Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#51 22/08/2014 11h52

Membre
Réputation :   3  

A priori la récolte de mondiale s’annonce bonne avec un gros bémol en Europe ou il annonce du blé de qualité moyenne , plus les problèmes géopolitiques en Ukraine , seule la Russie tire son épingle du jeu puisqu’il y a une belle recolte en quantité et qualité ( 60 millions de tonnes contre 37 en France ) mais pareil les tensions actuelles vont elles pas nuirent au marché du blé comme aux autres marchés des matières premières ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #52 22/08/2014 11h53

Membre
Réputation :   18  

C’est vraiment le type d’investissement que j’ai en horreur.

Pourquoi se compliquer la vie à spéculer sur des matières premières alors qu’il est bien plus simple d’investir dans des entreprises avec de bons rapports qualité/prix et de les laisser tranquillement travailler pour vous…

Hors ligne Hors ligne

 

#53 22/08/2014 11h54

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   880  

kmo a tout dit. Les asymétries d’informations et de pouvoirs sont immenses, bien plus qu’en bourse ou dans l’immobilier. A mon humble avis, le sujet ne devrait même pas prêter à débat : tout investisseur heureux (excepté les exceptions d’une personne travaillant dans le domaine depuis des décennies) ne devrait jamais perdre du temps et de l’argent dans les matières premières et encore plus dans les matières agricoles.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne Hors ligne

 

#54 26/08/2014 17h15

Membre
Réputation :   92  

Bonjour

Pour les matières premières agricoles, prendre en compte la production ne suffit pas.
Il faut aussi envisager:
- la consommation.
- le niveau des stocks.

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#55 26/08/2014 17h27

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   633  

Petit aparté, cette conversation me fait revenir à la mémoire un excellent film : le sucre de Jacques Rouffio Le Sucre ? Wikipédia


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#56 26/08/2014 17h35

Membre
Réputation :   92  

Un des rares films français à explorer les arcanes des marchés, exercice d’habitude réservé aux Américains.
Je me souviens de la crise du sucre dans les années 70, tout le monde stockait des paquets de sucre car on annonçait un manque pour les prochains mois, voire les prochaines années.
Le film s’inspire de ce fait réel.

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#57 02/02/2015 18h10

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,
Que pensez vous de jouer les traders avec les matieres premieres ?

exemple simplifié du blé.

La recolte est en septembre.
Tous les fermier vont vendre leurs recolte ?
le prix du blé baisse.
a son minimum
et en janvier le prix remonte.

est ce possible ?
( je connais pas du tous les action niveau matiere premiere )

Ou si vous avec d’autre proposition

Cordialement et bon trade.

Hors ligne Hors ligne

 

#58 02/02/2015 18h25

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   246  

Ne pensez vous pas que si le cycle était aussi prévisible tous les traders sur le blé seraient riches?

Date de récolte variable selon les pays, quantités récoltées variables selon les conditions météorologiques, quantités vendues variables selon les besoins mondiaux etc…

Avec une approche aussi laxiste vous devriez "jouer" sur la laine parce que vous êtes prêt à vous faire tondre wink

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne Hors ligne

 

#59 02/02/2015 18h32

Membre
Réputation :   58  

kanwulf a écrit :

Bonjour,
Que pensez vous de jouer les traders

Quand ça commence comme ça, rien de bon (sauf pour votre broker) wink

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #60 30/03/2015 08h18

Banni
Réputation :   -4  

Il est possible de trader sur ce marché. Futures options cfd certificats actions existent
Après c’est comme tout il faut apprendre et s’investir pour en tirer un avantage concurrentiel.

Hors ligne Hors ligne

 

#61 23/04/2015 09h51

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

Hélas réservé aux abonnés
Le Point daté du 26 février dernier a donné la parole à Alexis Duval
Ces Picards devenus tycoons du sucre

Dernière modification par Job (23/04/2015 09h54)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#62 19/10/2015 10h29

Membre
Réputation :   46  

Bonjour,

permettez-moi de déterrer cette discussion !

J’aimerais savoir si parmi vous certains ont des retours d’expérience sur la pratique de trading sur les céréales, en particulier le blé tendre d’hiver.

Je suis pour le moment totalement perdu sur les termes techniques des options : les calls, puts, strikes, primes, pog… Le site Agritel propose des formations sur les marchés à terme pour les exploitants agricoles (ainsi que les Chambres d’Agricultures visiblement).

L’objectif ne serait pas pour moi de la réelle spéculation mais plutôt de l’optimisation des ventes étant donné que nous avons une exploitation et donc un stock physique à écouler chaque année.

Je sais que le Crédit Agricole propose un produit spécifique : Caceis (autrefois appelé New Edge) permettant à l’exploitant d’engager jusqu’à la moitié de sa récolte.
Quant est-il des brokers à prix cassés comme Degiro ? Est-il possible de faire la même chose avec peu de frais mais avec sa trésorerie ?
Aussi ces 2 solutions seraient-elles économiquement plus abordable que ce que propose les coopératives agricoles, ont se rend compte que le Pog, une sorte d’assurance en cas de hausse "inattendue" des marchés, n’est pas donnée…

Merci pour vos retours !

Hors ligne Hors ligne

 

#63 19/10/2015 10h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Les courtiers en ligne permettent de traiter du blé "papier", aucun ne permet de traiter un stock ou une livraison physique.
Ensuite tout est question de taille et de montants, plus ils sont importants plus c’est intéressant d’avoir accès à des produits de couverture, des contrats à terme …

Hors ligne Hors ligne

 

#64 21/11/2015 10h13

Membre
Réputation :   74  

Bonjour en regardant quelques entreprises au Canada présentant un rendement assez important, voici un tableau récent de rogers sugar (RSI:CN) juste à titre de partage.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7528_sans_titre.png

Je n’ai pas l’expérience nécessaire pour lire entre les lignes des rapports investisseurs mais je les trouve très clairs.


Employé, Assistant maternel, Commis de cuisine, Maraîcher, Investisseur

Hors ligne Hors ligne

 

#65 23/11/2015 10h26

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   159  

Bonjour,

Il serait intéressant de savoir comment définir le cours en dessous duquel les producteurs produisent à perte pour chaque matière première…

Après, j’imagine que comme le pétrole certains pays ont besoin d’un prix nettement plus élevé que d’autres…

Mais établir une moyenne mondiale et se dire qu’en dessous c’est pas cher et au-dessus c’est cher, cela peut être intéressant…

Dernière modification par koldoun (23/11/2015 10h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#66 22/12/2015 13h10

Membre
Réputation :   0  

Bonjour,

Oui, le tableau est très intéressant.

Mais pour les cotations, c’est sur une plus longue période qu’on doit se baser.

Et les évènements mondiaux peuvent les faire bouger.

Hors ligne Hors ligne

 

#67 28/12/2015 10h10

Membre
Réputation :   3  

Bonjour,

Auriez-vous des Trackers sur le Gaz Naturel qui suivent son évolution ?

Hors ligne Hors ligne

 

#68 22/05/2016 16h29

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2857  

Dans sa dernière lettre trimestrielle (Grantham: Always Cry Over Spilt Milk (An Admission of a Past Mistake on Resources), le réputé Jeremy Grantham, de la firme GMO admet s’être complètement "planté" sur l’évolution des MPs, en particulier des métaux et du pétrole.

Pour faire simple :
1) une large partie de la demande de métaux (qui a fait monté les prix) venait de la Chine,
2) les producteurs se sont lancés dans des investissements colossaux (qui ont fait monter l’offre),
3) la Chine a brutalement et drastiquement réduit sa demande (d’où un déséquilibre complet entre l’offre et la demande).

Du très classique en fait (il y a toujours des décalages entre la temporalité de la demande et l’ajustement de l’offre), mais pas dans son ampleur.

Le pire, c’est que GMO a fait son succès sur le "retour à la moyenne" en montrant que toutes les bulles éclataient systématiquement et qu’il n’y avait pour ainsi dire jamais de changement de paradigme.

J. Grantham est donc aussi tombé dans le piège du "cette fois-ci c’est différent", comme il l’avoue lui-même !

Jeremy Grantham a écrit :

But, alas, I was fooled – along with all of the CEOs of the miners – by China. The foursigma event in mineral prices did not occur because those resources were running out. Not yet. Although there are suggestions in the data (see Exhibit 3) that we are running low on some low-cost resources: Even in the current truly sensational glut, the 34 equal-weighted index is only two-thirds of the way back to the old trend. I would guess, though, that in explaining the price behavior of commodities for the last 15 years I would only allocate a weighting of 20% or so to elements of paradigm shift.

■ Nor was the bubble in minerals caused predominantly by massive speculation, momentum, and skullduggery in my opinion, although those components, as was suggested at the time by Frank Veneroso (a financial consultant), had considerably more impact than I had then thought. I would still give these factors only a 20% weight in explaining our current glut and future outlook.

■ No, China was the dominant 60% input: the sheer magnitude and the long 30-year duration of its growth surge; the remarkable late acceleration in growth rate; and, finally, the abrupt cessation of growth. Taken together, these developments constituted the four-sigma event.

■ I had warned of trouble if China slowed its growth for demand for minerals quickly. They did far worse than that. They absolutely stopped growing at all (see Exhibit 4). I completely missed the possibility of such an extreme outcome.

■ By the time China’s growth in demand for metals (and coal) stopped dead, the miners had spent an unprecedented $1.25 trillion in expansion to keep up, helped in their efforts by several earlier years of record profits.

■ Due to long time lags (of up to seven years), new capacity will be coming online for two or three more years despite the current glut.

■ If China simultaneously succeeds in lowering its share of capital spending to GDP to 32% in 10 years from today’s 47% – which is its intention – then the need for growth in capital-spending-type resources will be about nil (47% x 100 = 47 goes to 32% x 148 = 47).

■ There is therefore unlikely to be a quick or dramatic recovery in demand for metals. Stock prices, on the other hand, from these beaten-down levels (of late 2015) are much harder to predict.

■ My suggestion of a positive intermediate-term (10-year) outlook for mining resources therefore seems to have been a major error, especially for iron ore and bauxite.

How could I make such an error? I had thought that a 2.2 million to 1 possibility for iron ore must imply a new trend. Although this may usually be a valid assumption for such extreme outliers, it is obviously not universally so. For example, the land under the Emperor’s Palace really did have a market value equal to the state of California. Yet it spent the next 26 years declining, with all Japanese land values, back to normal: a classic looking paradigm shift that, like iron ore, turned out to be a mean-reverting bubble after all. In bubble history it appears no fixed rule works 100% of the time.

I could and should have made good money playing against the bubble in minerals, as we did playing against the three other major asset bubbles of the last 20 years. This event in metals indeed turned out to be not the second important paradigm shift, as I thought, but the fourth great bubble of the last 100 years!

■ The best I can say in my defense is that I gave a good warning of the possible risks in my original report: “If China stumbles or if the weather is better than expected, a probability I would put at, say, 80%, then commodity prices will decline a lot. But if both events occur together, it will very probably break the market en masse. Not unlike the financial collapse.” And this is indeed what happened. I had thought it probable that short-term prices would decline, possible that both negatives would occur together, but highly unlikely that they would both be as extreme, as turned out to be the case.

Source : Grantham: Always Cry Over Spilt Milk

Hors ligne Hors ligne

 

#69 10/03/2017 21h23

Membre
Réputation :   5  

Je cherchais un certificat "oil" en AV mais en vain pour le moment. Les certificats qui m’intéressent sont chez BNP:

Certificat 100% Brent
Code ISIN NL0009114503
Certificat 100% Quanto Brent
Code ISIN NL0009577766

Le Certificat 100% Brent permet de bénéficier de l’évolution du Brent, corrigée de la variation du dollar par rapport à l’euro. Ce Certificat est à privilégier en cas d’anticipation de hausse du dollar face à l’euro car il profitera alors de la hausse de la devise de cotation du Brent.

Le Certificat 100% Quanto Brent permet quant à lui de se prémunir des variations de change entre l’euro et le dollar. Si l’investisseur
anticipe une baisse du dollar face à l’euro, il est alors plus judicieux de se positionner sur le Certificat 100% Quanto Brent.

Fiche descriptive

Si vous connaissez des certificats disponibles en AV autre que ceux chez Fortuneo je suis preneur.

Merci d’avance.

Dernière modification par ajoyce (10/03/2017 21h24)

Hors ligne Hors ligne

 

#70 08/07/2017 18h45

Membre
Réputation :   6  

Bonjour à tous,

Je suis également à la recherche de formations et/ou d’informations accessibles sur les outils des marchés des céréales, du sucre et des engrais. En effet, étant fils de.agriculteur, l’objectif n’est pas de faire du trading mais plutôt de sécuriser l’achat de nos intrants et la vente de notre stock de blé.

@gamma76, avez-vous testé la formation agritel ?

Connaissez-vous des sites ou des organismes capables de me fournir des infos sur ces outils (put, call….)

À plus

Jbapdif

Hors ligne Hors ligne

 

#71 08/07/2017 21h26

Membre
Réputation :   72  

Bonjour,
Je commence également a m’interesser aux matieres premieres, et faire le tri dans les produits proposés n’est pas évident.
Vous pouvez avoir qqs information pour commencer sur boursorama, qui liste les produits de bourses associés aux matieres qui vous interessent Palmarès, cours métaux et matières premières agricoles - Boursorama

La partie "formation" de Citifirst est interessante avec leurs brochures detaillant le fonctionnement des Turbos, Warrants, leverage/short..
Voila par ex.pour les Warrants :
Citi Warrants


Parrainage LINXEA / MesPlacements / BourseDirect et Wesave:(AG6FA2): Cliquez sur mon nom puis Courriel :" Envoyer un courriel ".

Hors ligne Hors ligne

 

#72 08/07/2017 22h04

Membre
Réputation :   3  

Bonjour,
Pour jouer la hausse du blé, j’ai acheté l’action agrogénération.
C’est une penny stocks.

Hors ligne Hors ligne

 

#73 10/07/2017 13h49

Membre
Réputation :   46  

@jbapdif

non je n’ai pas pris le temps de faire une formation chez Agritel (et pas sûr que je tente l’expérience un jour, je suis en pleine réflexion…)

Avant de faire ce type de formation, je souhaitais en connaître davantage par mes propres moyens afin d’éviter d’être largué un jour de formation, qui typiquement et de manière générale, sont des séances "bourrage de crâne" dont une partie nous échappe à l’instant T et le reste s’évapore dans les mois à venir si l’on ne pratique pas…

Il y a un an environ (après ma maigre contribution sur ce topic), je me suis rapproché de Saxo Banque qui propose ce type de trading. J’étais en relation avec un téléconseiller qui m’a donné bonne impression et qui peux vous donner les  bases en une session d’1/2 heure accolé à un compte de simulation. Je pense que ce type de démarche peut être très formateur avant de se lancer dans des formations payantes…

A noter que je ne suis pas dans une démarche spéculative mais lié aux conditions de marché par rapport à l’exploitation familiale qui produit entre autre du blé. L’idée est d’acheter du blé "virtuel" sous forme de Future pour compenser la vente de la récolte physique et ainsi faire une moyenne des 2 (il faut avant tout connaître sa marge par hectare). Ainsi, l’un compense l’autre d’une année sur l’autre.

Voici ce que j’en ai retenu (reprise de mes notes de 2016) :

- Pour 400 tonnes à couvrir, il faudra compter 10 000 € de trésorerie sur le compte pour préserver sa marge et ainsi éviter un maximum de risque.
- Le fait de taper le mot clé “ebm” dans l’interface permettra de faire apparaître la valeur Future “Milling Wheat“, cliquez sur le symbole "plus" pour faire apparaître les différentes échéances
- Il est possible d’investir sur le marché américain avec le mot clé “corn”
- Achat par tranche de 50 tonnes, appelés “lots”, frais d’ordre de la plateforme :
     5,95 € pour un lot (x2 car il faudra le vendre ensuite…)
     6,90 € pour 2 lots (simultanés)
     10,35 € pour 3 lots
     13,80 € pour 4 lots
- Fiscalité : identique à un CTO avec des actions “classiques”
     Pour un particulier, pièces justificatives classiques à fournir pour ouvrir le CTO
     Pour une société, au moins 8 documents à fournir dont un n° de LEI qui se monnaye environ 150€
     la première année et il faut 2 à 3 semaines de délai pour l’obtenir. (attention, si la société agricole
     réalise des PV, elle sera assujettie aux charges sociales en plus des impôts classiques et
     je doute, vu le caractère court-terme des Futures (<2 ans), je doute que ce type de placement
     dispose d’abattement sur les PV…)

Dernière modification par Gamma76 (10/07/2017 13h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#74 11/07/2017 14h52

Membre
Réputation :   6  

Bonjour,

Merci pour ce retour. Cela me permet d’avoir des éléments supplémentaires pour aller à la pêche aux infos et améliorer ma formation.

@Gamma76 : Je me suis permis de vous envoyer un mail perso sur un sujet annexe à cette discussion.

Merci.

Jbapdif

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #75 12/07/2017 13h15

Membre
Réputation :   46  

@jbapdif de rien et je ne suis pas contre d’une recommandation sur ce site ;-)

Je pense que l’on peut s’en sortir, avec le marché à terme, en utilisant simplement les put/call sur une Future, les notions de Strike/Prime (assurance) sont pour le moment confus pour moi et peut être superflus…

La coopérative locale qui propose des assurances (plutôt coûteuse) sur la vente de stock physique, cela peut faire réfléchir, et dans ces cas autant avec un objectif plus bas mais sans frais, à calculer !

Par contre je n’ai pas reçu votre message, erreur technique de l’hébergeur ?

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur