Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#326 30/09/2017 22h06 → Portefeuille d'actions de Simouss (portefeuille simous)

Membre
Réputation :   18 

Belle performance avec des valeurs bien choisies. Je ne joue pas dans la même cours que vous car mon portefeuille est 10 fois moins gros que le votre mais j’espère bien y parvenir un jour sans apport supplémentaire !


Less is more

Hors ligne

 

#327 02/10/2017 12h05 → Portefeuille d'actions de Simouss (portefeuille simous)

Membre
Réputation :   29 

Bonjour Simouss,
Vous parlez d’aller-retour sur MGIC. Je suis curieux et j’aimerais en savoir un peu plus. Comment opérez-vous? Avec quelle fraction de votre ligne. Quelle durée de détention? Quel objectif de court terme? Essayez-vous d’attraper les creux ou surfez-vous sur les tendances court terme? Ordre limite ou ATP?

Hors ligne

 

#328 02/12/2017 11h09 → Portefeuille d'actions de Simouss (portefeuille simous)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   450 

@Icare
Mon objectif de cours est entre 40 et 44 euros ce qui donne entre +25 et + 35% au cours actuel. Je vend/achète entre 5 et 10% de la ligne tout les 2/3% de variation dans un sens ou dans l’autre en ce moment. Les ordres font entre 2000 et 5000 euros donc je préfère des ordres limites car le spread peut être important avec 5000 euros (150 actions).

Les gains sont "faibles" en valeurs, entre 25 et 150 euros, mais la répétition des opérations permet un montant plus appréciable sur un an. Cela permet même de gagner de l’argent par rapport à du Buy and Hold en cas de baisse du titre non continu et s’il y a un peu de volatilité. Par contre cela limite parfois un peu les gains, mais je préfère gagner petit et souvent.

Dans tout les cas il faut être "heureux" de garder cette société en portefeuille en cas de baisse si celle ci ne repose pas sur une détérioration des fondamentaux. Typiquement pour MGIC la relative baisse de la croissance des CA au T2 et au T3 ne justifie pas à mon sens une chute du cours de 15 à 20%. D’autant plus que la rentabilité a été plus que conservé au S1.

En revanche j’ai constaté qu’il est souvent préférable de vendre assez rapidement en cas de détérioration des fondamentaux quitte à revenir plus tard si la correction semble trop importante (par exemple Actia plusieurs fois en 2017 ou Guillin qui a déçu sur son S1). L’inverse est également vrai, il faut renforcer à la hausse si les résultats sont meilleurs qu’attendus.

Renforcer à la hausse et vendre en perte sont probablement les choses les plus difficiles pour l’investisseur boursier mais c’est très important de s’affranchir de ces biais cognitifs.

SUIVI PORTEFEUILLE :

La valeur de part n’a quasiment pas bougé depuis fin septembre, à 389.5 (+1.1%) avec une volatilité limitée à quelques %. Un nouveau plus haut ayant été touché début Novembre avec une valeur de part à 394.8.

La performance 2017 est de +29.7% au 30/11/2017.

Une nouvelle société dans le portefeuille, Delfingen et sortie de Bonmarché Holding. Le poids des autres lignes a comme l’accoutumée été modifié par les arbitrages.

- J’ai renforcé MGIC suite à la baisse post résultat du T3.
- Idem pour Tessi suite à la lecture du rapport semestriel.
- Allègement le Belier au dessus des 44 puis 47 euros.
- Petit allègement sur Vertu motors suite à quelques AR entre 45 et 48p.

- Plusieurs AR globaux sur Plastivaloire sur la période entre 20.8 et 23 euros. J’ai repris position cette semaine sous les 22€, le CA annuel ayant été un peu meilleur qu’attendu avec +10% au T4.

- Rentrée sur Delfingen sur les 38 euros, la croissance externe est en cours de digestion avec une baisse des marges modérées au S1 mais une augmentation des revenus et un CA T3 encore dans le bon sens.

- Sortie de Bonmarché Holding suite aux résultats corrects du S1 permettant une remontée du cours au dessus de 105 pences. J’ai profité de la liquidité augmentée en cette période de résultats pour solder ma ligne. Je n’exclue pas de revenir en cas de retour du titre sous les 95 pences (trajectoire antérieure entre Avril et Septembre).

- Pas de mouvement sur Linamar, j’aurais probablement du alléger un peu plus ma ligne à proximité des 80$. La société a été un sanctionné par un T3 en retrait, première depuis plusieurs années. La CEO évoque plusieurs exceptionnels pour expliquer cette baisse. Le management ayant très bien bossé ces dernières années il garde ma confiance pour l’instant.

Liquidités : Alors que j’ai été longtemps full invest je trouve les valorisations et les opportunités plus rares depuis plusieurs mois. Le portefeuille ayant lui même fait quasiment +30% la marge de sécurité des investissements a été grignoté inlassablement. Du coup je me retrouve avec entre 10 et 20% de cash suivant les semaines. Il me sert en général à prendre des positions assez courtes sur des volatilités importantes peu compréhensible.

Par exemple, LDC qui fait -6% passant de 115 euros à 107 euros sur une séance sans news. J’ai pris 125 titres le matin à 108 euros revendu quelques heures plus tard à 110 euros (TTF sur ce titre).

Idem sur Crit il y a quelques jours qui a fait un tout droit de 80 à 72 euros, prise de position à 73.5 puis 72.5. Revente à 75.

Comme expliqué au début du post j’aurais été content de garder ces sociétés au prix payé en l’absence de rebond des titres.

a écrit :

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 01/12/2017

~Consommation discrétionnaire (53,4%) :
  1420 MGI Coutier_______________________________25,6%
45000 Vertu Motors ______________________________12.9%
   400 Delfingen Industry_________________________8,2%
   275 Linamar Corp (CAD)_________________________6,6%

~Industrie (9,7%) :
   350 Le Belier__________________________________8,8%
  1425 Technofirst________________________________0,8%

~Matériaux de base (8,2%) :
   685 Plastivaloire______________________________8,2%

~Technologie de l'information (26,4%) :
   288 Tessi SA__________________________________26,4%

~Fonds/Trackers (2,4%) :
     1 Echiquier Agressor_________________________1,3%
     9 Financiere de l'Echiquier Echiquier Majo___1,2%

~Liquidité :
_________________________________________________12,9%

Coté immobilier, toujours locataire, les prix s’envolent à Bordeaux, heureusement mon portefeuille fait mieux ça limite le ressenti de rater le train.

A+

Dernière modification par simouss (02/12/2017 18h02)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#329 02/12/2017 12h50 → Portefeuille d'actions de Simouss (portefeuille simous)

Membre
Réputation :   14 

Merci pour le partage.

Ce post m’évoque plusieurs commentaires:

Pour bordeaux, c’est la faute de ces maudits parisiens encore une fois!

Sinon, le sentiment de passer à côté a un sigle: F.O.M.O: fear of missing out.
Par exemple: j’ai trop le Fomo pour les bitcoins.

Dernière modification par lionelo (02/12/2017 12h54)

Hors ligne

 

#330 02/12/2017 13h04 → Portefeuille d'actions de Simouss (portefeuille simous)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   450 

A priori c’est plus "la faute" des investisseurs locatifs.

Des investisseurs qui font monter les prix

La métropole connaît en effet un dynamisme démographique impressionnant. Selon l’INSEE, la population a bondi de près de 8 % entre 2009 et 2014. «Les nouveaux habitants viennent de toutes les régions» affirme une autre agente immobilière. «Beaucoup d’acquéreurs viennent de départements comme le Lot-et-Garonne ou la Dordogne, qui souffrent de désertification et de pénurie d’emplois. Bordeaux agit aussi comme un aimant pour eux».

«Je n’ai pas de moyen statistique de déterminer la proportion de clientèle parisienne à Bordeaux mais une chose y apparaît très clairement: les investisseurs locatifs y sont deux fois plus présents qu’ailleurs souligne Sébastien de Lafond, cofondateur de MeilleursAgents. Ils pèsent 34% du marché contre 16%, en moyenne à travers la France. Parmi ces investisseurs, beaucoup ne sont pas des Bordelais mais on peut y retrouver aussi bien des Lyonnais ou des Toulousains que des Parisiens. Au final, ceux qui font monter les prix et empêchent une partie de la population locale de se loger sur place, ce sont les investisseurs, pas les Parisiens.»

Les Parisiens, vrais responsables de la hausse de l?immobilier à Bordeaux ?

En particulier dans les extensions de quartiers du bassin à flot où a émergé quantité de cages à lapins défiscalisés. Je me demande d’ailleurs comme d’autres ce qu’il va se passer dans une dizaine d’année avec la fin de tout ces Pinel.

Il suffit de se pencher sur le "cas" des Bassins à flot, où 80% des propriétaires ont investi dans des produits de défiscalisation. Que vont devenir ces biens dans 9 ans, à la fin de la période de défiscalisation ? Au regard des nombreuses critiques des Bordelais, mais aussi des professionnels du secteur sur la qualité du bâti, il y a tout lieu de s’interroger sur leur devenir.

Flambée de l?immobilier à Bordeaux : jusqu?où les prix peuvent-ils grimper?? - Sud Ouest.fr

Les parisiens participent à la hausse des prix mais c’est loin d’être le seul facteur. Concernant l’anti parisianisme bordelais les médias font beaucoup trop de publicité à quelques clowns…

Dernière modification par simouss (02/12/2017 13h05)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#331 02/12/2017 19h34 → Portefeuille d'actions de Simouss (portefeuille simous)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   72 

Lorsque vous achetez une valeur dans l’optique de la revendre rapidement, parfois en intraday comme sur LDC, quelle est votre stratégie sur votre anticipation ne se réalise pas, si le titre continue de baisser ou de stagner. Vous gardez ou vendez à perte ?
Mathématiquement au fil du temps, même si vous avez raison trois fois sur quatre, la fois ou vous avez tort risque de vous prendre toutes vos liquidités sur des positions que vous ne souhaitiez pas forcément conserver.

Hors ligne

 

#332 02/12/2017 19h39 → Portefeuille d'actions de Simouss (portefeuille simous)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   450 

La réponse est à la fin du paragraphe liquidité. Les titres sont à cours d’achat quand je prend position mais avec un potentiel limité et donc pour de petites positions.

Des fois les positions se défont dans le journée, des fois dans la semaine, rarement après un mois. Des fois je vend en perte en cas de meilleures opportunités qui apparaissent, d’autres fois je renforce si le cours continue de baisser sans raison.

Dernière modification par simouss (02/12/2017 19h58)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech