Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #26 04/01/2018 08h56 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Réputation :   68 

Bonjour,

J’ai un poêle à granulés depuis 4 ans.

Rien qu’en France il doit y avoir une quarantaine de producteurs, depuis que je chauffe je n’ai pas mis une seule fois les marques citées.
Le prix du granulés augmente lentement tous les ans, au début on était dans les 3.80€ le sac, maintenant  dans les 4.50€
Acheter un poêle c’est comme acheter un Pinel: c’est le vendeur qui se met le crédit d’impôt dans la poche, il doit être installé par un professionnel et quand l’échéance de maintenance est à terme le poêle est bloqué avec un code donc encore un fois appel à un technicien.
J’ai donc commandé le mien à l’étranger (en Italie) pour environ 2000€ Fdp et conduites inclus.Le fonctionnement est plus simple qu’il n’y parait, j’ai diagnostiqué et changé ma bougie seul, la maintenance s’effectue à l’aide d’un aspirateur :-)

Au final l’investissement se révèle très rentable pour moi: j’ai fait couper le gaz qui revenait facilement 4 fois plus cher et qui chauffait moins bien. (le poêle fait 11000W).

J’en reste la car ce n’est pas le sujet.

Bonne journée.

Hors ligne

 

#27 04/01/2018 09h22 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   173 

Je plussoie Mehdi57 et prolonge juste un chouia le hors sujet : acheter son poêle en Italie est une excellente affaire (comme le gros électroménager d’ailleurs). Les prix sont 30 à 50% moins cher qu’en France, il y a plus de choix [e.g. ces cuisinières sympathiques qui sont dispo en Italie et Allemagne, mais pas en France : ,]Coloniale | Smeg IT et la livraison du fin fond de la Puglia jusque chez moi n’a coûté en moyenne que 60 à 120€. Les beaux poêles Sergio Leoni [http://www.sergioleoni.com/?p=20&id=1] sont vendu le double en France, où pour le même prix on a plutôt ce genre de choses : Poêle à bois INVICTA Moai 8 KW - CASTORAMA L’esthétique "hall d’aéroport" semble avoir encore de beaux jours devant elle.

Hors ligne

 

#28 04/01/2018 17h49 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   257 

Bonsoir !

Je ne trouve pas que vous soyez hors-sujet. Tous vos témoignages sont bons à prendre.

Carignan99, je ne comprends pas pourquoi les intervenants du forum EO2 Boursorama zappent totalement cette chute du CA (pourtant ils ont l’air plutôt "sérieux" et pas trop agités contrairement à certains, sur d’autres valeurs). Ca n’a pas l’air de les chagriner. Ils sont méga optimistes !
En même temps, il y a de quoi : EO2 vient de terminer à la 7ème place du compartiment Euronext Growth avec une augmentation de 8,80%. J’en suis à +15% en trois jours de cotation. C’est la première fois que ça m’arrive un truc pareil ! Ce n’est pas une petite piécette que j’aurais du mettre sur EO2 mais un gros lingot d’or.

Et pour info, puisque que nous sommes sur le topic spécial "granulés" :

Cogra 48 : -0,86%
Moulinvest : -0,28%

Dernière modification par Isild (04/01/2018 17h54)

Hors ligne

 

[+1]    #29 04/01/2018 18h35 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   200 

Isild a écrit :

Carignan99, je ne comprends pas pourquoi les intervenants du forum EO2 Boursorama zappent totalement cette chute du CA (pourtant ils ont l’air plutôt "sérieux" et pas trop agités contrairement à certains, sur d’autres valeurs). Ca n’a pas l’air de les chagriner. Ils sont méga optimistes !
En même temps, il y a de quoi : EO2 vient de terminer à la 7ème place du compartiment Euronext Growth avec une augmentation de 8,80%. J’en suis à +15% en trois jours de cotation. C’est la première fois que ça m’arrive un truc pareil ! Ce n’est pas une petite piécette que j’aurais du mettre sur EO2 mais un gros lingot d’or.

Je n’en ai aucune idée. Soit je me goure (mais je sais à priori encore lire un compte de résultat) soit ils s’en fichent.

Concernant l’optimisme du forum Boursorama, je ne le partage simplement pas. Je constate des points positifs dans cette boite (notamment désendettement, forte amélioration des marges) mais aussi des points inquiétants (baisse des ventes, dégradation du flux de trésorerie libre). Bref des fondamentaux fragiles, donc pas un investissement adapté pour moi (je recherche du moyen terme). Mais il l’est manifestement pour d’autres, ce qui ne me perturbe pas plus que ça smile

Concernant l’envolée du cours, en 4 séances, mes actions Actia ont pris +13,5% et Adomos +12% … sans aucune raison apparente (en tout cas, pas à ma connaissance). On a peut être une poussée de fièvre acheteuse un peu généralisée?

Quelqu’un qui aura plus de recul que moi sur les phénomènes boursiers pourra sans doute mieux vous éclairer que moi!

Hors ligne

 

#30 04/01/2018 21h03 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   108 

@DoubleTrouble: intéressante votre remarque, je constate que les italiens sont artistes jusqu’au bout de l’utile:

Frigos Dolce&Gabbana

Sicily is my love

Bon, excusez le HS, je sors, promis!

Hors ligne

 

#31 04/01/2018 21h33 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Réputation :   17 

@ ISILD : Il ne me semble pas que MOULINVEST installe des poêles ou des chaudières à granulés. Vous trouverez plus d’informations ici avec une belle présentation de Simouss :

Groupe Moulinvest

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#32 27/02/2018 18h16 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   257 

Cercle Finance.com a écrit :

Cogra: retour de la profitabilité au premier semestre
Cercle Finance le 26/02/2018 à 18:300
Cogra a rapporté ce lundi soir avoir enregistré un bénéfice net de 184.000 euros au titre des 6 premiers mois de son exercice 2017/2018, contre une perte de 303.000 euros un an auparavant.

Le spécialiste français des granulés de bois a au surplus dégagé un bénéfice d’exploitation de 296.000 euros, à comparer à une perte de 220.000 euros au premier semestre précédent.

De même, son Ebitda est passé de 281.000 à 747.000 euros, tandis que le chiffre d’affaires s’est inscrit en hausse de 19% en glissement annuel à 11,83 millions. Cogra a expliqué dans son communiqué avoir profité d’un marché plus favorable et avoir été aidé par ses choix stratégiques lors des précédents exercices. Le groupe a ainsi pu développer son portefeuille de clients, réduire ses stocks excédentaires et optimiser ses conditions d’exploitation.

Pour le second semestre 2017/2018, il a fait savoir qu’il continuera de profiter de l’amélioration de ses conditions d’exploitation et qu’il poursuivra ainsi le redressement de ses marges ainsi que l’amélioration de sa rentabilité.

Cette magnifique remontée de ses résultats est de très très bon augure pour les sociétés de cette filière : Moulinvest et EO2.

Je ne suis pas actionnaire de Cogra mais d’EO2 (+ 5,87% aujourd’hui) et je pense qu’elle va nous sortir de superbes chiffres dans quelques jours. Le froid étant, en plus, son meilleur allié.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#33 02/03/2018 15h55 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour

En lien avec ce sujet très intéressant d’un fabriquant de pellets coté en bourse, je cherche inversement un fabriquant de chaudières à granulés coté. Et j’ai beau chercher, je ne trouve pas (y compris sur les valeurs autrichiennes). Ne parlant pas du tout allemand, je patauge quelque peu (les sites des fabriquants ont rarement voire jamais une traduction anglaise). Je suppose qu’il en existe, même au Canada ou en Scandinavie.
Est-ce quelqu’un de notre aimable communauté aurait une piste ?
J’ai il y a quelques années suivi un stage dans les énergies renouvelables, et j’ai découvert pendant ledit stage les chaudières à granulés. je suis totalement conquis. C’est efficace et fiable. Mais les modèles autrichiens que nous installions ne sont pas fabriqués par des entreprises cotées…

Dernière modification par Tomatoketchoupy (02/03/2018 15h57)

Hors ligne

 

#34 05/03/2018 18h26 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   257 

Bonsoir Tomatoketchoupy,

Désolée, je ne peux pas vous aider concernant votre recherche de fabriquant coté de chaudières à pellets.

Par contre, je peux vous donner les exceptionnels résultats du T3 d’EO2, publiés avec une semaine d’avance :

Boursorama a écrit :

Malakoff, le 5 mars 2018 - EO2 (code mnémonique : ALEO2)

EO2 : Produits d’Exploitation T3 2017-18 : +67,7% à 7,4 M€ avec une contribution très forte sur la marge d’EBE. EO2 réitère ses objectifs de croissance et de rentabilité pour 2017-18

- Produits d’Exploitation T3 2017-18 : +67,7% à 7,4 M€, la bonne tendance du S1 2017-18 s’est confirmée au T3 2017-18.

- Structurellement le marché bénéficie du dynamisme des ventes de matériel de chauffage renforcé par le soutien du gouvernement dans le cadre du Plan Climat.

- Le Groupe confirme ses prévisions de croissance à 2 chiffres des Produits d’Exploitation et de doublement de sa marge d’EBE en 2017-18.

3ème Trimestre 2017-18 : Hausse de 67,7% des Produits d’Exploitation à 7,4 M€ et de 33,2% sur les 9 premiers mois de l’exercice 2017-18 à 18,8 M€

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (06/03/2018 07h06)

Hors ligne

 

#35 06/03/2018 06h47 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Réputation :   12 

Merci Isild pour ces chiffres.

J’ai poursuivi ma recherche pendant mes pauses, et je ne trouve toujours aucune société cotée fabriquant des poêles à pellets… C’est frustrant. Je suis sûr qu’il y en a une quelque part, probablement une grosse PME autrichienne ! Mais pour l’instant, chou blanc.

A bientôt sur le forum.

Dernière modification par Tomatoketchoupy (06/03/2018 06h54)

Hors ligne

 

#36 06/03/2018 07h21 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1417 

Pas autrichien. Le leader européen des poêles à granulés est Palazzetti. C’est l’Italie qui est leader en Europe pour la fabrication de poêles à granulés.

En Autriche, il fait froid et on a du pouvoir d’achat, alors on préfère les chaudières (par rapport au poêle, une chaudière coûte plus cher mais chauffe toute la maison et l’ECS, ne fait pas de bruit dans les pièces de vie, régulation fine de la température, rendement hyper élevé, et achat du granulé en vrac donc moins cher que le granulé en sac habituellement consommé par les poêles…). Les Autrichiens sont donc surtout réputés pour leurs chaudières avec des marques comme Hargassner, Oekofen, Herz… Le poêle à granulé est plutôt un produit du sud de l’Europe.

Dernière modification par Bernard2K (06/03/2018 07h31)

Hors ligne

 

#37 06/03/2018 07h39 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Réputation :   12 

Merci Bernard2K.

Pour être plus précis, je cherchais surtout des fabriquants de chaudières. En effet, nous installions des chaudières Ökofen (je ne sais pas trop si j’ai le droit de citer des marques), mais ça c’était dans mon ancienne vie. Je ne travaille plus dans ce secteur là du tout. Il n’en demeure pas moins que la filière chauffage par granulés de bois me semble extrêmement porteuse à court et moyen terme dans les pays développés à climat "froid". Mon stage avait été assez éclairant et instructif. Je dirais même que j’étais plus bluffé par l’efficacité et la robustesse des chaudières à granulés qui se greffaient assez facilement sur une ancienne installation au fuel (sans changer tous les radiateurs de la maison ni la tuyauterie), que par les installations combinées solaire thermique/gaz naturel, qui ont quand même aussi leurs vertus, assez voisines. Le jour où Ökofen cotera en bourse, je crois que je n’hésiterai pas longtemps.

A bientôt sur le forum.

T

Dernière modification par Tomatoketchoupy (06/03/2018 10h54)

Hors ligne

 

#38 14/10/2018 22h28 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   78 

Voulant bosser le secteur, (à mon sens il y a 4 boites cotées plus ou moins pure player comme EO2, Cogra, Moulinvest et Poujoulat), je vais à l’AG de Cogra la semaine prochaine.

Comme indiqué dans un de mes posts sur EO2, je souhaite comprendre ce secteur, connaitre les relations clients/producteurs/fournisseurs.

Ceux qui ont des questions à poser peuvent me contacter.

J’ai une mini ligne Cogra (et je ne suis pas très emballé par les publications de Cogra)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#39 15/10/2018 00h48 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour srv.

J’ai une question qui pourrait être posée à l’assemblée générale car elle est plus ou moins stratégique : Cogra 48 envisage-t’elle d’établir un partenariat exclusif ou préférentiel à court / moyen / long terme avec un fabriquant de chaudières à granulés (français / européen / chinois / autre) établi ?

Merci pour votre implication.

Dernière modification par Tomatoketchoupy (15/10/2018 00h50)

Hors ligne

 

[+4]    #40 20/10/2018 22h52 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   78 

Pour le suivi.

AG faite avec une vingtaine d’actionnaires dont beaucoup de fournisseurs (scieurs du coin) et le fonds Sofilaro, puis moi.

PDG était là, avec son fils en commercial, son directeur financier, sa directrice de communication.

Peu de gens avaient préparé l’AG avec des questions à poser, j’étais même le seul à en avoir !

Cette observation me conforte dans l’idée que l’avantage comparatif d’un petit stock picker comme moi  existe bel et bien, tant les gens "ne font pas leurs devoirs" selon Lynch. Les petites capi non suivies sont donc des cibles de choix.

Business :
- Cogra fabrique des pellets à partir de sciures à 60% + 40% de plaquettes de bois.
- Cogra distribue aussi des poêles à granulés (marque exclusive Harman , import des USA) , des chaudières Frolin (import Autriche), et depuis avril 2018 des sortes de barbecue à granulés de marque Grillson (import d’Allemagne), produit inconnu en France mais très répandu aux USA, Canada. Cogra est le premier à proposer ce type de produit.

Les pellets pèsent 85% du CA, la distribution 15% et une partie minime concerne des services

Le PDG estime qu’actuellement la production nationale de pellets est à environ 1.2 million de tonnes/an, et avec ses deux usines, Cogra a environ 8% du marché (c’est peu) ; le marché est atomisé.

La stratégie consiste à miser sur la qualité en assurant des pellets de très bonne qualité avec un stockage en propre afin d’éviter la dégradation par l’humidité, les UV etc. Et Cogra assure une livraison en flux optimisé pour éviter que le client stocke à l’air libre les palettes en trop.

Coté marchandises, là aussi de la qualité avec des produits Harman , Froling ou Grillson.

Les liens avec les fournisseurs de bois sont basés sur la confiance, il n’y a pas de contrat écrit , chacun y trouvant son compte (portage curieux je trouve ?).

Les clients sont des TPE ou la distribution avec des grands comptes comme Leroy Merlin, Leclerc et Intermarché.

Les concurrents sont très nombreux, aucun ne truste actuellement le marché du granulé (Total vend des granulés mais en sous traitant la fabrication, Cogra en a fait pour eux, mais Total veut des prix plus bas en rognant sur les côuts, Cogra n’en fabrique plus pour eux)

Perspectives :

Le marché du granulé est en forte croissance depuis des années et la tendance ne baisse pas.
En février 2018, Cogra a liquidé tout son stock de granulés et se retrouve avec de la trésorerie (dettes = trésorerie = 5 Meur environ).
Le dernier T1 publié montre une croissance de 25% tirée par les granulés.
Pour autant, du fait de l’abondance de producteurs, le prix des granulés est inférieur à ceux de 2012/2013 de 7% environ.
Des investissements sont en cours sur les sites de Cogra pour augmenter la surface de stockage en propre (afin de lisser les quantité produites sur plusieurs années si besoin). Des essais montrent qu’un stockage peut durer 17 ans sans altération de la qualité des granulés.

Coûts :
Exposition USD/Euro est quasi neutre actuellement
Il n’existe pas de couverture sur le prix du pellet (Euronext a voulu lancer un marché à terme en 2015 mais en vain)
Sur un CA global de 22 Meur, le transport côute 2 Meur (?!), l’énergie pour sécher les bois 1 Meur, les achats de MP 8.1 Meur, les achats de marchandises 2.5 meur

Mon avis / synthèse  :

Sur le granulé, Cogra n’a pas de positionnement majeur, ni en terme de parts de marché (PDM), ni sur le prix des matières premières, ni sur le prix produit final.
Selon la courbe d’expérience , la PDM de Cogra qui est déjà petite (8%) ne fera que diminuer. En effet, dans un marché un croissance, une fois les deux usines aux taquets de production (100 mille tonnes de pellets produits par an + les quelques milliers de tonne en stockage en propre), Cogra pèsera de moins en moins en volume, il y aura donc des couts unitaires plus élevés qu’un concurrent mieux positionné sur cette courbe d’expérience.

La seule façon de grossir en PDM est de monter d’autres usines, or Cogra a construit sa seconde usine via des AK (+30% du nombre de titres entre 2013 et 2018).

La part vente de marchandises me semble bien trop petite.

Et la part services est inexistante ou presque, alors que la marge potentielle est probablement la plus forte parmi les activités de Cogra.

Une mini ligne Cogra, je ne compte pas renforcer.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #41 22/10/2018 09h32 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1417 

Bonjour,

merci pour cet excellent retour d’AG ! Question : quel est le chiffre annoncé de production réelle de granulé, en tonnes/an ? On entend toujours le chiffre de la capacité des usines, mais la production réelle c’est autre chose.

Je suis un peu plus optimiste que vous sur l’analyse :
- Cogra a un avantage sur la concurrence : l’expérience. Faire du granulé de bonne qualité et au débit nominal des installations est très difficile ; le vendre est encore une autre paire de manches ; et ça, Cogra sait le faire. Mais cette expérience est fortement concentrée dans la tête du PDG. Son départ à la retraite (quand ?) pourrait poser quelques difficultés.
- Pour autant, expérience ne veut pas dire immobilisme. En 15 ans, construction de 2 usines neuves, fermeture de l’usine historique de Mende, introduction en bourse… Cogra a montré une belle capacité d’adaptation.
- je suppute que Cogra a un avantage sur le prix d’achat des matières premières. Je n’ai pas les chiffres actuels, mais je suis prêt à parier qu’il paie sa matière première moins cher que bien des granulateurs.
- vous dites "Cogra pèsera de moins en moins en volume, il y aura donc des coûts unitaires plus élevés qu’un concurrent mieux positionné sur cette courbe d’expérience" : déjà, il n’y a pas 36 producteurs à 100 000 tonnes de capacité annuelle en France. Et je doute fort qu’il y ait un gros nouvel entrant, dans les années à venir, aux conditions de marché actuel. Ensuite, ces deux usines, qui seront amorties dans quelques années, seront très concurrentielles dans les 5-10 ans à venir. Une usine de forte capacité, relativement récente, bien débuguée et mise au point, mais déjà amortie, on ne trouve pas mieux en rentabilité.
Oui, toute croissance de la production passe par la construction d’une usine, mais c’est normal. La sciure est un produit pondéreux, coûteux à transporter, contrairement au granulé qui est sec et compact. Il faut donc rapprocher les usines de la sciure et pas l’inverse. Ce qu’a fait Cogra est pertinent : une usine de 50000 tonnes par département (département avec beaucoup de sciage bien sûr). Quand on est un granulateur indépendant (je veux dire : pas un scieur), il vaut mieux multiplier les usines de 50000 tonnes que d’en faire une très grosse.
Les concurrents français sont bien présents, et notamment ceux proches géographiquement : EO2 ainsi que BC 48 à Mende. Mais ils ont des conditions économiques comparables à Cogra et donc la concurrence est à armes égales. La grosse concurrence, ce qui pourrait casser les prix en noyant le marché sous les volumes par un producteur qui aurait des économies d’échelle importantes par rapport à Cogra, si elle vient, je ne la vois pas venir de granulateurs indépendants français ; elle viendra soit d’un très gros scieur français (qui n’a évidemment pas les mêmes frais, mais même de cela je doute), soit, et c’est ce qui me semble le plus probable, de l’étranger.

Dernière modification par Bernard2K (22/10/2018 09h40)

Hors ligne

 

[+1]    #42 22/10/2018 16h55 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   78 

Bonjour

Concernant les granulés  :

la production annuelle de granulés de Cogra, le PDG a indiqué que sur l’exercice N-2 la production était de 59% de la capacité totale, contre 90% pour le dernier exercice. La limite est d’obtenir des matières premières (?!)

Le fait d’agrandir les surfaces de stockage est un moindre coût par rapport à une nouvelle usine à monter. De plus l’un n’empêche pas l’autre, on pourrait imaginer le montage d’une nouvelle usine près des existantes après l’agrandissement du stockage.

Concernant l’expérience et son rôle :

- Bernard2K a écrit : Cogra a un avantage sur la concurrence : l’expérience. Faire du granulé de bonne qualité et au débit nominal des installations est très difficile ; le vendre est encore une autre paire de manches ; et ça, Cogra sait le faire.

A mon avis il y a quand même ici un problème : l’expérience n’a qu’un seul but, avoir une création de valeur de plus en plus grande.

Or ici, on constate une part de marché (PDM) de Cogra qui est actuellement dans les 8% pour une expérience qui se forge depuis 1985 ! Normalement avec l’expérience la PDM monte monte … et la rentabilité aussi.

Cf un pdf ci dessous ou les excellents cours de BFM Stratégie de Fontanet disponibles sur le net

COURBE EXPERIENCE

Or on constate que dans un marché qui a explosé, Cogra présent depuis des années n’a pas réussi à truster le marché. Il aurait fallu un projet ambitieux de conquête de marchés qui passe par une grosse levée de capital, et pas une dilution de 30% du nombre de titres en 5 ans.

E02 ont réussi en relativement très peu de temps à obtenir des PDM identiques à celles de Cogra.

Ce monde du granulé me fait penser à celui des malteries, secteur que je connais particulièrement bien:
- business gourmand en capitaux
- nécessite de collecter les matières premières
- transformation coûteuse en énergie

et pour pouvoir capter les clients, il aurait fallu grandir d’un coup.

Il est possible que les fondateurs de EO2 ou équivalent, des mecs plus branchés finance que monsieur Chapon, fassent des alliances avec d’autres producteurs de granulés du même calibre qu’eux.

Toujours est-il qu’actuellement EO2 est bien moins chère que Cogra, et que Moulinvest est plus diversifié et n’a pas de problème d’approvisionnement de matière première.

A suivre .

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #43 21/11/2018 20h49 → Cogra 48 : spécialiste des granulés de bois (action, bois, énergie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1417 

Pour avoir davantage de PDM, il aurait fallu investir davantage, mais investir davantage aurait été très casse-gueule. Comme je l’ai écrit déjà plusieurs fois, le marché du granulé était un marché en forte hausse en volume, mais avec de gros coups d’accordéons sur les volumes et les prix. Plein de gens ont pris des décisions d’investissement au vu du fort décollage des années 2005-2007, mais ensuite il y a eu un vrai contrecoup. Sans compter la crise généralisée de 2008-2009 et au-delà. Il est très difficile d’investir dans ces conditions. EO2 a survécu, mais est passé très près du gouffre, et je crois savoir que sans l’entrée au capital d’ONF…

Cogra a réussi à se renouveler quasi complètement, si vous savez ce que c’était au début des années 2000 (une petite usine presque artisanale, production 3000 tonnes en l’an 2000, 5000 en 2003, si ma mémoire est bonne, géré depuis deux petits bureaux dans une sorte de préfab suspendu au-dessus des machines !).
Depuis, construction 1 nouvelle usine puis 2, fermeture de l’usine historique de Mende, volumes produits multipliés par environ 30 depuis 2000, introduction en bourse et diversification de l’actionnariat… Tant d’entreprises n’arrivent pas à évoluer, ratent les occasions, refusent de grossir… Cogra l’a fait et bien fait, globalement.

Après, sans doute que bien des choses auraient pu être faites autrement. Notamment, il aurait fallu que l’usine de Craponne soit opérationnelle plus tôt pour profiter de l’augmentation du marché de 2005 à 2007 ; elle est arrivée avec au moins 3 ans de retard. Mais on ne peut pas refaire l’histoire !

Dernière modification par Bernard2K (21/11/2018 20h59)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech