Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#576 04/01/2021 21h01

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   647  

Il n’est jamais trop tard pour rentrer sur une valeur de qualité. Au pire vous la paierez temporairement 10% de trop, soit 6-8 mois de performance. Et s’il y a un trou d’air (non justifié par une dégradation réelle du business model), vous pourrez renforcer pour moins cher.

Hors ligne Hors ligne

 

#577 04/01/2021 21h31

Membre (2019)
Réputation :   55  

C’est quand même cher payé actuellement je trouve… b&h j’ai dit en 2021 smile

Hors ligne Hors ligne

 

#578 05/01/2021 12h40

Membre (2014)
Réputation :   28  

PoliticalAnimal, le 01/01/2021 a écrit :

Le grand concurrent est Vitrolife, le géant de la reproduction assistée, dont les ratios de valorisation sont stratosphériques (VE/EBITDA_ttm ~ 63, VE/EBITDA_2021_estimé ~42, P/FCF_ttm ~128, P/FCF_2021_estimé ~77). Je n’espère pas que Hamilton Thorne rejoigne ces ratios car Vitrolife a un statut à part, mais rien que la moitié du chemin ferait doubler son cours (pour HTL, on a EV/EBITDA_2021_estimé ~13 !). Autre façon de voir, si Hamilton Thorne, rejoignait les ratios d’autres comparables comme Bure AB ou CooperSurgical alors l’action ferait +50 % facilement.

Autre façon de la voir, si les comparables ne sont pas suffisants, regardons la simple croissance… la croissance organique + la croissance externe sont fantastiques et réglées comme du papier à musique (thèse de roll-up assez classique dans un marché encore très fragmenté). Cette simple croissance permettrait à l’action, selon moi, de surperformer un indice monde. La croissance du CA depuis 10 ans est continue. Les marges n’ont pas toujours suivi mais les marges sont en train, non seulement de se stabiliser mais d’augmenter. Le chiffre d’affaires a décuplé en 7 ans et on reste quasiment sur du +40 %/an même ces dernières années (c’était plus facile de réaliser +40% / an avec 2 MUSD de C.A. que 20).

Idée fort intéressante, j’ai parcouru (rapidement) les derniers rapports annuels, ils sont simples et transparents, on aimerait que toutes les entreprises communiquent de la sorte…

Je m’interroge tout de même sur votre estimation d’EBITDA pour 2021, avec un rapport de 13 à la VE actuelle donne (sauf erreur de ma part) 11MUSD d’EBITDA, ce qui représente une augmentation de 60% par rapport à 2019 (Adjusted EBITDA de 7MUSD) sans acquisition réalisée en 2020. Sachant que Planer acquise en 2019 générait 1MUSD d’EBITDA, la marche reste grande.

A noter aussi que le management se rémunère grassement en actions et stock-option, 4.4 MUSD ont été versés de cette manière entre 2015 et 2019, soit presque 30% du cash généré sur la période.
Par ailleurs, ces montants sont réintégrés à la valeur "d’adjusted EBITDA" communiquée par le management, il convient à mon avis de les retirer pour voir ce qu’il reste à l’actionnaire…

Malgré tout, la boite semble bien gérée, avec un quasi-doublement du cash-flow par action en 5 ans (en retraitant la rémunération du management).

Au plaisir d’échanger sur le sujet.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #579 23/05/2021 19h01

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   954  

J’ai fait quelques recherches scandinaves ce week-end que j’ai résumée ici, sur cette file pas très suivie et pourtant d’une très grande qualité et recelant de nombreuses pépites :
Actions sudoises, danoises de qualit ligibles au PEA ? p.6

Je profite aussi de ce passage pour, vivement, conseiller la lecture de rapport sur les multibaggers des dernières années. Extrêmement riche. J’en ferai un résumé sur ma file dans quelques jours : https://www.altafoxcapital.com/s/Conclu … ressed.pdf


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

En ligne En ligne

 

Favoris 2   [+7 / -1]    #580 26/05/2021 12h47

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   647  

Si cela vous intéresse, voici ma shortlist australienne de candidats à multibaggers :

- Dubber
Dubber Corporation Limited (DUB) is a transformative Cloud based Software-as-a-Service (SaaS) solution in a hardware centric market place. The Dubber Platform provides call recording and audio asset management in the cloud

- Straker Translations
Straker Translations Limited (STG) operates in the language services industry providing a platform for the translation of written content in both offline and online form. Typical content translated includes product brochures, operating manuals, legal documents and websites

- Alcidion
ALC’s Principal Activity is the development and licensing of its own healthcare software products (Miya, Patientrack and Smartpage), the reselling of selected healthcare software products from its strategic partners and the delivery of product implementation, product support and maintenance, systems integration and data analysis services to healthcare customers in Australia, New Zealand and the UK

- PKS
PKS’s Principal Activity is the provision of software services to the healthcare industry.

- Selfwealth
SWF’s Principal Activity is the online flat fee share trading services and Online investor community portal services.

- Calix
CXL’s Principal Activity is the developed a patent-protected, platform technology that produces new materials and processes, targeted at solving global challenges in water and wastewater treatment, sustainable food production, CO2 mitigation and advanced battery development

- Betmakers Technology Group
BET’s Principal Activity is the development and provision of data and analytic products for the B2B wagering market and the production and distribution of racing content.

- Mach7
M7T’s Principal Activity is the provision of enterprise imaging data sharing, storage and interoperability for healthcare enterprises globally.

Et puisque vous aimez Lime, je vous jette
- Whispir
WSP’s Principal Activity is the software-as-a-Service (SaaS) provider in the development and provision of communications management systems via a cloud-based platform. même si je pense que le marché est trop encombré et qu’ils sont trop petits ; j’ai un billet au cas où

Hors ligne Hors ligne

 

#581 26/05/2021 14h20

Membre (2018)
Top 100 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   272  

@ Corran, il me semble  que vous aviez déjà évoqué Betmakers il y a plusieurs mois, du coup ça doit déjà être un multibagger pour vous? Bonne pioche!

Sinon au hasard de la recherche sur Calix Ltd (Australie) et son excellent momentum, j’ai vu que Calix Inc (USA, software) tient aussi la forme avec de très bons chiffres.


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #582 26/05/2021 16h15

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   647  

Un peu moins d’une fois et demi. À vrai dire à l’époque j’aurais plus parié (pun intended) sur Pointsbet que j’ai prise en même temps.
Ça compense la belle gamelle que j’ai prise sur A2Milk en pensant que le premier profit warning n’était que conjoncturel alors qu’il semble que ce soit bien structurel

Calix Inc forcément j’étais tombé dessus aussi et je la trouvais chère pour son bien, avec un historique pas très propre.

Hors ligne Hors ligne

 

#583 26/05/2021 16h52

Membre (2016)
Top 100 Réputation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   214  

corran a écrit :

Si cela vous intéresse, voici ma shortlist australienne de candidats à multibaggers :

(…)

Et puisque vous aimez Lime, je vous jette :
(..)
même si je pense que le marché est trop encombré et qu’ils sont trop petits ; j’ai un billet au cas où

Bonjour Corran

Bien que j’ apprécie ENORMEMENT vos idées, réflexions et vos posts en général, là je vous ai mis un -1
Tout un si long texte , avec si peu de mots en Français !

Même si vous êtes couramment anglophone, ce n’ est pas le cas de tout le monde;
Même si vous êtes sur une file personnelle et que je pense que PoliticalAnimal vous comprend;

Vous êtes sur un site Francophone, et ce n’ est PAS à nous de faire l’ effort de traduire vos propos ..

Navrée pour ce reproche, mais là, trop, c’ est trop …sad

Sans rancune, et bonne continuation !

Mimizoé1


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#584 26/05/2021 17h03

Membre (2018)
Top 100 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   272  

Oui, A2M, Appen, NRW, j’ai aussi eu quelques soucis sur les petites valeurs australiennes.

Heureusement que l’ (hyper) diversification fait coussin…


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #585 26/05/2021 17h10

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   954  

Super liste en effet. Ma due dil "60 secondes chrono" (par ligne) me fait pointer Mach7 comme entreprise le plus à creuser. Dans ma due dil "60 seconde chrono", j’ai une pincée de réputation, une poignée de techno (IP ou références) mais surtout est-ce qu’on a un EBITDA positif (pour une boîte en croissance/high tech sinon c’est FCF positif et croissant pour une boîte déjà un peu mature) et le plus important est-ce que le bilan permet de faire face à une ou 2 tempêtes.

Je saute du coq à l’âne pour écrire que ces derniers mois, j’ai renforcé la partie santé de mon portefeuille (j’étais largement en-dessous du S&P500). J’ai initié une petite ligne Marinus Pharmaceuticals (copiant Michael Burry… comme il m’avait copié en shortant Tesla  tongue ). Je continue à renforcer CRISPR Therapeutics (due dil perso), Moderna (ligne pas très originale et initiée qu’en début d’année, bien après la flambée de 2020, ligne déjà très lucrative tout de même !) et M1 Kliniken (que j’avais déjà en portefeuille et à la base copiée chez Tahure). Ces 3 lignes commencent à avoir une taille respectable.

En plus de MRNS, l’autre valeur santé que j’initie en ce moment, c’est Eurobio Scientific (suivant en cela l’excellent Valeur Bourse avec du retard. Je pense que le cash accumulé permettra une nouvelle dynamique).


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

En ligne En ligne

 

[+1]    #586 26/05/2021 17h19

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   647  

Puis-je suggérer Clinica Baviera (prise chez Asinus) et Silk Laser comme alternatives à M1, les 2 ayant une meilleure dynamique ?

Hors ligne Hors ligne

 

#587 26/05/2021 22h09

Membre (2014)
Réputation :   109  

mimizoe1 a écrit :

corran a écrit :

Si cela vous intéresse, voici ma shortlist australienne de candidats à multibaggers :

(…)

Et puisque vous aimez Lime, je vous jette :
(..)
même si je pense que le marché est trop encombré et qu’ils sont trop petits ; j’ai un billet au cas où

Bonjour Corran

Bien que j’ apprécie ENORMEMENT vos idées, réflexions et vos posts en général, là je vous ai mis un -1
Tout un si long texte , avec si peu de mots en Français !

Même si vous êtes couramment anglophone, ce n’ est pas le cas de tout le monde;
Même si vous êtes sur une file personnelle et que je pense que PoliticalAnimal vous comprend;

Vous êtes sur un site Francophone, et ce n’ est PAS à nous de faire l’ effort de traduire vos propos ..

Navrée pour ce reproche, mais là, trop, c’ est trop …sad

Sans rancune, et bonne continuation !

Mimizoé1

Ah bon il y a maintenant une clause dans la charte de ce forum qui interdit l’usage de l’anglais? De mieux en mieux….

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #588 26/05/2021 22h34

Membre (2016)
Top 100 Réputation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   214  

Bonjour Franckielestore

Ne déformez pas mes paroles : Je n’ ai jamais prétendu que l’ anglais était interdit sur ce forum;
Il y aura toujours ici et là des mots ou des expressions anglaises, surtout dans le secteur de la finance ..

Mais un post à 95% en anglais, stop !

Et oui : il y a une Charte, faisant office de CGU, que chacun s’ engage à respecter , en cochant même une case spécifique avant envoi de ses messages  wink

Mission, Vision, Valeurs et Charte des Investisseurs Heureux a écrit :

(Ce message fait également office de Conditions Générales d’Utilisation)

charte de la communauté a écrit :

Tous les membres de la communauté des Investisseurs Heureux s’engagent à adhérer aux valeurs suivantes et à respecter cette charte collégiale :

Notre Vision

La communauté des investisseurs heureux ambitionne de devenir la première communauté francophone sur la thématique de l’investissement patrimonial

Charte des forums a écrit :

Attitude

1. Les valeurs de la communauté, vous respecterez

C’ est un engagement ..

Mimizoé1


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #589 27/05/2021 16h45

Membre (2014)
Réputation :   109  

francophone
adjectif et nom
1.
Qui parle habituellement le français.
Les Africains francophones.

No comment. Parler habituellement le français ne signifie pas "s’abstenir de poster des messages en anglais ou contenant de l’anglais". Le message susvisé n’est absolument pas contraire à la charte.
Et je ne suis absolument pas en train de jouer sur les mots. Respecter la charte c’est avant tout comprendre le sens des mots français tels que "communauté francophone".

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #590 01/06/2021 17h51

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   954  

corran, le 26/05/2021 a écrit :

Puis-je suggérer Clinica Baviera (prise chez Asinus) et Silk Laser comme alternatives à M1, les 2 ayant une meilleure dynamique ?

Intéressant, je vais creuser le sujet. Cela étant, les résultats annoncés par M1 Kliniken sont excellents.
M1 Kliniken AG publishes figures for the 1st quarter of 2021 - M1 Kliniken AG
Evidemment, les comparables sont flatteurs avec le COVID l’année dernière mais même comparé à 2019, la croissance est impressionnante !

Une grande part de l’augmentation du CA est due à l’acquisition d’HAEMATO AG mais ce qui est rassurant c’est que l’EBITDA augmente plus en pourcentage que le C.A. Il semblerait que les acquisitions soient accrétives.


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

En ligne En ligne

 

#591 24/06/2021 13h56

Membre (2015)
Réputation :   83  

Bonjour PA,

Avec votre belle performance sur The Trade Desk, je me demandais pourquoi vous ne vous étiez pas intéressé à d’autres sociétés du type Crowdstrike, Cloudfare, Datadog, Docusign ou d’autres de la même veine (je parle de croissance, P/Sales etc…)?
Pourquoi aviez-vous choisi The Trade Desk en 2019?
Bien à vous


Employé, Assistant maternel, Commis de cuisine, Maraîcher, Investisseur

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+16]    #592 03/07/2021 18h29

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   954  

BILAN SEMESTRIEL – S1’2021 (Partie 1) Calculs au 02/07/2021 (et non 30/06).

Eh bien, ça bouge, ça bouge. Les années se suivent et ne se ressemblent pas sauf peut-être… la volatilité de la volatilité. Toutes les performances ci-dessous sont brutes et dividendes inclus. Le semestre finit favorablement avec une conjonction assez rare de belles performances à la fois pour mes valeurs « croissance » et mes valeurs « value ».

Étonnant de constater des augmentations semestrielles aussi diverses que les suivantes. J’ai du +55 % pour Bassac (promotion immobilière dans le genre business, old school, ça se pose là), du +49 % de la bonne vieille Compagnie de l’Odet, du +30 % de l’industrieuse Picanol, du +29 % d’une vénérable industrielle comme Pentair (purification et filtration d’eau), et dans le même semestre du côté de la pure croissance (high tech, santé) : +56 % de ASM International (qui fait même +120 % depuis que j’avais expliqué ici : ASM International pourquoi je switchais de ASM International à BESI qui n’a fait « que » +71 % dans le même temps) ou +124 % de Moderna, +47 % de GOOG, +26 % de MSFT, +19 % de Adobe. Ah et ma chouchoute aussi que j’avais dévoilée il y a plus d’un an sur cette file : Hamilton Thorne, dans le domaine de l’assistance médicale à la procréation avec +47 % YTD. Cerise sur le gâteau : le taux de change joue cette année en ma faveur (après plusieurs semestres de hausse de l’euro). Lorsque l’on pétrit tous ces ingrédients dans ma gourde géante, et malgré les rares grumeaux (valeurs chinoises par exemple), on obtient forcément une surperformance ce semestre par rapport aux indices.

- Performance brute de la part S1’2021 : +23,1 %. CAC40 GR : 18,6 %, S&P 500 : +15,9 %.
- Performance brute de la part depuis le début (courant d’année 2012) : +299 % soit 17,3 % annualisé. CAC 40 GR : +115 % soit 11,4 % annualisé, S&P 500 : 185 % soit 14,8 % annualisé.

Ah zut la vie est trop dure, j’ai raté le quadruplement… j’espère y arriver avant les 10 ans du portif. Mon écart avec les indices s’accroît.

La force des intérêts composés devient impressionnante et a un impact dans la « vraie vie ». C’est bien simple, j’ai utilisé une somme significative extraite de mes comptes-titres pour mon apport immobilier (en écrémant les valeurs « bof » pour ne pas déclencher trop d’imposition l’année prochaine, et pas plus car l’imposition et les frais sont les seules choses que l’on peut maîtriser). Et malgré cette sortie nette de cash… mon portefeuille boursier a fortement augmenté en valeur absolue au 1er semestre 2021 !

Mon portif stock-picking est présenté ci-dessous. J’ai revu mes estimations de "valeur intrinsèque" sachant que chaque année, je mets de moins en moins de temps à les recalculer (il y a une demi-décennie, je devais passer une demi-journée par valeur, j’approche les 5 minutes désormais… ça vaut sans doute des nèfles comme valorisation !).


Si je retire Gaumont et Ali Baba, les seules valeurs dans le rouge sont des valeurs que je viens d’acheter et dont les lignes sont en construction.

Petit amusement autour de TTD. L’efficience des marchés en action… le jour du split de TTD, il s’agissait d’un split 10 pour 1. Eh bien ce jour là, TTD a augmenté de +6,1 % (sachant que le Nasdaq a fait +0,8 %) et sans aucune news concernant TTD autre que le split ! Sans doute que les Robinhoodeurs et autres Redditteurs étaient trop pauvres pour en acheter à 650 USD et n’ont pu devenir acheteurs qu’à 65 USD faisant incroyablement augmenter les cours d’une valeur pour laquelle rien n’avait changé pourtant… non bien sûr c’est absurde… ¯\_(ツ)_/¯

J’ai continué ma thématique santé initié au S2’2020 (certes en suiveur mais déjà très gagnant sur ce point) avec des renforcements de M12,  et des nouvelles lignes comme Eurobio Scientific ou MRNS. J’ai décidé de ne rien faire concernant les valeurs chinoises. C’est bien une décision puisque en 2020, j’avais prévu des lignes plus importantes pour Baba, Tencent voire prendre d’autres valeurs mais toutes les péripéties kafkaïennes à cause du parti communiste chinois m’ont dissuadé de suivre mon plan de renforcement. Je conserve en l’état.

Je ne pourrais pas détailler tous les mouvements d’un semestre d’autant que plein de "moyens" mouvements étaient dus à mon apport pour ma résidence principale mais je vais aborder les éléments principaux.

ACHATS
* Marinus Pharmaceuticals
Une biotech particulièrement petite (600 MUSD pour une biotech dans ce marché ultra haussier, ça reste une small cap). Idée piquée à Michael Burry en représailles de son vol de mon idée de shorts Tesla via des puts 😉 Cette biotech développe et commercialise des médicaments dans le domaine des troubles neurologiques et psychiatriques tels que l’épilepsie, le stress post-traumatique, le syndrome de l’X fragile, etc. Ma due diligence s’est bornée à regarder le nombre de brevet (par USD de market cap), la réputation des acteurs principaux de la boîte (via le h-factor). Pour le reste, je n’ai aucune compétence particulière dans ce domaine et de toute façon même ceux qui l’ont auraient d’immenses difficultés à probabiliser correctement (je veux dire mieux que la chance) la réussite du pipeline de Marinus Pharmaceuticals. Disons qu’il y un peu de "confiance aveugle" en Michael Burry + un sizing adéquat. Cela restera une petite position, un peu "roulette russe", que je vais faire monter jusqu’à 1 % du portefeuille global.

* Petite frénésie autour de valeurs high tech, forcément avec des multiples très élevés mais toujours en respectant : 1) rentabilité démontrée, au sens FCF positif plusieurs mois consécutifs et 2) la dette est sous contrôle (cf. plus haut dans ma file, mes critères quantitatifs). Cela va de la cybersécurité, avec CrowdStrike Holdings (un collègue m’avait mentionné la qualité de leurs produits, utilisés dans notre boîte + le levier opérationnel m’a impressionné), au fameux ETSY ou à Atlassian (notamment le créateur du logiciel Trello). Que des petites positions pour l’instant, pour voir, avant de creuser. Je regarde aussi Pinterest et Twitter (de la vente de puts assez OTM actuellement).

RENFORCEMENTS
* Crispr Therapeutics
J’ai renforcé. j’ai commencé à acheter alors que la boîte valait moins de 10 GUSD. Pas cher payé pour un domaine qui pourrait révolutionner la biologie/la médecine et avec une Prix Nobel, Emmanuelle Charpentier, dans le bateau (oui je sais, il y a des contre-exemples de boîtes qui n’ont pas percé avec une palanquée de Prix Nobel, il y a aussi de très belles réussites).

* Moderna
J’ai "pyramidé à la hausse" et renforcé comme un goret. Je suis pourtant arrivé tard dans la danse mais la qualité de l’exécution scientifique, technologique et commerciale de Moderna est impressionnante. Encore un brillant français d’ailleurs dans le bateau… encore expatrié faute de pouvoir développer ses talents dans notre pays…

* Eurobio Scientific
On continue avec la thématique santé qui a motivé nombre de mes mouvements ce semestre (et fin 2020). Je n’aurais rien à ajouter de pertinent à cet excellentissime article de notre cher Valeur Bourse : Eurobio Scientific |Valeur Bourse. Je suis 100 % d’accord avec une triple conclusion que je résumerais ainsi : 1) le trésor de guerre et ce qu’il permettra d’actionner est sous-estimé par le marché, 2) la possibilité de nouvelles ventes massives de tests (et pas seulement Covid) est sous-estimé par le marché, 3) le levier opérationnel est sous-estimé par le marché. J’arrive là aussi tard dans la danse et je compte en faire une position respectable.

*LVMH
Que dire si ce n’est que je renforcerai tranquillement de temps en temps cette splendide valeur.

ALLÈGEMENTS
* Payton Planar
Pour ne pas subir de plein fouet, la double imposition ubuesque et punitive des dividendes Payton Planar, j’avais vendu mes Payton sur IB (historiquement Payton Planar était sur mon compte Binck donc Saxo Bank désormais mais je n’achète plus rien sur Saxo hors de mon PEA). Je n’ai pas racheté depuis notamment car Payton pesait lourd pour une small cap mais aussi car besoin de cash.

* Gaumont
J’ai frileusement vendu en début d’année (avec des gains corrects entre +15 % et + 20 %) car je n’étais plus confiant dans la "thèse". La taille de la position me convient mieux désormais, je conserve.

* TXCOM
Mon gros allègement de TXCOM (avec parfois des +30 % de PV) est un mix de plusieurs raisons mutuellement compatibles : au-dessus de 9 €, elle approchait ma valorisation, j’avais besoin de cash sur le PEA pour Eurobio Scientific et LVMH et je ne suis plus aussi serein qu’avant avec des grosses positions illiquides. C’est mal formulé en fait : en pourcentage, cela n’a certes pas changé mais en valeur absolue mes positions sur valeurs illiquides ont fortement augmenté, et cela me convient moins bien. Je sens désormais avec l’achat d’une résidence principale et tous les travaux qui vont suivre, je sens plus concrètement le besoin de "cash". La fameuse « prime d’illiquidité » s’incarne donc à mes yeux plus clairement. J’ai pourtant de quoi voir venir. Toutefois, être capable de vendre dès que je le veux avec un spread faible, cela a dorénavant plus de valeur à mes yeux qu’il y a 3, 5 ou 10 ans.

VENTES
*Discovery
Quelle saga, quelle volatilité ! Une montée en flèche sans doute essentiellement due à la dinguerie d’Archegos (je n’ai pas vendu à ce moment là malheureusement…) puis une redescente en flèche et enfin une belle montée à l’annonce de la fusion entre WarnerMedia (détenue par AT&T) et Discovery… j’ai alors vendu (sell the news, tout ça, tout ça) avec un modeste +17 % pas mécontent de m’en tirer ainsi.

*Abbey PLC
J’ai tout vendu. Dividendes inclus (plantureux et, grâce à votre serviteur qui avait demandé à Binck à l’époque de bien prendre en compte le fait que c’était une entreprise coté sur la "petite" place boursière irlandaise et non sur la principale, ces dividendes étaient imposés à 0 % smile ), j’ai réalisé un majestueux +78 % sur cette valeur, pourtant un "simple" promoteur immobilier et alors que son max drawdown sur 3 ans a été très faible. Corrigé du risque, c’était une très belle performance.
J’ai tout vendu dès l’annonce de l’offre de la famille Gallagher (je ne pouvais m’empêcher de penser à Shameless à chaque fois que je voyais le nom d’Abbey dans mon portif), je ne croyais pas à une contre-offre, je pense que la famille s’en sort très bien à ce prix là qui restait une affaire mais il fallait décider.

*Brookfield Property Reit
Histoire très similaire : encore de l’immobilier (pas la promotion certes) et encore une offre de rachat. Idem je n’ai pas trop tergiversé à revendre. Mon gain est beaucoup plus faible qu’avec Abbey en revanche (environ +15 %).

*Pershing Square Tontine Holdings. Idem, aucun atermoiement, aucune hésitation à l’annonce du deal avec Universal Music. Je possède déjà du UMG via à la fois la Compagnie de l’Odet, Tencent et Prosus ! Cela plombait inutilement ma diversification (même si je pense que le deal est malin mais pour des actionnaires n’ayant pas déjà du UMG quelque part). Oui je sais, il y a une call option tout ça, tout ça mais c’est l’épaisseur du trait. Actuellement un actionnaire de PSTH est essentiellement actionnaire UMG ce que je suis déjà. Je suis sorti en légère perte (-5%) mais en léger gain (+3 %) si je prends en compte tous les puts et calls couverts vendus sur la valeur.

Et depuis que je me suis mis aux ETF, je dévoile aussi l’intégralité de mon portif avec ETFs (dont la performance brute est légèrement plus faible puisque la majorité de mes ETFs ont fait un peu moins bien que mon stock-picking).

On voit très clairement plusieurs ETFs grimper dans le classement par rapport au semestre précédent. Oh ! ce n’est pas autant que ce que j’avais prévu voulant aller de plus en plus vers du passif. Pour une double raison : d’une part, j’ai encore des épisodes névrotiques incontrôlés de stock-picking me faisant acheter de nouvelles valeurs et d’autre part mes valeurs anciennement choisies ont tellement bien performé que même sans renforcements (au contraire des ETFs que je renforce ), ma part de stock-picking reste considérable…  je plaide coupable pour cette belle seconde raison !

Encore quelques semestres et je pense que j’aurais basculé à 50 % en ETFs même si actuellement ce n’est qu’un petit tiers mais qui monte ! L’idée est d’être de plus en plus passif avec toujours un peu de stock-picking. Pour rappel, mes achats d’ETFs sont tous intégralement prévus pour l’année entière avec des rappels dans mon calendrier. C’est donc très mécanique, aucunement chronophage et cela me délivre de tous biais.



Dans la partie 2 du bilan semestriel, je parlerai de ma stratégie options qui a significativement changé, de mes objectifs pour le S2’2021.


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

En ligne En ligne

 

[+1]    #593 03/07/2021 21h00

Membre (2012)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   314  

Bravo pour ce reporting très complet et cette superbe performance! J’aime décidemment beaucoup ce portefeuille.

Je me pose toutefois une question, que vous adresserez peut-être dans la deuxième partie du bilan: votre retour annualisé depuis 2012, largement supérieur aux indices, démontre la qualité de votre stock-picking et de votre gestion. Mes lectures me laissent penser que vous êtes également passionné par la bourse. Et malgré votre manque de temps ces derniers mois, vous continuez à trouver de très belles idées qui génèrent des retours importants. Pourquoi donc cette volonté de basculer progressivement vers les ETFs? Je comprends les motivations qu’il peut y avoir derrière (manque de temps, stress, nécessité d’un suivi régulier et de longues réflexions, …), mais je trouve dommage de ne pas tirer parti autant que possibles de vos qualités de gestionnaire!

Hors ligne Hors ligne

 

#594 04/07/2021 15h23

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   954  

Question pertinente. C’est une conjonction d’éléments. Le principal est la taille des lignes, j’étais et je reste confortable à avoir des lignes de yz k€ pour mes plus belles valeurs mais je n’imagine pas avoir 2 x yz k€. Et sans ETF, si je veux conserver la même proportion d’actions dans mon capital, je n’ai que 2 possibilités, augmenter la taille des lignes et/ou augmenter le nombre de lignes. Aucune ne me convient vraiment.

D’autre part, même en restant en-dessous, de ma "limite" de yz k€ par ligne, il y a toute une série de valeurs pour lesquelles je n’ose renforcer plus par manque de temps pour les étudier / suivre correctement => de nouveau ETF.  D’ailleurs mon ETF small caps Japon est exactement cela, j’avais commencé à étudier la cote japonaise (nous avons d’ailleurs plusieurs spécialistes sur ce forum) mais je n’avais plus assez de temps pour creuser les valeurs qui étaient sorties de mon premier filtre. Les ETFs permettent alors de couvrir une thématique que je pense porteuse, en prenant moins de risques (mais moins de rewards aussi bien sûr…). Du semi-passif en quelque sorte.


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

En ligne En ligne

 

Favoris 1   [+2]    #595 06/07/2021 13h20

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   954  

BILAN SEMESTRIEL – S1’2021 (Partie 2)

==> Au 02/07/2021, l’ensemble de mon patrimoine [entre crochets, pourcentage fin 2020] :
- Cash (cash pur, monétaire et équivalents) :                                                  22 % % [8 %]
- Obligations (HY, fonds oblig PEE, fonds euro “déduits” du % pierre-papier) :   10 % [22 %]
- Pierre-papier (REIT, SIIC, tracker et parts sur AV) :                                     7 % [8 %]
- Actions (tous types de support) :                                                                61  % [62 %]
et très bientôt (signature pas encore finalisée)… une énorme partie résidence principale / dette mais ce sera pour la prochaine mise à jour semestrielle. C’est d’ailleurs pour cela que ma partie cash a fortement augmenté et va très vite passer à quelques pourcents une fois l’apport / frais de transactions réalisés…

J’aurai aussi des coûts significatifs de travaux (cela reste des "petits" travaux mais le devis exact n’est pas connu) + coûts de déménagement / "double loyer" pendant qqs mois (on ne pourra pas déménager tout de suite donc loyer + "loyer à la banque" aka échéance de prêt) à payer. L’année 2021 va clairement être très consommatrice de cash. C’est pour l’instant quasiment compensé par la flambée de mon portif actions.

J’aime bien budgéter/prévoir, malgré tout la 2ème partie de l’année reste assez floue en termes de dépenses. Et pour la première fois depuis de nombreuses années, je ne veux plus alimenter mes portefeuilles actions pendant plusieurs mois afin de "voir venir" et d’augmenter mon matelas cash (déjà existant mais encore une fois, il y a vite des imprévus et je ne suis pas certain de tous mes calculs => il n’y aurait rien de pire que devoir vendre des lignes en forte plus-value et auxquelles je crois encore, déclenchant à la fois une forte imposition et m’obligeant à vendre de belles entreprises) et côté assurance-vie j’ai déjà optimisé les retraits pour cette année (idem il y aurait de la désoptimisation fiscale). Donc plus que des arbitrages pendant au moins un trimestre, sans doute un peu plus. Je ne compte pas non plus augmenter ma marge alors que… justement avec mon achat immobilier je vais augmenter le levier global de mon patrimoine. Sans parler de ma femme qui voudrait passer au 80 % (l’air de Montpellier incite moins au travail, on dirait big_smile ). Donc raisonnable sur le cash.

- ETFs : je vais continuer à renforcer les ETFs (uniquement via arbitrage et cash restant sur les comptes). Je pense ajouter notamment Frontier Market : Frontier Market avec un expense ratio ultra raisonnable pour un sujet si complexe. Il s’agit typiquement d’une thématique extrêmement difficile à mettre en œuvre avec du stock-picking. Ce sont les "marchés frontières", attention on ne parle pas des "émergents" (qui en termes boursiers ne sont pas les mêmes d’ailleurs qu’économiquement puisque les 3 premiers pays sont Chine, Taïwan, Corée du Sud !), là c’est bien du Vietnam, du Kenya, du Maroc, du Nigéria, du Bangladesh, du vrai "frontière". Je vais viser à terme 3 % de mon portif sur cet ETF (ça va prendre du temps). J’aurais de multiples handicaps à vouloir obtenir 3 % sur cette thématique par moi-même : places boursières souvent inaccessibles (malgré mes nombreux courtiers) et/ou accessibles avec des frais de courtages rédhibitoires (de l’ordre du pourcent !), informations sur les entreprises obscures, hermétiques voire introuvables, risque idiosyncratique énorme sur chaque entreprise, risque macro important si je ne multipliais pas les pays. Pour de nombreuses raisons (que j’exposerai), je veux m’ouvrir à ces marchés mais cela me semble quasiment impossible sans ETF.

- Options : j’ai lu quelques papiers académiques + ce que je considère comme les meilleurs blogs. Dès lors, j’ai un peu modifié ma stratégie options et surtout je me suis forcé à réaliser un tableau de suivi depuis déjà un trimestre (que l’on peut voir ci-dessous dont je ne mets qu’un "extrait"). Certes, j’ai le suivi automatique de IB (et dans l’ensemble depuis 3 ans, j’ai gagné de l’argent grâce aux options) mais cela ne m’obligeait pas à regarder en face, et de façon quantitative, mes transactions… au moment de l’achat. Je ne prenais pas de décisions assez rationnelles et je ne me permettais pas en plus d’accumuler de l’expérience factuelle et de pouvoir après coup réaliser des REX, des back-tests, etc.

* Quelques lectures : https://www.nber.org/system/files/worki … 16302.pdf,  https://www.researchgate.net/profile/Ke … -or-calls,  https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm … d=2803724,  https://www.researchgate.net/profile/Sh … rading.pdf

* Quelques conclusions :
- je reste sur la vente de puts et la vente de calls couverts. J’ai lu quelques papiers académiques vantant des stratégies gagnantes sur le long terme de vente de calls non couverts très OTM. Cela me fait trop peur, je ne serai pas serein et la première règle en investissement, c’est de se sentir bien psychologiquement avec une méthode. En la faisant (très) courte, un consensus académique semble se dégager sur le fait que ce n’est pas une anomalie de marché de pouvoir gagner (un peu) d’argent en vendant des options car l’on vend un service : une assurance. Bien entendu, il faut sizer son risque, ses engagements, ses échéances, etc.   ​
- je diminue encore la moyenne de mes échéances. Le retour annualisé semble meilleur avec des échéances autour de 2/3 semaines (attention ce la ne constitue pas non plus un vrai et fort consensus scientifique), la contrepartie c’est que cela demande plus de trades / plus d’attention.
- je clarifie la raison de ma vente de puts ou de calls couverts. Si je veux acheter alors je reste sur mes "anciennes" valeurs d’OTM (de l’ordre de 10 %) sinon je vais plus loin (vers 20 % et on trouve des beaux trades). Idem pour les calls couverts. Si je ne désire pas vendre, je vais plus loin en OTM quitte à multiplier les ventes de calls avec des durées plus courtes.

Désormais, je mets : en blanc les trades que j’ai failli faire mais pas finalisés (je pourrai ensuite analyser si j’ai eu raison), en jaune les trades en cours et en vers les trades finalisés (soit rachat de l’option, soit expiration). Le tableau a actuellement une centaine de lignes dont environ 60 % de transactions réelles.


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

En ligne En ligne

 

[+1]    #596 06/07/2021 16h39

Membre (2018)
Top 100 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   272  

Bonjour PoliticalAnimal,

Pour l’etf Frontier, belle remontada depuis la crise de mars dernier, mais les 52% de financières ne vous rebutent pas trop?


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #597 07/07/2021 14h19

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   954  

C’est une excellente question qui m’a permis de creuser. Je suis coupable de ne pas être aller à la source, ce que je prône pourtant, et pratique la plupart du temps. C’est d’autant plus étonnant que je sais qu’ETF.com, malgré son excellent design, n’est pas hyper fiable…
Donc la source : iShares MSCI Frontier and Select EM ETF | FM | US Class

Et là nous sommes plutôt autour de 40 % de financials ce qui, quoique important, est moins démesuré que le… 52 % du site ETF.com

Cela étant, c’est normal, ce sont des pays où le secteur bancaire a une énorme importance dans le décollage économique, c’est aussi parmi le 1er type d’entreprise dans un pays "Frontier" a avoir la capacité/sérieux pour être introduit en bourse.

La croissance du secteur bancaire est plus corrélée à la croissance du pays que, par exemple, dans les pays développés, car les banques sont souvent "multi-services" et le point de contact principal des entreprises. Et posséder, par exemple, une part significative d’Attijariwafa, la 1ère banque marocaine, avec laquelle j’ai eu la chance de travailler au moins 3 fois dans un cadre professionnel, me semble une bonne perspective. Attijariwafa n’a rien à envier aux banques françaises (peut-être mieux même) et le sérieux des interlocuteurs que nous avons eus pour financer des projets avec l’entreprise où je travaille m’avait impressionné.

De toute façon, je n’ai pas le cash (et/ou pas la volonté d’augmenter mon levier sur IB et/ou d’arbitrer) pour l’acheter dans ces quelques semaines, mais c’est clairement un objectif pour S2’2021.


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

En ligne En ligne

 

[+1]    #598 07/07/2021 17h52

Membre (2018)
Top 100 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   272  

Merci pour la réponse PoliticalAnimal, je suppose que la différence est que ETF.com classe les foncières comme des financières alors que chez Ishares c’est une catégorie à part

Il est intéressant à ce propos de noter que si on consolide la première position de l’etf est Vingroup avec un total de 5% (Vinhomes et Vincom  étant les filiales foncières, résidentiel et malls respectivement, de Vingroup, qui en a beaucoup d’autres, dont hôpitaux, écoles, parc d’attraction et tourisme, téléphonie, automobiles, etc, même si son métier principal reste la promotion immobilière).

Je suis d’accord qu’il y a d’excellentes banques dans les pays en développement, j’aime bien Bank of Central Asia et Bank Rakyat, mais l’Indonésie ne semble pas incluse dans l’etf (par contre elles sont dispo à Francfort).

Dernière modification par Liberty84 (07/07/2021 17h59)


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#599 07/07/2021 22h23

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   954  

Oui tout à fait, c’est bien ça. Et c’est là où ETF.com est très trompeur je trouve de les combiner et de ne pas préciser foncières (j’ai d’autres exemples de mix de secteurs). Ce sont des domaines bien différents je trouve (on sent derrière la vieille croyance d’une sensibilité aux taux).

Les foncières n’ont pas la même corrélation aux cycles économiques que la banque-assurance.

L’un des papiers les plus cités sur le sujet (Gilberto, 2017) : "we conclude that there is no long-run predictive rule that applies to how equity REIT returns respond to movements in interest rates.”

A l’inverse le « vrai » secteur financier (banque / assurance) : "Long-term interest rates and excess return of banks’ common stock are positively correlated".

Aucune raison de les combiner comme l’a fait ETF.com, encore plus dans des pays en voie de développement.


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

En ligne En ligne

 

[+1]    #600 15/11/2021 17h50

Membre (2020)
Réputation :   42  

PoliticalAnimal, le 03/07/2021 a écrit :

* Petite frénésie autour de valeurs high tech, forcément avec des multiples très élevés mais toujours en respectant : 1) rentabilité démontrée, au sens FCF positif plusieurs mois consécutifs et 2) la dette est sous contrôle (cf. plus haut dans ma file, mes critères quantitatifs). Cela va de la cybersécurité, avec CrowdStrike Holdings (un collègue m’avait mentionné la qualité de leurs produits, utilisés dans notre boîte + le levier opérationnel m’a impressionné), au fameux ETSY ou à Atlassian (notamment le créateur du logiciel Trello). Que des petites positions pour l’instant, pour voir, avant de creuser. Je regarde aussi Pinterest et Twitter (de la vente de puts assez OTM actuellement).

Votre collègue avait mentionné la bonne qualité des produits de Crowdstrike, mais la qualité n’empêche pas Morgan Stanley d’initier la couverture du titre avec une recommandation "vendre" qui fait plonger le titre de 11% ce jour. Y aurait-il une fenêtre d’opportunité pour se placer ou pour renforcer comme le laisse entendre cet article ?

Why CrowdStrike Stock Crumbled by More Than 10% Today | The Motley Fool

A l’opposé, TTD, une valeur que vous connaissez bien marche du feu de Dieu en prenant encore 7,5% ce jour.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur