Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#26 30/06/2016 10h50

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   920  

Je suis en formule à la commission sur chaque location chez Abritel donc même facturation que Airbnb et tous les autres, je ne paie pas l’annonce.
Ils ont compris qu’ils allaient à leur perte s’ils persistaient dans cette formule d’annonces payantes à l’année, toujours d’actualité mais pas que.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 03/07/2016 08h12

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   920  

Un article intéressant en parle:
Airbnb, est-ce que c’est mal ?
Dans le paragraphe "Airbnb ne paie pas ses impôts en France" ils abordent la question des plate-formes de paiement en Irlande comme pour Abritel-Homeaway.
A noter que tout comme le titre de cette discussion, dès que la presse parle de location saisonnière, on cite Airbnb. Abritel existait bien avant leur création mais les américains sont forts pour faire parler de leurs entreprises, aujourd’hui on ne peut plus ouvrir une page internet d’actualité sans lire facebook/twitter/google avec plein d’articles qui parlent d’eux.
Ils sont vraiment forts, ce n’est pas le fruit du hasard.
Vous allez me dire que ce sont eux les acteurs principaux. Pas du tout, Airbnb n’était rien avant 2010 et ce marché prospérait avec Waytostay, only-apartments, 9flats, Abritel, Homeaway (fusionnés récemment) etc…
Wimdu est aujourd’hui un acteur important, c’est un site allemand issu de Rocket Internet, "le business model de l’entreprise est basé sur l’adaptation des concepts de commerce en ligne à succès…"
La progression de Airbnb est fulgurante, sans rachat d’acteur majeur, je le redis, ils sont vraiment forts.

Hors ligne Hors ligne

 

#28 02/08/2016 15h17

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   212  

Je vais m’égarer un peu du sujet fiscal concernant ces plateformes de mise à disposition de bien.

De mon côté ce qui me bloque dans le passage à l’acte c’est le temps que cela demande pour un loueur de préparer le bien puis de le faire visiter etc…
L’idée pour moi n’est pas de faire partie de la communauté des voyageurs mais bien de pouvoir proposer mon bien avec une rentabilité intéressante.

Cependant en écoutant la radio cet aprem sur BFM je suis tombé sur une jeune femme qui monte sa start-up de conciergerie afin justement de permettre au bailleur de se libérer de cette contrainte; A vrai dire je ne savais pas que cela existait, et je ne sais pas si Airbnb et consort propose ce genre de service, mais je trouve que c’est super !
Pour moi en tout cas c’est ce qui me ferait franchir le pas pour louer mon bien.

A toute fin utile le nom du site est Wellkeys. Si un modérateur trouve que c’est de la pub, qu’il édite ce post.

Bonne journée à tous;

Hors ligne Hors ligne

 

#29 02/08/2016 15h32

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   537  

Pryx a écrit :

Cependant en écoutant la radio cet aprem sur BFM je suis tombé sur une jeune femme qui monte sa start-up de conciergerie afin justement de permettre au bailleur de se libérer de cette contrainte; A vrai dire je ne savais pas que cela existait, et je ne sais pas si Airbnb et consort propose ce genre de service, mais je trouve que c’est super !

Il est intéressant de voir se réinventer la roue.

J’ai vu ça avec utilisateurs les monnaies décentralisées, qui décrient les banques, mais qui en viennent à demander un "tiers de confiance" pour leurs paiements. La banque est réinventée.

Et ici, pour AirBnb, on a des logeurs occasionnels, qui deviennent logeurs réguliers, dont certains ont déjà acquis des groupes d’appartements et qui trouvent maintenant un concierge pour s’occuper des entrées/sorties. L’hôtel est réinventé.

(on remarque la même chose pour les investisseurs qui veulent se grouper en fonds de placement "amateur", ou pour les voitures automatiques qu’on envisage de grouper en "train", et mille autre exemples, j’en suis sur)

Dernière modification par Faith (02/08/2016 15h33)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#30 02/08/2016 15h35

Membre
Réputation :   76  

Pour ma part, j’envisage le saisonnier pour déléguer la gestion tout en maintenant la rentabilité que je trouve en direct.

Je serai surpris d’une augmentation de la rentabilité à travers un service de conciergerie, car il faut rémunérer le temps passé, et entretenir de manière plus soutenue, voire investir régulièrement pour maintenir sa position concurrentielle.

Mais ceci est une réflexion théorique, je suis preneur de retours terrain.

Cordialement.


Parrainage Direct Énergie: 101 208 555

Hors ligne Hors ligne

 

#31 02/08/2016 15h56

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   920  

Je l’ai déjà dit, ils sont très forts en marketing ! Vous semblez convaincu.
Check-in, ménage : vis ma vie de concierge d’appart Airbnb

Dernière modification par kc44 (02/08/2016 16h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#32 06/12/2016 17h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1937  

L’Assemblée nationale impose aux plateformes collaboratives, qu’elles soient françaises ou étrangères, de transmettre au fisc les revenus de leurs utilisateurs :

Location de logements : ce que Airbnb va déclarer au fisc

Aux dernières nouvelles, il me semble que c’était aux bailleurs que l’info était transmise par les plateformes, charge à eux de le reporter dans leur déclaration de revenus. J’avais déjà écrit que ça deviendrait probablement une transmission directement au fisc. Ça n’a pas traîné.


Bonjour chez vous, numéro 6.

Hors ligne Hors ligne

 

#33 06/12/2016 18h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

C’est transmission automatique et dans certains cas obligation de s’inscrire au fameux RSI !

Vous êtes considérés comme un loueur professionnel si: un membre du foyer fiscal au moins est inscrit au registre du commerce et des sociétés, les recettes annuelles liées à cette activité excèdent 23.000 euros et enfin si ces revenus excèdent ceux du foyer fiscal soumis à l’impôt sur le revenu. Dans ce cas, vous devrez vous affilier au Régime social des indépendants et vous acquitter des cotisations sociales afférentes.

Hors ligne Hors ligne

 

#34 07/12/2016 15h04

Membre
Réputation :   5  

Concernant le RSI, cela se rajoute au charge sociale (15%) et impot (30%) ?
Si oui, que cela representent-il ?

Hors ligne Hors ligne

 

#35 07/12/2016 21h27

Membre
Réputation :   37  

Link182 a écrit :

Concernant le RSI, cela se rajoute au charge sociale (15%) et impot (30%) ?
Si oui, que cela representent-il ?

Bonne question smile

Déjà il ne semble pas logique de cumuler charges sociales de 15.5% et RSI, c’est le même objet
Après pour votre  IR sur la base de votre TMI… ça donnerait des situations rigolotes où un bailleur serait imposé à 100% voire plus…

Mais en fait, c’est une mauvaise question smile

Car le principe de la location meublée, et donc de la location saisonnière qui n’est qu’une location meublée spécifique, est d’amortir le bien pour ne pas avoir de revenus imposables (ou très peu)
Donc au final, je dirai que RSI ou pas, ça ne change pas grand chose…

Un expert comptable parmi nous pour donner son avis éclairé ?

Hors ligne Hors ligne

 

#36 07/12/2016 22h40

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2207  

Plutôt que de poser une telle question, mieux vaudrait lire la réponse sur le site www du RSI  (lien précis déjà donné N fois sur ce forum), en lisant du côté de la cotisation mi image (d’un commerçant).

EDIT : Allez, je vous aide, c’est rsi.fr/baremes/cotisations-et-contributions.html


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#37 04/07/2017 01h54

Banni
Réputation :   -5  

Bonjour, je possède un studio et je voudrai testé la location AirBnB. Est ce que il y a des personnes sur ce forum qui font ce type de location et comment évité les pièges et les galères ? Merci de partager vos expérience personnel !

Message édité par l’équipe de modération (04/07/2017 02h08) :
- message déplacé (avait été écrit pour ouvrir une nouvelle discussion)

Hors ligne Hors ligne

 

#38 04/07/2017 04h07

Banni
Réputation :   -5  

Bonjour, en fessant des recherches sur le sujet je me suis rendu compte que mon studio  grâce a notre super ancien président François hollande  était soumis à l’encadrement des loyers (je suis pas à Parie). J’ai vu aussi que je devais aussi faire une demande en mairie. C’est mission impossible ? Comment gérer avec la mairie ?

Message édité par l’équipe de modération (04/07/2017 22h58) :
- Message déplacé, évitez de créer une discussion pour la moindre question, il existe bien souvent des sujets existants

Hors ligne Hors ligne

 

#39 04/07/2017 10h22

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Bonjour,

Je n’ai pas tous les éléments pour pouvoir vous répondre de façon complète mais j’ai lu dans votre présentation que vous viviez en Alsace.

Si votre appartement à Paris n’est, ni un local commercial (hôtelier), ni votre résidence principale, celui-ci n’est pas louable en "short-term" d’après la loi dans les agglomérations de + de 200 000 habitants.

Pouvez-vous expliquer votre projet avec quelques éléments complémentaires?

Dernière modification par Mestra (04/07/2017 10h24)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne Hors ligne

 

#40 04/07/2017 17h41

Banni
Réputation :   -5  

J’ai un studio dans le vieux Lille que je voudrai louer sur airBnb. Est ce que c’est possible à Lille ?

Hors ligne Hors ligne

 

#41 04/07/2017 18h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

Il y a de nouvelles règles qui ont été mises en place et la ville de Lille est conernée :

Les règles de la location meublée de courte durée type « Airbnb »

Hors ligne Hors ligne

 

#42 30/04/2020 15h43

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2685  

Un effet collatéral du COVID, c’est la grosse claque sur la location saisonnière, et particulièrement avec Airbnb.

Ceux qui possédaient plusieurs appartements et vivaient entièrement dans leurs revenus Airbnb en sont pour leur frais, puisque du jour au lendemain, plus rien !

Et même après réouverture des frontières, il faudra être motivé pour aller dans un appartement dont on ne peut garantir l’hygiène, malgré le protocole indiqué par Airbnb (COVID-19 : Airbnb crée un protocole de nettoyage et impose 24 heures entre deux locations).

Nous verrons si cela fait baisser les prix, en Espagne, que je connais bien, il y avait eu une forte inflation sur les villes touristiques (1000 euros le mois => 1400 euros le mois en cinq ans), et des quartiers entiers s’étaient Airbnbisés, avec l’arrivée de boutique bios et loueurs de vélos.

Hors ligne Hors ligne

 

#43 10/05/2020 21h27

Membre
Réputation :   14  

Tout à fait d’accord avec vous InvestisseurHeureux, c’est clairement le mode de location où l’impact est le plus fort ! Il sera compliqué de prédire si les réservations reprendront après cette épisode COVID 19. Probablement pas quand on voit que Airbnb vient d’annoncer la suppression d’un quart de ses emplois.

Ceux qui auront misé toutes leurs billes devront se retourner vers d’autres modes de locations plus classiques, si la rentabilité du bien le permet. Et l’impact sur l’offre risque d’être important (beaucoup d’appartement vont se retrouver sur le marché en location classique), ce qui risque de faire baisser les prix des loyers.

Affaire à suivre donc !


Découvrez notre parcours vers l'indépendance financière : https://notre-independance.com/

Hors ligne Hors ligne

 

#44 10/05/2020 21h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   374  

C’était devenu à la mode à un moment : acheter un appartement, le mettre en airbnb avec une rentabilité de 15%, puis en acheter un autre … mais le jour où le Covid a sévi, le chiffre d’affaire est descendu à 0, sauf qu’il y a les emprunts à rembourser en face.

Il va sans doute y avoir beaucoup de ventes "forcées" dans les régions où le phénomène a explosé.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#45 11/05/2020 09h34

Membre
Réputation :   46  

il est clair que le business model a pris un coup !
Et ceux qui étaient en flux tendu entre loyer et remboursement d’emprunt ont du (et vont encore) passé un mauvais moment. Je pense que les locations 100% touristiques vont être impactées tout l’été au moins.

Par contre ceux qui ont plus un profil location aux travailleurs vont peut être avoir une carte à jouer.
D’une part certains hôtels ne rouvrent pas avec le dé-confinement et d’autre part certains préféreront louer un Airbnb plutôt qu’en hôtel. En effet, certes, on ne connait pas le protocole de nettoyage, mais d’un autre coté avec une entrée automatisée, on ne croise personne ! Les risques de contamination sont très très faibles, surtout si on loue un appart dans lequel il n’y a personne depuis 2-3 jours (et il y en a un paquet !)

Dans mon cas particulier, mon appart en Airbnb est reloué depuis hier soir (à des travailleurs).
Mais il y a encore moins de visibilité que d’habitude ! Je suis passé de locations environ 15 jours en avance à environ 3/4 jours à l’avance …

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur