Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+18]    #1 16/10/2013 18h46

Membre (2012)
Réputation :   86  

Se raser

S’il est bien un domaine que connaissent bien 99% des hommes et, peut être quelques femmes, c’est le rasage. Moment intime, délicat ou douloureux, plaisir ou corvée, chaque jour ou une fois par semaine, le rasage est une étape indispensable dans la majorité des cas.
Aujourd’hui, quel choix avons nous ?
Il existe plusieurs modes de rasage :
- le coupe chou
- le rasoir de sûreté
- le rasoir de sûreté à lame interchangeable
- le rasoir jetable
- le rasoir à lames jetables
- le rasoir électrique à lame jetables
- le rasoir électrique (a grille, etc.)

Le but de ce post n’est pas de palabrer sur chaque méthode mais je me propose de vous exposer quelques avantages et inconvénients de chaque méthode. Quel rapport avec notre forum ? l’optimisation des dépenses, ou à coût identique, l’optimisation du plaisir.

******************************************************************

le coupe  chou


avantages
une glisse incomparable
un rasage de près
une méthode à l’ancienne
une durée de vie quasi-illimitée
un outil particulièrement beau (corne, bois précieux etc.)

inconvénients
une méthode dangereuse si mal maîtrisée
un investissement de départ non négligeable (pierre, cuir, blaireau et.)
un apprentissage de l’aiguisage à avoir et du rasage à refaire
une durée de rasage incompressible sans risque

coûts
coupe chou neuf : a partir de 80€ mais comptez plutôt 150€ minimum
coupe chou d’occasion : à partir de 2€ en brocante. Certains sont en excellents état
pierre : de 35€ à 150€
cuir : environ 50€ avec la pâte
blaireau : a partir de 25€
produits de rasage : cela dépend
A savoir que cette méthode ne correspond plus aux exigences de temps contraint de nos jours. Par contre, les couts d’investissement sont à faire une fois et cela dure à vie. Cette méthode peut être conservée pour le plaisir.

******************************************************************

le rasoir de sûreté


avantages
une coupe très fluide
un rasage d’assez près
une méthode a l’ancienne
l’outil peut être particulièrement beau (celluloid, inox travaillés etc.)

inconvénients
nécessité de préparation de la peau
léger risque de coupure

coûts
blaireau : a partir de 25€
produits de rasage : cela dépend
rasoir de sûreté  : à partir de 2€ d’occasion et de 40€ neuf.
A noter que le coût d’usage est très bas puisqu’une lame (exemple Excel coûte dans les 10 à 15 centimes d’€ pièce). Par contre, celui qui n’a jamais essayé ce type de rasoir risque d’être surpris par la douceur de rasage : on ne sent absolument rien. D’ailleurs, la première fois, on se dit que la lame n’a pas touché la peau… et pourtant si. Même à contre poil. Cela a été LA révélation pour moi quand je l’ai (re) découvert. Et il y a plusieurs modèles, plusieurs types de lames etc.

******************************************************************

le rasoir jetable


avantages
un rasoir toujours prêt à raser

inconvénients
nécessité de préparation de la peau
une capacité de glisse très limitée

coûts
produits de rasage : cela dépend
faible

Une solution de rasage bon marché sauf à prendre des jetables à plusieurs lames. Mais le coût d’usage reste au dessus du prix du rasoir de sûreté pour un confort bien moindre.

******************************************************************

le rasoir a lame jetable


avantages
un aiguisage toujours impeccable en changeant juste la tête

inconvénients
coût très élevé
peu de glisse sur la peau
préparation de la peau obligatoire

coûts
produits de rasage : cela dépend
de cher à très cher

Une solution courante pour se raser avec des galettes jusqu’à 6 lames… A réserver à ceux qui ne connaissent pas le rasoir de sûreté à mon avis.

******************************************************************

le rasoir électrique a lame jetable


avantages
rasage d’assez près

inconvénients
coût d’utilisation le plus élevé
risque de coupure
préparation de la peau obligatoire

coûts
le prix des piles
le prix des lames
le prix des produits de rasage

Je n’y vois pas l’intérêt, sinon de dépenser encore un peu plus…

******************************************************************

le rasoir électrique


avantages
pas de préparation de la peau nécessaire
quasiment aucun risque de coupure

inconvénients
rasage le moins net
bruit…

coûts
rasoir neuf : a partir de 50€ mais comptez 150 pour un modèle de bonne facture
lames à changer environ une fois par an : a partir de 25€ par an

De mon point de vue, pour avoir essayé toutes les méthodes, sauf le rasoir mécanique et électrique à lame jetables, on peut avoir les classements suivants, du meilleur au moins bon :

Par rapidité de rasage:
électrique
rasoir mécanique à lame jetable / rasoir électrique à lame jetable
rasoir à lame de sûreté
rasoir jetable
coupe-chou

Par confort de glisse :

coupe-chou
rasoir de sûreté
rasoir mécanique à lame jetable / rasoir électrique à lame jetable
rasoir jetable
rasoir électrique

Par netteté de rasage  :
coupe-chou
rasoir de sûreté
rasoir mécanique à lame jetable / rasoir électrique à lame jetable
rasoir jetable
rasoir électrique

Par coût de revient initial :
rasoir jetable
rasoir mécanique à lame jetable / rasoir électrique à lame jetable
rasoir de sûreté
rasoir électrique
coupe-chou

Par coût d’utilisation :
coupe-chou
rasoir électrique
rasoir de sûreté
rasoir jetable
rasoir mécanique à lame jetable / rasoir électrique à lame jetable

Par durée de vie :
coupe-chou
rasoir de sûreté
rasoir électrique (selon modèle)
rasoir mécanique à lame jetable / rasoir électrique à lame jetable
rasoir jetable

voila, je ne prétends pas avoir listé tous les avantages et inconvénients exhaustifs pour chacun des modes proposés et j’espère ne pas vous avoir rasé ou avoir été trop barbant. Je n’ai pas parlé du coupe-chou à lame jetable etc. Pour refaire le lien avec l’optimisation des dépenses, il apparaît surprenant de nos jours de préférer un rasoir à lames jetables, voir électrique à d’autres modes pourtant très pratique. Et on pourrait détailler en citant le savon de rasage (proraso par exemple) tellement plus économique que les flacons de mousse à raser ultra cher… et pareil, aucune comparaison au niveau qualité !

Pour aller plus loin, il y a des forums spécialisés comme:
Coupe-Chou Club
rasage traditionnel - Portail et notamment rasage traditionnel - Portail/f13-le-rasage-au-rasoir-de-securite
et bien d’autres…

Nota: j’ai des coupe-chou, je me rase à l’électrique tous les matins en faisant autre chose des fois et au rasoir de sûreté le WE, pour me faire plaisir.

Dernière modification par Geoges (16/10/2013 19h44)

Mots-clés : barbe, coupe-chou, rasage, rasoir de sureté, rasoir jetable, rasoir électrique, rasoir


Portefeuille : 15% de TRI | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 17/10/2013 13h30

Membre (2012)
Réputation :   86  

Si cela peut vous paraître plus parlant, voici des chiffres concrets.
Les prix sont ceux de grandes enseignes, prix moyen que j’ai trouvé. A noter que l’allongement de la durée joue en faveur de l’électrique (qui peut largement durer plus de 10 ans) et du jetable une lame (aïe).
Je n’ai pas intégré les rasoirs mécaniques avec piles, ne connaissant pas la durée de vie moyenne des piles.
J’ai pris comme hypothèse une bombe de mousse à raser par an et un changement de lame par semaine (6 rasages). Si certains se rasent les cheveux par exemple, vous pouvez multiplier le coût de revient par 3, hors investissement de départ (testé, approuvé).
Le coût de l’eau n’a pas été pris en compte.

Rasoir de sûreté
10 lames excel 4€
1 pot de savon proraso 10€ (j’aurai pu prendre de la mousse à raser en bombe, mais c’est tellement moins sympa).
1 blaireau 20€ (a vie)
rasoir 10€ (a vie)
Coût par an 60,80€, sur 7 ans 203,60€

Rasoir jetable Bic 1 lame
10 rasoirs 2€ mais on me fait remarquer qu’il faut en gros un rasoir par rasage et non par semaine
1 bombe de mousse à raser : 2.5€
Coût par an 10,30€, coût sur 7 ans 72,10€

Rasoir Gillette Mach 3
4 lames 12€
1 bombe de mousse à raser : 2.5€
1 rasoir 12€ (durée de vie de 7 ans ?)
Coût par an 173,50€, coût sur 7 ans : 1124,50€

Rasoir électrique Braun
tête et grille 22€ (changement une par an mais peut faire deux ans)
électricité 0.60€
Rasoir 110€ (peut durer 10 ans sans problèmes)
Coût par an 132,60€, coût sur 7 ans 268,20€

Dernière modification par Geoges (17/10/2013 20h10)


Portefeuille : 15% de TRI | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 17/10/2013 21h05

Membre (2013)
Top 150 Réputation
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   136  

Il y a quelques années, quand les contrôles sont devenus stricts aux aéroports, alors que j’étais en voyage d’affaires, la sécurité m’a confisqué ma crème de rasage au départ (vol assez tardif).

Le lendemain pour me raser j’ai utilisé simplement du savon pour la "préparation" de la peau.

Depuis, je fais comme ça. Je me suis simplifié la vie je crois pour toujours.

Je n’ai aucune idée de combien, mais j’ai certainement réalisé des quelques petites économies …

comme les gens du sciècle dernier je me rase tous les jours.

Geoges, vous me surprenez avec ce sujet … Bravo pour l’exhautivité !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 17/11/2013 10h17

Membre (2011)
Réputation :   32  

A gauche : un poil de barbe coupé au rasoir manuel ; à droite : un poil de barbe coupé au rasoir électrique



d’autres photos très intéressantes sur ce lien : Le monde insaisissable de l?infiniment petit comme vous ne l?avez jamais vu | SooCurious

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 17/11/2013 13h38

Membre (2012)
Réputation :   39  

c’est pas les blaireaux qui promettent de raser gratis qui manquent.

de mon coté,je suis toujours en procès avec gilette. j’ai une tondeuse qui doit bien avoir 12 ou 15 ans et que j’utilise une fois tous les 15 jours.


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 16/03/2016 18h14

Membre (2016)
Réputation :   1  

De mon côté, j’utilise un coupe chou à lame amovible (shavette) et un rasoir de sécurité (merkur).
Et biensur un blaireau.
Par contre, je suis plus creme de rasage (à travailler au blaireau) que savon. Sauf en voyage où c’est plus pratique.

Je conseille la shavette pour essayer le geste du coupe chou et voir si ca vous convient avant d’investir dans un système classique. En plus, c’est les mêmes lames que pour le rasoir de sécurité (à couper en deux).

Seul problème avec tout ça: je voyage généralement avec seulement un carry-on et les lames de rasoir de sécurité sont interdites en cabines. Donc il faut en racheter sur place.

Le budget rasoir de sécurité est vraiment très bas: 100 lames pour moins de 10€, c’est environ 3,5€ par an avec mon rythme de changement de lames. Côté savon ou crème, c’est à peine plus. Ce qui me coute le plus cher, dans tout ça, c’est l’après-rasage :-)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #7 22/10/2016 09h30

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2408  

Désolé de le dire, mais il n’y a pas d’explication scientifique parce que c’est complètement bidon. L’acier ne s’aiguise pas tout seul. Et un coupe-choux a de toutes façons 24 heures pour "se reposer" entre deux coupes. Quel est le phénomène physique qui se passerait dans l’acier, qui n’a pas le temps de se faire en 24 heures, mais qui se fait en 48 heures ou plus ? Ca ne tient pas la route, c’est une croyance magique.

En fait, c’est un argument de vendeur. Peut-être d’autres secteurs vont-ils s’emparer de l’argument : 7 voitures pour les laisser se reposer ; 7 salles de bains dans une maison pour les laisser se reposer… N’importe quoi.

Il n’y a que trois vraies raisons à l’existence d’un semainier :
- ça fait luxe, c’est flatteur
- ça fait vendre 7 rasoirs d’un coup (invention de fabricant).
- ça pouvait éventuellement répondre à une facilité d’organisation, par exemple pour le bourgeois qui se rasait tous les jours mais qui n’aiguisait pas lui-même ses coupes-choux. La personne chargée de les repasser pouvait les faire tous, en une seule fois par semaine. En voyage aussi, on peut imaginer que ça permet de partir jusqu’à une semaine sans avoir à repasser soi-même ses rasoirs durant le voyage.

Aujourd’hui où les passionnés de coupe-choux repassent leur rasoir eux-mêmes, avoir un semainier n’a pas d’intérêt. Et ceux qui ont plusieurs rasoirs ont des rasoirs différents (collectionneurs). Ils peuvent avoir un étui semainier (et même probablement plusieurs !) pour y loger leur collection et pour le plaisir de changer de rasoir tous les jours. Mais c’est juste une façon de ranger leur collection et ils n’achètent en tout cas pas 7 fois le même rasoir.

Dernière modification par Bernard2K (22/10/2016 09h37)


Marchand de biens & formateur en investissement immobilier locatif.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 20/08/2018 12h38

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2408  

Mes tondeuses Panasonic sont la ER1611 et ER-PA10.

Comme déjà dit, à mon sens la première est plus adaptée aux cheveux qu’à la barbe (elle est un peu grosse et large pour épouser les formes du visage). Parmi les choses qui font que c’est une tondeuse pro : moteur linéaire très rapide, et lame X-taper recouverte de titane qui augmente la longévité (à vrai dire je ne l’ai jamais aiguisée en 3 ans !). La seconde est une tondeuse de finition, qui peut être adaptée à l’entretien d’une barbe courte puisqu’elle est livrée avec des peignes de 3 et 6 mm. Moi je l’utilise sans peigne puisque je porte une barbe très courte type "mal rasé".

Sur le site Panasonic US, je vois qu’ils promeuvent de nouveaux modèles : ER-GP80-K qui semble quasiment identique à la ER1611, et la ER-GP21-K qui semble aussi très proche de la ER-PA10. Pour autant mes deux modèles sont encore au catalogue, sur le site Panasonic France en tout cas.
Sur le site US, dans leur division "Shaving and gromming", il n’y a que 3 modèles : Professional Trimmers and Clippers - Panasonic US

Mais vraiment, plutôt que regarder les références de mes modèles, il vous faut rechercher la tondeuse qui sera adaptée à votre usage, en faisait des recherches de retour d’expérience.

Vous parliez de tondeuse filaire, mais chez Pana en tout cas, tous les modèles sont sur batterie. Pas le choix.

A noter, quand vous voyez des modèles vendus ici ou là : Panasonic fait aussi des tondeuses pour le marché domestique, qui n’auront pas les mêmes caractéristiques de qualité et de durabilité. Pour être sûr d’être dans la gamme pro, regardez en en bas du manche, sous "Panasonic + numéro de modèle", il y a la mention "for Professionnals".


Marchand de biens & formateur en investissement immobilier locatif.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 09/11/2018 12h11

Membre (2017)
Réputation :   40  

Je rebondis sur le message de Bernard2K car je viens d’acheter la tondeuse professionnelle (cheveux) Panasonic ER-GP80 dont il fait référence pour près de 130€.

Certes, cela représente un investissement, mais après avoir acheté une Babyliss à 40€ chez Carrefour pour au final me retrouver avec une tondeuse très bas de gamme, qu’il faut recharger 16 heures pour quelques dizaines de minutes d’autonomie et un moteur qui s’accélère et ralentit tout seul… avec en plus aucun indicateur de batterie, donc si vous commencez à vous couper les cheveux, vous avez plutôt intérêt à ce que la batterie tienne suffisamment longtemps pour finir sinon vous restez une dizaine d’heures avec une coupe partielle ! Bref, j’en ai eu marre et j’ai décidé de la revendre bradée sur leboncoin et d’en acheter une bonne.

Comme évoqué par Bernard2K, la ER-GP80 est très proche de la ER1611 et dispose des mêmes atouts. Pour faire mes choix, j’ai tendance à me baser sur les avis des consommateurs, et ils sont unanimes sur les qualités de cette tondeuse. En plus de ce qu’a évoqué Bernard, j’ajouterai qu’elle peut être utilisée sur batterie comme sur secteur. Point rassurant et non négligeable, notamment quant à la durée de vie de l’appareil, qui n’est plus corrélée à celle de la batterie.

A raison d’une coupe par mois à 20€, il (ne) me faudra (que) 6 mois pour l’amortir.

Pour la barbe, je suis sur du One Blade de Philips, j’en suis plutôt satisfait (usage barbe de 3 jours) même s’il faut parfois passer et repasser plusieurs fois pour atteindre tous les poils. Je n’achète quasiment pas de lame de rechange, qui sont hors de prix. Pour les changer, je profite de temps en temps d’offres dans lesquelles on retrouve un rasoir neuf (avec lame + une lame de rechange) pour le prix de deux lames. Mais globalement, je garde une lame plus d’un an.

Dernière modification par Dicci (09/11/2018 12h11)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 11/11/2018 16h22

Membre (2015)
Réputation :   85  

Bon alors ce sont des lames Iraniennes ( que j’ai achetées il y a un mois dans une petite boutique d’Ispahan ). Sauf erreur de ma part, c’est donc du farsi ( persan ), écrit avec cet alphabet que seuls les occidentaux (moi le premier) confondent avec l’alphabet arabe.



Code barre = 626 (Iran)

A priori ce sont des "TIZ" qui signifierait "aigu" et non "requin" ( mais je me méfie un peu des possibles confusions en anglais entre "shark" et "sharp" )

Et, pour l’anecdote, une des plus belles erreurs de marketing "culturel" si j’en crois ce qui est enseigné dans certaines écoles de commerce :

https://fr.slideshare.net/levi22usa/int … to-culture

En attente de confirmation, s’il y a un persanophone de passage … qui pourrait indiquer ce qu’il y a d’écrit sur l’emballage papier de la lame et à son dos.

Sur la lame elle-même, c’est très décevant, c’est en anglais des deux cotés.

Dernière modification par Asinus (11/11/2018 16h31)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 10/02/2019 19h00

Membre (2015)
Réputation :   21  

J’ai suivi le même parcours que vous : après presque 30 ans à me raser avec des rasoir jetables je suis passé au rasoir de sécurité.
Je me suis fait offrir (lors d’une promo) le Merkur Futur.

Pour les lames, je les achète sur eBay ; Ca ne coute pas grand-chose et il y a le choix. [url=J’ai suivi le même parcours que vous : après plus de 20 ans à me raser aves des rasoir jetables je suis passé au rasoir de sécurité.  Je me suis fait offrir (lors d’une promo) le Merkur Futur. Pour les lames, je les achète sur eBay ; Ca ne coute pas grand-chose et il y a le choix. Lames de Rasage Double Tranchant pour Rasoirs de Sécurité
J’en ai essayé plusieurs et pour l’instant, pour moi, le même compromis confort/tranchant, sont les lames Astra superior platinium. Mais à chaque nouvelle commande de Astra, j’achète 2 nouvelles marques pour tester, alors peut-être que dans quelque temps je tomberai sur une meilleur lame.

En général je me rase environ 4 fois avec la même lame, puis je la retourne et je me rase encore 3 fois. Donc, personnellement, une lame me fait 7 rasages.


Iuva te et caelum te iuvabit

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #12 11/02/2019 20h13

Membre (2015)
Réputation :   85  

Bonjour,

Pour acheter des lames, je trouve ce site vraiment bien fait, puisqu’on peut acheter des échantillons ( lame par lame ), des petites quantités ( paquet de base = 5 ou 10 lames ), ou carrément en gros, le tout avec un très large choix, et des prix ajustés :

RBC

Et quand on en teste plusieurs, on doit trouver celles qui conviennent ( à son rasoir, à sa barbe, à sa mousse, à sa façon de se raser ).

Pour ma part, j’aime bien les russes (Permasharp, Voskhod, Gillette 7 O’Clock), qui sont d’ailleurs loin d’être les plus chères ( par rapport aux allemandes ou aux japonaises ).


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 07/04/2019 13h21

Membre (2019)
Réputation :   7  

InvestisseurHeureux a écrit :

ZeroHedger a écrit :

Pour le blaireau, il faut voir cela comme un accessoire de tradition et son utilité est non négligeable.
Correctement utilisé, il permet de préparer la peau au rasage et de préparer correctement la mousse à partir d’une noisette de crème à raser.

J’ai pris sur ma virilité et m’en suis acheté un bas de gamme en supermarché hier ! Cela donne un coté plus "vintage" à la chose et, effectivement, cela s’applique mieux.

Puisque vous maîtrisez votre sujet, savez-vous comment se raser le cou (au niveau de la pomme d’Adam) sans irriter la peau (rougeur, petits boutons) ?

Rasoir de sûreté ou rasoir jetable, je n’ai toujours pas trouver la solution : de haut en bas, de bas en haut, de droite à gauche, rien ne va. On entend un brut de carotte rappée quand la lame passe, le rasage est approximatif et j’ai des rougeurs.

Bref, autant je me sens un maître ès rasage pour les joues et la moustache, autant le cou et la pointe du menton sont chaque jour une angoisse…

D’après ce site, il faut utiliser ces sens de rasage :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … r-sens.jpg

Mais quand bien même, cela ne règle pas le problème : à quarante ans, si je pouvais enfin résoudre cette énigme, vous feriez un heureux !

Peut-être ajouter une huile sous la crème de rasage pour le cou ?

Ou alors faire des rotations avec le rasoir et non plus une ligne droite ?

Voilà un secret bien gardé que mon père, fidèle au rasoir électrique, s’est abstenu de me transmettre !

Je vais essayer de vous répondre de mon mieux, compte tenu de mon expérience sur le sujet.
C’est un sujet qui m’a longuement intéressé plus jeune car je souffrais d’irritations fréquentes dues à une obligation de me raser tous les jours et "à blanc" comme on dit.

Pour limiter les irritations et rougeurs, quelque soit la zone rasée et notamment au niveau du cou qui est une zone délicate (j’ai le même problème que vous), il est impératif de respecter quelques règles surtout avec un Double Edge:

- Raser dans le sens du poil, c’est à dire du menton vers le bas du cou ;

- Ne surtout pas appuyer quitte à avoir une sensation de "flottement", le geste doit être beaucoup plus léger (entrainez-vous à tenir votre rasoir du bout des doigts afin que le poids de la tête du rasoir fasse le reste du boulot) ;

- Effectuez de petits gestes, vers le bas (d’environ 1 cm) en effleurant la peau. Des gestes plus précis et plus légers que ceux que vous feriez pour les joues par exemple ;

- Ne pas chercher à repasser plusieurs fois au même endroit (surtout pour le cou) par perfectionnisme. On ajustera la prochaine fois.

- Le geste doit être lisse et régulier, si vous avez l’impression de rencontrer un obstacle (typiquement le bruit de carotte rappée dont vous parlez smile ), levez le rasoir et ne poursuivez pas: irritation assurée

- Essayer de prendre un angle un peu plus fermé (c’est à dire plus proche de la peau) mais sans appuyez surtout, si l’angle est trop important les poils vont être "arrachés" et rougeurs assurées

- Se raser le matin à la sortie de la douche, quand on est encore tout mouillé! Le poil sera beaucoup plus souple et plus facile à raser.

- Essayez de tendre un peu la peau de votre cou d’une main en exerçant une légère pression avec votre autre main vers la pomme d’Adam tout en levant le menton;

- Une fois le rasage fini, rincez vous le visage à l’eau bien froide afin de refermer les pores.

Le cou est souvent une zone que l’on effectue en dernier, il est important de réhydrater la mousse qui aurait pu potentiellement sécher entre temps. Pour cela, humidifiez un peu le blaireau et repassez sur la zone concernée.

Vous pouvez tout à fait utiliser une huile de rasage à mettre avant la mousse pour faciliter la glisse du rasoir et hydrater la peau, j’en ai utilisé pendant quelques années mais j’ai arrêté désormais car la mousse que j’utilise est déjà bien hydratante mais ce n’est pas le cas pour toutes les mousses.
L’inconvénient c’est que ces huiles sont souvent couteuses et pas forcément nécessaires si vous avez une bonne mousse.

Ça fait beaucoup de choses à penser en même temps, mais vous verrez que en quelques séances les irritations disparaîtront, car vous aurez pris le coup de main! smile

Dernière modification par ZeroHedger (07/04/2019 13h25)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 13/09/2019 09h11

Membre (2014)
Réputation :   49  

Le souci de l’huile c’est le comédon. J’ai essayé une fois l’huile d’abricot et le lendemain j’avais un comédon. Il faut peut-être dégraisser après le rasage avec un savon d’Alep par exemple. Il y a des huiles moins comédogènes que d’autres je suppose. ET ça dépend sûrement du type de peau : grasse, mixte, sèche… C’est assurément un sujet complexe.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 04/03/2020 18h22

Membre (2014)
Réputation :   49  

bibike a écrit :

Me reste plus qu’à trouver un après rasage, je pensais que c’était du pur marketing mais j’ai la peau en feu avec les lames de sûreté et je pense que ce ne serait pas du luxe pour calmer rougeurs et éventuels petits boutons (surtout au niveau du cou). Je vais relire la file depuis le début mais si vous avez des suggestions de crème après rasage coupe feu/hydratante, je suis preneur !
Bonne journée.

Les petits boutons peuvent venir du fait que le poil n’est pas coupé dans le bon sens. Dans mon cas ça venait de là : j’avais une petite zone du cou où le poil était "à l’envers" par rapport au reste du cou, mais il est hors de question d’y faire derrière une deuxième passe "cross" (=XTG).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 04/03/2020 18h53

Membre (2015)
Réputation :   85  

Bonjour Bibike,

ce n’est pas tout à fait normal d’avoir "la peau en feu" après un rasage avec un rasoir et des lames "de sûreté". C’est normalement pas plus agressif (voire moins) qu’un vulgaire rasage avec un multi-lames commercial. 

Peut-être appuyez vous trop fort, ou votre mousse n’est pas assez onctueuse et épaisse, ou vous ne vous passez pas la lame dans le bon sens  … je ne sais pas. Il faut glisser en douceur et garder à l’esprit que le rasage se fait en deux passes : inutile de chercher la perfection à la première.

Pensez aussi à changer vos lames régulièrement. J’utilise de nombreuses lames différentes. Pour un rasage quotidien, certaines vont à la poubelle après 2/3 rasages, d’autres vont plus loin. Dès que ça "arrache" ou que ça "tire sur la peau", il faut changer.

Il peut néanmoins arriver qu’il reste des petits boutons, ou des micro coupures. Dans ce cas, la pierre d’alun ( ça coûte 10 € et ça vous survivra sans doute ) est une merveille. Bien plus efficace qu’un après-rasage à l’alcool. ( Même si j’utilise aussi, plutôt pour essayer de me sentir "frais et beau" comme dans les pubs … mais ça reste du cosmétique. J’aime bien la marque Proraso).


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 27/11/2020 11h13

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2408  

Voici un site extraordinaire, qui détaille la physique derrière l’aiguisage des lames en général et des lames de rasoir en particulier, avec clichés obtenus au microscope électronique :
Home – scienceofsharp

C’est en anglais et ça demande un certain investissement en temps et en attention, car on ne peut guère le lire en diagonale (si on ne prend pas la peine de commencer par lire les définitions des termes, on ne s’en sort pas).

Entre le confinement et les longues soirées d’hiver, ça pourra intéresser certains esprits curieux.

Un peu d’aide pour le vocabulaire :
keenness = fineness : la largeur du tranchant, à son apex ou edge (le fil du tranchant). Si on approxime la section du fil par une forme en demi-cercle, la keenness en est le diamètre. La moitié de cette distance sera le edge radius (rayon du tranchant). On considère généralement qu’il faut un tranchant d’une largeur de moins de 100 nm pour bien se raser.
sharpness = thinness : la largeur du tranchant, mesurée cette fois à 3 micromètres en-deca du fil.
Il faut noter que les rasoirs sont aiguisés en posant la lame à "plat", c’est à dire que l’angle d’aiguisage est donné par la largeur du dos du rasoir. Dans son cas, son rasoir a un angle de 8,25 ° par rapport à l’axe central de la lame, soit un angle total de 16,5 ° entre les deux faces du biseau (cet angle total est appelé en anglais inclusive angle).
bevel : biseau
hone = aiguisage fin réalisé sur des pierres généralement de granulométrie 1000 à 16000 environ. A noter que sur un rasoir en parfait état, on ne fait un tel aiguisage que sur une pierre extrêmement fine (4000 à 8000), à un intervalle de une fois par semaine à une fois par an (selon les auteurs) ; pour l’entretien quotidien, un affilage au cuir nu suffit.
stropping = affilage réalisé sur du tissu ou du cuir (le strop material), toujours en tirant, avec ou sans pâte. En français, on dit affiler mais aussi repasser ("on repasse le rasoir sur le cuir").
strop : c’est le support sur lequel on affile ; les deux formes les plus courantes sont la lanière et la raquette.
steeling = aiguisage réalisé sur un fusil de boucher. L’auteur fait cet aiguisage en poussant. Les bouchers le font en tirant ou en poussant selon comment ils ont appris ou selon ce qu’ils ont à couper.
edge-leading : littéralement, "le tranchant en premier" : aiguisage en poussant (comme si on voulait couper la pierre) ; c’est le mouvement qui est généralement fait quand on aiguise sur des pierres car cela produit un tranchant sans morfil.
edge-trailing : littéralement "le tranchant en dernier" : aiguiser en tirant (comme pour étaler du beurre) : c’est le mouvement qui est généralement fait quand on affile sur un tissu ou un cuir. Il est également utilisé sur une pierre si l’on veut obtenir un tranchant bien fin, quitte à avoir du morfil qui sera éliminé ensuite.
micro-convexity = micro-convexité : c’est la forme obtenue en affilant : le biseau est convexe, avec un angle qui augmente (entre 19 et 25° généralement), mais seulement sur les derniers microns. Dès qu’on s’éloigne du tranchant de plus de quelques microns, le biseau est bien triangulaire à 16,5 °. Donc l’affilage ne génère pas un biseau convexe, mais un biseau micro-convexe.

Pour ceux qui utilisent des lames fabriquées industriellement (rasoirs jetables ou à tête jetables ou de sécurité ou shavette), vous aurez sans doute la curiosité d’aller voir à quoi ressemblent vu de près (on trouve dans la même page une lame de cutter OLFA : depuis le temps que j’utilise des cutters, maintenant je vois mieux pourquoi ça coupe bien mais aussi pourquoi ça s’émousse assez vite) : A Comparison of Several Manufactured Blades – scienceofsharp

Spoiler Concernant l’affûtage manuel des rasoirs, je vous révèle la conclusion de ces longues pages :
Pour bien raser, un rasoir doit avoir un fil très fin (idéalement dans les 30 à 50 nm de largeur) mais suffisamment robuste, ce qui s’obtient grâce à l’affilage qui produit la micro-convexité du tranchant (un tranchant trapu en quelque sorte).
Car le tranchant obtenu sur des pierres, même très fines, présente l’angle normal du rasoir, selon un angle très aigu (16,5 °) ce qui le rend donc fragile ; de plus le fil de ce tranchant est un peu trop large (souvent dans les 100 à 200 nm) et un peu irrégulier (en forme de montagnes).
A partir de ce tranchant obtenu sur la pierre, la phase de l’affilage permet d’obtenir un angle localement plus large (19 à 25 °) ce qui rend le tranchant plus robuste ; un fil néanmoins très étroit (30 à 50 nm) ce qui rend la coupe très efficace, et un fil droit, sans indentations ni morfil, ce qui rend le rasoir non agressif pour la peau. L’affilage gagne donc en keenness et en robustesse du tranchant, au détriment de la sharpness. Cet affilage idéal est difficile à obtenir, et c’est là qu’il est intéressant de suivre les préconisations de l’auteur (ou au moins de s’en rapprocher), préconisations résumées dans : Simple Straight Razor Honing – scienceofsharp (sans oublier de lire les commentaires, qui comportent de nombreuses réponses instructives de l’auteur).

Si j’arrive à intégrer l’image, voici le gros plan et la vue en coupe de ce tranchant idéal :


On voit bien les trois qualités obtenues par l’affilage soigné :
- un fil très étroit (le sommet est vraiment très pointu, il doit faire dans les 20 nm de large seulement),
- le fil et les côtés sont très lisses et réguliers (à cette échelle,  avant l’affilage, la lame ressemble aux montagnes des Alpes, alors que là c’est très lisse),
- cet angle de 25° qui donne un tranchant relativement trapu : 1,7 micron de large à 3 microns de distance, alors que l’angle d’origine de 16,5 ° ne donnerait une largeur que de 0,9 micron à 3 microns de distance.

Ce qu’on ne voit pas sur cette image car il faudrait faire un zoom arrière, c’est que, en dehors des 5 ou 6 derniers microns où il y a cette micro-convexité, le reste de la lame reste très fine, puisqu’on retrouve l’angle très aigu de 16,5 ° dès qu’on est au-delà des 6 derniers microns.

PS : je n’assure pas le SAV de ces pages et de ces préconisations. Si vous avez des questions, adressez-les à l’auteur, ou bien rejoignez un forum spécialisé en coupe-choux.

Dernière modification par Bernard2K (28/11/2020 08h59)


Marchand de biens & formateur en investissement immobilier locatif.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 29/11/2020 12h18

Membre (2010)
Top 150 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   158  

Et la Lumière fut…
Une subite impulsion en prenant ma douche ce matin : se raser sous la douche les yeux fermés, tout en bénéficiant de l’eau chaude
Aussitôt pensé, aussitôt fait
Marvellous

Système à breveter d’urgence !

Dernière modification par Job (29/11/2020 12h19)


Ericsson…!  Qu'il entre !

En ligne En ligne

 

[+1]    #19 18/08/2021 17h29

Membre (2014)
Réputation :   3  

Bonjour kiwijuice,

Je vous conseille effectivement de fouiller dans la gamme Wahl "Professional". J’utilise avec bonheur une "Detailer" depuis de nombreuses années de façon très similaire à celle que vous envisagez. Si vous n’avez pas de contrainte particulière, les versions filaires me semblent bien plus appropriées tenant compte du fait que la plupart des tondeuses tombent en panne par usure des batteries liées à leur faible temps d’utilisation pour les particuliers. C’est ce que j’ai fait et ne le regrette pas.

Attention toutefois, quand on est habitué à une tondeuse grand public la coupe peut surprendre par son efficacité. Ce n’est pas un rasoir mais on peut malgré tout se couper si on n’est pas attentif.

J’utilise également un coupe-chou pour la finition, plus par plaisir d’ailleurs, car le résultat obtenu avec ma tondeuse est déjà assez bon (disons qu’on perd 3 à 4 heures par rapport à un rasage "fesse de bébé").

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 18/08/2021 18h28

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2408  

kiwijuice : j’ai indiqué dans ce fil les références de mes tondeuses Panasonic Professionnal.

Si l’on veut être sûr que l’on a les références les plus actuelles, on peut regarder le site "pro" de Panasonic Professionnal, pour voir ce qu’ils vendent actuellement. Toujours vérifier que ce qu’on envisage d’acheter fait bien partie de la gamme professionnelle.

Pour acheter, ensuite, une fois qu’on a les références, c’est facile : un coup de moteur de recherche… Ce n’est effectivement pas en magasin physique. Il faut chercher un vendeur sur l’internet (amazon, ebay…). Si l’on veut être sûr que l’on pourra faire jouer la garantie, il vaut mieux acheter auprès d’un vendeur français et "sérieux".


Marchand de biens & formateur en investissement immobilier locatif.

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur