Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de SAP sur nos screeners actions.

#1 23/09/2013 23h11

Membre (2011)
Réputation :   32  

"SAP : Le leader mondial de la gestion des ressources de l’entreprise, l’ERP."

L’action a pas mal baissé… Je la surveille et me pose des questions pour un point d’entrée.
SAP est assez bien diversifié géographiquement et rentre dans le cadre du PEA (même si ce n’est pas un argument de poids).

Des avis ?

Mots-clés : sap

En ligne En ligne

 

#2 27/09/2013 14h28

Membre (2013)
Réputation :   6  

Je me pose des questions aussi.
Trop pour pouvoir vous éclairer. wink
Disons qu’elle aurait l’avantage de bien diversifier mon PEA, aussi bien sectoriellement que géographiquement. Ceci dit, ce n’est pas suffisant pour acheter.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 27/09/2013 20h51

Membre (2011)
Réputation :   3  

Un article sur le sujet

Des leaders fragilisés ?, Les éditeurs de logiciels français sur un petit nuage - Investir-Les Echos Bourse

NB: j’ai des actions SAP … et souhaite me renforcer

Hors ligne Hors ligne

 

#4 28/09/2013 08h02

Membre (2012)
Réputation :   31  

SAP permet d’avoir des transactions "real time" tandis que son plus gros concurrent, Oracle, est très fort en base de données mais n’a pas de transactions real time. Avec Oracle, vous devez faire tourner des batchs.

De plus, SAP reste le nec plus ultra en terme de ségrégation des taches, une notion évidemment très importante pour le contrôle interne.

Il manque encore une corde a leur arc: avoir un outil de consolidation financière. Peut-être parviendront-ils a offrir qqch dans le futur, par le biais d’une acquisition?

L’avenir devrait etre assez rose pour SAP….

Hors ligne Hors ligne

 

#5 28/09/2013 08h32

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   646  

Je lorgne aussi cette action qui permet effectivement de diversifier son PEA.
Cela est aussi intéressant car il vaut mieux mettre des sociétés allemandes de croissance :  la retenue à la source sur les dividendes, non récupérables sur le PEA est de 26% ; ici le dividendes est inférieur à 1,5% donc cela joue moins.

Reste, en ce qui me concerne, les frais de transaction, qui sont élevés sur Boursorama.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 28/09/2013 13h25

Membre (2010)
Réputation :   154  

Stockjunkie a écrit :

Il manque encore une corde a leur arc: avoir un outil de consolidation financière. Peut-être parviendront-ils a offrir qqch dans le futur, par le biais d’une acquisition?

Non, ils ont déjà un outil de consolidation qui est utilisé par de nombreux groupes francais (y compris du CAC40) : "SAP Business Object Financial Consolidation". Cela depuis qu’ils ont racheté Cartesis Magnitude en avril 2007.


investment in knowledge pays the best interest

Hors ligne Hors ligne

 

#7 28/09/2013 13h59

Membre (2012)
Réputation :   31  

Autant pour moi!

Il fut en temps ou j’étais utilisateur de Magnitude. Je suis clairement passé a côté de ce rachat par SAP.

Merci pour ces précisions.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 26/10/2020 11h47

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3378  

INTJ

-18% pour SAP qui annonce des résultats moins bons que prévu :
Le géant allemand des logiciels SAP revoit à la baisse ses prévisions de résultats

SAP est une des rares valeurs européennes pour suivre la "cloudification" des systèmes d’information, et elle était (à tout le moins jusqu’ici) dans le portefeuille de beaucoup de gérants.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 26/10/2020 15h41

Membre (2019)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   74  

Le marché ne semble pas apprécier l’accélération de SAP dans le cloud alors qu’objectivement (et c’est ce qu’avance le CEO), c’est un marché en croissance avec des revenus récurrents.

J’ai même vu un article qui se demandait s’il y avait de la place pour l’entreprise face aux mastodontes américains… Je pense que certains journalistes ont du mal à mettre en relation différents sujets connexes [fin de la parenthèse].

A l’heure où on parle de souveraineté nationale (ou Européenne), le fait de maintenir les données des Européens sur leur continent (ou tout du moins dans des entreprises du continent) tel que le souhaite l’UE avec son projet Gaia-X, SAP a la capacité de s’accaparer une grosse part de marché, car mine de rien avec 7 milliards € de CA l’an passé, c’est probablement la plus grosse entreprise Européenne du secteur. De plus, avec son progiciel, elle a des clients captifs qui pourraient plus facilement être convertis sur cette activité.

De plus, les opportunités en M&A ne sont pas à exclure…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 26/10/2020 16h02

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   483  

Plusieurs lectures sont possibles.

1) Comme avec DSY, soudainement les investisseurs découvrent le cycle économique. Et oui, Concur va pas redécoller si personne ne voyage

2) Les gérants européens n’ont pas bcp de choix dans la tech en Europe. Tout le monde est bourré de SAP, ASML et Adyen. Qui est l’acheteur marginal de ces titres?

3) Les investisseurs sont inconstants. Ils pénalisent SAP pour sa nouvelle guidance de marge due au cloud mais récompensent les boites US full cloud.

4) A 25x les EPS, une boite qui ne fait pas de croissance du CA, c’est cher. Guidance topline pour 2020: max de €27.8bn et le FX récent n’est même pas intégré donc possibilité d’avoir des revenus en baisse en 2020.

Perso j’aime pas trop les boites comme SAP qui annonce des marges non IFRS à 30% mais qui délivre en IFRS 20%. Cela dit, belle boite avec grosses positions dans les gros corporates.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#11 15/01/2021 09h42

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   308  

INTJ

Bonjour,

SAP "pré annonce" ses résultats annuels - WTF c’est quoi ce concept !?! Des résultats au doigt mouillé ? Entre les résultats non IFRS et les pré annonces, ils sont drôlement créatifs :-D

https://news.sap.com/2021/01/sap-pre-an … 0-results/

C’est un peu mieux qu’anticipé, dans le haut de la fourchette annoncée. Il faut dire qu’ils avaient bien chargé la barque sur la publi du T3. Les reconfinements du T4 n’ont pas fait trop de dégâts apparemment… Point notable, le FCF à 5,9 milliards (ils avaient annoncé 4,5 !).

En 2021 ils anticipent un CA peu ou prou identique et une baisse du résultat opérationnel à cause de la transition vers le cloud.

Publication plutôt bien accueillie par un marché frileux ce matin.

Bonne journée à tous

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Nemesis (15/01/2021 10h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 17/02/2021 11h43

Membre (2020)
Réputation :   81  

Toujours en baisse aujourd’hui. Je ne comprends pas.
     - C’est une des rares valeurs technologiques à ne pas se négocier à son plus haut annuel.
     - Les résultats 2020 ont plutôt été meilleurs que prévus.

Il y a eu un profit warning en fin d’année dernière, en lien avec la cloudification des activités et on a l’impression que l’action n’arrive pas à repartir depuis.

Avez-vous une idée sur pourquoi ça ne redécolle pas ? Est-ce que SAP est en train de perdre sa place de leader ou qu’il y a des menaces en ce sens ?

Je suis un peu actionnaire et intéressé par me renforcer aujourd’hui.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 17/02/2021 11h52

Membre (2018)
Réputation :   31  

Pour être un utilisateur coté IT, SAP joue un jeu dangereux sur son modèle de licence.
Tout le monde ne se rue pas sur la version s4 qui devait tuer la concurrence avec, enfin, des ecrans sexy et web … sauf que l’investissement est assez lourd pour avoir ce que l’on souhaite.
Et son modèle cloud refroidit du monde. Avant on avait du on-premise (hébergé par les sociétés) maintenant toutes les solutions autour de s4 se font sur le cloud avec des tarifs au niveau des licences qui ne sont pas données plus le coût des tenants (environnements non productifs).

Mais en discutant avec les dsi, en cette periode de "crise" les seuls qui n’ont pas joué le jeu sont les éditeurs…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 17/02/2021 12h12

Membre (2019)
Réputation :   36  

Bonjour,

La vraie question est que se passera-t-il quand la version anterieure ne sera plus supportee ?
Les clients accepteront de changer de modele (on premise -> cloud) et upgraderont leur version ou seront-ils prets a payer une migration longue et couteuse vers un autre outil (qui necessitera un long et couteux accompagnement au changement) ?

Bien cordialement,

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #15 17/02/2021 12h23

Membre (2019)
Top 10 Année 2021
Top 5 Portefeuille
Réputation :   703  

@Priority

Avez-vous une idée sur pourquoi ça ne redécolle pas ? Est-ce que SAP est en train de perdre sa place de leader ou qu’il y a des menaces en ce sens ?

Je suis un peu actionnaire et intéressé par me renforcer aujourd’hui.

Quand on regarde les chiffres (je ne parle pas d’un point de vue utilisateur ou autre) il est difficile de nier que SAP est has been. L’entreprise n’a quasiment plus de croissance (5% par an du CA sur les 3-4 dernières années) et avec des prévisions encore plus molles pour les 3 prochaines années.

L’entreprise perd rapidement des parts de marchés dans le CRM vs SalesForce, et également dans les autres domaines.

Il y a de la dette au bilan vs de la trésorerie pour les concurrents US…
Les marges sont stables voir en déclin.

Pas grand chose d’intéressant selon moi qui motiverait l’achat.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #16 17/02/2021 12h48

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   150  

Attention aux termes:
La "nouvelle" version SAP S/4HANA est disponible en plusieurs options et l’on n’est pas obligé de passer au Cloud géré par SAP si l’organisation n’est pas prête (notamment la capacité de réaliser des Tests de Non Régression lors des fréquentes releases)
SAP S/4HANA Cloud and On-Premise Deployment Options | SAP Blogs

La précédente version "SAP ECC" ou SAP Business Suite 7 sera maintenue jusqu’en 2027 et les partenaires pourront choisir une maintenance étendue jusqu’en 2030.

Les principaux freins ce sont:
- le manque de sachants "process" dans les entreprises (type Key User+ ou BPO). Les key-users se tapent 100% de leur taf + une charge à mi-temps de rédaction de besoin/spécifications/tests/support niveau 0-1/formation qui n’est absolument pas valorisée par les employeurs.
Les TMistes changent tous les 3 ans pour réduire les coûts donc la documentation est à la rue. Il faut bien lire les commentaires du code ;-)
=> donc ça n’attire personne.
- le manque de consultants formés qui font toute leur carrière sur le produit. Au bout de 15-20 ans, ils en ont ras la casquette. Avant, on avait des financiers avec une expérience en entreprise qui devenaient consultant Finance/Contrôle de gestion, maintenant on fait la sortie des écoles de commerce… Et c’est la même chose pour la logistique avec des consultants qui n’ont jamais réalisés un inventaire ou une vraie réception marchandise.
=> Et pour contourner ce problème, on envoie une bonne partie de l’activité dans les pays émergents.

SAP rajoute pleins d’innovations (IA via Machine Learning, IoT, API…) mais les DSI sont coincés entre les achats qui disent trop cher et le PDG qui ne comprend pas le manque d’agilité de son organisation.

C’est typiquement le même piège que pour le SI du système de retraite des armées LOUVOIS et son échec cuisant.
Du changement OUI mais il faut SIMPLIFIER et muscler son jeu !

Le core de SAP c’est la finance + la logistique + le reporting (Sap Analytics Cloud ou SAC)
La partie CRM est attaquée par Salesforce, mais ils n’ont jamais eu une énorme PdM
La partie Achats (Ariba) est attaquée par Coupa
Sur la partie Finance, il y a pleins de nouveaux outils complémentaires qui permettent de fluidifier les process
Blackline, Anaplan.
=> Potentiellement des opportunités d’achats plus intéressantes pour les clients que Qualtrics…

Dernière modification par Patience (17/02/2021 12h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 17/02/2021 12h59

Membre (2018)
Réputation :   31  

Patience a écrit :

Attention aux termes:
La "nouvelle" version SAP S/4HANA est disponible en plusieurs options et l’on n’est pas obligé de passer au Cloud géré par SAP si l’organisation n’est pas prête (notamment la capacité de réaliser des Tests de Non Régression lors des fréquentes releases)
SAP S/4HANA Cloud and On-Premise Deployment Options | SAP Blogs

Ce n’est pas tout a fait ce j’ai dit. On a encore le choix d’avoir le coeur s4 on-premise mais la quasi totalité des solutions autour sont cloud (field service management et service cloud qu’on met en place en ce moment par exemple mais c’est la meme chose avec ariba, leonardo et autres.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 17/02/2021 13h54

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   308  

INTJ

Priority a écrit :

Avez-vous une idée sur pourquoi ça ne redécolle pas ? Est-ce que SAP est en train de perdre sa place de leader ou qu’il y a des menaces en ce sens ?

Bonjour,

Je sais que l’analyse graphique n’est pas à la mode sur ce forum, mais je dirais qu’il s’est passé une collision avec la MM100 :-)

Ensuite, plus fondamentalement, c’est un dossier sur lequel il va falloir être patient. La transition vers le cloud impacte les revenus négativement dans un premier temps. Cela va prendre quelques trimestres avant de démontrer que les clients suivent et que la croissance redémarre (si elle redémarre).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 17/02/2021 15h50

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   150  

Pour info, 20% de Qualtrics a été introduit en bourse le 28/01 à $30 (pour une fourchette à $27-$29), ouverture à $41.85 et clôture à $45,5. (Ça fait une PV de 40% pour ceux qui ont réservé les actions et vendu dès l’ouverture)

SAP a acheté Qualtrics $8 milliards en 2018 et a déjà récupéré $3,6 milliards en en cédant 20% à $30. Pas trop mauvais comme deal…

Le 05/02, pic à $55, SAP à 110€
Là on est revenu à $45, SAP à 105€

SAP détenant 429 millions d’actions, chaque augmentation ou diminution de 1,00 dollar du prix de Qualtrics se traduit par 0,30 euro pour les actions de SAP

Je pense que ça peut expliquer les vagues de ces derniers jours…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 14/04/2021 16h44

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3378  

INTJ

Pour ceux qui avaient des doutes sur la transition de SAP vers le nuage :

SAP a écrit :

SAP Pre-Announces Stellar Start to 2021
Fastest Growth in New Cloud Business in Five Years Reaccelerates Current Cloud Backlog, Up 19% at Constant Currencies, to €7.6 Billion


    IFRS Cloud Revenue Up 7%; Non-IFRS Cloud Revenue Up 13% At Constant Currencies
    IFRS Software Licenses Revenue Up 7%; Non-IFRS Software Licenses Revenue Up 11% At Constant Currencies, Fastest Growth in Five Years
    IFRS Cloud & Software Revenue Up 1%; Non-IFRS Cloud & Software Revenue Up 6% At Constant Currencies
    IFRS Operating Profit Down 21%; Non-IFRS Operating Profit Sharply Up 24% At Constant Currencies
    IFRS Operating Margin Down 3.4pp; Non-IFRS Operating Margin Up 4.9pp At Constant Currencies
    IFRS EPS Up 29%; Non-IFRS EPS Up 63%
    Raises Full-Year Outlook

Source : SAP Announces Preliminary First Quarter 2021 Results, Raises Full-Year Outlook | SAP News Center

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 22/04/2021 20h55

Membre (2020)
Réputation :   67  

En complément des pré-annonces communiquées par IH il y a quelques jours :



ZoneBourse a écrit :

SAP a annoncé jeudi avoir signé un début d’année ’extraordinaire’, grâce notamment à ses prises de commandes dans le ’cloud’, qui n’avaient jamais été aussi dynamiques depuis cinq ans.

Le groupe allemand, premier éditeur européen de logiciels, indique avoir dégagé sur les trois premiers mois de l’année un bénéfice d’exploitation hors exceptionnels au plus haut depuis 10 ans.

Ce résultat opérationnel dit ’non-IFRS’ a progressé de 17% sur la période janvier-mars pour atteindre 1.74 milliards d’euros, avec une marge d’exploitation en progression de 4,7 points à 27,4%.

Dans son communiqué, le concepteur de logiciels d’entreprise souligne que son carnet de commandes dans le ’cloud’ a bondi de 15% au cours du trimestre pour se monter désormais à plus de 7,6 milliards d’euros.

Conséquence, SAP a relevé ses prévisions dans le ’cloud’, prévoyant désormais un chiffre d’affaires de 9,2 à 9,5 milliards d’euros dans le domaine, soit une hausse de 14% à 18% à taux de change constants, alors que sa précédente prévision allait de 9,1 à 9,5 milliards d’euros.

Son résultat opérationnel non-IFRS devrait, lui, ressortir entre 7,8 et 8,2 milliards d’euros cette année, contre 8,3 milliards d’euros l’an dernier.

Source.


SAP termine la journée à +2,45% et surtout proche des 120€ qui était le niveau de son cours avant le décrochage de fin 2020.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 13/10/2021 07h53

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3378  

INTJ

Bien vu pour cet article publié il y a un mois dans le Barron’s :
Buy SAP Shares Ahead Of September Quarter Earnings, Analyst Advises | Barron’s

Barron’s le 9 septembre 2021 a écrit :

Analyst Johannes Schaller has a Buy rating on SAP (ticker: SAP) shares and added a “catalyst call Buy” ahead of earnings and after a European technology conference that the firm held last week.

In a research note, Schaller wrote that presentations at the event by IT services companies like Capgemini and Atos left him “incrementally more positive on demand for SAP products,” in particular the company’s core S4/HANA cloud-based enterprise resource planning, or ERP, software.

Schaller noted that some SAP clients were hesitant to engage in “large, transformational projects” during the pandemic, but that the trend is changing now.

Et en effet, les résultats trimestriels dépassent les attentes et le management relève les prévisions :

SeekingAlpha a écrit :

SAP SE (NYSE:SAP) reported Q3 preliminary Non-GAAP EPS of €1.74 vs. a consensus of €1.36; Total revenue was up 5% Y/Y to €6.84B vs. €6.75B.
Current cloud backlog was up 24% to €8.17B and up 22% at constant currencies (’CC’); S/4HANA Non-IFRS current cloud backlog was up 60% to €1.28B and up 58% at CC.



For the full-year, SAP now expects €9.4B-9.6B cloud revenue at CC, compared to the previous range of €9.3-9.5B; Cloud and software revenue of €23.8B-24.2B vs. a prior range of €23.6B-24.0B.

The German software company sees 2021 operating profit between €8.1B to €8.3B at CC vs. €7.95B to €8.25B prior.

SAP est en train de réussir sa transition vers le nuage.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 14/01/2022 19h00

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3378  

INTJ

SAP a publié son T4-2021, et confirme que la transition vers le modèle SaaS est bien installée, avec une forte croissance :

SAP a écrit :

The software firm delivered record cloud performance, with cloud revenue up 28% Y/Y (+24% at constant currencies) to €2.61B in Q4. SAP S/4HANA cloud revenue grew 65% to €329M, while cloud and software revenue was up 6% to €6.99B.
Current cloud backlog accelerated faster than anticipated, up 32% to €9.45B (+26% at constant currencies).

Par contre, naturellement les ventes de licences de logiciels baissent :

SAP a écrit :

Meanwhile, software licenses revenue fell 14% Y/Y to €1.46B.

Prévisions 2022 :

SAP a écrit :

FY22 Outlook: SAP expects €11.55 – 11.85B non-IFRS cloud revenue at constant currencies (2021: €9.42B), up 23% to 26% at constant currencies; €25.0 – 25.5B non-IFRS cloud and software revenue at constant currencies (2021: €24.08B), up 4% to 6% at constant currencies; and €7.8 – 8.25B non-IFRS operating profit at constant currencies (2021: €8.23B), flat to down 5% at constant currencies.

Mon avis : SAP est toujours en retard de phase sur Oracle, mais fait bien mieux qu’IBM. On peut encore acheter le titre avec une valorisation raisonnable, car il faut patienter (2023-2024 ?) jusqu’à la transition "complète" vers le modèle SaaS.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de SAP sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur