Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+1]    #1 23/09/2013 17h58

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   157  

Xan a écrit :

Surtout pas le Dow, trop petit, peu représentatif et dont le mode de calcul est mauvais.

Le S&P 500 ou le Russel 1000 sont à mon sens de meilleurs choix.

Tout à fait exact.
J’ajouterai deux choses :

-Vous trouverez plus facilement depuis la France des trackers sur le S&P 500 pour un prix décent (j’aime bien celui proposé par HSBC qui est à réplication physique avec de faible frais de 0.09% : http://www.etf.hsbc.com/etf/attachments … nonpro.pdf - mais il y’en a d’autres, je vous laisse faire des recherches)

-Un indice plus élargi type Russell 1000 est peut-être plus pertinent si vous achetez pour du très long terme car il inclut une plus grande diversification en ajoutant un volet small-cap.
En revanche je ne suis pas sûr que vous en trouviez beaucoup cotés à Paris avec des frais de gestion attractifs.

Si vous êtes prêt à les acheter en USD, une grande palette s’offre à vous avec des frais de gestion très faibles : regardez du côté de :
Ishares (http://us.ishares.com/product_info/fund … w/ITOT.htm),
Vanguard (https://personal.vanguard.com/us/funds/ … IntExt=INT) et Schwab (https://www.schwabetfs.com/summary.asp)

Dernière modification par Thomas (28/09/2013 02h36)

Mots-clés : création portefeuille, koldoun, portefeuille


investment in knowledge pays the best interest

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 11/10/2013 09h50

Membre
Réputation :   31  

Je rejoins entièrement aerts sur le fait que ce type de momentum n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus étincelant dans le momentum, et que c’est surtout le plus risqué.

@Koldoun: On s’en fiche que ça fasse 20% sur un an, surtout si les indices ont fait +18%, ça ne vous avancera pas à grand chose. De plus le momentum a comme propriété d’être surtout très efficace pour faire mieux lors des phases de marché baissier, pas réellement haussier ou il fera plus ou moins la même perf que le marché. Le problème en y allant comme ça "pour voir", c’est que vous serez incapable de tenir votre stratégie mécanique dans une phase baissière puisque vous ne l’avez pas vraiment étudié et n’en êtes pas pleinement convaincu. Comme dit bifidus, l’important c’est d’avoir une méthode qu’on a bâtit, qu’on a éprouvé et dans laquelle on est pleinement convaincu, afin de l’appliquer à la lettre en toutes circonstances, c’est cela l’investissement mécanique.

Dans tous les cas, 1 an ça sera bien trop court pour en tirer une quelconque conclusion. Je vous invite plutôt à lire différentes études sur le sujet (de Gary Antonacci et de Mebane Faber notamment) et à étudier les tests fait dans ces études. Si cela vous convainc, alors il sera temps d’essayer de votre coté avec un processus bien défini.

La, avec le panier de départ que vous prenez, vous allez vous retrouvez (comme c’est déjà le cas) avec des indices grecs, des indices sectoriels biotechs, et tutti fruti. Et aucune chance de garder un ETF d’un mois sur l’autre ou presque, vous allez avoir des frais de transactions importants.

Enfin si vraiment vous continuez, deux conseils: 1) trouvez tout de suite quand vous sortez d’un tracker, c’est juste essentiel et c’est aberrant que vous lanciez un processus sans savoir quand vous en sortez. 2) Quitte à choisir une lookback period, mes tests m’indiquent qu’un momentum 6 mois est préférable pour les actions, mais cela ça n’engage que moi …

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 12/10/2013 10h25

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   241  

Je vous trouve durs… Pour des petits montants, kouldon peut très bien essayer ce qui lui chante pour en tirer ses conclusions.
On apprend aussi par l’expérimentation, et mieux vaut expérimenter avec des lignes de 100 euros que des lignes de 10 000 euros.
Si je me souviens bien, kouldon était un moment focalisé sur les ratios value, puis sur les indices boursiers, et maintenant sur le momentum. Certes, la méthodologie de test n’est pas rigoureuse, les conclusions ne seront pas valables mais qu’importe ? C’est assez sain d’être touche à tout, surtout au début. Cela permet d’avoir le recul de l’expérience, même petite, face à ce qu’on peut lire par la suite, savoir ce qui nous convient ou pas, apprendre à passer des ordres, se heurter à des problèmes de broker, de dividendes qui corrompent les bases de données, etc.

Certes, il faut se poser un jour, mais notre ami n’en est pas encore là…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 18/12/2014 08h44

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

J’ai ajouté deux titres que j’ai sélectionné pour leur croissance : Kinepolis et CVS Health Corp.

Je sais que je sors de la méthode de base, puisque j’ai également ajouté le point suivant : une fois que j’ai renforcé un titre, pas touche avant au moins 3 mois.

Fin d’année = primes par ci par là.

J’ai donc renforcé Emerson Electric (-10%), ce jour je renforcerai Bureau Veritas (-11%).

Wal Mart mène la danse (+11%), mais depuis la correction, mon portefeuille est en négatif.

J’y vois des opportunités de renforcements.

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 18/12/2014

~Consommation discrétionnaire (9,4%) :
     X Bureau Veritas SA__________________________4,9%
     X Kinepolis Group NV_________________________4,5%

~Consommation de base (26,9%) :
     X Unilever NV________________________________6,4%
     X Anheuser-Busch InBev NV____________________6,1%
     X CVS Health Corp (USD)______________________5,2%
     X Wal-Mart Stores Inc (USD)__________________4,7%
     X Philip Morris International Inc (USD)______4,5%

~Energie (17,1%) :
     X Technip SA_________________________________6,7%
     X Royal Dutch Shell PLC______________________5,5%
     X Exxon Mobil Corp (USD)_____________________4,9%

~Santé (11,2%) :
     X Essilor International SA___________________6,0%
     X Pfizer Inc (USD)___________________________5,2%

~Industrie (12,3%) :
     X Emerson Electric Co (USD)__________________6,6%
     X Legrand SA_________________________________5,6%

~Matériaux de base (6,8%) :
     X Air Liquide SA_____________________________6,8%

~Technologie de l’information (5,1%) :
     X Microsoft Corp (USD)_______________________5,1%

~Immobilier (11,3%) :
     X Cofinimmo SA_______________________________6,3%
     X HCP Inc (USD)______________________________5,0%

Dernière modification par koldoun (18/12/2014 08h53)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #5 23/12/2014 06h09

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   503  

Il faut vous encourager dans votre démarche mais, parce qu’un financier averti vaudra toujours mieux qu’un financier pas averti du tout, vous inviter à la mesure et à la réflexion.

Souvenez-vous : un portefeuille diversifié de grosses capitalisations est imprudent. Les opportunités parmi les habituelles « blue chips » sont rares et complexes, le risque de surpayer omniprésent.

En plus de souffrir divers frais de friction, vous maximisez à l’extrême le risque d’erreur – car les dites multinationales sont des organisations complexes, dont la compréhension est tout sauf à portée du premier venu (a fortiori amateur, même éclairé.)

N’acheter qu’après une substantielle décote permet justement de diluer les inévitables erreurs et approximations d’analyse (si tant est qu’on en ait fait une, et que cette dernière soit à peu près pertinente.)

Pénible constat : en voulant bien faire (diversifier un patrimoine sur des entreprises réputées « sûres »), on fait précisément l’inverse – et c’est encore plus vrai dans le contexte actuel d’un marché (trop?) généreusement valorisé.

Injustement étiqueté « bon père de famille », un tel portefeuille de blue chips produira exceptionnellement un rendement d’environ 10% par an (à condition de n’avoir pas été assemblé durant un pic de marché).

Exceptionnelles, les cinq dernières années (2009-2014) l’étaient. Surtout, ne pas s’imaginer (pour reprendre le terme à la mode) qu’il s’agit d’un « nouveau normal ». Nous avons connu cinq ans de marché haussier; demain, nous pourrions tout à fait connaître vingt ans de marché baissier.

Sans doute gagneriez-vous a très bien comprendre un investissement en particulier (Union Pacific Corporation?) plutôt que de diluer vos efforts dans tout un tas de situations complexes (Exxon, etc.) sur lesquelles vous n’avez aucun avantage compétitif.

A vos débuts, feu CPaulus vous recommandait de bien appréhender les risques avant de vous engager où que ce soit. Aujourd’hui comme hier, il avait raison.

Good luck.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #6 23/12/2014 09h07

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1117  

Oui, Koldoun, Cpaulus est décédé il y a quelques mois.
Il apportait beaucoup au forum avec ses interventions sur de nombreuses Small Cap…

Thomz réagit à votre portefeuille comme un vrai "investisseur dans la valeur", ne cherchant pour son portefeuille (ou ceux de l’IF) que des sociétés présentant une marge de sécurité importante.
Sur des entreprises leaders, cette marge de sécurité n’est quasiment jamais présente, sauf (peut-être) au fond d’un marché baissier comme en 2008, ou lors d’événements exceptionnels.

Le risque de ne choisir que des "entreprises leader" est de les surpayer, même si par la suite, on lisse le PRU par d’autres achats. Et dans ce cas, en surpayant, il est possible de connaître une "perte permanente du capital".

"Si une action est cotée nettement au-dessus de sa valeur intrinsèque, elle risque d’être sujette au syndrome des habits de l’empereur (comme lors de la bulle du printemps 2000). Les valorisations s’effondrent et la conséquence de ces titres surcotés est la « perte permanente de capital » : lorsqu’une action est clairement surévaluée et que son cours chute, l’expérience montre que le titre a peu de chance de retrouver son niveau excessif précédent"

C. H. Browne, le petit livre pour investir à bon prix

Bon nombre de forumeurs ne sont pas du même avis que IH, ou du moins du même avis que celui de son livre, car ce sont des investisseurs dans la valeur, ne s’intéressant qu’aux valeurs cotant sous leur valeur intrinsèque.
IH lui même n’applique pas la méthode de son livre. En fait, il l’a plus ou moins appliqué lui-même au début de ses achats lorsque le marché était dans un creux en 2009, et donc lorsque les Blue Chip étaient plus "accessibles".

"Le risque réside plus souvent dans le prix d’achat que dans l’action elle-même.
Souvenez-vous que l’un des principes fondamentaux de l’approche de l’investissement dans la valeur est de toujours conserver une marge de sécurité. S’en tenir à ce principe permet de réduire le risque d’achat d’une société défaillante".

C. H. Browne, le petit livre pour investir à bon prix

A contrario, pratiquer l’investissement dans la valeur, et être capable de trouver de réelles opportunités rentrant dans ce domaine, n’est pas si évident (bien que bon nombre de livres affirment le contraire !).
Le risque d’erreur de jugement est également présent… et acheter une casserole plutôt qu’une société réellement décotée peut arriver.

Au final, est-ce plus risqué :
1/ de choisir des Blue Chips et de les "surpayer"
2/ de chercher des entreprises décotées et de se tromper ?

La question pourrait aussi être posé autrement : est-ce plus rassurant de choisir la 1/ ou la 2/ ?

Je vois déjà arriver la réponse de Thomz ;-).
"Si vous n’êtes pas sûr de vous et ne comprenez pas à 100% ce que vous faites, abstenez-vous".
Ca aussi, tous les livres présentant l’investissement dans la valeur le disent !

"J’inclus une certaine dose de scepticisme dans mon approche de sélection des candidats à l’investissement. Dès qu’une chose ne me parait pas claire, j’exclus la valeur".   

C. H. Browne, le petit livre pour investir à bon prix

Depuis des mois, j’ai un peu la même réflexion (qui est sans doute celle de nombre de forumeurs).
Appliquer la méthode du livre d’IH (relativement simple, sans prise de tête, rapide) ou se former pour "essayer seulement" de pratiquer l’investissement dans la valeur ?

PS : je cite ce bouquin 3 fois car je viens d’en terminer la lecture hier…

Dernière modification par maxicool (23/12/2014 09h10)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #7 23/12/2014 12h16

Membre
Réputation :   64  

koldoun a écrit :

pour se définir comme un bon investisseur dans la valeur, il faut des connaissances et capacités clairement au dessus de la moyenne. Je n’ai pas la prétention d’atteindre ce niveau.

D’expérience non, il faut juste prendre le temps de travailler ses investissements. C’est le classique :

Kevin Durant (joueur de basket a écrit :

Hard work beats talent when talent fails to work hard

Regardez autour de vous les comportements pour acheter une voiture ou investir : la plupart des acheteurs de voitures vont se documenter et analyser le marché pendant un ou deux mois avant de se décider, les mêmes prendront des positions de même montant sur une action en ayant l’impression d’avoir travaillé s’ils ont passé deux heures  à regarder l’entreprise. Y compris des professionnels de la finance.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 25/01/2016 14h49

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Bonjour,

Mon portefeuille en activité est sur le lien ci dessous. Réponse au bon endroit soit après ma réunion qui a lieu dans 10 minutes, soit ce soir!

peut-être que la modération pourrait supprime ce vieux portefeuille?

Portefeuille d’actions de Koldoun

Édit Modération: On l’a fusionné, c’est encore mieux ! smile
@ tous, quand vous voulez interpeller la modération, n’hésitez pas à utiliser le bouton signaler, ça ne sert pas que pour les mauvais comportements smile


Bonjour Azorgues,

Réunion terminée! Demain congé et hop, mercredi je m’envole en partie grâce au graphe posté sur la file "encore un krach etc".

Pour shorter, j’utilisais tout simplement de la vente à découvert, mais vu la taxe sur les plus-value, j’utilise maintenant des CFD chez Degiro : 0.25 euro la transaction.

Exemple à la va vite :

Capital de 10 000

Une action cote 120, elle baisse à 110, et j’ai un signal de vente à 100.

Je risque max. 1% par position : donc je risque maximum 100 euros sur ce trade.

Graphiquement, je place un stop loss sur le dernier plus haut, mettons 110.

110 - 100 : je risque 10 euros/action -> je vends à découvert 10 actions.
10 actions x risque de 10 euros/actiions = 100 euros, on est bien à 1% de mon capital risqué.

Ou voyez vous un risque de ruine?

L’action part dans le bon sens, je suis en gain. L’action part dans le mauvais sens, je perds 1% de mon capital. 

Arrivé à 80, j’ai un nouveau signal : je refais le même processus que ci-dessus, mais en m’arrangeant pour que la transaction reste bénéficiaire.

Prenez les graphes de CGG, Eramet, Vallourec, c’est assez éloquent.

Pour Arcelor Mittal et Delta Lloyd, j’ai acheté des puts : risque maximal = montant de la prime, soit dans notre exemple 100 euros.
Gains? Immense.
J’ai fait x7 ou x8 (je ne suis plus sur) sur Arcelor Mittal.

N’oubliez pas que mes short sont un hedging de mon portefeuille, donc si un marché haussier explose : je gagne sur mes positions longues!

Je suis ouvert à toutes questions! :-)

Azorgues, si vous désirez comprendre ma manière d’agir, voici les notes que j’avais laissé sur mon graphe Crédit Agricole AVANT de prendre position.



J’avais placé un ordre limite à 9.45 euros, une sortie de secours à 11 euros, et maintenant je laisse filer. Soit ça remonte, tant pis, c’est la vie, on ne peut pas tout le temps tomber sur des CGG (-10,11% ce jour), soit ça plonge, et des renforts pourraient être fait de manière régulière, tant que ma conviction baissière reste.

Mes shorts CFD et VAD du jour :

Dernière modification par koldoun (25/01/2016 21h09)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 06/02/2016 10h15

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Quand ça marche, il faut le dire.

Quand ça rate également, car c’est dans ces situations que l’on réfléchit à ce qui ne fonctionne pas.

Alors que le CAC passe d’une valeur de part de 90.5 à 86.6 cette semaine, la mienne perd près de 6%!

C’est très mauvais, et la contre performance vient du fait que presque toutes mes positions longues ont baissé, alors que presque toute mes positions courtes ont monté.

Emballé par la période baissière, j’ai exagéré sur mes short et autre puts, corrections de ces valeurs, et voila le résultat.

Mon investissement sur Estee Lauder sauve un peu la mise avec une plus-value latente de 4% après quelques jours.

Je viens de rédiger un protocole de gestion de mon portefeuille, avec tout un tas de points à vérifier avant le moindre renfort, ou une prise de position courte.

Sans une liste bien établie, j’ai tendance à me laisser emporter par le mouvement en court : j’achète trop en période haussière, je short trop en période baissière.

Cela se traduit par un peu trop de volatilité à mon gout, et même si je sur-performe globalement l’indice, j’ai tendance à sous-performer dans certaines phases.

Du travail en perspective, et c’est ce qui est motivant.

Je reste cependant à +15% sur ma valeur de part depuis juin 2015, contre moins 13.4 pour le CAC sur la même période.

Dernière modification par koldoun (06/02/2016 10h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 13/02/2016 18h24

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Le B.A.-BA de l’analyse technique, c’est à dire la théorie de Dow.

Des plus bas de plus en plus bas, et des plus hauts de plus en plus bas.

Tant que ceci est respecté, pas besoin de remettre en doute la tendance baissière sur ces titres.

Au pire, si j’aperçois une stagnation, je prendrais mes bénéfices en attente d’une éventuelle reprise de la tendance.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #11 14/02/2016 16h56

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Non, je ne suis pas leur actualité de manière régulière.

Je place mes stops, et je suis la chute, jusqu’à ce que forcément un jour, le cours reparte à la hausse et déclenche mon stop.

J’utilise les techniques simplistes de suivi de tendance.

Mais comme je le signalais à Jeff56, le point commun de mes meilleures VAD est un BNA négatif.

Je m’oriente donc sur une stratégie short qui pourrait être de ne shorter que des sociétés au BNA négatif.

Le souci, c’est que cela restreint mes possibilités de VAD ou achats de Put, car nombre de sociétés au BNA négatif ne sont pas disponibles pour de telles stratégies chez Degiro.

Ne pas oublier que tout comme un portefeuille d’actions classiques, le portefeuille short doit également être diversifié.

Shorter toutes les pétrolières et uniquement les pétrolières, c’est s’assurer une grosse claque lors d’une hausse du brut.

J’ai parfois envie de faire un travail sectoriel, c’est à dire classer tous les secteurs, acheter les meilleurs et vendre à découvert les moins bons, mais cela nécessite beaucoup de temps et de travail…

Peut-être un jour!

Petit hors-sujet :

Je pense qu’il pourrait être intéressant que je reprenne les livres boursiers que je viens de terminer.
Cela pourrait être amusant de constater si certaines lectures influencent ma vision des choses.

Je viens donc de terminer le livre "Analyse financière" de Thibierge, c’est sympa, mais à la longue je tourne en rond. Le ROE, qu’il soit expliqué par Thibierge, l’IH ou dans le livre de Buffet, cela reste le ROE.

Juste avant, j’ai lu le livre sur les options de Vizzavona, pas mal, il m’a bien fait comprendre comment choisir mes options, et pourquoi j’avais parfois l’impression d’acheter des puts qui ne réagissaient pas aux mouvements du sous-jacent (trop out of monney, donc delta trop faible)

Pour les prochains jours/semaines, je vais me reposer l’esprit avec un roman policier et des magazines sur la peinture artistique de mon épouse :-)

Dernière modification par koldoun (14/02/2016 17h05)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 17/02/2016 21h36

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Bonsoir Jef56!

Deux manières d’analyser la situation : une bonne et une mauvaise, commençons par la mauvaise :

Lundi fut exécrable. Durant la séance européenne, les pertes sur les shorts ont été supérieures aux gains sur les positions longues.
Et pour couronner le tout, c’était férié aux USA… Donc pas de PV sur les actions américaines pour combler le trou.

Faire près de 4% moins bien que le CAC (avec le jour férié US à ma décharge), c’est une catastrophe, donc ma stratégie est mauvaise, "j’annule tout" comme l’a dit un jour votre ancien président, et je me mets paisiblement sur un tracker CAC40.

La bonne :
Tout d’abord, en ce jeudi 17/02, mettre à jour ma valeur de part, pour me rendre compte qu’être à 116.39 contre 87,24 pour le CAC, c’est plutot bon je pense.

Ensuite, et je l’évoquais dans mon monologue du 08/02, je n’ai pas encore trouvé une bonne solution pour couvrir correctement mon portefeuille.

Exemple très simplifié à un instant t0:
Portefeuille long = 10 000
Portefeuille court = perte autorisée de 3% soit 300 euros.

A l’instant t1, correction boursière :
portefeuille long = 9 000
Portefeuille court = les short sont en large PV, j’ai déjà rabaissé mes stops, mais la somme risquée est maintenant de 500 euros.

Bilan : de 3% de risque maximal en cas de retournement, je passe à 5.5%.

Donc, en cas de retournement de marché, ce n’est pas 3% que je perds, mes 5.5.

Je vous laisse imaginer la situations sur une baisse de 20% du portefeuille long…

Je ne trouve pas vraiment de lecture qui apprenne à gérer cela, je dois donc expérimenter moi même :

- Suivre mes shorts, via des stops, de manière plus serrée pour faire en sorte que le montant risqué reste toujours de 3%?
- Prendre mes PV de manière régulière pour alléger les positions et rester dans les clous (3%)?

La deuxième solution est la meilleure, mais la taille de mes positions n’est pas assez importante, au bout de 4-5 prises de plus values les frais viendront grignoter mes gains.

La première est la plus simple, mais elle m’obligera à placer mes stops un peu n’importe ou, et pas de manière stratégique.

Pour répondre directement à vos questions :

Tous mes stops ont été déclenchés, les PV (majoritaires) ont été encaissées, et quelques MV sont passées par pertes et profits.
Mes critères de décision : je suis mes position short via des stops. Petit à petit je les abaisse de manière stratégique sur des points clés.
Mais cette méthode ne convient pas à une couverture de portefeuille, bien qu’elle soit redoutable dans du trading standard.

Si je n’ai pas été clair, n’hésitez pas à me demander des précisions!

Bonne soirée

Durun : un de mes critères sur Google finance est "ROE avg past 5 years > 15%"

Je viends de recevoir  "le petit livre pour investir à bon prix" de C Browne, ce sera ma prochaine lecture.

Je trade un peu court terme sur CFD, mais c’est pour l’amusement, rien de sérieux. J’ai déjà ma famille, mon travail, l’apiculture, ainsi que cette foutue maladie qu’on m’a trouvé l’été dernier et que j’évoquais en début de ce nouveau portefeuille, je dois commencer un nouveau traitement plus costaud, ça trotte donc dans la tête, pas trop possible de faire du trading très court terme si on est pas à 100% dedans…

Bonne nuit!

Dernière modification par koldoun (17/02/2016 21h46)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #13 24/09/2016 07h26

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   624  

Je rebondis sur quelques points.

Quand on fait de l’investissement actif on est assez loin des indices, ce n’est donc pas facile d’en trouver un qui corresponde. Si on mélange les pays, les smalls et les bigs, et on change constamment d’allocation géographique … Mais on peut en trouver de moins mauvais, se focaliser sur les très grosses entreprises françaises sans dividendes, me paraît (comme aux autres) peu adapté. Effectivement, vu votre portefeuille, le MSCI World dividendes réinvestis me paraîtrait mieux.

La performance doit être jugée couplée au risque, le seule problème est qu’il n’y a pas de définition aisée/commune du risque.

La performance doit être jugée sur le long terme. Par exemple, dans votre cas pratiquement l’ensemble de votre performance en octobre 2015. Cela pourrait donc être de la chance.

Enfin, on ne peut tout de même pas complètement dire qu’à long terme, toutes les bourses sont correllées.
Je ne sais pas ce que vous appellez sur le long terme, mais quelques éléments au hasard:
Depuis début 1999, en euros, dividendes bruts réinvestis
- Korée Large Cap : X5
- USA Large Cap : X2,2
- USA Small Value : X5
- Japon Large Cap : X1,6
- France Large Cap : X1,8
- France Mid : X3,5

Depuis 1900 net d’inflation, par an. En prenant, en compte les intérêts composés les différences sont aussi énormes.
- USA : 6,4%
- France : 3,2%
- Allemagne : 3,3%
- Italie: 2%
- Afrique du Sud : 7,3%
- Monde : 5%
- Japon : 4,2%

Donc choisir son indice (sans même parler de risque) n’est pas anodin.

Après, on peut ne pas trouver de sens à se comparer à un indice, ou à quoi que ce soit.

Dernière modification par Fructif (24/09/2016 16h19)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 24/09/2016 13h15

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   686  

Fructif a écrit :

Enfin, on ne peut tout de même pas complètement dire qu’à long terme, toutes les bourses sont correllées.
Je ne sais pas ce que vous appellez sur le long terme, mais quelques éléments au hasard:
Depuis début 1999, en euros, dividendes bruts réinvestis
- Korée Large Cap : X5
- USA Large Cap : X2,2
- USA Small Value : X5
- Japon Large Cap : X1,6
- France Large Cap : X1,8
- France Mid : X3,5

Depuis 1900 net d’inflation, par an. En prenant, en compte les intérêts composés les différences sont aussi énormes.
- USA : 6,4%
- France : 3,2%
- Allemagne : 3,3%
- Italie: 2%
- Afrique du Sud : 7,3%
- Monde : 5%
- Japon : 4,2%

Donc choisir son indice (sans même parler de risque) n’est pas anodin.

Après, on peut ne pas trouver de sens à se comparer à un indice, ou à quoi que ce soit.

Merci pour ces rappels utiles, qui montrent :
. la performance LT nette d’inflation des marchés actions
. la sur-performance des émergents (émergé maintenant pour la Corée)
. la sur-performance du mid/small.

En surtout pour la conclusion, de l’utilité de se comparer à un indice.

Personnellement, je calcule une performance absolue chaque mois.
Puis je regarde les indices français et européens, le portefeuille étant majoritairement investi sur ces marchés.
Ca permet de relativiser une bonne performance, ou d’expliquer une mauvaise.
Donc souvent d’éviter l’euphorie ou la déception.
C’est la seule utilité que j’y vois.
Je ne fais pas de calculs savants ou de graphiques.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #15 01/10/2016 11h53

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   745  

Vous pouvez saisir manuellement les dividendes dans la colonne N (exemple : 200 titres qui versent 0,15 de dividende, à inscrire dans la case =200*0,15), attention si ce sont des dividendes en devise étrangère il faudra rajouter *G(n°ligne) à la fin de la formule.

En faisant ça, tout le reste se met à jour automatiquement smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 30/10/2016 10h46

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   217  

Si vous lisez Lynch plutôt que le PER vous devriez utiliser le PEG, ratio populariser par Lynch.
Le PEG n’est rien autre que le PER diviser par la croissance bénéficiaire ainsi 2 entreprises ayant le même PER n’auront pas le même PEG, si l’une à une forte croissance et l’autre une croissance faible.

Une société dans un secteur mature a un PER de 15 avec une croissance de 5% son PEG sera de 15/5 = 3, en terme de PEG la société sera considérée comme chère.

Une société à forte croissance avec un PER de 15 et une croissance de 25% aura un PEG de 15/25 = 0,6, en terme de PEG la société sera considérée comme bon marché.

Agfa est certainement une société en redressement pour être plus précis en retournement, le PER d’Agfa est de 7,35 et sa croissance de 35% son PEG est donc de 7,35/35 = 0,21

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 30/10/2016 11h06

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Je n’en suis qu’à la page 176, et j’y vais point par point sinon je rate des détails.

Mais ajouter le PER n’est pas du temps perdu, puisqu’il est repris par nombre d’autres auteurs que je compte relire, comme Graham.

Le but pour moi serait d’obtenir un tableau reprenant les données des principaux auteurs (Lynch, Buffet, Graham, Greenblatt etc), mais vu l’ampleur de la tâche, je pense me limiter aux marchés belges et français dans leur entièreté, et aborder les USA avec des filtres sinon je ne m’en sortirai jamais.

Je sais que certains sites payants proposent ce genre de service, mais je pense que mettre les mains dans le cambouis permet de mieux ressentir les choses et connaître le marché au fil du temps.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 31/10/2016 08h50

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   217  

Boursorma et Stockopedia donne un BNA 2017 de 0.49.
Ne vous inquiété pas de ces petites différences due à l’origine des données et à la fréquence de mise à jour. Cela ne change fondamentalement pas le résultat global.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #19 18/11/2016 19h52

Banni
Réputation :   515  

koldoun a écrit :

N’est-il pas intéressant de délester dans les cercles bleus, pour racheter/répartir dans les lignes rouges?

Koldoun, c’est toujours le même problème: Il est très simple de raisonner sur des données passées. Qui vous dit que la suite du graphique va reproduire des hausses  vers le niveau des cercles bleu ? Et qui vous dit qu’il va baisser vers le niveau de la ligne rouge ?

Regardez simplement le début de votre graphique: Entre juin et octobre 2015, vous auriez pu avoir l’exact même raisonnement que celui que vous avez dans votre post avec les niveaux d’environ 100 et 110: Juillet 2015, vous vendez sur 110, septembre 2015 vous rachetez sur 100 et vous êtes content de l’opération, octobre 2015, vous vendez à nouveau sur 110 parce que ça va revenir sur 100, sauf que … vous attendriez toujours aujourd’hui ce retour…

Je crains que ce ne soit là la parfaite définition du "les performances passées ne préjugent pas des performances futures", et…

Koldoun a écrit :

On est donc dans le principe de vendre quand c’est cher pour racheter quand c’est moins cher

Ca parait tellement simple dit comme ça. Biensûr qu’il "suffit" d’acheter quand c’est pas cher et vendre quand c’est cher. Tous ces raisonnements globalement me font penser à ce genre de discussion: Portefeuille d’actions d’InvestisseurHeureux (30/34)

Je ne dis pas que ce que vous dites est une mauvaise idée, juste que ca parait "évident" en théorie, mais dans la pratique … Quoi qu’il en soit, chacun est libre de choisir ce qu’il veut faire et comment il le fait (peut-être même bien que ça marchera extrêmement bien)

Ce que vous dites ressemble d’ailleurs terriblement à ce dont nous avions déjà parlé dans la file citée prédemment, où vous disiez:

Koldoun a écrit :

Si je comprends tout à fait l’approche par les dividendes, la seule chose qui me chiffonne, c’est de ne pas prendre les plus values lorsqu’elle sont = à x années de dividendes (10 ans par exemple?)

et vous aviez rajouté suite aux réponses (qui répondent assez bien à la question posée ici, relisez les éventuellement) qu’il n’était que question de prendre une partie des bénéfices, pas de solder la totalité de la ligne, c’est donc très approchant.

Dernière modification par Mevo (18/11/2016 19h53)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #20 19/12/2016 21h58

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Bonsoir,

J’ai bientot terminé le NYSE, j’aboutis à une 50aine de sociétés qui remplissent mes critères.

Si ça continue, j’aurai autant de titres en portefeuille qu’un fonds… je vais donc devoir appliquer un filtre supplémentaire.

Au niveau de mon portefeuille, j’ai fait pas mal de renforts, protégés par des stops loss.

Le but est d’essayer de profiter au maximum de l’envolée, et d’en sortir en cas de correction.

Je m’y suis pris un peu en retard, mais il n’empêche, le 04/11 ma valeur de part avait chuté à 111, actuellement elle est de 125,953, soit près de 15 points pris contre 9 pour le CAC40.

Exactement la même hausse prodigieuse que l’an dernier à la même période, il sera donc maintenant l’heure d’agir en stratège pour voir si le même scenario ne va pas se produire, à savoir que le 08/12/2015 mon portefeuille atteignait son point haut historique (127) pour perdre 10 points à la fin du mois de janvier.

Je suis donc plutot satisfait actuellement.

Autre répétition : je me repaie un voyage à Ténérife fin janvier, mais cette fois-ci je n’ai pas pris l’argent de mon compte titres, j’ai bien compris que si je veux arriver à une somme sérieuse, je dois capitaliser au maximum et ne pas prendre d’argent.

Il en découle qu’il sera intelligent de prendre des PV via les déclenchements de stops loss comme l’an dernier, mais puisque je ne toucherai pas aux PV cette fois-ci, je pourrai envisager des baisses de PRU si une baisse des marchés s’ensuit comme en 2015.

Evidemment, je suis au courant que les résultats du passé etc, mais bon, autant être méfiant et attentif.



Lors d’un marché bien en tendance, que ce soit haussier ou baissier, il n’est pas très difficile de surperformer l’indice.

Là ou c’est très compliqué, c’est dans des marchés indécis, avec une semaine de hausse, suivi d’une semaine de baisse etc.

Je préfère 5-6 semaines de hausses ou 5-6 semaines de baisses, là au moins c’est clair, on peut acheter encore et encore, prendre ses gains lors d’une correction et ciao.

Idem lors d’une baisse, on commence à shorter léger, puis plus on s’enfonce plus on renforce, les gains des VAD commencent à largement compenser les pertes des positions acheteuses de long terme, jusqu’à la reprise haussière.

Donc, de grâce Mr le Marché, des tendances encore et encore, pas des ranges indécis!

Dernière modification par koldoun (19/12/2016 22h06)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #21 31/12/2019 10h06

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Bonjour,

Depuis le dernier poste j’ai touché les dividendes nets suivants :

Befimmo : 1,815 eur/action - 3.36%
Skyworks Solutions : 0.31 eur/action - 0.28%
Gilead Sciences : 0.44 eur/action - 0.75%
Hooker Furniture : 0.11 eur/action - 0.48%

5 premières lignes niveau performance :

Skyworks Solutions : +37.74%
BNP Paribas : +22.45%
Ontex : +14.71%
FDJ Promesses : +10.91%
Total : +9.61%

5 lignes les moins performantes :

Vereit : -8.35%
Befimmo: -6.66%
Ascensio : -4.79%
Danone : -3.48%
Colruyt : -3.35%

J’ai déposé des liquidités récemment, je dois donc renforcer sur quelques lignes :

Hooker Furniture Corp (chiffres issus de l’export via xlsValorisation) :
CA en hausse constante
ROIC : 14%
ROE : 16%
liquidité générale : 3.65
Piotrosky : 6
IH score : 7.5

dividende en hausse depuis plusieurs années avec au payout ratio bas

Point négatif : forte diminution du free cash flow.

Actuellement cette ligne est en petite PV de 6.3%

Thales
CA en hausse constante
ROIC : 14%
ROE : 18%
Liquidité générale : 1.15
Piotrosky : 6
IH score : 7.3

Le ratio de liquidité générale est bof…

dividende en hausse depuis plusieurs années avec au payout ratio moyen

Cette ligne est en PV de 2.48%

Dernière modification par koldoun (31/12/2019 10h08)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #22 17/03/2020 11h04

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Voici : IE0008471009

Il cote sur Amsterdam

Attention que c’est horriblement cher actuellement vu la VI, et niveau liquidité c’est vraiment pas top, avec parfois des journées complètes avec seulement 2-3 cotations, donc hier lors des cotations, mon portefeuille était en gain, et lorsque les puts ne cotaient pas, j’étais en grosse perte.

Il faut donc bien prendre cela en compte avant de s’y aventurer.

J’ai remarqué qu’en ce moment, à la clôture des marchés, les plus values de la journée ce sont pas reprises dans la cotation, mais que ces plus-values sont bien intégrées à l’ouverture du lendemain.

exemple :
une option vaut 10 le lundi à l’ouverture, durant la journée elle cote 16 à 3-4 reprises, chouette 600 euros de gain.
A la fermeture, elle cote de nouveau 10, on pourrait donc penser que la journée a été mauvaise et que le hedging n’a pas fonctionné.

Le mardi à l’ouverture, elle cote 16.

Il faut donc éviter de se fier aux gains journalier, mais plutot se référer à la valorisation globale du portif.

Par contre, gros point positif : mon courtier (Degiro) tient bien en compte de ces puts pour calculer le risque de mon portefeuille, je ne rencontre donc pas les problèmes que certains membres du forum semblent avoir vécu suite aux exigences plus strictes récemment adoptées par Degiro pour calculer le risque des portefeuilles.

Ce qui me permet de prendre du levier via Lombard.

Rien que ça, cela compense le manque de liquidité de ces options à mon humble avis.

Edit : pour illustrer mon propos, mon portefeuille affiche un gain journalier de 1% actuellement, seul le put 23 affiche une cotation (+141 euros par option)
précision : Le put 28 est une vente

Dernière modification par koldoun (17/03/2020 11h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #23 25/03/2020 12h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

koldoun a écrit :

Ces 6 lignes dépassent légèrement les 15%.

Si c’est 15% chacune alors oui votre portefeuille est déséquilibré wink

Sinon je ne vois pas vraiment d’intérêt à rééquilibrer (à titre d’exemple les 5 premières valeurs de mon portefeuille qui en contient 40, représentent près de 20% du total), d’autant qu’en période de forte volatilité comme en ce moment, les poids peuvent varier du tout au tout en quelques jours. Vous vendez un titre aujourd’hui pour le ramener à son poids cible, demain il fait -30% et vous devez en racheter. C’est sans fin…

koldoun a écrit :

J’essaie de faire en sorte que chaque ligne fasse max 2% du portefeuille.

1- Avec 50 lignes ça veut dire qu’elles devraient toutes faire exactement 2%, ça me paraît beaucoup trop strict comme critère (ce n’est que mon avis). Pas plus de 5% par ligne serait une limite très raisonnable et beaucoup plus facile à gérer.

2- De toute façon ce n’est pas tant le poids le critère le plus pertinent c’est le risque. Avoir 2% de Sanofi ne représente pas le même risque qu’avoir 2% de Renault. 

Pour ma part ce que j’essaie d’équilibrer c’est le niveau de contribution à la rente (sur la base des derniers dividendes connus) pour éviter d’être trop dépendant de telle ou telle valeur.
Par exemple si j’ai une valeur à 6% de rendement je vais en prendre 3 fois moins qu’une autre valeur à 2% de rendement. Ainsi chacune contribue à part à peu près égale à la rente.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 26/03/2020 11h24

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1124  

koldoun a écrit :

Bon, j’ai réfléchis à la question, je me suis rappelé ma lecture de Ben Graham, qui préconisait la chose suivante :

Diversifier sur différents actifs, fixer des proportions sur chacun de ces actifs.

Ensuite, régulièrement, vendre ce qui a monté et acheter ce qui a stagné/baissé.

Au sein même du portefeuille, faire la même chose : fixer une % ou montant pour chaque ligne, et vendre ce qui a fort monté pour renforcer ce qui a stagné/baissé.

Attention quand même à l’interprétation de Graham….

En faisant cela, vous irez aussi à l’encontre de Peter Lynch

Peter Lynch a écrit :

Vendre les gagnants et garder les perdants est aussi absurde que d’arroser les mauvaises herbes et de couper les bonnes !

Les exemples de renforcement à la baisse sur le forum sont légions sur les files portefeuilles, avec des boulets au capital investi important et des pépites avec un seul investissement de départ sans renforcement parce que ça a monté (les GAFAM au hasard…).

Posez-vous les bonnes questions, cachez vos PRU et les taux de PV/MV.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub Poulpeo Bourse Direct

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #25 29/04/2020 10h28

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Je l’ai fait de manière régulière par le passé, mais comme expliqué, le souci est de savoir vendre.

Parce que quand on fouille pendant des jours, on compare des ratios, on épluche des bilans etc, et qu’on trouve de jolies sociétés comme Jensen Group, Melexis, Kinepolis etc, il est ensuite difficile de se dire, "bon, elle ne rempli plus mes critères, je vends".

Je n’y arrive pas.

Je ne sais plus ou j’ai lu qu’il ne faut pas "tomber amoureux" d’une action… mais c’est ce qu’il m’arrive.

Je préfère donc ne pas m’attacher, suivre froidement les entrées/sorties des indices.

Dow 30 + Bel20 + 10 sociétés du CAC40 = 60 sociétés

J’ai trouvé approximativement 20 sociétés présentant de tels graphiques.

20 x 2% = 40%

40 x 1.5% = 60%

Voila une répartition que je trouve plutot sympa, et qui donnerai un peu plus de poids aux sociétés comme Apple, Microsoft, Sofina etc

Mais le coeur de ma gestion de portefeuille restera ce que je trouve le plus passionnant : le hedging.

Mais sans le retour des VAD, c’est vraiment gênant…

J’avoue franchement que cela me perturbe pas mal, car j’ai l’habitude de pas mal de levier en vendant "les mauvais graphes" et en achetant "les beaux graphes"… ce qui m’a amené aux chiffres plus que corrects évoqués plus haut malgré le krach boursier…

Mais si les règles changent en cours de route, vraiment pas évident de garder une stratégie fiable et constante…

Les options ne servent qu’aux gros krach (merci les options, elles ont rempli leur role), et les VAD servent à hedger les grosses corrections.

Si j’admets avoir souvent changé de fusil d’épaule concernant la sélection d’actions de mon portefeuille (ce sujet en atteste largement), une constante c’est l’utilisation des graphiques pour les VAD de couverture.

Au fil des années j’ai compris que cela me plait beaucoup plus que passer des heures à comparer des ratios.

PS : dans mon listing VAD, j’ai oublié Vicat, et je suis sortir de ma VAD sur Renault aujourd’hui via déclenchement de stop loss

Voici donc un exemple d’AT QUI MARCHE…



Les traits rouges représentant l’évolution de mes stoploss au fil des mois.

Le fin trait noir représente mon PRU après plusieurs renforts, renforts effectués systématiquement après signal technique de poursuite de la baisse.

Dernière modification par koldoun (29/04/2020 10h41)

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de koldoun"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur