Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1726 15/10/2017 15h51 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   111 

Bonjour,
Si pas déjà évoqué par le passé, j’aimerai partager avec vous les lettres d’un professeur d’économie sur la situation de la finance mondiale mais avec un lien très resserré avec notre épargne de bon français:

@team modération: dites-moi si précaution particulière à prendre lors de partages de ce genre.

Bien à vous,


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne

 

#1727 19/10/2017 20h40 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268 

Bonsoir,

J’ai parcouru en diagonale ces 25 pages parfois drôles, souvent un peu roboratives.

Il n’est pas sûr qu’il faille être aussi long pour expliquer que les prix des actifs baissent quand les taux d’intérêt remontent ; ajoutons à cela que le ton de la note est à mon sens inutilement alarmiste, car nous ne sommes pas prêts de retrouver les niveaux d’inflation connus dans les années 70 et au début de la décennie 80.

Hors ligne

 

#1728 19/10/2017 21h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   565 

Stokes, vous n’êtes pas attentif à ce que l’on vous apprend sur le forum.
Vous confondez encore "roboratif" et "rébarbatif".

A lire dans votre présentation:

Bernard2K le 26 février 2016 dans la présentation de Stokes a écrit :

Puisqu’on en est à des définitions de termes, je signale que stokes commet un contresens sur le mot roboratif dans sa pseudo-présentation :
ROBORATIF : Définition de ROBORATIF

Moi aussi, je trouve l’immobilier roboratif ! wink

Comment Achille Talon qualifierait-il quelqu’un qui utilise à contresens des mots qu’il ne comprend pas ? Un cuistre, probablement. wink


Rentier en voyage et dans les îles

Hors ligne

 

#1729 19/10/2017 22h13 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268 

Bonsoir kc44,

Je pensais bien à la 1ère définition : roboratif au sens de fortifiant, nourrissant…comme l’est cet article de 25 pages mettant en exergue le lien entre hausse des taux et baisse du prix des actifs.

En revanche, je ne l’ai pas trouvé rébarbatif, au contraire parfois amusant, mais quand même un peu long.

Quoi qu’il en soit, merci d’avoir regardé ma présentation ; elle doit recevoir tellement peu de visiteurs que les toiles d’araignée doivent y prospérer.

Dernière modification par stokes (19/10/2017 22h15)

Hors ligne

 

#1730 19/10/2017 22h44 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   565 

Mes excuses alors, pour ma part je la trouve davantage rébarbative à la longue avec ce marronnier de la hausse des taux qui revient dans toutes les discussions de ce type. Les gens ont tendance à voir le scénario catastrophe là où il n’est pas, il y a hausse des taux et hausse des taux, nous avons eu celle de 2008, une hausse très graduelle et sous contrôle telle qu’elle semble se dessiner n’aura pas les mêmes conséquences.


Rentier en voyage et dans les îles

Hors ligne

 

#1731 20/10/2017 20h30 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   187 

Depardieu a écrit :

«Contrairement à ce que disent les journalistes, ce n’est pas pour la fiscalité que je me suis barré. Non. Si c’était pour ça, je me serais barré bien avant! Je payais plein pot, je ne me plaignais pas. Ce que je ne supporte pas, et c’est pour ça que ce pays m’emmerde, c’est de voir que les Français sont tristes comme la mort. Ils n’osent même plus regarder leur terre puisqu’ils en ont honte. La France est un très beau pays, mais où les gens sont perdus. Quand je suis en France, je reste ici, chez moi, avec mes livres: je ne veux pas sortir voir le désastre. Nous avons dépassé Orwell: nous sommes dans La Faune de l’espace de Van Vogt, où plus personne ne comprend rien. Le suffrage universel, c’est fini: nous sommes dirigés par Apple et Zuckerberg.»

( Gérard Depardieu, le récit de notre interview impossible )

Hors ligne

 

#1732 20/10/2017 20h40 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   373 

Depardieu produit là une magnifique mise en abyme… j’ai simplement peur qu’elle ne soit pas voulue sad


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#1733 24/10/2017 14h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   31 

C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

Un saltimbanque qui se plaint que sa salle est triste.

Peut être que si la France n’a pas la forme, c’est à cause de ses "élites", zélotes du French Bashing qui nous foutent le bourdon.

Dernière modification par yihk (24/10/2017 16h03)

Hors ligne

 

#1734 24/10/2017 14h34 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   94 

il vend sa villa de Néchin 1M2€
Un forumeur appaté ?


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#1735 24/10/2017 14h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   148 

Le style n’est pas la, mais on lit chez Depardieu le sentiment d’un declin irremediable, lent et continu de la France. Je partage ce sentiment qui au dela de l’aspect emmotionnel est malheureusement corrobore par de nombreux chiffres dont la baisse lente et reguliere de la France dans le classement des economies mondiales.le dernier declin date de 2014 annee durant laquelle le Royaume-uni est passe devant la France qui se retrouve depuis retrogradee au 6eme rang mondial en terme de PIB en valeur absolue. Le classement du PIB par habitant est largement moins bon tant en terme de resultat que de tendance:

Liste des pays par PIB nominal ? Wikipédia

Liste des pays par PIB par habitant ? Wikipédia

Ce declin economique est un facteur important qui alimente ce sentiment de decadence percu par bon nombre d’entre nous mais qui est plus difficile a demontrer par les chiffres.

Dernière modification par TyrionLannister (24/10/2017 16h18)


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne

 

#1736 24/10/2017 15h31 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Ma fille en IUT GEA, étant représentante des élèves, a eu accès au statistiques des départs d’élèves.
Il y a 10 ans 5/7% quittaient la france après leurs études. 10 plus tard c’est à dire aujourd’hui c’est 30%.

On peut continuer. Je crois que 12000 "millionnaires" ont quittés la France en 2016. on a perdu entre 50 et 80 milliards d’impôts qui doivent être acquittés par ceux qui restent et ça ne va pas s’arranger.

Cordialement

Hors ligne

 

#1737 24/10/2017 15h49 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268 

Bonjour,

Tout cela me fait doucement sourire : le déclinisme façon Nicolas Baverez ou Zemmour, relayé par ce "pauvre" Depardieu qui ne sait plus que dire pour attirer l’attention des médias qui l’oublient chaque jour un peu plus.

Pour ceux qui ne liraient pas Zemmour ou Baverez, les médias ressassent à satiété la même antienne : "les forces vives de la France (comprenez, ceux qui sont aisés ou intelligents, les élites en quelque sorte….) quittent le pays, tous accablés par les prélèvements fiscalo-sociaux et la bureaucratie qui entretiennent les paresseux et les assistés".

J’attends toujours que soient publiées des statistiques fiables et exhaustives relatives à ces délocalisations de l’intelligence et du patrimoine. Je serais curieux de savoir d’où sort ce chiffre des "12 000 millionnaires" qui auraient quitté la France en 2016.

Les riches n’ont qu’une seule utilité sociale, celle de payer des impôts ; la mis en oeuvre à l’échelle européenne de la taxation différentielle, sur le modèle ce qui prévaut aux Etats-Unis, clorait une bonne fois pour toute ce débat sur la fuite des prétendues élites.

Pour le reste, la "théorie du ruissellement" selon laquelle l’ensemble de la population profiterait des quelques gouttes que leur laissent les plus aisés ne tient pas la route et ne repose sur aucun fondement théorique sérieux. Au contraire, il faut être singulièrement naïf pour imaginer que les riches puissent ainsi laisser fuir une partie de leur patrimoine vers les classes les plus modestes. La nature humaine est ainsi faite que la richesse ne rend pas altruiste mais au contraire de plus en plus cupide. 

Pour ceux qui craindraient la décadence de notre pays, je les invite à mesurer notre rayonnement à une autre aune que celle du seul PIB et à ne pas oublier de quoi est faite notre histoire : en plus de deux siècles d’existence, notre nation républicaine a connu bien des catastrophes, mais elle a toujours sur s’en relever tel le Phénix. Ce ne sont pas les radotages de Depardieu qui y changeront grand-chose.

Dernière modification par stokes (24/10/2017 15h56)

Hors ligne

 

#1738 24/10/2017 15h54 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   351 

En PIB nominal : 6ème sur 197, c’est dans le top !

Et par rapport au Royaume-Uni, le rang dépend surtout du taux de change GBP/EUR.
On pourrait dire 5ème ex-aequo avec RU.

Il est logique que la France soit derrière des pays sensiblement plus peuplés (l’Allemagne et le Japon).
Par contre on peut noter qu’elle fait mieux que l’Italie à population équivalente.

La France n’a vraiment perdu qu’une place au profit de la Chine,
qui a également dépassé l’Allemagne et le Japon,
et dans quelques années dépassera les USA.

Il est à prévoir que des pays aussi peuplés que l’Inde, le Brésil, le Mexique, l’Indonésie dépasseront un jour les vieux pays d’Europe, et on ne peut que leur souhaiter de se développer.
Mais la France pourra toujours revendiquer son appartenance à l’Union Européenne pour rester sur le podium des 3 grandes puissances économiques (Chine, UE, USA).


Dif tor heh smusma

En ligne

 

#1739 24/10/2017 16h09 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   148 

Stokes a écrit :

Les riches n’ont qu’une seule utilité sociale, celle de payer des impôts ;

Mon cher Stokes, vous avez une telle aversion pour le travail et l’emploi que vous oubliez ce point aussi important sinon plus que les impots.

Les "riches" emploient du personnel directement et indirectement, et c’est la sans doute leur plus grande utilite sociale.

A mon modeste niveau, j’emploi directement jardinier, paysagiste, femmes de menage, mainteneur de piscine pour ne citer que ce qui est fait de maniere hedbomadaire. Et je ne suis pas bien riche, j’ai moins de patrimoine que vous voyez vous, je suis certes peut etre plus depensier ou peut etre un peu moins pingre cela dependra du point de vue. Au final celui qui fait du social n’est pas celui que l’on croit de prime abord et celui qui defend "les pauvres" ne defend souvent que le systeme qui l’a engraisse et dont il prodite encore allegrement.

Ah… les insoumis, pour bon nombre des bourgeois hypocrites qui ne se rendent meme pas compte qu’ils viivent aussi bien ou mieux que les riches qu’ils.detestent tant:
Alexis Corbière et Raquel Garrido vont quitter leur HLM à Paris - Le Point

Dernière modification par TyrionLannister (24/10/2017 16h10)


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne

 

#1740 24/10/2017 16h29 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   42 

stokes a écrit :

Bonjour,

Tout cela me fait doucement sourire : le déclinisme façon Nicolas Baverez ou Zemmour, relayé par ce "pauvre" Depardieu qui ne sait plus que dire pour attirer l’attention des médias qui l’oublient chaque jour un peu plus.

Pour ceux qui ne liraient pas Zemmour ou Baverez, les médias ressassent à satiété la même antienne : "les forces vives de la France (comprenez, ceux qui sont aisés ou intelligents, les élites en quelque sorte….) quittent le pays, tous accablés par les prélèvements fiscalo-sociaux et la bureaucratie qui entretiennent les paresseux et les assistés".

J’attends toujours que soient publiées des statistiques fiables et exhaustives relatives à ces délocalisations de l’intelligence et du patrimoine. Je serais curieux de savoir d’où sort ce chiffre des "12 000 millionnaires" qui auraient quitté la France en 2016.

Les riches n’ont qu’une seule utilité sociale, celle de payer des impôts ; la mis en oeuvre à l’échelle européenne de la taxation différentielle, sur le modèle ce qui prévaut aux Etats-Unis, clorait une bonne fois pour toute ce débat sur la fuite des prétendues élites.

Pour le reste, la "théorie du ruissellement" selon laquelle l’ensemble de la population profiterait des quelques gouttes que leur laissent les plus aisés ne tient pas la route et ne repose sur aucun fondement théorique sérieux. Au contraire, il faut être singulièrement naïf pour imaginer que les riches puissent ainsi laisser fuir une partie de leur patrimoine vers les classes les plus modestes. La nature humaine est ainsi faite que la richesse ne rend pas altruiste mais au contraire de plus en plus cupide. 

Pour ceux qui craindraient la décadence de notre pays, je les invite à mesurer notre rayonnement à une autre aune que celle du seul PIB et à ne pas oublier de quoi est faite notre histoire : en plus de deux siècles d’existence, notre nation républicaine a connu bien des catastrophes, mais elle a toujours sur s’en relever tel le Phénix. Ce ne sont pas les radotages de Depardieu qui y changeront grand-chose.

Je pense que vous etes restes a la France du 19/20eme siecle ou on avait naissance, formation, travail, retraite et deces en France. Desormais les riches mais pas seulement, les jeunes aussi, createurs d’entreprises (etc..) ont le choix d’aller se former, vivre, travailler, prendre sa retraite ou on le souhaite. On peut decider de rester en France ou choisir d’aller ailleurs.

Sur les personnes ayant faits le meme mastere specialise que moi en France, 80% ne sont plus en France parce qu’on a le choix. Si vous ne croyez pas les statistiques sans doute peu fiables en France, je vous conseille de voyager plus, de voir ou vont les entrepreneurs francais etc…

Dernière modification par gorn (24/10/2017 16h30)

Hors ligne

 

#1741 24/10/2017 16h32 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268 

TyrionLannister a écrit :

Les "riches" emploient du personnel directement et indirectement, et c’est la sans doute leur plus grande utilite sociale.

A mon modeste niveau, j’emploi directement jardinier, paysagiste, femmes de menage, mainteneur de piscine pour ne citer que ce qui est fait de maniere hedbomadaire. Et je ne suis pas bien riche, j’ai moins de patrimoine que vous voyez vous, je suis certes peut etre plus depensier ou peut etre un peu moins pingre cela dependra du point de vue. Au final celui qui fait du social n’est pas celui que l’on croit de prime abord et celui qui defend "les pauvres" ne defend souvent que le systeme qui l’a engraisse et dont il prodite encore allegrement.

Enfin, quand même, rendez-vous compte que nous sommes au XXIème siècle, pas au XIXème ; l’époque de la "petite bretonne" bonne à tout faire de la bourgeoisie parisienne est révolue.

Plus personne n’a envie de "faire des ménages" chez les riches ou de "bêcher leur jardin" ; ce genre d’emploi ou de travail, nul ne le fera autrement que contraint et forcé, poussé par la misère.

Les revenus de transfert sociaux, ce que les libéraux appellent l’assistanat, permettent en effet aux plus nécessiteux de survivre sans passer sous les fourches caudines de la bourgeoisie, qui aimerait tant les avoir à sa disposition pour la décharger des tâches domestiques ; Tyron Lannister vous vous targuez de modernité, mais me faites plutôt penser à quelques personnages que Zola décrit si bien dans les Rougon-Macquart.

La mondialisation libérale a progressivement exclu du marché de l’emploi la population non qualifiée des pays développés ; cela ne me semble pas être une raison valable pour que ces personnes se reconvertissent en valets ou femmes de chambre de la bourgeoisie, emplois mal rémunérés mais abrités de la concurrence internationale.

Quand je vous lis, cela me conforte dans mon analyse selon laquelle les niveaux du RSA et du SMIC devraient être massivement augmentés : du coup, la bourgeoisie n’aurait d’autre choix que d’accroître le salaire versé à ses employés de maison ou sinon d’exécuter elle-même ses taches domestiques.

Dernière modification par stokes (24/10/2017 16h35)

Hors ligne

 

#1742 24/10/2017 16h57 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   158 

spark a écrit :

Ma fille en IUT GEA, étant représentante des élèves, a eu accès au statistiques des départs d’élèves.Il y a 10 ans 5/7% quittaient la france après leurs études. 10 plus tard c’est à dire aujourd’hui c’est 30%.

Signe de déclin ou au contraire de la qualité de nos étudiants (recherchés à l’étranger) et de leur attirance pour connaître de nouveaux horizons et apprendre d’autres choses? Sans compter ceux qui ne trouvent pas de travail en France et qui partent à l’étranger en trouver - donc quelque chose de plutôt positif.

La vraie statistique intéressante serait celle-ci : combien reviennent avec de nouvelles idées et pour créer de la valeur en France?

Hors ligne

 

#1743 24/10/2017 17h02 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   655 

Je lis beaucoup de généralités absolument non sourcée ("80 % des élites qui partent"). Pondérons et surtout sourçons tout cela.

En attendant, en 2016 Paris est devenue la 1ère place européenne des start-ups et c’était avant "l’effet Macron" (que l’on soit pour ou contre Macron, je voyage beaucoup, et la vision de notre pays est en train de profondément changer chez les décideurs internationaux). Je source mes dires par "the" référence The Economist :
The rise of ?deep-tech? is boosting Paris?s startup scene - Less misérable
On pourrait trouver d’autres sources depuis, il y a même des mouvements inverses qui se dessinent (des start-ups new-yorkaises qui déménagent à Paris et même cette bonne vieille BofA depuis Londres mais là c’est dans le domaine bancaire).

Quant à ceux qui vivent à l’étranger (je soupçonne certains d’être très jeunes, début de trentaine ou fin de vingtaine), attention à ne pas avoir un ton qui pourrait être perçu comme donneur de leçons smile. J’ai moi-même connu 2 expatriations dans 2 endroits parmi les plus innovants du monde (Silicon Valley et ce qu’appellerais la Swiss Tech Valley). Et je ne nie pas qu’une partie de leur enthousiasme est tout à fait justifié, d’ailleurs il y a quasiment 5 ans (sic !), j’ai écrit ce post : (12/74) Situation économique de la France et avenir de la France
On ne pourra donc me soupçonner d’avoir une vision manichéenne. Mais là aussi prendre la mesure de toute chose ne nuit pas et une vision un peu plus équilibrée serait la bienvenue.

J’ai aussi été aussi émerveillé par le "dynamisme" (qui n’est parfois que de l’agitation) de la Silicon Valley mais j’ai peu à peu découvert tous les (énormes) inconvénients de ces lieux. En fait, au début, on ne voit que les bons côtés (versus la France) alors que les mauvais côtés (versus la France, et donc les bons côtés du modèle français) ont quasiment tous avoir avec le temps long et donc ne se découvrent que peu à peu.

Attendons par exemple que quelques-uns aient un ou deux (voire 3) enfants et qu’ils découvrent les frais de santé en pédiatrie exorbitants même avec une bonne mutuelle (je parle de devoir sortir 100 $ lors d’une visite chez le pédiatre à San Jose même avec une "mutuelle" d’entreprise) ou les frais de garde à l’avenant. Et là la joie des salaires annuels à 6 chiffres disparaît. Sauf à être dans le haut du haut du panier, tous les couples de cadres galèrent aux States avec enfants (et stressent pour mettre suffisamment d’argent de côté pour payer les 50 k$ par an et par enfant pour le college !). Puisqu’on est dans les expériences personnelles de chacun donc forcément microscopiques et parcellaires, tous mes amis avec 2 ou 3 enfants ont fini par revenir en Europe. Seuls restent les couples sans enfants, avec 1 enfant ou les célibataires pour lesquels le système américain est sans doute plus avantageux.

En tous les cas, plus de sources ne nuira pas à la discussion qui en manquent singulièrement depuis quelques posts wink


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#1744 24/10/2017 17h18 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   351 

Et essayer de voir les 2 cotés de la réalité.
Par exemple, pour les étudiants, il y a les français qui partent, et les étrangers qui viennent en France.

diplomeo.com - Article modifié le 26/06/2017 à 16:47 par Soizic Meur a écrit :

Les étudiants étrangers de plus en plus nombreux en France

À l’heure où le programme Erasmus fête ses 30 ans, des chiffres concernant la mobilité internationale sont parus. Ils mettent en lumière une belle augmentation du nombre d’étudiants étrangers dans l’hexagone, et partout dans le monde.

310 000. C’est le nombre d’étudiants étrangers que la France a accueillis en 2015-2016. Un chiffre en constante augmentation depuis 2004 et une preuve que notre pays attire les jeunes en quête d’une formation et d’une expérience de vie. L’Agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, l’accueil et la mobilité internationale Campus France vient de publier un rapport très fourni à propos de ces mouvements de jeunes en formation.

Le premier pays non anglophone dans l’accueil d’étudiants étrangers

Côté international, la France n’attire pas que des touristes. Elle attire aussi des étudiants : 310 000 jeunes étrangers étudiaient en France en 2015-2016. C’est le 4e pays en termes d’accueil d’étudiants en mobilité, derrière les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie. Concernant les pays non anglophones, la France est donc celui qui attire le plus de jeunes étudiants du monde entier.

De bons arguments pour la France

La France peut se vanter de bons arguments pour attirer les étudiants internationaux. Parmi eux :
. une grande offre de formation en anglais : 1 200 formations sont accessibles aux étudiants anglophones dans toutes sortes d’établissements
. des formations financées par l’État dans les établissements publics, sans distinctions entre étudiants français et étrangers
. un centre de recherche classé premier organisme mondial de recherche : le CNRS
. des entreprises leaders : 31 entreprises françaises dans les 500 premières mondiales
. un pays très favorable à l’innovation et l’entrepreneuriat
. Paris : élue ville préférée des étudiants dans le monde
. un chiffre qui parle : 9 étudiants internationaux sur 10 sont satisfaits de leur séjour et recommandent le pays

Les étudiants étrangers de plus en plus nombreux en France

Dernière modification par ArnvaldIngofson (24/10/2017 17h24)


Dif tor heh smusma

En ligne

 

#1745 24/10/2017 17h56 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   221 

stokes a écrit :

Plus personne n’a envie de "faire des ménages" chez les riches ou de "bêcher leur jardin" ; ce genre d’emploi ou de travail, nul ne le fera autrement que contraint et forcé, poussé par la misère.

stokes a écrit :

Quand je vous lis, cela me conforte dans mon analyse selon laquelle les niveaux du RSA et du SMIC devraient être massivement augmentés : du coup, la bourgeoisie n’aurait d’autre choix que d’accroître le salaire versé à ses employés de maison ou sinon d’exécuter elle-même ses taches domestiques.

Donc si je vous suis bien, on devrait taxer les riches suffisamment pour offrir aux sans emploi une rémunération équivalente à celle qu’ils toucheraient si les riches les payaient directement à faire des tâches, certes ingrates, mais dont la valeur est réelle pour eux ?

J’ai besoin d’aller plus loin où vous comprenez pourquoi c’est économiquement complètement idiot et philosophiquement ignoble ?

Heureusement, demain les riches pourront se payer à la fois le robot jardinier et le robot coup de pelle dans la nuque pour les pauvres qui ne sont pas contents. C’est ce vers quoi va tendre la société que vous nous promettez avec votre lutte des classes idiote.

Hors ligne

 

#1746 24/10/2017 18h30 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268 

Oui, vous me suivez très bien : taxer suffisamment les riches pour permettre aux laissés pour compte de la mondialisation de vivre certes modestement mais sans travailler, sans rien faire si vous préférez ; après tout, sont-ce les pauvres qui ont voulu la mondialisation ?

Avec un RSA à 1200€ et un SMIC à 2400€,  d’une part, ceux qui voudront se payer une femme de ménage ou un jardiner devront en effet en payer le juste prix ; d’autre part, ceux qui accepteront ces emplois auront réellement des appétences pour le ménage ou pour le jardin.

C’est peut-être idiot et ignoble pour vous, mais cela ne ne serait certainement pas pour ceux que l’on appelle les "assistés".

A mon sens, l’ignominie est plutôt du côté de ceux qui ne veulent pas accomplir leurs tâches ménagères ou tondre leur pelouse, mais revendiquent des aides fiscales, la fameuse réduction d’impôt pour emploi à domicile, afin de pouvoir se payer des sapiteurs qui n’ont d’autre choix que d’accepter ces taches ingrates pour pouvoir manger.

Hors ligne

 

#1747 24/10/2017 18h36 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   373 

stokes a écrit :

Oui, vous me suivez très bien : taxer suffisamment les riches pour permettre aux laissés pour compte de la mondialisation de vivre certes modestement mais sans travailler, sans rien faire si vous préférez

Ca s’appelle le revenu de base, ou universel.
Je suis à 100% pour.

Mais çà:

Avec un RSA à 1200€ et un SMIC à 2400€

C’est un non sens.

D’une part, un revenu universel à 750€ est suffisant pour se passer de travailler, et d’autre part le but du SMIC étant de garantir un revenu minimum vivable, il n’a plus de raison d’être une fois le RU installé.

Proposer des solutions irréalistes est une façon de ne jamais faire évoluer la société. Visez réaliste, vous serez plus efficace.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#1748 24/10/2017 18h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   268 

Faith, vous êtes bien trop intelligent pour ne pas savoir que le RSA n’est pas le revenu universel prôné par les libéraux : il n’est octroyé qu’aux seuls ménages modestes, pas à tout le monde.

En revanche, vous avez raison en soulignant que la mise en oeuvre du revenu universel entraînerait la suppression du SMIC et donc un choc à la baisse sur les salaires des non qualifiés.

Svp ne me faites pas écrire ce que je ne pense pas : je suis favorable à une hausse concomitante du RSA et du SMIC, pas à la mise en place d’un revenu universel.

Après cela, je conviens que le bon positionnement du curseur pour le RSA comme pour le SMIC n’est pas une question évidente à trancher. Le bon choix doit être quelque part entre vos 750€ et mes 1200€ ; pour fixer ce curseur il faut avoir sous la main un modèle macroéconomique d’équilibre général…ce que je confesse ne pas posséder. En revanche, l’INSEE et l’OFCE disposent de ce genre d’outil.

Hors ligne

 

#1749 24/10/2017 18h51 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   373 

stokes a écrit :

Faith, vous êtes bien trop intelligent pour ne pas savoir que le RSA n’est pas le revenu universel prôné par les libéraux : il n’est octroyé qu’aux seuls ménages modestes, pas à tout le monde.

C’est juste que vous n’avez pas compris le "revenu universel prôné par les libéraux".

Ou pour donner dans la même flagornerie que la votre, je dirais:
"vous êtes bien trop intelligent pour ne pas savoir que" revenu universel est financé par des impôts, faisant que les plus riches paieront plus que le montant du RU qu’ils touchent


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#1750 24/10/2017 19h11 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   187 

Personnellement je miserais plus sur un "retour à la normale", c’est à dire une société inégalitaire à faible croissance type Victorien, plutôt qu’un hypothétique revenu universel.

On me dira que le revenu universel peut être un prix abordable pour garantir une certaine paix sociale.

Mais je ne suis pas persuadé que le prix soit attractif. Dans une société suffisamment inégalitaire et rigide, il est plus intéressant pour la classe dirigeante de coopter les fonctions régaliennes, ou, si elles sont inefficaces, de payer directement pour une sécurité privée plutôt que de financer le bonheur simple des "sans-dents".

La prochaine crise apportera son nouveau lot d’austérité et compagnie qui devrait encore accélérer les choses…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech