Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 27/07/2017 19h54 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Banni
Réputation :   -3 

Je surveille cette société depuis quelques semaines….
   Malgré  des résultats en deçà des prévisions, la sanction de Mr market me semble un peu disproportionné sur le cours ce qui pourrait constituer un bon point d’entrée.
   Bic est une belle marque, qui a toujours su s’adapter. La cession est manifestement l’ébauche du redressement, il faudra aussi que le management retrouve des part de marchés sur le continent Américain…. La trésorerie est le dernier des soucis de BIC, il faudra de la croissance.
   Le seul petit bémol de mon côté qui m’enpêche d’ouvrir une ligne plus importante: un positionnement d’initiés sur leur société, c’est l’inverse qui se produit …

Hors ligne

 

#27 27/07/2017 20h07 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   34 

Même analyse, je continue à renforcer.
Je pense que le management fait ce qu’il faut et a une vision long terme qui lui permet de ne pas craindre de dégrader temporairement sa rentabilité pour renforcer ses positions

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par corran (27/07/2017 20h09)

Hors ligne

 

#28 03/08/2017 10h22 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   34 

Malgré un premier semestre en demi-teinte avec une révision de la croissance organique à la baisse (de 5%+ à 3-4%), le titre reprend des couleurs grâce à l’annonce d’un ajustement à la baisse des investissements marketing. La baisse à 2 chiffres des ventes de rasoir aux Etats-Unis est un peu inquiétante ; malgré tout, le titre reste assez peu cher comparé à ses pairs en FMCG (seule à avoir un PER <20 et une position financière nette)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#29 03/08/2017 10h22 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   

Les résultats semestriels de BIC sont sortis ce matin :

Boursier.com a écrit :

Bic lance ce matin un avertissement sur ses objectifs, avec une croissance organique qui sera comprise entre 3 et 4% au lieu de 5%.

Boursier.com a écrit :

Le chiffre d’affaires du premier semestre a atteint 1,06 milliard d’euros, en progression de 3% en données publiées et de 0,3% sur une base comparable. Le second trimestre a cependant été marqué par une reprise par rapport au premier, puisque les ventes sont en hausse de 5,6 % en données publiées et de 3,9 % en base comparable à 593,7 ME (consensus 597 ME). Le résultat d’exploitation normalisé de la première moitié de l’année s’établit à 219,4 millions d’euros, soit une marge de 20,6%. Sur le seul second trimestre, cette marge ressort à 23,3% pour 138,2 ME (consensus 132 ME). Le bénéfice net part du groupe se contracte en revanche de -7,5% à 129,6 ME. La direction souligne que le second trimestre a permis de stabiliser l’activité, avec des ventes de rentrée scolaire aux distributeurs qui ont été plutôt bonnes, et de solides performances pour les briquets en Europe tandis qu’un rebond s’est dessiné aux Etats-Unis. Dans les rasoirs, le vieux continent et les émergents sont restés bien orientés, mais l’Amérique du Nord reste un marché problématique et très concurrentiel.

Je garde ma position sur BIC, j’hésite presque à renforcer un peu…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#30 04/10/2017 07h23 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   17 

AOF a écrit :

02 oct 2017
Bic chute de 9% à 92,25 euros. Le groupe a annoncé vendredi dernier soir que la croissance organique de son chiffre d’affaires annuel devrait être légèrement inférieure à 2 %, en-dessous de la fourchette de + 3% à + 4% précédemment communiquée. "A ce niveau de croissance du chiffre d’affaires, nous prévoyons un recul de la marge d’exploitation normalisée 2017 inférieur à 100 points de base", a indiqué le groupe, confirmant ainsi sur ce point ses perspectives données début août.

En ligne

 

#31 01/02/2018 11h42 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   

Agefi-Dow Jones a écrit :

L’action Bic (BB.FR) chute de près de 10% jeudi en début de séance, tombant à un plus bas depuis octobre, à 83,80 euros, après avoir indiqué que sa marge d’exploitation normalisée risquait de diminuer cette année. Mardi soir, le fabricant de stylos, briquets et rasoirs a annoncé tabler sur une croissance organique de son chiffre d’affaires comprise entre 1% et 3% en 2018, après 1,4% de croissance en 2017, et sur une marge d’exploitation normalisée comprise entre 17% et 18%, en baisse par rapport au taux de 19,8% de l’exercice écoulé, du fait d’une hausse des coûts des matières premières et de dépréciations plus élevées. Si les résultats de 2017 se révèlent plutôt satisfaisants, note Oddo BHF, l’avertissement est sévère concernant l’année en cours.

L’analyste Christophe Chaput misait plutôt sur une croissance organique supérieure à 3% et sur une marge de 19,1%. Abaissant son objectif de cours à 93 euros, au lieu de 106 euros auparavant, le bureau d’études ramène son conseil de "acheter" à "neutre" ed : VLV

Je suis cette valeur mais je ne suis pas actionnaire aujourd’hui

Hors ligne

 

#32 01/02/2018 12h14 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour,

La période est difficile pour Bic, entre déception des résultats 2017 et avertissement sur 2018.

Revoilà l’action autour de 85€ : au regard des multiples de valorisation, je ne trouve pas que ce soit un niveau d’achat ou une opportunité (voir analyse de 2013 par IH).

Ce momentum permet surtout de revenir à des niveaux "normaux" pour l’action, à mon sens ! Le dividende étant assez robuste, et avec une année 2018 sans grande surprise, je pense que BIC va fluctuer durablement entre 80 et 90€.

AMF : pas actionnaire.

Hors ligne

 

#33 01/02/2018 17h02 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   80 

J’avoue que même si Bic reste une très belle entreprise avec une excellente image de marque ils sont sur des marchés en déclin et cela fait bien longtemps qu’ils n’ont plus trouver de relais de croissance.
- Papeterie/stylos: déclin mortel
- Rasage: Passé de mode
- Nautisme: Ultra niche

Bref, à moins de sortir un smartphone je ne vois comment ca pourrait évoluer positivement (a moins d’embaucher Besson).
Q.


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#34 25/02/2018 14h07 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   27 

doug a écrit :

Revoilà l’action autour de 85€ : au regard des multiples de valorisation, je ne trouve pas que ce soit un niveau d’achat ou une opportunité (voir analyse de 2013 par IH).
AMF : pas actionnaire.

Assez d’accord avec vous. Je scrute les actions à leur plus bas depuis un an et Bic en fait partie. Je suis convaincu que c’est une belle société, qui se prête assez bien en tant que "société défensive" (on vendra toujours des stylos et des briquets si crise ou pseudo-crise-, gérée de manière relativement conservatrice, mais je ne pense pas qu’elle soit dévalorisée aujourd’hui. Elle est peut-être à sa "juste valeur". et un point d’entrée autour de 65-70 euros pourrait être plus intéressant.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech