Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 15/01/2022 12h32

Membre (2021)
Réputation :   29  

j’ai une question peut être un peu HS

selon vous, où investir pour soutenir la filière nucléaire (qui pour moi est la solution énergétique de demain) sans trop dépendre de l’état français ?

Hors ligne Hors ligne

 

#2 15/01/2022 14h08

Membre (2020)
Réputation :   74  

Sisyphe01 a écrit :

selon vous, où investir pour soutenir la filière nucléaire…sans trop dépendre de l’état français ?

<humour on>
KazAtomProm ?
</humour>

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 15/01/2022 14h15

Membre (2021)
Réputation :   32  

Sisyphe01 a écrit :

j’ai une question peut être un peu HS

selon vous, où investir pour soutenir la filière nucléaire (qui pour moi est la solution énergétique de demain) sans trop dépendre de l’état français ?

Prendre des parts dans les EPR chinois, les seuls en route…

Sinon dans leur Tokamak, record battu sur cadarache…

Fusion nucléaire : nouveau record pour le tokamak chinois !

Le nucléaire est la moins pire et la plus pilotable des solutions, si le besoin électrique mondial continue d’augmenter. Peu importe où tant que le bilan carbone baisse, la planète est la même…

Blague à part en France j’espère toujours que cette nouvelle boîte : total énergieS,  investisse dans le nuke…


Chauffeur-Trader

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 15/01/2022 14h49

Membre (2017)
Réputation :   41  

Bon attention, si je devais investir pour 20 ou 30 ans comme certains jeunes ici, peut-être, je me méfierais beaucoup du nucléaire "classique" (fission), car la fission mettrait quasiment à zéro toutes les boîtes qui le proposent !
Vue à long terme, la fission - donc l’EPR - n’a aucun avenir. Evidemment ce n’est pas facile de prévoir le délai… 20 ans, 50 ans ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 15/01/2022 14h53

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   304  

Sisyphe01 a écrit :

j’ai une question peut être un peu HS

selon vous, où investir pour soutenir la filière nucléaire (qui pour moi est la solution énergétique de demain) sans trop dépendre de l’état français ?

De mémoire et sans maîtriser les dossiers, donc à vérifier: Studvik, Groupe Cnim, Groupe Gorgé a un pied dedans aussi il me semble.

Faites vos devoirs etc … ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 15/01/2022 17h12

Membre (2021)
Réputation :   29  

La fusion c’est du domaine du pari, le jour où ça marche en effet ça va changer radicalement la face du monde…  si ça marche un jour

merci pour vos avis sur cette digression !

Hors ligne Hors ligne

 

#7 15/01/2022 18h00

Membre (2017)
Réputation :   27  

Bonjour à tous,
salarié du nucléaire et ancien d’EDF, la question de la fusion (qui est un peu le saint graal) ne se posera qu’à très long terme. C’est du domaine de la R&D d’Etat avec les téléscopes, les voyages inter-galactiques et autres lubies de physicien.

Le problème du nucléaire classique (type EPR pour FLA3, HPC et SZC), c’est que c’est du très long terme (60-80 ans). Quand on voit l’état des connaissances il y a 80 ans et ce qui s’est passé depuis, il est très difficile d’imaginer qu’il n’y aura pas de rupture techno d’ici là permettant de multiplier le rendement du solaire et de stocker à moindre coût.

Je bosse encore avec EDVANCE sur l’EPR2: Aucun acteur privé ne mettrait ses sous dedans. La seul façon de gagner de l’argent dessus c’est via les fournisseurs et prestataires.


L'argent, c'est de la liberté frappée.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 15/01/2022 18h42

Membre (2013)
Réputation :   43  

Bonjour,

Votre question est très large et invite donc à plusieurs réponses. Je pense qu’il faut distinguer le soutien dans le nucléaire de l’investissement pour gagner de l’argent avec la thématique du nucléaire.

Si c’est cette dernière option qui vous intéresse, vous pouvez jouer la carte du retour en grâce d’Assystem dont l’ingénierie des infrastructures complexes à destination des secteurs du nucléaire, de l’énergie conventionnelle, du transport, etc représente 90% de son CA. C’est le n° 2 international de l’ingénierie du nucléaire, 70% de l’activité est en France et c’est français (et il n’y a pas l’Etat au capital si je ne me trompe pas) !

Je vous laisse lire le dernier rapport semestriel pour savoir si c’est une bonne affaire d’après vous.

Bien à vous


"The greatest obstacle to discovery is not ignorance, it's the illusion of knowledge".

Hors ligne Hors ligne

 

#9 15/01/2022 23h13

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Réputation :   114  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Voici 3 suggestions d’investissement :

- Kazatomprom : 1er producteur d’uranium au monde, l’état Kazakh est majoritaire au capital. Les récents évènements au Kazakhstan offrent peut-être une opportunité d’achat. Même s’il y a quelques secousses de temps à autres, le régime kazakh devrait "tenir le coup".

- Yellow cake plc : autre producteur d’uranium, mais à capitaux privés

- Studsvik : société de conseil spécialisée dans le nucléaire.

A part çà, le nucléaire c’est dangereux : Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima….compte-tenu des enjeux pour la sécurité des populations, l’Etat est pleinement légitime à intervenir dans le secteur.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 16/01/2022 06h40

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1207  

emilienlar, le 15/01/2022 a écrit :

Voici 3 suggestions d’investissement :

- Kazatomprom : 1er producteur d’uranium au monde, l’état Kazakh est majoritaire au capital. Les récents évènements au Kazakhstan offrent peut-être une opportunité d’achat. Même s’il y a quelques secousses de temps à autres, le régime kazakh devrait "tenir le coup".

Je récapitule :
On part d’une discussion EDF dans laquelle il est écrit et répété qu’il ne faut pas investir dans une "utility" gérée et détenue par l’état (français en l’occurrence).
Sysyphe demande comment alors investir dans le nucléaire et … on lui conseille une entreprise détenue par l’état … kasakh ! (!)

chrispra, le 15/01/2022 a écrit :

Sisyphe01 a écrit :

selon vous, où investir pour soutenir la filière nucléaire…sans trop dépendre de l’état français ?

<humour on>
KazAtomProm ?
</humour>

Il me semble oui …


Parrain TOTAL ENERGIES code 112210350, BforBank YYXC et BOURSORAMA en mp

Hors ligne Hors ligne

 

#11 16/01/2022 09h00

Membre (2020)
Réputation :   81  

Le nucléaire est effectivement très dépendant des états est c’est plutôt rassurant (hormi quand l’état se sert comme vendredi).

Il y a effectivement les entreprises d’ingénierie comme assystem, on peut aussi citer SOM ORTEC, SEGULA, ALTRAN… Mais le gros de la conception des nouveaux réacteurs étant faite, pas sûr qu’ils bénéficient beaucoup d’une reprise du secteur. Avec l’année de faible production annoncée il faut plus s’attendre à ce que les budgets se tendent et diminuent pour ces sociétés qui sont plus des assisrants techniques que des acteurs essentiels.

Après la construction de centrales neuves et la maintenance des existantes bénéficient à beaucoup d’acteurs mais peu sont totalement nuke dépendants car dans beaucoup de domaines les contrats sont irréguliers.

Quelques grands noms :

Westinghouse : maintenance gv
General Electric : maintenance groupe turbo alternareur
Vallourec : fourniture tubes d’échangeurs / générateurs de vapeur
Bouygues / vinci : gros contrats de gc pour les centrales neuves, filiale nucleaire de Vinci (nuvia, tunzini…)
Rolls Royce
Mitsubishi Heavy Industry
Velan (vannes, canadien)
KSB (robinetterie, allemand ?)
Bureau veritas, apave : contrôles réglementaires
Orano
Nexans (cables)
Studsvik (surtout aval, superbe société)

Ce qu’il faut retenir c’est qu’une relance du nucléaire bénéficie à l’industrie lourde dans son ensemble, pas forcément évident de trouver des entreprises "pur nucléaire" hormis en amont et aval de cycle où c’est alors très réglementé.
La pétrochimie est souvent l’autre gros client des sociétés de construction / maintenance.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 16/01/2022 13h42

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Réputation :   114  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Si mes contributions font rire kc44 c’est déjà pas si mal !

Je recommande quand même la circonspection vis-à-vis des constructeurs et de leurs équipementiers : en cas de catastrophe, ils seront en première ligne devant les juges ! Les producteurs d’uranium n’encourent pas les mêmes risques.

S’agissant de l’exploitation des ressources en uranium, l’état kazakh me semble être singulièrement mieux avisé que ne l’a été l’état français :

UraMin ? Wikipédia

Hors ligne Hors ligne

 

#13 16/01/2022 16h55

Membre (2021)
Réputation :   32  

Hors ligne Hors ligne

 

#14 17/01/2022 00h56

Membre (2013)
Réputation :   103  

Priority, le 16/01/2022 a écrit :

Bouygues / vinci : gros contrats de gc pour les centrales neuves, filiale nucleaire de Vinci (nuvia, tunzini…)

Bouygues a également la filiale Bouygues Construction Services Nucléaires, et Bouygues Energies & Services est aussi actif notamment sur les centrales de secours (conception, construction, eploitation et maintenance).

Ce n’est pas vraiment la même idée, mais le démantèlement des centrales est également un gros chantier à venir…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


A mon grand dam

Hors ligne Hors ligne

 

#15 17/01/2022 10h29

Membre (2017)
Réputation :   33  

Yellow Cake PLC n’est pas un producteur d’uranium: la société achète et stocke de l’uranium

Yellow Cake PLC a écrit :

A specialist company operating in the uranium sector, created to purchase and hold uranium oxide U3O8.
(…)
Yellow Cake is a uranium focused company offering direct exposure to the spot uranium price without exploration, development, mining or processing risk.
Source: https://www.yellowcakeplc.com/

Sprott fait la même chose avec son fond Sprott Physical Uranium Trust Fund côté au Canada.

Le marché de l’uranium est assez complexe, voici une bonne présentation de Segra Capital Management (en Anglais) pour ceux qui veulent creuser le sujet:
You Say You Want A Revolution… Spot, #SPUT & The Turning of a Cycle

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur