Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#376 01/01/2018 19h51 → Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal (diversification, piotroski, small caps)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   69 

l’excédent brut d’exploitation (EBE) est avant écritures relatives aux provisions d’exploitation contrairement à l’ebitda qui les prend en compte.

Hors ligne

 

#377 01/01/2018 19h52 → Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal (diversification, piotroski, small caps)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   324 

JeromeLeivrek a écrit :

Je vais poser une question bête car je n’ai jamais creusé le sujet : quelle est la différence entre EBE et EBITDA ?

JL

La langue smile

Hors ligne

 

#378 01/01/2018 21h15 → Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal (diversification, piotroski, small caps)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   319 

JeromeLeivrek a écrit :

…/…
Je vais poser une question bête car je n’ai jamais creusé le sujet : quelle est la différence entre EBE et EBITDA ?

JL

la différence entre EBE et EBITDA ?

expert-comptable.com a écrit :

L’excédent brut d’exploitation

L’EBITDA : rentabilité du processus de production (18/12/2017)
L’EBITDA est un ratio de gestion des États-Unis qui mesure la rentabilité financière du cycle d’exploitation d’une entreprise, indépendamment de sa politique de financement et d’investissement. L’EBITDA signifie « Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization », en français « Bénéfice avant Intérêts, Impôts, Dépréciation et Amortissement ». Il se calcule de la manière suivante :

EBITDA = Chiffre d’affaires – achats et charges externes – charges de personnel – autres charges ou EBITDA = Résultat net comptable + charges financières + impôts et taxes + dotations aux amortissements et provisions.
On compare souvent le ratio américain EBITDA à l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) qui est un solde intermédiaire de gestion français. Ces deux ratios mesurent effectivement la rentabilité d’un cycle d’exploitation sans prendre en compte l’ensemble du modèle économique, mais l’EBE est un ratio plus transverse (comporte les impôts et les taxes).
EBITDA : définition, calcul et analyse (08/12/2017)
L’EBITDA pour « Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization » est un solde de gestion utilisé en comptabilité américaine pour évaluer la rentabilité du seul cycle d’exploitation d’une entreprise, indépendamment de sa politique d’investissement ou de financement. En fait, l’EBITDA montre le cash-flow d’une entreprise. Son équivalent français est l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE). Un EBITDA supérieur à 0 montre une chaîne de création de valeur rentable. À l’inverse, un EBITDA inférieur à zéro n’est pas apprécié des financeurs, car le ratio montre un cycle d’exploitation à perte. Deux formules calculent l’EBITDA:

EBITDA = Chiffre d’affaires annuel hors taxes — Achats et charges externes — Charges de personnel — Autres charges
EBITDA = Résultat net comptable + Charges financières + Impôts et taxes + Dotations aux amortissements et provisions
EBE (Excédent Brut d’Exploitation) : définition, calcul et ratios (17/11/2017)
L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) est un solde intermédiaire de gestion très important, car il montre le niveau de richesse dégagé par l’entreprise grâce à son seul cycle d’exploitation. Le calcul de l’EBE exclut la politique de financement ou encore les dépenses exceptionnelles de l’entreprise pour zoomer sur sa rentabilité brute (cash-flow). Il confirme ou infirme la rentabilité du cycle d’exploitation. L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) est calculé à partir des données du compte de résultat, pour une période donnée généralement (l’exercice comptable) et de la manière suivante :

EBE = Chiffre d’affaires – Achats consommés – Consommations en provenance de tiers + Subventions d’exploitation – Charges de personnel – Impôts et Taxes
Excédent Brut d’Exploitation : Définition, calcul (16/11/2017)
L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) permet de visualiser la rentabilité dégagée par l’entreprise grâce à son simple système de production. En effet, l’excédent brut d’exploitation ne prend pas en compte les produits exceptionels, les charges exceptionnelles, ni les amortissements ou la manière qu’a l’entreprise de financer son activité. Il est calculé sur une période donnée. Le calcul de l’EBE :

EBE = Chiffre d’affaires – achat de marchandises et de matières premières – services extérieurs (loyer, électricité, assurance…) – services provenant des tiers (avocat, comptables, honoraires experts…) – impôts et autres taxes – salaires et charges sociales

Attention, un excédent brut d’exploitation négatif signifie que l’activité économique de l’entreprise n’est pas rentable.
L’excédent brut d’exploitation (31/03/2014)
L’excédent brut d’exploitation (EBE) est une notion indispensable pour un chef d’entreprise voulant comprendre et maîtriser son activité. L’analyse de l’EBE permet d’obtenir des informations sur la rentabilité économique et la maîtrise des coûts.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#379 02/01/2018 16h45 → Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal (diversification, piotroski, small caps)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   432 

Geronimo a écrit :

JeromeLeivrek a écrit :

Je vais poser une question bête car je n’ai jamais creusé le sujet : quelle est la différence entre EBE et EBITDA ?

JL

La langue smile

Blague à part… ah non Geronimo ! Comme détaillé ci-dessous par Miguel, c’est relativement différent (bon pas des masses on est d’accord et les tendances sont souvent les mêmes). J’ai d’ailleurs donné la raison historique (copyright Vernimmen à la toute fin de ce post : Portefeuille d’actions de PoliticalAnimal (15/16)). L’EBE est d’ailleurs explicitement donné dans le tableau des soldes intermédiaires de gestion (SIG).

En caricaturant un peu, à la rigueur on pourrait dire que l’EBE c’est… l’EBIDA smile


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#380 03/01/2018 19h08 → Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal (diversification, piotroski, small caps)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   497 

Bonsoir,

JP Morgan Emerging Markets Small Caps

A des conditions avantageuses sur CTO Boursorama (fonds 0%) :
- Frais d’entrée : 0% (au lieu de 5%)
- Frais de sortie : 0% (au lieu de 0,50%)

Fred


Parrain : WeSave - Yomoni - LINXEA - Bourse Direct - BINCK - Fortuneo - Boursorama - MAIL BLOG

Hors ligne

 

#381 05/01/2018 11h25 → Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal (diversification, piotroski, small caps)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   432 

Avant de replonger dans une grosse ligne droite au travail avec un dossier ardu (les acquisitions n’attendent pas !), un rapide topo de mes dernières heures consacrées à l’investissement en début de semaine. J’ai étudié pas mal d’entreprises et comme nombre de forumeurs, difficile de trouver du décoté.

Installux : jolie boîte, remplit tous mes "critères de sécurité", gamme variée et bénéficie à la fois des temps forts de la construction mais aussi de la "décoration/réaménagement" (donc moins cyclique) dommage que je ne l’ai pas (ré)étudiée plus tôt car il y a 1 an, c’était pile avec la marge de sécurité que je m’impose. Là, c’est trop cher à mon goût. Je passe mon chemin pour l’instant. Déjà discuté par de nombreux forumeurs sur IH.

Actia : alors là je ne comprends pas l’engouement sur la valeur (elle est citée sur de très nombreux forums). Sans doute que quelque chose m’échappe. De toute façon, le domaine de l’automobile ne me réussit pas trop : non pas que j’ai perdu de l’argent mais je n’en ai pas gagné même lorsque mes screeners me disaient d’acheter (MGI Coutier il y a 3 ans, comme discuté de nombreuses fois ou d’autres). Mais là, ben de toute façon mon screener me dit que c’est déjà largement à son prix. Qui plus est, il faut 5 années de FCF pour couvrir toutes les dettes long terme donc hors de mes critères de sécurité. Alors certes, pour l’instant, la couverture des intérêts est bonne et les échéances de remboursement assez lointaines mais pour une small cap, c’est trop haut pour moi. Qui plus est, Actia est très "dispersée" je trouve. Présente dans de multiples niches mais pas des niches dans le bon sens du terme (peu d’acteurs, premiumisation) non des niches avec de nombreux concurrents et parfois d’univers très variés. Un exemple parmi d’autres : toutes leurs activités de gestions de flottes et notamment l’utilisation de "dongle" (en bon français boîtier de télématique), c’est un véritable bloodbath ! Actuellement un des domaines les plus concurrentiels qui soient (je veux dire que l’intensité concurrentielle augmente) car tout le monde veut faire le métier de l’autre maintenant et que la gestion de flottes / services est l’un des rares domaines où il y a encore des marges. Du coup, on a sur le même segment (et ce n’était pas le cas il y a quelques années) : des start-ups (WayKonect, etc.), les équipementiers (Valeo, Continental, etc.), les boîtes d’entretien automobile (Speedy, etc.), les loueurs (Hertz, etc.), les pétroliers (via leurs cartes, Total, etc.) et les fabricants autos qui veulent reprendre la main (Renault avec Renault Services, etc.). That’s a tough world!
A la rigueur, la seule issue positive que je puisse voir au cours de l’action, c’est… une OPA car le secteur se consolide. Mais bon la boîte est familiale et de toute façon, la possibilité d’OPA doit être un plus dans une thèse d’investissement pas le cœur de l’achat. Je passe définitivement mon chemin ou alors je loupe quelque chose…

Millet Innovation
 : domaine de la santé ou plutôt de la parapharmacie. Notamment le fabricant d’Epitact. Dossier intéressant, "critères de sécurité" respectés mais déjà très bien valorisé d’après mes screeners. Boîte familiale aussi (bon point), la seule cotée en bourse dans ce domaine à mon avis. En effet, toutes les autres boîtes anciennement cotées en bourse ont été soit rachetées par des plus gros (Merck, etc.) soit sont restées "private" : fabricants de Compeed, Dr SCHOLL, Urgo, Gilbert, Neutrogena, Addax, Pierre Fabre Santé, Cooper, etc. Je passe à nouveau mon chemin et il faudrait un très bon semestre et/ou une baisse de cours significative (encore plus qu’Installux) pour que je rentre.

Et je pense que, comme beaucoup d’entre nous, vos porte-feuilles sont en mode fusée en ce début d’année ! Mais là j’ai de la chance car c’est particulièrement le cas pour mes plus grosses lignes : Agfa, Odet, Encres Dubuit (ma plus grosse "conviction" de l’année), etc. Dès lors, suis déjà à 2,3 % YTD (plus de 3 fois le livret A ! Je devrais tout vendre et mettre sur une AV, j’aurais un +4,5 % assuré pour l’année). Et je ne vous parle même pas du tracker Ether que je ne compte pas dans ma performance… mais qui trop fait le malin finit… dans le ravin wink alors je m’arrête là… ETHEREUM TRACKER EURO ETF | ETFskurs | Chart | A2HDZ2 | SE0010296582

Allez je retourne en hibernation travail / papa / loisirs et le portif tournera bien tout seul jusqu’à ce que j’ai le temps d’étudier d’autres dossiers aux prochaines vacances, peut-être trouverais-je enfin du non surcoté.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech