Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 26/09/2018 18h26 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   257 

Bonsoir Tcheco,

Je suis bien d’accord avec vous mais visiblement nous avons le marché contre nous.

La société est pétrie de qualités, elle n’est pas chère et elle est bien gérée (c’est d’ailleurs écrit dans l’article) mais ça ne suffit pas.
Sophie Guillin a acheté une tripotée de titres en janvier. La pauvre, elle doit avoir une de ces moins-values !

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (26/09/2018 18h30)

Hors ligne

 

#77 26/09/2018 18h29 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   21 

tcheco a écrit :

Baladez-vous en supermarché. La progression du snacking et de l’ultra frais à emporter assure de beaux jours aux plats en plastique. Idem avec les services de plats à domicile.

Ils rentrent dans la catégorie des contenants à usage unique non ?

Hors ligne

 

#78 27/09/2018 17h20 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

Réaction de la filière plastique à l’émission « Cash Investigation »

Suite à la diffusion de l’émission Cash Investigation hier soir sur France 2 « Plastique, la grande intox », trois organisations représentatives de la filière plastique souhaitent réagir à certains amalgames qui ont émaillé cette émission.

Une stigmatisation des plastiques qui passe sous silence leurs avantages

Les plastiques ont été une vraie révolution et apportent des bénéfices dans notre quotidien via des innovations permanentes et ce dans tous les secteurs (transport, santé, bâtiment, etc.)

Les emballages plastiques offrent la meilleure combinaison de performances techniques, économiques, sanitaires et environnementales. Ils permettent de protéger les produits qu’ils contiennent de leur transport à leur utilisation. Ils permettent de mieux préserver et conserver les produits en évitant les contaminations et en optimisant leur durée de vie.

Contrairement aux idées reçues, l’emballage plastique affiche les meilleures performances en termes d’économies de ressources et d’émissions de CO2.

Selon l’étude du cabinet Denkstatt1, si – pour la seule Europe – tous les emballages plastiques étaient remplacés par des matériaux alternatifs, la masse des emballages serait multipliée par presque 4. L’énergie consommée tout au long de leur cycle de vie (de la production à leur élimination) serait elle-même multipliée par plus de 2. Quant aux émissions de gaz à effet de serre elles seraient multipliées par près de 3, soit l’équivalent des émissions annuelles de CO2 du Danemark.

Le recyclage des plastiques se développe en France

Au-delà de ces propriétés, une fois devenu déchet, les plastiques demeurent une ressource exploitable. C’est le cas notamment des bouteilles et flacons en plastique. Depuis plus de 20 ans, d’importants investissements sont faits par les entreprises de la filière afin de développer de nouvelles technologies et des infrastructures, ce que « Cash Investigation » a illustré dans son reportage.

Pour augmenter les taux de recyclage en France, la filière s’est mobilisée pour la mise en place de l’extension des consignes de tri. Fin 2018, celle-ci permettra à un français sur 3 de mettre tous ses emballages plastiques dans la poubelle de tri sélectif et à l’ensemble de la population en 2022. La collecte et le recyclage des emballages plastiques augmenteront significativement.

Dans de nombreux secteurs d’activité, les industriels se sont engagés pour accroître la collecte et l’incorporation de matières recyclées.

Emballages et DEEE : stop aux amalgames

Les retardateurs de flammes bromés ne sont pas présents dans les emballages alimentaires. Ces substances ne sont pas utilisées dans les emballages alimentaires en plastique et sont interdites dans leurs fabrications. Contrairement à ce que laisse sous-entendre le reportage, les emballages alimentaires sont recyclés dans des flux séparés des produits de la filière DEEE. Il n’y a donc pas de risque de mélange et de contamination des flux de recyclage alimentaire.

La sensibilisation des citoyens contre les incivilités et les déchets sauvages est essentielle

Abandonner ses déchets dans un parc naturel ou sur un trottoir est inacceptable. Réfléchir à la fin de vie des produits dès leur création (l’écoconception), améliorer la collecte des déchets, investir dans le tri et le recyclage : tous ces efforts perdent de leur efficacité si le citoyen jette ses déchets ailleurs que dans une poubelle. A chacun de jouer son rôle, à son niveau.

Une réponse globale est nécessaire

Il est établi que 80 % de la pollution des milieux aquatiques par des déchets plastiques proviennent de sources terrestres, principalement de déchets sauvages. Selon une étude de référence, les apports de l’Europe et des Etats-Unis aux déchets plastiques dans les océans est de moins de 2%. Ce qui confirme que là où des systèmes de gestion des déchets sont en place, la part des plastiques entrants dans les fleuves et océans s’en trouve considérablement réduite.

A contrario, les chiffres montrent que les sources principales de déchets proviennent d’Asie et d’Afrique, là où les systèmes de gestion à échelle industrielle sont insuffisants.


La pollution par les déchets plastiques est un problème que l’on peut traiter, mais cela nécessite l’engagement et la collaboration de tous, dans les environnements urbains, côtiers et marins. Nous devons adopter une démarche responsable et solidaire entre tous les acteurs, que ce soient les institutions, les gouvernements, les industriels, les ONG et les consommateurs.

https://www.laplasturgie.fr/reaction-de … stigation/

Dernière modification par etzanas (27/09/2018 17h24)

Hors ligne

 

[-1]    #79 27/09/2018 17h31 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   225 

J’ai lu quelque part qu’Elise Lucet (pas à titre personnel) aurait plusieurs procès aux fesses. Je pense qu’un jour sa direction va en avoir marre et qu’on pourra enfin avoir de vraies émissions.

Hors ligne

 

#80 27/09/2018 21h45 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   47 

Et encore, en sachant que Mr. François GUILLIN est vice-président d’Elipso (LES ENTREPRISES DE L EMBALLAGE PLASTIQUE ET SOUPLE) :

La filière plastique dénonce les nouvelles interdictions de produits en plastique adoptées dans le cadre de la Loi EGALIM

Elipso, la Fédération de la Plasturgie et PlasticsEurope, trois organisations représentatives de la filière plastique, dénoncent les interdictions qui visent à nouveau des produits plastique à l’horizon 2020, et la réduction de l’usage des contenants en plastique dans les cantines d’ici à 2025.

Un premier amendement (à l’initiative de François Michel Lambert) a été adopté, contre l’avis du gouvernement, par une dizaine de députés présents dans l’Hémicycle. Il stipule qu’au plus tard le 1er janvier 2020, il est mis fin à la mise à disposition des «couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux repas, pots à glace, saladiers, boîtes» en matière plastique.

Un second amendement précise qu’ «au plus tard le 1er janvier 2025, il est mis fin à l’utilisation de contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe et de service en matière plastique dans les services de restauration collective des établissements scolaires et universitaires ainsi que des établissements d’accueil des enfants de moins de six ans.»

La filière plastique s’insurge contre des mesures prises sans concertation, sans dialogue et sans aucune étude d’impact.

Une formulation approximative aux conséquences désastreuses
L’amendement Lambert tel que formulé s’applique autant aux produits à usage unique qu’aux produits réutilisables (sauf pour les couvercles à verre). Ce qui veut dire qu’il privera les consommateurs de produits auxquels ils sont attachés (boîtes de rangement, boîtes pour stockage ou déménagement, boîtes à bijoux, maquillage, etc.). Plus absurde encore, il cible des contenants alimentaires parfaitement réutilisables qui constituent une alternative à certains emballages à usage unique que cet amendement est censé combattre.

Attendre la Directive européenne sur les plastiques à usage unique
La filière souligne qu’un projet de directive européenne sur les plastiques à usage unique est en cours d’élaboration. Cette directive devrait être adoptée avant mai 2019. Elle vise à réduire l’incidence sur l’environnement (déchets marins) de certains produits en plastique. Pour ce faire, elle propose d’interdire la mise sur le marché ou de réduire la consommation de certains d’entre eux ou encore de mettre en place des systèmes de REP (Responsabilité élargie du producteur) pour d’autres. Une démarche harmonisée et cohérente, à laquelle sont associées l’ensemble des parties prenantes, étant en cours au niveau européen, cette nouvelle initiative, mal préparée, introduit une fois encore de la confusion dans le cadre réglementaire applicable en France.

En conséquence, la filière considère qu’il faut attendre la publication de la directive européenne pour ensuite décider, en concertation avec les acteurs nationaux, des modalités de sa transposition en France.

Des interdictions en infraction avec le droit européen
Ces dispositions législatives sont à divers titres, en infraction avec le droit européen. Elles ont toutes les deux en commun d’enfreindre la libre circulation des marchandises en Europe et le Règlement sur les plastiques en contact alimentaire (ici, couverts, saladiers, boîtes, plateaux repas, contenants alimentaires utilisés dans les cantines) .

Rappelons que l’amendement Rossi se fonde sur les risques potentiels induits par la présence de perturbateurs endocriniens dans les plastiques utilisés. Or, à ce jour, seuls le bisphénol A et trois phtalates sont classés comme substances extrêmement préoccupantes en tant que perturbateurs endocriniens par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) et aucun d’entre eux ne rentrent dans la composition de contenants plastiques alimentaires ou de bouteilles en PET.

Des conséquences économiques lourdes, pas uniquement pour les entreprises
Cette interdiction totalement infondée du point de vue sanitaire pèsera lourdement sur les finances des collectivités publiques. Ainsi, par exemple, la ville de Strasbourg (10 000 repas servis par jour) qui a supprimé les barquettes plastique dans ses cantines scolaires a dû investir 9 millions d’euros auxquels s’ajoutent les 250 000 euros investis par l’entreprise concessionnaire . Des coûts dont on imagine mal qu’ils ne se répercutent pas sur le prix des repas.

A l’impact économique de l’amendement Rossi, se rajouteront pour les entreprises les répercussions à ce jour incalculables de l’amendement Lambert. Aux contours aussi flous que larges, il aura des conséquences sur de multiples secteurs et peut donc affecter l’économie dans son ensemble car c’est un grand avantage des plastiques que d’être, très souvent, la solution la plus compétitive sur leurs marchés.

Dé-diaboliser les plastiques
Les plastiques sont largement utilisés dans notre quotidien car ils apportent de très nombreux bénéfices. La substitution des plastiques pourrait conduire à des effets néfastes pour l’environnement et d’hygiène.

Par exemple, si les seuls emballages en plastique devaient être remplacés par d’autres matériaux, cela entraînerait une multiplication par deux de la consommation d’énergie et par trois les émissions de gaz à effet de serre liés à l’ensemble du cycle de vie couple emballage/produit. La quantité de matériaux utilisés ferait quant à elle un bond de +360%.

https://www.laplasturgie.fr/la-filiere-plastique-denonce-les-nouvelles-interdictions-de-produits-en-plastique-adoptees-dans-le-cadre-de-la-loi-egalim/

Hors ligne

 

#81 10/10/2018 21h32 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   92 

Amiral (qui s’est déjà trompé sur plusieurs dossiers, mais qui a vu juste sur bcp d’autres) fait un point détaillé sur guillin dans le reporting mensuel de sextant PEA et PME.

Amiral a écrit :

Groupe Guillin a été fortement pénalisé sur le mois de septembre, reculant de près de 18%. Le fabriquant d’emballages thermoformés en plastique est pénalisé par un contexte de forte hausse des matières premières, les dérivés du pétrole ne cessant de se renchérir, suivant la hausse du brent. Même si la société augmente ses prix de vente, un effet retard a forcément un impact pénalisant sur les marges à court terme. A long terme, nous ne pensons pas que ce phénomène soit particulièrement inquiétant, la société ayant vécu de nombreux cycles sur le prix du pétrole. De plus, l’environnement médiatique et réglementaire pèse sur le sentiment compte tenu des débats sur la pollution des océans par le plastique. Sur ce sujet plus complexe qu’il n’y paraît, les directives européennes allant dans le sens de l’économie circulaire sont des
mesures de bon sens. Groupe Guillin a d’ailleurs signé un accord de partenariat avec le groupe Paprec, premier recycleur en France, afin de concevoir des produits plus facilement traitables par les usines de tri. Ces mesures démontrent à la fois le leadership de la société sur ces sujets, indispensables à l’amélioration de la perception du plastique, matière qui dispose de forts atouts face à ses substituts potentiels comme le carton, le verre, ou l’aluminium

app.connectingflow.com/5h7jftt7/amiral- … a/fr_FR/BD

app.connectingflow.com/xs5uowr7/amiral- … a/fr_FR/BD

AMF : viens d’ouvrir une petite ligne avec le peu de cash dispo autour de 23.5.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+2]    #82 10/10/2018 21h50 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   257 

Groupe Guillin qui a encore perdu plus de 6% aujourd’hui et qui cote désormais 23,10 euros soit le plus bas depuis deux ans.
Bref, en ce moment, le plastique c’est pas fantastique.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (10/10/2018 22h06)

Hors ligne

 

#83 10/10/2018 22h33 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   561 

Par le passé la société a souvent communiqué que les prix des matières premières plastiques étaient peu corrélés au cours du pétrole.

Par exemple en 2017 les cours sont restés stables alors que le baril prenait plus de 30% (en $).

www.emballagesmagazine.com/mediatheque/ … 028564.pdf

Par contre la modification du cadre réglementaire est plus à craindre, même si la société bosse dans le bon sens.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par simouss (10/10/2018 22h33)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

[+1]    #84 15/10/2018 14h54 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   21 

http://www.plastiques-caoutchoucs.com/Le-gag-de-Francois-Michel-Lambert.html a écrit :

Confronté à une rédaction particulièrement confuse qui rend la définition du périmètre concerné hasardeuse, Elipso estime au minimum à 800 millions d’euros la perte potentielle de chiffre d’affaires et à 2500 les emplois directement menacés. […] Tandis que les recours juridiques sont lancés, des juristes tentent de déterminer la portée exacte de l’amendement. Un recours porté par des sénateurs de la droite et du centre a été déposé au Conseil constitutionnel. Réponse le 5 novembre.

À voir si cela débouche sur un compromis le 5 novembre, notamment sur l’utilisation des plastiques recyclables. Pour info Guillin a déjà un taux de recyclage de ~70% mais connait des difficultés d’approvisionnement en matière première recyclée. Ils comptent sur les système de consignes pour avoir un cycle plus fluide.

Source : Guillin et Paprec Recyclage vont concevoir une filière « de barquette à barquette »

Hors ligne

 

[+1]    #85 24/10/2018 18h25 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   182 

Résultats semestriels 2018
CA stable
RO et RNPG -15%
Pas d’indications précises sur la nouvelle visant à reteindre l’utilisation du plastique. Ils indiquent juste avoir déposé un recours.

J’ai commencé une ligne entre 19 et 22€ ces derniers jours.

Quelqu’un sait où l’on peut consulter les comptes sur leur site internet ?
Merci

EDIT : Cotons-tiges, pailles, couverts… Les eurodéputés votent l’interdiction des plastiques à usage unique

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par oliv21 (25/10/2018 00h34)

Hors ligne

 

#86 25/10/2018 13h37 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   31 

J’ai beau retourné mes ratios dans tous les sens, à ce cours, j’ai l’impression que l’action est bradée.

Un bilan très solide, un PER de 8.5, une VE sur EBIT de 6.5 …

Comme vos remarques sont souvent pertinentes, voyez-vous des raisons objectives de ne pas me renforcer ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#87 25/10/2018 13h57 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   87 

ilovevalue a écrit :

J’ai beau retourné mes ratios dans tous les sens, à ce cours, j’ai l’impression que l’action est bradée.

Un bilan très solide, un PER de 8.5, une VE sur EBIT de 6.5 …

Comme vos remarques sont souvent pertinentes, voyez-vous des raisons objectives de ne pas me renforcer ?

un PER de 8.5, une VE sur EBIT de 6.5

1) je ne vois rien de bradé dans ces ratios, il y a beaucoup d’entreprises dans cette zone
2) c’est la photo du passé, pas du futur

belle baisse des prévisions de bénéfices par action entre octobre 2017 et maintenant. ceci pouvant en partie expliquer les ratios actuels.


Parrain: LEGALSTART -20%, YOMONI, MACOMPTA.FR

Hors ligne

 

#88 25/10/2018 15h01 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   182 

J’ai ouvert une ligne récemment et renforcé hier avant la publication. Je n’ai pas renforcé aujourd’hui car je pense que l’inversement de tendance prendra du temps et qu’il ne faut pas griller toutes ses cartouches trop tôt dans ce marché baissier.

La baisse de 10% aujourd’hui n’a pas vraiment de sens. La valorisation est déjà très basse (cours a déjà été divisé par 2 depuis 6 mois …) et la baisse de 15% des résultats ne suffisent pas pour expliquer cette correction.

Je pense que la tendance de fond baissière est due aux inquiétudes sur l’interdiction de certains plastiques à usages uniques en France en 2020 (et un durcissement réglementaire en Europe).
La bourse n’aimant pas les inquiétudes, le marche marché vends massivement la valeur… indépendamment de toute logique financière à ce stade.

Notez par ailleurs le timing de la baisse qui est concomitante au vote de la loi.

Guillin semble être leader sur leur marché. A ce titre, ils devraient être bien positionnés pour développer des offres alternatives (plastiques recyclés, autres matériaux). La dernière opération de croissance externe de Guillin a justement porté sur une entreprise spécialisée sur les cartons. Ils n’étaient à ma connaissance pas encore présent sur ce domaine.

Pour l’instant, je n’envisage pas de réelle substitution à leurs produits. Je n’imagine pas que du jour au lendemain les industriels de l’alimentaire et la grande distributions arrêtent la vente à la portion pour ne proposer que de la vente en gros / au poids.

Il est à mon avis bien difficile de savoir dans quelle mesure Guillin sera pénalisée par cette réglementation. Ceci pourrait tout aussi bien leur être bénéfique s’ils parviennent à développer des plastiques biodégradables (comme les sacs poubelles)…

A suivre

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#89 25/10/2018 15h01 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   92 

corsaire00 a écrit :

1) je ne vois rien de bradé dans ces ratios, il y a beaucoup d’entreprises dans cette zone.

A quelles entreprises pensez-vous corsaire ?
Ça m’intéresse car personnellement je ne connais pas de société acyclique, sans dettes, avec un historique de création de valeur continue se vendant sur de tels ratios.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#90 25/10/2018 15h09 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   -2 

Amiral Gestion reste très confiant sur cette entreprise.

Hors ligne

 

[+1]    #91 25/10/2018 15h10 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   87 

Bonjour tcheco,

Il y a de nombreux sites avec de bons screeners qui apporteront la réponse à votre question

Cordialement


Parrain: LEGALSTART -20%, YOMONI, MACOMPTA.FR

Hors ligne

 

#92 25/10/2018 15h12 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   -2 

Ca fait très mal quand même quand on en possède depuis le max à environ 46€.

Hors ligne

 

#93 25/10/2018 15h39 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   182 

@corsaire :
un ratio VE/EBIT de 5,0x (mon estimation perso pour 2018) est à mon sens très bas pour une entreprise non cyclique et en croissance (même modérée) et hors black swan.

Bien sûr, si l’entreprise perds la moitié de son CA dans 2 ans à cause de la nouvelle réglementation, tous ces ration n’auront aucun sens… Ce n’est cependant pas mon scénario.

Hors ligne

 

[+1]    #94 25/10/2018 16h15 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   708 

corsaire00 a écrit :

Il y a de nombreux sites avec de bons screeners qui apporteront la réponse à votre question

Réponse super sympathique :-(
Nous sommes sur un forum pour échanger, non ?
Si vous souhaitez garder vos idées pour vous, pas de souci (c’est votre droit), mais dans ce cas, dites le ouvertement car votre réponse au-dessus ressemble plutôt à un "débrouillez-vous, cherchez vous-même".

> OLIV21

On peut consulter les informations sur ce lien mais il faudra peut-être vous s’inscrire pour y avoir accès.
Vous pouvez utiliser n’importer quelle identité.
Par contre, le site rame pas mal (il ne faut pas être pressé).

Dernière modification par maxicool (25/10/2018 16h57)


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

Hors ligne

 

#95 25/10/2018 16h35 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   87 

maxicool a écrit :

corsaire00 a écrit :

Il y a de nombreux sites avec de bons screeners qui apporteront la réponse à votre question

Réponse super sympathique :-(
Nous sommes sur un forum pour échanger, non ?
Si vous souhaitez garder vos idées pour vous, pas de souci (c’est votre droit), mais dans ce cas, dites le ouvertement car votre réponse au-dessus ressemble plutôt à un "débrouillez-vous, cherchez vous-même".

Bonjour Maxicool,

Il y a une file dédiée aux screeners sur le forum et je ne souhaite pas mettre en avant tel ou tel screener.
Techo donne son avis en indiquant que Guillin n’est pas cher en évoquant 2 métriques.

Je réponds pas sur.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3667_capturex.gif

Quand à sympathique ou pas sympathique, je n’ai jamais porté de jugement sur vos interventions. merci de faire de même.


Parrain: LEGALSTART -20%, YOMONI, MACOMPTA.FR

Hors ligne

 

#96 25/10/2018 17h00 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   708 

Tcheco vous demande à "quelles entreprises ayant les mêmes ratios que Guillin" vous pensez.
Vous lui conseillez de se débrouiller en allant regarder quelques screeners.

Désolé de vous avoir froisser.


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

Hors ligne

 

[+1]    #97 25/10/2018 17h52 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   92 

Je partage l’avis de maxicool corsaire et vous l’ait fait savoir en vous gratifiant d’un +1.
J’ai trouvé votre réponse assez limite.

Dernière modification par tcheco (25/10/2018 17h52)

Hors ligne

 

#98 25/10/2018 18h15 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   87 

Bonsoir tcheco,
je vous fais la même réponse qu’à maxicool. Bonne soirée


Parrain: LEGALSTART -20%, YOMONI, MACOMPTA.FR

Hors ligne

 

#99 25/10/2018 19h08 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   70 

Est ce que Guillin est encore en croissance?  Il y a un sérieux vent de face réglementaire tout de même.

En regardant les ratios 2019  sur la base par exemple EBIT/EV (EBIT/Capi ajustée du cash), Guillin est quasiment à la même valo que Groupe Open.

Hors ligne

 

[+5]    #100 08/11/2018 16h53 → Guillin : investir dans des emballages plastiques (analyse, guillin)

Membre
Réputation :   21 

Wift a écrit :

http://www.plastiques-caoutchoucs.com/Le-gag-de-Francois-Michel-Lambert.html a écrit :

Confronté à une rédaction particulièrement confuse qui rend la définition du périmètre concerné hasardeuse, Elipso estime au minimum à 800 millions d’euros la perte potentielle de chiffre d’affaires et à 2500 les emplois directement menacés. […] Tandis que les recours juridiques sont lancés, des juristes tentent de déterminer la portée exacte de l’amendement. Un recours porté par des sénateurs de la droite et du centre a été déposé au Conseil constitutionnel. Réponse le 5 novembre.

À voir si cela débouche sur un compromis le 5 novembre, notamment sur l’utilisation des plastiques recyclables. Pour info Guillin a déjà un taux de recyclage de ~70% mais connait des difficultés d’approvisionnement en matière première recyclée. Ils comptent sur les système de consignes pour avoir un cycle plus fluide.

Source : Guillin et Paprec Recyclage vont concevoir une filière « de barquette à barquette »

Evolution de l’environnement réglementaire


Le recours a échoué. Le conseil constitutionnel a validé la nouvelle interdiction le 25 octobre et je comprends que ça touche même le recyclable. À entendre parler François Guillin, c’est très négatif, même pour le groupe. Le Royaume-Uni parle également de taxer les emballages plastiques. En tout cas, c’est étonnant que le groupe n’ait pas décalé la publication des résultats du S1 au 25 ou 26… À un jour près ils auraient pu mieux informer les actionnaires.

Quelques commentaires sur le S1


Dans les faits, je trouve le S1 plutôt positif. Le groupe fait face à de nombreux vents contraires depuis le début de l’année (mauvaise récolte, augmentation du prix des matières premières, nouvelles lois anti-plastiques) mais montre une bonne résilience/réaction :
- Le PAO reste stable.
- Capacité à augmenter les prix (+3,1% YoY sur le segment Emballage qui représente 95% du CA).
- Croissance en volume toujours présente car la perte de volume est seulement dû à l’activité Fruits & Légumes (le reste croit de 2%).
- Discussion avec le groupe Thiolat (31M€ CA) pour rentrer sur le marché de l’emballage alimentaire en carton. Bonne initiative, quoiqu’un peu inquiétante sur le fond car ça souligne aussi qu’ils partent de 0 et n’ont donc aucun avantage compétitif sur ce segment a priori.
- Capex stable : visiblement ils n’ont pas peur de continuer d’investir. C’est à double tranchant car d’un côté ils profitent de l’instabilité pour renforcer leur position mais de l’autre il y a plus à perdre si l’emballage plastique alimentaire devient obsolète (espérons qu’ils investissent principalement hors France).

Les marges vont encore se pincer car le prix des matières plastiques augmente plus vite que le prix de leurs produits mais ça reste raisonnable au niveau de la marge brute (-0,8 pts YoY). À cela vient s’ajouter le repli du segment Matériel (5% du CA, -13,2% YoY), pas inquiétant car le H1 2017 était exceptionnel mais qui pèse sur l’absorption des 2 principaux coûts fixes (charges externes + personnel, qui ont augmenté de ~3%). Je pense qu’une MOC normative autour de 9% est raisonnable pour 2018 et 2019.

Enfin, la situation financière reste correcte avec un gearing de 15% (et c’est précisément dans ce genre de période qu’on l’apprécie !) malgré une génération de cash mise à mal par la perte de vitesse des activités Matériel & Fruits/Légumes et l’augmentation du BFR (effet prix matières plastiques + décalage des ventes à cause des mauvaises récoltes).

Perspectives et tentatives de valorisation


Je ne connais pas assez bien le secteur pour que mes scénarios soient pertinents mais je mets quand même quelques idées afin d’alimenter la discussion et réfléchir à la valorisation (j’essaierai d’affiner dans les semaines/mois à venir).

Cas moyen : pas de déclin, pas de croissance (70%+ d’upside avec options)


Dans l’état actuel, sans croissance et sous pression des prix de matières plastiques, on aurait un ROC normatif de 600M€*9% = 54M€
Sachant que ces 5 dernières années les immo corporels représentaient ~37% du CA, le capex 6% du CA et que la croissance organique était en moyenne de 4%, j’estime le capex de maintenance (pour maintenir la position de Guillin) à 6%-37%*4% = 4,5% du CA, soit 27M€ ici. De plus, le taux d’imposition se situe autour de 27% et le % de dépréciation en terme de CA, toujours ces 5 dernières années, est autour de 5% (décalage à cause du capex de croissance).
Cela ferait donc ROC*(1-27%)+Dépréciation-Capex de maintenance = 42,5M€ de cash qui rentrerait dans les caisses chaque année. Ou 47M€ si on prend une marge normative de 10%.

Etant donné la position de leader de Guillin actuellement, la VE devrait se payer autour de 12x le FCF = 530M€ si on prend un discount rate de 8%. Or la VE 2018 est autour des 300/350M€. On a donc une bonne décote sur l’equity dans ce scénario (70%+), et une belle option sur les marges et la croissance.

Pire des cas (-40% de downside et stagnation de la création de valeur sur 4 ans)


Je suis du même avis qu’oliv21 pour l’absence crédible de substituts et ça va engendrer des surcoûts dans toute la chaîne de valeur et donc les collectivités (par exemple dans mon école tous les stands du CROUS utilisaient massivement des barquettes en plastique). Peut-être que le gouvernement sera plus laxiste à ce moment là face à la réalité et autorisera par exemple le plastique recyclable (où Guillin est bien positionné). Bref, difficile de valoriser le scénario post-2020 mais je pense que dans le pire des cas on pourrait facilement amputer 30% du CA et beaucoup plus sur la profitabilité (car je comprends qu’elle vient, pour moitié, de France). Sans compter que l’entreprise passera sous son point mort pendant quelques années car elle ne pourra pas réduire instantanément les importants coûts fixes de son activité historique (usines, machines, personnel…).
Admettons que son CA soit de 450M€ et sa marge opérationnelle courante de 5% en 2022 (je considère 2020 et 2021 dans le rouge), le ROC ne serait plus que de 22,5M€ donc 16,5M€ après impôts. Sous les mêmes conditions de capex qu’aujourd’hui (pour faire simple), on aurait au mieux une génération de cash de 19M€. Si Guillin est obligé de se rediriger complètement vers les emballages alimentaire en carton, ils ne seront peut-être pas encore bien positionnés en 2022 donc la VE 2022 se paiera sûrement moins que 12x le FCF.
Grossièrement, si on a deux années bénéficiaires en 2019 et 2020 à ~40M€ de FCF chaque année (cf scénario précedent) puis du rouge en 2021 et 2022 (admettons -20M€ chaque année car Guillin a déjà montré une certaine capacité à anticiper et s’adapter) on aurait juste gagné 40M€ entre 2019 et 2022. Donc en payant la VE autour de 300M€ aujourd’hui, on paie 300-40=260M€ celle de 2022. Or on a justement dit avant que la VE 2022 serait au mieux 230M€ (12x FCF) et au pire quelque chose comme 150M€ (8x FCF).

En se ramenant à l’equity, le downside peut-être important et durable (-40% au prix actuel et sur 4 ans…) si Guillin est obligé de se reconvertir dans le carton ou si le plastique recyclé est moins rentable/moins gros en terme de marché. Je soulignerais aussi qu’en 2011, Guillin faisait le CA et les marges utilisés dans ce scénario, et la VE se payait 7,5x le FCF alors que les perspectives étaient bien meilleures (seul le prix des matières plastiques pesait sur le titre à l’époque).

Conclusion


En ne regardant que le passé, la société ne se paie pas cher du tout et si les perspectives ne sont pas aussi moroses que ce que la nouvelle réglementation laisse penser (possible car économiquement/pratiquement absurde), il y a clairement possibilité de faire x2 d’ici 2 ans. En revanche, si effectivement le gouvernement est intransigeant (et c’est ce que laisse penser la décision du conseil constitutionnel), je comprends pour l’instant que Guillin peut être très fortement impacté à cause de sa concentration sur le plastique et l’action est limite trop chère aujourd’hui… Pas évident d’être à l’aise avec le profil de risque ici…

La recherche scientifique s’intéresse de plus en plus aux migrations des particules de plastique dans l’eau et l’alimentation. Je comprends qu’il y a effectivement migration si la température dépasse un certain seuil, mais pas d’évidence encore en terme d’effet sur la santé (même si j’imagine que d’ici 30 ans on va encore se rendre compte que c’était cancérigène ou quelque chose du genre…). En revanche, environnementalement parlant, ça me semble évident d’interdire le plastique à usage unique (recyclable ou pas) car les gens en font n’importe quoi.

Dernière modification par Wift (08/11/2018 17h08)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech