Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#51 28/05/2013 10h56

Membre
Réputation :   16  

Un documentaire (presque un cours) sur l’histoire de la finance mondiale depuis 1929 : Noire Finance

Hors ligne Hors ligne

 

#52 31/01/2016 08h29

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   213  

Bonjour,

Ce n’est certes pas mon film préféré, mais j’ai eu l’occasion de voir le Big Short sorti le 23/12/2015.
Le film traite de la manière dont l’industrie financière a procédé pour constituer la bulle immobilière américaine de la fin des années 2000. C’est assez technique, parfois surjoué, mais je pense que c’est assez complet et surtout que cela montre l’aveuglement des investisseurs ou des contreparties assoiffées de profit dans le monde de la banque d’affaires. Il décrit comment ont été créés d’abord les MBS, puis les CDO et enfin les CDS pour repackager au fur et à mesure le risque et le transférer aux autres…

J’ai été surpris par le générique de fin qui semble prédire l’avènement d’une nouvelle bulle via les "Bespoke tranche opportunities". Voila quelques articles qui vont dans le sens de ce constat. A creuser !
Article 1 : Article 1
Article 2 (bloomberg sur goldman sachs) : Article 2


"Ne nous soumets pas à la tentation du stock picking…" - Portefeuille et Mon blog

Hors ligne Hors ligne

 

#53 31/01/2016 09h53

Membre
Réputation :   6  

Bonjour,
j’ai vu le Big short avant hier. Le film est excellent et explique bien ce qu’il s’est passé. Inspiré d’une histoire vraie, certains passages sont "adaptés" par rapport à la réalité pour rendre le film intéressant mais le narrateur n’oublie pas de le préciser. Même si on connait tous la fin de l’histoire dès que le film commence, il n’en reste pas moins intéressant en montrant comment "shorter" (parier à la baisse) le marché de l’immobilier quand aucun produit le permettant, n’existe. Le film montre aussi l’isolement psychologique et social de ceux qui ont cru en leur investissements, seuls, contre le reste du monde.

Sinon, hors finances, j’aime bien les films "mindfuck", ceux qui nous laissent pensifs à la fin:
-Inception
-Interstellar
-Memento
-Predestination
-Le prestige
-Primer (excellent, pourtant réalisé avec 7000$ de budget)

Le documentaire "Into eternity" qui partage les réflexions d’une équipe de scientifiques et théologistes qui construisent un tunnel d’enfouissement de déchets radioactifs, en Norvège, qui est censé tenir 100000 ans (là où la plus vielle construction humaine, les pyramides, n’a que 4000 ans). Où le construire pour que personne ne le trouve, comment faire comprendre à une civilation future (plus développée que nous, ou plus primitive) qu’il ne faut pas creuser là, etc …

Hors ligne Hors ligne

 

#54 04/02/2016 15h03

Membre
Réputation :   0  

Excellent film "Big Short" !

Sinon je peux citer aussi "Le Loup de Wall Street"


Et "Little Miss Sunshine" (le père de la petite est coach dans l’épanouissement personnel et professionnel) :


Investir mieux pour être heureux

Hors ligne Hors ligne

 

#55 23/08/2016 23h05

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   159  

Dernière modification par Gog (23/08/2016 23h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#56 30/05/2017 23h06

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   130  

bloom a écrit :

http://www.cinema-francais.fr/images/af … _sucre.jpg

Un film de 1977, récemment réédité. Considéré par certains comme une référence des films sur la finance.

Un de mes films préférés… avec en plus une excellente distribution…

Sinon, il y a quelques mois et peu de temps après sa sortie, j’ai vu L’Outsider, qui relate l’histoire de Jérôme Kerviel de son embauche à la Société Générale jusqu’à la crise financière de la banque en janvier 2008. J’ai beaucoup aimé et il me semble qu’on en a assez peu parlé.

Je suppose que je ne suis pas le seul membre du forum à avoir vu ce film et je serais intéressé de savoir ce que ceux qui l’ont également vu en ont pensé.

Hors ligne Hors ligne

 

#57 31/05/2017 11h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   522  

Je plussoie vigoureusement Bifidus pour Chat noir, Chat blanc d’Emir Kusturica. Underground et Arizona Dream sont aussi très sympa.

Trois couleurs (Bleu, blanc, rouge) : difficile à classer, mais à voir
Trois couleurs ? Wikipédia(trilogie)

Les favoris de la Lune (Les Favoris de la lune ? Wikipédia) : idem

Groundhog day : un des films de Bill Murray que je préfère, une bonne comédie US

Shaun of the dead : un bon film de zombie :p

The Fearless Vampire Killers : le meilleur film de vampire

Tampopo (Tampopo ? Wikipédia) : un glorieux hymne à la gourmandise

茶の味 (The Taste of Tea ? Wikipédia) : la version japonaise de Little Miss Sunshine ?

阳光灿烂的日子 (In the Heat of the Sun - Wikipedia) : Le château de ma mère version Chinoise, un beau film sur le Beijing des années 70s.

Inglorious basterds : la masterpiece de Tarantino

Tale of Tales (2015) et Le labyrinthe de Pan en plus d’être très beaux capturent parfaitement l’atmosphère des contes de fées avant Disney et sa saccharine.

Ghost in the Shell : si la version US est une abomination, la série Stand Alone Complex est vraiment bien faite et les thèmes développés pertinents ; les deux long métrages de Oshii sont un régal pour les yeux mais un peu prétentieux.

Le souffle (Ispytanie (2014) - IMDb) : belles images et sujet intéressant…

Pour l’instant, mon film préféré sorti cette année est probablement "Swiss Army Man". Si vous voulez le voir, ne lisez rien d’avance, car l’effet de surprise y est pour beaucoup.

Dernière modification par doubletrouble (31/05/2017 13h03)


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

En ligne En ligne

 

#58 03/07/2017 16h32

Membre
Réputation :   14  

Il y tellement de bons films qui peuvent nous inspirer ou nous aider à nous développer!

De Clint Eastwood (et avec lui aussi) j’ai beaucoup apprécié Million Dollar Baby et Grand Torino. Prenant et intenses!

Bienvenu a Gattaca est énorme. Le loup de Wallstreet est pas mal. Intouchable est superbe
Braveheart, happiness therapy, Fight club, Limitless, etc.

Et Dodge ball big_smile


« Tout ce que nous entendons est une opinion, et non un fait. Tout ce que nous voyons est une perspective, et non la vérité ». – Marc Aurèle, Empereur romain et philosophe

Hors ligne Hors ligne

 

#59 03/07/2017 16h53

Membre
Réputation :   0  

Pas tout à fait dans une vision investissement mais plus dans la dynamique de groupe:
12 hommes en colère de Sidney Lumet (1958)
Une personne est seule contre tous dans le cadre d’un procès avec toute la pression engendrée.

edit:typo

Dernière modification par kreu (03/07/2017 16h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#60 03/07/2017 18h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   173  

Quelques films récents et sympathiques :

Hunt for the wilderpeople (2016)
Sing street (2016)
Lion (2016)
Get out (2017)

Egalement deux documentaires de grandes qualités :

Virunga (2014)
Senna (2010)

Je garde en mémoire La Haine, Snatch, Gattaca, Polisse, Memento, Dikkenek et puis The Goonies (1985 quand même) !


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

Hors ligne Hors ligne

 

#61 26/08/2017 10h57

Membre
Réputation :   7  

Concernant le Big Short, le film est tiré d’un livre de Michael Lewis qui est vraiment très bien.

L’auteur mets l’accent sur différent types d’investissements, dont l’investissement value à travers l’histoire de Michael Burry.

Michael Lewis a écrit d’autres livres sur la finance, dont Flash Boys qui traite du trading haute fréquence.

C’est à chaque fois bien écrit, clair. Je trouve que ses livres sont un moyen "facile" de comprendre certains domaines de la finance.

Hors ligne Hors ligne

 

#62 27/01/2018 15h09

Membre
Réputation :   90  

Cette file regorge d’excellents films évoqués dans les posts !

Je rejoins notamment Bistouky sur "Itinéraire d’un enfant gaté", qui m’émeut toujours au plus haut point.
La chaleur familiale qu’on ressens entre les personnages, Anconina qui est parfait dans son rôle, les leçons de Belmondo sur l’intelligence émotionnelle…Bref, je pourrais en parler pendant des heures!

Autrement, dans la catégorie "culte", j’ajouterai "La folle journée de Ferris Buller" :

Allociné a écrit :

Un cancre invétéré, Ferris Bueller, convainc sa petite amie et son meilleur ami hypocondriaque (dont le père a une Ferrari) de sécher les cours pour aller passer la journée à Chicago. Pendant qu’ils font les 400 coups dans la grande ville, le proviseur et la soeur de Ferris tente, chacun de leurs côtés, de prouver aux parents que leur fils est un cancre et qu’il a séché.

Mon interprétation personnelle du message de ce film est d’établir soi-même sa propre échelle de mesure de la réussite et du bonheur, ces dernières étant au final propres à chaque individu et souvent loin des normes sociales.
On le vois d’ailleurs très bien sur ce forum avec des exemples de personnes en quête d’indépendance financière pour un vie plus simple et plus saine.

En un peu plus contemporain, j’ai également beaucoup apprécié "The Secret Life of Walter Mitty" avec Ben Stiller, sorti en 2013.
Si sur le fond le thème est assez classique (recherche d’aventure, rêves d’une autre vie…), la forme est très réussie : des prises de vue Islandaises à couper le souffle et une bande son qui accompagne merveilleusement bien la trame, avec notamment une excellente reprise de Space Oddity !

En "road movie", j’ai aussi bien aimé "Sur la route" sorti en 2012 et inspiré de l’œuvre éponyme de Jack Kerouac. Ce film illustre bien l’ivresse de certains moments qu’on traverse parfois à 200 à l’heure !

Enfin, je ne peux pas terminer ce post sans citer "The Graduate", sorti en 1967 et rythmé par Simon & Garfunkel.
La quête du sens de la vie est parfois un exercice aussi amusant que mélancolique smile

Hors ligne Hors ligne

 

#63 28/03/2018 10h56

Membre
Réputation :   21  

Petite sélection personnelle :
- "Lost in Translation" de Sofia Coppola : encore regardé hier soir, encore ému, ce film touche une petite fibre quelque part en moi et la fait vibrer. Pourtant certains le trouvent très ennuyeux, question de sensibilité…
- "Paris Texas" de Wim Wenders: idem, il faut que j’achète le dvd car il passe trop peu souvent sur la TNT.
- "Breaking the waves" de Lars von Trier" : très fort.
A+
Yg


B.Graham "Le principal problème de l’investisseur - et même son pire ennemi - est probablement lui-même".

Hors ligne Hors ligne

 

#64 28/03/2018 16h00

Membre
Réputation :   1  

Bonjour

Alors pour ma part, c’est le parrain.
Avec " je vais lui faire une proposition qu’il ne pourra pas refuser"

C’est une phrase que j’aime bien sortir de temps en temps !

Hors ligne Hors ligne

 

#65 28/03/2018 18h27

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   130  

Côté cinéma, c’est comme pour les actions (en tout cas celles détenues en direct), je suis très franchouillard.

Dernièrement, j’ai revu en streaming Milou en mai de Louis Malle, que j’avais vu au cinéma lors de sa sortie il y a (déjà !) presque 30 ans.

Une famille bourgeoise qui se retrouve dans la très belle bâtisse de la grand-mère après le décès soudain de celle-ci. Ca se passe dans le Gers. Alors qu’elle n’a pas encore été enterrée (on est en mai 1968 et même les pompes funèbres sont en grève), le sujet de l’héritage arrive très vite (on n’est donc pas complètement en dehors des thématiques de ce forum). Un tableau pas très reluisant de ce que peut parfois être la nature humaine tandis que le vent de révolte qui souffle alors sur toute la France ne cesse de prendre de l’ampleur… Une occasion de revoir de grandes figures du cinéma hexagonal qu’on a un peu oubliées aujourd’hui (Piccoli, Duchaussoy, Miou-Miou et aussi le regretté Bruno Carette). C’est souvent drôle et très plaisant à regarder. Un film à redécouvrir ou à découvrir pour celles et ceux qui ne l’auraient encore jamais vu (notamment les moins de 40 ans, assez nombreux dans la communauté des IH).

Dernière modification par Froidevaux (28/03/2018 19h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#66 23/04/2018 18h15

Membre
Réputation :   0  

Je découvre quelques films grâce à ce topic donc merci smile

Ma petite contribution (bien en dehors du monde de la finance ou du développement personnel)

Mon top 10:

Il était une fois l’Amérique: une fresque préparée par Leone plus de 10 ans avant le tournage ! et la bande sonore d’Ennio Morricone…toujours aussi énorme que dans les westerns

Les affranchis: le film de gangster par excellence…Joe Pesci un vrai régal
"Les affaires vont mal?
J’temmerde passe la monnaie!
T’as eu un incendie?
J’temmerde passe la monnaie!
La foudre est tombée sur le réseau?
J’temmerde passe la monnaie!"

Arrête moi si (x tutoiement censuré par le forum^^) peux

Le talentueux M.Ripley: thriller adapté au cinéma par Anthony Minghella, un chef d’oeuvre

Les évadés
Million dollars baby:
Forrest Gump
Sixième sens
L’échange
Au revoir là haut
et j’en passe des bons…^^

Mon top 5 films autour du monde de la finance:
The big short
Le loup de Wall Street
Trader
Wall Street
American Psycho

Bons films à tous

Dernière modification par charly55 (23/04/2018 18h34)

Hors ligne Hors ligne

 

#67 23/04/2018 21h33

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1093  

Bonsoir,

Dans la rubrique finances, le film documentaire Cleveland contre Wall Street.



Wikipédia a écrit :

Ce film se situe entre réalité et fiction. En effet, le scénario du film repose sur des faits réels et actuels se déroulant le 11 janvier 2008 dans la ville de Cleveland, dans l’État de l’Ohio aux États-Unis. Ce procès cinématographique relate la crise des subprimes qui touche cette ville industrielle du Midwest, où les familles sinistrées sont expulsées de leur maison puisqu’elles n’arrivent plus à rembourser leur crédit.

Le scénario met en scène des personnages dont l’histoire, la vie et les témoignages sont bien réels. En effet, le documentaire a été tourné dans la ville de Cleveland et dans un vrai tribunal en présence de vrais jurés, d’un juge de profession et des personnages non fictifs

Ce procès et son verdict rendu n’ont rien d’officiel puisque ceci n’est qu’un documentaire-fiction mettant en avant la crise qui frappe la ville de Cleveland.

Les arguments majeurs des habitants de Cleveland sont que les banques acceptent toutes les demandes de crédits sans jamais vérifier si le client pourra rembourser. De plus, les habitants accusent les banques d’avoir envoyé des courtiers racheter leur crédit avec un taux deux fois plus élevé que la normale avec pour conséquence l’exclusion de leur domicile des familles ne pouvant pas rembourser ce crédit. Pour les habitants, les banques ne se préoccupent pas du malheur de leurs clients, leur but étant de faire du profit. Ainsi les habitants pointent du doigt un abus de pouvoir, un défaut de vérification de la solvabilité des clients et des taux bancaires trop élevés.

Les banques n’acceptent pas l’accusation arguant qu’elles ont des milliers de demandes de crédits et qu’elles ne peuvent pas vérifier chaque dossier. Pour elles, les responsables sont les courtiers qui truquent les papiers pour faire accepter les demandes.

Les banques affirment que personne n’est obligé de prendre un crédit et qu’elles ne sont pas responsables du fait que certains de leurs clients vivent au-dessus de leur moyen en acceptant que les courtiers gonflent leur revenu pour se faire accorder un crédit.

Excellent film/docu, témoignage des victimes des subprimes, chômeurs à qui les banques accordaient plusieurs crédits immobiliers, anciens délinquants reconvertis en courtiers sans scrupules, quartiers/villes fantômes abandonnées pour défaut de paiement, taux d’intérêts usuriers définis à la tête du client… Incroyable le dérapage total du crédit hypothécaire aux USA, l’hypocrisie des banques, la naïveté des emprunteurs (le manque d’éducation ?), un reportage effarant.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Bourse Direct Boursorama Degiro Fortuneo 12470190  eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#68 24/04/2018 00h36

Membre
Réputation :   7  

Bonsoir à tous,

Excellent fil que je découvre tardivement.

Beaucoup ayant déjà été dit, je n’attirerai votre attention que sur deux films pour le développement personnel :

- Terrence Malick : bon d’accord, c’est un réalisateur mais comment faire un choix dans tous ces chefs d’œuvre ! Allez, La ligne Rouge au hasard pour commencer, et The Three of Life pour continuer.

- Valse avec Bachir : film d’animation incroyable sur la mémoire, l’acceptation de ce que l’on est par ce que l’on a fait. Un chef d’œuvre…

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #69 26/11/2018 10h46

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   234  

Les films ayant trait à la bourse n’étant pas légion, je me permets de partager cette rediffusion Arte replay.

Margin call jusqu’au 10 décembre (3.8/5 sur Allocine).

Synopsis:

Arte a écrit :

Inspiré de la chute de Lehman Brothers, un huis clos glaçant et remarquablement mis en scène. En décryptant cliniquement le jeu de massacre boursier, au cours de la longue nuit qui a précédé le krach de 2008, le film plonge au coeur des passions humaines. Avec Kevin Spacey et Jermey Irons.

Un soir de l’automne 2008 à New York, Eric Dale, trader dans une banque d’investissement sur le point d’être limogé, remet à son collègue Peter Sullivan une clef USB, en l’incitant à la prudence. Dans la soirée, Sullivan lit son contenu et apprend que la banque compte des actifs toxiques qui pourraient entraîner sa faillite. Il alerte ses dirigeants, aussitôt prêts à tout pour sauver l’entreprise, notamment à entraîner des ruines en cascade et à provoquer une crise boursière, avant la réouverture des marchés le matin…

Visionnage:  Margin Call | ARTE

Hors ligne Hors ligne

 

#70 17/08/2019 02h00

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,

Je peux enfin apporter ma pierre à l’édifice de ce topic, j’ai eu l’occasion de voir durant mes vacances le film Billionaire Boys Club sortie en 2018.

Wikipedia a écrit :

c’est un film biographique coécrit et réalisé par James Cox, sorti en 2018. Il narre la véritable histoire du Billionaire Boys Club, un club d’investissement et social créé par Joe Hunt et Dean Karny, un jeune génie de la finance et un joueur de tennis professionnel tous les deux fortunés et également accusés du meurtre de Ron Levin, un escroc qui aurait volé l’argent de leur club, dans les années 1980.

Le film aborde la chaîne de Ponzi, j’ai vu The Wizard of Lies qui traite de cette même thématique mais je n’ai pas accroché au film malgré la présence de Robert Deniro.

Dernière modification par drgfrag (17/08/2019 02h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#71 01/01/2020 15h59

Membre
Réputation :   68  

Le film : PARASITE _ de 2019

Lauréat de la Palme d’or au dernier festival de Cannes .

Je trouve que c’est un chef-d’œuvre , excellent , intelligent , inoubliable peut être …

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=255238.html a écrit :

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

Dernière modification par Serrure (01/01/2020 16h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#72 07/02/2020 14h07

Membre
Réputation :   94  

Arte diffusait hier soir le premier épisode de la saison 2 de Bad Banks.
Un thriller allemand, produit par Arte, qui nous fait suivre une jeune recrue dont le premier fait d’arme est la création d’un produit structuré basé sur les tremblements de terre en Californie, un catastrophy bond.

Je n’en suis qu’au premier épisode de la saison 1 et je suis impatient de voir la suite, j’espère qu’elle collera autant à la réalité et que la série ne part pas trop dans le drama.

J’ai fait découvrir The Big Short à mon épouse, j’ai du faire plusieurs pauses pour lui expliquer quelques détails "techniques" : ça a été dit plus haut, quel bon film ! Et quelle fin, montrant à quel point le capitalisme n’a aucune morale.

Hors ligne Hors ligne

 

#73 07/02/2020 14h39

Membre
Réputation :   22  

J’ai envie de vous proposer la comédie un peu vieillie mais si drôle, qui met en scène des vieillards immoraux : Un Fauteuil pour deux (de John Landis).
Tout part d’un pari entre les deux frères sur le poids des origines sociales dans la réussite sociale. Un marginal choisi au hasard peut-il faire aussi bien qu’un individu bien éduqué et qui bénéficie d’un milieu social aisé.   
Le mérite de ce film, c’est aussi de montrer les mécanismes de la spéculations sur les matières premières (ici le jus d’orange). C’est une initiation intéressante.

Un fauteuil pour deux ? Wikipédia

Hors ligne Hors ligne

 

#74 07/02/2020 15h09

Membre
Réputation :   35  

"Le Fous du Stade" des Charlots. Un chef d’oeuvre qui a attiré presque 10 millions de personnes au cinéma à l’époque ! big_smile

Hors ligne Hors ligne

 

#75 17/02/2020 17h21

Membre
Réputation :   24  

chlorate a écrit :

Arte diffusait hier soir le premier épisode de la saison 2 de Bad Banks.
Un thriller allemand, produit par Arte, qui nous fait suivre une jeune recrue dont le premier fait d’arme est la création d’un produit structuré basé sur les tremblements de terre en Californie, un catastrophy bond.

Je n’en suis qu’au premier épisode de la saison 1 et je suis impatient de voir la suite, j’espère qu’elle collera autant à la réalité et que la série ne part pas trop dans le drama.

J’ai vu la saison 1 hier avec ma femme. Sympa mais pas top top. J’espèrais une série à la Bergen ou alors plus technique sur la finance. On va attaquer la saison 2 ce soir mais je ne suis pas enthousiaste.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur