Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#51 23/10/2016 18h28

Membre (2014)
Réputation :   10  

Bonjour,

Un des ratios utilisé pour connaître la rentabilité d’une entreprise est le ROIC en %.

Le ROIC peut être calculer de la façon suivante :

Résultat net d’exploitation (ou NOPAT in english) / (Capitaux propres + dettes)

Ma question est la suivante,

Si je souhaite connaitre la rentabilité de MON futur investissement, n’est t’il pas possible d’utiliser ce ratio mais en mettant au dénominateur la capi boursière. càd :

Résultat net d’exploitation (ou NOPAT in english) / (Capitalisation boursière)

Et si oui, y’a t’il un nom à ce ratio ?

Ca ce rapproche effectivement de l’EV/EBITDA et du PER, mais je trouve le résultat beaucoup plus parlant en % qu’avec un ratio.


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne Hors ligne

 

#52 23/10/2016 19h20

Membre (2015)
Réputation :   38  

A mon sens, ramener un résultat à une capitalisation boursière n’a pas de sens économique. Une rentabilité est le rapport entre un résultat et les capitaux investis qui ont permis de dégager ce résultat. La capitalisation boursière n’est "que" le prix de marché d’une société (nb actions*prix, prix pouvant varier tous les jours).

Hors ligne Hors ligne

 

#53 23/10/2016 19h43

Membre (2014)
Réputation :   10  

Oui tout a fait d’accord, pour connaitre la rentabilité c’est par rapport aux capitaux investit.

Donc pour une entreprise c’est, ses capitaux propres + ses dettes.

Mais d’un point de vu investisseur, qui est extérieur à l’entreprise et souhaite y rentrer. Comment calculer la rentabilité possible de son investissement ?

Car pour lui, les capitaux investit, seront le nombre d’actions qu’il achète multipliés par leurs prix à un instant. Donc en soit il s’agit de la capitalisation boursière de l’entreprise à un instant T.

Ma question est, est ce que ce ratio est utilisé ? Si oui, a t’il un nom ? Est t’il pertinent ?


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne Hors ligne

 

#54 23/10/2016 19h58

Membre (2015)
Réputation :   17  

bonel a écrit :

A mon sens, ramener un résultat à une capitalisation boursière n’a pas de sens économique. Une rentabilité est le rapport entre un résultat et les capitaux investis qui ont permis de dégager ce résultat. La capitalisation boursière n’est "que" le prix de marché d’une société (nb actions*prix, prix pouvant varier tous les jours).

Une boite qui a un faible rentabilité des fonds propres mais un per faible (société cotant sous ses fonds propres), n’est donc pas un bon deal?

Hors ligne Hors ligne

 

#55 23/10/2016 20h49

Membre (2014)
Réputation :   10  

Re Bonsoir,

Je ne pense pas que ma question a été comprise, je vais essayer de la refaire, mais en mieux.

Je vais prendre pour exemple deux sociétés, NIKE (NKE) et SES (SESG)
Pour rappel le ROIC est : NOPAT/Capitaux investis

NIKE inc en 2015 :
Nopat : 3,257 Mds
Capitaux investis : 14,313 Mds
Soit un ROIC de 23%

SESG en 2015  :
Nopat 0,803 Mds
Capitaux investis 8,493 Mds
Soit un ROIC de 10%

Ce ratio ROIC permet de définir la rentabilité d’une entreprise.
Nike est plus de 2 fois plus rentable que SESG. Donc on peut se dire que c’est plus intéressant d’investir dans Nike que SESG.

Cependant, la rentabilité de l’entreprise, en soit, je m’en fou.

Ce qui m’intéresse c’est quelle rentabilité en tant qu’investisseur, MOI François, je vais pouvoir en tirer en investissant dedans à un instant T, càd aujourd’hui par exemple.

Afin de connaitre ma rentabilité en investissant, je souhaite utiliser le même ratio ROIC que plus haut mais d’un point de vu investisseur.
càd : NOPAT de l’entreprise / MES Capitaux investis (donc la capitalisation boursière de l’entreprise)

Cela nous donne, avec les chiffres de 2015 pour la NOPAT

NIKE inc  :
Nopat : 3,257 Mds
Capi Boursière  : 86.21 Mds
Soit un ROIC de 3.78%

SESG :
Nopat 0,803 Mds
Capi Boursière : 8.83 Mds
Soit un ROIC de 9.09%

En utilisant ce ratio, cela me montre donc qu’au cours actuel, il est pour moi 3 fois plus rentable d’investir sur SESG au cours actuel que sur NIKE inc contrairement à ce que nous pouvions voir tout a l’heure.

Ma question, est donc, est ce que le ratio que j’ai utilisé ci-dessus est pertinent ? N’est t’il pas déjà utilisé (et si oui quel est son nom ?)

Ensuite effectivement, ça ressemble à un ratio P/E ou EV/EBITDA mais il est quand même assez différent et le résultat final donné en % est pour moi plus parlant car cela nous donne une vrai rentabilité chiffré.

Dernière modification par Francois92i (23/10/2016 20h52)


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #56 23/10/2016 22h02

Membre (2016)
Réputation :   53  

Francois92i a écrit :

càd : NOPAT de l’entreprise / MES Capitaux investis (donc la capitalisation boursière de l’entreprise)

Ma question, est donc, est ce que le ratio que j’ai utilisé ci-dessus est pertinent ? N’est t’il pas déjà utilisé (et si oui quel est son nom ?)

Non, vous ne pouvez pas avoir un NOPAT/EqV, pour la simple et bonne raison que le NOPAT est un résultat comptable qui appartient à la fois aux equity holders et aux debt holders, alors que la capitalisation boursière appartient seulement aux equity holders -> soucis de cohérence.

Imaginez deux entreprises parfaitement similaire qui ont un NOPAT de 100. Même capitalisation boursière. L’une à de la dette, l’autre pas. Avec votre calcul, vous aurez le même résultat pour les deux entreprises. Pourtant, l’une va payer des intérêts, l’autre pas, donc cela va réduire la résultat net de la première -> cela affecte l’equity holder (vous). Cela vient du fait que la première, avec de la dette, utilise plus de capitaux pour produire le même Nopat, elle a donc un ROIC plus faible que le firme non endettée.

Dernière modification par Cupflip (23/10/2016 22h14)


Parrainage Moonfare (accédez aux meilleures opportunités d’investissement en Private Equity)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #57 23/10/2016 22h52

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   843  

INTJ

Le ratio le plus approprié pour ce que vous cherchez à calculer est sûrement le Earnings Yield (100/PER) ou le FCF Yield (100/FCF).

Dernière modification par lopazz (23/10/2016 22h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#58 25/10/2016 18h19

Membre (2014)
Réputation :   10  

Bonjour,

Suite à la remarque de Cupflip sur le NOPAT et l’endettement de l’entreprise, c’est effectivement le FCF Yield qui correspond à ce que je recherchai.

big_smile


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne Hors ligne

 

#59 14/11/2016 23h15

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   253  

Bonsoir,

Au sujet du current ratio, selon wikipedia :
Ratio de liquidité générale ? Wikipédia

"tandis que si le ratio est trop élevé, il est possible que l’entreprise n’utilise pas efficacement ses actifs."

A partir de quel résultat peut-on estimer que le current ratio est trop élevé?

J’ai en tête Environnement SA, qui a de bons ratios me semble t’il, mais dont le current ratio est de 3.24.

Acceptable?

Trop élevé?

Merci!

Dernière modification par koldoun (14/11/2016 23h16)

Hors ligne Hors ligne

 

#60 15/11/2016 10h14

Membre (2010)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   230  

Dans la plupart des secteurs un ratio entre 1.5 et 3 est considéré comme bon.
Dans les secteur ou le stock et ou l’encours fournisseurs/clients sont peu important comme dans les grandes surfaces un ratio de 1 est déjà considéré comme bon. Lorsque vous achetez une boite de petits pois, vous la payez directement, la grande surface ne paiera ses fournisseurs que 1 à 3 mois plus tard.
Dans l’industrie lourde les stock sont généralement important et un ratio de 2 ou 3 peut-être considéré comme normal.

Un ratio trop élevé indique une gestion de la société peu efficiente.

Veolia environnement et Seche environnement ont toutes deux un ratio inférieur à 1.

Hors ligne Hors ligne

 

#61 15/11/2016 12h25

Membre (2013)
Réputation :   49  

Difficile pour ne pas dire d’apprécier ce ratio dans les petites capitalisations. On est dans les secrets du management et des majoritaires:

- Projet d’acquisition, de retrait de la côte, d’investissement, d’échéance bancaire / obligataire …

Dans le cas qui vous préocupe, la trésorerie montait régulièrement. Il n’y a pas si longtemps que cela on pouvait logiquement penser a une mauvaise allocation du cash. Au final, il y a eu une opération de croissance externe annoncée en septembre.

Hors ligne Hors ligne

 

#62 15/11/2016 12h51

Membre (2015)
Réputation :   237  

Pour vérifier la bonne allocation du capital, il faut vérifier l’inventory turnover. (CA*(1-marge brute)/stock)

Celui-ci va varier par industrie mais est un bon indicateur de la qualité des process d’un fabriquant.
Un fabriquant d’article saisonnier par trimestre va par exemple avoir un ratio >4, s’il est en dessous c’est qu’il gère mal ses campagnes de fab (stock non vendu en fin de saison) .

Apple au moment où tout allait mal avait un ratio à peine supérieur à 2, aujourd’hui ils sont à 60, soit 6j de stock.

Pour les industrielles, je surveille et compare ce ratio aux pairs, ainsi que le CA/encours dans certains cas.
Pour les marchands, en particulier s’ils sont soumis à la mode, c’est aussi une bonne mesure des risques de dépréciation du stock, et donc de pertes dus à l’inefficacité.

Hors ligne Hors ligne

 

#63 15/09/2019 21h33

Membre (2016)
Réputation :   28  

Bonjour,

J’ai quelques doutes sur des calculs de ratios, surtout quand on veut prendre en compte plusieurs années (disons 5 ans)

spiny a écrit :

2°) Concernant le ROE, c’est minimum 15% sur la moyenne à 5 ans.

Pour les returns (ROE/ROIC), plutôt que de prendre des moyennes, je prendrais la valeur minimale des 5 dernières années cela me semble plus robuste. Cela veut dire que le critère ROE>15% est respecté tous les ans depuis 5 ans.

Pour la croissance d’une valeur (dividende, CA, EPS etc…), je pensais prendre la valeur minimale des croissances annuelles. Même s’il y a des années de croissance négatives, je me dit que cela peut être un bon moyen de trier des valeurs et trouver les plus robuste. Si la valeur minimale est supérieure ou égale à 0, cela veut dire qu’il y a eu croissance tous les ans (moyen d’identifier les aristocrates sur les dividendes)

Pour le calcul du PEG, je compte faire PE / croissance EPS passée 5 ans.
Et en prenant 1/PEG, cela permet de faire un tri par ordre décroissant sans que les valeurs négatives impactent le tri (un peu comme P/E vs E/P ou P/B vs. B/P)

Maintenant, pour la croissance EPS passée à 5 ans, je ne sais pas si prendre le minimum des croissances annuelles est mieux (que faire quand la croissance est 0% ?) en comparaisons avec:
- la moyenne des croissances annuelles (AAGR)
- le taux moyen de croissance (CAGR) : (Vf/Vi)^(1/4) - 1; en sachant qu’on peut avoir des valeurs négative sur l’EPS, ce qui complexifie la formule.
- une estimation future arbitraire fixe - 5-15% (ca, j’aimerais éviter pour le moment)

Comment calculez-vous le PEG de votre côté ?
Quel formule de taux de croissance privilégiez vous pour comparer des sociétés sur leur croissance?

Hors ligne Hors ligne

 

#64 15/09/2019 22h08

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1383  

Pour le PEG c’est plutôt la croissance future qu’il faut prendre en compte.

On achète une hypothétique croissance future (mais prévue par des analystes ou vous même).

Acheter la croissance passée n’a aucun sens, et cette croissance passée est souvent supérieure à la croissance future (en relatif) donc dangereux à mon sens de se baser sur le passé pour la croissance.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal Saxo RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#65 16/09/2019 08h28

Membre (2016)
Réputation :   28  

L’idée de base est d’avoir une référence sur laquelle s’appuyer.
Une société crois plus ou moins en fonction de son passé. Il peut y avoir des pics ou des creux dans le futurs, comme dans le passé.
Sur un an, la valeur est trop volatile. Je me disais que sur 5 ou 10 ans, la croissance passée peut faire une bonne moyenne pour essayer de prédire ce que sera le futur, quitte a mettre un coefficient de dégradation.

Hors ligne Hors ligne

 

#66 23/09/2019 21h21

Membre (2018)
Réputation :   74  

Bonjour,

J’ai une question pour vous.
Je cherche à me calculer le ratio Dette/EBITDA.
Sur le site Morningstar la dette (Total Liabilities) est souvent disponible dans les CSV, mais pas l’EBITDA.

Toujours sur le site Morningstar, on peut trouver une page "Valuation". Typiquement :


Mathématiquement, je peux recalculer l’EBITDA en me servant de deux lignes :
- Enterprise Value (Bil)
- Enterprise Value/EBITDA
Soit : EBITDA = (Enterprise Value (Bil)) / (Enterprise Value/EBITDA)

Est-ce bien correcte ?
Merci

Hors ligne Hors ligne

 

#67 23/09/2019 21h29

Membre (2012)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   274  

Bonjour,

L’Ebitda est donné  directement sur le site de Morningstar en derniere ligne du compte de résultat.

Aucun calcul a faire…


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne Hors ligne

 

#68 24/09/2019 06h47

Membre (2018)
Réputation :   74  

Bonjour,

Mon obervation, c’est que :

Parfois c’est bien remonté dans le compte de résultat (Income Statement).
Typiquement : Koninklijke DSM NV > Koninklijke DSM NV (DSM) Financials | Morningstar
On y trouve bien l’info de 2015 à 2018.

Parfois, ce n’est pas le cas.
Nucor Corp > Nucor Corp (NUE) Financials | Morningstar

Ou alors je ne regarde pas au bon endroit ?

Je vais comparer le calcul EBITDA = (Enterprise Value (Bil)) / (Enterprise Value/EBITDA) avec l’info réelle lorsqu’elle existe pour me faire une idée.

Dernière modification par pmeuh (24/09/2019 12h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#69 19/03/2020 14h43

Membre (2017)
Réputation :   77  

Bonjour à tous,

Pour sélectionner mes titres j’utilise un certains nombre de ratio qui ont été présenté au début de cette file.

Ils me permettent d’estimer la valorisation, l’endettement, la profitabilité, la pérennité du dividende ainsi que l’historique de croissance du CA, des marges,…

Cependant j’ai le sentiment que des indicateurs importants me manque concernant l’aspect "Value" d’un titre.
L’idée serait donc d’avoir 1 ou 2 indicateurs me permettant d’estimer rapidement ET simplement le niveau de Valorisation d’une entreprise ou sa Fair Value d’un point de vue valeur tangible (a l’opposé d’un DCF).

Par exemple, je me suis penché sur la "Valeur de la Capacité Bénéficiaire" comme présenter dans le livre Investir dans la valeurmais je la trouve trop compliqué à calculer dans un premier temps. L’idéal serait un ou des indicateurs directement consultable sur Morningstar ou Reuters permettant de ce faire une première idée.

Après avoir passé ce premier filtre, je peux faire une analyse plus approfondie avec xlsValorisation.

D’avance merci pour votre aide.


Feedback is a gift !   Parrain InteractiveBrokers / Bourse Direct / Linxea / AV.com / MesPlacements.com / AV Luxembourgeoise. Contactez moi par MP ;)

Hors ligne Hors ligne

 

#70 19/03/2020 14h49

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1383  

Difficile votre demande.

Le plus simple serait de commencer par l’EV/EBITDA sectoriel.

4 peut-être bon marché sur un secteur comme un prix normal sur un autre…

Ensuite vous affinez.

Le PER et autre ratio sur la capi il vous manque une vue sur le bilan qui peut tout changer.
L’EV/EBITDA est souvent disponible sur les screeners et les sites d’informations boursières.

EV/EBIT (et autres niveau de profitabilité inférieurs) vous êtes biaisés par la politique d’amortissement…
EV/CA n’a aucun intérêt à part sur les licornes de croissance.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal Saxo RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#71 19/03/2020 15h11

Membre (2017)
Réputation :   77  

L’EV/EBITDA est un ratio que je suis déjà mais il est vrai que je pourrai l’affiner en ayant une vision sectoriel car, comme vous le soulevez à juste titre, une valeur donnée peut être interprétée complètement différemment en fonction du domaine d’activité.

Comme autre indicateur je pensai à la Tangible Book Value Per Share que l’on peut trouver sur Reuters pour avoir un idée de la proportion d’actif tangible par rapport au cours de bourse mais j’avoue ne pas vraiment comprendre la valeur affiché par  exemple pour Swiss Life


Feedback is a gift !   Parrain InteractiveBrokers / Bourse Direct / Linxea / AV.com / MesPlacements.com / AV Luxembourgeoise. Contactez moi par MP ;)

Hors ligne Hors ligne

 

#72 19/03/2020 15h17

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1383  

Banques/assurances, c’est trop compliqué pour moi.
400x c’est étrange. On est à 0.5x la BV sur ZB.
Ouvrez un rapport wink

Le problème de la BV tangible c’est que vous n’allez acheter que des sociétés industrielles pépères ou des banques avec ce type de ratio…

Adieu les GAFA et autres superbes boites aux intangibles prolifiques… (marques, avantages concurrentiels etc).


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal Saxo RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#73 19/03/2020 15h51

Membre (2017)
Réputation :   77  

L’indicateur ne va pas être utilisé de façon isolé, il sera mis en perspective avec les autres indicateurs pour donner une vision d’ensemble, je n’ai donc pas besoin qu’il soit parfait (de toutes manières aucun ne l’est). Une solution pourrait aussi de trouver un deuxième indicateur miroir qui permet d’estimer cette part d’intangible. Par exemple le Moat rating de Morningstar…

Je vais continuer mes recherches…


Feedback is a gift !   Parrain InteractiveBrokers / Bourse Direct / Linxea / AV.com / MesPlacements.com / AV Luxembourgeoise. Contactez moi par MP ;)

Hors ligne Hors ligne

 

#74 19/03/2020 16h04

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3377  

INTJ

Si je puis me permettre, j’ai déjà fait tout ça pour vous…

Vous prenez l’IH Score, vous avez l’indicateur quantitatif de qualité que vous cherchez, que vous pouvez doubler de la notation de la dette par les agences.

Ensuite effectivement, il faut prendre un PER ou EV/EBITDA par industrie pour apprécier le prix, tout en gardant à l’esprit que ces ratios sont intrinsèquement viciés, car ils ne rendent pas explicites la croissance future anticipée.

Quant aux financières (banques, assurances), le ratio quantitatif de qualité va être l’historique de ROE, et le ratio de prix le PER. Le gros problème, c’est que pendant des années, le ROE peut être bon alors qu’en réalité la financière prend de plus en plus de risques.

La difficulté dans tout cela, c’est que vous regardez le passé, est que la mutation technologique en cours fait que le passé est de moins en moins pertinent pour juger de l’avenir d’une entreprise.

Avant les meilleures entreprises s’adaptaient, elles mettaient l’argent qu’il fallait, et c’était joué. Aujourd’hui, elles n’ont pas toujours le temps de s’adapter.

Ajoutons que comme elles sont de plus en plus grosses, elles sont de plus en plus compliquées à gérer, et vous avez des mauvaises surprises comme General Electric ou Wells Fargo.

En conséquence de quoi, l’affaire n’est pas simple !

Hors ligne Hors ligne

 

#75 19/03/2020 20h43

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1383  

Pour la croissance, vous pouvez détourner le PEG de Peter Lynch en procédant de même sur l’EV/EBITDA et calculer un EV/EBITDA to Growth.

J’en avais parlé dans ma file portefeuille (FCF Yield to Growth mais j’ai aussi l’EV/EBITDA to Growth dans mon fichier).


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal Saxo RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "ratios de bourse : vos ratios boursiers préférés ?"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur