Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Kraft Heinz sur nos screeners actions.

#1 16/04/2013 12h01

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3383  

INTJ

Suite au spin-off avec Mondelez, je me retrouve avec une ligne Kraft Foods Group petite (inférieure à 4000 EUR dans mon portefeuille).

Je n’ai pas vendu juste après le spin-off, car c’est justement à ce moment-là que les gérants peuvent faire ce même raisonnement et procéder à des ventes et générer une inefficiente de marché.

Mais le spin-off date d’octobre, donc si inefficience il y a eu, elle est corrigée depuis.



Kraft Foods capitalise 30 MdUSD pour un CA de 18 MdUSD dans l’agro-alimentaire, exclusivement aux USA donc, depuis le spin-off avec Mondelez.

Les ventes sont très stables et la société est relativement facile à valoriser.

Attendu qu’elle officie dans un marché mature, que les perspectives de croissance sont relativement faibles (hormis par une amélioration opérationnelle qui conduirait à une amélioration de la marge), des multiples de 15-17 fois les profits et 10-11 fois l’EBITDA, au doigt mouillé, paraissent raisonnables.

Quoiqu’il en soit, voici une évaluation rapide avec xlsValorisation.

Multiples de valorisation historique

Peut significatif, car l’action cote depuis 6 mois seulement.

Pondération à seulement 20% dans l’évaluation finale.

Multiples de valorisation des pairs

Mes pairs sont :
- General Mills
- Kellogg
- Pepsi
- Conagra
- Hillshire Brands (ex Sarah Lee)

Mais tous ont une présence internationale que n’a plus Kraft Foods. Il est donc normal que Kraft Foods décote sur ses pairs.

Pondération à seulement 20% dans l’évaluation finale.

Valorisation par un discount cash flow

Facile à faire, puisque l’exercice récent a clôturé fin 2012 et l’historique sur 4 ans montre une stabilité des ventes.

Kraft Foods cotant depuis 6 mois, j’utilise un beta sectoriel avec une prime de risque (5,8%) et un taux sans risque (1,9%) à jour plutôt qu’un beta historique. Ceci me donne un coût des capitaux propres à 7,2%.

Pour le coût de la dette, Kraft Foods a doublé sa dette l’année dernière, donc l’estimation du coût de la dette par xlsValorisation est artificiellement basse. En prenant les chiffres du dernier trimestre, je note une charge de la dette de 109 MUSD pour une dette financière de 9,971 MdUSD. J’estime donc le coût de la dette avant impôt à : ( 109 * 4 ) / 9971 à 4,4%.

Ceci me donne un coût moyen pondéré du capital à 6,1%. Très faible donc, mais en phase avec les conditions actuels de marché pour une société solide et acyclique.



D’où une valorisation peu excitante à 46 USD tandis que Kraft cote 50 USD :


Cela n’est pas surprenant, le secteur des bigs caps de l’agro-alimentaire est globalement survalorisé en ce moment et Kraft Food ne fait pas exception, même si ces multiples sont inférieurs à ceux de ses pairs.

Conclusion

Évidemment, hors de question de renforcer à ce cours-là. Une surévaluation d’une dizaine de % ne justifie pas non plus dans l’absolu une vente, spécialement pour moi qui suis buy & hold.

Éventuellement, j’arbitrerai le titre pour CYS, mais ma ligne CYS est déjà grosse, donc ce n’est pas non plus spécialement excitant.

A choisir entre une ligne Kraft Food trop petite qui surcote de 10% ou une ligne CYS trop grosse mais qui décote de 10% ! :-)

Mots-clés : heinz, kraft foods, kraft-heinz

Hors ligne Hors ligne

 

#2 16/04/2013 14h46

Banni
Réputation :   57  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

Bonjour

Pourquoi un PER de 17 sur un businness qui est stable et sans vrai upside alors que MDLZ a un PER de 17.8 et Danone et nestlé sont aussi à ce niveau ?

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/04/2013 15h17

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3383  

INTJ

Vous parlez de PER 2012 ou sur l’exercice 2013 en cours ?

Car Mondelez est à 19 et Danone à 18 sur le PER 2013 sur Bloomberg ?

La taille de Nestlé (100 MdUSD de CA) et donc les perspectives de croissance plus faibles, justifierait une petite décote sur ses pairs de mon point de vue.

Pour Kraft Food, une valorisation à 45 USD donne un PER 2013 (sur la base des estimations de bénéfices 2013) implicite à 16,5 ; ce qui me semble raisonnable.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 16/04/2013 15h51

Banni
Réputation :   57  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

Je me basais sur le PER de yahoo finance qui est le trailing PER. En plus avec les boites US qui ont des fiscal years différents des calendar years la comparaison est toujours assez difficile.

Par ailleurs pour le calcul du PER kraft n’a pas autant de power brand (elles ont quasi toutes été basculées chez MDLZ) et donc pas le meme pricing power que l’une des 3 boites citées donc pas d’upside non plus à attendre au niveau des marges. Voir meme un risque de compression de celle ci.

Enfin je ne vois pas qui pourrait etre intéressé par racheter Kraft contrairement à Danone ou MDLZ.

Le PER à attendre sur ce genre de businnes sans upside me parait de 15 grand max.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 16/04/2013 16h21

sergio8000
Invité

Bien que je ne sois pas avocat des investissements à multiples élevés, je dirais que 15 est trop bas poru KRFT, à mon humble avis.
Vous avez tout de même (il me semble du moins) un business à retours sur capitaux supérieurs à la moyenne et Capex light auquel vous accordez un multiple de business moyen dans un environnement de taux d’intérêts bas.

Des bénéfices futurs relativement prévisibles ont tendance à se négocier plus haut dans un tel contexte (cf. le multiple actuel de KO, MCD ou PM par exemple) : des bénéfices avec une croissance sont qqch de très précieux dans ce contexte. Bien sûr, à long terme, il se pourrait (voir il est probable) que le business retourne à une valo plus proche de celle d’un business moyen avec une normalisation des taux. Si 15 est un PE de business moyen et que l’on suppose que KRFT peut faire 33% de retours sur capitaux employés en plus de manière pérenne, cela justifierait déjà un multiple de 18 (le ROE moyen d’un business est de 10-11% environ). Dans le contexte actuel, voir ce business au dessus de 20 ne me surprendrai pas spécialement (même si compter sur une telle appréciation dans une thèse d’invest me semble très spéculatif).

 

#6 17/04/2013 09h47

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3383  

INTJ

sergio8000 a écrit :

Bien que je ne sois pas avocat des investissements à multiples élevés, je dirais que 15 est trop bas poru KRFT, à mon humble avis.

C’est mon avis aussi.

Le PER n’est qu’un proxy pour un discount cash flow.

Un Coût Moyen Pondéré du Capital plus faible que le CMPC du marché dans son ensemble, se traduit par un multiple de PER plus élevé que celui du marché.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 17/04/2013 10h15

Banni
Réputation :   57  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

Un vrai point fort de la valeur est son exposition quasi totale à la zone dollar.

Souvent on pense diversifier dans des valeurs coté en USD mais celles ci exercent une telle part de leur activité hors USA que la hausse du dollar peut impacter sérieusement les résultats.

KFT si on est vraiment haussier sur le USD est donc pour le coup est un excellent placement.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 23/04/2013 10h10

Banni
Réputation :   57  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

Investisseur heureux que pensez vous de Dr Pepper ?

Le business case est assez semblable à celui de Kraft. On est sur des activités centrés sur les USA / un marché relativement stable ou en legere croissance.

Par contre le PER est sensiblement plus faible que celui de Kraft à 15 attendu pour FY 13. Autre avantage on est dans un business asset light avec un retour vers l’actionnaire assez fort.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 23/04/2013 10h26

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3383  

INTJ

Je n’ai pas d’avis, n’étant jamais allé aux USA, j’ai vraiment du mal à comprendre la puissance de la marque.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 23/04/2013 10h45

Banni
Réputation :   57  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

C’est un ensemble de marque tel que Canada dry, schweppes, motts etc…

Hors ligne Hors ligne

 

#11 22/02/2019 16h56

Membre (2015)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Expatriation
Réputation :   240  

A l’instant ou j’écris ces lignes Kraft-Heinz Company (KHC) perd environ 28% par rapport à hier. Les raisons sont la baisse du dividende d’environ 1/3, un subpoena de la SEC et des résultats décevant.

La baisse du titre et la baisse du dividende combinés donnent tout de même un dividende de 4.6%. Les marques de KHC restent des marques très fortes aux USA et si les vents sont contraires j’aurais tendance à parier sur un rebond à moyen terme, tout en étant payé 4.6% pour attendre.

Je viens d’initier une position de $4000 sur ce titre et vais attendre quelques jours pour éventuellement renforcer d’autant.

Les marques de KHC sont très présentes aux USA, et un peu moins à l’international à l’exception du ketchup Heinz bien sur.  Listes des marques de KHC.

Barrons - kraft-heinz-stock-earnings

A noter que Kraft a fusionné avec Heinz en 2015, peut-être serait-il judicieux de changer le titre du thread pour en tenir compte. J’ai préféré poster ici que de créer une nouvelle file.

C’est une des plus grosses positions de Warren Buffet, la baisse du jour de KHC à un impact de plus de $2.8 milliards pour Berkshire Hathaway.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par TyrionLannister (22/02/2019 17h01)


A Lannister always pays his debt.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 23/02/2019 09h06

Membre (2015)
Réputation :   33  

Bonjour,

Pour ma part j’ai eu votre réflexion il y a presque un an en mai dernier à 59 $.

Il est peu probable que Warren Buffett en parle dans sa lettre aux investisseurs qu’il publie aujourd’hui, si je ne me trompe pas.

Mais il ne serait pas impossible qu’on y trouve quelques informations.

Quant à la réduction des dividendes, elle ne sait pas fait attendre et c’est tant mieux pour réduire les niveaux d’endettement.

Dire que début de semaine encore beaucoup d’analystes donnaient KHC a un prix de 45 $ comme un point d’entrée "irrésistible", je cite.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 23/02/2019 15h32

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3383  

INTJ

TyrionLannister a écrit :

A noter que Kraft a fusionné avec Heinz en 2015, peut-être serait-il judicieux de changer le titre du thread pour en tenir compte. J’ai préféré poster ici que de créer une nouvelle file.

Au passage, il est assez piquant de voir que la gestion de 3G Capital, sensée servir de nouvelle référence pour les autres groupes de l’agro-alimentaire s’est finalement retournée contre eux.

La stratégie était finalement assez similaire à celle de la compagnie pharmaceutique Valeant : on coupe les coûts, on fait une opération de M&A, on coupe les coûts, on fait une opération de M&A…

Mais avec l’opération ratée sur Unilever, la réduction des coûts a trouvé ses limites.

Encore plus piquant : tandis que Kraft-Heinz est au plus bas, le spin-off Mondelez est au plus haut !

Plutôt que multiplier les opérations de M&A et d’enrichir surtout les banques d’affaire, peut-être que le management pourrait simplement s’occuper de piloter opérationnellement la société ?

Hors ligne Hors ligne

 

[-2]    #14 23/02/2019 23h04

Banni
Réputation :   283  

Membre clivant Membre assez clivant Membre clivant

TyrionLannister a écrit :

Les marques de KHC sont très présentes aux USA, et un peu moins à l’international à l’exception du ketchup Heinz bien sur.  Listes des marques de KHC.

Bonsoir,

J’ai regardé cette liste de marques ; très franchement cela ne me met pas en appétit.

Il y a vraiment des gens qui mangent çà ? Même aux Etats-Unis ?

Vu ce qu’ils vendent, cela ne surprend pas que leur résultat soit en baisse.

Si Warren Buffet avait mis dans son estomac ce qu’il met dans son fonds, je ne sais pas s’il serait encore parmi nous pour évoquer la pertinence de son investissement.

D’habitude, je ne suis pas très regardant sur les activités des sociétés que j’ai en portefeuille, mais là quand même, je fais jouer la "clause de conscience"…

Je me suis débarrassé de mes Unilever guère après l’OPA avortée de Kraft ; je ne vais pas à nouveau risquer l’empoisonnement de mon portefeuille !

Dernière modification par stokes (23/02/2019 23h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 24/02/2019 03h35

Membre (2013)
Réputation :   41  

Léger hors-sujet mais Buffet est loin d’avoir une diète au top : petit dejeuner au macdo tous les jours, beaucoup de viande rouge  et pas mal de soda…

Comme quoi les gènes et une activité cérébrale poussée jouent aussi un grand rôle !

Dernière modification par RatRacer (24/02/2019 03h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#16 24/02/2019 07h40

Membre (2010)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   230  

KHC fait face à un double problème la SEC et une dépréciation de ses marques et ce n’est que le début.

KHC fait du "cost cutting", mais le problème est plus profond, KHC c’est avant tout du "junk food" qui est passé de mode, la tendance est à l’alimentation saine.

Dernière modification par pvbe (24/02/2019 07h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 24/02/2019 08h24

Membre (2016)
Réputation :   16  

En lisant cette file certains commentaires me font sourire car on dirait que les gens découvrent que, oui ces grands groupes vendent en général de la "merde" en boîte.

C’est la file de Kraft mais beaucoup ici ont du Danone, Nestlé, Unilever en Europe qui sont pour moi à mettre dans le même sac..

Et on parle de (mal)bouffe mais a mon avis la page est aussi en train de se tourner (même si plus lentement peut-etre) pour tout ce qui est produits ménagers et cosmetiques (P&G, Henkel, allez j’ose aller jusqu’à L’Oréal) qui, SI on lit les étiquettes, fait mal aux yeux et a la tête…

Mais oui ce sont de belles boîtes (jusqu’à quand?)


"There is no way to Happiness, Happiness is the way.."

Hors ligne Hors ligne

 

#18 24/02/2019 12h12

Membre (2014)
Réputation :   113  

Sauf que le plupart des boites dont vous parlez ont compris qu’il fallait qu’elles se recentrent sur des produits de "qualités" plus naturels. A l’heure des applications type Yuka, les modes de consommations ont changé. Ces multinationales l’ont bien compris et la composition de leurs produits va nécessairement évoluer. Je ne suis donc pas aussi pessimiste que vous sur la rentabilité de ces boites à long terme.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 24/02/2019 12h18

Membre (2015)
Réputation :   33  

Quand j’ai investi il y a un an dans Kraft and Heinz ce fut en connaissance de cause puisque je suis dans ce domaine d’activité.

De part mon expérience pro, l’envie de changer d’alimentation n’en est justement qu’au stade de "l’idée" pour une bonne partie de la population (même si mon expérience ne reflète en rien les différentes tendances mondiale).

J’ai moi-même marketé vers des produits plus "sains" sans additifs alimentaires, en communiquant sur le fait qu’il faut se réhabituer à des goûts naturels.

Cette communication a suscité beaucoup d’intérêt positifs, une majorité de la clientèle voulait suivre cette démarche, c’est pourquoi j’ai proposé différents produits naturels sans édulcorants, ni arômes pour coller avec cette envie de manger pour la santé et non plus pour la gourmandise.

Résultat, cette politique n’a pas fonctionné du tout, les hommes et femmes ont consommé une première fois pour tester, mais la gourmandise a vite repris le dessus.

Ces aliments "natures" sont donc très rapidement tombés aux oubliettes et les ventes de produits transformés aromatisés sont reparties de plus belle.

Plusieurs essais ont été effectués sur le moyen terme, sans succès, le goût prime encore sur la santé !

Il y a une volonté de changer, mais selon mon expérience, seulement une infime minorité abandonne réellement les aliments transformés pour des aliments non transformés.

Conclusion : Les changements évoqués vont effectivement arriver (je l’espère pour le bien de tout le monde) et la volonté de manger plus sainement n’est pas un mythe, mais cela ne va pas se faire brutalement en 6 mois, il faudra probablement encore 10 ou 20 ans et l’arrivée d’une nouvelle génération pour que le tournant soit pris complètement.

KHC enregistre tout de même une faible progression de son chiffre d’affaire.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Uspony (24/02/2019 18h44)

Hors ligne Hors ligne

 

#20 24/02/2019 13h06

Membre (2011)
Top 5 SIIC/REIT
Réputation :   334  

En effet. 3G a aussi réussi l’exploit de faire dégringoler Tim Hortons dans les enquêtes d’opinion canadiennes. Certes, c’est en partie lié à l’augmentation du salaire minimum décidée par le gouvernement mais la façon dont ils ont décidé de gérer ça, c’est à dire en ne regardant qu’aux coûts (pour changer !) et en oubliant que Tim Hortons a aussi une fonction quasi sociale au Canada (allez en province au Canada et vous verrez que les retraités s’y retrouvent en masse et que c’est en plus un lieu de sortie familial), c’est pathétique. A croire qu’ils ne lisent que des bilans et ne sortent jamais dans le monde réel.

Pour parler investissement, je vous incite à regarder du côté de Wessanen, que tous les amateurs de produits bio connaissent (Bjorg, Bonneterre, Allos, AlterEco etc.). Un des rares groupes agroalimentaires cotés qui est du bon côté de l’histoire.       
Le bilan est très sain et les ratios sont revenus sur terre depuis la chute en 2018. La concurrence dans le bio est rude, ce qui se ressent sur les résultats 2018 mais sans cela, la boite serait toujours à un PE de 35 !

AMF : Actionnaire Wessanen

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 24/02/2019 15h32

Membre (2011)
Réputation :   232  

ENTP

@Stockes : Malgré votre beau discours vous avouez avoir été récemment actionnaire d’Unilever, boite connue pour racheter des marques de qualité pour ensuite couper les coûts au possible (sur la matière première comme sur la masse salariale). Après ça, franchement comment donner des leçons… "clause de conscience"… rien que ça.

Concernant la junk food, c’est assez contradictoire, car effet comme vous l’avez dit IH, Kraft avait spinné dans Mondelez les snacking, qui sont a priori tout ce qu’il y avait de plus "junk". Hors le cours de Mondelez se porte très bien.

Si on devait juste évaluer un business à la qualité de son sous-jacent, les cigarettier ne vaudrait plus rien depuis longtemps.

Autant que je me souvienne depuis au moins 25 ans j’entends parler de la malbouffe américaine, macdo, coca, pizza etc…

Depuis a peut près aussi longtemps je vois les gens autour de moi privilégier quand c’est possible les produits bio, la slow food, le jardin.

Pourtant à l’échelle mondiale, la junk food à sans doute encore des parts de marché énorme (sans doute jamais aussi élevé en valeur absolue).

Cela me fait un peu penser à Amazon et au retail. Il n’y a jamais eu autant de vente dans les malls aux USA qu’en 2018, l’immobilier USA n’a jamais été aussi haut, et pourtant les malls aux USA ne se portent pas très bien, même ceux de qualité commencent à souffrir ( BPY/GGP URW pénalisé par ses malls us, MAC etc) sans compter les autres (class B et C).

Pourtant a priori les ventes en ligne ne représentait même pas 9% des ventes totales au USA en 2017 (source)

Je serais curieux de connaitre l’évolution des deux sociétés si elles n’avaient pas fusionnées…
Tout comme URW, la fusion a, a priori détruit de la valeur à court terme.

Soit les fusions sont réalisées pour masquer une faiblesse sous jacente, et ainsi le résultat aurait été pire sans fusion, soit elles sont incompréhensibles.

Les boites de cette taille peuvent se payer des sommités financières en conseils et pourtant, souvent les fusions semble détruire de la valeur, comment comprendre…

Déontologie : j’ai vendu mes PEI récemment après des résultats en berne, alors que selon mes estimations ça n’aurait pas du être le cas. Comme sur CBL j’ai pris mes pertes.

Dernière modification par AleaJactaEst (24/02/2019 15h54)

En ligne En ligne

 

#22 24/02/2019 20h07

Membre (2016)
Réputation :   16  

En effet ces boites sont toujours aussi performantes. Je n’en ai pas l’explication, peut-être les lobbys de l’agroalimentaire sont encore bien puissants… big_smile

On l’a vu avec la loi alimentation ou le nutriscore, beaucoup de réglementation tente de se mettre en place même si souvent la version finale ressort très édulcorée.

AMF: actionnaire d’aucunes des actions citées.


"There is no way to Happiness, Happiness is the way.."

Hors ligne Hors ligne

 

#23 25/02/2019 10h35

Membre (2016)
Réputation :   46  

En même temps, entre un bénéfice/plaisir immédiat (= junk food) et un bénéfice incertain/lointain (= nourriture saine) la messe est dite.

Par ailleurs il y a tellement de messages de prévention de santé et d’alertes quotidiennes qu’on finit par n’y plus faire attention.

Dernière modification par Attercap (25/02/2019 10h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 25/02/2019 10h40

Membre (2016)
Réputation :   16  

Oui un peu comme le market timing et le buy&hold…


"There is no way to Happiness, Happiness is the way.."

Hors ligne Hors ligne

 

#25 25/02/2019 13h10

Membre (2015)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   75  

J’ai lu récemment un article du Wall Street Journal (une des éditions papiers de la semaine passée, je ne trouve pas l’article sur google) sur Kraft-Heinz. De ce dont je me souviens, ils vont changer de stratégie et investir davantage dans leurs marques et le marketing. Ils ont également lancé quelques nouvelles marques. Changement radical donc par rapport à la stratégie de baisse des coûts.

Jorge Paulo Lemann, fondateur de 3G Capital, disait avoir l’impression d’être un dinosaure. Le secteur agro-alimentaire était stable et croissait doucement mais sûrement. Et voilà qu’il se font "disrupter".

La stratégie de "cost cutting" était sans doute très bonne pour les actionnaires pendant quelques décennies, mais désormais les sociétés fonctionnent de façon beaucoup plus efficace que dans les années 80. On ne peut plus se reposer sur cette stratégie.

Voilà en substance ce dont je me rappelle de l’article.

Hunsvestisseur a écrit :

C’est la file de Kraft mais beaucoup ici ont du Danone, Nestlé, Unilever en Europe qui sont pour moi à mettre dans le même sac..

J’ai brièvement étudié Nestlé dans un cours d’université. Je ne pense pas qu’on puisse mettre toutes ces sociétés dans le même sac d’un point de vue stratégie et positionnement marketing. Ca fait quelques années que Nestlé tente se faire une image d’une compagnie de "nutrition" et "bonne pour la santé". Ils changent leurs recettes pour être moins gras, sucré ou salé.

Ca reste du marketing et ils font toujours de la nourriture industrielle, on s’entend bien. Cependant je pense qu’ils sont bien positionnés sur les tendances actuelles. Au final, c’est le boulot des sociétés agro-alimentaires de s’adapter aux goûts changeant des consommateurs. C’est possible que Nestlé ait fait un meilleur job que Kraft-Heinz. (Quoique je n’ai pas étudié Kraft-Heinz)

Je ne défend pas Nestlé, je n’oublie pas l’horreur du scandale du lait infantile: Le lait pour bébé, plaie des pays pauvres. 1,5 million de nourrissons meurent chaque année faute d’être alimentés au sein. - Libération  et https://en.wikipedia.org/wiki/Nestl%C3%A9_boycott.
Je pense simplement que les stratégies des sociétés agro-alimentaires sont différentes.

Dernière modification par Stouf (25/02/2019 13h10)

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Kraft Heinz sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur