Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 24/11/2017 08h27 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   47 

Bonjour Gaspode,

Merci beaucoup pour cet apport technique c’était (aussi) le but de mon post de pouvoir accéder à des pros de l’automobile.

Pouvez-vous me confirmer que le ferrage c’est bien l’étape suivante (Avant peinture)?



Sur le problème du ferrage avez-vous à votre disposition un lien qui évoque cette rumeur?

Gaspode a écrit :

Construire une voiture à 35000$ en moyenne ou grande série est très différent de construire une voiture de luxe à 100 000$ en quantités microscopiques. GM a prouvé avec la Bolt qu’ils savent le faire (ce n’est pas une surprise), et ils ne perdent pas d’argent dessus, Renault et Nissan aussi, Tesla ne l’a pas encore fait.

Je suis entièrement d’accord.

Gaspode a écrit :

J’ai lu quelque part que Tesla avait une approche software, on construit le truc et s’il y a des bugs on corrigera plus tard, alors que tous les autres constructeurs ont une approche hardware, on élimine au maximum les bugs avant de sortir le produit même si ça coûte plus cher et que ça prend plus de temps.

Pouvez-vous expliciter un peu sur ce passage, je ne suis pas sur de comprendre.
Pour moi Software = Logiciel, Hardware = Matériel/Electronique.
Je vous rejoins sur le fait que Tesla sort des voitures et fait ensuite une mise à jour de son Software pour corriger les bugs (Comme tout le monde en fait), mais qu’est ce que ça signifie une approche "Hardware"  pour vous?

Merci pour cet échange instructif.

Hors ligne

 

[+1]    #152 24/11/2017 09h54 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   250 

Oui le ferrage c’est ça (encore qu’une Tesla est en Aluminium, donc logiquement on devrait parler d’aluminage peut-être).

Elon Musk lui même l’a admis, jalopnik.com/elon-musk-elaborates-on-te … 1819290728 sans préciser exactement où le problème se situait. La ligne de ferrage tourne à 1/10 de la vitesse à laquelle elle devrait aller.

Certains commentaires ailleurs et non vérifiables semblent indiquer que le problème se situe au niveau de la soudure des baies portes, et est du à des déformations. Il y a un problème séparé et confirmé au niveau de l’assemblage batterie.

Tesla's Model 3 'production hell' is testing Elon Musk's fix-as-you-go carmaking model - LA Times

PS: je ne suis pas un pro de l’automobile, mais ai travaillé longtemps dans le domaine d’outillages auxiliaires pour presse qui sont utilisés sur les lignes de tôlerie et de ferrage.

Hors ligne

 

#153 24/11/2017 11h02 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2219 

Interpellé par cette file, j’ai eu envie de lire la Biographie d’Elon Musk.

Une chose est sûre, s’il est devenu multi-millionnaire avec ses deux premières entreprises, ce n’est pas directement de son fait : il est décrit comme visionnaire, travailleur, capital-risqueur, ingénieur, optimiste/déterminé, et c’est pourquoi il est comparé à un mélange de Thomas Edison et Howard Hughes.

Mais sa première entreprise perdait de l’argent et a été rachetée avantageusement au moment de la bulle internet, et le succès de la seconde (X.com qui fusionne avec Confinity pour devenir Paypal) semble devoir bcp à Peter Thiel. D’ailleurs, dans les deux cas, bien qu’actionnaire majoritaire Elon Musk a systématiquement été écarté de la direction générale.

Du coup les considérations pécuniaires ne semblent être que le moyen d’arriver à mettre en œuvre ses visions technologiques (Tesla, SpaceX).

Hors ligne

 

[+3]    #154 24/11/2017 11h05 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   705 

Vos éclairages sur les outils de presse sont précieux. Oui, comme beaucoup d’autres, j’avais fait le parallèle avec Apple (pour le design) même si je n’y crois pas jusqu’au bout : la premiumisation sur des produits à 30 000 $ n’ouvre pas le même marché que sur des produits à 1 000 $… De plus, on connaît déjà les valos d’un fabricant premium, suffit de regarder Porsche ou Mercedes et là encore les multiples de valorisations de Tesla restent délirants. Et si Tesla était vraiment une entreprise de software, faudrait expliquer pourquoi ils ont du retard sur le véhicule autonome et croire une seconde qu’ils peuvent être meilleurs que Alphabet sur le sujet… comment dire.. sauf que, incroyable, Alphabet paraît décoté par rapport à Tesla !

Concernant l’approche software/hardware, c’est plus précisément une idée apparue fin des années 90 / début années 2000 dans la "Silly Valley" : "release now, fix later" (ou sa variante sell now, fix later) pour accélérer le temps de cycle des produits. Et la majorité de ces produits étaient/sont des logiciels ou applications… ce qui n’a pas (du tout) la même implication qu’une voiture soumise à de très nombreuses régulations et avec de grosses pénalités financières en cas de rappels de modèles. En effet, je pense que cette idée ancrée depuis deux décennies maintenant en Californie imprègne nombre des cadres de Tesla et a/aura (aussi) des implications négatives lorsque le nombre de voitures vendues va augmenter et que les plaintes/retours vont augmenter. Un excellent papier sur le sujet datant déjà de 2003 :
pdfs.semanticscholar.org/5887/be685a0c0 … 4f82a0.pdf

Il n’y a d’ailleurs qu’à suivre les coûts dus aux garanties de Tesla qui augmentent en parallèle des vente (bon c’est déjà mieux que si la pente était supérieure) pour voir que la qualité de leurs voitures n’augmente pas (encore qu’il faudrait des chiffres plus complets pour l’affirmer de façon certaine, disons que ça donne un ordre de grandeur).

Un article très bearish sur Tesla :
seekingalpha.com/article/4122890-tesla- … al-decline
Et pour faire bonne mesure un article bullish (mais avec, étonnement, peu de chiffres wink )
The Truth Behind Doug DeMuro’s Tesla Model 3 Review - The Drive


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#155 24/11/2017 11h43 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   89 

Gaspode a écrit :

Certains commentaires ailleurs et non vérifiables semblent indiquer que le problème se situe au niveau de la soudure des baies portes, et est du à des déformations

Oui cela ressemble à un problème de géométrie de caisse après ferrage. Très difficile à reprendre si cela dépasse les tolérances acceptables, cela doit être fait "à la main" en utilisant des gabarits. Très long donc très cher.

La caisse est le support de toutes les fonctions, sa conformité géométrique est donc essentielle dans pour obtenir les prestations attendues du véhicule (confort de roulage, acoustique, fiabilité/durabilité…) et pour la qualité perçue (jeux entre capots/portes/ailes…). Il faut quand même arriver à fermer les portes !
La bonne géométrie semble encore plus compliquée à obtenir sur une caisse alu.

Hors ligne

 

[+1]    #156 24/11/2017 14h04 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   47 

PoliticalAnimal a écrit :

De plus, on connaît déjà les valos d’un fabricant premium, suffit de regarder Porsche ou Mercedes et là encore les multiples de valorisations de Tesla restent délirants.

Faire cette comparaison revient à comparer Apple et Samsung. Si on jette un oeil aux ratios de valorisation, ceux d’APPLE sont bien plus élevés que ceux de SAMSUNG. Nous sommes d’accord pour dire que c’est normal, ce n’est pas le même business.

PoliticalAnimal a écrit :

Et si Tesla était vraiment une entreprise de software, faudrait expliquer pourquoi ils ont du retard sur le véhicule autonome et croire une seconde qu’ils peuvent être meilleurs que Alphabet sur le sujet… comment dire.. sauf que, incroyable, Alphabet paraît décoté par rapport à Tesla !

Certains pointent un problème de technologie de base, le fait que la techno Tesla se concentre sur la lecture des lignes au sol plutôt que la lecture de l’environnement.Elle aurait donc un retard par rapport à certains constructeurs. A creuser.

Sur la question de savoir si qui est le meilleur entre Tesla et Alphabet…
-http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tec … mortel.php
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tec … -route.php

..à priori ils ont l’air aussi nuls l’un que l’autre avec des conséquences moins graves pour le second.

Mais ils ne semblent pas avoir la même stratégie.
Chez Tesla l’ensemble des voitures sont à priori équipées de capteurs qui enregistrent et transmettent l’ensemble des informations reçues vers la Silicon Valley. Et ce même quand l’Autopilot n’est pas branché.
Le comportement des conducteurs doit représenter une base d’informations intéressante à calquer, surtout les comportements à haute vitesse.

Parce que les informations de la GoogleCar qui ne dépasse pas les 40Km/h avec le vent dans le dos (Je charrie smile)…

Mais pour une fois qu’on a des chiffres ne nous en privons pas :

Kilomètres effectués par l’ensemble des modèles TESLA S (Juste un de leurs modèles, sur une période restreinte) de 2012 à 2015 : 1,6millards
Kilomètres effectués par l’autopilot TESLA fin 2016 : 160 millions de kilomètres
Kilomètres parcourus par l’ensemble des Google Cars fin 2016 : 3millions

Une chose est sure, sur ce sujet de la conduite autonome qui touche à celui de l’intelligence artificielle l’innovation devrait plutôt venir de la Silicon Valley…je doute que ca vienne de la Bavière. wink

Dernière modification par GreenLock (24/11/2017 14h16)

Hors ligne

 

#157 25/11/2017 01h48 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   

Chez Tesla l’ensemble des voitures sont à priori équipées de capteurs qui enregistrent et transmettent l’ensemble des informations reçues vers la Silicon Valley. Et ce même quand l’Autopilot n’est pas branché.
Le comportement des conducteurs doit représenter une base d’informations intéressante à calquer, surtout les comportements à haute vitesse.

Ce n’est pas une base "intéressante", c’est une base fondamentale pour développer et valider leurs modèles.
Là aussi de mettre les capteurs a un coût financier assez important, mais à terme cet investissement leur donnera une expérience "réelle" difficilement rattrapable par la majorité des constructeurs.

Ils vont accumuler des données sur des centaines de millions de km dans toutes les conditions possibles, cela vaudra de l’or.

Hors ligne

 

#158 25/11/2017 03h46 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   110 

Seldar a écrit :

Ils vont accumuler des données sur des centaines de millions de km dans toutes les conditions possibles, cela vaudra de l’or.

On est d’accord, cela a une valeur. Mais qu’est-ce qui empêche un autre constructeur de faire la même chose, avec même éventuellement des moteurs thermiques ou hybrides pour accélérer la collecte?

Pour moi, ce n’est pas un "Moat", il n’y a pas d’avantage concurrentiel durable. La valorisation price une entreprise avec un "Moat" et une forte croissance et des clients captifs à la Apple (à suivre, il n’y a pas encore de Model SII).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (25/11/2017 03h47)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#159 25/11/2017 10h45 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   

Qu’est ce qui les en empêche ?
L’inertie des gros mastodontes, la peur du changement…

Ils parlent, ils parlent mais en attendant Tesla agit et acquière du savoir-faire.

Uber, d’une autre manière, ne se contente pas de blabla et avance très vite.

Hors ligne

 

#160 25/11/2017 12h01 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   250 

Seldar a écrit :

Chez Tesla l’ensemble des voitures sont à priori équipées de capteurs qui enregistrent et transmettent l’ensemble des informations reçues vers la Silicon Valley. Et ce même quand l’Autopilot n’est pas branché.
Le comportement des conducteurs doit représenter une base d’informations intéressante à calquer, surtout les comportements à haute vitesse.

Ce n’est pas une base "intéressante", c’est une base fondamentale pour développer et valider leurs modèles.
Là aussi de mettre les capteurs a un coût financier assez important, mais à terme cet investissement leur donnera une expérience "réelle" difficilement rattrapable par la majorité des constructeurs.

Ils vont accumuler des données sur des centaines de millions de km dans toutes les conditions possibles, cela vaudra de l’or.

Qu’est ce qui vous fait croire que les autres constructeurs ne le font pas aussi ?

Tous les constructeurs ont des flottes importantes de véhicules de test. Ça se compte en centaines de milliers de km par an. Ils équipent aussi souvent certaines flottes d’entreprises (eg Renault et la Poste).

Hors ligne

 

[+4]    #161 25/11/2017 13h05 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   19 

Seldar a écrit :

Qu’est ce qui les en empêche ?
L’inertie des gros mastodontes, la peur du changement…

Ils parlent, ils parlent mais en attendant Tesla agit et acquière du savoir-faire.

Uber, d’une autre manière, ne se contente pas de blabla et avance très vite.

Je pense que sur le sujet des données et plus généralement de l’autonomie ou de l’utilisation d’un système d’exploitation "intelligent" dans les voitures électriques gérant les données de nombreux capteurs, on se retrouve devant une situation similaire à celle des téléphones mobiles lors de l’arrivée de l’iPhone en 2007 et des smartphones en général par la suite.

Nokia que l’on croyait indéboulonnable à l’époque et les autres fabricants historiques (Palm, Ericsson, RIM/Blackberry) ont été laminés en quelques années sans arriver à réagir, ou en essayant de réagir, mais sans avoir les bonnes armes pour un combat adoptant une forme nouvelle sur ce marché.

Le problème est très bien expliqué par la réaction de Palm à l’époque

Ed Colligan/PALM a écrit :

We’ve learned and struggled for a few years here figuring out how to make a decent phone. PC guys are not going to just figure this out. They’re not going to just walk in.

Le problème est que les acteurs historiques étaient des fabricants de hardware et pas de software et faire un téléphone mobile était alors essentiellement considéré comme un défi en terme de hardware. Mais le future de la téléphonie mobile se trouvait dans la maîtrise du logiciel et plus généralement des données (y compris des app mobiles et de l’écosystème) et pas dans celle du matériel.

Et les "fabricants de logiciel" (Apple en tête) ont appris très vite à faire (ou se procurer) le matériel ou fabriquer des millions de téléphones par semaine, l’inverse n’étant de toute évidence par vrai.

Force est de constater que les fabricants de matériel ont historiquement toujours été incapable de faire du logiciel de qualité. Par exemple, encore en 2017 et après avoir racheté un véritable OS (WebOS), les "smart TV" de LG sont toujours des catastrophes ergonomiques. Et en fait même Samsung qui fait tous les efforts possibles pour s’affranchir de Google en est incapable.

Faire du hardware, ça s’apprend. Faire du logiciel, c’est plus dans les gènes d’une entreprise: ça existe ou ça n’existe pas, mais ça ne s’apprend pas vraiment.

J’ai l’impression que c’est un peu la même chose dans le domaine de l’automobile: les fabricants historiques sont les maîtres du matériel et des chaînes de montage, mais il sont dépourvus ou maladroits dès qu’il s’agit d’intégrer du logiciel dans leur automobiles (et donc d’exploiter les données collectées). Et il sont aussi probablement tellement investi dans le passé, financièrement et psychologiquement, qu’ils auront du mal à être les leaders de l’automobile du futur je pense.

Le cas de Tesla est un bon exemple car la seule chose qui pourrait (va ?) arrêter Tesla et les empêcher de devenir les champions de l’automobile du futur c’est au final l’argent. Mais c’est un point critique dans le monde réel.

Parce que toutes les incertitudes sur les batteries ou les problèmes des chaines de production de la Model 3 ne sont de vrais problèmes que parce qu’ils font perdre ou coûtent de l’argent (R&D, délais).

Avec des fonds illimités, il y a peu de doute pour moi que Tesla deviendrait un géant de l’automobile parce qu’ils ont une approche moderne de ce que sera l’automobile demain en terme de fabrication et d’utilisation et parce qu’ils ne sont pas limités par des a priori ou par la lourdeur de leur histoire passée.

Tout ça pour dire que si je ne parierai pas sur Tesla parce que je ne suis pas du tout convaincu de leur capacité à faire face financièrement à leurs ambitions, je ne suis pas non plus convaincu que les fabricants historiques survivront sur le long terme.

Je pense que notre approche de l’automobile en tant que consommateur va évoluer de manière drastique dans les 20 prochaines années avec l’arrivée des voitures autonomes et que le futur se rapproche plus des ambitions d’Uber en effet (flottes de voitures autonomes "as a service").

Et on aura alors des entreprises (probablement chinoises) qui fabriqueront et assembleront des voitures comme elle le font pour les smartphones aujourd’hui, voitures qui seront ensuite pilotées par des OS (Apple, Google, autre?) en évoluant dans un écosystème spécifique (logiciel, données).

Et le pouvoir (et les bénéfices) iront surtout dans les poches de ceux qui contrôlent le logiciel et l’écosystème, le matériel devenant une commodité sur un marché ultra-compétifif tirant les coûts (et les bénéfices) vers le bas.

Sur le sujet, un excellent article (en anglais):

Carmageddon is Coming

Bon we!

Dernière modification par majipoor (25/11/2017 13h14)

Hors ligne

 

#162 25/11/2017 15h47 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   19 

A Surin qui m’a gentiment ajouté un point de réputation (merci!) en ajoutant

Par contre dans 20 ans rien n’aura changé, le cycle est bien plus long et la technologie en est à ses premiers balbutiements.

Un extrait de l’article que j’ai mis en lien ci-avant:

Carmageddon is Coming a écrit :

This is the real kicker: we don’t have to wait for people to get rid of their old cars; one morning, they’ll sit down and do their monthly budget, and realise it makes more sense to hail an autonomous, electric vehicle. Given a choice, people will select the cheaper option. And that option will not include ownership. The combustion vehicle won’t disappear gradually, over a few decades — it’ll happen in the space of a few years. We are talking about the kind of disruption in urban mobility that we haven’t seen in a century happening in a timescale that can be measured in months.

On notera au passage que ce changement de paradigme n’implique pas forcément l’utilisation de voitures électriques: rien n’empêche une voiture autonome d’utiliser un moteur à combustion.

Je sais qu’en matière de prévision de révolution future en général et dans le domaine de l’automobile en particulier l’histoire n’est pas en faveur des optimistes, mais en tant que passionné des nouvelles technologies (donc forcément biaisé), je pense que nous vivons une époque charnière en matière de technologies disruptives telle que nous n’en avons jamais connu. Même la révolution de l’informatique de la fin du XXème siècle ou de l’Internet du début du XXIème feront pâle figure comparé à ce qui se prépare pour les 20 prochaines années.

La différence fondamentale est que aujourd’hui ce sont plusieurs domaines technologiques qui sont en plein "bouillonnement créatif" et que ces domaines se combinent pour créer des synergies.

On ajoute à ça le contexte social propice à l’adoption de nouvelles technologies (intérêt des jeunes générations, sensibilisation aux problèmes environnementaux, développement des pays émergents) et l’intérêt économique pour des pays entiers (Chine) ou des méga-entreprises spécifiques (Google, Apple, etc.) ou autres startups innovantes qui ont la possibilité de rentrer sur des marchés énormes existant et se battre contre des dinosaures avec de nouvelles armes et aucun boulet à tirer.

Alors personne ne peut prédire le futur, mais je suis persuadé que nous vivons une période particulière en matière de technologies et que l’impact sur les anciens marchés de l’énergie et des transports en particulier sera bien plus profond et disruptif que certains le pensent et que estimer le temps nécessaire à cette révolution en se basant sur l’expérience passée est une mauvaise analyse de la situation.

A ce sujet, je tombe aujourd’hui sur un article sympa sur un sujet tout autre:

Physicists Just Found a Loophole in Graphene That Could Unlock Clean, Limitless Energy

Peur être un moyen de remplacer purement et simplement les batteries dans les petits objets type smartwatches et autres objets connectés: pendant que l’on essaie d’améliorer les technologies d’aujourd’hui avec leur limitations et contraintes qui semblent parfois insurmontables, ne jamais oublier que d’autres peuvent parfois non pas résoudre le problème mais simplement l’éliminer en apportant des solutions complètement nouvelles.

Ce point est une des raison qui me fait douter de la capacité des acteurs historiques à rester les champions de demain: leur approche est bien trop dépendante de leur histoire passée et leur intérêt économique est en général plus de ralentir l’évolution afin de profiter le plus longtemps possible de leur investissements passés.

Dernière modification par majipoor (25/11/2017 15h55)

Hors ligne

 

#163 25/11/2017 15h56 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Je suis bien plus circonspect que vous sur ce qui nous attend. J’en ai parlé longuement déjà sur cette discussion et ne voulais pas être hors-sujet. Je trouve l’informatique très décevante en terme de simplification, je passe mon temps à remplir des formulaires avec mon nom et un tas de questions harassantes hors tous les organismes ont ces données disponibles en plusieurs endroits.
Jamais je ne ferai confiance à un logiciel pour me conduite au vu de l’état d’avancement de cette technologie, toujours plus gourmande en ressources mais qui semble plafonner depuis plusieurs années.

Je jugerai sur pièces, je recommande les vidéos de "Electron libre" sur Youtube, c’est distrayant et on voit bien que cela avance mais restez bien conscient que c’est lent, très lent, ça n’enlève rien à leur mérite.

Dernière modification par kc44 (25/11/2017 15h56)

Hors ligne

 

#164 25/11/2017 16h20 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   19 

Surin a écrit :

Je trouve l’informatique très décevante en terme de simplification, je passe mon temps à remplir des formulaires avec mon nom et un tas de questions harassantes hors tous les organismes ont ces données disponibles en plusieurs endroits.

C’est que l’informatique est un outil et que nombre de "dinosaures" essaient d’utiliser cet outil sans forcément y arriver très bien. Mon sentiment est que cette complexité et ces formulaires compliqués sont le plus souvent issus de ces dinosaures informatisés (l’administration au hasard).

Mais les sociétés modernes ont justement une approche radicalement différente et visent au contraire à tout simplifier et à centraliser toutes ces données (avec les risques que ceci implique en matière de vie privée).

Un smartphone en est un bon exemple par rapport à un téléphone mobile de 2005 ou même un ordinateur de la même époque: ce que l’on fait avec ces objets aujourd’hui mis en perspective avec ce que l’on faisait il y a moins de 10 ans me semble clairement démontrer que l’on se dirige au contraire dans le bon sens en terme de simplification.

Aujourd’hui mon papa de 83 ans surfe sur internet, poste sur Facebook, fait de la visio-conférence et peut acheter à peu près n’importe quoi online avec son iPad, alors qu’il n’a pas la moindre base en terme de connaissance technologique ni l’intérêt de comprendre d’ailleurs.

Surin a écrit :

Jamais je ne ferai confiance à un logiciel pour me conduite au vu de l’état d’avancement de cette technologie, toujours plus gourmande en ressources mais qui semble plafonner depuis plusieurs années.

Sauf que justement en l’état les voitures ne sont pas considérées comme autonomes mais la conduite est considérée comme assistée.

Et pour ce qui est de stagner, je ne sais pas d’où vous tirez cette impression, mais je ne pense pas que ce soit un reflet de la réalité. Tout au plus, la presse a tendance à aller plus vite que la musique et la technologie avance moins vite que ce que peuvent laisser croire les journaux à sensation.

Alors en effet, ce n’est pas en 2018, ni en 2019 que vous achèterez votre voiture électrique autonome. Mais il faut éviter de juger ce que sera demain en se basant sur les limitations d’aujourd’hui, surtout dans les domaines technologiques smile

Dernière modification par majipoor (25/11/2017 16h22)

Hors ligne

 

[-3]    #165 26/11/2017 16h42 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   

Das Kapitall a écrit :

gepetto37 a écrit :

Alors, puisque vous préférez le combat de rue au duel à fleurets mouchets, vérifiez-donc comment on écrit "statu quo".]

Vous voulez sans doute parler de fleurets mouchetés ?

Bon, cessons ces pitreries.

Relisez vos messages et demandez-vous s’ils appellent une contradiction courtoise et argumentée. De mon point de vue, et spécifiquement en ce qui concerne les messages #112 et tout particulièrement #118, ils relèvent de la provocation.

Pour ce qui est du fond du débat, le retour de Political Animal est évidemment très intéressant.

En matière de pitreries, vous menez 2 à 1 : le pitre qui dénonce les pitreries, cela fait toujours rire.
Si mes arguments sont ineptes, que dire des vôtres ?
Dans le message #76 où vous les exposez, bien qu’enveloppés de toute l’autorité apparente des courbes et des histogrammes qui impressionnent généralement le béotien, force est de constater leur inanité.

Ils se résument à :
- un poncif ( en français, "l’argent ne ment pas", disons) dont political animal a déjà fait justice en évoquant le cimetière des milliards engloutis dans tout un tas d’innovations sans lendemain. Et en oubliant ceux engloutis depuis plus d’un siècle dans la recherche de la solution miracle au problème de stockage de l’électricité.
- des prévisions à horizon lointain ( 2040 !) qui s’apparentent à la méthode Coué, et dont l’histoire économique a montré un nombre de fois incalculable la vanité.
- de belles courbes en S qui expliquent la passé, mais n’ont aucune valeur prédictive pour l’avenir. Elle ne s’applique d’ailleurs qu’aux quelques innovations qui ont trouvé leur utilité pour les ménages, et donc leur marché, mais pas à l’immense masse de ceux dont les ménages n’ont pas considéré que le rapport qualité/prix valait la peine de s’en équiper.
C’est justement une des bases majeures du débat dur le véhicule électrique.

D’où pour finir, un retour à la question-clé du prix des batteries que, sur ce forum, on semble vouloir à tout prix éluder ( pas de réponse sur l’interrogation quant aux batteries nécessaires pour un 40 tonnes roulant à 100 à l’heure sur 1000 km…).
Je lis dans le journal "Le Monde" d’aujourd’hui (p.6 du supplément "Economie et Entreprise") que  les cours du cuivre, du lithium, du nickel et surtout du cobalt s’envolent sous la pression de "la boulimie soudaine des constructeurs automobiles". Le prix des batteries étant déjà de 40 % du prix d’une voiture, qu’en  sera-t-il dans les années à venir ?

Rassurez-vous, je quitte définitivement ce forum de "gentlemen" et vous laisse à vos ratiocinations sans fin sur Tesla. Et libre à vous de vous ruiner en y investissant vos économies.

Hors ligne

 

#166 29/11/2017 16h44 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   110 

GreenLock #156 a écrit :

Kilomètres effectués par l’ensemble des modèles TESLA S (Juste un de leurs modèles, sur une période restreinte) de 2012 à 2015 : 1,6millards
Kilomètres effectués par l’autopilot TESLA fin 2016 : 160 millions de kilomètres
Kilomètres parcourus par l’ensemble des Google Cars fin 2016 : 3millions

Waymo : 4 milliards de miles parcouru

Il n’y a pas un segment où Tesla n’a pas de concurrent.

Je coche "je suis actionnaire" car je donne mon avis et que j’ai un lien avec l’entreprise. Mais pour être précis, je suis "short" sur la valeur.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (29/11/2017 16h47)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#167 29/11/2017 19h06 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   33 

Le titre est erroné, c’est 4 millions en fait, quarante fois moins que l’autopilot Tesla, mais c’est déjà pas mal.
@Waymo

Sinon, l’article cité évoque une étude de KPGM:

Cette annonce de Waymo coïncide d’ailleurs avec la publication d’une étude de KPMG, selon laquelle, en raison d’une généralisation de taxis autonomes, la demande pour des berlines particulières aux États-Unis devrait être divisée par deux d’ici 2030.

En surfant sur KGPM.com, j’ai trouvé:

Industrie automobile mondiale 2017 – 18ème édition a écrit :

Le véhicule électrique à batterie, l’enjeu n°1 du secteur - pour 5 dirigeants du secteur sur 10.

La moitié des dirigeants placent en 2016 le développement des véhicules électriques à batterie comme la tendance n°1 à horizon 2025 ; c’est une prise de conscience radicale par rapport à 2015 où cet enjeu n’arrivait qu’en 9ème position.

Dans un même temps, 76 % des répondants considèrent que le moteur traditionnel va rester plus important que le moteur électrique durant une période encore très longue. 62 % estiment même que le véhicule électrique à batterie restera un marché de niche du fait du manque d’infrastructures.

Top 3 des enjeux pour les dirigeants français a écrit :

En France, l’enjeu numéro 1 pour les dirigeants du secteur reste celui de la connectivité et de la digitalisation, au même rang qu’en 2015 (55 % des dirigeants). A la 2ème place, une nouveauté au classement 2016 : il s’agit de l’enjeu lié au véhicule autonome ou sans conducteur (41 % des dirigeants), qui se classait en 8ème position en 2015. Le 3ème enjeu rejoint la tendance mondiale : celui du véhicule électrique à batterie, cité par 34 % des dirigeants.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par BNH (29/11/2017 20h30)

Hors ligne

 

#168 30/11/2017 02h17 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Vous pourriez relire vos sources Mestra.
C’est la foire d’empoigne ici, on peut écrire n’importe quel chiffre, le lecteur lambda n’y voit que du feu. Cette course aux miles parcouru est une farce, concrètement la voiture autonome ne fonctionne pas et c’est tout, pourquoi s’obstiner à en parler tous les 4 matins?

Hors ligne

 

#169 30/11/2017 04h03 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   110 

Au temps pour moi, je me suis fait avoir. C’était un dernier post avant de me coucher…

Je serai plus vigilant la prochaine fois.

Dernière modification par Mestra (30/11/2017 04h06)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#170 30/11/2017 04h38 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Pas de soucis, ça arrive.
Ce que je soulignais c’est qu’après tout l’erreur était dans le titre de l’article, vous n’avez fait que la recopier. Dans la presse on peut mélanger millions et milliard ça n’a pas d’importance, il faut en mettre plein la vue au lecteur et vendre du papier. La finalité n’est que là.

Hors ligne

 

#171 30/11/2017 11h00 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   422 

Un marché comme celui de la voiture électrique ne peut durablement exister que si un marché secondaire se développe. En effet, qui achèterais une voiture si celle-ci était invendable d’occasion ou comme c’est le cas actuellement avec d’énormes décotes comparé à son équivalent thermique… Tant que le marché secondaire ne sera pas satisfaisant, le marché du véhicule neuf aura bien du mal à décoller…

Dernière modification par DDtee (30/11/2017 13h27)


"Cesse de croire, instruis toi"- André Gide

Hors ligne

 

[+2]    #172 30/11/2017 13h03 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Réputation :   47 

Tesla confronté aux limites de sa logique logicielle

Build fast, fix later: speed hurts quality at Tesla, some workers say

Deux bons articles sur les points soulignés par Gaspode et Political Animal, à savoir que les problèmes de qualité et d’assemblage sont nombreux chez TESLA, la philosophie du Sell Now, Fix Later est reprise dans les articles. 90% des modèles S et X sont concernés, TESLA répond que c’est sa "Politique Rigoureuse sur la Qualité"
qui l’amène à déclarer autant de défaut. (Ça doit être sympa comme job la communication d’entreprise on s’amuse bien apparemment wink )

Hors ligne

 

[+1]    #173 30/11/2017 14h27 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   250 

Hallucinant ! Je savais que les choses allaient mal, mais à ce point ?

90% de défauts, ça veut dire que 9 voitures sur 10 sont reprises à la main ?
Une reprise manuelle, même relativement bénigne peut facilement augmenter le coût main-d’oeuvre de 50%. Une voiture passe en moyenne dans l’industrie 12 à 15H sur la chaîne de montage avec en gros 1/3 des opérations totalement automatisées. donc le coût relatif d’une opération manuelle est très important.

L’article cite aussi un taux de 10% de défauts chez les concurrents, ce qui me semble déjà très élevé (selon des infos anciennes, même chez un constructeur pas au top qualité comme Dacia, ça serait plutôt 3% et à l’époque jugé trop haut), mais la grosse différence est que les problèmes sont réglés sur la chaîne, sans ralentir celle-ci, pas quand tout est fini. Il y a des postes spéciaux de déviation pour cela, et le véhicule peut reprendre la chaîne normalement une fois corrigé.

La raison pour cela est que par exemple, si vous avez un problème de gap inégal sur les portes au ferrage, vous ne pouvez pas installer correctement les serrures, et donc si vous attendez, vous aurez 2 problèmes à corriger, le gap lui-même et les serrures. De plus corriger le problème avant peinture permet d’éviter le risque de rayer celle-ci.

AMF : je ne suis PAS actionnaire de Tesla, et plus on en apprend, moins il y a de chances que je le sois jamais.

Hors ligne

 

[+2]    #174 30/11/2017 14h36 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   72 

Je pense que beaucoup de commentaires sont issus d’une méconnaissance de la réalité d’une production automobile.
Pour y travailler depuis quelques temps et sans donner trop de détails pour rester dans l’anonymat, je peux vous garantir que :
- la retouche manuelle est une constante. Quasiment toutes les voitures ont, à un moment ou à un autre, besoin de retouches manuelles car les coûts de production exigés sur les pièces unitaires ne permettent pas d’avoir des assemblages 100% bons. De plus, les procédés (du moins les procédés traditionnels) utilisés dans la tôlerie ont des tolérances de dimension et de position assez faramineuses.
- la politique du "produire et corriger plus tard" est presque érigée en règle d’or. Ce n’est pas pour rien qu’il est TOUJOURS déconseillé d’acheter une voiture 100% nouvelle. Même si les constructeurs ne communiquent que peu dessus, ce n’est pas un hasard s’il y a toujours des "relooking" ou des "upgrades" sur les véhicules. Cela permet de corriger les défauts de conception qui n’ont pu l’être faute à une date de lancement immuable


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#175 30/11/2017 18h27 → Tesla Motors : 400% de hausse en un an ! (start up, tesla motors, valuation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   250 

La retouche d’un assemblage ou le calibrage d’une pièce intégré dans la chaîne ne coûte pas plus cher qu’une autre opération et fait partie du processus. Il y en a effectivement sur toutes les chaînes de production, ainsi que les outillages et calibres permettant de s’assurer que les sous-ensembles sont conformes. Ce n’est pas un défaut de fabrication. Le taux de rebut de certains process peut aussi être élevé (eg hydroformage sous presse), ce n’est pas non plus un problème si les composants non comformes sont identifiés avant assemblage sur la ligne, ça rend le composant juste un peu plus cher.

Mais c’est très différent de ce qui semble se passer chez Tesla, où la correction des problèmes est hors  chaîne normale, et ou des ruptures logistiques entraînent l’avancement de véhicules incomplets qui doivent être ensuite finis avec les moyens du bord.

Quand aux tolérances de fabrication c’est un numéro d’équilibriste entre coût de revient et tolérances. Les constructeurs autos ont été les pionniers de l’étude de la capabilité des processus et des contrôles statistiques permettant de s’assurer de la compatibilité des pièces d’un même assemblage, ainsi que des procédés d’Assurance Qualité. Ce n’est pas pour rien que la principale norme Française de tolérancement géométrique était en fait la réécriture de la norme Renault, et que celle-ci a été en grande partie transcrite dans la norme Européenne correspondante. Saviez-vous que les courbes de Bézier présentes absolument partout aujourd’hui dans l’informatique (eg Adobe illustrator), ont été à l’origine créées par un ingénieur Renault (Pierre Bézier) pour le tolérancement géométrique des courbes de tôlerie ?

Enfin l’amélioration de conception permanente n’a non plus rien à voir avec un défaut de fabrication sur chaîne. La conception est un process toujours ouvert et il est impossible de tout prévoir. C’est le retour d’expérience des utilisateurs qui permet d’identifier les problèmes restants.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech