Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 07/06/2017 12h49 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   28 

Acheter Amazon n’est pas compliqué - un ordre placé avec votre broker favori.

J’avais essayé d’acheter des bitcoins quand ils étaient à 300$. J’ai tout essayé, même d’acheter en liquide à des types bizarres. J’ai abandonné après avoir réalisé que je n’arriverai jamais. Aujourd’hui, ce n’est pas pour autant plus simple, les plateformes spécialisées ne sont ouvertes que pour certains pays. Si votre pays ne fait pas partie de la liste, bon courage !

Hors ligne

 

#77 16/06/2017 18h56 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   12 

Gaspode a écrit :

Si je recherche un multitool par exemple, Amazon.fr va retourner 16043 résultats pour Leatherman et 111 pour leatherman wave. Sur ces derniers, une bonne partie est de la contrefaçon ou des produits n’ayant rien à voir comme un livre de Stephen Leatherman sur le wave modelling. Il n’y a que 4 modèles de ce multitool et une demi douzaine d’accessoires.

Si je vais sur le site qui va bien, (knivesandtools.fr qui malgré le nom est Néerlandais), il est bien plus facile de comparer et trouver le modèle exact qui va bien, avec l’assurance que ce sera le vrai produit et pas une copie chinoise de mauvaise qualité. Les prix et les frais de livraisons sont les mêmes.

Mon ressenti est très différent.

Lorsque je tape "multitool" dans Amazon.fr s’affiche une page avec un Leatherman et une alternative trois fois moins chère, que je prendrais en considération avant d’acheter un Leatherman.
D’autant plus que sur Amazon, on dispose de très nombreux commentaires sur ces deux produits, ce qui facilite le choix.
Sur knivesandtools.fr il faut scroller pour trouver un Leatherman et les alternatives présentées avant sont bien plus onéreuses.

Si je cherchais un Leatherman wave, c’est ce que je taperais et j’obtiendrai un meilleur prix sur Amazon.fr.

La plupart des consommateurs ont probablement un google-fu médiocre (merci de m’avoir fait découvrir ce mot) et leurs recherches se font de plus en plus fréquemment directement sur Amazon :
https://cdn.geekwire.com/wp-content/uploads/2017/01/Screen-Shot-2017-01-13-at-10.35.34-AM.png
https://cdn.geekwire.com/wp-content/uploads/2017/01/Screen-Shot-2017-01-13-at-10.40.08-AM.png
www.geekwire.com/2017/amazon-continues- … -shoppers/

Disclaimer : je suis client Amazon Prime, actionnaire (minoritaire) et je ne prévois ni vente ni achat sur ce titre.

Ah, tiens, Amazon se diversifie : NYT : The Amazon-Walmart Showdown That Explains the Modern Economy

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par BNH (16/06/2017 19h36)


Buy N' Holder

Hors ligne

 

#78 17/06/2017 13h12 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Nous pouvons voir que certaines personnes ont des préférences différentes.

Personnellement je préfère la simplicité d’un site internet de qualité, spécialisé dans un métier, qui fait en quelque sorte une pré sélection des produits, car je préfère moins de choix que trop de choix pour éviter d’avoir a prendre trop de décisions. L’humain aime prendre des raccourcis et être guidé. Je fais confiance a ce commerçant pour me fournir des produits de qualité à bon prix.

Amazon s’inscrit à contre courant de tendance forte dans le commerce vers des choix plus limités et spécialisés. Amazon est plus pour le fouilleur.

Ex Ikea qui me guide dans les rayons, les magasins Danois, Asos, Boohoo, même Lidl et Aldi.

il est vrai que les sites internet spécialisés qui ont vraiment un gros succès sont assez rares, mais devraient se renforcer à l’avenir.

Hors ligne

 

#79 17/06/2017 15h00 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145 

Bonjour,
Je suis également de l’avis de Gaspode et Bullebier, je m’autocite sur Autozone :

bibike a écrit :

AMHA Amazon a encore du boulot devant lui pour concurrencer totalement les professionnels du retail de pièces auto.

Tout simplement parce qu’un site web comme Amazon est très mal adapté (en tout cas le .fr pas visité le .com) pour la recherche de pièces automobiles.

Concrètement pour un même véhicule (modèle, finition, année), il peut y avoir plusieurs références pour une même pièce (par exemple kit de mâchoires de frein) du fait de l’existence de plusieurs montages différents.
Personnellement je me suis déjà trompé plusieurs fois sur des sites comme Oscaro pourtant bien construit, où l’on saisit sa plaque d’immatriculation, les références de sa carte grise, et ou l’on peut appeler des gens compétents par téléphone etc bref tout un tas de renseignements qui permettent de ne pas se tromper (moins en tout cas). A mon sens, le site web d’AutoZone est très bien fait pour ce type de biens de consommation.

Alors avec le fouillis que présente le site Amazon et leurs "filtres de recherche", bon courage smile

Bien sûr, ils s’amélioreront sans doute sur le sujet c’est à suivre.

A la valorisation actuelle, l’action Amazon est de la pure spéculation, c’est tentant de monter dans le train mais au prix actuel, difficile de s’accrocher à la moindre valorisation "cohérente".

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_amzn_multiples_historiques.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_amzn_valorisation_suivant_multiples.jpg

Le CA semble être le seul dénominateur justifiant les $1000.

Mais acheter du CA qui ne rapporte rien, bof.


Parrain Ing Direct Bourse Direct - Boursorama - ASV.com (MP) - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#80 17/06/2017 18h13 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

bibike a écrit :

Le CA semble être le seul dénominateur justifiant les $1000.

Mais acheter du CA qui ne rapporte rien, bof.

Du CA qui ne rapporte rien peut être acceptable en phase de croissance si ça correspond à des investissements dans le business futur. C’est d’ailleurs l’argument massue des bulls sur Amazon.

Le problème est que depuis 2009, le CA a augmenté moins vite que la capex correspondante, ce qui veut dire que les investisssements sont de moins en moins rentables.

Le rachat de Whole Food  me laisse carrément perplexe car  il n’y a pas de synergie du tout entre les 2 entreprises (organique sourcé localement et vendu cher vs plastique made in china à prix cassé) et l’argument que les 426 magasins sont autant de points de stockage ou livraison supplémentaires ne tient pas la route. Le prix payé correspond à un PER hors dette de 31, ce qui est énorme pour un secteur où la norme est <15.

Hors ligne

 

#81 17/06/2017 18h56 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1712 

Sur le Cloud, c’est Amazon qui domine d’après le Gartner :

Zdnet a écrit :

Amazon Web Services (AWS) and Microsoft Azure dominate the infrastructure-as-a-service field, according to Gartner, which released its IaaS Magic Quadrant.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_amazon-microsoft-cloud.gif
Source : Gartner puts AWS, Microsoft Azure top of its Magic Quadrant for IaaS | ZDNet

bibike a écrit :

Le CA semble être le seul dénominateur justifiant les $1000.

Mais acheter du CA qui ne rapporte rien, bof.

Regardez quand même l’évolution de l’EBITDA :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_amazon-ebitda.gif

La progression s’est vraiment accélérée ces trois dernières années.

Mais comme toutes les sociétés qui croissent rapidement, une valorisation est difficile, car on ne sait pas à partir de quand cela va se "stabiliser".

Hors ligne

 

#82 17/06/2017 19h19 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   28 

Gaspode a écrit :

plastique made in china

Vous n’etes probablement pas un utilisateur d’Amazon, vous confondez avec Alibaba !
Amazon a commence avec les livres, pas vraiment un produit bas de gamme. Aujourd’hui, Amazon c’est l’ensemble des produits possibles, et les Primers commandent quasiment tout sur Amazon - tout ce que vous, vous consommez, s’y trouve probablement.
Il manquait cependant des choses plus haut de gamme - c’est la qu’arrive Whole Food. Cette marque est en general 30% plus cher, pour plus de fraîcheur et de qualité.
Amazon essaye de rentrer sur le marche des groceries, mais c’est extrêmement difficile : contrairement a un livre, une laitue ne tient pas longtemps dans un warehouse. Whole Food, c’est 465 points de vente sur l’Amerique du Nord, donc autant de points de presence potentiels pour Amazon, meme si tous ne sont pas adaptes a la livraison (de nourriture, mais de facon plus large, pour l’ensemble du catalogue).

En tout cas, la nouvelle de ce rachat a fait recule les cours des distributeurs (Carrefour, Walmart, Sainsbury, etc), pendant qu’Amazon a gagne en capitalisation l’equivalent du rachat…

Hors ligne

 

#83 17/06/2017 19h38 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   138 

Au fond, je me demande si Bezos veut vraiment gagner de l’argent. Il affirme que oui depuis toujours, mais il ne pourrait de toutes façons pas dire le contraire.

Je me demande s’il ne devrait pas faire une grosse AK ? après tout, l’action n’est-t-elle pas trop élevée ?

Hors ligne

 

#84 18/06/2017 23h10 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   44 

L’exemple du leatherman illustre totalement ce que disait IH concernant les retailers face a amazon. La pince multifonction que vous désignez est directement par le fabricant sur amazon 5% moins chère que sur votre site. Leatherman a souscrit,comme beaucoup de fabricant au programme FFA et vous recevez votre pince le jour même ou le lendemain.

On comprends pourquoi amazon écrase la concurrence. En qualité d’investisseur, il faut faire attention a prendre du recul sur son comportement qui n’est pas forcément représentatif. 

Amazon masque sa réelle rentabilité en passant une grosse partie de ses capex en charges opérationnelles.

Un lien très interessant qui explique comment Amazon génére 15 mds de $ de trésorerie avec un bénéfice de l’ordre du milliards:

Does Amazon have a cash flow problem? - Batalha Capital Management

Ce qui explique que finalement que la dette d’amazon est stable et qu’il n’y a nul besoin d’AK malgré l’omniprésence d’amazon.

A mon sens, Amazon a un bel avenir devant lui et peut se permettre d’aller se frotter à la grande distribution en rachetant Whole Food. J’y vois une réponse à l’offensive de wallmart sur le digital. Amazon n’a jamais caché. Il y a un boulevard dans lequelle Amazon peut s’engouffrer aux US à savoir des supermarchés plus petits tailles de proximité. (du monoprix pour faire simple). A mon avis ils achetent 5 ans pour 13 mds; ce n’est pas si chère. Amazon, contrairement à ce que vous dites Gastopode, n’a jamais fait de low cost et le positionnement "haut de gamme " Whole Food corresponds bien a amazon.

La force essentiel c’est de savoir transformer ses principaux centre de cout en centre de profit. On pense tout de suite à AWS mais ce n’est pas le plus gros. Le plus important c’est l’accompagnement des vendeurs maketplace sur amazon et ailleurs:

- Fullfillement by amazon. En ouvrant aux vendeurs le réseau logistique, service client et de transport pour vendre sur amazon et sur tout site de e-commerce. Il y a un véritable boom de cette activité qui fait qu’au final la logistique ne coutera plus rien a amazon et ce dès cette année aux US

Amazon records fast growth in Fulfillment by Amazon 3PL service – DC Velocity

- Amazon advertising qui se lance en tant qu’agence et non un simple prestataire. Ils exploitent leur data utilisateurs qui n’a pas d’équivalement et propose de la publicité sur amazon, ses devices (kindle en tête) mais aussi de la publicité traditionnelle (affichage sur les véhicules, les emballages, les consignes…) mais aussi sur le streaming.

Le DG de WPP voyait dans cette offre un sujet qui l’empêchait de dormir la nuit et à raison. Pourquoi payer du clic google lié au search quand la majorité des gens ne passe plus par le search dans leur acte d’achat ?

- Ils proposent des services financiers, du prêts au pme, des solutions de paiement (amazon pay) …

Ils restent sur un marché porteur 15% de croissances au US et gagne des parts de marché. On voit amazon exploité sa moat sur le e commerce et un retour de plus en plus rapide des offensives par rayons.  Ils ont mis très longtemps à s’imposer sur le livre, le disque, l’electronique. Si on prends l’offensive sur le prêt à porter, ils auront mis moins de 3 ans pour s’imposer comme 1ier retailer et dépasser macy.

Sans compter, tout ce qui est high tech (Alexa en première ligne)

Vous l’aurez compris je suis actionnaire d’amazon et ce depuis 2004 et je renforce régulièrement. c’est ma première ligne (et pas seulement parce j’ai vendu 90 % de mon portefeuille il y a peu).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#85 19/06/2017 04h10 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   50 

Personnellement je ne doute pas de la qualité d’Amazon mais de sa valorisation… un bref calcul "back of the envelope" donne :

- des ventes de ~150Mds cette année, soit si Amazon se concentrait sur le profit et avait une "vrai" marge de 5% (ce qui serait bien beau, Carrefour par ex fait 2%) 7.5 Mds de profits avant impôt

- une capi de 466 Mds

Soit en faisant très rapide, un PER potentiel de 62. Même en étant très optimiste sur la capacité à devenir profitable et à croître, c’est délirant quand on voit le PER d’Apple ou d’Alphabet, qui elles ont croissance ET profit.

Dernière modification par Betcour (19/06/2017 04h11)

Hors ligne

 

#86 19/06/2017 08h15 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

Betcour a écrit :

Soit en faisant très rapide, un PER potentiel de 62. Même en étant très optimiste sur la capacité à devenir profitable et à croître, c’est délirant quand on voit le PER d’Apple ou d’Alphabet, qui elles ont croissance ET profit

Le PER peut être utilisé pour comparer 2 entreprises à périmètre comparable. Et encore, c’est un ratio qui ne me plait pas à cause des manipulations comptable. Genre Liberty Global qui génère du cashflow mais aucun profit comptable ou GAIA qui fait autant de perte comptable que de CA mais qui est loin de faire faillite.

Là, valoriser une entreprise techno à partir du PER ne me semble pas judicieux, il y a beaucoup trop de dépense de croissance qui peuvent passer en charge opérationnel : dégrevant ainsi le profit taxable.

Maintenant, dans le cas d’Amazon, il est vrai qu’une superbe croissance est intégré dans le prix.
Cf le message de Philippe qui démontre une croissance moyenne de l’EBITDA de 47% sur les 4 dernières années.
Si on applique bêtement cette même croissance, on arrive à 55B $ d’EBITDA dans 4 ans. Par rapport à une EV à 466M $, soit un ratio de 8.4 (ce qui n’est pas non plus extraordinaire).
En revanche, maintenir une croissance de 47%, je ne dis pas que c’est impossible, mais je trouve ça très mais très difficile à réaliser quand on arrive à cette échelle. On raisonne en milliards et plus en millions !

Donc le jour où Amazon commencera à faiblir ou avoir une croissance de "seulement" 20% au lieu de 47% escompté. Accrochez vos ceintures.

Après, j’avoue que je ne connais pas le dossier, j’ai juste pris xlsValorisation pour voir les chiffres mais sans la lecture du rapport annuel, c’est compliqué à interpréter.

J’aime bien Amazon, le business model, la vision du PDG, son potentiel etc. Mais je la trouve très cher par rapport à ce que j’ai l’habitude d’investir. L’écart prix et valeur projetée dans le futur me semble important à première vue.
Tant qu’elle restera chouchouté par le marché, elle peut encore largement grimper par le principe de l’offre et la demande, ça je n’ai aucun doute.

Peut être qu’un jour j’étudierai l’entreprise et je changerai d’avis, mais pour le moment voici ce que j’en pense.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#87 19/06/2017 09h57 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   50 

Zera a écrit :

Là, valoriser une entreprise techno à partir du PER ne me semble pas judicieux, il y a beaucoup trop de dépense de croissance qui peuvent passer en charge opérationnel : dégrevant ainsi le profit taxable.

C’est bien pour ça que je calcul un profit théorique, et optimiste, à partir du chiffre d’affaire et que je ne prend pas les chiffres d’Amazon.

Vous pouvez triturer le problème dans tous les sens : si Amazon fait 150 Mds de chiffre d’affaires ils ne vont pas faire 50 Mds de bénéfice la dessus sachant que le gros est de la grande distribution avec des marges brutes rikiki et une concurrence brutale.

Derrière les grands projets de Bezos il y une entreprise qui vend du papier toilette et des rideaux de douche en concurrence avec Walmart. Il ne faut pas trop oublier cela et se laisser emporter par l’étiquette "techno" - qui n’a plus le même sens aujourd’hui qu’hier (quelle multinationale n’utilise pas le numérique et Internet aujourd’hui ?)

Dernière modification par Betcour (19/06/2017 09h58)

Hors ligne

 

#88 19/06/2017 10h10 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

petite question un peu en dehors du sujet actuel. Je suis à la recherche d’ETF qui inclue principalement des valeurs "tech" tel que amazon et les autre GAFA.

Ce serait un moyen pour un petit portefeuille comme le mien, de rentrer progressivement.

Merci d’avance

Hors ligne

 

#89 19/06/2017 11h21 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Banni
Réputation :   382 

Mathieulovic, pour être principalement exposé aux valeurs "tech", il existe éventuellement un sombre indice dont presque personne n’a jamais entendu parler: Le NASDAQ-100. Les 5 premières positions sont (Les 5e et 6e positions sont les deux différentes classes d’actions d’Alphabet/ex-Google):

Apple Inc    AAPL 11.523
Microsoft Corp MSFT 8.222
Amazon.com Inc AMZN 7.003
Facebook Inc FB 5.37
Alphabet Inc GOOG 4.976
Alphabet Inc GOOGL 4.343

Ces 5 seules sociétés représentent plus de 40% de l’indice. Si vous voulez une exposition plus forte,  il vaut sans doute mieux aller directement vers les actions dans ce cas.

L’ETF le plus connu et utilisé pour investir sur le "Naze" est "QQQ" de Powershares.

Dernière modification par Mevo (19/06/2017 11h30)

Hors ligne

 

#90 19/06/2017 12h41 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   44 

Betcour a écrit :

Vous pouvez triturer le problème dans tous les sens : si Amazon fait 150 Mds de chiffre d’affaires ils ne vont pas faire 50 Mds de bénéfice la dessus sachant que le gros est de la grande distribution avec des marges brutes rikiki et une concurrence brutale.

Derrière les grands projets de Bezos il y une entreprise qui vend du papier toilette et des rideaux de douche en concurrence avec Walmart. Il ne faut pas trop oublier cela et se laisser emporter par l’étiquette "techno" - qui n’a plus le même sens aujourd’hui qu’hier (quelle multinationale n’utilise pas le numérique et Internet aujourd’hui ?)

Une action qui prends 30% en moins de 6 mois sans raison particulière, cela incite à la prudence. Je suis bien d’accord avec vous et je ne sais pas estimer la valeur. Amazon ne trasmets pas les infos.

Après je ne pense pas qu’on puisse comparer les marges d’amazon avec celle de la grande distribution. Amazon est davantage une entreprise de service qu’une entreprise de distribution. Via bien sur le Fullfillement, advertising, et la market place en général, AWS…. Même si on fait l’hypothèse que la croissance va ralentir, on voit qu’elle se concentre sur les services. Le expédié par amazon en 2016 c’est 70% de croissance, la publicité 60%.

Le concurent n’est pas seulement wallmart, c’est quasi la totalité des entreprises (j’exagère un peu !)

Dernière modification par alexsince1978 (19/06/2017 12h42)

Hors ligne

 

#91 27/06/2017 22h17 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   35 

@Betcour, la différence par rapport aux retailers classiques est la qualité de l’exécution, et cela vaudra à Amazon de meilleurs marges de distributeur.
Par ailleurs, en plus du Expédié par Amazon qui permet d’écraser les coûts fixes des entrepôts, il y a
- la marketplace traditionnelle qui est de la marge à 100%
- la pub: Alex l’a dit, quand un retailer a un taux de pénétration colossal, et une capacité à générer du trafic direct, les marques se battent pour les espaces pub.
- la croissance reste gigantesque pour une entreprise de cette taille. Le challenge est de créer chaque année de nouveaux entrepôts juste pour accompagner la croissance de la société.
- la qualité des équipes. Même la femme de ménage a un PhD.:-)

Donc oui, c’est fortement valorisé, mais voyez vous un concurrent à l’horizon?
- Alibaba se concentre sur l’export de Chine à bas prix.
- les retailers classiques tirent la langue
Seul Walmart semble être en capacité de réagir, mais il n’est peut être pas assez international.

Hors ligne

 

#92 28/06/2017 00h08 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

qualité des équipes ?

Amazon avait le 2° plus haut turnover du Fortune 500 en 2013. Depuis la situation a plutôt empirée mais je ne retrouve pas la référence.

Amazon.com Has Second Highest Employee Turnover Of All Fortune 500 Companies | International Business Times

L’article essaie de justifier cela par l’amélioration du marché du travail mais ça ne tient pas, une durée moyenne de 9 mois sur un job est un signe de mauvaises conditions. Et quand les conditions se dégradent, les nouvelles embauches sont forcément moins bonnes que celles d’avant. C’est un cercle vicieux très difficile à briser.

Et encore, beaucoup de leur entrepôts US sont en fait sous-traités et les conditions y sont pires et très mauvaises. Il y a eu à un moment un entrepôt au Texas qui était obligé d’avoir une flotte d’Ambulances devant la porte en été, parce qu’il ne voulaient pas installer une clim suffisante. Il a fallu que l’Attorney General s’en mêle pour que ce soit solutionné.

Hors ligne

 

#93 28/06/2017 11h54 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   50 

FastHand a écrit :

@Betcour, la différence par rapport aux retailers classiques est la qualité de l’exécution, et cela vaudra à Amazon de meilleurs marges de distributeur.

Oui enfin le reste de la grande distribution est pas non plus uniquement composée d’incompétents. Quand on a la taille de Walmart ou Costco par ex. on a aussi les moyens de faire des économies d’échelle. Leur faiblesse est la partie Internet, mais pour la logistique et les prix ils sont parfaitement capables.

la croissance reste gigantesque pour une entreprise de cette taille

Oui mais cette croissance existe aussi parce que Amazon ne fait quasiment pas de profits, de la même façon qu’Uber croit très vite car ils subventionnent leurs clients en fonctionnant à perte. Le port gratuit par ex. est un énorme argument de vente, mais un argument qui coûte cher (le transport n’est jamais gratuit bien sur)

Après je suis bien d’accord que c’est de loin la meilleure entreprise du secteur, mais je garde une dose de scepticisme vu la valorisation, surtout que fondamentalement je n’ai pas l’impression que le moat d’Amazon soit aussi solide que celui d’Apple, FB ou Google. (AMF: long Google)

Hors ligne

 

#94 30/06/2017 12h03 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   66 

Après avoir résisté pendant plusieurs années, Nike vient de céder et décide de vendre en direct sur Amazon (une partie des produits pour l’instant).

Comme l’explique très bien le livre The everything Store, Amazon devient incontournable. Seul problème, une fois pris dans les filets d’Amazon, difficile pour les marques de s’extirper des conditions imposées sous peine de perdre une grosse part de marché. Nike saura t-il résister ?

Quelle entreprise fascinante !


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#95 26/07/2017 23h36 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   

Barrage Capital (fond à dominante Value) est devenu actionnaire d’Amazon.(source : lettre semi annuelle)

Hors ligne

 

#96 27/07/2017 11h06 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   144 

Un demi Billion de capitalisation  , c’est le moment d’acheter barrage ^^

Je suis amusé de voir certains fonds value acheter Amazon alors que d’autres vendent à découvert le titre …

Hors ligne

 

#97 08/09/2017 10h30 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

Et Amazon qui veut s’offrir un 2eme HQ sur la cote est avec 50 000 employés..
Pour moi cette entreprise est en train de devenir un beau monopole comme du temps de Standard Oil !
Il serait peut être temps de la diviser en 3 comme ATT pour retrouver un peu de concurrence parce que la ca devient du n’importe quoi.
Je me demande combien d’entreprises réalisent plus de 50% de leur CA avec Amazon…

amazon-veut-soffrir-un-second-siege-social-pharaonique

Q.


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#98 25/09/2017 23h43 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   

Excellente (mais longue) vidéo de Scott Gallaway, qui explique comment Amazon va dominer les autres Gafa et le reste du monde.
C’est bien argumenté avec plein de chiffres qui donnent le vertige. En anglais sous-titré.

Dernière modification par Picsou13 (26/09/2017 06h08)

Hors ligne

 

#99 26/09/2017 16h16 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   23 

Bonjour,
voici un article intéressant qui compare Amazon non à Walmart mais à … Sears.
Sears’s History Predicts Almost Everything Amazon’s Doing - The Atlantic


The four most expensive words in the English language are "this time it's different ." - Sir John Templeton

Hors ligne

 

#100 26/09/2017 16h36 → Amazon : le walmart d'Internet ? (actions)

Membre
Réputation :   41 

Et une rumeur qui dope carrefour

(Boursier.com) — Dans un marché qui ne bouge pas beaucoup, l’action Carrefour se distingue sur un gain de 2,6% à 16,94 euros pendant la séance. Le titre a signé un pic à 17,08 euros en fin de matinée. Une flambée que le marché met sur le compte des quatre pages consacrées jeudi dernier par l’hebdomadaire ’Valeurs Actuelles’ à l’hypothétique rachat du distributeur par Amazon.

Une rumeur qui enfle dans les salles de marché depuis la rentrée, indique la publication… Une OPA de l’Américain sur le Français aurait un sens, explique le gérant d’Amplegest Xavier d’Ornellas, cité dans l’article. Les grands distributeurs ont détruit le petit commerce en France. Maintenant, c’est Amazon qui va les tuer, ajoute-t-il.

Prédateur

Le passage d’Amazon au statut de prédateur dans la distribution est devenu plus évident depuis l’annonce du rachat de Whole Foods Market aux Etats-Unis pour 13,7 milliards de dollars. Carrefour ne vaut plus que 13,1 milliards d’euros (environ 15,6 Mds$). Une paille, du moins au niveau financier, pour le géant américain du commerce en ligne, dont la capitalisation dépasse 450 Mds$. Plus globalement, les frontières entre les commerces "en ligne" et "en dur" sont en train de s’estomper, en même temps que celles qui séparent l’alimentaire du non-alimentaire. L’un des reproches récurrents qui est fait à Carrefour est d’avoir manqué le virage digital, notamment face à un rival comme Leclerc.

Le nouveau PDG, Alexandre Bompard, a d’ailleurs confié une direction dédiée à Marie Cheval, transfuge de Boursorama, il y a quelques jours… Cette profonde mue sectorielle avait aussi alimenté les rumeurs qui avaient circulé lors de la nomination de Bompard : pourquoi ne pas réfléchir à un mariage entre Carrefour et Fnac Darty, le groupe qu’il présidait auparavant ? Le nom de Carrefour est en outre sorti du chapeau car le groupe n’est pas présent aux Etats-Unis, ce qui pourrait simplifier la tâche d’un prédateur américain du type d’Amazon par rapport à des opérations sur d’autres grands distributeurs européens généralistes.

A titre personnel, je n’y crois pas du tout.

Par contre, je continue de penser que Sears présente un intérêt majeur pour AMAZON une fois allégé de son immobilier et des magasins en perte de vitesse. J’arrête ici car ça n’est pas la file Sears smile

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech