Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 05/01/2014 22h29

Membre
Réputation :   7  

Bonsoir,

Je m’interroge, ma femme est enseignante et nous avons 2 enfants en bas ages de 2 et bientôt 5 ans

Pour les vacances d’été c’est un sacré budget pour la location nous partons généralement 3 semaines et il faut compter entre 2 et 3ke juste pour la location qiuand ce n’est pas plus quand nous partons à l’etranger.

D’autre part comme ma femme ne travail pas durant ces 2 mois il faut occuper les enfants et cela devient vraiment trés long, pour ma femme et également pour mes enfants.

Je suis actuellement en pourparlers avec le propriétaire d’un 2P (4 couchages au Cap d’agde) que nous avions loués en 2011 pour en faire l’acquisition.

Il en demande 125ke quand je lui en offre 120ke, l’appartement est vendu avec une place de parking et un garage ca fait donc 95ke l’appartement et 25ke le garage.

Il n’a pas retenu ma proposition car il avait un acheteur a son prix qui finalement n’a pas eu son prêt

Il revient donc vers moi pour connaitre mon intention.

Ma question, l’achat d’une résidence secondaire peut il être considéré comme un investissement selon vous ?

Car si je l’achète je l’achète cash sans recours à un prêt pour ne pas entamer ma capacité de financement car je suis locataire et j’ai le projet d’acquérir à moyen terme.

Donc j’hésite vraiment, est ce que je serai gagnant par rapport à la location ?

Pour info il peut être loué 600 euros par semaine l’été, sachant que j’irai je pense 4 semaines tous les ans sur cette période, il peut également être loué en Septembre et sur d’autres périodes mais je ne connait pas la valeur locative sur ces périodes.

Je pense que nous irions également sur les vacances de printemps

Pour la location je serai obligé n’étant pas sur place de passer par une agence avec le risque qu’elle le loue sans m’avertir, je l’ai déjà constaté sur cette région que je connais parfaitement pour y avoir passer la plus part des mes vacances dans un appartement de cette résidence qui appartenait à mes parents et que nous avons vendu en 2001.

L’appartement :
Appmt de 26m2 + 9m2 de loggia avec piscine et tennis (pour situer les charges)
Les charges sont de 738 euros annuelles (comprenant les travaux sur une moyenne des 4 dernières années)

Taxe fonciere + habitation => 1200 euros

Pour info le pptaire s’en sert uniquement comme investissement il ne l’occupe pas, il le loue sur les périodes estivales.

Donc merci de vos avis car je suis vraiment hésitant

Si ma femme n’était pas enseignante avec 2 mois à tuer l’été je pense que j’aurai un avis négatif sur la question.

Dernière modification par leo92 (05/01/2014 22h36)

Mots-clés : residence secondaire

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 05/01/2014 23h29

Membre
Réputation :   18  

Bonsoir,

Votre question est bien légitime.

Résumons :
- prix du bien 120 k€ + 8,5 k€ de frais de notaire soit 128500 €
- charges annuelles tout compris : environ 2000 €
- revenus à caler sur un taux d’occupation à caler auprès de l’office de tourisme. Vous trouverez une étude sous ce lien :

http://www.atout-france.fr/system/files … n-Agde.pdf

A retenir néanmoins que l’offre locative est abondante au Cap d’Agde et que la saison s’étale sur 5-6 mois.

- Ne négligez pas le coût d’agence lié aux Entrées /sorties de locataire
- économie de 3 k€ par an vis à vis de votre budget vacances.

De notre point de vue,  résidence secondaire et investissement sont 2 mots qui ne vont pas ensemble. Une résidence secondaire est un luxe car elle ne rapporte rien si on ne la loue pas aux périodes où elle peut plus rapporter. D’autre part, vous irez toujours au même endroit.


Alexandre Bruney et Gaetan Lefebvre du blog Construire sa retraite | Auteurs de Immobilier : Investir malin pour préparer l'avenir

Hors ligne Hors ligne

 

#3 05/01/2014 23h44

Membre
Réputation :   7  

Merci pour votre retour et vos précisions et surtout pour le lien

D’ailleurs j’avais oublié un point essentiel que vous m’avez fait remarqué avec l’achat vous ne changez jamais d’endroit

Par contre un avantage par rapport à cela c’est que vous n’êtes pas obligés de prendre la route le samedi avec tous les juillettistes ou tous les aoutiens vous pouvez partir quand vous le souhaitez.

D’ailleurs l’intérêts du garage prend tout son sens car on peut partir en train (4h de paris) et laissé une voiture dans le garage.

Donc pour vous dans mon cas l’achat ne s’impose pas

Dernière modification par leo92 (05/01/2014 23h47)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 06/01/2014 00h27

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   170  

Bonsoir

tout d’abord, si vous prenez le temps de faire un rapide calcul, vous verrez que vos 120000€ placés à 3% vous rapporte 3600e annuel, ce qui permet de vous payer vos vacances chaque année, tout en ayant le choix de l’endroit et aucune charge à payer (charges de copropriétés et taxe foncière).

Cela vaut-il le coup d’hypothéquer cette épargne en l’immobilisant dans une résidence secondaire?

C’est à vous de répondre en fonction de votre situation.

Néanmoins, à première vue, lorsqu’on est pas propriétaire de sa résidence principale et qu’on envisage de l’acquérir, ne vaut-il pas mieux garder son épargne pour ce projet (sachant que vous y vivrez toute l’année) et envisager la résidence secondaire ou un achat locatif par la suite?

Bon courage dans vos démarches


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne Hors ligne

 

#5 06/01/2014 00h47

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2408  

D’après votre 1er message, vous ne partez pas actuellement tous les ans au même endroit pendant chaque vacance d’été… Si vous voulez conserver cette situation (et tout ce qui va avec : découverte de multiples endroits différents, etc. … mais aussi l’inconvénient si ça vous indispose de devoir choisir un endroit où aller chaque année), n’achetez surtout pas (la tentation sera forte d’aller à chaque fois au Cap d’Agde). Si faire passer 8 semaines l’été à Mme et aux enfants au Cap d’Agde (chaque année) est vraiment ce que vous voulez, l’achat est peut-être à envisager (mais pas forcément sans crédit, surtout quand on peut en avoir un à taux avantageux).

Pour ma part, j’ai évité ce genre d’achat, dont la pertinence financière m’a tjrs semblé peu évidente (que ce soit à la mer ou à la montagne), mais je n’avais pas d’épouse enseignante…


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 06/01/2014 09h21

Membre
Réputation :   7  

Vos retours respectifs confirment mon premier avis qui était défavorable vis à vis de cet achat, trop de contraintes pour trop d’incertitudes

Je mettrais donc mes enfants aux centres aérés et ou je changerai de femme ^^

Bonne journée

Hors ligne Hors ligne

 

#7 06/01/2014 09h55

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   265  

Bonjour,
Votre épouse a de la chance, j’ai été longtemps enseignant et n’ai jamais eu 2 mois à ne rien faire pour mon travail. C’est souvent l’impression erronée des conjoints.

L’idée peut être excellente si vous souhaitez envoyer enfants et leur maman en vacances… pour profiter d’un peu de sérénité à votre retour d’une longue journée de travail wink
Cela dit, c’est jouable en leur offrant quelques jours en location sans vous…

Dernière modification par Range19 (06/01/2014 09h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 06/01/2014 10h56

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   136  

Une résidence secondaire est rarement une source de profit financier … car à la base l’objectif est différent. C’est plutôt une charge. Vous pouvez la réduire, l’optimiser mais cela reste une charge.

Si à cela se rajoute des contraintes … vous allez rapidement apprendre à gérer vos déceptions et frustrations ;-)

Après les conseils avisés des autres membres, vous vous orientez vers le bon choix. Surtout si vous envisagez d’acquérir une résidence principale.

Je mettrais donc mes enfants aux centres aérés et ou je changerai de femme

ce n’est pas exclusif ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 06/01/2014 10h58

Membre
Réputation :   8  

il y a aussi la possibilité d’acheter une résidence secondaire à plusieurs….
On se partage les charges et les semaines d’occupation.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 06/01/2014 12h46

Membre
Réputation :   22  

Bonjour,

Je possède une maison secondaire et sans regretter mon achat je ne réitérerai pas et ne le conseille pas.
J’illustre ma réponse par mon expérience très personnelle, je vous laisse généraliser/adapter au besoin.

Dans les points positifs :
- ce logement est proche de notre entourage familial et amical (et à moins de 3h de notre RP) ;
- un confort d’usage par rapport à une location : comme vous le soulignez on arrive/part comme on veut, sans état des lieux et tout le nécessaire est sur place ;
- nous nous y plaisons beaucoup, ne nous en lassons pas et comptons nous y établir à plein temps à moyen terme : c’est la raison pour laquelle nous ne vendons pas.

Dans les points neutres :
- le coût récurrent (petit entretien, impôts, déplacements) : il est actuellement très supportable et peut être assimiler à un loisir comme un autre ;
- cette maison ne nous empêche pas de passer des vacances ailleurs (le sentiment de "devoir y passer ses congés" est vrai, mais surtout au début de l’acquisition, il s’estompe ensuite) ; mais il est vrai que nous allons aussi quelques week-ends.

Enfin les aspects négatifs :
- la mise en location (ceci n’est pas une expérience directe ; nous ne louons pas, n’étant pas en zone touristique) vous contraint dans la personnalisation de votre logement. Vous pouvez difficilement laisser vos effets personnels ou devez comptez sur leur dégradation (une solution est de disposer d’un local fermé proche pour le stockage, avec les contraintes liées) ;
- le coût d’opportunité : cette résidence représente un capital immobilisé non productif. Ceci est le point majeur.

En conclusion, notre bien ne contribue pas à nos objectifs financiers (mais n’est pas un gouffre financier) mais contribue à nos loisirs/plaisirs.

Bonne réflexion à vous.


Je ne joue plus

Hors ligne Hors ligne

 

#11 07/01/2014 11h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   123  

Surtout, je pense (j’espère) que vos enfants vont grandir et à quatre dans 26 m2, pour chercher de la quiétude, ce n’est pas l’idéal…

Hors ligne Hors ligne

 

#12 08/01/2014 14h46

Membre
Réputation :   0  

Je ne conseille pas du tout, j’ai fais une fois cette expérience avec une petite maison.

Voilà ce que j’en retiens :

- On se lasse au bout d’un moment.
- Une maison il y a tout le temps de l’entretien, ce n’est pas votre cas heureusement.
- Comme tout le monde le précise, ce n’est pas un investissement rentable. Il vaut mieux investir près de chez soit, avec la connaissance du secteur, les visites, la gestion, pouvoir y vivre si on perd sa location etc.
- Les locataires sont exigeants.
- On reste en France et bouger un peu c’est toujours agréable, en plus vous avez des enfants. Plus tard ils apprécieront de découvrir d’autres cultures autrement que dans des livres.

Ps : La surface est petite pour 4.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 08/01/2014 15h23

Membre
Réputation :   37  

Bonjour

je pense que residence secondaire doit plutot rimer avec plaisir qu’avec investissement, soit à mon sens plutot une grande maison pour acceuillir la famille et les amis pendant les vacances ou Week end.

Aprés si vous avez la chance d’investir dans une region qui se valorise tant mieux mais les charges d’entretiens et les impots auront sans doute raboté votre plus value.

cdlt

Hors ligne Hors ligne

 

#14 09/01/2014 07h35

Membre
Réputation :   18  

En fait, une maison de vacances ou une maison de famille c’est un luxe et un plaisir que l’on décide de s’offrir comme une belle auto .


Alexandre Bruney et Gaetan Lefebvre du blog Construire sa retraite | Auteurs de Immobilier : Investir malin pour préparer l'avenir

Hors ligne Hors ligne

 

#15 09/01/2014 08h50

Banni
Réputation :   115  

Bonjour leo,

Je vais juste me faire l’avocat du diable.

Ce qui m’a fait bondir, c’est le prix de l’appart. 25000 euros un parking c’est plus cher que presque tout les parkings dans le 92. Est ce si ingarable que cela le cap d’adge (pire que levallois ou paris ?)
Parce que je te trouve des parking à 20000€ dans le 18 et 20eme et à levallois.

Je ne connais pas le cap d’adge (reputation de population populaire) mais dans d’autres regions (vendée et bretagne) j’ai des amis qui ont du baissé leur prix de 30-40% par rapport à 2011.

En regardant sur un site de vente je vois des prix vers 70-80k€ Pour la meme surface et 326 annonces.
Et la plupart des annonces ont un parking !
J’ai l’impression que le proprio te prend pour un parisien.
En tout cas tu peux negocier fort car je ne crois pas qu’il aie 300 acheteurs sur les dents pour un residence secondaire en cette periode janvier et en temps de crise.

Dernière modification par francoisolivier (09/01/2014 09h47)

Hors ligne Hors ligne

 

#16 08/02/2015 15h05

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   658  

Je "déterre" (sans jeu de mot) cette conversation pour communiquer cet article sur l’évolution sociologique des français face à la maison de campagne Grand ménage dans la maison de campagne qui me semble intéressant pour la communauté.


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 09/02/2015 12h33

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   402  

La résidence secondaire, c’est ce qu’on a inventé de mieux dans les années 80 pour que les cadres aient du mal à boucler leur fin de mois…

A moins de pouvoir y aller pour un week end (donc pas trop loin), ou d’acheter quelques années avant la retraite en vu de s’y installer, je préfère nettement garder la possibilité de changer de lieu de vacances.

Les résidences secondaires coûtent cher si on souhaite avoir un bien de qualité et la location via une agence ne fera qu’atténuer l’addition (si l’agence est sérieuse).


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#18 09/02/2015 21h55

Membre
Réputation :   42  

Bonjour,
J’ai une RS depuis 4 ans.
C’est en effet une perte sèche, j’y "crame" beaucoup de cash. En aucun cas c’est un investissement financier !
Mais pour rien au monde je m’en séparerai.
J’ai là bas une sérénité et un bonheur absolu en famille.
Moi aussi j’ai mon épouse qui est enseignante, donc c’est plus simple. On s’y installe les 2 mois d’été. (Avec une parenthèse de 15 jours ou l’on part quand même ailleurs, histoire de voir du pays).

Hors ligne Hors ligne

 

#19 10/02/2015 07h09

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   478  

Une résidence secondaire peut aussi devenir une résidence principale cela dépend de la philosophie de vie.

A cela revendre une résidence principale sans plus value pour s’installer dans la résidence secondaire peut être un bon calcul.

Si on est nomade dans l’âme , rien n’empêche de racheter une autre résidence secondaire pour y faire des travaux puis de redéménager.

Philippe


Rentier profitant tranquillement de la quiétude de la vie entre soleil et montagne

Hors ligne Hors ligne

 

#20 10/02/2015 08h32

Membre
Réputation :   30  

Bonjours a tous.
N’oublions pas que chaque cas est un cas particulier.
Prof versus chef d’entreprise sans vacances….
Je voudrai juste vous faire souvenir qu’il y a eu des gens qui ont voulu revendre leur résidence secondaire entre 1991 et 2000 et qui ont fait de forte moins value et je pense que ce cycle est de retour pour quelques années.
Donc je conseil a quelqu’un qui veut une résidence secondaire en ce moment de le considérer comme un investissement plaisir et uniquement plaisir.
Réflexion d’un "vieux" de 55 ans.
Cordialement.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 10/02/2015 10h44

Membre
Réputation :   42  

Bien d’accord avec vous le "vieux de 55 ans" smile
Surtout que nous sommes dans un marché baissier.
Dans les coins très paumés je vois bien des corrections de prix très très sévères, de l’ordre de -50%…
Le nombre de maisons à la campagne qui sont en vente est impressionnant !

Après le chef d’entreprise "très modeste" que je suis arrive à se délocaliser 2 mois avec son épouse enseignante, s’il a une connexion internet et un téléphone. C’est quand même sympa de bosser au bord de la piscine…

Il est aussi possible de bien rentabiliser sa RS (tout en l’occupant à l’occasion).
J’ai un copain journaliste qui a écrit un bouquin sur ce sujet, c’est bourré de témoignages :

S’enrichir grâce à la location saisonnière | Passion Locatif

Au plaisir

Hors ligne Hors ligne

 

[-2]    #22 14/12/2015 23h10

Membre
Réputation :   -2  

Bonsoir à vous !
J’arrive un peu tardivement dans la discussion mais je tenais à évoquer un cas particulier de location saisonnière grâce à une résidence secondaire : le mobil home. Il peut tout à fait permettre un bon compromis entre rentabilité et résidence secondaire.
Il y a même des campings (grâce aux contrats de location) qui vous permettent de louer votre mobil home pendant que vous profitez d’un autre n’importe ou en France pour une cinquantaine d’euros par semaine.
Ceci permet en quelque sorte de voyager grâce à sa résidence secondaire, ce qui est original il faut l’avouer. Vous voyagez car vous avez un mobil home et en plus vous le louez pendant ce temps là…
Voilà, vos articles m’ont inspiré ce petit message…

Hors ligne Hors ligne

 

#23 20/07/2021 12h16

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2840  

Amusant de voir comment cinq années font la différence.

Les résidences secondaires étaient has been, tuées par Airbnb et les vols à bas coût.

Pourquoi se faire ch### avec une résidence secondaire, puisqu’il est si facile de louer partout ailleurs et pour un coût bien moins cher au final ?

En plus, Hollande les avait matraquées sous les taxes !

Aujourd’hui, c’est un revival incroyable de la résidence secondaire.

Les confinements leur avaient donné une nouvelle vie, mais le télétravail 1 ou 2 jours par semaine pourrait confirmer la tendance.

C’est particulièrement vrai pour le Sud-Ouest, puisque la région se prête très bien à la résidence secondaire (temps agréable, verdure) et le TGV permet de rejoindre Paris en deux heures.

Dommage pour moi, qui me sens "envahi". La belle époque d’avoir les beaux espaces pour soi et quelques autochtones semble révolue…

Hors ligne Hors ligne

 

#24 20/07/2021 14h13

Membre
Réputation :   102  

Il y a encore des coins dans le sud ouest qui ne sont pas trop envahis, même non loin de Bordeaux.
L’entre deux mers en est un bel exemple.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 20/07/2021 23h04

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   321  

Appréciant voyager souvent en circuit auto tour, je n’envisageais pas du tout l’achat d’une RS.

Pour autant, un choix étudiant d’un de mes enfants m’a amené à franchir le pas au vu des logements hors de prix et pas terribles de la zone, touristique également.

Oui, c’est du boulot en plus, mais en contrepartie, c’est agréable de mettre son logement à son goût.

Je pense la conserver longtemps, d’autant que j’ai reçu plusieurs propositions d’échanges sur des sites spécialisés (mon spot est assez connu et demande a l’international) soit en direct, la complexité est de trouver des dates communes d’échange avec l’autre famille échangeante, soit sur des sites avec un système de points par échange mutualise qui permet d’éviter la contrainte calendrier de l’échange direct.

La mienne est a 2 h d’avion de chez moi, donc je pense aussi recourir à une conciergerie pour les tracas du quotidien et les états des lieux.

Pour motiver mon idée actuelle de la conserver, je pourrai la louer avec un CF positif tant à l’année qu’en saisonnier (10 semaines de loc couvrent emprunt et charges diverses hors imposition locative).

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur