 13h29 → PFO2 de Perial : analyse de la SCPI PFO2 de Perial (pfo2)

Membre
Réputation :   256 

Perial AM acquiert un immeuble à Amsterdam pour 31,5 millions d’euros, pour le compte de sa SCPI PFO2

"NEWSManagers.com" a écrit :

Perial Asset Management ( Perial AM) a annoncé l’acquisition, pour le compte de sa SCPI PFO2, d’un immeuble de bureaux de 6.800 m² à Amsterdam pour un montant de 31,5 millions d’euros. L’actif est situé au 307 Rietlandpark à proximité immédiate du centre-ville d’Amsterdam.

L’ensemble immobilier s’élève sur un rez-de-chaussée, 7 étages en superstructure et 2 niveaux de sous-sol comprenant 63 emplacements de parking. Il est loué à 100% à 6 locataires pour une durée résiduelle moyenne des baux de plus 6 ans. Dans un communiqué, la société assure que " cet investissement s’inscrit parfaitement dans la stratégie de diversification géographique en zone euro sur des actifs aux revenus sécurisés et bénéficiant d’une bonne desserte dans les grandes métropoles" .

Poursuite donc de "Orientation de la politique d’investissement vers l’Europe (zone Euro)".
Maintenant aux Pays-Bas.
Perial AM copierait-il CORUM ?


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech