Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1426 01/03/2017 17h40 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   26 

Une petite infographie amusante.

le monde a écrit :

Chômage, déficit, PIB… Dessinez vous-même le bilan de François Hollande en 9 graphiques

A partir de la courbe d’une donnée socio économique sous Chirac et Sarko on doit tracer l’évolution sous Hollande.

Chômage, déficit, PIB… Dessinez vous-même le bilan de François Hollande en 9 graphiques


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne

 

#1427 01/03/2017 18h01 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   13 

Bonjour,

Assez étonnant, personne ne parle ici du fameux "Impôt sur la fortune immobilière"/ "Impôt sur la rente immobilière" proposé par Macron en suppression de l’ISF…

Source

Manarea

Hors ligne

 

#1428 01/03/2017 18h31 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   23 

On a pas encore beaucoup de certitudes sur cet impôts, et avant d’arriver à 1.3M d’immobilier uniquement, on est large smile

c’est même plutôt un bon point si ça se fait pour ceux qui détiennent pas mal d’actions !

Hors ligne

 

#1429 02/03/2017 13h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous ,

Je souhaite lancer une discussion sur un sujet qui me semble important sur ce forum.

Macron a prévu les choses suivantes concernant la fiscalité de l’épargne / patrimoine.

- Augmentation des prélévéments sociaux de 1.70%

- Pour les nouveaux versement sur les contrats d’assurance vie = 30% de PFL  et donc plus d’avantage particuliers au bout de 8 ans pour les versement post reforme.

-Pour le PEA /PEA PME : Je pense qu’on va passer à 17.2% entre 5 et 8 et après 8 ans ce qui est quand même un problème par rapport à maintenant…
Mais à ce moment la rien ne justifiera  les désavantage  du PEA avant 5 ans puisque les PFL+prélev sociaux sont de :  38 % avant 2  ans  et 34.50% entre 2 et 5 ans.

Apres peut etre que j’ai mal compris et que le PEA va de la même façon que l’assurance vie passer à 30% de PFL mais a ce moment la autant avoir un simple compte Titre .

Voila votre avis m’intéresse à tous les initiés .

Hors ligne

 

#1430 02/03/2017 13h33 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   236 

L’ex banquier de chez Rothschild ne fera pas exception, presque tous les candidats augmenteront les prélèvements ( CSG, CRDS … ).
Surtout ceux qui promettent le retour de la retraité à 60 ans, le revenu universel …

Comme me disait un ami "en France vaut mieux être multi-millionnaire ( de préférence proche du pouvoir ) ou au RSA, toutes les autres catégories se font tondre".

Hors ligne

 

#1431 02/03/2017 13h35 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   64 

Effectivement Macron m’inquiète plus que les élucubrations économiques de MLP ; le garçon a une réelle probabilité de passer (mais sait-on jamais… il peut subir un effet Clinton…) et compte taxer les dividendes (et autres "revenus du capital") à hauteur de 30% ! Déjà que la CSG/CRDS à 15.5% est agaçante, ce doublement des prélèvements ruinerait complètement l’intérêt de fonctionner en SASU, et remettrait en cause l’assurance vie.

Si MLP passe, je suppose qu’elle aura l’instinct de survie de ne pas essayer de mettre en oeuvre cette histoire de Frexit. Un échec au référendum pourrait lui coûter bêtement une place durement conquise, après tout.

Hors ligne

 

#1432 02/03/2017 13h48 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   215 

On en parle justement dans cette discussion (58/58) Situation économique de la France et avenir de la France

Hors ligne

 

#1433 02/03/2017 13h49 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   216 

Il est trop tôt pour se prononcer.
Macron est visiblement dans l’optique de supprimer les "niches" fiscales (même si ici, les niches ont la taille d’un hangar)

Ca semble assez brutal, sans doute trop pour passer en l’état. Surtout que ça manque énormément de précision: qu’en est-il des abattements pour durée de détention, etc ?
Donc pour le moment "Il est trop tôt pour se prononcer".

A noter que pour rester fidèle à ma signature, je suis toujours parti sur la base de 30.5% de prélèvements sur mes rendements bruts… du coup, cette annonce est plutôt une bonne nouvelle !


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#1434 02/03/2017 13h52 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

À noter que l’augmentation à 30% de PFL ne concernerait que les nouveaux contrats d’ Av ( et pas nouveaux versements).

Il est donc urgent d’ouvrir une Av avant les élections pour ceux qui ne l’aurait pas encore fait!..

Dernière modification par pasteur76 (02/03/2017 13h52)

Hors ligne

 

#1435 02/03/2017 14h06 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

A la limite c’est plutôt correct pour le compte titré 30% ça passe aller.

Pour l’assurance-vie on passe de 22.5 à 30% et on y perdra seulement après 8 ans avant ça va et si on n’est pas imposable c’est le tmi qui remplacera.

Et pour les anciens contrats ça ne change rien

Par contre pour le PEA /PEA PME je sais quelles sont les intentions si on payera pareil que le compte titre s’il va laisser comme maintenant ou si les prélèvements sociaux vont augmenter simplement de 1.7% …
ça va être sport je sens

Hors ligne

 

#1436 02/03/2017 14h10 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

De toutes façon la fiscalité n’est jamais figée, peut être que lors des élections 2022 les règles changeront encore , avant la fin de maturité des nouveaux contrats Av et Pea.

Hors ligne

 

#1437 02/03/2017 14h19 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   68 

Galessin a écrit :

Apres peut etre que j’ai mal compris et que le PEA va de la même façon que l’assurance vie passer à 30% de PFL mais a ce moment la autant avoir un simple compte Titre .

Vous oubliez que le PEA et PEA/PME sont des enveloppes capitalisantes : la taxation s’applique uniquement à la sortie ce qui permet entre temps de réinvestir les profits sans taxation pour maximiser l’effet "boule de neige".Il y aura donc toujours un intérêt par rapport au compte-titre, même si bien moindre.
Par aileurs, comme mentionné précedemment, lorsqu’on est un investisseur long-terme il faut s’attendre à ce qu’il y ait des changements de fiscalité tous les 5 ans.Et les niches fiscales ne sont pas garanties à vie.
On peut donc procéder à des ventes au moment où la fiscalité est plus clémente et conserver quand on juge que c’est trop élevé.

pasteur76 a écrit :

Il est donc urgent d’ouvrir une Av avant les élections pour ceux qui ne l’aurait pas encore fait!..

Rien ne presse, vous pouvez attendre de voir qui sera élu et l’ouvrir après du moment que c’est avant la promulgation de la loi.

Dernière modification par gilgamesh (02/03/2017 14h30)

Hors ligne

 

#1438 02/03/2017 18h26 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

Bonsoir,

Je ne suis quand même pas très optimiste quant au "sentier de croissance" de l’économie française et à l’avenir du pays si nous conservons ces institutions d’un autre temps, qui encouragent le jusqu’au boutisme, l’irresponsabilité et l’inconséquence.

Nous ne sommes plus en 1958 : la populace algéroise et les militaires factieux ne menacent plus la démocratie. Le XXIème siècle nécessite autre chose qu’un chèque en blanc donné à un individu à qui il est loisible de faire la pluie et le mauvais temps pendant 5 ans.

Ces institutions conçues par des juristes au bénéfice du "grand Charles" ont certes été approuvées par voie de référendum à l’automne 1958, mais la plupart des électeurs de cette époque ne sont plus de ce monde.

Le spectacle affligeant qu’il nous est donné de contempler depuis quelques semaines milite pour une réécriture en profondeur, afin d’en finir avec les pouvoirs discrétionnaires du chef de l’Etat.

- irresponsabilité et autisme du candidat de la droite qui amène son parti "dans le mur" en toute connaissance de cause, car il ne veut pas lâcher sa place, cela même si les rats sont chaque jour plus nombreux à quitter son navire en plein naufrage.

- inconséquence des 2 candidats de gauche qui "ont le melon" et refusent de fusionner leurs candidatures, condition pourtant nécessaire et sans doute  désormais suffisante pour un succès de la gauche, que personne n’osait encore espérer il y a 3 mois.

Si les législatives avaient été programmée avant les présidentielles, les comportements seraient sans doute différents.

Hors ligne

 

#1439 02/03/2017 18h51 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   111 

Bon, stokes heureusement que je suis assis : Serieusement vous croyez que le couple melanchon-hamon puisse gagner ?
Croyez vous que la gauche de la gauche et les cocos represente 20% des votants ?

Sinon pour fillon (pour qui je ne vais pas voter et que j’aime pas) c’est la meilleure chose qui peut lui arriver.
Le mettre en examen au bout de 5 minutes de lecture d’un compte rendu policier sans aucune instruction, enquete et contre enquete supplémentaire.
Clairement sur la forme, cela saute immédiatement en appel ou en cassation : L’instruction n’a pas été faite et est ultra critiquable.
Donc il peut donc se poser en victime.

Hors ligne

 

#1440 02/03/2017 19h09 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

Oui cela relève simplement de l’arithmétique : en l’état, Mélenchon et Hamon n’ont quasiment aucune chance de passer le premier tour ; si l’un des deux se retire, cela peut et doit passer.

J’ai bien noté que quelques opportunistes du PS filaient à la soupe chez Macron ; pour autant, Hamon est bien le candidat du PS, d’EELV et des radicaux de gauche. Mélenchon a le soutien des "insoumis" et, pour l’instant, du PCF. Tout cela mis bout à bout fait quand même un peu plus que "la gauche de la gauche et les cocos". Ajoutons aussi les électeurs pour l’instant abstentionnistes qui feront l’effort d’aller voter si une candidature unique parvient à émerger et nous ne sommes plus très loin des 30%. S’il n’y avait les égos surdimensionnés des intéressés, c’est un boulevard qui s’ouvrirait.

L’appel ou la Cassation pour Fillon c’est du très long terme, bien après les élections. D’ici au 15 mars et peut-être même après, il peut dire ce qu’il veut, mais seules ses casseroles intéressent l’opinion et les médias. Le Canard ayant réussi à accrocher un grelot sur la queue de Raminagrobis, plus le matou gigote, plus il veut griffer, plus il fait du bruit !

Hors ligne

 

#1441 02/03/2017 22h11 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   62 

Il y a des points intéressants dans le programme de Macron présenté ce matin. Je note une évolution sur les affaires étrangères et européennes :

- le positionnement "gaullo-mitterandien" est plus marqué, et dorénavant les intérêts de la France sont présentés comme l’objectif principal, "non négociable", de la politique étrangère. Voilà qui est rassurant face à l’inquiétante montée du néo-conservatisme de ces dernières années,

- le passage d’une position européiste "béate" à un "euro-réalisme".

Impossible de ne pas voir l’influence de la pensée de Hubert Védrine, tant sur le fond que sur la forme (par exemple il parle de "moteur franco-allemand" et non de "couple"). Je suis étonné qu’aucun éditorialiste n’ait fait ce rapprochement évident. D’ailleurs, je constate que Villepin, qui est aussi dans une vision "gaulienne", fait un pas vers Macron (peut-être son futur Ministre des affaires étrangères ?).

Au final, un programme qui devrait plaire aux électeurs de la droite "villepino-jupeiste" (bref, les anciens chiraquiens).

Ajoutez ça au soutien sans surprise de Bayrou et, surtout, à la mise en examen de Fillon, il me semble donc possible que Macron gagne (alors que j’étais certain que Fillon était favori, du moment qu’il n’était pas mis en examen).

Mais tout de même, quel dommage que la presse passe son temps à descendre Fillon, je trouve cette absence de débat préjudiciable à la démocratie. Alors qu’il serait tellement intéressant d’entendre un Macron et un Fillon débattre sur leurs projets respectifs !!

Dernière modification par Vibe (02/03/2017 22h46)

Hors ligne

 

#1442 03/03/2017 10h05 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   61 

francoisolivier a écrit :

Le mettre en examen au bout de 5 minutes de lecture d’un compte rendu policier sans aucune instruction, enquete et contre enquete supplémentaire.
Clairement sur la forme, cela saute immédiatement en appel ou en cassation : L’instruction n’a pas été faite et est ultra critiquable.

Quels elements vous pouvez avancer pour affirmer cela? Pour moi ce qui peut éventuellement sauter en appel est tout ce qui arrivera à partir de maintenant. Quant à la cassation, le temps qu’on y arrive meme la prochaine election sera passé.

Se poser en victime d’une justice rapide alors que l’on réclame une justice rapide depuis 1 mois, c’est un peu fort de café ! Quelle incoherence ce Fillon !

Sinon, avez vous lu le programme/projet de Macron? Je trouve ces positions beaucoup plus ambitieuse que prévu. En finir avec le financement de la formation, c’est l’arme atomique pour les syndicats. S’il est élu, comment pourait-il y avoir des manifestation monstres alors que, enfin, un candidat social-liberal sera élu sur ce projet (Hollande n’a pas été élu sur ce projet et a voulu le faire, s’est planté, meme chirac en 95 n’avait pas été élu sur ce projet)… j’ai du mal a croire que Macron ne se fera pas dégommer dans les prochaines semaines, son programme est tout ce que rejette l’extreme Gauche et maintenant l’extreme droite. Mais chapeau pour l’ambition.

Et le coup de com’. Le seul vrai reproche que l’on lui faisait jusqu’a maintenant c’était son absence de programme. Dommage que Fillon s’accroche (mais a-t-il vraiment le choix?) on pourrait un jour commencer a parler des vrais choix de société a faire.

Dernière modification par Stibbons (03/03/2017 10h11)

Hors ligne

 

#1443 03/03/2017 12h37 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1591 

Non seulement F. Fillon n’a pas vraiment le choix, mais si vous avez lu son ouvrage récent (Faire), il se revendique fortement chrétien (on peut le voir aussi quand il aborde régulièrement le sort des chrétiens d’orient) et j’aurais tendance à voir dans sa détermination une forme de ferveur catholique : soit il porte la croix, soit il part en croisade. D’ailleurs, son projet pour la France ressemble un peu à cela : d’abords le purgatoire (des réformes "dures") et ensuite la jouissance (modérée tout de même !).

Hors ligne

 

#1444 03/03/2017 14h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   62 

Exactement, pour paraphraser Macron, il y a une dimension "christique" dans le chemin de croix de Fillon. On peut être pour ou contre lui, mais il faut reconnaître qu’il fait preuve d’un courage et d’une détermination qui force l’admiration. Et qui, d’une certaine manière, sont des qualités qu’on peut attendre d’un Chef d’Etat.

En attendant, Juppé va peut-être revenir … que de rebondissements dans cette campagne !! Je n’ai jamais vu ça (même s’il y avait du suspens en 1995 entre Chirac, trahit par tous, et Balladur, le favori des médias).

Dernière modification par Vibe (03/03/2017 14h49)

Hors ligne

 

#1445 03/03/2017 14h47 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   61 

Inutile de regarde House of Cards ou Scandal. L’Election Présidentielle Française a bien plus de rebondissements.

Hors ligne

 

#1446 03/03/2017 15h04 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   62 

Si cet acharnement judiciairo-médiatique s’était produit en Russie, que n’aurait-on dit … mais c’est en France, patrie des Droits de l’Homme (ce qui est faux d’ailleurs). Et surtout le candidat visé est de droite (grosse insulte), donc oui c’est normal, et c’est lui l’odieux anti-démocrate qu’il faut éliminer.

Tout est très bien expliqué dans cet article. Cette atteinte gravissime à la démocratie est TRES inquiétante (bien plus qu’une victoire de Marine Le Pen).

Dernière modification par Vibe (03/03/2017 15h08)

Hors ligne

 

#1447 03/03/2017 15h29 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   120 

Bonjour

@Vibe
"On peut être pour ou contre lui, mais il faut reconnaître qu’il fait preuve d’un courage et d’une détermination qui force l’admiration. Et qui, d’une certaine manière, sont des qualités qu’on peut attendre d’un Chef d’Etat."

Je n’ai pas du tout la même lecture que vous. Pour moi, ce n’est pas du courage, c’est de l’aveuglement. Il doit être entouré d’une cours de courtisans qui le poussent à persister.
En novembre, si cette affaire avait été connue, c’est Juppé qui aurait été choisi, pas lui.
Ne pas se rendre compte qu’il est en train de faire perdre son camp alors que celui-ci avait beaucoup de chances de gagner cette élection, c’est manquer de clairvoyance.
Ne pas s’être rendu compte depuis des années qu’en profitant du système en prenant dans la caisse me semble en contradiction non seulement avec l’idée qu’un chef d’état devrait avoir de la démocratie dans son pays, mais aussi avec l’esprit d’un chrétien engagé.
Quelle autorité peut avoir un chef d’état qui demande à ses concitoyens de faire des sacrifices alors que lui même a profité du système parait-il moribond à réformer ? A chaque mesure qu’il prendra, un tiers de la France sera dans la rue. De celà non plus il ne se rend pas compte.

Et pour être très clair, je précise que j’ai voté Fillon en novembre, pour son programme (quoique j’ai quelques réserves) et parce que je pensais qu’il était clean. Aujourd’hui, je me sens floué et refuse de voter pour lui.

Alors les qualités de chef d’état, c’est ce que je pensais il y a 2 mois, mais plus maintenant.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#1448 03/03/2017 16h06 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   61 

Non, l’obstination n’est pas une qualité de chef d’état. Seul contre tous ne signifie pas avoir raison. Là, franchement, Fillon fait preuve de complotisme et de paranoïa, ce n’est pas ce que j’attends d’un chef d’état.

Qui imaginerait le Général dénoncer un acharnement judiciaire ?

Cela dit, je ne vois pas comment il pourrait physiquement continuer, avec tous les désistements de ces derniers jours. Il perd le centre qui ira vers Macron. Il ne lui reste que son noyau dur. Plus de lieutenant pour la logistique, comment va-t-il organiser le reste de sa campagne. Néanmoins, une redirection de Jupé serait sans doute une mauvaise nouvelle pour Macron(et Bayrou), et paradoxalement c’est probablement la meilleure option pour que la droite gagne. Les Catho iraient au Front National, ce qui feraient qu’il y a de grande chance que Juppé ai pris suffisamment de voix à Macron pour être au second tour.

Hors ligne

 

#1449 03/03/2017 21h39 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   57 

Bonsoir,

Pour ma part je reste quand même surpris qu’il reste encore des gens pour défendre Fillon qui s’est grillé les "L" :-) Ceci en dit long sur le peu de morale qu’ont certains français, à commencer par les politiques qui mêmes pris la main dans le sac jurent la main sur le cœur êtres innocents et s’accrochent tels des morpions à leurs postes.C’est dire si la soupe est bonne!

Mr je suis à la tête d’un état en faillite est incapable de prouver l’emploi de sa dulcinée, à croire qu’elle communiquait en morse et par pigeons voyageurs.S’il est mis en examen tout de suite c’est bien pour éviter que les faits ne soient prescrits.

Dans plusieurs autres pays cela fait bien longtemps que l’on aurait plus entendu parler de lui.

Rachida Dati avait déjà lancé une perche en 2014 sur tweeter:
L’habit ne fait pas le moine. Que @francoisfillon soit transparent sur ses frais, ses collaborateurs et Force Républicaine !
— Rachida Dati ن (@datirachida) 9 juillet 2014

Mais la théorie de la « bonne apparence » dont se sert allègrement @francoisfillon n’autorise pas tout, y compris des méthodes de voyous!
— Rachida Dati ن (@datirachida) 9 juillet 2014

C’est marrant mais Juppé qui ne souhaitait par être le plan B est d’accord pour l’être!
Quand on voit le palmarès du bonhomme de 71 ans je me dit qu’il serait peut être temps d’empêcher d’accéder aux plus hautes fonctions les personnes qui traînent des casseroles.

Wiki a écrit :

Affaire des appartements parisiens
En juin 1995, Le Canard enchaîné révèle qu’Alain Juppé a signé, en janvier 1993, un document donnant l’ordre aux services du logement de la ville de Paris de diminuer de 1 000 francs le loyer de son fils Laurent, logé dans un appartement relevant des propriétés de la ville, rue Jacob. Par ailleurs, des travaux pour un montant de 381 000 francs sont réalisés dans cet appartement par la ville. À plusieurs reprises, le ministère de la Justice tente d’empêcher le Service central de prévention de la corruption de rendre son rapport sur cette ristourne de loyer. Le rapport conclut au fait que cette opération peut relever d’un délit d’ingérence, mais la justice décide de ne pas poursuivre le Premier ministre.

En outre, Alain Juppé signe, en septembre 1990, un bail de location avec sa propre municipalité lui permettant de devenir locataire, dans cette même rue Jacob, d’un appartement de 189 m² à un prix défiant toute concurrence. Là encore, des travaux sont réalisés aux frais des contribuables, pour un montant évalué à plus d’un million de francs. Il attend deux semaines avant de se justifier et refuse de s’excuser, affirmant rester « droit dans ses bottes ». Après trois mois de polémique, il décide de quitter son logement.

Une plainte pour « prise illégale d’intérêts » est déposée par l’Association des contribuables parisiens, créée ad hoc par Arnaud Montebourg, à l’époque jeune avocat et adhérent du Parti socialiste. Une information judiciaire est ouverte par le procureur de la République de Paris, Bruno Cotte, qui considère que le délit de prise illégale d’intérêts est établi. Mais le procureur général près la cour d’appel de Paris, Jean-François Burgelin, controversé pour ses prises de position sur la corruption, publie un communiqué affirmant que l’infraction n’est pas constituée.

Ces affaires, qui éclatent quelques mois seulement après la campagne présidentielle de Jacques Chirac sur le thème de la « fracture sociale », ont un impact très négatif sur l’image d’Alain Juppé.

Affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris
Article détaillé : Affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris.En 1999, Alain Juppé est mis en examen pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt » pour des faits commis en tant que secrétaire général du Rassemblement pour la République et maire adjoint de Paris aux finances, de 1983 à 1995. Il est considéré comme un élément clé d’un système de financement occulte d’emplois au sein du RPR financés par la mairie de Paris et des entreprises désireuses de passer des contrats publics (sa secrétaire personnelle au RPR fut elle-même rémunérée par une entreprise, le groupe immobilier Ségur, puis par la ville de Paris).

Son procès pour prise illégale d’intérêts s’ouvre le 29 septembre 2003. Alain Juppé y affirme avoir pris connaissance du système d’emplois fictifs en 1993. Le 30 janvier 2004, il est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à 18 mois de prison avec sursis et à une peine de dix ans d’inéligibilité57,58. Le tribunal juge notamment qu’Alain Juppé a « délibérément recouru à des arrangements illégaux » pour favoriser l’action du RPR, que la nature des faits était « contraire à la volonté générale exprimée par la loi » et qu’il avait ainsi « trompé la confiance du peuple souverain ». La présidente du tribunal exige l’inscription de cette condamnation à son casier judiciaire.

L’appel interjeté par Alain Juppé immédiatement après sa condamnation a pour effet de suspendre l’application de cette décision jusqu’à l’arrêt de la cour d’appel de Versailles. Le 1er décembre 2004, celle-ci réduit la condamnation à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité alors que le parquet préconisait une peine plus lourde. Pour ce faire, elle déroge à une loi votée en 1995 par la majorité RPR-UDF ayant conduit à une lourde condamnation d’Alain Juppé en première instance : de façon inédite, la cour d’appel n’applique pas cette automaticité légale et fixe elle-même la durée de l’inéligibilité en faisant usage de l’article 432-17 du code pénal relatif aux peines complémentaires. Elle indique notamment :

«  Il est regrettable qu’au moment où le législateur prenait conscience de la nécessité de mettre fin à des pratiques délictueuses qui existaient à l’occasion du financement des partis politiques, M. Juppé n’ait pas appliqué à son propre parti les règles qu’il avait votées au Parlement. Il est également regrettable que M. Juppé, dont les qualités intellectuelles sont unanimement reconnues, n’ait pas cru devoir assumer devant la justice l’ensemble de ses responsabilités pénales et ait maintenu la négation de faits avérés. Toutefois, M. Juppé s’est consacré pendant de nombreuses années au service de l’État, n’a tiré aucun enrichissement personnel de ces infractions commises au bénéfice de l’ensemble des membres de son parti, dont il ne doit pas être le bouc émissaire.  »

Alors que les journalistes soulignent ses agissements en tant que secrétaire général du RPR et adjoint aux finances à la mairie de Paris, une partie d’entre eux estiment qu’Alain Juppé « paye » pour Jacques Chirac, qui sera condamné à deux ans de prison avec sursis dans cette affaire en 2011. D’autres médias soulignent l’arrogance d’Alain Juppé durant ses deux procès. Celui-ci renonce alors à se pourvoir en cassation et démissionne de ses mandats de maire de Bordeaux et de président de la communauté urbaine.

Condamnation pour diffamation
En mars 2015, il est condamné pour diffamation par le tribunal correctionnel de Paris à 1 000 € d’amende avec sursis et 1 000 € de dommages et intérêts au titre du préjudice moral, pour avoir accusé publiquement Jean-Luc Mélenchon d’accointances antisémites en 201267. Sa condamnation est confirmée par la cour d’appel de Paris en novembre 201568.

Période d’inéligibilité
Ses démêlés judiciaires le conduisent à démissionner de ses fonctions parlementaires, municipales et dans son parti : il quitte la présidence de l’UMP le 16 juillet 2004 et son siège de député le 23 septembre suivant. Son adjoint à Bordeaux Hugues Martin lui succède à la mairie de Bordeaux, ainsi qu’à son poste de député, et Nicolas Sarkozy le remplace à la direction de l’UMP. La communauté urbaine de Bordeaux, dont il était président, bascule à gauche au profit du socialiste Alain Rousset.

En 2005, des remous dans le monde universitaire québécois l’empêchent d’obtenir, pour des raisons d’éthique, un poste à l’université du Québec à Montréal (UQAM). Il enseigne finalement à Montréal à l’École nationale d’administration publique (ENAP). Plusieurs universitaires s’étonnent alors qu’un homme politique condamné à une peine de prison et d’inéligibilité puisse donner des cours à de futurs hauts fonctionnaires.

Avant on pouvait dire que les gens avaient la mémoire courte mais avec internet…J’ai du mal à comprendre pourquoi voter pour des escrocs!Il faut dire que le système "démocratique" des 500 signatures est une fumisterie.Avec un potentiel de 42000 parrainages seule une infime partie de ceux qui pourraient prétendre au Graal peuvent y accéder, les autres sont le bec dans l’eau.La candidate citoyenne peut se "venter" d’avoir 42 parrainages, Fillon en a plus de 1000 ce qui n’a aucun sens.

Cette année cela fait 18 ans que je ne vote plus, je suis prêt à quérir ma carte d’électeur pour voter pour un IH, réfléchissez on en reparle dans quelques années!


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#1450 03/03/2017 22h17 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   61 

Bah Juppé dira pas non si ça lui tombe dessus tout cuit.

Il y a deux tendances opposées:
- par rapport "aux autres pays", i.e., si on prend du recul, on se rend compte de la stupidité de la situation, et on se dit que Fillon ne peut tenir. Surtout que tous ces lieutenants et soutiens se sont barrer, le centre qui se barre chez Macron, en un mot, c’est fini pour sa prétention à la magistrature suprêmes.
- de l’autre côté, on lui a déjà volé la présidence de l’UMP une fois, il se réclame d’un catholicisme stricte et donc ne lâchera rien… donc couler pour couler, autant entraîner le maximum dans les abîmes

Dans les deux cas, il n’y a en rien l’attitude d’un président, juste d’un gamin têtu qui s’est fait prendre la main dans le pot de miel et qui refuse de prendre ses responsabilités.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech