Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #101 08/11/2018 17h10 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

La France représente 35% du CA et max 50% concernés soit 17% soit 100Mio. CA total d’Alphaform est de 68mio.

Je pense aussi qu’une partie de l’activité est de distributeur (non fabricant) ; DONC va garder ses parts de marché SAUF  si les autres fabricants s’adressent directement à la grande distribution. APPAREMMENT parts de marché très stables dans le secteur.
Substituts possibles : bois, fibres (pulpe), bambou… A MON AVIS LE SUBSTITUT POUR LES SALADIERS ET AUTRES CONTENANTS POUR LES VENTES DIRECTES VA ETRE LE CARTON RECYCLE. Idéalement le gouvernement devrait aussi autoriser les emballages avec un minimum de matière  recyclée : 50% par exemple. Très bon pour Guillin et ses emballages en RPET dans ce cas.

Au passage, l’histoire initiale de pollution de la mer par les couverts plastiques jetables est de la pure démagogie : car actuellement l’Amérique du Nord et l’Europe ne représentent que 2% des rejets dans les mers. 80% proviennent de 6 grands fleuves, tous basés dans des pays émergents. On ferait bien d’arrêter la catastrophe écologique en s’occupant prioritairement de ces fleuves. L’autre grande priorité est d’augmenter le taux de traitement et de recyclage des déchets en France qui est anormalement bas afin de faire fonctionner enfin l’économie circulaire.

Dernière modification par etzanas (08/11/2018 17h55)

Hors ligne

 

#102 08/11/2018 18h08 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   21 

Bonjour etzanas, merci pour votre message très intéressant !

J’ai quelques questions :

etzanas a écrit :

max 50% concernés [..] CA total d’Alphaform est de 68mio

Comment en êtes-vous arrivé à ce chiffre ? Je comprends que Guillin Emballages, Socamel (d’ailleurs F. Guillin l’a dit dans la presseici, partie "Cuisine Centrale") et Rescaset sont aussi potentiellement touchées. En l’absence de plus d’informations sur le mix produit de chaque filiales, j’avais pris 30% du CA total (donc légèrement moins que le CA France).

etzanas a écrit :

Je pense aussi qu’une partie de l’activité est de distributeur (non fabricant) ; DONC va garder ses parts de marché SAUF  si les autres fabricants s’adressent directement à la GDO. APPAREMMENT parts de marché très stables dans le secteur.

Effectivement Guillin pourra utiliser son réseau mais est-ce que les PDM n’étaient pas très stables en raison de l’intégration des différents acteurs ? Si c’était un avantage en terme de vitesse de livraison ou prix, ce ne sera plus forcément le cas si Guillin se met à distribuer des emballages en carton ou autre. Ils devront forcément se sourcer ailleurs (donc prix final plus élevé et délais plus longs) car ils n’ont pas la capacité à l’heure actuelle. Surtout qu’il y a plus gros qu’eux sur ce segment (Tetra Pak pour le carton par exemple). Si leur avantage compétitif vient d’ailleurs, je serais ravi de le connaître.

etzanas a écrit :

Idéalement le gouvernement devrait aussi autorisé les emballages avec un minimum de matière  recyclé : 50% par exemple. Très bon pour Guillin et ses emballages en RPET dans ce cas.

Les sénateurs de droite et du centre avaient déposé un recours auprès du conseil constitutionnel (CC) dans cette optique. En général quand c’est négociable le recours ne se fait pas rejeter comme ça non ? Là je comprends que le CC souhaite rester ferme. En revanche j’imagine que si c’est économiquement insoutenable ou trop difficile de faire sans plastique, le CC pourrait revoir sa décision (mais pas avant 2020 ou 2021). Effectivement, très bon pour Guillin dans ce cas, même si j’ai un peu peur concernant la capacité (dur de se sourcer en France à cause du taux de traitement et de recyclage des déchets en France qui est anormalement bas comme vous dites).

etzanas a écrit :

Substituts possibles : bois, fibres (pulpe), bambou… A MON AVIS LE SUBSTITUT POUR LES SALADIERS ET AUTRES CONTENANTS POUR LES VENTES DIRECTES VA ETRE LE CARTON RECYCLE.

Effectivement, mais est-ce que ça ne va pas compliquer le transport et/ou coûter plus cher ? Dans tous les cas, Guillin n’a aucun avantage sur ces nouveaux segments et partira avec un désavantage. C’est pas impossible qu’ils rattrapent les autres mais ça prendra du temps.

etzanas a écrit :

Au passage, l’histoire initiale de pollution de la mer par les couverts plastiques jetables est de la pure démagogie : car actuellement l’Amérique du Nord et l’Europe ne représentent que 2% des rejets dans les mers. 80% proviennent de 6 grands fleuves, tous basés dans des pays émergents. On ferait bien d’arrêter la catastrophe écologique en s’occupant prioritairement de ces fleuves. L’autre grande priorité est d’augmenter le taux de traitement et de recyclage des déchets en France qui est anormalement bas afin de faire fonctionner enfin l’économie circulaire.

Je suis bien d’accord. Est-ce que justement l’Europe ne veut pas être pionnière en la matière afin de pouvoir impulser des mesures à l’échelle internationale ?

Hors ligne

 

[+4]    #103 09/11/2018 10h56 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

Bonjour Wift,

Pour répondre à vos commentaires :

-    Socamel et Rescaset sont aussi potentiellement touchées mais par la loi s’appliquant en 2025 principalement sur les cantines. On parle d’une ligne de 45 personnes apparemment mais 7 ans laisse largement le temps à Guillin de s’adapter. D’autre part l’un des arguments de cette loi s’appuyait sur le risque des perturbateurs endocriniens qui ne sont pas présents dans ses emballages en PP…
-    Concernant la nouvelle loi s’appliquant en 2020, j’estime en fait l’impact seulement sur 10-15% du CA total et il n’est pas dit que Guillin ne trouve pas une issue favorable. Il ne faut pas sous-estimer les avantages liés à sa position de leader en France. Guillin vend déjà dans ses catalogues une grande partie de la gamme biosourcée. Ses concurrents de moindre taille et plus spécialisés vont souffrir beaucoup plus et donc comparativement la position de Guillin va se renforcer sur le marché français.
-    Concernant le sourcing du RPET, actuellement les fabricants achètent du RPET issu du recyclage des bouteilles en PET. Mais la mise en place du recyclage des barquettes en PET directement est bien évidemment stratégique à de nombreux niveaux (cout du sourcing, démonstration de la viabilité de la filière RPET, argument commercial sur l’aspect écologique de l’économie circulaire…).
-    Finalement, le talon d’achille de cette industrie c’est de mettre en place l’économie circulaire suffisante pour le PET. Logiquement Guillin devrait aussi se doter d’une division carton recyclable pour pouvoir offrir l’ensemble des solutions possibles à ses clients. Il doit couvrir tout le terrain et continuer à conforter sa position de leader.

Ma vision, c’est que Guillin est toujours en pleine croissance avec un élargissement de sa gamme produit : achat cette année au UK d’une ligne de CPET permettant de passer les plats directement du congelateur aux micro-ondes ; négociation en cours du Groupe Thiolat qui détient 40% du marché des emballages cartons pour les boulangeries en France.

Au niveau européen, les emballages plastiques rigides sont en plein essor et une fois la boucle de recyclage refermée, je pense que c’est la meilleure alternative en terme d’émission de CO2 par rapport aux autres solutions (carton recyclé…). J’aimerais bien trouver une étude comparative sur le sujet.

Au global, vous l’avez compris je suis très positif. Guillin est un leader sur le secteur. Ce secteur est en croissance et en voie de consolidation au niveau européen. Plus j’étudie le secteur, plus je comprends ses forces. A mon avis, Guillin a encore du potentiel de croissance en terme géographique (pays de l’Est) et dans l’industrie agro-alimentaire alors que le groupe a des positions très fortes en Europe auprès des métiers de bouche, grande distribution et fruits et légumes.

Bien entendu, je suis surtout intéressé pour collecter plus d’informations et recevoir de la contradiction ce qui permet d’affiner la compréhension du dossier. Je ne partage pas toute l’information sur un forum public mais effectivement comme vous l’avez dit je pense que Guillin a réussi à se construire progressivement de sérieux avantages compétitifs.


Si vous voulez savoir combien vaut vraiment Guillin, allez voir combien s’est vendu cette année la filiale  CGL Pack de PSB (même activité et ratios financiers similaires) : un ratio de VE/EBITDA = 10,8. La famille Guillin si elle le souhaitait pourrait vendre cette année le Groupe à des fonds de Private Equity avec le même ratio de x10-11 l’EBITDA. Il existe au moins 2 acheteurs stratégiques évidents avec les poches très pleines…

En conclusion : à mon avis, le Groupe Guillin vaut actuellement sur le marché du Private Equity au moins une VE de 900 millions d’euros. Soit un prix de l’action AU MINIMUM de 46 euros sur le marché privé.

Evidemment, il serait idéal que la société adopte un plan de rachat d’actions agressif mais il faut bien reconnaître que la famille Guillin détient déjà 65% du capital et que le flottant est particulièrement peu liquide. C’est dommage malgré tout qu’elle n’adopte pas un programme de rachat d’actions même sans annulation de titres afin de profiter des fortes variations de cours.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (09/11/2018 14h36)

Hors ligne

 

#104 09/11/2018 19h50 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   21 

Très intéressant, merci beaucoup. Il faut que j’étudie plus en détail le secteur et l’ensemble de la chaîne de valeur pour être plus à l’aise. Je reviendrai une fois que j’aurais creusé tout ça (ainsi que les points importants que vous mentionnez).

Pour la valo sur le marché privé, ça se tient. Cependant :
1) Je doute que la famille Guillin souhaite vendre son entreprise (1ère génération très attachée + mauvais moment)
2) Les fonds PE paient toujours cher (forte compétition pour les deals + prise en compte de l’effet de levier dans leurs valos)

C’est donc assez spéculatif de penser que Guillin vaut autant en l’état actuel. Mais on est d’accord sur le fait que ça vaut en tout cas nettement plus que la valorisation actuelle si l’impact réglementaire est non significatif.

Hors ligne

 

#105 09/11/2018 21h05 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

1) Je doute que la famille Guillin souhaite vendre son entreprise (1ère génération très attachée + mauvais moment)

Oui effectivement, je ne pense pas que la famille Guillin veuille laisser le contrôle. A leur place, j’essaierais de retirer la société de la bourse en faisant du portage avec un fonds de PE au niveau d’une holding de contrôle. Une OPA à 30-35 euros pourrait bien passer dans le contexte actuel.

Mais je crois que l’ingénierie financière n’est pas dans la culture de François Guillin qui a plus une approche industrielle, patrimoniale et entrepreneuriale. Par contre le fait de ne plus devoir communiquer et de pouvoir être vraiment discret serait un avantage.

Heureusement pour nous qu’il reste encore de belles sociétés en bourse et de vrais entrepreneurs! (de moins en moins au niveau des midcaps françaises…).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (09/11/2018 21h39)

Hors ligne

 

[+2]    #106 14/11/2018 18h30 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   31 

Déclarations AMF de ce jour, Sophie Guillin a acheté 50.000 titres ces derniers jours soit 0.26% du capital.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#107 15/11/2018 09h57 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   134 

Je vais suivre cette file.
Ma femme travaillait dans le recyclage des bouteilles en PET. A ma grande surprise, j’y ai appris qu’il était très difficile de fabriquer des nouvelles bouteilles avec 100% de PET recyclé. Une limite est autour de 60%. Au-delà, 100% de PET recyclé rendrait les bouteilles plutôt opaque. Un problème si vous vendez du Fanta ou de l’eau minérale. Et quand je dis opaque, ce n’est pas la belle couleur de Perrier ou San Pellegrino, c’est du gris peu ragoutant.
Pas évident d’acheter une barquette de fraise dans cet emballage.

Du coup les exigences sur Guilin sont draconiennes et m’apparaissent à premiere lecture irréalistes.

Hors ligne

 

#108 15/11/2018 11h45 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

Sophie Guillin a acheté 50.000 titres ces derniers jours soit 0.26% du capital.

Une Directrice Générale qui achète les actions de son entreprise avec son propre argent et non l’attribution d’actions gratuites ou de stock-options, c’est suffisamment remarquable pour être signalé.

A ma grande surprise, j’y ai appris qu’il était très difficile de fabriquer des nouvelles bouteilles avec 100% de PET recyclé. Une limite est autour de 60%. […] Du coup les exigences sur Guilin sont draconiennes et m’apparaissent à premiere lecture irréalistes.

Pour information, les barquettes 100% PET recyclé (rPET) existent déjà sur le marché par exemple au UK. De plus, je me rappelle avoir lu dans un article la direction de Guillin affirmant que le taux de plastique recyclé chez Guillin est déjà de 70%.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (15/11/2018 12h23)

Hors ligne

 

[+1]    #109 15/11/2018 12h29 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   

etzanas a écrit :

Sophie Guillin a acheté 50.000 titres ces derniers jours soit 0.26% du capital.
Pour information, les barquettes 100% PET recyclé (rPET) existent déjà sur le marché par exemple au UK. De plus, je me rappelle avoir lu dans un article la direction de Guillin affirmant que le taux global de plastique recyclé utilisé chez Guillin est déjà de 70%.

A mon avis il s’agit alors de recyclage post-production dans le cas dont vous parler (Source?). Le post consommation est bien plus compliqué et l’on se heurte tout de suite à ce que kiwijuice mentionnait. Il faut bien distinguer les deux, le métier n’est pas du tout le même.

S’agissant d’un accord avec Paprec, gros récupérateur de déchet ménagers, j’imagine qu’on est sur du post-conso qui demande un travail conséquent. Même avec les meilleures technologies du marché il est compliqué de gérer la couleur dans le recyclage, d’où la limite à 25%/30% d’incorporation de PET recyclé dans le cas du Bottle To Bottle. Dans le cas des barquettes, cela sera vraisemblablement le même problème.

Perso je travaille dans une PME du secteur du recyclage, on fait que du noir, et encore il faut gérer la teinte^^

Hors ligne

 

[-1]    #110 26/11/2018 11h38 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

Nemmos a écrit :
Même avec les meilleures technologies du marché il est compliqué de gérer la couleur dans le recyclage, d’où la limite à 25%/30% d’incorporation de PET recyclé dans le cas du Bottle To Bottle. Dans le cas des barquettes, cela sera vraisemblablement le même problème.

Juste une courte réponse pour ne pas laisser sur cette file cette idée de non-recyclabilité possible du PET. Il est facile de trouver de l’information sur le sujet en faisant des recherches par Google.

Par exemple il est indiqué sur un catalogue de la filiale anglaise de Guillin:

Depending upon the specific product, Sharpak Bridgwater can use over 80% recycled PET.

http://mediatheque.groupeguillin.fr/bro … cation.pdf

Maintenant, il faut comprendre que le management de Guillin limite sa communication afin de protéger les intérêts de l’entreprise (notamment versus la concurrence ou d’autres acteurs). Donc en tant qu’actionnaire de Guillin, j’adopte la même approche de communication restreinte sur un forum public. Mais sans trahir de grands secrets, je confirme qu’il est techniquement possible de produire des barquettes en 100% PET recyclé (PET issu de la post-consommation mais ayant évidemment subi une sélection et des traitements spécifiques).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (26/11/2018 12h07)

Hors ligne

 

[+2]    #111 26/11/2018 11h50 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Pour contrer la désinformation de Etzanas issue des industriels et prétextant aller à l’encontre de "fausses formations sur cette file", voici le genre de documentaire qui explique un peu mieux au particulier ce qui est fait avec son tri, il y en a foison et on en découvre chaque jour :

Hors ligne

 

[+1]    #112 26/11/2018 12h01 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

Surin a écrit :
Pour contrer la désinformation de Etzanas:

J’aimerais bien connaitre factuellement l’élément de désinformation dans les éléments que j’ai présenté sur cette file? C’est l’intérêt que je trouve dans l’échange et la contradiction sur un forum : cela permet d’approfondir et de mieux comprendre les sujets et les enjeux.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (26/11/2018 12h03)

Hors ligne

 

#113 26/11/2018 12h10 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

etzanas a écrit :

je confirme qu’il est techniquement possible de produire des barquettes en 100% PET recyclé (PET issu de la post-consommation mais ayant évidemment subi une sélection et des traitements spécifiques).

Parce que vous adhérez en reproduisant ce genre de dicton au discours volontairement trompeur des industriels, ah oui ils ont réussi à induire dans l’esprit des gens que l’on peut faire du 100%.
En théorie oui c’est possible, techniquement, mais concrètement, dans la vraie vie, c’est combien de pourcentage des emballages mis sur le marché qui sont concernés ?

Alors oui ce n’est pas tellement à vous qu’il faut faire le reproche mais aux industriels, comme vous dîtes j’essaie d’apporter "l’échange et la contradiction", chacun se forge une opinion entre le reportage que j’ai présenté et ce que vous décrivez, la réalité est de toute façon entre les deux.

Hors ligne

 

[+1]    #114 26/11/2018 12h30 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

Surin a écrit :
En théorie oui c’est possible, techniquement, mais concrètement, dans la vraie vie, c’est combien de pourcentage des emballages mis sur le marché qui sont concernés ?

Actuellement, suivant mon niveau d’information :

En 2016, le taux de recyclage français était de 26% pour l’ensemble des emballages plastiques (sur plus d’un million de tonnes): 55% pour les bouteilles, 1% pour les pots et barquettes, et 1% pour les films.

https://www.capital.fr/economie-politiq … in-1302752

En réalité les fournisseurs de barquettes en PET ont acheté le PET recyclé des bouteilles jusqu’à maintenant et je pense qu’ils sont montés à des taux d’utilisation de 70% de ce rPET (surtout pour les fruits et légumes). Donc effectivement la situation actuelle est lamentable surtout en France qui est en retard par rapport au Nord de l’Europe sur le tri. Les industriels n’ont pas établi les filières dédiées de recyclage de barquettes mais d’un autre coté le tri sélectif n’est pas encore en place pour approvisionner ces filières.

Mais je pense que pour le long terme, il serait possible d’établir une filière de PET recyclé viable en France. Par exemple, la Hollande a rendu obligatoire le tri des barquettes PET cette année au niveau des centres de tri et non des consommateurs. Je pense que cela va aussi venir en France, c’est un problème surtout de volonté politique. Avec les systèmes optiques intelligents, une grande partie du tri peut se faire dans les centres. A mon avis, c’est un problème de sous-investissement sans doute parce que les industriels ont toujours volontairement minimisé leur contribution.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (26/11/2018 12h46)

Hors ligne

 

[+1]    #115 26/11/2018 12h30 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   250 

C’est bien beau de taper sur les industriels, mais le premier problème est les Français. Dans les pays d’Europe du Nord, ils ont jusqu’à 7 poubelles pour le recyclage et peuvent recevoir une amende si le tri est mal fait.

Vous croyez vraiment que ça serait accepté, et surtout respecté, par les gilets jaunes ?

Hors ligne

 

[+1]    #116 26/11/2018 12h45 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Je vous trouve dur Gaspode. C’est aussi une responsabilité politique. Après vous me direz les gilets jaunes et consorts élisent leurs représentants donc ce sont eux les responsables.

Que pensez-vous Etzanas (et les autres) du logo des 2 flèches enchevêtrées qui sous-entendent le recyclage alors qu’en pratique ce n’est pas le cas, cela veut dire "filière éco-emballage" ou Citeo, bébé des industriels ?
Ils défendent leur intérêts mais on voit bien que comme pour l’automobile, ils orientent la réalité vers ce qui arrange leurs intérêts commerciaux malheureusement au détriment de l’écologie.
La désinformation commence par là à mon sens.

Hors ligne

 

[+1]    #117 26/11/2018 14h09 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   85 

Le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas. Pour commencer il ne faut plus acheter de trucs emballés, et donc acheter local. Je vous renvoie vers Bea Johnson, la papesse du zéro déchet (Française expatriée aux US et assez géniale il faut le dire)
Zero Waste Home

et à son credo :
Refuse (les emballages)
Reduce (les achats, les besoins)
Reuse (utiliser des emballages réutilisables)
Recycle (les rares emballages qu’on a embarqués)
Compost (ce qui peut l’être).

Le recyclage ne vient qu’en position 4, c’est un pis-aller.

(entre parenthèses, le succès de Bea Johnson illustre un changement en cours dans les modes de consommation - encore hyper marginal mais qui sait?)

Dernière modification par Youplaboum (26/11/2018 14h56)


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#118 26/11/2018 14h42 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   250 

@Surin, malheureusement c’est réaliste.

Allez aux Pays-Bas ou au Danemark, vous ne verrez jamais un papier ou une cannette par terre. Ici on balance par la fenêtre les emballages de McDo depuis sa voiture, même dans ma petite ville de province.

Et dans la ville d’à côté, quand ils ont fortement augmenté la taxe sur les ordures ménagères en la comptant au nombre de bennes que vous sortez dans le mois , comme par hasard il y a une augmentation spectaculaire des dépôts sauvages en pleine nature.

Et Youplaboum a parfaitement raison, le mieux est de réduire les emballages, ou comme en Suisse, où dans les magasins migro, il y a des postes pour éliminer le sur emballage de vos achats, et c’est les fabricants qui paient pour le recyclage.

Une tendance qui commence à arriver y compris en supermarché, mais semble t’il seulement pour le bio, c’est le développement du vrac où le seul emballage est un sac papier ou un emballage fourni par vos soins, et ça c’est bien mais très marginal.

Hors ligne

 

[+1]    #119 26/11/2018 14h58 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Mouais, tapons sur le particulier, ça arrange beaucoup les industriels… Bref ne répondons pas aux questions de fond, je vais m’arrêter là car je me suis pris une volée de -1 un jour en ayant eu le malheur de critiquer Coca-Cola sur la file la concernant. Là je sens que ça en titille certains.

Ici c’est la discussion des actionnaires alors analysez et ne nous éparpillons pas.
Ce que je constate c’est que, comme pour l’automobile ou pire les méthaniers ou autres gros consommateurs de carburants en tout genre, ce sont les discussions sur lesquelles les enjeux écologiques reviennent le plus mais dans le sens d’une bonne conscience et de bons points attribués aux industriels.
Je ne sais pas où va ce monde mais il y va à fond et en pleine ligne droite ! Aucune embuche.

Hors ligne

 

#120 23/01/2019 12h07 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

A l’heure de l’indispensable transition écologique, le plastique alimentaire n’a pas la cote. Même si, comme le rappelle Sophie Guillin-Frappier, directrice générale du groupe Guillin, à Ornans (Doubs), le PET (*) entrant dans la composition de ses barquettes est 100% recyclable et affiche un taux de recyclage moyen de 70%. Un très joli score, comparé aux quelque 10% de Coca-Cola…
La dirigeante du leader européen de la barquette plastique alimentaire, qui vient coup sur coup de lancer un partenariat R&D avec le recycleur Paprec pour concevoir une unité industrielle de récupération du PET et de racheter le fabricant d’emballages en carton alimentaire Thiolat, se défend pourtant d’un virage écologique. « Nous avons toujours prôné une utilisation raisonnée dans l’emballage », argumente-t-elle.
« En 1998, nous avions basculé la totalité de la production de PVC en PET (*) et nous avions été les premiers à intégrer des matières recyclées. Depuis dix ans, nous avons réduit le poids de nos barquettes de 40% et nous nous battons pour l’extension des consignes de tri, pour que la matière soit recyclée et puisse retourner à un usage alimentaire. »

comment-guillin-le-leader-europeen-de-la-barquette-plastique-aborde-la-transition-ecologique

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (23/01/2019 12h07)

Hors ligne

 

#121 23/01/2019 17h01 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   

etzanas a écrit :

Nemmos a écrit :
Même avec les meilleures technologies du marché il est compliqué de gérer la couleur dans le recyclage, d’où la limite à 25%/30% d’incorporation de PET recyclé dans le cas du Bottle To Bottle. Dans le cas des barquettes, cela sera vraisemblablement le même problème.

Juste une courte réponse pour ne pas laisser sur cette file cette idée de non-recyclabilité possible du PET. Il est facile de trouver de l’information sur le sujet en faisant des recherches par Google.

Par exemple il est indiqué sur un catalogue de la filiale anglaise de Guillin:

Depending upon the specific product, Sharpak Bridgwater can use over 80% recycled PET.

http://mediatheque.groupeguillin.fr/bro … cation.pdf

Maintenant, il faut comprendre que le management de Guillin limite sa communication afin de protéger les intérêts de l’entreprise (notamment versus la concurrence ou d’autres acteurs). Donc en tant qu’actionnaire de Guillin, j’adopte la même approche de communication restreinte sur un forum public. Mais sans trahir de grands secrets, je confirme qu’il est techniquement possible de produire des barquettes en 100% PET recyclé (PET issu de la post-consommation mais ayant évidemment subi une sélection et des traitements spécifiques).

Peut-être n’ai-je pas été assez clair mais dans le passage dans lequel vous me citez, je donnais mon avis sur la complexité du recyclage des barquettes avec celle des bouteilles car les deux produits ont une contrainte forte, leur transparence. C’est LA propriété difficile à conserver dans le recyclage post conso de ce type de produit. D’où le 25/30 max d’incorporation.

etzanas a écrit :

Par exemple il est indiqué sur un catalogue de la filiale anglaise de Guillin:

Depending upon the specific product, Sharpak Bridgwater can use over 80% recycled PET.

Déjà, étant issu d’une brochure de Sharpak Bridgwater, l’information est  pour le moins partisane (je rejoins Surin sur ce point, il faut se méfier du biais des industriels dans cette affaire, encore plus quand c’est eux la source). Mais surtout, Depending upon the specific product, donc effectivement, par exemple pour faire une barquette PET noire, on peut très certainement monter le taux d’incorporation à 80%.

Je ne prétends pas connaître le process de Guillin, je connais celui de Paprec à Limay qui recycle du PET de façon assez chiadé, et pourtant, le Bottle to bottle ce n’est pas gagné…

D’ailleurs dans l’article que vous citez aujourd’hui on peut lire:

Depuis octobre 2018, chez l’industriel franc-comtois comme chez le recycleur, des équipes R&D travaillent à la définition du cahier des charges d’une ligne dite « de barquette à barquette ».

Donc en phase R&D depuis seulement cet automne, encore à la définition du cahier des charges de la ligne… bref, cela ne me semble pas gagné cette histoire de barquette to barquette!

Hors ligne

 

#122 23/01/2019 17h33 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   15 

"barquette à barquette"… c’est bien d’arriver à produire une barquette à partir de plastique recyclé, mais est ce que cette nouvelle barquette est elle-même recyclable ? Dans le cas du plastique il me semble que non.

Face à ça, on a des matières recyclables à l’infini comme le verre ou l’aluminium !

Pas étonnant que le plastique n’ait pas la côte.

Hors ligne

 

[+1]    #123 23/01/2019 19h03 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   31 

Bonjour,

Pour alimenter le débat, ci-après un courrier reçu de la part du management de Groupe Guillin il y a quelques semainescourrier_groupe_guillin.pdf

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#124 23/01/2019 19h38 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

@Nemmos, au sujet de l’utilisation à 100% du rPET pour des barquettes transparentes, j’ai pourtant écrit que cela existait déjà et qu’il suffisait de faire une recherche Google. Ce n’est pas si difficile ! Je vais même vous aider : c’est au UK. Evidemment qu’il s’agit de rPET retraité. En tant qu’actionnaire de Guillin, je ne suis pas là pour faire la publicité de ses concurrents…

Que les emballages en PET de Guillin contiennent EN MOYENNE 70% de PET recyclé en 2018 est déjà tout à fait remarquable. Maintenant pourquoi apparemment c’est plus facile à réaliser pour des barquettes que pour des bouteilles, je l’ignore et serais intéressé d’avoir l’explication technique. Cela vient peut-être de différences de contraintes entre un process de thermoformage et de soufflage… Mais il faut bien reconnaître que sur ce forum il y a très peu d’apport d’information intéressante et que c’est plutôt du niveau du café du commerce. Ce qui est aussi très sympathique mais au final je suis sans doute idiot d’y perdre mon temps…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (23/01/2019 19h58)

Hors ligne

 

#125 23/01/2019 23h20 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   37 

Pour les bouteilles en rPET, même Paprec (avec son usine à Limay en joint-venture avec Sita) ne maîtrisait pas encore le process totalement économiquement viable il y a encore peu (2015, 2016), donc on n’a pas encore une maîtrise de la production de rPET totalement fiable (fiable dans le sens répondant au cahier des charges de l’industrie agro-alimentaire).

Un point plus marketing sur les bouteilles plastiques contenant de l’eau, mais qui a retenu Danone il y a quelques années (dont l’engagement sociétal fait partie des valeurs de l’entreprise depuis Franck Riboud et continué par Emmanuel Faber), est que la couleur d’une bouteille en rPET est légèrement plus foncé que le PET vierge, et les équipes marketing de la food ont estimé que cela aurait un impact visuel négatif sur la perception de l’eau par les consommateurs. Donc ils ont continué (à l’époque) sur du PET vierge. Cela a peut-être changé, je ne suis plus les infos du secteur aujourd’hui. Mais à ma connaissance, on est encore sur du vierge.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech