Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 01/03/2011 08h07

Membre
Réputation :   20  

Je me lance dans cet exercice de suivi "public" en esperant recueillir des avis car mon experience dans ce domaine est plus que limité pour l’instant.

Il y a 6 mois je savais à peine ce qu’était une action et je ne m’y étais jamais intéressé. Sachant qu’il était nécessaire d’en passer par là pour diversifier mon patrimoine j’ai pris mon courage à deux mains pour apprendre.

Je pense avoir évidemment fait pas mal d’erreurs vu que je me suis lancé sans avoir de recul. J’ai essayé de ne pas me positionner au début sur des actions trop volatiles et je suis resté uniquement sur des valeurs françaises dans le cadre d’un PEA ouvert en fin novembre 2010.

A ce jour mon portefeuille est constitué comme suit :

Titre / PRU / Poids

Axa / 12.174 / 7.5%
Bouygues / 32.075 / 5.1%
Canal + / 5.042 / 4.2%
Carrefour / 32.403 / 10.7%
Danone / 44.858 / 8.9%
EDF / 31.351 / 8.3%
FDR / 68.640 / 4.0%
FTE / 15.912 / 7.3%
Michelin / 53.401 / 6.7%
Sanofi / 49.097 / 7.9%
Total / 37.965 / 11.0%
Vivendi / 21.103 / 8.5%

Lyxor ETF Cac 40 / 38.208 / 9.9%

J’ai également acheté en décembre ACA à 10.03 que j’ai revendu à 12.21 récemment.

L’ETF cac 40 a été acheté à mes débuts car j’envisageais au départ de n’utiliser que les trackers pour me constituer un portefeuille. Petit à petit je me suis pris au jeu (à tort ou à raison il est trop tot pour le dire..) et j’ai finalement privilégié les actions.

Niveau stratégique j’ai l’intention de continuer à faire gonfler ce PEA jusqu’à attendre la limite des dépots d’ici fin 2011 ou courant 2012 selon l’évolution de la bourse. J’envisage de me constituer un portefeuille de SIIC lorsque j’aurai vendu l’investissement immobilier locatif que j’ai fait en 2004.

Sinon je regarde actuellement vers d’autres trackers, particulièrement ceux des pays émergents. Il semble y avoir actuellement une opportunité intéressante vers 8€ concernant le MSCI Emerging de Lyxor que je surveille.

Si vous avez des avis et des critiques je suis preneur. N’hésitez pas même si c’est pour me dire des vérités un peu dure sur certaines titres car j’ai clairement besoin d’apprendre smile

Hors ligne Hors ligne

 

#2 02/03/2011 22h04

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   168  

Quelle est ta philosophie d’investissement ? Quelle est la motivation du choix de ces titres ?

Pourquoi uniquement le CAC40 ?

Pourquoi pas des obligations dans un compte titres ?

Hors ligne Hors ligne

 

#3 02/03/2011 22h26

Membre
Réputation :   20  

Ca me fait plaisir d’avoir une réaction car j’étais à deux doigts de supprimer le thread en me disant que ça n’intéressait personne.

Par philosophie d’investissement je ne sais pas trop ce que tu entends. J’espère juste profiter du marché des actions dans le cadre d’une diversification de mon patrimoine.

Sur le choix des actions et la présence du CAC 40 ça s’explique surtout par le fait que je débute et qu’il est nettement plus facile de commencer à étudier ce marché là avant de s’attaquer au SBF 120 puis 250 par exemple. On y retrouve des grosses caps qui font partie souvent des leaders dans leur secteur. L’information est facilement disponible et on a l’impression (à tort?) de prendre moins de risque et d’avoir une volatilité plus faible.

Sinon j’ai essayé (comme tu peux le voir sur les PRU) de rentrer lorsque ces actions semblaient proche d’un plus bas (au moins annuel, et parfois un peu plus) en me disant que le rebond était possible.

Ma répartition sectorielle est déjà pas mal à priori, il me manque surtout une valeur technologique mais je n’ai pas trouvé pour l’instant ..

Concernant ta question sur les obligations dans un compte titre, déjà je n’ai pas de compte titre (lol), et je n’y connais absolument rien. Je me contente pour l’instant de placement fonds euro en assurance vie.

Quel est l’intérêt exact et les avantages d’avoir des obligations dans un compte titre comme tu l’évoques par rapport à l’assurance vie par exemple ?

Merci d’avance pour tes commentaires qui me feront sans doute le plus grand bien pour m’aider à réfléchir sur tout ça smile

Dernière modification par Ulysse (02/03/2011 22h28)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 02/03/2011 22h36

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   168  

Philosophie : par exemple croissance (si tu regardes la croissance potentielle de l’entreprise, que tu la valorise et que tu en fais ton critère principal d’achat/vente) ou valeur (si tu valorise les actifs de l’entreprise pour prendre ta décision), analyse technique (graphiques incompréhensibles pour moi) ou si tu fais au hasard (pile ou fac) ou si tu consultes une voyante (Fiorentino pour le bas de gamme), etc…

Quels sont tes critères ? Dividendes ? Cash flow ? REX ? Décotes sur actifs ? PER ? Endettement ? Récurrence des revenus ? Taille de l’entreprise ? Secteur d’activé ? pays ?

Par hasard, as-tu lu les bilans et les comptes de résultats de ces entreprises ? As-tu ouvert le rapport annuel ?

Hors ligne Hors ligne

 

#5 03/03/2011 13h35

Membre
Réputation :   20  

Disons qu’il est clair que je n’ai pas le niveau pour analyser exactement tous les éléments que tu évoques..

Est ce que ça signifie qu’on ne peut pas investir en bourse (ou qu’on est condamné à être négatif) si on est pas expert comptable ? Ma question est tout à fait sérieuse, car quand je lis certains d’entre vous je me sens vraiment en difficulté à ce niveau là.

Parmi les critères que tu évoques, j’ai regardé bien sur les dividendes (mon portif est à 4.20% ce qui est correct), les PER, la taille d’entreprise, le secteur d’activité et la zone géographique du CA.

Comme je te le disais j’ai choisi des leaders dans chaque secteur dont la perenité de l’entreprise ne me semblait pas en jeu (là encore erreur de débutant?) et je n’ai pas analysé les comptes de résultat ni ouvert le rapport annuel.

Je tente de prendre certaines valeurs qui me semblent dans un creux (Axa à 12e, Total à 37e, Michelin à 53) et qui répondent à mes autres critières de diversification sectorielle et de position sur leur marché. D’autres choix l’ont été pour le dividende (FTE, Vivendi) pour la décote (FDR à 68e).

Est ce que tu penses qu’il est dangereux d’investir en ayant une vision aussi partielle ? Je sais bien que je ne serai jamais trader (ce n’est pas l’objectif) mais j’ai besoin d’investir en bourse et si je vois que je ne suis pas capable de le faire par moi meme en direct je finirai par ne prendre que des trackers alors pour au moins reproduire parfaitement l’indice. On sait tous que le battre est à priori plus facile à dire qu’à faire sur le long terme.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 03/03/2011 15h22

Membre
Réputation :   76  

J’aime bien ton portefeuille Ulysse.

Pour les big caps, je crois que passer des heures à décortiquer le bilan et étudier les derniers rapports de gestion est moins pertinent que pour une small cap.
Vous aurez beau passer des nuits devant les bilans et ratio de Total ou johnson and johnson, vous n’aurez toujours qu’un vague aperçu de l’activité et une quasi impossibilité de déterminer le cours juste ou raisonnable de l’action.

Par contre pour les mid et small cap, étudier les ratios et les bilans vous permettront de déterminer de façon plus sûre si le prix de l’action est intéressant ou non.

Perso, je suis essentiellement concentré sur les big caps et attends passivement des opportunités tout comme Ulysse.
Mon objectif n’est pas de battre un quelconque indice (je m’en fiche) mais d’assurer un revenu modeste de mes dividendes pour dans quelques années.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 03/03/2011 18h38

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   168  

Ulysse a écrit :

Est ce que ça signifie qu’on ne peut pas investir en bourse (ou qu’on est condamné à être négatif) si on est pas expert comptable ? Ma question est tout à fait sérieuse, car quand je lis certains d’entre vous je me sens vraiment en difficulté à ce niveau là.

Je te propose un exercice pratique, essaies de feuilleter le rapport annuel de Total. Tu devrais apprendre pas mal de choses.

C’est mon avis, mais savoir lire un bilan et un compte de résultat, c’est une base pour comprendre l’entreprise… Sans rentrer dans les détails, mais juste savoir ce que sont les capitaux propres, la trésorerie, les dettes fournisseur, le résultat net…

Tu peux toujours investir en t’en passant (tracker/bigs caps), mais c’est juste une recommandation de ma part.

Je ne suis pas un trader ou expert comptable et encore moins un professionnel de la finance.

Ce que j’ai appris je l’ai appris à l’école, dans les livres, sur les forums (Boursorama en premier, et maintenant, celui-ci), des blogs, etc…

swantonbomb a écrit :

J’aime bien ton portefeuille Ulysse.

Pour les big caps, je crois que passer des heures à décortiquer le bilan et étudier les derniers rapports de gestion est moins pertinent que pour une small cap.
Vous aurez beau passer des nuits devant les bilans et ratio de Total ou johnson and johnson, vous n’aurez toujours qu’un vague aperçu de l’activité et une quasi impossibilité de déterminer le cours juste ou raisonnable de l’action.

Par contre pour les mid et small cap, étudier les ratios et les bilans vous permettront de déterminer de façon plus sûre si le prix de l’action est intéressant ou non.

Perso, je suis essentiellement concentré sur les big caps et attends passivement des opportunités tout comme Ulysse.
Mon objectif n’est pas de battre un quelconque indice (je m’en fiche) mais d’assurer un revenu modeste de mes dividendes pour dans quelques années.

Entre lire le bilan en 15 minutes, passer une nuit dessus et ne rien lire du tout, c’est trois choses bien différentes. Je ne passe pas autant de temps sur un bilan d’une big caps, mais je ne vois pas comment j’éviterai de ne pas lire le bilan !

Dernière modification par Super_Pognon (03/03/2011 18h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 03/03/2011 20h35

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   136  

Ulysse a écrit :

Sachant qu’il était nécessaire d’en passer par là pour diversifier mon patrimoine j’ai pris mon courage à deux mains pour apprendre.
Disons qu’il est clair que je n’ai pas le niveau pour analyser exactement tous les éléments que tu évoques.

Ulysse a écrit :

Est ce que ça signifie qu’on ne peut pas investir en bourse (ou qu’on est condamné à être négatif) si on est pas expert comptable ?

Super_Pognon a écrit :

Philosophie : par exemple croissance (si tu regardes la croissance potentielle de l’entreprise, que tu la valorise et que tu en fais ton critère principal d’achat/vente) ou valeur (si tu valorise les actifs de l’entreprise pour prendre ta décision), analyse technique (graphiques incompréhensibles pour moi) ou si tu fais au hasard (pile ou fac) ou si tu consultes une voyante (Fiorentino pour le bas de gamme), etc…
Quels sont tes critères ? Dividendes ? Cash flow ? REX ? Décotes sur actifs ? PER ? Endettement ? Récurrence des revenus ? Taille de l’entreprise ? Secteur d’activé ? pays ?

J’insiste encore sur le même point : il faut commencer par se poser la question de ce que l’on attend de ses placements. Il en découle une méthode.
Nous ne savons pas ce que vous attendez de vos placements. Vous semblez acheter des actions par souci de diversification (objectif que je ne partage pas). Ca me semble court, d’autant plus que les actions ont de très grandes disparités de performances entre elles.

Grosso modo, soit on attend une forte valorisation de son patrimoine, auquel cas le choix judicieux d’actions répond sans doute assez bien à ça; soit on attend des revenus complémentaires et réguliers.

Dans le premier cas, je pense que l’approche des Daubasses, peut-être avec quelques nuances, est une bonne méthode : acheter des actifs en soldes, et j’ajoute ma touche personnelle : n’acheter que des entreprises qui dégagent des bénéfices, sinon les pertes successives amputent les capitaux propres et les actifs nets s’érodent.

Dans le second cas, la recherche d’actions de rendement d’entreprises qui affichent une stabilité de bénéfices est une bonne approche.


En pré-retraite du forum…

Hors ligne Hors ligne

 

#9 03/03/2011 20h59

Membre
Réputation :   21  

Jean-Marc a écrit :

Dans le second cas, la recherche d’actions de rendement d’entreprises qui affichent une stabilité de bénéfices est une bonne approche.

Bonsoir,

A ce moment là, quels rendements attendre via les dividendes?

Puisque versement du dividende = baisse du cours, donc baisse de votre capital, comment gérez vous cette chute, sans trop de frais, pour que cela reste plus rentable qu’un rendement 3 ou 4% avec capital garantis?

Au fond, est-on gagnant sur le long terme par rapport à un placement sans risque de 3% ? entre les baisses du cours de l’action dues aux crises, et dues au versement du dividende ?


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne Hors ligne

 

#10 04/03/2011 21h11

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   136  

DM a écrit :

A ce moment là, quels rendements attendre via les dividendes?
Puisque versement du dividende = baisse du cours, donc baisse de votre capital, comment gérez vous cette chute, sans trop de frais, pour que cela reste plus rentable qu’un rendement 3 ou 4% avec capital garantis?
Au fond, est-on gagnant sur le long terme par rapport à un placement sans risque de 3% ?

Lors du détachement le cours baisse mécaniquement du montant du dividende. Mais dans un an, si le dividende est le même, il est vraisemblable que le cours sera revenu au même niveau. Donc le cours finit par compenser le détachement du dividende.
Ceci est évidemment très théorique, les fluctuations dans tous les sens masquent cet aspect.
Il existe plusieurs études et statistiques qui mettent en évidence que les valeurs de rendement ont une tendance à sur-performer. Et c’est d’autant plus vrai lorsque l’on change régulièrement de monture pour maximiser le rendement. Et le réinvestissement des dividendes élevés est en général une bonne affaire.
Moi qui vise à maximiser les dividendes perçus, je tourne depuis 48 mois à 41% l’an de performance (je touche du bois) en faisant seulement une à deux opérations par mois en marge de mon boulot. J’ai un portefeuille de 13 lignes dont le rendement net moyen est supérieur à 7% ce soir.

DM a écrit :

entre les baisses du cours de l’action dues aux crises, et dues au versement du dividende ?

Si les cours baissent, le rendement s’apprécie, ça motive à renforcer. Au plus fort de la crise, j’ai emprunté pour investir, aujourd’hui j’ai doublé cette somme.


En pré-retraite du forum…

Hors ligne Hors ligne

 

#11 04/03/2011 21h35

Membre
Réputation :   21  

En effet c’est incroyable ! je ne pensais pas que l’on pouvait "perfer" à ce point avec les dividences ! félicitations !

OK je comprends mieux.

Sur le Forex, il y a une stratégie de couverture pour toucher "l’équivalent" d’un dividende (je ne parle pas des rétro-commissions dont j’ai déjà parlé ici) mais du différentiel de taux d’intérêt (le carry trading).

En gros, on emprunte en devise à faible taux (USD, JPY) et on épargne en devise à fort taux (NZD).

On encaisse, par an, le différentiel du taux * effet levier.

Bien sûr si on est dans le sens inverse, on doit payer le taux.

Chaque soir à 17h CET (pour la plupart), on touche (ou on paye) le différentiel de taux (le swap), qui est de (taux1-taux2)*volume/365. Sur une position longue NZDJPY on encaisse le swap. Sur une position courte, on le paye.

Avec l’émergence de la finance islamique (sans taux d’intérêt) les courtiers se sont pliés aux règles qui la régissent. Ainsi, le swap est à la charge du courtier.

De fait, en étant long sur la paire NZDJPY chez un courtier traditionnelle, et court sur la paire NZDJPY, on encaisse le swap d’un côté, et on se couvre de l’autre côté. La faille, c’est que le courtier ne va pas indéfiniment payer le swap de sa poche pour nous. Mais il y a des parades.

Si j’achète du FTE, et que je vends du FTE (CFD) en même temps, théoriquement, je suis couvert, et j’encaisse le dividende?

Existe t-il ce genre de stratégie de couverture?


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne Hors ligne

 

#12 22/03/2011 18h15

Membre
Réputation :   20  

Jean-Marc a écrit :

J’insiste encore sur le même point : il faut commencer par se poser la question de ce que l’on attend de ses placements. Il en découle une méthode.
Nous ne savons pas ce que vous attendez de vos placements. Vous semblez acheter des actions par souci de diversification (objectif que je ne partage pas). Ca me semble court, d’autant plus que les actions ont de très grandes disparités de performances entre elles.

Grosso modo, soit on attend une forte valorisation de son patrimoine, auquel cas le choix judicieux d’actions répond sans doute assez bien à ça; soit on attend des revenus complémentaires et réguliers.

Dans le premier cas, je pense que l’approche des Daubasses, peut-être avec quelques nuances, est une bonne méthode : acheter des actifs en soldes, et j’ajoute ma touche personnelle : n’acheter que des entreprises qui dégagent des bénéfices, sinon les pertes successives amputent les capitaux propres et les actifs nets s’érodent.

Dans le second cas, la recherche d’actions de rendement d’entreprises qui affichent une stabilité de bénéfices est une bonne approche.

Je réponds très tardivement à ce message. Il faut dire que sur le moment je n’ai pas su quoi répondre et même là ça reste assez vague pour moi.

Quand je parlais de diversification, il semblerait que vous ayez compris "diversification au niveau des actions" alors que je voulais surtout parler de diversification du patrimoine. Il me semble opportun d’avoir une part de son patrimoine en action quand on a pour objectif d’être rentier à moyen terme. C’est un peu le principe du livre qui nous réuni sur ce forum smile

Après ce que j’en attends ? Faire mieux sur 10 ans que mon assurance vie (fonds euro) et mes scpi m’ira déjà très bien. Je n’attends pas des miracles de la bourse car je ne me sens pas la capacité ni l’envie d’y passer le temps qu’il faudrait, mais tout ceci peut évoluer progressivement d’ici quelques mois/années.

A choisir je me reconnais plus dans l’option qui consiste à avoir des actions de rendement qui offrent une certaine stabilité. J’ai l’impression que c’est le cas lorsque j’ai en portefeuille vivendi, Fte, Gdf ou encore Sanofi notamment. Maintenant je ne m’interdis pas non plus de tenter certaines actions de pure corissance comme je l’ai fait récemment avec Transgene.

J’ai l’impression (corrigez moi si je me trompe) que sur le forum on évoque une presque obligation de choisir entre des actions de rendement et des actions de croissance. Qu’est ce qui empeche de faire les deux dans le même portefeuille ? C’est une question générale et pas directement liée à mon portefeuille.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 22/03/2011 18h21

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   127  

Ulysse a écrit :

J’ai l’impression (corrigez moi si je me trompe) que sur le forum on évoque une presque obligation de choisir entre des actions de rendement et des actions de croissance. Qu’est ce qui empeche de faire les deux dans le même portefeuille ? C’est une question générale et pas directement liée à mon portefeuille.

non, cher Ulysse, vous vous trompez, chacun fait ce qui lui plait ! mon portefeuille est un panachage des deux et je m’en porte bien !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#14 22/03/2011 19h41

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   217  

Jean-Marc a écrit :

Il existe plusieurs études et statistiques qui mettent en évidence que les valeurs de rendement ont une tendance à sur-performer.

Pour amener un peu d’eau au moulin : Tweedy, Browne: Papers and Speeches

Les actions qui superforment à long terme sont celles qui versent des dividendes avec un pay out modéré…

Hors ligne Hors ligne

 

#15 22/03/2011 20h58

Membre
Réputation :   20  

J’en profite pour mettre à jour mon portefeuille qui a été légèrement modifié depuis le début du mois de mars.

Depuis l’ouverture réçente du PEA j’ai soldé mes positions sur Credit Agricole (+21%), Canal + (+15.2%), ETF Cac 40 (+4.2), ETF China (+3.37%), Foncière des Régions (+5.74%) et Bouygues (0%).

Je me retrouve actuellement avec 15 lignes réparties comme suit :

Titre / PRU / Poids

Axa / 12.174 / 5.8%
Carrefour / 32.403 / 7.6%
Danone / 44.858 / 7.0%
Dreamnex / 26.178 / 5.9%
EDF / 31.351 / 5.9%
FTE / 15.823 / 7.8%
GDF Suez / 26.549 / 7.2%
Mercialys / 27.370 / 5.8%
Michelin / 53.401 / 5.4%
Pages Jaunes  / 6.781 / 6.3%
Sanofi / 48.478 / 8.3%
Total / 37.965 / 8.3%
Transgene / 12.808 / 6.0%
Vivendi / 20.846 / 7.7%

ETF Emerging / 8.075 / 6.5%

Je suis assez content de mon portefeuille suite aux derniers ajustements. J’ai un peu mieux équilibré la taille des lignes et amélioré son rendement.

Cela reste évidemment très "cac 40 oriented" mais c’est volontaire. Si j’arrive à battre ne serait ce que légèrement l’indice en ayant selectionné les valeurs qui me semblaient les plus intéressantes à l’intérieur je serais déjà plus que satisfait.

Dernière modification par Ulysse (23/03/2011 09h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#16 13/04/2011 14h37

Membre
Réputation :   20  

Des petites nouvelles de mon portefeuille auquel je viens d’ajouter deux nouvelles lignes à savoir Neopost et SPH.

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 13/04/2011

~Consommation discrétionnaire (22,4%) :
   XXX Vivendi SA_________________________________7,0%
   XXX PagesJaunes Groupe_________________________5,6%
   XXX DNXcorp____________________________________5,1%
    XX Cie Generale des Etablissements Michelin___4,7%

~Consommation de base (12,7%) :
   XXX Carrefour SA_______________________________6,5%
   XXX Danone_____________________________________6,3%

~Energie (7,2%) :
   XXX Total SA___________________________________7,2%

~Services financiers (5,3%) :
   XXX AXA SA_____________________________________5,3%

~Santé (17,8%) :
   XXX Sanofi-Aventis SA__________________________7,6%
 XXXXX Sinclair Pharma PLC________________________5,1%
   XXX Transgene SA_______________________________5,1%

~Industrie :
n/a

~Matériaux de base :
n/a

~Technologie de l'information (5,8%) :
    XX Neopost SA_________________________________5,8%

~Services de télécommunication (6,8%) :
   XXX France Telecom SA__________________________6,8%

~Services aux collectivités (11,1%) :
   XXX GDF Suez___________________________________6,2%
   XXX EDF SA_____________________________________4,9%

~Foncières cotées (5,0%) :
   XXX Mercialys SA_______________________________5,0%

~Fonds/Trackers (5,8%) :
   XXX Lyxor ETF MSCI Emerging Markets/France_____5,8%

~Liquidité :
__________________________________________________0,0%

L’excellent logiciel Portifolio me permet d’y voir plus clair d’un simple coup d’oeil sur ma répartition qui reste pour l’instant assez déséquilibrée. Je relativise les 22% de consommation discretionnaire car je pense que Vivendi peut être classé ailleurs désormais.

Il y a également un déséquilibre sur la santé mais seul Sanofi a vocation à rester à long terme dans mon portefeuille.

J’ai sans doute un peu trop de lignes également (je suis preneur d’avis à ce sujet même si ça semble être l’éternal débat..) et j’ai du mal à trouver une valeur industrie et matériaux de base qui m’intéresse et qui ne me semblent pas un peu haut au niveau du cours.

Je pense sortir de Carrefour et EDF prochainement si un point de sortie un peu plus intéressant qu’actuellement se présente.

Dernière modification par Ulysse (13/04/2011 14h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 18/05/2011 19h38

Membre
Réputation :   20  

Ca fait un mois que je n’ai pas posté de mise à jour et j’ai fait pas mal d’investissement et d’ajustement. J’avais évoqué que je souhaitais vendre Carrefour et EDF mais j’attends toujours un meilleur point de sortie. Disons en tout cas qu’EDF m’inquiète moins que Carrefour ces derniers temps.

Au niveau des sorties j’ai vendu uniquement Michelin au cours du mois écoulé, avec une belle plus value de 25%

       
    COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 18/05/2011   
   

    
        
    ~Consommation discrétionnaire (9,9%) :    
        DNXcorp____________________________________5,0%    
        PagesJaunes Groupe_________________________4,9%    
        
    ~Consommation de base (10,8%) :    
        Danone_____________________________________5,6%    
        Carrefour SA_______________________________5,2%    
        
    ~Energie (5,7%) :    
        Total SA___________________________________5,7%    
        
    ~Services financiers (8,8%) :    
        Credit Agricole du Languedoc_______________4,7%    
        AXA SA_____________________________________4,1%    
        
    ~Santé (14,6%) :    
        Sanofi_____________________________________6,6%    
        Transgene SA_______________________________4,0%    
        Sinclair Pharma PLC________________________4,0%    
        
    ~Industrie :    
    n/a    
        
    ~Matériaux de base (2,8%) :    
        Exacompta Clairefontaine___________________2,8%    
        
    ~Technologie de l'information (9,4%) :    
        Neopost SA_________________________________5,1%    
        UBISOFT Entertainment______________________4,2%    
        
    ~Services de télécommunication (11,7%) :    
        Vivendi SA_________________________________6,1%    
        France Telecom SA__________________________5,6%    
        
    ~Services aux collectivités (10,6%) :    
        GDF Suez___________________________________6,4%    
        EDF SA_____________________________________4,2%    
        
    ~Foncières cotées (9,6%) :    
        Fonciere Des Regions_______________________5,1%    
        Mercialys SA_______________________________4,4%    
        
    ~Fonds/Trackers (6,3%) :    
        Lyxor ETF MSCI Emerging Markets/France_____6,3%    
        
    ~Liquidité :    
    _______________________________________________0,0%

Fait avec xlsPortfolio

http://img40.imageshack.us/img40/2439/18052011.png

Pour l’instant j’arrive à superformer le cac 40 mais l’échantillon ne veut rien dire bien sur. Je tente surtout de me familiariser avec le marché que je découvre en esperant ne pas me bruler les ailes.

De plus, j’ai touché pas mal de dividende en Mai alors ça fausse la comparaison. Je vais essayer de trouver une solution pour comparer avec le cac 40 dividende réinvesti.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 18/05/2011 21h07

Membre
Réputation :   0  

Tu peux peut être utiliser ces Mnémo ci : PX1GR et PX1NR comme indiqué ici CAC 40 ? Wikipédia

Hors ligne Hors ligne

 

#19 01/06/2020 18h49

Membre
Réputation :   20  

Je redécouvre mon suivi portefeuille initié il y a une dizaine d’années ! Que le temps passe vite ..

Depuis cette date il s’en est passé des choses évidemment. C’est toujours amusant de voir le portefeuille que j’avais constitué à l’époque et de regarder les cours actuels.

Comme je l’ai écrit dans ma "nouvelle" présentation récente, j’ai un rapport compliqué avec les actions et les variations quotidiennes qui m’ont souvent poussé à prendre des décisions discutables sous le coup des émotions.

En reprenant en main mes placements j’ai cependant pu constater que le résultat était plutôt bon. Mes débuts en bourse on été très difficile avec une année 2011 qui a vu le cac perdre près de 17% alors que je commençais ma carrière d’investisseur en action.

L’année 2012 n’a pas été brillante alors que le cac se reprenait. J’ai pris quelques risques qui ont payé en 2013 et qui m’ont conduit ensuite à me retirer en quelque sorte du marché 2 ans plus tard en estimant que je revenais de loin et que je ne voulais pas perdre ce que j’avais gagné.

J’ai réduit progressivement mes opérations en 2015 puis 2016 où j’ai complètement arrêté. Niveau personnel ma femme a été diagnostiquée d’une maladie orpheline très handicapante et la gestion de mes actifs a été clairement reléguée au second plan jusqu’à cette année.

En décembre 2018 j’ai cependant été "attiré" par les informations qui parlaient d’une chute de la bourse et je suis donc revenu un petit peu. L’objectif était de revenir progressivement en investissant chaque semaine comme un robot sur un ETF. J’ai tenu le rythme 1 mois environ puis j’ai considéré que ça montait trop et j’ai tout revendu en avril. Le rebond a continué toute l’année 2019 sans moi.

En 2020 rebelote avec cette fois ci le krach du covid qui m’a rendu très actif sur les marchés. Contrairement aux autres fois j’ai certes multiplié les aller/retour mais j’ai également réussi à rester investi partiellement pour essayer d’accompagner une hausse éventuelle. J’en parlerai davantage en postant mon portefeuille actuel et mes mouvements soldés cette année.

En creusant sur mon historique de relevé j’ai fini par retrouver la valeur de mon PEA au 31 décembre de chaque année depuis l’ouverture de mon suivi ce qui m’a permis de faire rapidement les comparaisons suivantes :

PEA total dépôt 150k (29k 2010, 103k 2011, 0k en 2012 et 2013, 18k en 2014)

* 2010 encours 29 067.13 => PV annuelle 67.13 euros
Évolution de la valeur : +0.02% (-3.34% CAC, +0.55% CAC GR)

* 2011 encours 110 959.15 => MV annuelle 21 107.98 euros
Évolution de la valeur : -13.67% (-16.95% CAC, -13.39% CAC GR)

* 2012 encours 102 532.06 => MV annuelle 8 427.09 euros
Évolution de la valeur : -07.59% (+15.23% CAC, +20.37% CAC GR)

* 2013 encours 148 637.11 s=> PV annuelle 46 105.05 euros
Évolution de la valeur : +44.97% (+17.99% CAC, +22.22% CAC GR)

* 2014 encours 182 194.86 => PV annuelle 15 557.75 euros
Évolution de la valeur : +10.60% (-0.54% CAC, +2.71% CAC GR)

* 2015 encours 208 882.62 => PV annuelle 26 667.76 euros
Évolution de la valeur : +14.65% (+8.53% CAC, +11.94% CAC GR)

* 2016 encours 219 691.30 => PV annuelle 10 808.68 euros
Évolution de la valeur : +5.17% (+4.86% CAC, +8.88% CAC GR)

* 2017 encours 219 691.30 (saison blanche)
Évolution de la valeur : 0% (+9.26% CAC, +12.73% CAC GR)

* 2018 encours 220 137.12 => PV annuelle 445.82 euros
Évolution de la valeur : +0.20% (-10.95% CAC, -8.00% CAC GR)

* 2019 encours 228 544.12 => PV annuelle 8407 euros
Évolution de la valeur : +3.82% (+26.37% CAC, +30.46% CAC GR)

J’ai également un CTO qui ne m’a servi qu’à deux reprises en 2012 et en 2014 pour 2 trades qui m’ont rapporté respectivement 2105 euros et 950 euros pour une mise de 10k à chaque fois.

L’absence d’investissement ces dernières années, particulièrement en 2019, ont évidemment engendré un manque à gagner important. Si j’avais placé mes 150k sans réfléchir sur un ETF World le résultat aurait été exceptionnel mais c’est toujours facile de l’écrire à postériori.

Finalement en ayant été en retrait du marché et en ayant subit des pertes dès le départ je trouve le résultat global pas si mauvais que ça. Cela m’encourage à me dire qu’il faut rester investi sur la durée si possible en essayant de faire un travail psychologique pour ne pas vendre dès que ça monte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 02/06/2020 18h49

Membre
Réputation :   20  

J’avance désormais mon suivi avec l’année 2020 pour revenir progressivement en temps réel et voir si je suis capable ou non d’assurer le suivi dans les moments difficiles.

Pour cette année pas mal de plus-values encaissées durant la période de forte volatilité. Je n’en retire aucun mérite particulier, n’importe qui peut gagner de l’argent en venant investir lorsque ça krach.

POSITIONS SOLDÉES AU 31/05/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_pvmvmai2020.jpg

Globalement des bonnes opérations avec un solde net positif de 23 848,94 euros. Une grosse réussite sur Total et un échec sur Technipfmc alors qu’il aurait suffit de garder un peu plus longtemps pour bien gagner. Déception aussi sur le BX4 où j’aurais pu prendre bien plus que ça cette année car je suis sorti avant les journées noires à -10%.

Progressivement j’ai fini par rentrer des valeurs sans objectif de sortie court en me disant que j’allais essayer de garder plusieurs semaines/mois en visant un recovery très important. J’ai également intégré de l’ETF par louche mais avec un PRU assez haut actuellement.

J’aimerais bien avoir à terme un portefeuille à 70 ou 80% en ETF mais c’est difficile car lorsque le marché est massacré comme en mars on a tellement d’actions sur lesquelles le potentiel est plus haut que sur un ETF que c’est difficile de choisir ce dernier. Ensuite lorsque j’encaisse après un rebond j’ai plutôt envie de rester liquide que de basculer sur un ETF mais c’est peut-être là que je commets une erreur.

PORTEFEUILLE AU 31/05/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_31-05-20.jpg

Le premier bloc concerne les actions PEA, le deuxième les trackers PEA et la dernière ligne est mon seul investissement sur le CTO. D’habitude je me contente du PEA mais je voulais vraiment acheter cette ligne URW qui est non-éligible. Malheureusement je manquais de liquidité disponible, j’ai intégralement vidé mon Livret A pour les basculer sur cette action rapidement et c’est bien dommage que je n’ai pas pu en mettre davantage.

Pour la stratégie à venir je ne suis pas encore fixé. C’est très tentant de sortir dès maintenant et d’encaisser à nouveau des belles plus-values mais le marché semble euphorique alors je résiste encore. En tout cas il me reste beaucoup de liquidité PEA pour recharger si ça chute.

Sinon je suis entrain de mettre à jour l’onglet "valeur part" sur le fichier Portfolio de notre hôte. Je complète les données que j’ai conservé rétroactivement, c’est beaucoup de boulot à la main mais ça m’apprendra à ne pas l’avoir fait en temps réel ces dernières années !

Hors ligne Hors ligne

 

#21 04/06/2020 16h30

Membre
Réputation :   20  

Après de nombreuses heures de recherche j’ai pu reconstituer la majorité de mes valorisations du PEA à l’exception d’une période allant de novembre 2015 à avril 2016. Cela m’a permis de refaire un graphique complet depuis mes débuts que je me permets de partager.

J’ai également intégré mes 2 opérations sur le CTO en 2012 et 2014 ainsi que celle en cours en 2020.

ÉVOLUTION AU 31/05/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_comparatif_finmai20.jpg

L’indice comparatif choisi est le CAC 40 dividendes nets réinvestis. C’est plus logique de prendre cet indice par rapport au CAC 40 nu comme on me l’avait fait remarqué à l’époque.

Je tiens à préciser cependant que je n’ai jamais cherché à battre quoi que ce soit. Cela me sert juste d’introspection sur mon fonctionnement sur les marchés depuis près de 10 ans. On visualise bien les difficultés de mes premières années et c’est sans doute ce qui m’a amené à arrêter.

Fin 2010 je débute et je tente d’avoir une stratégie long terme comme on peut le lire dans les premiers messages du suivi. Je prends une bonne claque en 2011 suivi d’une grosse claque sur 2012-2013 avec un max drawdown de plus de 37%.

A cette époque je vis assez mal ces pertes. Je prends des risques (sans que ce soit disproportionné vs mon patrimoine et mes revenus de l’époque) et ça fini par payer puisque je redouble l’indice en 2015-2016 et me retrouve nettement positif. Beaucoup auraient peut-être continué ainsi mais j’ai eu le besoin de sortir du marché. Cela m’a donné la satisfaction d’avoir réussi à gagner de l’argent et m’évitait de rester dans la peur de tout reperdre.

Évidemment le marché a continué de monter et m’a dépassé très nettement jusqu’à fin 2018. Je suivais ça d’un œil assez lointain mais j’ai considéré que c’était le moment de revenir. Amusant de voir que ça coïncide exactement avec le moment où la courbe de l’indice a rejoint la mienne. J’ai tenté une stratégie bon père de famille avec un ETF lyxor CAC 40 tout simple avec investissement progressif, j’ai placé jusqu’à 50k environ puis j’ai arrêté d’alimenter car je trouvais que ça montait trop.

L’histoire s’est répétée en avril 2019, j’ai tout vendu pour me dire que je sortais gagnant et que je ne voulais pas reperdre mes bénéfices. Contrairement à 2016 j’avais l’envie d’y revenir plus tard.

Début 2020 je vois le CAC40 passer la barrière symbolique des 6000 points et cela m’incite à revenir progressivement dans le marché en achetant uniquement du BX4. J’en accumule jusqu’à 12000 titres mi-février. Ma conviction a été bonne mais je revends avec seulement 10-15% de gain tandis que la valeur va presque doubler dans les semaines qui suivent (la bourse est bel et bien le temple des regrets).

Maintenant j’en suis rendu à la situation actuelle où j’ai choisi des titres massacrées par la fin du monde annoncé courant mars (un son du canon parfaitement audible après le son du clairon des 6000 points). Si on suit ma logique psychologique depuis 10 ans j’aurais dû tout revendre fin mai mais pour l’instant je suis encore là.

A ce jour je ne sais pas si je vais sortir et attendre le prochain "son du canon" mais en tout cas j’ai envie de rester un peu plus que d’habitude pour voir ce qu’il se passe.. La peur de tout reperdre reste bien présente mais j’ai l’impression que je la supporte un peu mieux.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 30/06/2020 22h10

Membre
Réputation :   20  

Je continue mon reporting mensuel, toujours dans l’objectif d’avoir un recul écrit sur ma pratique et l’évolution psychologique que je vis en fonction des aléas du marché.

Le mois dernier j’étais vraiment dans l’indécision entre revendre et resté investi. J’ai eu des positions très favorable dans la première semaine de juin lorsque le cac est repassé à 5200 points. C’est à cet instant que j’ai le plus hésité, le son du clairon est toujours plus difficile à entendre que celui du canon.

Contrairement à d’habitude je n’ai pas souffert spécialement malgré des pertes énormes sur certaines journées (-22k en 4 séances dont -12k le 11 juin). Autre différence je ne suis pas resté "bloqué" sur la chute sans agir puisque j’ai procédé à de nouveaux achats par rapport à la situation du mois dernier.

Je suis désormais liquide à 38% contre 56% lors du dernier reporting fin mai. J’ai également déposé 7k supplémentaire sur le CTO pour grossir ma position sur Unibail. Ce sera sans doute la dernière fois car les liquidités manquent et j’ai atteint un nombre d’actions qui me convient.

Par rapport au mois dernier j’ai renforcé CW8, j’ai initié des petites positions sur Kering et Michelin ainsi que sur 3 nouveaux trackers à des prix qui me semblaient intéressants.

PORTEFEUILLE AU 30/06/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_pea_30-06-20-1-compressor.jpg

ÉVOLUTION AU 30/06/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_pea_30-06-20-2.jpg

Hors ligne Hors ligne

 

#23 05/08/2020 09h53

Membre
Réputation :   20  

Sur le mois de juillet j’ai continué d’utiliser mes liquidités du PEA en essayant de "profiter" de la relative baisse.

* Renforcement Total, ETF Immo Europe, Renault et Accor
* Acquisition Danone et Scor
* Dividendes touchés sur Danone et Axa pour 627.50 euros

Désormais liquide à seulement 26% contre 38% fin juin et 56% fin mai. Je travaille toujours sur ma psychologie et je reste assez peu à l’aise avec les sommes qui sont placées et qui peuvent perdre 20 ou 30% de leur valeur du jour au lendemain.

La performance mensuelle n’est pas géniale avec -3.89% pour mon portefeuille contre -2.64% pour le CAC40 GR. Plusieurs lignes sont désormais en rouge dans mes bilans, j’avais perdu cette malheureuse habitude smile

PORTEFEUILLE AU 31/07/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_annotation_2020-08-03_170124-min1.jpg

ÉVOLUTION AU 31/07/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_annotation_2020-08-03_170313.jpg

Hors ligne Hors ligne

 

#24 01/09/2020 11h42

Membre
Réputation :   20  

Le mois d’août a été presque totalement inactif. Deux raisons principales à cela, tout d’abord les vacances qui m’ont tenu éloigné de l’actualité. Je m’étonne d’ailleurs de ne plus tellement regarder l’évolution des valeurs au quotidien. La deuxième raison est que les marchés ont monté et que cela m’incite plutôt à attendre.

Pas de dividendes perçues ce mois-ci et un seul (petit) renforcement sur Danone en début de mois qui ne semble pas être l’idée du siècle pour l’instant.

La part des liquidités continue de baisser sensiblement avec 23% désormais. Il est probable que je garde cette poche de liquidité pour l’automne ou l’hiver en cas de rechute importante.

Malgré la grosse claque sur Unibail qui n’en fini pas de baisser le portefeuille s’est bien comporté puisqu’il termine le mois à +5.36% contre +3.42% pour le CAC40 GR.

PORTEFEUILLE AU 31/08/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_pea_20-08-31-1-min.jpg

ÉVOLUTION AU 31/08/2020

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/378_pea_20-08-31-2.jpg

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur