Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 30/10/2022 16h43

Membre (2010)
Réputation :   16  

INTJ

Malgré mon profil INTJ (vérifié plusieurs fois), je me retrouve dans la population des gens paresseux décrits par IH. La procrastination est devenue ma religion et je n’en suis pas fier du tout !

J’ai énormément de mal à me sortir de cette procrastination et je me demandais si d’autres ici ont connu cela et comment ils s’en sont sortis ?
J’ai beaucoup de mal à mettre en place des habitudes qui tiennent dans la durée, c’est un combat permanent avec moi-même.

Mots-clés : action, paresse, procrastination

Hors ligne Hors ligne

 

#2 30/10/2022 16h51

Membre (2011)
Réputation :   232  

ENTP

Si ca peut vous rassurez, je suis également extrêmement paresseux, j’essaie juste de maximiser le gain potentiellement de mes efforts.

Ce qui me limite : Fatigue physique, capacité de concentration, envie, déception relative après un effort.

J’essaie de jouer sur mon environnement pour limiter les dégâts.

Ceci dit avec les outils d’information et de télécommunication actuels, difficile de se motiver pour faire un effort important (lire un livre) quand on peut, pas exemple regarder une vidéo.

Bien qu’ayant toujours tendance à m’en vouloir un peu, j’ai essayé de lâcher prise, un peu dans l’esprit de ce livre : l’art subtil de s’en foutre

Parfois je me console en regardant ceux qui ont un très grosse capacité de travail mais qui n’en font pas toujours bon usage.

Dernière modification par AleaJactaEst (30/10/2022 17h46)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 30/10/2022 16h53

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   894  

INTJ

@pug

A titre personnel j’ai remarqué que je suis beaucoup plus productif lorsque j’établis des to-do lists et prépare en avance ma journée du lendemain. Cela m’évite de me disperser, ce n’est pas directement de la procrastination, mais pas loin. J’utilise ce système depuis plusieurs années et j’avoue que les résultats sont au rendez-vous.

Là où j’ai plus de mal, c’est de garder ma concentration lorsque je réalise des tâches répétitives et sans réelle valeur ajoutée (exemple typique : trier des photos de vacances). J’ai entendu que certains américains utilisent de façon détournée du modafinil pour augmenter leur productivité (un médicament disponible sur prescription), mais je ne suis pas sûr de vouloir essayer. D’ailleurs, il va falloir que je trie mes photos smile

Hors ligne Hors ligne

 

#4 30/10/2022 17h16

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3442  

INTJ

pug a écrit :

J’ai beaucoup de mal à mettre en place des habitudes qui tiennent dans la durée, c’est un combat permanent avec moi-même.

C’est normal : vos anciennes habitudes sont toujours plus fortes que les nouvelles, c’est tout le principe d’une habitude !

Une astuce, mais hélas pas facile à mettre en œuvre quand on a une vie rythmée par le travail, les enfants, etc. c’est de modifier l’ordre des choses dans la journée, pour casser les anciennes habitudes, et mentalement faire de la place aux nouvelles.

Je vous donne un exemple : imaginez que tous les matins, chaque jour que Dieu fait, vous déjeuniez en regardant votre smarphone. Eh bien à partir de demain, vous n’allumez pas le smartphone et vous déjeunez en écoutant la radio. Ca va casser votre rythme, tuer une habitude, pour laisser de la place à une autre, même si celle-ci n’a pas lieu au même moment.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 30/10/2022 17h20

Membre (2021)
Réputation :   26  

Pour ma part, j’avais une forte tendance à juger les gens paresseux dans l’ensemble et sans trop de discernement (et je le pense toujours du côté intellectuel).

Mais je me suis rendu compte à la naissance de mon enfant de l’immense travail que cela représente de s’en occuper. Je travaille toujours autant, me cultive, lis, mais la fatigue est bien plus grande. Il n’y a plus jamais de repos pour l’esprit, et j’ai un mal fou à faire du sport. Les grands parents ne s’en occupent que pour que ma femme et moi puissions travailler et il n’y a jamais plus de week-end serein. Les vacances ? Infernales lorsque les enfants sont en bas âge. Les premières années sont un véritable marathon et j’admire les parents de familles nombreuses (très peu pour moi ! 😆)

Ceci étant, cette usure du quotidien est aussi un magnifique cadeau de la vie ! On éduque son rejeton, et on se découvre soi même. Car la parentalité est également une introspection.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 30/10/2022 17h26

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1397  

lopazz a écrit :

Là où j’ai plus de mal, c’est de garder ma concentration lorsque je réalise des tâches répétitives et sans réelle valeur ajoutée (exemple typique : trier des photos de vacances). J’ai entendu que certains américains utilisent de façon détournée du modafinil pour augmenter leur productivité (un médicament disponible sur prescription), mais je ne suis pas sûr de vouloir essayer. D’ailleurs, il va falloir que je trie mes photos smile

Pour réaliser des choses un peu rébarbatives mais nécessaires, j’utilise la technique du pomodoro.

Je ferme Outlook, je mets le téléphone en mode avion, et je lance un minuteur de 20 minutes.
Interdit d’aller aux WC ou boire pendant ces 20 minutes.
Ainsi je suis obligé d’être efficace sur la tâche reloue, ça ne dure pas trop longtemps et au contraire, ça dure sans doute beaucoup moins longtemps que si je ne coupais pas les distractions potentielles avant de commencer.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#7 30/10/2022 17h31

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   894  

INTJ

Intéressant, bibike.

Plusieurs sessions de 20 minutes par jour sont envisageables ?

Hors ligne Hors ligne

 

#8 30/10/2022 17h38

Membre (2020)
Réputation :   10  

Pour ma part je suis passé maître en procrastination, je le sais et je n’arrive pas à faire autrement. J’en ai marre d’être comme ça mais c’est plus fort que moi.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 30/10/2022 18h10

Membre (2019)
Réputation :   49  

InvestisseurHeureux a écrit :

Je vous donne un exemple : imaginez que tous les matins, chaque jour que Dieu fait, vous déjeuniez en regardant votre smarphone. Eh bien à partir de demain, vous n’allumez pas le smartphone et vous déjeunez en écoutant la radio. Ca va casser votre rythme, tuer une habitude, pour laisser de la place à une autre

Je vous propose une alternative: laissez le smartphone dans votre chambre, supprimez la radio et la télé dans la cuisine ou la salle à manger. Profitez des repas pour penser à ce que vous mangez. Savourez tranquillement. Parlez à votre conjoint et/ou à vos enfants. Écoutez les.  Bref soyez dans la pleine conscience. Je m’ y suis mis à la retraite. Je regrette de ne pas y avoir été incité plus tôt.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 30/10/2022 18h14

Membre (2010)
Réputation :   16  

INTJ

Ahah je vois que je ne suis pas le seul, c’est rassurant (ou pas wink

J’ai souvent tenté les todo-list, ou encore la méthode pomodoro sans jamais réussir à tenir l’habitude (les tâches finissent par s’accumuler dans ma todolist…).

L’approche qui semble le plus efficace pour moi (mais que je n’ai pas encore réussi à instituer comme habitude) est ce que décrit +/- IH ici, tenir ’manuellement’ un journal de ses objectifs et écrire quotidiennement quoi faire dans la journée ou la veille. Idéalement se fixer seulement les 3 tâches les plus importantes / avec le plus fort impact sur les objectifs (sinon ça a pour moi un effet contre-productif). Et aussi, mentaliser (voire écrire dans son journal) uniquement l’effort à réaliser pour faire le "premier pas" (les pas suivants viennent tout seul). Ça se rapproche un peu de ce qui est écrit dans le livre Atomic Habits. Vous avez d’autres livres à conseiller ?

Malheureusement, il semble que je sois doué pour planifier mais pas pour exécuter (c’est-à-dire que je peux décrire à la perfection le plan mais avoir la flemme de le réaliser…). Bref, c’est pas gagné smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 30/10/2022 18h16

Membre (2014)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   645  

ENTJ

Ce qui me dérange personnellement c’est pas les gens qui procrastinent mais les gens qui se plaignent de leurs vies en étant dans la procrastination.

C’est une question de personnalité, je suis plutôt du genre à m’user mentalement que de rien faire. Toujours en quête d’apprentissage, de refaire mon monde sans cesse pour l’améliorer.
Du coup je fatigue les gens paresseux avec toute mes idées smile

Parfois je fatigue un peu et lève le pied… mais rarement plus d’une journée car sinon je m’ennuie.

Je pense pas qu’on puisse changer. Quelqu’un qui a l’habitude de procrastiner ne devient pas actif et inversement sur du long terme.

Y’a pas de bonne et mauvaise chose à ce sujet sauf si de la frustration arrive.
Apres chacun est maître de sa vie et je n’arrive pas à plaindre une personne qui ne met pas d’action en place, je m’en éloigne même car quand on essaye d’aider, premièrement ça sert à rien et deuxiement on peux être perçu comme quelqu’un d’autain : c’est tellement difficile de se remettre en question quand on a l’habitude de ne rien faire par paresse.

Mais je respecte et aime parler avec les gens qui procrastinent , ils se prennent pas la tête et on une certaine ouverture d’esprit en général.. mais les gens qui procrastinent et qui devellope de la frustration c’est pas bon !

Dernière modification par cricri77700 (30/10/2022 18h19)


Maintenant je profite !!!

Hors ligne Hors ligne

 

#12 30/10/2022 19h07

Membre (2021)
Réputation :   37  

Il m’arrive aussi des phases de paresse, desquelles je ressort mal à l’aise par impression de temps gâché.

Avant d’avoir des enfants, avec mon épouse on passait nos week ends en paresse, levés guère avant 10h, les courses, repas rapide à midi puis, grave erreur, on mettait arte pour kiffer notre plasma panasonic et la hd. Si on avait le malheur de tomber sur un reportage sur l’egypte antique c’était sièste jusque 17h… le soir cinoche ou dvd à la maison, Dimanche guère mieux, les courses en moins. Mais on faisait souvent le ménage à la militaire.

Avec la naissance de notre fille je me suis réveillé. Sport, etc… je me dit quel gâchis tout ce temps sur le canapé.

Désormais on regrette cette époque, mais lorsque ca arrive bof, y avait tout ça à faire et on (j’ai) rien fait !

Je peux faire un parrallele avec mes courtes et rares périodes de chômage (interimaire pendant des années),  je me disais cool je vais pouvoir bricoler mes bagnoles, faire ci et ça… au final au bout d’une semaine flemmite aigüe…

Je suis du genre pleins de projets, sans aller au bout. Ou alors en mettant du temps. Je suis capable dans pleins de domaines, surtout manuels, mais difficile d’aboûtir. Un peu hyperactif de starting block, avec un paquet de faux départs, de fausses pistes ou d’égarements…

Désormais je me soigne en visant feng shui et minimalisme (et je procrastine pour ce qui me gonfle ou va me gonfler). Entre le boulot (ces deux dernières semaines calmes, 44 et 45h seulement) et les gosses, même les petites tâches d’entretien sont procrastinées.

On choisi de préférence une sortie en forêt plutôt que le ménage… notre rêve actuel: une robot qui fasse le ménage, aussi bien que nous avant, avec dyson, huile de coude et maniaquerie d’allergique…

J’ai arrêté ou quasiment:

La mécanique auto (=une voiture quasi neuve, electrique, et une honda essence
De nettoyer, polisher et récurer mes voitures (dommage la voiture quasi neuve est la seule qui mérite)
Le ménage régulier et maniaque
De regarder toutes sortes d’annonces leboncoin pour projeter des occupations
D’aller acheter des disques et dvd (qobuz et netflix)
D’aller sur Lyon et chez sonatine, mon dealer hifi,  très régulièrement
La couture et le travail du cuir (j’ai pourtant monté un Kelly, quasi commercialisable…)
Le piquage à la machine triple entraînement, vendue
Les travaux chez moi

Je devrait arrêter:

D’essayer le stock picking (du moins l’analyse fondamentale)
Les vidéos youtube
Les forums bourse tous les jours
D’écrire des post à rallonge où je raconte ma vie
De crier sur mes gosses
De m’inquiéter pour leur avenir, lol


Chauffeur-Trader

Hors ligne Hors ligne

 

#13 30/10/2022 19h19

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   388  

Faites une chose a la fois.
Je pense que les choses a faire importantes dans votre vie il n’y en pas 30? C’est quoi vos todo lists? Vous êtes pas Elon Musk quand même.

Souvent c’est juste une seule chose que l’on aimerait faire et que l’on ne fait pas. Je dirais ne faites pas de todo list car cela intimide du fait du nombre de lignes qui s’y trouvent.

Commencez une tache seulement, engagez vous dans votre projet. Faites le debut. Une fois engagé, vous avez fait le principal, et vous auriez gaché le temps passé dessus si vous vous arretiez. Desfois on bosse dessus des mois ou des années et cela sert a rien, cela arrive. Desfois cela sert.


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 30/10/2022 19h59

Membre (2015)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2842  

Ce qui fonctionne pour se guérir de la procrastination :
- lire le livre Comment ne pas tout remettre au lendemain de Bruno Koeltz
- faire quelques séances d’EMDR. Notamment, lister les avantages et les inconvénients de la procrastination durant la séance, mais les intégrer vraiment en profondeur, sincèrement, grâce à l’EMDR. Il y a une différence entre les lister uniquement avec l’intellect, et les intégrer en profondeur.
- faire une to-do list. Faire une colonne urgent et une colonne important. Noter l’urgence et l’importance de 0 à 3 étoiles pour hiérarchiser ces tâches. Rayer les lignes et fur et à mesure de l’aboutissement des tâches.
- se féliciter de chaque tâche accomplie. Voire s’accorder des récompenses, immédiatement après avoir accompli la tâche. Comme l’a prouvé Pavlov, le système de récompense fonctionne vraiment très bien pour renforcer un comportement.
- personnellement, je trouve qu’une musique agréable et connue m’aide à me concentrer, notamment sur les tâches chiantes et répétitives.
EDIT : et quand même, se questionner sur : d’où vient cette procrastination ? De qui je l’ai apprise ? Quel(s) étai(en)t mon(mes) modèle(s) de procrastination ? Quelles autres personnes peuvent me servir de modèles pour une autre façon de faire ?

Dernière modification par Bernard2K (31/10/2022 18h59)


Une autre voix ? Une autre voie ?

Hors ligne Hors ligne

 

#15 30/10/2022 20h30

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   258  

ISTJ

Hiérarchiser sa ToDo list, en fonction de l’urgence et l’importance : Matrice Urgence / Importance
Ce qu’il faut traiter, déléguer, ignorer ….. : Matrice Eisenhower

Dernière modification par zeb (30/10/2022 20h41)


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 30/10/2022 20h41

Membre (2016)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   477  

Très célèbre question bateau lors des entretiens d’embauche : merc.i de définir la différence entre urgence et priorité. Vous avez 1 minute pour répondre. C’était intéressant d’écouter les réponses (des plus vaseuses aux plus intéressantes et claires).

Dernière modification par carignan99 (30/10/2022 20h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 30/10/2022 20h47

Membre (2020)
Réputation :   2  

Beaucoup de proscratination pour ma part jusqu’à avoir à gérer une entreprise depuis 2 ans ..

Je me suis dit que ce ne serait pas tenable sur le long terme si toute la paperasse,les commandes fournisseurs et autre gestion du personnel étaient sans cesse repoussés.
J’ai donc pris le taureau par les cornes et me suis imposé une discipline à faire les choses le plus rapidement possible en temps et en heures pour ce côté pro.
Avec succès.

Côté perso,ça m’a aidé aussi à m’organiser pour clairement éviter de remettre sans cesse au lendemain comme je le faisais depuis trop longtemps..

Je me suis rendu compte que sur mes jours de repos,j’étais beaucoup plus productif le matin après le petit déjeuner et avoir déposé les enfants à l’école donc comme beaucoup,je le fais une to do list sur un jour précis,je me cale dans le bureau avec le téléphone sans accès web ni autre distraction et en général,j expédie les tâches rébarbatives en maximum 1h30.

Le véritable fléau je trouve pour empêcher d’être productif,c’est ce satané téléphone avec son accès internet.
Il a fallu batailler au sein de notre entreprise pour que nos salariés le laisse en retrait pendant le temps de travail.

Le "oui mais si jamais y a quelque chose" alors que nous avons une ligne fixe ou le "mais vous ne pouvez pas m’empêcher de l’avoir.." sont les excuses les plus entendues..

Je vais de ce pas poser le mien pour pouvoir profiter de ma soirée en attendant.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 30/10/2022 21h58

Membre (2011)
Réputation :   40  

INTJ

J’ai moi aussi tendance à procrastiner mais ce qui me guérit de la proscratination, c’est d’en payer les pots cassés ensuite.

Quelques petits exemples :

- laisser le jardin sans entretien : les récoltes en souffrent voire les plans meurent. L’année suivante, pas le choix que de s’y mettre.
- réchauffer un plat tout prêt plutôt que de cuisiner. Résultat, les légumes frais pourissent dans le frigo. J’ai vite fait de reprendre de bonnes habitudes car je déteste le gaspillage.
- j’avais perdu la saine habitude d’aller faire de la natation hebdomadairement, durant quelques mois. Je me suis vite retrouvée avec un mal de dos. J’ai très vite repris mes bonnes habitudes et je m’y tiens, qu’il pleuve, neige ou vente (j’ai 45 ans et je fais de la natation hebdomadairement depuis que j’ai 9 ans !)

Hors ligne Hors ligne

 

#19 31/10/2022 10h13

Membre (2012)
Réputation :   99  

Concernant la procrastination, tout dépend si c’est une tâche habituelle ou exceptionnelle.
Ce qui marche pour moi

Pour de l’exceptionnel :
- une to-do list papier pour l’avoir sans arrêt sous les yeux avec une date butoir. Et si la tâche est trop importante, la saucissonner en plusieurs (on ne mange un éléphant qu’en tranches).

- m’interdire quelque chose que j’aime bien tant que ce n’est pas fait (genre "je ne commence pas tel bricolage tant que machin n’est pas fait", ou bien "je ne m’achète pas tel truc tant que ce n’est pas fait").

Dire que cela marche à tous les coups est faux (je dois avoir certaines tâches en todo, recopiées depuis des mois, mais la date butoir n’était pas inscrite ^^.

Pour du répétitif :
J’ai fait un document dans mon agenda qui s’appelle "suivi des rituels", sorte de calendrier sur une seule page où j’indique telle ou telle habitude à obtenir ou à quitter, et je coche chaque journée ou cela est fait ou non, sans jugement a priori.
Cela permet de constater quand je continue de faire quelque chose, et de mieux le conscientiser.
Ou au contraire, de voir que quand je me dis que je fais quelque chose…" ah ça fait déjà une semaine que je ne l’ai toujours pas fait… bon demain.". Et puis la satisfaction de voir des choses se mettre ainsi en place est plutôt bonne.

J’ai obtenu de bons résultats ainsi, même si certains ont été reperdus.

Enfin, la procrastination peut être la résultante d’un besoin de mollesse (liée à la saison, liée aux hormones, liées aux envies, liée à une carence an magnésium, etc.) et/ou ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Peut-être qu’analyser les raisons de cette procrastination pourrait aussi être utile.

Aristote a écrit :

Nous sommes ce que nous faisons à répétition


Portefeuille : 12% de TRI sur 10ans | "Je peux être rentier à vie, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

#20 31/10/2022 10h32

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   153  

Bonjour,

La procrastination n’a pas que des inconvénients.
En reculant devant un projet, une tâche,  cela peut aussi permettre d’y réfléchir,  d’améliorer l’idée ou tout simplement la laisser tomber,  en se rendant compte qu’elle ne représentait aucun intérêt.

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#21 31/10/2022 11h21

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   258  

ISTJ

Mafo,

Dans ce cas, si vous réfléchissez à ce que vous devez réaliser, ce que j’appelle "faire murir" le sujet, vous ne procrastinez pas. Vous êtes déjà en phase de travail. Réfléchir et agir, sont 2 étapes importantes de la réalisation d’une tâche.
En vous lisant, je comprends que seule l’action permet de travailler à la réalisation d’une tâche.

Ai je mal compris ?

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 31/10/2022 11h23

Membre (2012)
Réputation :   30  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

J’ai le culte de la procrastination, bien que je gère l’urgence très rapidement, ce qui peut attendre, attend.
Cela me donne le temps de la réflexion et réfléchir est la priorité d’un saine décision, on fait souvent n’importe quoi dans la précipitation et c’est aussi une technique commerciale, empêcher le client de trop réfléchir.
Je me demande si la paresse ne serai pas dans la nature humaine, bien qu’il y a des animaux qu’on appelle ’paresseux’, l’homme cherche toujours à faire plus avec le moindre effort, c’est ce qu’on nomme ; progrès, c’est ce qui fait que le secteur agricole ne représente pas plus de 2% de l’emploi en France, un taux qui va encore diminuer avec des engins autonomes, les vaches qui se font traire elles-mêmes,..
Ce que l’on n’a pas envie de faire, nous le faisons faire à un esclave, aujourd’hui les esclaves sont des machines qui détruisent des emplois dévalorisant, n’en déplaise à la gauche, que celui où celle qui veut créer des emplois pour l’emploi commence par jetter le frigo, le lave-linge, lave-vaisselle et aille chercher l’eau au puit.
Je n’ai pas le courage vouloir de perdre mon temps en recherche fastidieuse et je comprends ceux qui cherchent des idées et des conseils chez des personnes compétentes. Je me vois comme un Président qui se sait vulnérable et qui comble ses lacunes avec de bons conseils, ma tâche est de trouver les bonnes personnes dans l’immense foule qui pullule dans les médias en tout genre.
Pour valider une personne de bon conseil, je lis ou le regarde son historique, c’est souvent révélateur, j’ai alors l’avantage de valider les prévisions.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+1]    #23 31/10/2022 20h15

Membre (2020)
Top 10 Entreprendre
Réputation :   60  

Petit partage d’expérience puisque j’ai pu améliorer mon passage à l’action grâce à mon smartphone.

Les smartphone (et leurs applications) marchent selon l’économie de l’attention : ils nous incitent à y passer le plus de temps possible, et nous déconcentrent en permanence.

Néanmoins, par quelques paramétrages, il est possible d’en faire des outils intéressants :
- supprimer (quasiment) toutes les notifications ;
- utiliser les modes "ne pas déranger" (à titre d’exemple, me concernant il se déclenche du lundi au vendredi, de 8h à 19h, et je rentre quelques contacts pour lesquels les notifications sont autorisées : je choisis qui j’autorise à me déranger) ;
- j’ai supprimé (quasiment) tous les réseaux sociaux de mon smartphone : le seul qui reste installé est positionné en dernière page, de sorte que cela nécessite des "efforts" pour s’y rendre (je le fais donc de manière consciente) ;
- j’ai intégré, sur mon premier écran, 3 applications que je juge intéressantes :
1) une todo-list qui m’indique tout ce que j’ai à faire dans la journée ;
2) mon agenda numérique : pour ne rien oublier de mes rendez-vous/obligations ;
3) et un tracker d’habitude : différents livres/articles ont été écrits sur le sujet, et il est apparemment prouvé qu’il est intéressant d’effectuer un suivi lorsqu’on souhaite mettre en place de nouvelles habitudes : il est grisant, chaque jour/semaine, de cocher l’objectif qu’on s’était fixé.

Une photo de mon écran d’accueil :

Ce paramétrage est le mien, me convient, mais n’est pas forcément transposable à tout le monde. L’important, à mon sens, est de réfléchir à sa propre utilisation de son smartphone, et de mettre en place des actions en conséquence.

PS : je suis un utilisateur d’iPhone, mais je pense que c’est paramétrable sur chaque modèle de smartphone


"L'expérience est une lanterne que l'on porte sur le dos et qui n'éclaire jamais que le chemin parcouru" - Confucius

Hors ligne Hors ligne

 

#24 31/10/2022 22h13

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   219  

INFP

Peut-être qu’il serait judicieux de s’autoriser à vraiment ne rien faire complètement, afin de pouvoir vraiment faire complètement ce qu’on a à faire, sinon on risque d’être toujours un peu le cul entre deux chaises.
J’ai l’impression que beaucoup se prennent méchamment la tête et s’activent énormément mentalement, en en faisant beaucoup mentalement sans faire vraiment dans la vraie vie, par culpabilité de n’avoir pas une vie suffisamment accomplie, productive, efficace ou que sais-je.
Peut-être que la procrastination signe en fait qu’on a besoin de repos ou de retrouver une direction vers une activité qui ait plus de sens pour nous?

Hors ligne Hors ligne

 

#25 31/10/2022 22h28

Membre (2015)
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   123  

Je pense que la procrastination (comme à peu près tous les caractéristique de l’homme) est simplement ancré (ou pas) en nous qu’il n’y a pas grand chose à faire.

Plein de caractéristiques dont vous ne pouvez rien (capacité d’attention soutenu, énergie général…) vont influer sur votre caractère et font que sur la longueur, vous ne pouvez pas y faire grand chose.

Pour ma part j’ai découvert assez récemment que mes capacités d’attention, à l’inverse du QI, étaient  largement en dessous de la moyenne et que la procrastination sur les tâches difficiles ou ennuyeuses en étaient l’un des symptômes les plus fréquents.

Bref à moins que cela vous pourrisse la vie, je ne peux que vous inviter à remettre votre tentative de guérison de la procrastination à demain.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur