Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 05/03/2022 11h46

Membre (2021)
Réputation :   0  

Bonjour à tous,
Voilà je suis un petit investisseur immobilier avec 5 appartements que je loue et tout se passe absolument bien.

Mais bon voilà j’aimerais varier un peu mes investissements et pourquoi pas investir dans un petit commerce Pour le moment.

J’habite entre Nantes et Saint-Nazaire est à côté de chez moi il y a une petite commune de 3000 habitants avec un salon de coiffure de 25 m² à vendre à 30 000 €, c’est une professionnelle qui part à la retraite.

Sauf que j’y connais absolument rien dans ce domaine.

Quelles démarches et quelles questions dois-je me poser pour pouvoir être sure de mon investissement?

Ce serait donc un achat que je pourrais payer comptant et que je mettrai en location.

Je vous remercie.

Mots-clés : comptant, investir salon de coiffure, varier portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

#2 05/03/2022 12h41

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   379  

Bonjour

Votre post m’interpelle : pourquoi placer cet investissement plutôt classique en immo dans la section « douteux » ?

Vu la modestie du prix demandé par la vendeuse, êtes vous sur qu’il n’y a pas confusion de votre part entre le fonds de commerce vendu par le locataire coiffeur qui pourrait être l’objet du prix modeste et les murs, qui même en zone rurale, pourraient coûter bien davantage que 30 ke ?

Hors ligne Hors ligne

 

#3 05/03/2022 12h51

Membre (2021)
Réputation :   0  

Bonjour,

Désolé si je n’es pas mis le poste au bon endroit à vrai dire je ne savais pas où le placer… Si jamais un modérateur peux passer par là et me le remettre au. On endroit …

En ce qui concerne votre interrogation par rapport au fond de commerce non c’est bien les murs qui sont à vendre.

La vendeuse me la confirmé par mail mais je n’ose pas encore appeler car je ne sais quelles questions poser.

Cordialement.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 05/03/2022 13h00

Membre (2011)
Réputation :   44  

Votre projet me semble très risqué.Si vous achetez, il faudra louer et si c’est un local professionnel , c’est loin d’être  simple dans un village de campagne. Sans compter la mise aux normes pour exercer une activité réglementée. Certes cela ne vaut pas cher, mais porteur de beaucoup de soucis par rapport à ce que cela peut rapporter..

Hors ligne Hors ligne

 

#5 05/03/2022 13h07

Membre (2021)
Réputation :   0  

Merci Patrick.

Un autre pas loin à 41 000 € avec un loyer actuel de660 € par mois
Bail à renouveler de 9 ans .

Je manque totalement d’expérience.

C’est sûr que c’est très alléchant tout ça mais est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

Dernière modification par Oreve (05/03/2022 13h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 05/03/2022 13h32

Membre (2016)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1344  

Bonjour,

Vous le dites vous même vous semblez manquer d’expérience dans ce domaine. Faites vous les choses à l’envers ?
C’est comme acheter les actions d’une société et l’étudier après.

Peut-être d’abord se renseigner sur ce type de locatif professionnel, le marché potentiel, les normes et les différences avec le locatif privé.

Je n’y connais rien en immobilier locatif, mais avec une vue "bourse", le premier truc que je regarderai ce sont les comptes du coiffeur.
Son salon marchait-il ? Si oui, sans rien garantir, c’est rassurant pour une relocation à un même corps de métier (donc avec moins de travaux de mise aux normes à réaliser pour un autre métier).

Si non, vous partez déjà avec un handicap sur le dynamisme du village (à moins que le coiffeur était vraiment mauvais ?).

Qu’advient-il du fonds de commerce ? Ils le vendent séparément ? Ou il a si peu de valeur qu’ils ne le vendent même pas ?

Le village est petit, le prix modique, il ne doit pas y avoir foule de candidats à l’acquisition.

Et si vous le manquez, ce sera pour la prochaine fois, mais vous aurez développé votre approche.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect Linxea

Hors ligne Hors ligne

 

#7 05/03/2022 13h40

Membre (2021)
Réputation :   0  

Vous avez entièrement raison.
J’ai vraiment envie d’investir mais c’est vraiment trop tôt et mes connaissances sur ce sujet sont vraiment trop minime.
Je vais déjà me renseigner, me former et puis je pense je verrai ça un peu plus tard…
Merci beaucoup.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 05/03/2022 14h13

Membre (2017)
Réputation :   87  

Le plus simple à faire est de poser la question aux commerçants voisins.
25 m², c’est très petit.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 05/03/2022 18h01

Membre (2015)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2644  

Oreve a écrit :

il y a une petite commune de 3000 habitants avec un salon de coiffure de 25 m² à vendre à 30 000 €, c’est une professionnelle qui part à la retraite.

Puisqu’elle part à la retraite, elle a un fonds de commerce à vendre, et ça vaut un peu d’argent. Donc, elle a cherché un repreneur. Elle n’en a pas trouvé. Donc, elle vend seulement les murs.

Si elle, qui est du métier, n’a pas trouvé de repreneur, comment allez-vous en trouver un ?

Le problème, c’est que votre local risque de rester vide de coiffeur. Et, certes il est possible de changer d’activité. Mais quels autres candidats à la location d’un local commercial allez-vous avoir dans une commune de 3000 habitants ? Les commerces sont bien moins nombreux qu’avant. Dans une commune de taille similaire, un vieux me disait : "il y a longtemps, il y avait 11 épiceries dans le village. Il en reste une".  Faites le tour de cette commune à pied, comptez le nombre de locaux commerciaux restés vides ou transformés en logements, et vous aurez une meilleure vision de l’avenir prévisible de ce local commercial.


Marchand de biens et formateur en investissement immobilier.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur