Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1601 06/04/2017 22h01 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   194 

InvestisseurHeureux a écrit :

En France, ce sont les TPE et PME qui embauchent.

Bonsoir,

Cette affirmation est mise en avant à tout bout de champ, mais les choses sont un peu plus complexes.

Les entreprises qui embauchent sont celles qui sont en phase de création/développement et n’ont pas encore atteint la taille critique dans leur secteur d’activité ; une fois cette taille critique atteinte, elles n’ont a priori plus de raison d’embaucher toutes choses égales d’ailleurs. C’est ainsi que l’on trouve au sein de la population des PME des entreprises qui vont se développer et devenir de grandes firmes ; Google et Amazon sont passées par là avant d’être des multinationales. Il est rarissime qu’une entreprise en création ait ex-nihilo un effectif supérieur à 500 personnes ; c’est presque toujours une PME à ses débuts.  En revanche, la boulangerie du coin de la rue, avec ses 3 mitrons et ses 2 vendeuses aura vite atteint sa taille critique et restera toujours une PME.

En d’autres termes, ce n’est pas la généralité des PME qui embauche, mais les entreprises en création/développement qui sont toutes au départ des PME. C’est donc une illusion d’optique qui conduit à affirmer un peu vite que "ce sont les PME qui embauchent".

Cela étant dit, je me sens un peu isolé sur ce forum où je me demande par moments si je ne suis pas le seul à voter pour Mélenchon, cette année comme en 2012. Il y a semble-t-il ici un biais patrimonial qui conduit à favoriser Macron et Fillon dans la population des investisseurs heureux. Heureusement, il n’y a pas que les investisseurs qui votent ! JLM en est en ce moment au même stade qu’il y a 5 ans : 17% dans les intentions de vote à 2 semaines du scrutin. Va-t-il s’écrouler à nouveau dans l’ultime ligne droite ou donner le coup de rein qualificatif ? Je confesse n’en savoir fichtrement rien, partagé que je suis entre le pessimisme de l’intelligence et l’optimisme de la volonté.

Dernière modification par stokes (06/04/2017 22h01)

Hors ligne

 

#1602 06/04/2017 23h05 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   162 

stokes a écrit :

[Il y a semble-t-il ici un biais patrimonial qui conduit à favoriser Macron et Fillon dans la population des investisseurs heureux

Ou il y a peut-être également le fait que le communisme n’a amené que désolation et destruction, alors que les pays qui se sont ouvert au libéralisme ont en majorité prospéré et tiré leur population vers le haut.
Le libéralisme est à l’économie ce qu’est la démocratie au peuple : une doctrine imparfaite, mais la moins pire de toutes. Et Macron et Fillon, sans être des libéraux (loin s’en faut), sont ceux qui s’en rapprochent le plus en France.

Hors ligne

 

#1603 07/04/2017 07h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   28 

"Valeur Bourse" a écrit :

Ou il y a peut-être également le fait que le communisme n’a amené que désolation et destruction, alors que les pays qui se sont ouvert au libéralisme ont en majorité prospéré et tiré leur population vers le haut.

Le libéralisme accentue surtout les inégalités - les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent plus pauvres. Si le PIB s’en retrouve effectivement amélioré, peut-on vraiment dire que le peuple dans son ensemble y gagne ?
Ouvrez les yeux, les UK comme l’Allemagne ont plutôt joué la carte du libéralisme, le chomage a diminué mais la pauvreté a augmenté.
Je ne partage pas cette vision du monde et j’espère voir en France l’émergence d’une vraie gauche, éthique (exemplarité, probité), écologique (plan d’investissement réel, sortie du nucléaire), ouverte (a l’immigration, aux différences) et bienfaisante (paix extérieure, aides contre la pauvreté, services publiques de qualité).

Hors ligne

 

#1604 07/04/2017 07h53 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   35 

L’écologie n’appartient pas à la gauche… je n’ai jamais compris pourquoi être écologistes en France veut dire être de gauche… et on peut vouloir sauvegarder la planète en étant pour le nucléaire… je préfère voir une centrale nucléaire que le charbon allemand ou le schiste américain, mais c’est un autre débat

Hors ligne

 

#1605 07/04/2017 08h50 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   165 

Sur les aspects purement financiers / gestion de patrimoine de l’élection, un article intéressant :

Ces mesures fiscales qui ont disparu du programme de Fillon

Dernière modification par julien (07/04/2017 08h50)

Hors ligne

 

#1606 07/04/2017 08h50 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   162 

chlorate a écrit :

Le libéralisme accentue surtout les inégalités - les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent plus pauvres.

Vous ne pouvez affirmer que vos convictions sont la réalité sans apporter de preuves.

Certes, le libéralisme (associé au capitalisme, car il ne peut exister sans) enrichit les riches. Mais il enrichit surtout les pauvres. Les dernières études que j’ai lues montrent que les perdants sont la classe moyenne, dont je fais partie. Mais peu importe. Mon objectif en tant que citoyen du monde est avant tout de faire en sorte que les pauvres soient moins pauvres. Si le prix à payer pour cela est que les riches soient plus riches, alors soit.

Hors ligne

 

#1607 07/04/2017 08h59 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   76 

@chlorate : le libéralisme, au sens historique du terme, c’est accorder la priorité à la liberté individuelle. Rien n’empêche de proposer des aides dans un système libéral, simplement elles ne sont pas obligatoires.

Le problème de la "bienfaisance" et de cette espèce de manichéisme (riche/oppresseur contre pauvre/victimes) c’est que concrètement ça donne ce genre de choses :

OFII - Office Français de l’Immigration et de l’Intégration

Mon épouse est étrangère. Grâce à cette loi qui peut être présentée de manière inattaquable :
"Nan mais attendez, nous offrons des cours de langue à ces (pauvres ! victimes !) gens ! Et c’est essentiel pour qu’ils se sentent bien dans leur nouveau pays (bienfaisant !)", voici les diverses humiliations subies :

- le rendez-vous obligatoire est choisi arbitrairement par l’OFII. Donc peu importe si vous avez un travail, si vous êtes une single mom, etc, vous devez vous débrouiller pour être présent quand ils l’ont décrété - on sent déjà la grosse bienfaisance

- le rendez-vous est dans une autre ville, car il n’y a pas de locaux OFII dans la notre. Donc une personne potentiellement en situation précaire (selon la vision de gauche où tous les immigrés sont des pauvres/victimes qui doivent être mis sur les rails) doit trouver un moyen d’aller dans cette autre ville (1h de train pour nous - qui rembourse les billets ?)

- les conjoints accompagnants ne sont pas autorisés à attendre dans les locaux ! Scène ubuesque où leur employée m’appelle par téléphone, alors que j’attend à la porte de l’immeuble, pour me poser les questions qu’elle souhaitait poser à mon épouse, car personne ne parle sa langue ici. Quand je mentionne l’absurdité de la chose, et que ça serait plus respectueux en face à face, l’employé répond que c’est la règle.

- mon épouse est forcée de signer le fameux contrat d’intégration. A quoi sert cette étape puisqu’il est impossible de refuser ?

- suite à cette mascarade humiliante, mon épouse doit suivre 200 heures de cours de français obligatoires payés par l’état. Ca pourrait être sympa si on pouvait choisir où suivre ces cours et son emploi du temps. Non, encore une fois, ils prennent toutes les décisions : elle est contrainte de suivre les cours dans un obscur centre situé dans un quartier "sensible" (comme on le dit pudiquement) à 30 min de chez nous, et où personne ne parle sa langue. Comme un écolier, elle doit y aller de 9h à 17h tous les jours sauf le Mercredi et le week-end ! Et la date de sa "rentrée" n’est pas libre non plus.

Résumons : sous couvert de nous rendre service, mon épouse est contrainte de se rendre dans un quartier dangereux avec des horaires contraignants pendant 10 semaines. Personne n’y parlera sa langue. A aucun moment du processus on ne nous a demandé notre avis. Lorsque j’ai mentionné à la responsable (charmante et compréhensive au demeurant) que nous n’avions vraiment pas besoin que l’état paye ces cours, et que vu les conditions je préfèrais que mon épouse continue d’apprendre de manière indépendante, ce n’est simplement pas possible. En arrière plan, toujours la sourde menace qu’un manquement à leur aide obligatoire ne crée des problèmes lors du renouvellement de sa carte (alors que nous sommes mariés).

Donc sur le papier, moi aussi j’aimerais bien de la bienveillance, de l’ouverture, et toutes ces belles choses que vous mentionnez @chlorate. Sauf que dans la vraie vie, ça donne des procédures conçues pour être "moralement inattaquables" mais humiliantes, inefficaces, et beaucoup d’argent public gaspillé dans des prestations dont personne ne voudrait si elles n’étaient pas obligatoires. Certes, probablement certains en retireront quelque chose, mais j’ai trouvé amusant que pendant que nous étions séparés de force simplement car nous n’avons pas le même passeport, on lui montrait une VHS sur les "valeurs de la République".

Dernière modification par doubletrouble (07/04/2017 09h03)

Hors ligne

 

#1608 07/04/2017 09h23 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   239 

Je trouve votre message tout de même un peu excessif. J’ai été dans la même situation que vous et en effet ces cours de français sont obligatoires, à des horaires d’école, comment voulez-vous qu’il en soit autrement? C’est un engagement que vous avez pris après-tout lorsque vous avez entamé les démarches d’intégration de votre épouse.
Rassurez-vous on a toujours le choix, si cela ne vous plait pas, les gendarmes ne viendront pas sonner à votre porte pour expulser votre épouse, la réalité est bien plus laxiste. Prenez ces cours comme une chance, c’est offert gracieusement en plus, tous les pays ne le font pas.
Cela permet aussi à des étrangers d’en rencontrer d’autres, parfois de créer des relations d’amitié. Oui ce n’est pas très adapté à toutes les situations surtout si vous estimez que votre épouse peut apprendre le français sans ces cours mais cela fait partie du parcours d’intégration, prenez-le comme une chance, avec les contraintes qui l’accompagne pour la mise en pratique.

Hors ligne

 

#1609 07/04/2017 09h51 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   76 

@kc44 : il est vrai que pris individuellement, cela ne serait peut-être qu’une inconvenance tolérable. Mais il faut comprendre que ça arrive après un an de démarches administratives avec des fonctionnaires condescendants en face, et que nous croyions être tranquille en ayant son titre de séjour en main.

De mon côté, en Chine, j’ai chaque année obtenu mon visa de conjoint sans autre indignité que de faire la queue pour soumettre un dossier à un fonctionnaire respectueux et professionel.

Si les Français étaient honnêtes avec eux-mêmes, ils appliqueraient une immigration à points comme au Canada au lieu de prétendre accepter tout le monde tout en créant des procédures passive-agressives pour décourager discrètement, avec le sourire.

Mais bon, je le concède volontiers, l’immigration est toujours un sujet plus épineux puisqu’il touche principalement les non-citoyens. Ce n’est toutefois qu’un exemple : il y a beaucoup d’autres mascarades de la sorte dans l’administration. Entre autre, les fameux rendez-vous pôle emploi. Franchement, si quelqu’un a côtisé (très cher) pendant X mois, il devrait pouvoir toucher son ARE pendant X mois sans devoir perdre son temps à pôle emploi, sous couvert d’un "parcours personnalisé de retour à l’emploi" ou autre platitude.

Au final, quand on met en place ce genre de procédures "sociales", ce sont les gens honnêtes qui sont pénalisés (car ils n’ont pas le temps ou refusent l’indignité de sauter à travers les cerceaux), et les assistés qui en profitent (car ils ont tout le temps du monde et la connaissance du système).

Ce n’est pas le travail de l’Etat d’être moral, son boulot c’est de faire régner l’état de droit et garantir ceux de ses citoyens. Cette demande absurde de moralité des Etats et des entreprises a depuis longtemps été détournée pour enrober des procédures dégradantes mais inattaquables sur le papier.

L’enfer est pavé de bonnes intentions.

Hors ligne

 

#1610 07/04/2017 10h18 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   239 

Là-dessus je vous rejoins davantage en effet. Les demandes de l’administration sont parfois ubuesques et condescendantes, résultat la tentation est grande de frauder.

Hors ligne

 

#1611 07/04/2017 10h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   76 

En poussant le raisonnement et pour revenir vers le thème principal de la file, je soupçonne cet espèce de bullshit permanent d’être à la racine du malaise sociétal qui sous-tend les sociétés occidentales en ce moment.

Il y a une dissonnance cognitive permanente entre les choses telles qu’elles sont présentées aux citoyens et leurs buts réels, qui engendre un ressentiment sourd mais sans objet précis, une sensation de mur sans aspérité pour y accrocher son indignation : ce n’est pas la faute du fonctionnaire, les règles kafkaiennes le sont pour le bien commun, émaillées de bonnes intentions…

Le laxisme que vous mentionnez plus haut rajoute une source de malaise, dans le sens où se conformer aux règles peut être un pari perdant ; en parallèle, chaque fraude gagnante implique une perte de respect supplémentaire envers l’institution violée et l’Etat en général.

Beaucoup aux US et en France se révoltent contre la "bien-pensance", mais ce ne sont pas les bons sentiments qui sont en cause : c’est leur déploiement sans sincérité comme camouflage pour atteindre des objectifs à l’opposé (mais bien dans l’intérêt de Leviathan).

Et le supporter de base de cette Gauche morale se satisfait de ce camouflage superficiel - et c’est bien naturel, s’il n’a pas été confronté à la réalité de ces procédures.

Il s’agit d’une facilité, on confie la moralité de la société à l’Etat comme on lui confie les petits vieux, les pauvres, les chômeurs (tous ces désagréables rappels que la vie n’est pas qu’une suite de succès et plaisir). La Gauche morale, sous prétexte de lutter pour les pauvres, les minorités, etc, se contente de les parquer comme des Indiens dans une réserve et donne a la "bonne" partie des citoyens une vie et surtout une conscience tranquille.

Les problèmes surviennent lorsque l’indignation des "Indiens" devient trop forte et que les incivilités en résultant percent les parois du cocon.

J’aimerais qu’on revienne a une politique franche, qui se charge de définir les règles selon le choix des citoyens et de les faire respecter sans ambiguité - et laisse la morale aux philosophes et aux religieux.

Des règles claires et un arbitre gardé honnête par des citoyens engagés et de bonne fibre morale donnent un terrain de jeu équitable. L’entraide et le fair play viennent alors beaucoup plus naturellement. Des règles alambiquées appliquées avec laxisme par un arbitre qui se préoccupe surtout de sa popularité cultive l’avilissement et le cynisme des joueurs. La triche et les mauvais coups deviennent une stratégie gagnante.

La moralité d’une société n’est-elle pas la somme de la moralité des individus qui la composent ? Comment une moralité d’Etat, créée ex-nihilo, pourrait-elle être autre chose qu’un cache misère si la moralité individuelle n’est pas cultivée, et devient même un handicap pour s’en sortir dans le système tel qu’il est ?

Dernière modification par doubletrouble (07/04/2017 11h00)

Hors ligne

 

#1612 07/04/2017 11h52 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

doubletrouble a écrit :

Si les Français étaient honnêtes avec eux-mêmes, ils appliqueraient une immigration à points comme au Canada au lieu de prétendre accepter tout le monde tout en créant des procédures passive-agressives pour décourager discrètement, avec le sourire.

Dieu que c’est vrai! Ma compagne est également chinoise et la procédure de renouvellement de son titre de séjour étudiant a juste mis…18 mois…pour, au final, ne pas aboutir car nous nous somme alors mariés. Elle a pu cependant obtenir le titre de séjour "vie privée et familiale" quelques mois plus tard et ENFIN pouvoir trouver un travail. Autant dire que sa vie a été mise entres parenthèses pendant ces presques 2 ans (socialisation par le travail, autonomie financière, etc).

Au dela de la honte profonde que j’ai ressentie pour notre administration je trouve extrémement dommagable à notre pays de laisser partir des bataillons de jeunes diplômés étrangers (même ceux possédant des diplômes prestigieux) totallement démotivés par nos procédures administratives (100% de ses camarades sont partis après, tout au plus, 6 mois a essayer d’obtenir les titres de séjour nécessaire au travail sur notre sol).

Bref…


"On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une", Confucius

Hors ligne

 

#1613 07/04/2017 12h02 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   156 

@doubletrouble, oui les règles administratives sont parfois contraignantes et/ou absurdes. Mais elles sont indispensables quand on traite un grand nombre de cas. Votre situation (à la fois socio-économique et en terme de provenance) étant plus à l’écart de la norme que beaucoup, cela se transforme en contraintes.

Néanmoins, il est impossible de s’adapter à chaque cas particulier.

Quand à votre diatribe sur Pole-Emploi, quand je prends ma propre expérience, dès que le conseiller a constaté que j’étais autonome sur des choses comme les CVs et la recherche, je n’ai plus eu de contrôle d’activité, à part quelques documents de temps en temps. Franchement il aurait été facile d’abuser de la situation, et je trouve cela insuffisant. On est loin de la situation Anglaise, où pour toucher une allocation minable, il faut passer plusieurs heures par jour sur le site de jobs en recherche active.

Et dans tous mes contacts avec l’administration (mais ça n’a jamais concerné des choses liées à l’immigration), dans la très grande majorité des cas, j’ai eu affaire à des gens courtois et cherchant à faire au mieux, même si parfois les règles sont effectivement complexes. Les choses ont quand même évoluées dans le bon sens depuis 20 ans.

Hors ligne

 

#1614 07/04/2017 12h30 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   371 

Apres avoir contacte OFI …j’ai compris vu le ton et leur confirmation du non-respect de la loi de Bruxelles sur le conjoint non marie mais dans une relation de long-terme… j’ai opte pour le Luxembourg en revenant en Europe.
Tout fut simple et rapide… moins de 3 mois apres il avait sa carte de séjour de 5 ans lui donnant le droit de travailler etc

Un jeune couple est arrive vivre dans notre studio. Lui français et elle américaine. Ils étaient maries depuis 2 ans mais elle n’avait pas réussi apres plus d’un an a avoir ses papiers ou le droit de travailler en France… et donc les 2 faisaient la navette aux 3 mois entre France et USA
Finalement ils sont venus au Luxembourg en octobre apres avoir trouve un appartement (ça a pris presque 2 mois d’efforts pour trouver) et avant Noel elle avait déjà obtenu sa carte de séjour de 5 ans, le droit de bosser , la secu luxembourgeoise etc et pourtant elle ne parlait pas français ni luxembourgeois.
Elle a commence par donner des cours d’anglais pendant qu’elle prend des cours de français (librement a son choix))

C’est tout de meme pas acceptable que les conjoints MARIES ( ou de longue durée) aient autant de difficultés en France … puisque la loi européenne est claire la-dessus. Pourquoi les delais sont ils respectes ailleurs mais pas en France?

Dernière modification par sissi (07/04/2017 12h32)

Hors ligne

 

#1615 07/04/2017 13h03 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   76 

Je n’ai heureusement pas encore eu affaire à pôle emploi - je me réfère aux retours d’expérience d’amis de divers horizons. Généralement, plus on est col blanc, mieux on est traité.

Votre exemple ne met pas vraiment en défaut ma diatribe (qui force le trait, évidemment - il s’agit après tout d’un coup de gueule stérile sur un forum, qui ne changera pas plus les choses qu’une envolée lyrique au PMU).

Le principe de base reste en effet très condescendant : vous, un adulte majeur et vacciné, avez été contraint de démontrer à un tiers (pas forcément compétent) que vous êtes capable de rechercher un emploi par vous-même. En filigrane, la menace implicite de vous faire radier si vous n’y parveniez pas (c’est indépendant de votre bonne foi). Et tout cela, alors que vous avez déjà fait votre part en ayant dûment côtisé pour votre assurance chômage tout au long de votre emploi précédent.

Il serait plus respectueux d’être franc et direct : vous avez travaillé, vous avez côtisé X mois, cela vous donne droit à Y mois d’aide. Au delà de ça, contactez un service social spécialisé.

Vous êtes dans la situation Y, vous avez droit au séjour. Bienvenue et si vous avez des soucis, adressez-vous à notre service social spécialisé.

Le problème, c’est que définir noir sur blanc Y requiert du courage politique et des citoyens honnêtes avec eux-mêmes.

Hors ligne

 

#1616 09/04/2017 21h37 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   194 

Vibe a écrit :

J’ajoute que la politique étrangère est le déterminant principal, ce qui fait qu’en cas de second tour Macron / Mélenchon, je pencherais plutôt paradoxalement pour ce dernier. Le fait d’avoir un homme de paix à la tête de l’État est plus important que tout le reste (Chirac en ce sens était un immense Président). La fonction d’un Président, c’est avant tout de garantir la sécurité du pays.

La paix et la sécurité, voilà qui prend tout son sens quelques jours après l’agression irresponsable des Etats-Unis sur un état souverain ; sans le vouloir, tonton Donald a rendu un fier service à Mélenchon dont le "discours sur la paix" dans le cadre extraordinaire du vieux-port tombait vraiment à pic. Chacun apprend de ses erreurs : 5 ans après le calamiteux discours du Prado, JLM a su trouver les accents "jaurésiens" adaptés aux circonstances du moment. La perspective d’une sortie de l’OTAN, qui serait apparue totalement inconséquente il y a 20 ans, pourrait bien attirer les suffrages de tous ceux qui ne veulent plus que notre nation républicaine soit le valet d’armes de l’empire américain, dont les actions sont désormais non seulement inconséquentes mais imprévisibles.

Le discours du Prado avait fait perdre au moins 5 points à JLM ; celui du vieux-port pourrait bien le rapprocher de la qualification.

Comme je ne suis pas sectaire, j’ai aussi écouté le discours de Fillon et là c’est la forme qui m’a étonné ; il parait que sa communicante Anne Méaux est une spécialiste reconnue dans le milieu. Qu’est-ce que cela serait si tel n’était pas le cas ? Il est difficile de ne pas s’esclaffer en contemplant l’aréopage de "loosers" sinistres assis derrière le candidat LR, aussi rigides et constipés en écoutant le discours qu’en entonnant la Marseillaise. Franchement, est-ce que la présence de Larcher, Raffarin, Pécresse, Copé et autres fait gagner des suffrages à Fillon ? Si Anne Méaux avait 2 sous de compétence ou de bon sens, elle les planquerait hors du champ des caméras !

Hors ligne

 

#1617 09/04/2017 22h19 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   121 

sissi a écrit :

Apres avoir contacte OFI …j’ai compris vu le ton et leur confirmation du non-respect de la loi de Bruxelles sur le conjoint non marie mais dans une relation de long-terme… j’ai opte pour le Luxembourg en revenant en Europe.
Tout fut simple et rapide… moins de 3 mois apres il avait sa carte de séjour de 5 ans lui donnant le droit de travailler etc

Un jeune couple est arrive vivre dans notre studio. Lui français et elle américaine. Ils étaient maries depuis 2 ans mais elle n’avait pas réussi apres plus d’un an a avoir ses papiers ou le droit de travailler en France… et donc les 2 faisaient la navette aux 3 mois entre France et USA
Finalement ils sont venus au Luxembourg en octobre apres avoir trouve un appartement (ça a pris presque 2 mois d’efforts pour trouver) et avant Noel elle avait déjà obtenu sa carte de séjour de 5 ans, le droit de bosser , la secu luxembourgeoise etc et pourtant elle ne parlait pas français ni luxembourgeois.
Elle a commence par donner des cours d’anglais pendant qu’elle prend des cours de français (librement a son choix))

C’est tout de meme pas acceptable que les conjoints MARIES ( ou de longue durée) aient autant de difficultés en France … puisque la loi européenne est claire la-dessus. Pourquoi les delais sont ils respectes ailleurs mais pas en France?

Dans ce cas précis, la loi européenne s’applique pour proteger le citoyen européen qui vit dans un autre pays européen. Un Français qui vit en France ne peut pas l’utiliser et est régit par la loi Française sur les droits du conjoint étranger. Un Français qui vit au Luxembourg peut l’utiliser.

Hors ligne

 

#1618 10/04/2017 15h39 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   371 

Bullebier

Bon a savoir! Mais ou aviez vous trouve cette info que je n’ai jamais vue ?
Donc ce serait le meme processus "rapide" ailleurs en Europe pour un partenaire non-europeen ?

"Dans ce cas précis, la loi européenne s’applique pour proteger le citoyen européen qui vit dans un autre pays européen. Un Français qui vit en France ne peut pas l’utiliser et est régit par la loi Française sur les droits du conjoint étranger. Un Français qui vit au Luxembourg peut l’utiliser."

Dernière modification par sissi (10/04/2017 15h39)

Hors ligne

 

#1619 10/04/2017 23h07 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   121 

Bonjour sissi.

Je ne connais que mon cas, l’Irlande.

Sur ce lien on voit clairement que pour les citoyens Irlandais il y a une procédure séparée que pour les autres européens. Je suppose que les réglementations sont assez proches toutefois.

je me souviens bien on me l’a confirmé à l’oral mais je ne sais plus qui.

Join Family

The policies do not apply to:
•applications pursuant to Directive 2004/38/EC on the rights of citizens of the Union and their family members to move and reside freely within the territory of Member States

Et voici la procédure pour européens

Family Members of EU/EEA /Swiss Citizens

Hors ligne

 

#1620 14/04/2017 10h44 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   17 

Igorgonzola a écrit :

stokes a écrit :

En tout état de cause, je ne vois que JL Mélenchon pour contrarier le scenario écrit à l’avance par les médias

Ça c’est sûr, un deuxième tour Mélenchon - Le Pen, ça enverrait du pâté.

ça ferait donc un deuxième tour 100% socialiste économiquement parlant, allant du nazisme au stalinisme. Le tout qualifié par une population plutôt jeune, gavée de propagande toute sa scolarité, notamment des cours sur les grands totalitarismes du XXème siècle que sont les régimes de Staline et Hitler.

Y a pas, l’éducation nationale française produit des résultats fameux.

Je précise ma pensée sur un vote plutôt issu de jeunes : les retraités (sauf modestes) ont trop peur de la sortie de l’€ pour voter le Pen.

Je ne vois pas trop ce que l’Éducation Nationale a avoir là-dedans, bouc-émissaire un peu facile alors que nous sommes avant tout le produit de nos parents, de notre milieu social et de nos copains/connaissances. Disons que c’est sur-estimé, au minimum, le rôle de cette institution (donc lui prêter plus de "pouvoirs", même négatifs selon vous, qu’elle n’en a).
Mais j’imagine qu’il faut toujours un bouc-émissaire.

Hors ligne

 

#1621 14/04/2017 11h34 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   10 

Igorgonzola a écrit :

Ça c’est sûr, un deuxième tour Mélenchon - Le Pen, ça enverrait du pâté.

ça enverrait les taux de l’OAT à 10 ans à 15% en moins de 3 mois.
Peut être faut-il d’ailleurs en arriver là pour faire un ménage complet de la classe politique.

Cordialement

Hors ligne

 

#1622 14/04/2017 20h36 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   63 

Y’a moyen de faire le short du siècle.

Hors ligne

 

#1623 15/04/2017 23h28 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   18 

La profonde malhonnêteté de Piketty et les moutons de panurge:

Il y a un lieu commun aujourd’hui: les inégalités ont augmenté en France et Piketty publie dans le Monde un nouvel article sur le sujet. Aucun homme politique ne conteste le fait, pour des raisons électorale (vous êtes trop pauvres, ça plait toujours) et pas davantage de commentateurs, par paresse et parce qu’ils se trouvent aussi trop pauvres.

Et pourtant, Piketty renvoie ce jour à une étude, qu’il estime confirmer sa thèse car elle montre que la part des 1% les plus riches augmente.

Mais elle confirme en fait ma conviction, à savoir que les inégalités ne se creusent qu’entre les riches et pas entre les riches et les pauvres. Une des choses  qui m’a frappée, c’est qu’il y a quelques années, on comparait le 1er décile (les 10% les plus riches) au dernier décile, alors qu’aujourd’hui, on ne parle que des 1% (et même plus de la part des plus pauvres): il faut changer le thermomètre quand le résultat ne plaît plus!

Cette étude, publiée sur le site wid.world, montre que la part des 10% les plus riches est passée de 50% en 1900 à 29,9% en 2013 pour 30.2 en 1980 et 30.8 en 2000 (37,3 en 1960): la part du premier décile baisse. Inversement, la part des 50% les plus pauvres passe de 14.7% en 1900 à 23% en 2013 et 22% en 1980: la part des plus pauvres a cru, alors qu’on affirme l’inverse!

En 1980, le top 1% représentait 7,8% et atteint 8,7 % en 2013. Les 9% suivants passent de 23,4% en 1980 à 22,2% en 2013 (-1,2%): ils reculent, les très riches progressent au détriment des riches, pas des pauvres, les 40% qui suivent ont reculé de 0,7%, l’impact est moindre et probablement concentré sur le second décile.

Que s’est-il passé? Probablement l’impact de la hausse de la fiscalité, que les très riches peuvent optimiser, mais pas les simple riches, et qui a permis la redistribution au profit des plus pauvres.

IL FAUT LE DIRE!

Dernière modification par bet (15/04/2017 23h31)

Hors ligne

 

#1624 16/04/2017 00h22 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1316 

Comme modérateur :
  a) Il est dommage que vous citiez quelques chiffres épars, mais pas la référence complète et précise d’où ces chiffres proviennent. 
  b) Votre première phrase ne me semble ni dans l’esprit du forum (où est la courtoisie, et le respect des autres valeurs de notre charte ?), ni "efficace" pour convaincre de votre point de vue (mieux vaut en général argumenter qu’injurier pour convaincre).

Comme simple membre du forum :
  a) J’ignore le contenu de cet article du Monde (l’accès est payant, mais le 1er tiers accessible gratuitement n’évoque ni les 1% ni les 10% les mieux nantis). Par ailleurs, le rôle des hommes politique n’est pas vraiment de réagir à tous les articles de presse.
  b) J’ai lu le livre de Piketty "Le Capital au 21è siècle" où figure ce Graphique 10.1 avec la part du patrimoine entre les mains du 1% et du 10% supérieur en France de 1810 à 2010, cet autre Graphique 10.6 sur ces données pour l’Europe et les USA, et bien d’autres (en particulier au chapitre 10)  accessibles ici. L’exactitude des chiffres utilisés pour ces graphiques n’a pas été contestée (ce sont d’autres aspects du livre qui ont fait l’objet de polémiques), et le livre, tiré à des millions d’exemplaires, fait référence à ce niveau.
Dans l’ensemble, il en ressort que  la part du patrimoine des 1% comme des 10% supérieur augmente (moins vite en France) depuis 1970, même si elle reste loin de son niveau d’avant 1914. Je ne pense pas que l’évolution depuis 2010 soit radicalement différente.
De mémoire (j’ai lu ce livre il y a quelques années), c’est le 0.1% supérieur dont le patrimoine s’accroit beaucoup ces dernières années, et le patrimoine des 50% les moins nantis diminue.
EDIT : Je constate que France - WID - World Wealth & Income Database confirme que depuis 1988 le patrimoine des 50% les moins nantis en France diminue, et que les évolutions de celui des 1% ou 10% les mieux nantis se ressemblent. (Regardez qui est à l’origine de cette base de données : ici wink).

De toute manière, un seul indicateur ne permet pas de caractériser le niveau d’inégalités (et le livre en analysait de multiples facettes). Par ailleurs, on peut parler d’inégalités de revenus (impactés par l’IR) ou de patrimoines (impactés par l’ISF), et l’évolution n’est pas exactement la même.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#1625 16/04/2017 04h18 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   48 

C’est une question de perspective… la part du patrimoine des 1% / 10% augmente légèrement (c’est quand même assez plat comme courbe) depuis les années 80, mais c’est parce que le début des années 80 est un point bas historique jamais atteint jusqu’ici.

De fait on peu tirer deux titres d’une telle info, tous les deux vrai :

"Les inégalités ne cessent d’augmenter depuis les années 80"

"Les inégalités restent à des niveaux historiquement bas"

…mais on ne les verras pas dans les même journaux ou programmes politiques.

En ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech